AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La haine du cœur, le vent se déchaine... (Pv Luffy & Kazuo)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La haine du cœur, le vent se déchaine... (Pv Luffy & Kazuo)   Ven 6 Juil - 19:41

J'étais déjà partis de la bordure extérieur depuis un certains temps, là-bas, il m'étais arrivé plusieurs choses... La plus importante était le fais que j'avais perdu mon hollow là-bas, j'avais donc perdu en puissance et je me sentais faible en reiatsu... Pourtant, petit à petit je semblais retrouvé des forces et devenir un peu plus fort que ce que je l'étais... Je savais qu'un jour une confrontation entre-nous deux ne serait pas évitable... Je devrais un jour le combattre, et je devais à tout prix gagné ce combat... Je me demandais cependant ce qu'il était en train de faire en ce moment... Il s’entraînait sans doute, alors que moi je me lamentais sur mon sort... Tout ça à cause d'un homme... Un homme que je hais de tout mon être, un homme que je tuerais dès que j'en aurais l'occasion... Cette homme m'avais laissé une belle trace au niveau du torse, une trace d'ailleurs visible en ce-moment même... Mes vêtements étant couvert de sang et totalement déchiré à cette endroit-là, j'étais partis en chercher d'autres, faisant un détour par le centre-ville tout en pillant, ni vu ni connu, des vêtements, une chemise de couleur noir un peu plus longue que moi tombant jusqu'au haut de mes genoux... Un pantalon collant de couleur noir, et des bottes de la même couleur... A mon cou, je portais toujours mon collier argenté avec un dragon sans couleur au bout... Mon sabre ce trouvait attacher à une ceinture noir qui maintenait mon pantalon. J'avais donc des habits assez banale d'humain, ma chemise était bien sûr à manche courte laissant mes bras assez musclé visible.

Cette personne que je détestais de tout mon être m'avais quand même laisser un souvenir, enfin, disons un deuxième souvenir, un bandage, que je ne possédais d'ailleurs plus, avec son nom d’écrits dessus avec mon propre sang... Un petit retour en arrière s'impose... Avant de rencontrer une autre personne que étais maintenant devenu mon ami, j'avais pris un peu de mon sang, au niveau de ma main droite, et j'avais serré le poing avant de jurer que je le retrouverais et le battrais... Que je deviendrais plus fort et lui donnerais un combat digne de ce nom... C'était mon objectif, devenir plus fort que lui, et le battre, ou du moins faire un beau combat contre lui et lui prouver que je ne suis pas ce qu'il pense de moi... Il y avait aussi deux autres personnes pour qui je devais devenir plus fort... La première n'étais autre que mon frère, je me devais de le surpasser pour pouvoir le protéger en cas de danger... Car oui, je ne peux supportais le fait d'être protéger par mon petit frère, de plus, si il n'est pas capable de vaincre un adversaire alors je n'en serais pas plus capable que lui, et ça je ne voulais pas... La deuxième personne n'était autre que cette ami que j'avais rencontré, un arrancar, je me devais de devenir fort pour pouvoir le protéger lui aussi, je ne peux pas voir mes amis succomber devant mes yeux sans que je ne puisse rien faire à cause de ma faiblesse... J'ai déjà perdu mon maître, mes parents, et je pensais avoir perdu mon petit frère, je ne veux pas que ce genre de scène se reproduisent...

En fin de compte, il y avais encore une autre personne qui m’obligeais à devenir plus fort, mais on ne pouvait pas parler de lui comme une personne, c'était plutôt un monstre, un monstre avec mon reiatsu... Un adjuchas... Mon hollow, je savais que je devais le surpasser et le vaincre si je voulais retrouvé mon reiatsu, mais aussi redevenir complet, et peut être apprendre le secret de son pouvoir et devenir un véritable vizard... Maintenant, je n'étais plus qu'un simple shinigami...

Mes blessures étaient assez guérit, à vrai dire il n'y avais juste la cicatrice qui était visible tout le long de mon torse, elle ne me faisait plus mal mais me brûler quand même légèrement, mais c'était supportable... A ce moment précis,je marchais en direction du parc, c'était le lieu où j'y avais rencontré mon petit frère, et il y avais vaincu un adjuchas sans grande difficulté, de plus, avec Karakura détruite le nombre d'hollow ce multipliaient à vu d’œil... Il était donc facile pour moi d'aller là-bas, et de trouver des hollows voir même des shinigamis à combattre pour m’entraîner... Ou peut être d'autre chose, mais peu importe ce que je trouverais là-bas, je comptais devenir plus fort...

Alors que j'arrivais au parc, me trouvant juste à coté de l'entrée de celui-ci, j'aperçus au loin un homme se trouvant de dos, ou du moins on aurait dit un homme, sa silhouette ne m'étais pas inconnu, pourtant je ne ressentais rien s'échapper de lui, aucun reiatsu, rien du tout, peut être le cacher t-il ou peut être était-il vraiment puissant, mais dans tout les cas, je voulais lui parler et voir si il pouvait m’entraîner, ou le combattre amicalement, ou peut être que ce combat serait mon dernier... J'avais pourtant un mauvais pressentiment, un pressentiment qui me disait que ce combat allait tourné autrement, et que cette personne n'était pas n'importe qui... Un pressentiment qui me disais de fuir en courant alors que je faisais tout l'inverse, comme si j'étais attiré vers lui par mon esprit mais que ma conscience me disait de m'enfuir... Je m'arrêtais non loin derrière lui avant de le pointer de la main gauche tout en posant ma main droite sur le manche de mon katana, par prudence...


- Oi, toi... Je ne sais pas qui tu-es mais...

Je n'eus pas le temps de finir ma phrase que je fus surpris en le voyant se retournais... C'était lui... Lui qui m'avais causait cette cicatrice, je l'avais retrouvé en si peu de temps... A ce moment-là je savais que je n'étais pas assez puissant pour le vaincre, mais mon corps refusé de bouger, et mon reiatsu commençait à se déchaîner autour de moi, alors que ma main gauche commencer à serrer le poing, ma main droite dégainer légèrement mon katana et mes dents se serraient à vu d’œil... Donnant une expression de colère sur mon visage, une expression de rage, de haine... Le reiatsu bleu clair/blanc qui m'entourait était de plus en plus menaçant, je n'avais pas le choix, j'allais le combattre de nouveau, mais cette fois-ci je ne serais pas vaincu facilement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La haine du cœur, le vent se déchaine... (Pv Luffy & Kazuo)   Ven 6 Juil - 21:27

    Le parc.....Le seul endroit ressemblant à la Soul Society au monde réel. Sûrement à cause de la verdure. Dans ce lieu, j'avais pu connaitre un peu plus Tania et j'avais rencontré Dai, un humain ayant des pouvoirs étonnants. Je me demandais ce qu'ils étaient devenus. C'était sans doute pour cette raison que j'étais venu ici. Plusieurs semaines étaient passés depuis mon combat contre Renji. Depuis tout ce temps, je m'entrainais à perfectionner mon Shikai, mon Bankai, mon Hakuda, mon Kido, mon Shunpo et mon Kenjetsu. Je ne savais pas à quel point j'étais devenu plus fort, il me fallait un adversaire de taille pour le voir. Un capitaine ferait l'affaire, ou au moins une personne ayant ce niveau. Cependant, c'était rare d'en trouver dans le monde réel. Il fallait que je fasse une énorme connerie, mais la ville était presque reconstruite. La vie avait reprit à Karakura, bien qu'il y ait encore des bâtiments à rebâtir. Au moins, ce n'était plus un champs de ruine, c'était une bonne nouvelle....

    Bonne nouvelle? C'était moi qui disait ça? Moi qui croyait être le méchant. Bon, j'avoue que j'étais attaché à cette ville. Je n'avais nul part où aller à part ici. Bien sûr, le monde réel était vaste et il y avait d'autres endroits à voir. Cependant, je ne savais pas pourquoi je ne partais pas d'ici. Peut-être parce que......

    J'étais au parc, regardant les environs. Je méditais sur tout. Sur ma force, sur ceux que j'avais rencontré....Quand j'étais au lycée, il y avait ce Kurosaki Ichigo avec son drôle de peluche, Chad, un géant musclé à la peau bronzé, Arisa, la fille que j'aime....Je ne l'ai plus revu depuis un long moment. De toute façon, elle ne me reconnaitrait pas. J'avais changé. Ma puissance en était la preuve. Je me demandais qui me reconnaitrait. Kazuo, Dai, Tania, Rukia, Yin....Seul l'humain savait que j'étais devenu comme ça. Il avait assisté à cet évènement. Je ne savais pas ce qu'il était devenu, ni les autres d'ailleurs. En fait, je ne préférais pas y penser. Peut-être que je devrais quitter la ville.....Alors que je commençais à y songer, une voix qui m'était familière apparut derrière moi:


    - Oi, toi... Je ne sais pas qui tu-es mais...

    Lorsque je me retournai, je vis un homme habillé de vêtement d'humain sombre. Je le connaissais, c'était le type de la bordure extérieure qui avait perdu son Hollow. On dirait qu'il ne m'avait pas reconnu de dos. Lorsqu'il vit mon visage, son Reiatsu s'intensifier et il avait un regard d'un démon. Il pouvait limite me ressembler. Instinctivement, il avait dégainé son Zanpakuto. Il cherchait la bagarre celui-là. Et moi qui voulait affronter un capitaine....Je souriais avec arrogance, je vais au moins me divertir un peu.


    Oh, c'est toi. Tu veux vraiment perdre la vie après avoir perdu ton Hollow? Désolé, mais je cherche un adversaire à ma hauteur, un capitaine quoi. Tu devrais chercher quelqu'un d'autre pour te battre.Va affronter les vers de terre, ça doit être de ton niveau.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La haine du cœur, le vent se déchaine... (Pv Luffy & Kazuo)   Sam 7 Juil - 10:10

Pourquoi ? Oui c'était la question... Pourquoi était-je tombais sur lui ? Certes, je voulais le revoir pour me venger de cette blessure qu'il m'avait causé, mais aussi de plusieurs choses, à vrai dire je ne sais pas qui il était la cause de la perte de mon hollow ou non mais je l'avais perdu et face à lui, c'était le principal... De plus, il m'avait totalement ridiculiser, mais cette fois-ci ça se passera autrement... Certes, je savais que je n'étais pas assez puissant pour le vaincre et qu'il était sans doute devenu lui aussi un peu plus fort, mais pourtant, j'avais plus d'un tour dans mon sac... Cette fois-ci mon hollow ne me lâchera pas en cours de route, cette fois-ci je ne me laisserais pas... Je ne pouvais pas le tuer, ni même le vaincre, mais je voulais au moins le blesser, au moins le toucher... Cette homme... Il avait changé, son regard était encore plus effrayant qu'avant, du moins pour moi, pourtant il me semblerait différent, non pas en terme de puissance ou de tenue mais...

Il portait maintenant une tenue légèrement différente tout en noir, portant son katana dans son dos, un pouvait voir deux bande de tissu voler semblable à une sorte de cape relié à son cou... Je ne m'attarderais pas sur sa tenue en détail, à vrai dire, elle avait changé, je l'avais remarquer, ses chaussures, ses vêtements, tout étais différent, peut être un signe d'augmentation de puissance chez lui, je ne sais pas... De toute façon, j'étais trop énervé pou me soucier des détails le concernant, plus encore, je m'en fichais un peu mon but était de me venger un minimum même si je devais y donner ma vie... De toute façon, si je mourrais ça m'arrangerais certainement, puisque si je ne meurs pas contre lui je pourrais très bien mourir contre mon hollow, et ce serait encore plus pitoyable...

La haine bouillait au plus profond de mon être, alors que mon reiatsu se faisait de plus en plus intense mais pas assez pour le terrifier... J'avais beau avoir gagné en puissance, je ne valais sans doute que le niveau d'un 3éme siège... Je ne sais pas si c'était le fais de le revoir ou autre chose qui me faisait m'enragé de plus en plus, mais en tout cas il y avait quelque chose qui se déclencher en moi en le voyant... Depuis ce jour où j'ai entendu une étrange voix provenant de moi, il ne c'était plus rien passé, plus rien du tout, pourtant aujourd'hui mon reiatsu était encore plus intense que d'habitude, et ma lame avait comme une soif, une soif étrange comme si elle en était vivante... Je le fixais droit dans les yeux, alors qu'il me lança sa phrase qui avait eu comme simple effet de m'énerver encore plus...

- Oh, c'est toi. Tu veux vraiment perdre la vie après avoir perdu ton Hollow? Désolé, mais je cherche un adversaire à ma hauteur, un capitaine quoi. Tu devrais chercher quelqu'un d'autre pour te battre.Va affronter les vers de terre, ça doit être de ton niveau.

Malgré ma rage, j'eus un sourire en coin en entendant ses derniers mots, non, ce n'était pas que j'étais content mais plutôt que ça me faisait rire, il me sous-estimais, certes je n'étais pas plus puissant que lui, mais je n'étais pas non plus si faible que ça, et je comptais bien lui prouver que je valais quelque chose...


- Parce que tu n'en es pas ? Ma voix haussa légèrement montrant plus maa colère que précédemment, je vais te faire regretter cette cicatrice que tu m'as fais, dis-je en pointant la dite cicatrice avec mon pouce.

Pour espérais le toucher, je n'avais qu'une solution, utilisé le style de combat à deux mains me désavantagerais pour cause de la vitesse, ce serait utile surtout si j'arrivais à le toucher et que je voulais le trancher... Un style à une main était plus équilibrée, mais ne suffisait pas pour atteindre sa vitesse... Je n'avais qu'une seule solution, certes ce style de combat était légèrement dangereux car je pouvais me blesser moi même, mais je savais m'en servir, il y avait un deuxième risque, celui qu'il pense que je ne le prenne pas au sérieux et le sous-estime, ce qui pourrait le mettre en colère...

Alors que ma rage montait de plus en plus, je jetais mon sabre en l'air avant de le rattraper par le manche, lame vers l'arrière, vers moi quoi, à l'aide de ma main droite. Je venais juste de rattraper la lame que j'avais déjà engager une course rapide vers le jeune homme, et tenta de lui donner un coup horizontal à l'aide de mon katana... En vain, comme d'habitude il se contenta d'esquiver ce qui me m'étais encore plus en colère, et il le savait... Je donnais alors plusieurs coups, enchaînant coup sur coup, j'accélérais de plus en plus ma vitesse, jusqu'au moment où je dérapais, ma main frappais légèrement contre quelque chose faisant tomber mon katana qui se planta dans le sol... Je le récupérais alors et sans même me soucier de là où se trouvais mon adversaire, je fis un bond en arrière pour reculer, j'étais en posture défensif prêt à parer ses coups...


Dernière édition par Akito Kiriyama le Sam 7 Juil - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La haine du cœur, le vent se déchaine... (Pv Luffy & Kazuo)   Sam 7 Juil - 11:05

    - Parce que tu n'en es pas ? Sa voix haussa légèrement montrant plus sa colère que précédemment, je vais te faire regretter cette cicatrice que tu m'as fais, dit-il en pointant la dite cicatrice avec son pouce.

    Après avoir fait sa frime avec son katana, il fonça vers moi avec une vitesse assez surprenante. Je devais admettre qu'il avait quelque progrès depuis la dernière fois, je comprenais mieux cette confiance en soi qu'il avait. Cependant, moi aussi j'étais devenu plus puissant qu'avant, il semblait ne pas y avoir réfléchit. J'esquivais chaque coup de sa lame comme rien n'était. Ses mouvements étaient rapides, sauf que sa colère l'aveuglait. La dernière fois, il s'était coupé le bras. Pour ne pas faire cette erreur, il avait mis sa lame tout au long de son avant bras. Cela lui donnait un certain style et j'avoue que cela me plaisait. Sauf que ça restait de la frime à mes yeux. De plus, ses mouvements me semblaient lents. Je pouvais tout voir malgré sa vitesse. Il y avait une grande différence de puissance entre nous deux, pourquoi il n'utilisait pas le Shikai? Pourtant, un Shinigami de son niveau devait pouvoir l'atteindre. A moins que.....N'avait-il pas pu entendre les appels de son Zanpakuto? Et il pensait me battre? Je soupirais vu que ses attaques ne valaient même pas un éventail puis, avec le revers de ma main, contra sa lame. C'était comme si j'ouvrais une porte. Son Zanpakuto se planta au sol. Cet inconscient s'était déconcentré pour le ramasser et avait fait un bon en arrière. Je soupirais encore une, posant mes mains sur mes hanches.

    Si j'étais un vers de terre, toi tu ne vaudrais même pas la poussière de cette terre, dis-je avec ennuis, les yeux fermés. Tu ne peux même pas parler avec ton Zanpakuto....

    Je levais mes yeux et couru à toute vitesse vers lui. Normalement, il n'aurait pas pu me voir tellement j'étais rapide, même sans utiliser le Shunpo. Je me retrouvais en face de lui, tenant le poignet de son Zanpakuto, avec un air sérieux.

    En même temps, je peux le comprendre. Un type qui pleure car il a perdu ses pouvoirs d'Hollow....J'aurai honte si mon Shinigami abandonne même sa propre vie juste pour cela.

    Je ressortis mon Reiatsu, pas la totalité, mais assez pour le planquer au sol. je le regardais toujours avec l'air sérieux, mais avec froideur aussi.

    Cette cicatrice est le signe de ton erreur. Au lieu de battre en retrait contre une personne qui est largement plus fort que toi, tu t'obstine jusqu'à te blesser bêtement le bras. On dirait que tu n'as rien compris...Ensuite, je pris un ton plus sévère. Perdre son Hollow est-il si grave que ça? Sache qu'il y a des Vizard qui donnerait tout ce qu'ils ont pour se débarrasser d'une telle abomination car ils y ont perdu leurs vies et leurs amis! Tu ne faisais que t'accrocher à cette chose en oubliant que tu étais un Shinigami! Ton Hollow Intérieur a vu ta faiblesse, alors il s'est juste débarrassé de toi car tu n'étais qu'un fardeau et c'était facile! La différence entre un masque et un Zanpakuto est que ton Zanpakuto ne t'abandonnera jamais! Si tu veux me battre, fais-le quand tu auras appris la leçon! Kazuo a pu le faire et même si un crétin comme lui a pu y arrivé, alors n'importe quel imbécile sur cette planète, même considéré comme de la poussière, peuvent devenir plus fort! Et sache qu'à ta place, j'aurais honte que mon propre adversaire ait tellement pitié pour donner des leçons!

    Je me retournais sur ses mots et marchait en baissant mon Reiatsu. Je me demandais comment il allait réagir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La haine du cœur, le vent se déchaine... (Pv Luffy & Kazuo)   Sam 7 Juil - 18:20

Je venais juste de me faire désarmer et facilement, mais trop aveuglé par la haine je ne fis pas à attention à ses actions, il avait fais tombé mon katana sans même savoir comment... Mais l'important été les réflexes, si c'était lui qui avait fais ça, il avait forcément une raison, je le ramassais alors rapidement avant de faire un bond arrière... Il était derrière-moi, j'avais peur mais par pur réflexe je me retournais sans même penser à lui asséner un coup de sabre, j'aurais peut être dû... Il semblait posé ses mains sur ses hanches, j'étais prêt à l'attaquer à tout moment, et me mit à faire un bond en arrière de nouveau pour m'éloigner, la distance était peut être pas la bonne solution mais j'espérais que si... Je me m'étais alors en garde à distance raisonnable, j'étais assez proche pour l'attaquer si besoin, mais assez loin pour me défendre de ses attaques, la distance parfaite, ou du moins c'est ce que je croyais... Je le regardais droit dans les yeux, alors qu'il tenait sa taille avec ses deux mains avant de fermés les siens tout en me lançant une phrase assez...

- Si j'étais un vers de terre, toi tu ne vaudrais même pas la poussière de cette terre. Tu ne peux même pas parler avec ton Zanpakuto....

Parler avec mon zanpakutô ? Qu'est ce qu'il racontait ? Voulait-il dire qu'on pouvait communiquer avec son zanpakutô ? Ce qui voudrait dire qu'il y avait un être vivant dedans ? Peut être que tout ceci était requit pour maîtrisé cette première phase de libération appelait « Shikai »... Je me posais trop de question, mais ceci avait peut être pour but de me déstabilisé pour qu'il puisse m'attaquer facilement... Je repris alors mes esprits, mais je n'avais juste eu le temps de tenter de le regardais de nouveau qu'il se trouvait déjà devant moi... Rapide, très rapide, un peu trop même, ça m'avais impressionner au point que je n'étais même pas capable de bouger mon sabre...

- En même temps, je peux le comprendre. Un type qui pleure car il a perdu ses pouvoirs d'Hollow....J'aurai honte si mon Shinigami abandonne même sa propre vie juste pour cela.

Il commençait à sérieusement m'énerver, certes j'avais pleuré, mais ce n'était pas pour ça, et c'était du basé, j'avais grandis maintenant et j'étais devenu plus fort, le Akito qu'il a connu est mort et enterrer.... Je comptais lui faire comprendre tout ça, et surtout l'attaquer de façon à le toucher comme je l'avais prévu dans mon objectif, cependant, je sentis une forte pression spirituelle qui me fit vaciller avant de me mettre à genoux au sol manquant presque de tomber totalement... Quel reiatsu impressionnait posséder t-il... Même le mien n'était pas de taille face au sien, pourtant, le mien devenait de plus en plus intense, jusqu'à que je commence à entendre cette voix de nouveau, cette voix qui m'avais parler lors de ma rencontre avec Komaji... Cette voix qui disait mon prénom et dont j'étais incapable d'entendre la suite, cette voix si étrange et draconique...

- Cette cicatrice est le signe de ton erreur. Au lieu de battre en retrait contre une personne qui est largement plus fort que toi, tu t'obstine jusqu'à te blesser bêtement le bras. On dirait que tu n'as rien compris...Il reprit la suite sur un ton un peu plus sévère que précédement. Perdre son Hollow est-il si grave que ça? Sache qu'il y a des Vizard qui donnerait tout ce qu'ils ont pour se débarrasser d'une telle abomination car ils y ont perdu leurs vies et leurs amis! Tu ne faisais que t'accrocher à cette chose en oubliant que tu étais un Shinigami! Ton Hollow Intérieur a vu ta faiblesse, alors il s'est juste débarrassé de toi car tu n'étais qu'un fardeau et c'était facile! La différence entre un masque et un Zanpakuto est que ton Zanpakuto ne t'abandonnera jamais! Si tu veux me battre, fais-le quand tu auras appris la leçon! Kazuo a pu le faire et même si un crétin comme lui a pu y arrivé, alors n'importe quel imbécile sur cette planète, même considéré comme de la poussière, peuvent devenir plus fort! Et sache qu'à ta place, j'aurais honte que mon propre adversaire ait tellement pitié pour donner des leçons!

Il baissait en suite délibérément son reiatsu, par pur réflexe je fis un bond en arrière à quelques mètres plus loin... Ses paroles me fixais totalement sur place, il avait insulter Kazuo de crétin ? Mais il m'avait aussi donner une leçon de moral en me faisant comprendre que je pouvais compter sur mon zanpakutô mais que si mon hollow m'avait abandonné c'était à cause de ma faiblesse... Et il me disait maintenant que je devais avoir honte en plus d'insinuer que j'étais faible, non même pire, de le dire, et de me comparer à de la poussière...

Mon reiatsu commençait à se faire de plus en plus fort au point de former une tête de dragon au regard menaçant... Je baissais alors la tête et les yeux, ses derniers étaient d'ailleurs passer du noir au blanc/bleu clair, c'était très étrange mais passons... Il venait clairement de me traiter moi et ma famille, mais il venait aussi de me faire comprendre autre chose, mais je ne lui pardonnerais jamais tout ça, JAMAIS ! Je ne lui pardonnerais pas de m'avoir traiter de poussière et d'avoir oser dire que mon frère était un crétin... Mes dents se serraient de plus en plus au point de presque crée un bruit de grincement... J'ouvris la bouche pour respirait avant de me mettre à parler d'une voix un peu différente de la mienne, une fois plus semblable à celle d'un dragon et plus terrifiante, grave et..
.

- Que tu dise que je suis faible, je peux le concevoir... Que tu me donne des leçons de moral en me disant que je devrais honte, peut passer... Que tu m'humilie en m'esquivant sans même dégainer ton sabre, je veux bien le croire... Mais que tu ose insulter mon frère de crétin je ne peux le supporter...

Alors que me rage intérieur bouillie de plus en plus et que mon reiatsu se faisait des plus oppressant, j'entendais alors une voix à l'intérieur de moi, une voix que je ne connais pas, cette voix, c'était cette même voix qui me parlait plutôt, c'était... Il était...

- Akito... Si tu veux vaincre alors libère ton sabre et hurle mon nom... Je suis...

Je plaçais alors un pied en arrière brisant légèrement le sol sous ce dernier, avant de jeter de nouveau mon katana en l'air et de le rattrapais dans la position que tout épéiste utilise... Je fixais alors mon adversaire dans les yeux, avec mes propres yeux qui était devenus bleu clair/blanc,, un soupire ce fut alors entendre sortant de ma bouche alors que je fermais une dernière fois mes yeux avant de les rouvrir sec en laissant échapper un petit « Allons-y » intérieurement... Je me mis à courir vers mon adversaire avec une vitesse surpassant celle que j'utilisais précédemment, elle en n'était presque effrayante, et mon reiatsu était presque capable de blesser lui même l'adversaire... A vrai dire, de mon temps où j'étais shikai j'avais vu plusieurs personne obtenir leur shikai avant moi, et tous m'avais dis que lorsque que cela arrivait pour la première fois, on se sentait beaucoup plus puissant et on l'était vraiment, pourtant ceci n'arrivait que la première fois, par la suite on obtenait juste une puissance légèrement supérieur mais pas aussi surprenante que la première fois...

J'engageais alors ma course vers lui, je ne me soucier pas de ce qu'il pensait à ce moment-là, à vrai dire je m'en fichais et énormément... J'étais maintenant à quelques mètres de lui, mon katana se trouvait dans la position normal de combat et pointer vers le bas alors que je m'apprêtais à le remonter vers lui pour le trancher, j'eus alors un sourire suivit d'un nouveau soupire et...


- Hiryuu Kamikaze!

Un nuage de fumée blanche m'entoura d'un coup sec et deux dragons de vent sans ailes, des dragons japonais, se mirent à s'envoler dans les cieux en se croisant à plusieurs reprise, formant comme une sorte de chaîne dans les cieux... Ses dragons étaient de couleur bleu clair et partait de moi peu de temps après la fumée se dissipa et les dragons aussi laissant place à... Rien... Du vide, rien du tout,le néant... J'avais en fait profité du nuage de fumée et de l'effet provoquer au vizard pour faire un shunpô derrière lui... J'étais donc dans son dos, et ce dernier ne se doutait de rien, ou du moins c'est ce que je pensais... Un aura bleuté clair/blanc m'entourais alors qu'un voile cachait maintenant mon épée... Je retirais le voile qui était relié au manche de l'épée, pour laisser apparaître une magnifique lame bleuté avec un aura bleu clair/blanc l'entourant et un dragon de vent entouré aussi entièrement la lame partant du haut de ma main droite... Une tête de dragon argenté était aussi visible, elle avait la gueule ouverte vers l'extérieur, en gros vers moi... Je ne faisais pas de bruit à la méthode des assassins pour ne pas que mon adversaire sache où j'étais, pourtant la discrétion fut vite fini quand quelque chose d’inattendu se passa...

Deux nouveau dragon de vent se mirent à voler dans les airs puis à m'entourais en tournant rapidement pour crée une sorte de nouveau nuage, alors que ma main se levait sans même que je le veuille, du vent commençait à être aspirer par la gueule du dragon, je ne compris pas tout ce qui se passait mais bon... En fait, ce n'était pas du vent qui était aspiré,mais les dragons qui l'entouré, je ne compris pas pourquoi mais peu importe... Ma main se rabaissait alors avec la lame, relâchant une sorte d'attaque tel une bourrasque courber et tranchante sur l'adversaire, la vitesse était impressionnante et l'attaque en elle même était aussi terrifiante et grande... Formant même une gueule de dragon fonçant la gueule ouverte sur l'adversaire prêt à le dévorer... Je n'avais pas compris ce qui c'était passer, mais dans tout les cas, je venais de lui lancer une attaque puissante et j'espérais qu'il ne la pare pas, où du moins qu'il prendrait quelques dégâts voir dégainerait son katana.

Le combat était maintenant engager, et je venais d'obtenir mon shikai, à vrai dire, j'avais fier allure comme ça, mais ce n'était pas le moment de penser à ça, j'avais un combat à gagner, et je me devais de comprendre la mécanique de mon shikai... Mais je n'eus pas le temps de me concentrer pour parler avec l'esprit de mon zanpakutô que quelque chose d'inattendu se passa de nouveau...


Reiatsu et infos:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La haine du cœur, le vent se déchaine... (Pv Luffy & Kazuo)   Dim 8 Juil - 12:23

    Plus je marchais, plus je sentais le Reiatsu de ce type montait. En me retournant, je le vis entouré par celui-ci. Il me parla assez différent que tout à l'heure. Avait-il compris ce que je lui avais dit? J'avais parlé de Kazuo car il lui semblait proche, mais je ne savais pas à quel point. En tout cas, cela l'avait suffisamment énervé, voir réveillé pour entendre la voix de son Zanpakuto. La forme de son Reiatsu formait un dragon. Comme moi.....Amateratsu aussi était un dragon.

    - Que tu dise que je suis faible, je peux le concevoir... Que tu me donne des leçons de moral en me disant que je devrais honte, peut passer... Que tu m'humilie en m'esquivant sans même dégainer ton sabre, je veux bien le croire... Mais que tu ose insulter mon frère de crétin je ne peux le supporter...

    ?! Ton frère?

    J'avais les yeux légèrement écarquillés. Kazuo....Je ne le connaissais pas aussi bien que ça. Il ne m'avait jamais parlé de son frère. Cela me rappela ce qu'il m'avait dit la dernière fois qu'on s'était vu. Il m'avait attaqué car il m'en voulait pour je ne sais plus quel raison. Il avait dit: "Tu ne connais rien de ce que j’ai vécu ici de mon vivant, tu ne sais pas comment on me traitait ici, tu ne sais pas quelles ont été les circonstances de ma mort, tu ne sais même pas si j’ai eu un jour une famille au Rukongai, tu ne sais même pas ce que je ressens quand je pense que j’ai perdu ma première famille, puis ma deuxième quand j’ai su que j’étais exilé ! Tu ne sais même pas ce que j'ai subi il y a à peine quelques instants ! Tu ne connais de moi que mon nom, mon prénom et mon pouvoir ! TU NE SAIS RIEN DE MOI !!!". Il avait raison, je ne savais rien de lui. Je serrais légèrement le poing et serrer doucement mes dents, les sourcils froncés. Je n'étais pas en colère mais.... Ce qu'il m'avait dit raisonnait dans ma tête tandis que le Reiatsu de son frère augmentait devant moi. Tout s'arrêta lorsque ce dernier dit le nom de son Zanpakuto:

    - Hiryuu Kamikaze!

    Le Reiatsu se déchaina et je gardais mon calme. Un nuage se formait. Même si mes yeux étaient aveuglés par ce brouillard, je pouvais encore ressentir son Reiatsu. Il apparut derrière moi et il me lança une bourrasque de vent puissant en forme de dragon. Cela transcenda la pelouse du parc. Mais, malheureusement pour lui, j'avais esquivé en faisant un pas vers ma gauche. Au moins, il y avait une petite brise qui avait fait voler mon écharpe noir et mes cheveux. Je fis un sifflement de stupeur ironique en regardant le cratère qu'il avait causé. Je le regardais avec un sourire narquois et puis lui dit:

    Tu as tout compris et je t'en félicite, frère de Kazuo. Tu vas peut-être me divertir un peu, finalement.

    Je lui fis un coup de poing, tout en me retenant pour ne pas trop l'amocher. En fait, inconsciemment, je voulais qu'il devienne fort. Était-ce parce que je voulais l'affronter en arme égaux ou parce qu'il était le petit frère de Kazuo? Je ne le savais pas pourquoi. Puis, je sentis une présence qui m'était familière. Il était là? Je criais à haute voix:

    Si tu ne veux pas que ton frère soit en un morceau, je te conseille de te montrer, Kazuo!
Revenir en haut Aller en bas
Kazuo Kiriyama
Shinigami exilé
Shinigami exilé
avatar

Masculin Nombre de messages : 569
Âge : 23
Date d'inscription : 15/08/2010
Fiche Technique : Cliquez ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Yôganfuro
Niveau: Capitaine / LVL 14 (Lvl uped)
Reiatsu:
9600/9600  (9600/9600)

MessageSujet: Re: La haine du cœur, le vent se déchaine... (Pv Luffy & Kazuo)   Dim 8 Juil - 17:23

Dans son entrepôt, encore à méditer avec son sabre posé sur ses genoux, Kazuo subissait encore une fois un des entraînements intensifs de Yôganfuro pour forger son mental et son physique, ce qui avait bien servi dans son précédent combat livré contre un Menos Grande de rang Adjuchas. Ses compétences en Hakuda s’étaient nettement améliorées, mais elles n’égalaient pas encore celles dont il jouissait dans le domaine du maniement du sabre et du Kidô. Il maîtrisait également mieux ses techniques de Shikai ainsi que son énergie spirituelle, ce qui le réjouissait… mais il n’avait pas le temps de s’attarder sur ces satisfactions inopportunes. Inutile de dire que, également, sa vue divisait par deux représentait pour lui un handicap de plus en plus moindre et que sa blessure au visage, du côté gauche, se faisait de mieux en mieux oublier.

Bien évidemment, il songeait déjà à tenter d’acquérir le stade supérieur de libération du Zanpakutô d’un Shinigami, appelé le Bankai… mais l’esprit de son sabre n’avait pas encore jugé bon d’aborder ce problème-là. Sans doute attendait-elle d’affiner ses actuelles compétences avant de le plonger dans un exercice aussi costaud que l’acquisition d’un tel morceau… Kazuo ne pouvait pas contredire cette décision : c’était tout à fait normal ; il reconnaissait avoir fait d’immenses progrès depuis sa sortie de l’académie des Shinigamis, mais il ne se sentait lui-même pas encore au point pour se jeter dans un tel projet d’initiation…

Ou alors peut-être était-ce justement cela qui empêchait Yôganfuro de prendre une telle décision… percevait-elle le doute dans le cœur de son manieur ? C’était tout à fait plausible.

En tous les cas… plusieurs heures passèrent durant lesquels l’entraînement intensif se déroula toujours avec le même adjectif. Kazuo sentait d’ailleurs de moins en moins la fatigue le gagner, mais même lorsqu’il la sentait arriver, il tentait de repousser ses limites au maximum… rendant ainsi sa résistance physique et mentale plus solide encore qu’elle ne l’était précédemment. Yôganfuro ne le montrait pas sur son visage ou dans ses paroles – qu’elle n’utilisait que pour le provoquer –, mais elle commençait à être très satisfaite du travail que faisait Kazuo pour atteindre le but qu’elle lui avait fixé.

Puis, enfin, alors que les plusieurs heures suggérées plus haut étaient passées, Kazuo se tenait devant Yôganfuro, exténué, un genou en terre, l’autre dressé, les deux mains appuyées sur le kashira de son arme blanche afin de le soutenir et l’aider à résister à la pesanteur. Il transpirait et était couvert de blessures par-ci par-là sur son corps qui ne devait leur adjectif "superficiel" qu’à ses talents : réflexes, adresse, agilité, force… Lorsqu’il leva un regard épuisé vers le visage harmonieux de Yôganfuro, il tenta de se relever, mais en fut incapable, ses muscles étant trop engourdis pour endurer un effort de plus, quel qu’il fût…

Un sourire et un clin d’œil de Yôganfuro lui fit alors réaliser que, bien qu’elle lui était apparue plutôt renfrognée ces derniers temps, celle-ci n’avait rien perdu de son charme et de son sourire habituels, qui illuminait tant son visage si innocent… Puis ces deux gestes furent suivis d’une seule parole :

-Ça suffira pour cette fois. Nous pouvons remettre ça à une prochaine fois, lorsque je te ferai signe !

Elle lui tendit la main et l’aida à se relever. Souriant, ces actions de sa partenaire lui redonnant des forces de manière inexplicable, il put se relever sans recevoir la moindre plainte de ses muscles et regarda la jeune femme dans les yeux en souriant toujours. Il s’essuya alors son front couvert de sueur sur lequel ses cheveux bleus s’étaient plaqués, puis retira son sabre du sol rocheux…

… avant d’ouvrir l’œil et de retrouver le décor désormais familier de son entrepôt abandonné et se sentir le contact de son sabre avec ses cuisses. Il prit celui-ci et décroisa ses jambes, s’allongeant le long du banc sur lequel il s’était posé pour s’immiscer dans mon monde intérieur…

Environ deux couples d’heures passèrent avant qu’il n’ouvrît enfin l’œil. Se sentant de nouveau frais et dispos pour entamer une nouvelle balade dans la ville et observer un peu le travail des ouvriers qui s’occupaient de redonner à la ville sa grandeur d’antan.

Il sortit donc de l’endroit où il avait élu domicile en plein dans cette ville qui avait tant souffert des attaques des invités indésirables contre lesquels il avait livré son premier combat en tant que Dieu de la mort. Glissant sa main entre sa nuque et les mèches de cheveux bleus qui la couvraient, gardant son autre main dans la poche de son pantalon, il marcha dans la ville, gardant pied à terre, sans même chercher à marcher dans les airs, ce qui n’était plus très amusant depuis qu’il se réfugiait ici.

Seulement, chose surprenante aujourd’hui : il se vit cerné par un cercle de Hollows qui avait pour certains l’air d’être des esprits maléfiques standards, tandis que d’autre ressemblaient à… des Adjuchas… non pas à cause de leur apparence, mais bien plus à cause de leur pression spirituelle, qui étaient bien entendu variées mais présentaient parfois des gouffres entre elles.

Kazuo soupira.

-Allons bon… Cette fois vous avez carrément décidé de mener un complot contre moi. Je suis votre bête noire, ou quoi ?

Sans répondre, les Hollows se jetèrent sur lui sans avertissement, accompagnés des Adjuchas… Kazuo n’eut besoin que de ses mains pour parer les attaques de ses adversaires et les frapper, tandis qu’il devait éviter certaines attaques des Adjuchas. Seulement, n’ayant pas la patience de jouer avec eux, il finit par rapidement dégainer son sabre et trancher en un coup éclair ses adversaires… tous les standards et un Adjuchas.

Secouant sa lame pour la nettoyer un peu du sang qui la salissait, il se tourna ensuite vers les Menos Grande qui se jetaient sur lui. Il para tous leurs coups et riposta ensuite. Un seul y passa, tandis que les autres n’avaient que des blessures de gravité moyenne. Le guerrier borgne se dirigea vers eux d’un pas lent qui les incita à se ruer à nouveau sur lui, laissant une belle ouverture qu’il exploita pour leur fendre le masque à tous. En même temps.

Tous disparurent et Kazuo essuya son sabre sur un mur tout proche, soupirant de lassitude.

-Ça fait tellement longtemps que plus personne ne m’a forcé à sortir le Shikai… voire à utiliser au moins un Kidô… se dit-il pour lui-même.

Ce fut alors que, non loin, il ressentit une pression spirituelle pas très proche d’ici, mais suffisamment dense pour arriver jusqu’à lui. Ce reiatsu l’intrigua fortement… il lui semblait si familier… mais en même temps tellement différent… un Hollow ? Un Shinigami ?... Il n’en savait rien du tout. Ce qu’il sentait était similaire à l’énergie qu’il avait déjà ressentie chez quelqu’un de sa connaissance, mais elle lui était en même temps inconnue… Intrigué et poussé par sa curiosité, il fit un bond dans les airs pour se rapprocher de l’origine de cette pression spirituelle… avant de s’apercevoir en chemin qu’elles étaient deux. Et la deuxième…

Ses yeux s’écarquillèrent… sa bouche s’entrouvrit… son cœur rata un battement… Cette deuxième énergie spirituelle… il la connaissait ! Sans plus se poser de questions et gardant le masque impassible qu’il avait forgé sur son visage refait, il continua de se déplacer dans les airs en direction… du parc de Karakura. Le lieu d’où venaient ces deux pressions spirituelles qui, visiblement, s’affrontaient. Un affrontement inégal ; l’écart entre les deux était démentiel !

Fronçant les sourcils, il pressa le pas et finit par arriver à destination. Il atterrit alors sur la cime d’un arbre qui lui servirait de perchoir et de cachette afin de regarder la scène qui se déroulait sous ses yeux.

Sous lui étaient en train de se battre l’homme qu’il avait rencontré tout récemment après avoir battu son premier Adjuchas et… une jeune garçon qui éveilla sa curiosité… Il lui semblait qu’il connaissait cet individu, mais son reiatsu n’était pas le même que celui qu’il avait toujours eu l’habitude de sentir chez lui…

Il réfléchit… que devait-il faire ? Et surtout, qu’allait-il se passer… ? Il avait jusque-là à peine écoute la conversation qu’ils avaient mené tout en s’échangeant des coups… Tout à coup, il sentit quelque chose changer dans la puissance spirituelle de l’adversaire de celui qui l’intriguait tant : il venait visiblement de libérer son Shikai. La partie commençait à devenir intéressante, mais la dernière phrase du dernier homme cité plus haut l’arracha à sa rêverie et suscita son attention : il lui sommait d’intervenir sous peine de voir son frère réduit à l’état d’Apéricubes…

Il n’eut plus tellement le choix… il ferma doucement les yeux et fit un bond bien mesuré, bien calculé, quittant ses broussailles pour atterrir juste à côté de son frère. Il ne regarda ce dernier qu’un court instant, mais suffisamment long pour lui demander si ça allait, après lequel son regard impassible s’attarda sur l’adversaire de son frangin.

-Salutations, dit-il tout simplement, j’ai l’impression de te connaître, mais je sens également que quelque chose a changé en toi…


Dernière édition par Kazuo Kiriyama le Mer 11 Juil - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La haine du cœur, le vent se déchaine... (Pv Luffy & Kazuo)   Lun 9 Juil - 16:18

Je venais de déclencher mon shikai et de lancer une attaque sans même comprendre comment ni pourquoi, l'important était que maintenant j'étais nettement plus confiant, mon air avec changer pour un air plus sérieux... En quelques secondes ont aurait dit que j'avais totalement changer, que je n'étais plus le même, j'avais confiance, confiance en mon pouvoir... A vrai dire, ce n'était pas que j'étais faible, c'était lui qui était fort, et je venais de m'en rendre compte, ma faiblesses résident cependant en cette peur de ne pas pouvoir défendre mes proches et d'être faible, sans elle, je devenais fort... La technique lancait avait crée un léger nuage de fumé autour d'Akito qui descendait maintenant pour atteindre le sol, alors que son adversaire semblait avoir esquiver sans trop de mal cette attaque assez puissante... Elle avait tout de même laisser une grosse marque de cratère sur le sol qui n'était pas passer inaperçus des ouvriers travaillant non loin de là. Les pieds d'Akito venait de toucher le sol et sa tenue avait légèrement changer, son shikai semblait avoir crée une nouvelle tenue restant dans tons sombres.

Deux têtes de dragon légère était maintenant visible sur ses épaules, ses dernières semblait être fait d'une matière légère pour ne pas alourdir le corps, les gueules de dragon se trouvaient vers l'extérieur et ouverte, de plus les têtes étaient de couleur argenté mais d'un argent foncé. Les deux têtes semblait être relié par quelque chose faisant penser au corps des dragons, le tout retomber en suite sur le corps du shinigami, créant une sorte de longue veste de couleur noir avec de léger simple bleu foncé faisant penser à des Kanjis signifiant « Vent ». La veste atteignait ses mollets, elle semblait aussi être fermé ne laissant pas visible le corps du jeune shinigami, ses bras font de nouveau penser à deux dragons, puisque en dessous des deux têtes de dragon on peut apercevoir des sortes de queue fine de dragon partir, en effet, trois dragon entouré le bras d'Akito faisant des tours autour de celui-ci, et se croisant même parfois... Au niveau des mains les têtes semblait regarder devant de leur yeux rouge foncé alors que le corps était bleu foncé aussi. Les têtes étaient bien entendu placé de façon à ne pas gêner les mains pour porter des objets ou ne serait que le sabre, lui aussi avait d'ailleurs changer. Ses jambes étaient simplement couvert par un pantalon bleu foncé n'ayant rien de spécial à part peut être les petits dragon dessiner dessus de couleur noir, ses pieds quant à eux, étaient simplement recouvert par des sortes de bottes noir ne laissant visible que le bout... Sa tenue faisait donc énormément penser aux dragons, mais c'était le but, puisque l'esprit de son katana n'était autre qu'un dragon de vent, mais il se demandait si il était le seul à posséder ce genre d'esprit, il en doutait quand même...

J'avais à peine eu le temps d'atteindre le sol qu'un coup de poing s'élança vers moi, trop rapide pour l'esquiver, je me contenta de mettre mes deux bras croisé devant mon visage, mais le coup était quand même puissant, laissant des marques sur mes bras et me faisant reculer, je me retrouvais alors quelques mètres plus loin, j'étais à genoux... Il me fallu que peu de temps pour comprendre ce qui m'étais arrivé, le coup de poing n'avait pas fait que m'endommager les bras... A vrai dire mes bras étaient pas mal amoché, cependant il avait réussit à passer outre cette défense à me frapper au torse laissant une marque rouge et me faisant craché légèrement du sang que je m'empressais d'essuyer... Il était fort, il fallait le reconnaitre, il surpasser ma maîtrise du Hakuda, il faut dire que celle-ci n'était plus aussi bonne que part le passé... Et puis, j'étais bon offensivement, mais question de la défense à main nue, j'avais comme perdu mes qualités... Peu importe, je me relevais alors me tenant bien droit sur mes genoux, j'avais un peu de sang sur les lèvres que je nettoyais avec ma main avant de regarder mon adversaire et d'entendre un bruit s'approcher de moi...

Je vus mon frère se poser à coté de moi, je ne savais pas d'où il sortait ni ce qu'il faisait ici, d'ailleurs je m'en fichais un peu, du moins sur le coup je n'y prêtas pas attention, cherchant plus à comprendre le nouveau pouvoir que j'avais obtenu, depuis peu j'entendais une voix me parler intérieurement, cette voix semblait me dire que ce pouvoir était le sien, qu'elle était mon zanpakutô, et que je pouvais enfin l'entendre... Mais je n'avais pas le temps de me concentrer, ni même le temps de savoir quel était son pouvoir, je devais le découvrir vite mais aussi combattre en même temps, mes facultés au combat serait sans doute réduite pendant un court instant, mais l'arrivait du jeune frère aux cheveux bleus était finalement utile... Je ne savais pas si à nous deux nous serions capable de le vaincre, mais je savais qu'on ne pouvait pas perdre, je ne pouvais pas me le permettre, pas maintenant... Mon air avait nettement changer, je ne ressemblais plus à celui que j'étais, comme si le fait de découvrir le nom de mon sabre m'avait rendu la maturité que j'aurais du avoir... Le reiatsu qui était précédemment sur-excité c'était calmait, et n'était plus visible, alors que moi, je m'étais aussi calmer, mon frère se tourna vers moi pour me demander si ça aller, je tournais alors la tête en soupirant... Je commençais par baisser les yeux observant mon arme, il me fallu que très peu de temps pour comprendre qu'un dragon de vent entouré cette dernière, je ne compris pas le principe de l'arme, ce que je savais c'est qu'elle avait changé, sa légèreté et son tranchant semblait mieux que précédemment, pourtant, quand était-il de la puissance de frappe ? Il leva alors la tête avant de laisser échapper un léger soupire de nouveau, cette fois-ci un soupire différent suivit de parole...


- Se faire aider par son petit frère... Honteux..., je soupirais de nouveau en reprenant ma respiration, tâchons au moins de le vaincre, tu le connais ? Kazuo?

Je n'avais pas bouger d'un centimètre et me tenais prêt à attaquer, riposter, ou me défendre, je me tenais prêt à toute éventuelle action, mais espéré avant pouvoir discuter un minimum avec son frère...


Dernière édition par Akito Kiriyama le Lun 9 Juil - 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La haine du cœur, le vent se déchaine... (Pv Luffy & Kazuo)   Lun 9 Juil - 17:34

    Kazuo....Cela faisait longtemps que je ne l'avais pas vu. La dernière fois, il avait voulu me tuer car je connaissais Yamiko. C'était plutôt stupide. En fait, maintenant, je pensais qu'il me haïssait et qu'il avait trouvé une raison pour passer à l'attaque. En même temps, après ce que je lui avait fait subir, c'était compréhensible.

    -Salutations, dit-il tout simplement, j’ai l’impression de te connaître, mais je sens également que quelque chose a changé en toi…

    - Se faire aider par son petit frère... Honteux..., il soupira de nouveau en reprenant sa respiration, tâchons au moins de le vaincre, tu le connais ? Kazuo?

    Cet idiot était l'aîné des deux, je n'arrivais pas à le croire. De plus, il pensait pouvoir me battre. Enfin, si c'était un contre un, j'avais une chance de gagner. Mais, maintenant que Kazuo était là, les choses allaient être serrés et c'était ça qui me faisait sourire. Pourtant, quelque part au fond de moi, je ne voulais pas l'affronter, c'était mon meilleur ami. Je crois que Luffy m'avait influencé depuis que j'avais obtenu le Bankai. Par contre, je n'hésiterais pas à attaquer Kazuo s'il m'attaquait.

    Haha, je sais que c'est très dur de me reconnaitre, dis-je avec un ton ironique. Puis, je me tournais vers le grand frère. Bien sûr qu'il me connais. Après tout....Je suis celui qui est responsable de l'exil de Kazuo!

    Dit comme ça, Kazuo devait avoir compris qui j'étais. Si ce n'était pas le cas, c'était qu'il était vraiment un débile mental. Je le regardais avec un air sérieux, toujours avec un sourire narquois. Je voulais savoir ce qu'il pensait de moi, ce qu'il pensait de ma "métamorphose". Il était maintenant la deuxième personne à savoir ce qui m'étais arrivé. Le premier, Dai, ne m'avait pas accepté comme je l'étais et je lui en voulais pour ça. Si Kazuo ne l'acceptait pas lui non plus, alors il serait mon ennemi. Enfin, là j'ai parlé autour du pot, je décidais d'aller franchement en racontant brièvement ce qu'il s'était passé, toujours en regardant le grand frère.

    Les gens de mon espèce n'ont pas le droit d'aller à la Soul Society. Kazuo et moi-même n'étions pas au courant lorsque j'y étais. Cependant, c'était trop tard. Comme il m'avait aidé à entrer et à m'enfuir de là-bas, il était déjà considéré comme un criminel.

    Puis, je regardais Kazuo et continuais toujours avec mon air ironique.

    Pour la simple raison qu'on était les "meilleurs amis". Tu tombes bien, je voulais savoir si tu me considère toujours comme tel alors que tu as bien tenté de me tuer pour une fille? Je me mis à rire légèrement comme un malade en fermant les yeux. Franchement je trouve que tu avais fait quelque chose de stupide, comme si tu avais trouvé une excuse pour m'attaquer car tu m'en veux d'être la cause de ton exil, j'ouvris froidement les yeux, n'est-ce pas, Kazuo?
Revenir en haut Aller en bas
Kazuo Kiriyama
Shinigami exilé
Shinigami exilé
avatar

Masculin Nombre de messages : 569
Âge : 23
Date d'inscription : 15/08/2010
Fiche Technique : Cliquez ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Yôganfuro
Niveau: Capitaine / LVL 14 (Lvl uped)
Reiatsu:
9600/9600  (9600/9600)

MessageSujet: Re: La haine du cœur, le vent se déchaine... (Pv Luffy & Kazuo)   Lun 9 Juil - 18:53

Sa première impression fut que son frère aîné, Akito, avait changé… Légèrement ou radicalement ? Il n’aurait pas été capable de le dire… toutefois, il n’avait pas l’impression que cet homme était toujours le même que la fois dernière, laquelle pendant s’était déroulée leur première rencontre. Son Shikai activé, il semblait avoir quelque peu grandi. Les changements physiques opérés par la libération primaire de son sabre trancheur d’âmes étaient évidemment les premiers à se faire remarquer ; les changements mentaux de cet homme qui était un des membres les plus proches de sa famille – alors qu’ils ne se connaissaient pas depuis longtemps – étaient moins remarquables pour un œil qui aurait était mal exercé, mais ils étaient en tout cas bien présents.

Le soupir qu’il poussa alors qu’il arrivait et qu’il lui avait demandé comment il allait, quant à lui, n’échappa pas à son oreille, et son geste fait avec sa tête non plus. Selon ses mots, "se fait aider par son petit frère… c’est honteux…"… Kazuo réprima lui aussi un soupir en arquant vaguement un sourcil et tournant lui aussi la tête, de quelques centimètres seulement ; une réaction stupide… peu importe par qui il était secouru, au moins maintenant il l’était. N’était-ce pas justement parce qu’il était son frère cadet qu’il avait volé – ou plutôt bondi – à son secours à l’appel implacable de l’homme contre qui il s’était jusqu’à maintenant battu… ?

Kazuo ravala néanmoins sa remarque et décida plutôt de répondre à sa question.

-Hm… Et pour ce qui est de le connaître, ça se peut… Il m’est familier, mais je sens que quelque chose en lui dans son énergie spirituelle a changé. Je ne peux rien dire de concret.

Il regarda fixement cet homme quasi-inconnu et leva son sabre et lui faisant faire une roulade arrière par un geste souple du poignet, ce avant de le positionner sur son épaule droite. Il regarda fixement Luffy, le visage toujours aussi impassible. Son regard comme sa voix et ses paroles étaient ironiques, cyniques… Il finirait bien par savoir qui il était… ?

Enfin il reprit la parole, toujours avec son ironie cinglante, disant qu’il était effectivement difficile de le reconnaître et… qu’il le connaissait… qu’il était responsable de l’exil de Kazuo !?

Le jeune homme aux cheveux bleus laissa un léger sourire étirer ses lèvres fines, tandis qu’il regardait toujours leur interlocuteur dans les yeux. Alors ça y est, c’était lui. Rien que cette réplique l’avait largement mis sur la voie. Cet homme, c’était… il continua. Il décrit très brièvement ce qu’il s’était passé, l’intrusion, les règles… puis il le regarda dans les yeux sans ses départir de la même lueur qui éclairait son regard depuis certainement plus longtemps que Kazuo était apparu en plein milieu du parc et du combat, aux côté de son frangin.

Il lui rappela alors leur dernière rencontre lors de laquelle c’était déroulé un combat causé principalement par la panique de Kazuo, suscitée par les traumatismes dus à ses combats livrés au cœur de la Soul Society afin de régler ses comptes avec son ancien Capitaine de Division. Le borgne ferma doucement les yeux… c’est vrai qu’il lui avait parlé de Yamiko pendant leur combat, lui demandant s’il la connaissait avec une violence telle que Luffy avait dû penser que c’était le motif de son agressivité ce jour-là.

-Non, la raison est bien plus recherchée, se contenta-t-il de répondre.

Il rouvrit les yeux et regarda derechef Luffy dans les yeux depuis la distance qui les séparait. Il ôta sa lame de son épaule et la laissa pendre au bout de son bras, sans dresser sa garde, ni même s’avancer vers… Luffy.

-C’est bon d’enfin te retrouver, Luffy, finit-il par lancer un esquissant un nouveau sourire, amical cette fois, je me disais bien que le reiatsu si puissant qui m’a attiré jusqu’ici m’était familier… juste que ton changement m’a beaucoup intrigué. J’ai hésité à mettre un nom sur ton visage.

Il perdit ensuite son sourire, le regardant à nouveau à travers son masque d’impassibilité. Il posa toutefois un regard vers son frère qui s’était remis en position d’attaque et de défense, espérant qu’il ne ferait pas d’incartade…

-Que t’est-il donc arrivé… ? demanda-t-il finalement à Luffy, bien curieux de connaître la cause – ou les causes – de ce changement si radical de sa personnalité depuis leur dernière entrevue.


Dernière édition par Kazuo Kiriyama le Mer 11 Juil - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La haine du cœur, le vent se déchaine... (Pv Luffy & Kazuo)   Mar 10 Juil - 19:47

Je me tenais prêt à attaquer, ni l'un ni l'autre ne semblait vouloir passé à l'action... Si personne ne le faisait je serais sans doute contraint de le faire... Mon arme était pointé vers mon adversaire, à la moindre attaque je me défendrais, mais à la moindre attaque de Kazuo je l'assisterais... Mais rien de ça ne se passa... Le dragon de vent tourner toujours autour de mon sabre et moi j'étais toujours en colère au fond de moi, pourtant, à l'extérieur j'étais plutôt paisible... Je regardais droit dans les yeux notre adversaire qui semblait parler avec mon petit frère, je n'écoutais pas totalement ce qu'il disait, du moins je l'écoutais en partis, mais j'étais plus concentré sur ma défense que sur ses paroles... J'entendis qu'une seule chose qui me fit sortir de mon état... Avant tout, Kazuo m'avait répondu qu'il le connaissait, mais qu'il était différent, ou du moins que quelque chose avait changé chez lui... Et puis...

- Bien sûr qu'il me connais. Après tout....Je suis celui qui est responsable de l'exil de Kazuo!

Mes yeux s'ouvrirent grand comme surpris... Je le regardais droit dans les yeux lui jetant comme un regard froid... Oui j'étais tourné vers cette homme.. Cette homme que je détestais tant... De cette phrase je venais d'apprendre plusieurs choses... Tout d'abord, Kazuo le connaissait, et lui aussi connaissait mon frère... En suite, mon frère était exilé, je ne le savais même pas, mais j'aurais du deviner à sa tenue qui ne ressemble en aucun cas à un shinigami du Gotei 13... Pour finir, il était exilé par sa faute à lui, je ne savais pas pourquoi ni comment, mais c'était impardonnable, je serra le poing gauche avant de vouloir lui foncer dessus mais je fus stopper par quelque chose...

- Les gens de mon espèce n'ont pas le droit d'aller à la Soul Society. Kazuo et moi-même n'étions pas au courant lorsque j'y étais. Cependant, c'était trop tard. Comme il m'avait aidé à entrer et à m'enfuir de là-bas, il était déjà considéré comme un criminel.

Mon poing se serra encore plus, mais cette fois-ci, il ne se serra pas contre-lui mais... contre la soul society toute entière, je regardais l'homme fixement dans les yeux, et à travers se regard j'étais capable de me voir moi-même... Je ne connaissais rien de sa race, je ne savais pas ce qu'il était, un shinigami ? Un arrancar ? Un vizard ? Autre chose ? Il était forcément quelque chose, mais peu importe ce qu'il était, j'étais aussi exclu de la Soul Society... J'ai faillis donner ma vie pour eux, et eux ont faillit me la prendre... J'avais juste tenté de remplir une mission et avait cru en un hollow débile en pensant devenir plus fort, pourtant le but de ce dernier était simplement d'absorber mon reiatsu... Et alors que j'arrivais à peine à le contrôler, qu'il commençait à faire qu'un avec moi, il se sépara de moi et me laissa dans mon désespoir et ma solitude...

Au fond, on était un peu pareil tout les trois... Je me tournais un instant vers mon frère, le regardant dans les yeux d'un air assez triste, puis me retourna de nouveau vers l'homme, avant de laisser échapper un soupire... La soul society... Au fond, ils ne pensaient que à eux, ils ne savaient pas ce que nous, vizard et exclu ressentons, au fond, certains aime cette solitude, d'autre, comme moi, n'approuve pas de recevoir des ordres, mais tous, tous nous nous sentons exclu, nous cherchons un moyen de comblé ce vide qui hante nos âmes, et tous à notre façon devenons quelqu'un... On tente de se faire un nom, des amis, des ennemis, mais nous ne savons pas qui sont de notre coté et qui ne le sont pas... Au fond, nous sommes tous identique, et pourtant, la soul society n'est pas capable de le comprendre, ils nous excluent sous prétexte qu'on est différent ou qu'on n'a pas respecté un règlement...

Nous avons tous fais des erreurs dans notre vie, pourtant, nous sommes tous les mêmes, arrancar, shinigami, vizard, humain, nous ne sommes que des êtres vivants, nous respirons la même air, nous buvons la même eau, nous mangeons les mêmes aliments, et nous nous imprégnions de la même puissance... Je lâchais mon katana, ce dernier ne semblait pas s'être désactivé, et venait de se planter dans le sol, se retrouvant pencher vers moi et mon frère et étant à notre droite... Je regardais alors ma main droite, sans raison... Le reiryoku, nous en possédons tous, nous nous en servons tous, et nous avons tous une pression spirituelle aussi appelé Reiatsu... Alors pourquoi nous battons nous ? Pourquoi devons nous êtres exclus ? Pourquoi ? POURQUOI ? La soul society ne nous comprendra jamais, nous exilés, nous vizard, nous qui sommes différent... Je laissais tombé alors mon bras, se reposant sur mon katana, et l'attrapant fermant dans ma main, mon second poing était toujours serrer, je fis alors un pas en avant puis fus interrompu par des paroles... J'avais la tête baisser et ne voyer pas qui parler à qui, mais j'étais capable de reconnaître les voix...


- Pour la simple raison qu'on était les "meilleurs amis". Tu tombes bien, je voulais savoir si tu me considère toujours comme tel alors que tu as bien tenté de me tuer pour une fille? Franchement je trouve que tu avais fait quelque chose de stupide, comme si tu avais trouvé une excuse pour m'attaquer car tu m'en veux d'être la cause de ton exil, n'est-ce pas, Kazuo?

J'étais toujours perdu dans mes pensées en vers la Soul Society... Pourtant malgré ma rage qui semblait bien visible, poing serré tout comme les dents, et mon visage baissé, malgré que triste, en disait aussi long... Mon reiatsu et mon contrôle semblait resté lui même, je semblais calme au fond, c'était vraiment comme si le fais d'obtenir mon Shikai m'avait rendu... Serein... Et maintenant j'apprenais ça ? Trop de souvenir, trop de sentiment, trop... Ma rage commencait à devenir facilement visible, enfonçant encore plus mon katana dans le sol au point de crée un mini cratère au bout de celui-ci... Ils étaient... Meilleurs amis, et moi je voulais le tué ? Moi je le considéré comme un ennemi à vaincre à tout pris ? Et pourtant ce n'était peut être pas le cas ? Mais je me demandais ce que ressentais mon frère... D'après lui il l'avait attaqué à cause d'une fille, je ne sais pas qui est cette fille, ni la réel raison de son attaque, ni même tout ce qui c'était passé, mais peu importe... Je savais que je devais arrêté tout, je devais les empêchés de se combattre de nouveau, je devais faire en sorte que tout redevienne comme avant... Et je devais faire comprendre à la Soul Society qu'on est pas différent d'eux...

Je me tournais alors de nouveau vers Kazuo, observant son visage dont les yeux semblaient fermé... Je ne m'étais pas rendu compte, ou du moins je n'avais pas compris, mais Kazuo avait un passé douleur, et lui aussi il en avait un, cette homme si étrange, Akuma... Je dé-serrais mon poing gauche avant d'enfouir ma tête dans cette même main... Et si j'étais devenu plus fort ? Si je n'avais pas abandonné ma famille ? Si j'étais devenu un grand-frère idéal... Si... Est-ce que tout ça ne se serait pas passé ? Est-ce que me serais-je retrouvais à sa place ? Est-ce que, le monde aurait été différent ? Je me posais tant de question, et pourtant toute étaient sans réponse... Je lâchais alors un soupire, retournant mon regard sur le sol, j'avais pratiquement envie de tout péter, mais ceci était un peu comme... ma ville, je ne pouvais pas me permettre de la détruire encore plus qu'elle ne l'était... Ma haine en vers cette homme semblait s'estomper, pourtant à l'inverse, ma haine en vers les shinigamis, en particulier ceux de la soul society semblait augmenté, devant aussi chaud que la braise, aussi bouillant que la lave et aussi aiguisé que le vent...

Je regardais alors toujours le sol, ne voyant pas qui parler et sur quel ton, j'étais juste capable de reconnaître sa voix... Sa voix si semblable à la mienne quand j'étais plus jeune, je souriais légèrement en pensant à ça, à vrai dire, je ne savais plus quoi faire, j'étais comme perdu entre deux mondes, deux espaces-temps, deux lieux différents... A vrai dire, je me trouvais entre deux personnes, je n'avais plus envie de combattre les deux, plus envies de me battre avec eux, plus envie de me venger, plus rien... Mensonge... J'avais envie de me venger, de nous venger... De la soul society... C'était mon but, mon objectif, j'exterminerais le moindre shinigami incapable de nous comprendre et incapable de nous respectés... A près tout, quel crime avions-nous commis ? Akuma c'était introduit à la Soul Society alors qu'il n'avait pas le droit, mais avait-il un but maléfique, peut être que oui, mais peut être que non, et dans ce cas il n'aurait pas du être attaquer comme ça... Kazuo quant à lui, il avait juste aidé son meilleur ami sans même savoir les risques qu'il encourait, et pourtant il a été bannit... Et moi... Moi j'étais juste retourner à la Soul Society pour rendre mon rapport après ma mission, oui j'avais un hollow en moi, mais au final il n'était pas voulut, et je n'avais pas un but méchant, je n'avais pas pour attention de les détruites ou autre... Et pourtant, tout les trois avions du nous exilés ou être bannis... Au fond, ceci nous rapprochés assez tout les deux, si identique et pourtant si différent... Je soupirais en entendant les paroles de mon petit-frère...


-C’est bon d’enfin te retrouver, Luffy, je me disais bien que le reiatsu si puissant qui m’a attiré jusqu’ici m’était familier… juste que ton changement m’a beaucoup intrigué. J’ai hésité à mettre un nom sur ton visage.

Luffy ? Pourquoi Luffy ? A vrai dire, je me posais la question mais ne cherchait même pas à comprendre, je les laissais discuter pour le moment entre eux... Quelques choses m'intriguais cependant dans ses paroles... Son changement ? En quoi avait-il changeait ? Pour moi, il était le même que j'avais connus... Pourtant pour lui il était différent, alors pourquoi ? Je ne comprenais toujours pas, mais si je devais posé toute les questions qui me passait par la tête à ce moment-là, j'en avais pour la journée... Je me contentais de soupirait avant de sortir mon katana du trou que j'avais causer dans le sol et de reculer de quelques pas fendant le vent avec mon sabre avant de le maintenir vers le bas, créant le prolongement de mon bras, je levais alors la tête au ciel, j'étais nostalgique et pensif, le soleil avait déjà dépasser le zénith, on se trouvait sans doute dans l'après-midi, je ne savais pas depuis combien de temps j'étais là, mais peu importe... Mon zanpakutô commençait à se faire impatient, j'entendais même sa voix me parler me demandant quand l'action allait enfin commencer, je me contentais de lui répondre qu'il n'y aurait peut être pas d'action, et c'était même sûr, et que j'étais désolé de l'avoir libéré pour rien...

Je reculais alors de nouveau me retrouvant maintenant juste à coté de mon frère qui n'avait rien vu de la scène qui venait de se passer devant ses yeux, à vrai dire, il devait certainement être concentré sur Akuma, ou Luffy, je ne savais plus comment je devais l'appelé... Et quant à lui, je ne savais pas si il m'avait vu ou pas mais peu importe... Je me retrouvais alors de nouveau en posture de combat, ou du moins j'en avais l'air... Mais en fait j'étais plutôt concentré.. Mais yeux était fermé et je ne pus alors m'empêcher de relâcher mon katana, je ne pouvais pas faire croire à une posture de combat trop longtemps... Pourquoi je faisais ça ? Simple, si il me voyait me relâcher peut être m'attaquerait-il en pensant que je baissais ma garde... Mais finalement, j'étais confiant, Kazuo était avec moi, je n'avais rien à craindre, et je voulais parler à mon zanpakutô, je me devais de le faire... Pourtant, je n'y arrivais pas, quelque chose me perturbais, je ne savais pas quoi... J'ouvris alors les yeux avant de faire de nouveau un pas en avant et me rapprochant du jeune homme que j'avais précédemment attaquer... Je me mis alors à le regarder de nouveau dans les yeux, m’apercevant dans son regard, et l’apercevant dans le regard de mon moi ce trouvant dans son regard, et ainsi de suite... Au fond, comme je l'avais déjà préciser, on était identique... Peut être avait-il changé, peut être était-il devenu quelqu'un d'autre, peut être même allait-il m'attaquait à ce moment-là sans raison, mais je m'en fichais, je ne voulais plus le combattre, je n'en avais plus l'intention... Je ne pouvais pas me battre contre lui qui me ressemblait tant...

Je me mis alors à lui tendre une main, la droite pour être précis, en souriant, me frottant les cheveux derrière la tête de l'autre main... J'avais peut être oublié de préciser que j'avais de nouveau lâcher mon katana, le laissant à la merci de quiconque, sauf que pour lui, je pense que mon shikai lui serait inutilisable, donc il pourrait simplement s'en servir comme un katana basique... Tout en me frottant toujours les cheveux derrière la tête, et la main toujours tendu, je me mis à fermer légèrement les yeux repensant à mon passé... Je n'arrivais pas à me rappeler bien de ma vie en tant qu'humain, mais il me restait quelque souvenir... Surtout ceux de personne proche de moi, le fait que j'avais un frère, légèrement mes parents me rappelant presque plus de leur visage ou même de leur nom... Mon maître, ne me rappelant que son visage et ce qu'il m'avait léguer... Ce tatouage assez bizarre sur mon épaule droite, ou plutôt sur le haut de mon bras, servant à ouvrir la porte de mon QG... Et les enseignements qu'il m'avait apprit, d'ailleurs eux je ne l'ai avais pas oublié, c'était sans doute car c'était quelque chose d'important et aussi quelque chose que j'avais acquis et non un souvenir... De plus, je m’entraînais souvent pour ne pas les perdre, même en étant devenu shinigami, ayant acquis de bon réflexe mais parfois pas forcément utile...

Je me rappelais d'un souvenir vague, un souvenir qui venait de refaire surface à cause d'eux... Ce souvenir de mon maître, de ce qu'il m'avait enseigné... Grâce à lui, j'avais appris ce qu'était vraiment de vivre, d'être quelqu'un... A vrai dire, vu qu'il était un ancien shinigami, il devait en savoir beaucoup, il ne m'avait jamais parlé de la raison de son exil pourtant, il y en avait forcément une... Pourquoi je me rappelais de tout ça alors que ça faisait partit de ma vie humaine ? Les shinigamis ne sont pas censé perdre leur souvenir d'humain... Alors pourquoi avais-je tout ses souvenirs vagues, pourquoi me rappelais-je de l'enseignement qu'il m'avait donné... Il m'avait toujours dis que les sentiments pouvait être dévastateur lors d'un combat, mais aussi bien pour l'adversaire que pour nous... Il m'avait enseigné tellement de chose que je me rappelais sur le moment que je n'arrivais même pas à tout contenir dans ma tête, en oubliant de nouveau certains... De toute façon, ses souvenirs restaient flou... Mais la chose la plus importante que je retenais, c'était que je ne devais pas combattre l'ennemi de mes ennemis... Certes, cette phrase n'était pas très approprié, la soul society n'était pas mes ennemis, je les détestais juste de m'avoir fait subir ça... Je ne savais pas si c'était pareil pour eux deux, en tout cas, ils étaient en quelque sorte des ennemis de la soul society, tout comme moi je l'étais, j'étais recherché par eux, malgré qu'ils m'avaient laissé tranquille depuis un certains temps maintenant... Dans tout les cas, nous avions tous un ennemi en commun ou plutôt, nous avions tout les trois quelqu'un qui ou plutôt quelque chose, qui nous considéré tout les trois comme des ennemis, ou des exilés... Je ne devais donc pas les considérés comme des ennemis, mais plutôt comme des alliés de bataille...


- Je ne sais pas ce que tu as fais par le passé... Je ne sais pas ce que Kazuo à précisément fait par le passé... Je ne sais pas ce que tu es réellement... Je ne sais rien de toi ou de ton passé... Je ne sais pas non plus pourquoi, vous qui êtes amis, vous vous êtes battu... Du moins, je ne connais pas la réelle raison... Mais je sais une chose, nous battre n'arrangera pas les choses, au fond, si nous en sommes là, c'est à cause de la soul society, et de rien d'autre... Je soupirais alors, inutile de préciser que j'avais déjà ré-ouvert les yeux, Akuma D. Luffy, peu importe ce que tu m'as fais, à présent je ne t'en veux plus, libre à toi de m'attaquer si tu le désire, mais sache que je ne me défendrais pas... Au fond... Nous sommes identique, malgré notre différence de puissance et...

Je ne finis pas ma phrase, préférant lui laisser le doute et lui laisser voir nos différences... Après tout, il n'était pas stupide et était capable de voir que je ne lui ressemblais pas en tout point... Le changement de situation était quand même assez marrant... Il y a de ça quelques temps, je le détestais en tout point pour ce qu'il m'avait fait, cette cicatrice, mon hollow tout... Et maintenant, alors que je venais juste de le combattre et d'apprendre mon shikai, en quelques sortes grâce à lui, j'avais envie de devenir son ami, de l'aider... ? C'était étrange, mais au fond, je ne voulais plus qu'on se combatte, peu importe qui il était ou ce qu'il était... Peu importe ce qu'il voulait, si il attaquait je me défendrais pas... A moins qu'il... Peu importe, je me mis à me retourner bêtement vers mon frère, récupérant mon katana de la main gauche et le repassant dans la droite... Une légère bise se fit sentir, faisant voler légèrement mes cheveux sur le coté droit, un doux vent frais... Il faisait jour, et le temps était beau, un temps agréable pour discuter, mais aussi pour combattre... De plus, à en croire ce que venait de me dire mon zanpakutô... « Utilise le souffle des cieux à ton avantage », donc à en croire ce qu'il venait de me dire, le souffle des cieux était d'une aide précieuse... Je me rapprochais de mon frère tout en réfléchissant, et je compris ce que c'était en me trouvant devant mon frère tout en lui souriant... Le vent, oui, c'était ça, le vent était un avantage pour mon zanpakutô, c'était une bonne chose à savoir... Je me retournais alors un instant et lança un léger « Au fait... Merci » au jeune homme, un remerciement pour m'avoir aidé à obtenir mon shikai et à entendre mon katana, mais aussi pour m'avoir aider à déchaîner ma rage intérieur... Je me mis alors à sourire et à regarder mon frère dans les yeux...

- Tu n'es pas d'accord avec ce que j'ai dis ? Frangin? Je soupirais alors avant de reprendre ma respiration, il faudra qu'on parle, de notre passé... Dis-je sur un ton plus sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Kazuo Kiriyama
Shinigami exilé
Shinigami exilé
avatar

Masculin Nombre de messages : 569
Âge : 23
Date d'inscription : 15/08/2010
Fiche Technique : Cliquez ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Yôganfuro
Niveau: Capitaine / LVL 14 (Lvl uped)
Reiatsu:
9600/9600  (9600/9600)

MessageSujet: Re: La haine du cœur, le vent se déchaine... (Pv Luffy & Kazuo)   Mer 11 Juil - 14:48

Le jeune guerrier borgne voyait bien que son frère aîné avait l’air perdu. Son esprit, son cœur étaient le champ de bataille d’une foule de pensées et d’émotions diverses qui semblaient de battre furieusement entre eux. Il fallait bien avouer, aussi, que retrouver son frère en plein milieu d’un combat pendant lequel il est parvenu à libérer son Shikai, celui-ci l’ayant apparemment rendu plus mûr, apprendre qu’il était exclu de la Soul Society par la faute de l’homme qu’il venait de combattre… pour finalement apprendre que ces deux hommes étaient meilleurs amis… était un amoncellement déroutant pour lui. Tout cela en un seul coup, à peine quelques minutes… le choc n’en était que très grand. Le borgne comprenait bien le fait qu’il se sente aussi perdu. Seulement, qu’il soit perdu, c’était bien compréhensible, mais Kazuo voyait également son visage se crisper, se renfrogner, en quelque sorte… mais… contre qui serrait-il les dents et le poing ? Dans le doute, il préféra surveiller un peu son grand frère.

Ce qu’il prit également en compte, c’était la réaction qu’il venait d’avoir vis-à-vis de Luffy. Une réaction on ne peut plus amicale. Il lui avait carrément dit que le fait de le rencontrer à nouveau après tout ce temps depuis leur dernière rencontre qui ne s’était pas déroulé très agréablement était "bon". De quoi en ajouter un peu plus à l’embrouillamini de son frangin… Il continua de le surveiller du coin de l’œil, redoutant un quelconque écart de conduite si jamais le choc se mettait à trop déborder, dépasser sa limite… Mais bizarrement la colère qui semblait grandir en lui n’avait pas l’air de l’être vis-à-vis de Luffy ou bien de lui-même… Sans doute était-elle destinée à ceux qui étaient responsable de leur exclusion ? Après tout, c’était sur ces mots de Luffy qu’il se renfrognait tant… surtout sur ces mots.

Mais quoi de plus compréhensible ? Se faire exclure de toute une communauté pour un délai sans fin pour la très simple et bonne raison que l’on n’a pas respecté une de leur stupides règles qui enchaînent chacun de ceux qui doivent y obéir était tout bonnement un des système les plus stupides de la vie de Shinigami… Si le jeune homme qui se tenait à côté de lui en face de Luffy s’énervait pour cette raison, Kazuo ne pouvait que très bien le comprendre. Luffy avait été exclu parce que son corps avait vu un Hollow naître en lui, Kazuo lui-même avait été exilé pour trahison, et Akito… que lui était-il arrivé pour être forcé de retirer l’uniforme des Dieux de la mort ?

Qu’importe… préférant cesser de surveiller son frère en ayant quelque peu réalisé que la tempête qui s’était éveillée en lui n’était dirigée vers aucun des deux meilleurs amis, il ferma les yeux et prit une grand inspiration… ce avant de les rouvrir et concentrer à nouveau son attention sur son meilleur ami. Son sourire flottant toujours sur ses lèvres, il décida alors de lui révéler les causes de son attitude agressive de la dernière fois.

-Alors, Luffy… commença-t-il en le regardant dans les yeux sans s’avancer, encore une fois, je pense maintenant qu’il est temps que je t’explique un peu pourquoi je me suis furieusement attaqué à toi, la dernière fois… ?

Il fit un mouvement fluide de son poignet et de sa main pour faire un tour complet avec sa lame et, dans l’élan de son geste, fit retourner son sabre dans son saya, glissant l’acier à l’intérieur de celui-ci. Lorsque le habaki s’engouffra à son tour à l’intérieur du fourreau et que la tsuba entra en contact avec le koiguchi de son fourreau dans un tintement aigu, il put se permettre de faire quelques pas en direction du Vizard.

-Disons que ce n’était pas le meilleur moment pour nous retrouver. Je revenais tout juste de la Soul Society et j’y avais mené plusieurs combats… Dont un contre Komamura, mon ancien Capitaine de Division. Ça m’a été le plus rude et c’est en très grande partie à cause de lui que j’ai été en si piteux état physiquement… et mentalement. J’étais momentanément traumatisé par ma récente aventure et j’ai paniqué en te voyant tout près de moi… Après, étant donné que quelque chose m’a conduit à !e douter que tu connaissais Yamiko, j’ai voulu savoir quel lien tu avais avec elle. Seulement, je ne m’y suis pas intéressé avec toute ma lucidité et ça t’a fait croire que c’en était la raison. J’en suis désolé… pas que pour combat, mais surtout pour la dernière fois, mon attitude envers toi.

Il mit une nouvelle fois sa main sur sa nuque sans détacher son regard de celui de Luffy… avant de poser cette même main sur son épaule, d’un geste affectueux.

-En tout cas, je ne sais pas vraiment ce qui t’est arrivé dernièrement, mais ça me fait du bien de te revoir ! conclut-il avec un sourire amical.

Enfin, il ôta sa main de son épaule et se tourna vers son frère, retournant sur ses pas pour s’approcher de lui à son tour.

-Pour commencer, je n’ai pas – ou plus – l’intention de me battre contre mon meilleur ami… dit-il en premier lieu, mais si tu tiens à ce que nous ayons une discussion, je veux bien te l’accorder. Seulement, je n’ai pas vraiment grand-chose à dire, malheureusement… Mais je dois avouer que les bonnes surprises s’accumulent, en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La haine du cœur, le vent se déchaine... (Pv Luffy & Kazuo)   Jeu 12 Juil - 19:15

    Le Grand frère disait qu'il ne m'en voulait plus du tout et qu'on était là à cause de la Soul Society. Cela se voyait qu'il ne savait rien de nous deux, en particulier de moi-même. La Soul Society? Je m'en balle les couilles de cette société. Enfin, j'avoue que j'apprécierais de la voir en difficulté contre Aizen, mais ce n'était pas comme si je voulais la voir détruite ou autre. Par contre, en suivant les paroles du grand frère, il était énervé contre moi. Euuhhh, ok, je l'avais laissé une belle marque au torse....Mais, maintenant, je pense que cette haine n'avait pas disparu, il l'avait mis sur la Soul Society. Euuh, attendez une minute.....WTF??? Il disait qu'on était pareil? Je ne suis en aucun cas semblable avec ce débile! Il était faible, il n'était plus un Vizard et il était con comme le canard en caoutchouc! Je retenais ma colère mais je n'allais pas tarder à exploser......

    Kazuo m'expliquait la raison de son assaut envers moi. Il disait qu'il était retourné à la Soul Society et qu'il avait revu Komamura. Ce salopard....Il m'avait battu en un seul coup de poing et je n'avais rien vu venir! Un jour, je me vengerai! Maintenant que j'avais le Bankai, je pouvais le faire! Et puis....c'était tout. Il avait été traumatisé et dès qu'il m'avait vu il avait pensé à Yamiko et il m'avait attaqué pour que je lui disais notre relation. Euuuuhh, il se foutait de moi là? Puis, il s'approcha et me disait qu'il était content de me revoir, en posant sa main sur mon épaule. Là, je ne savais pas ce qui m'avait retenu pour lui couler le poignet. Ensuite, il s'était tourné vers son frère, comme si j'étais parti.

    Et c'est là que j'explose!

    Je ne pouvais pas m'empêcher de faire sortir mon Reiatsu. Cela faisait trembler l'air du parc. Mon propre Reiatsu bleu comme le ciel m'envahissait, faisant briller mes yeux. Ces deux mecs.....ces deux frères....Ils se foutaient bien de ma gueule! Physiquement, je semblais calme. Mon Reiatsu montrait ce que je ressentais. La pression était tellement forte qu'elle faisait voler mon écharpe et mes cheveux. J'hésitais encore à les attaquer, mais comme Luffy était là, quelque part au fond de moi, je restais debout à rien faire, sauf à les prendre de haut et à parler.


    "Pareil?" "Content de me revoir?" dis-je lentement et froidement. Vous êtes bien des frères tous les deux. Je ne suis pas comme toi, le blanc-bec! La Soul Society n'a rien à voir avec ce que je suis devenu! Et je ne suis pas aussi faible que toi! Mon Hollow ne m'a pas lâché, lui! Au lieu de dire que nous sommes pareils, va déjà me connaitre, tu ne sais rien de moi! Quand à toi, Kazuo.....Cette excuse minable que tu viens de me balancer....Tu crois vraiment que je vais te pardonner et te sourire comme un con en te disant qu'on reste ami? Je ne suis pas comme toi non plus....La dernière fois, tu me reprochais que je ne savais rien de toi....Dis toi que c'est la même chose!

    Ces deux enfoirés m'avaient tellement énervés que je n'arrivais plus à me contenir. J'étais même sur le point de mettre mon masque, mais pour ces deux-là, ce n'était pas nécessaire. Je m'étais beaucoup entrainé ces temps-ci, même en Kido. Lors de mon séjour à la Soul Society, j'avais trouvé un livre contenant les différents techniques d'Hado et de Bakudo. Je ne peux pas dire que je suis devenu un maitre de Kido qui peut lancer des sorts sans incantation, mais je m'étais amélioré. Mais tout d'abord, je devais les immobiliser....

    Bakudō no rokujū san : Sajo Sabaku

    Une chaine de couleur jaune enchainait Kazuo et son grand frère en même temps. Ils étaient immobilisés pendant un long moment, mais cela dépendait à quel point Kazuo était devenu fort de son côté. Il avait toujours eu à peu près la même puissance que moi. Dans tout les cas, cela me laissé du temps pour faire une incantation.

    [INCANTATION] Hadō no hachijū hachi : Hiryugekizokushintenraiho

    J'avais utilisé les deux mains pour utiliser ce Kido surpuissant. Une énorme vague bleu électrique avait rasé tout ce qui se trouvait devant moi, laissant une énorme trace au sol. Cependant, je ne pouvais pas encore contrôler la force de ce Hado(ken), j'avais été repoussé en arrière, mais mes pieds n'avaient pas quitté le sol. C'était la première fois que j'utilisais le Hiryugekizokushintenraiho et vu la puissance, il valait mieux que je ne l'utilisais pas trop souvent.

    Tu voulais savoir ce qui m'était arrivé, Kazuo? J'ai changé, voilà ce qui m'est arrivé. Considère ça comme la fin de notre soi-disant amitié, tu n'étais qu'un fardeau pour moi.

    Je me retournais, laissant les deux frères au parc. Si le plus âgé avait pris l'attaque, je pense qu'il serait mort. Pour Kazuo, il aurait bavé.....


Spoiler:
 


Dernière édition par Akuma D.Luffy le Ven 13 Juil - 12:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kazuo Kiriyama
Shinigami exilé
Shinigami exilé
avatar

Masculin Nombre de messages : 569
Âge : 23
Date d'inscription : 15/08/2010
Fiche Technique : Cliquez ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Yôganfuro
Niveau: Capitaine / LVL 14 (Lvl uped)
Reiatsu:
9600/9600  (9600/9600)

MessageSujet: Re: La haine du cœur, le vent se déchaine... (Pv Luffy & Kazuo)   Jeu 12 Juil - 23:28

Kazuo avait parlé à Luffy pour mieux lui expliquer la raison de leur dernier affrontement, puis s’était retourné afin de parler à son frère, histoire de lui dire que s’il voulait une discussion fraternelle, c’était comme il le voulait… mais le borgne n’aurait alors pas grand-chose à lui dire. En effet, la vie qu’il avait menée avant sa noyade après avoir chuté du pont duquel il avait été poussé n’avait jamais rien eu de très notable… une petite vie de famille comme on les connaissait si bien toutes. Et dans tous les cas, jusqu’à aujourd’hui, il n’avait jamais réellement su… ou bien jamais su tout court, qu’il avait un frère.

Il allait alors se retourner vers Luffy lorsqu’il sentit son corps se figer peu à peu… comme si quelque chose l’oppressait. Il déglutit. Que lui arrivait-il ? Était-ce un quelconque signe de faiblesse ou de fatigue ? Pas un coup de chaleur, en tout cas. La journée se situait à peu près dans l’après-midi mais la chaleur n’était pas si élevée que ça… ! Il put malgré tout se retourner et… son œil droit s’écarquilla, tandis que sa bouche s’entrouvrit. Luffy, son meilleur ami… il avait l’air furieux ! Furieux contre quoi ? L’homme aux cheveux bleus ne le savait pas, mais en tout cas, il ne pouvait en tirer qu’une seule conclusion : Luffy avait changé… "changer" n’avait pas l’air d’être le bon mot.

Le jeune homme qui se tenait non loin d’eux se tenait droit, le visage renfrogné, ses yeux bleus brillant sous le déferlement de son reiatsu qu’il laissait se déchaîner sous le coup de sa colère. Son écharpe et sa chevelure d’ébène voletaient, bercés par la puissance de l’aura qui se dégageait soudainement de son être. Une aura spirituelle bleue qui l’oppressait, mais n’allait pourtant pas jusqu’à l’écraser de manière impitoyable. Au moins cela lui donnait une petite impression de la puissance que son camarade avait acquise depuis leur première rencontre.

La lutte contre les Envahisseurs… le combat de Luffy avec Nao… les entraînements… l’intervention de Komamura, puis de Mayuri… leurs retrouvailles plutôt musclées… le combat contre les Envahisseurs dans la Soul Society… pour maintenant en arriver là… à voir Luffy confronter sa puissance contre la sienne et celle, bien plus moindre, de son frère aîné… !

Luffy était devenu bien plus puissant qu’avant, mais apparemment, il avait aussi changé de caractère, de personnalité… ! Kazuo avait toujours su que le corps de son ami de toujours était habité par un Hollow depuis un sombre jour de malchance ; celui-ci avait-il fini par prendre le dessus sur son corps ?... Le guerrier an bandeau n’en savait rien, mais il n’avait pas le temps de s’y intéresser. Pour le moment il faisait des efforts pour ne pas poser un genou au sol sous la pression spirituelle de Luffy.

Le "Dark Vizard" commença alors à leur dire ce qu’il pensait de tout ce qu’ils avaient dit jusqu’à maintenant : pour Akito, qu’il n’était pas comme lui et qu’il n’en avait… rien à carrer ? ; pour Kazuo que ses excuses n’avaient servi à rien – ça faisait deux fois qu’on lui disait ça, au passage… il commençait à croire qu’il n’était pas doué pour les excuses ou les justifications… – et, pour ne pas répéter ce qu’il lui avait dit lors de leur dernière rencontre – son monologue avait dû le marquer –, qu’il ne savait rien de lui.

-Qu’est-ce que… commença-t-il à balbutier.

Le jeune homme aux cheveux bleus serra les dents en fronçant les sourcils, puis allait répondre lorsque le ténébreux lui envoya un sort de Nécromancie : le Bakudo#63 : Sajo Sabaku.

Se souvenant parfaitement de ses études à l’académie des Shinigamis, il ne savait que très bien ce que ce sort de Kidô avait comme effets. Seulement, sous une telle puissance spirituelle accrue par la colère noire que ressentait le Vizard, s’enfuir ou trouver une parade étaient les dernières des choses les plus faciles à faire… !

Il se laissa finalement attraper par ces chaînes spirituelles qu’il trouva plutôt dures à briser… sans doute allait-il devoir déchaîner son propre reiatsu ? Mais… et Akito, pourrait-il alors supporter le choc ? Une déflagration de reiatsu devait être déjà assez insupportable comme ça pour lui… Il ferma les yeux ; déjà Luffy récitait une incantation pour lancer un nouveau sort de Nécromancie… Perdant patience, Kazuo déchaîna enfin son reiatsu pour dupliquer ses forces et brisa difficilement les maillons du ligotage spirituel et brillant.

Hiryugekizokushintenraihô. Voilà le Hadô que Luffy leur lança ensuite. Kazuo, pressé par le temps, eut juste le temps de donner un coup de pied à son frère pour le dégager de la voie de l’attaque que leur interlocuteur venait de leur lancer. Après tout… valait mieux qu’un bon coup de pied le fasse souffrir plutôt qu’un sort d’une telle puissance ne le tue d’une manière trop violente.

-Désolé… fut tout ce qu’il trouva à marmonner.

Ayant agi en vitesse, son coup de pied éjecta Akito suffisamment loin et rapidement de la voie du Kidô pour qu’il soit le seul à l’encaisser.

Le choc fut rude…...

À moitié assommé à peine après que le puissant rayon spirituel l’ait percuté, explosant violemment à son contact, celui-ci le propulsa avec une force intolérable à l’autre bout du parc. Lorsque le sort prit fin, après avoir détruit un arbre au passage, Kazuo était allongé au pied d’un immeuble sur l’un des murs duquel un pouvait voir un renfoncement qui n’était pas loin de devenir un énorme trou si on lançait un petit caillou dessus… Le corps couvert de contusion, à moitié inconscient, allongé sur le ventre et les vêtements en lambeaux, Kazuo reprit le peu d’esprit qui lui restait et serra les dents en regardant Luffy de loin.

-’foiré… marmonna-t-il d’une voix faible.

Mais Luffy s’était déjà retourné, il pouvait le voir de loin. Kazuo poussa un soupir avant de sentir ses forces quitter son corps. Il avait beau être devenu fort depuis sa sortie de l’académie, il n’avait pas valu grand-chose contre le seul sort de Nécromancie…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La haine du cœur, le vent se déchaine... (Pv Luffy & Kazuo)   Ven 13 Juil - 13:36

Tout c'était passé si rapidement... Je n'avais même pas eu le temps de réagir, d'agir ou de bouger... Je regardais toujours le jeune homme dans les yeux ignorant totalement mon frère qui se trouvait à coté... Mais quand je le vus s'apprêter à faire un Kido, un soupire s'échappa de ma bouche... Je ne me voyais plus moi dans son regard, je ne vous voyais nous, mais ce que je voyais, c'était comme si je voyais ce qu'il avait déjà en tête ce qu'il comptait faire... Et je ne voyais plus quelqu'un de sensible et de gentil au fond... Mais quelqu'un de destructeur, de méchant... Un être remplis d'une rage sanguinaire, il n'était pas comme ça avant, et je le savais, je le savais car j'avais tout de même écouté les paroles des deux « amis »... Mon zanpakutô s'affola en sentant la pression spirituelle augmenté, elle venait tellement d'augmenter que ma jambe subit un poids tellement lourd qu'elle manquait de s'écrouler à terre, mon corps en trembler et je n'avais plus aucun réflexe... Bougeais n'était plus dans mes cordes, j'étais comme paralysé par tout se reiatsu qui émané de lui... Le reiatsu était tellement puissant que même certaine vitre de bâtiment reconstruit explosèrent... Je lâchais même mon sabre tellement le reiatsu était intense... La seule chose qui s'échappa de ma bouche fut un petit son, très léger... « Kazuo ! », mais je n'avais même pas eu le temps de crier qu'une chaîne dorée nous entourant tout les deux, j'avais deviné rien qu'en regardant ses yeux qu'un combat serait inévitable... Pourtant, je n'étais pas de taille à lutter contre lui... Ou du moins, je n'avais pas le reiatsu nécessaire... Certes, il était puissant, mais il utilisait mal cette puissance, il ne serait jamais capable de vaincre un véritable adversaire, du moins...

J'étais incapable de bouger, je ne pouvais plus rien faire, rien du tout... Même ma bouche n'était plus capable de s'ouvrir... Au fond de lui, il hurlait de tout son être, il voulait que Kazuo fasse quelque chose et bouge, il ne voulait pas le perdre, pas ici, pas maintenant, pas après l'avoir retrouvé, mais même son reiatsu n'était plus capable de se déchaîner... Dans son for intérieur, son zanpakutô lui hurlait des choses incompréhensible, comme si tout était brouillé à cause de ce fort reiatsu... Il n'avait jamais ressentis une telle puissance émanait de quelqu'un, à part peut être un capitaine et encore, il n'avait jamais combattu de capitaine à pleine puissance... Le pire, c'est qu'il n'avait rien libéré du tout, il n'était que normal et se contentait de déchaîner son reiatsu... Son pouvoir devait être immense, mais encore une fois, il n'était pas capable de s'en servir correctement... La puissance n'est pas faite pour être utilisé pour rompre des liens, elle n'est pas fait pour être utilisé pour des buts insensé, ni même pour être utilisé à des fins personnels... Je hais ce type de personne, je les hais de tout mon être... Ils m’insupportant, au point que je voudrais les anéantir sans même prendre la peine de libéré mon pouvoir... Mon poing se serra fortement, c'était la seule chose que j'arrivais à faire...

Il était froid, il faisait peur, il était terrifiant... On pouvait ressentir ses émotions d'ici, et son reiatsu si intense ne présumer rien de bon... Mais il était trop confiant en soi, il avait l'air d'être sûr de réussir à gagner ce combat ou du moins de nous vaincre... Ce n'était peut être pas faux, mais si il était comme ça à chaque combat, il ne les gagnera pas tous... Si tu es sûr de ta victoire dans un combat, alors la défaite arrivera plus rapidement que tu ne le pensais... Dans tout les cas, sa puissance était réellement grande, ce n'était pas du bluff, il était vraiment plus fort que moi, et c'était affolant... Notre différence de niveau était tellement grand que je ne savais même pas si je serais capable un jour de le surpasser... Non, je ne devais pas pensé comme ça, je le surpasserais un jour, je surpasserais mon frère, et un jour, ce sera moi qui le protégerais et non lui... Je dois m’entraîner, jour et nuit, retrouvé mon hollow et le vaincre... C'est mon but maintenant, mon vrai but, la soul society n'est plus importante, et cette homme l'est encore moins, je nous vengerais un jour, je lui ferais payer et lui montrerais ce qu'est la vrai puissance, mais je ne serais pas capable de le faire maintenant... Je devais simplement... Éviter de le revoir, éviter de le croisé, voir même partir dans une autre ville, je ne sais pas, je devais juste provisoirement éviter de passer aux endroits où un trop fort reiatsu se faisait présent, mais un reiatsu maléfique...

Au fond, il semblait être quelqu'un de bien, il semblait puissant et intelligent, mais il semblait aussi troublé, il n'était pas tout à fait lui même, enfin, je ne mis connais pas et je le connais que très peu, mais quand je le regarde dans ses yeux, je ne ressens pas ses vrais yeux, je ressens les yeux de quelqu'un d'autre, je ressens une autre personne, je ressens un reiatsu étrange et maléfique... Un reiatsu d'hollow, comme si il n'était pas tout à fait lui même, je ne pouvais pas vraiment savoir ce qu'il était ou autre, mais ce que j'étais sûr, c'est qu'il n'était pas le même que Kazuo avait comprit...

Peu importe, je n'avais pas le temps de me concentré sur des tailles, le poids du reiatsu sur mes épaules était déjà trop élevé, et je sentis un nouveau reiatsu commencé à émaner de quelqu'un... Se reiatsu était plus proche que le précédent, quand j'eus compris d'où il venait je laissais échappé un léger soupire suivit d'un sourire avant de voir les chaînes se briser avec difficulté... Malgré tout, une fois le reiatsu totalement déchaîner, celui de mon frère précisément, je ne pus tenir debout... Mes jambes lâchèrent et je me retrouvais au sol, me trouvant alors à genoux et tenant le manche de mon katana de ma main droite... Je soupirais en le décrochant légèrement du sol, ma respiration était rapide, trop rapide, et j'étais obligé de respirer par la bouche, il me venait difficile d'obtenir de l'air, la pression était trop grande... Alors que je n'entendais pas tout ce qui se passait, à vrai dire, je n'écoutais pas, je pouvais pas, mes oreilles étaient comme boucher par un son strident et aigu... Je vus alors une lueur bleuté apparaître non loin de l'homme, c'était sûr, il allait faire un kido... Je ne sais pas lequel mais il semblait puissant... Je n'avais même pas eu le temps de réagir, de bouger ou que quoi ce soit qu'il était déjà pratiquement partit de sa main pour venir nous percutés de pleins fouet... Mais avant même que je puisse fermer les yeux et attendre la mort, je me pris un coup de pied bien placé au niveau de l'estomac, un coup de pied assez fort à vrai dire, qui me propulsa jusqu'à un arbre, cognant mon dos contre celui-ci... En voyant d'où provenait le coup de pied, j'eus une seule pensés, alors que mes yeux était à moitié fermé ne comprenant pas ce qui se passait... « Kazuo... » c'était ma pensé, mais je compris vite ce qu'il venait de faire, mes yeux s'écarquillèrent grand, il venait de me sauver, j'aurais du être à sa place, ça ne devrait pas être lui qui me sauve la vie mais moi...

Alors que l'arbre cogna contre mon dos, je me retrouvais les deux mains en avant sur le sol tout comme mes genoux, regardant à terre en crachant du sang... Je me mis alors à frapper du poing, j'étais tout de même assez loin pour ne plus sentir la forte pression spirituelle, du moins je la sentais encore mais elle semblait moindre... Je tournais la tête les yeux grand ouvert en voyant mon petit frère ce faire totalement dévorer par un éclair bleu... Il se fit alors propulser peu de temps dans un immeuble, je ne pus bien voir la scène étant caché par les arbres du parc, cependant, l'un d'entre eux était tombé... Je tentais de me relever mais en vain, la pression spirituelle était toujours légèrement présente, et mes membres refusaient de réagir... Je regardais l'homme qui venait d'attaquer mon frère, je le regardais partir, sans regret, il marchait comme si de rien n'était, il se croyait puissant, mais il utilisait cette puissance pour rompre des liens d'amitiés... Il m'énervait tellement que mes dents se serrent fortement craquant légèrement alors que mon poing gauche se m'était à frappé le sol, mon poing toucha d'ailleurs le sang se trouvant au sol... Après quelques minutes à me défouler, je mis le poing gauche en avant et me me fit promettre que la prochaine rencontre sera la dernière... Je tentais alors de me lever, parlant légèrement avec mon zanpakutô... Je ne décrirais pas la conversation, seulement, je savais ce qui m'attendais prochainement... Je m'étais alors lever et me mis à marcher vers Kazuo, marchant légèrement de travers en titubant un peu... Je désactivais mon shikai, lança mon katana en l'air et le rattrapa dans ma main avant de le ranger dans son fourreau...

Je mis un certains temps à marcher, et une fois arrivait non loin de Kazuo, je le regardais dans les yeux d'un air assez attristé, le voyant respirait, un léger soupire se fit entendre suivit d'un petit sourire en le regardant... Je marchais alors à coté de lui avant de m »abaisser à sa hauteur, commençant à le relever en le prenant dans mes bras...


- Baka...

Je l'aidais à se relever, avant de le prendre sur mon épaule, le portant comme un grand frère portant son petit frère... Je soupirais alors en commençant à marcher en direction d'un lieu qui m'était assez connu... Je me mis alors à parler tout seul dans un monologue marchant tranquillement en direction de mon QG.

- Désolé Kazuo... Si je suis partie de la maison, c'est parce que j'avais peur de ce genre de situation... Finalement, c'est arrivé quand même, pardonne moi de ma faiblesse... Je te promet que la prochaine fois, je serais plus fort, je te protégerais, et plus jamais cela n'arrivera... Tu sais... J'aurais tant aimé te dire que je t'aime, que tu étais mon petit frère adoré, tant aimé vivre une vie heureuse avec toi, et j'ai tout gâché... Nos parents me parlait souvent de toi... Malgré que tout mes souvenirs d'humain sont vagues, je me rappelles encore de certaine chose... Mais le plus important, c'est que je sache enfin qui est mon petit frère, au fond, je pensais que jamais je te reverrais mais finalement, je t'ai revu... Si j'aurais su que mon petit frère serait si fort que ça, je n'aurais jamais quitté la maison... Et puis...

Je ne finis pas ma phrase, laissant un sourire sur met lèvre, peut être que je pourrais enfin avoir une vrai discussion avec lui... J'étais arrivé au niveau de mon QG, je le déposais sur le mur et ouvrit la porte avant de descendre lentement les marches... Je le déposais alors sur un lit et moi, je me contenta de me diriger vers la salle d’entraînement... Mon prochaine entraînement aller débuter... Je deviendrais fort, et je montrerais à tout le monde comment la puissance doit être utilisé... Petit frère, je deviendrais fort pour toi, pour notre famille...

Reiatsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La haine du cœur, le vent se déchaine... (Pv Luffy & Kazuo)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La haine du cœur, le vent se déchaine... (Pv Luffy & Kazuo)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» KOUMAN HAINE TI PE A FE MARC HENRY E SAL DI SOU NEPTUNE...
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» humiliation et Haine [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Rpg  :: Monde des vivants :: Karakura :: Parc de Karakura-
Sauter vers: