AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Grimmjow s'amuse dans le parc ! [ Flashback/ PV : Mitsuki

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Grimmjow s'amuse dans le parc ! [ Flashback/ PV : Mitsuki   Lun 3 Sep - 21:50


» Grimmjow s'amuse dans le parc !
.


Le Las Noches ... Cette énorme palais... C'était un palais obscure, il n'y avait pas de couleur dessus. En même temps, on en avait pas besoin. Dans un monde remplis de Hollow, on s'en foutais un peu de la beauté. D'ailleurs, j'étais actuellement dans ce palais. J'étais dans la salle de réunion des Espada. J'étais assis sur une sorte de trône face à une grande table. Les deux coudes posaient sur la table, j'avais la tête soutenue par mes mains. Sur mon visage se trouvait l'expression de l'ennui ! Il n'y avait rien à faire dans le Hueco Mundo. Tous les Vasto Lorde étaient faibles ... Seul l'Espada à partir de chiffre cinq était intéressant. Mais on n'avait pas le droit de se battre sinon... On avait Aizen sur le dos. Alalala, Aizen, cette enfoiré ... J'aurais sa peau, je le jure, un jour je le tuerais ! Bref ... Je me relevais du trône, et je m'écartais de la table. J'avais les deux mains dans les poches, puis je ressortais la main gauche. D'un geste horizontal de droite à gauche, l'espace se déchirait juste après ma main. Un creux noir avait apparu, le Garganta avait été créer. A peine un pied posait dans ce tunnel obscure remplis de Reaitsu, une plaque transparente de couleur bleue s'était créé juste sous mon pied ! J'ai donc posé mon deuxième pied, j'ai remis ma main gauche dans ma poche, puis la plaque s'était mis à s'avancer très rapidement. Le creux derrière moi s'était refermé. Les sourcils froncés, la tête un peu penché vers le bas, de temps en temps je regardais les murs. Ils étaient de couleur violet, et ils étaient remplis de Reaitsu, bref, rien d'impressionnant, j'étais déjà passé par ici des tas de fois ! Cinq minutes plus tard, j'étais déjà très proche de la sortie. Plus je m'approchais, plus le creux s'agrandissait. Une fois devant, je passais un pied, puis je regardais à droite, à gauche, puis en bas. Karakura ... C'était pas ma première fois que je venais dans cette piètre ville. Une fois mes yeux vers le bas, je voyais un Hollow, de là où j'étais, j'entendais ce fameux crie qui me donnait le sourire...

Je sortais totalement du Garganta, puis je descendais jusqu'à ce Hollow. J'atterrissais sur le sol, des étendues d'herbes, des arbres. Des gamins qui s'amusaient, je pense que c'est ça la description d'un parc... Toutes les personnes présentes étaient maintenant évanouis sur le sol. Ils n'avaient pas pu supporter mon Reiatsu. Je voyais toujours le Hollow debout, il marchait très lentement, puis il finissait à genoux et finissait par s'écraser sur le sol. Je m'avançais donc vers lui ... « Eh bien eh bien ... Tu n'accomplis pas ta mission ? Tu n'attrapes pas cette âme errante pour assoupir ta soif ? Je pense que tu es trop faible ... ». Je me baissais, je le soulevais par son cou, puis je le transperçais avec ma main. Quand je le relâchais, son corps se décomposait rapidement en toute petite particule de Reiatsu. Je me retournais vers l'âme errante qui était un homme, vu son regard, il était terrorisé. Il commençait à courir, puis j'envoyais un coup de poing dans le vide, un Bala était expulsé de mon poing pour faire exploser l'âme errante. Je soupirais, puis je commençais à marcher pour aller de l'autre côté du parc. Une fois ici, pourquoi ne pas visiter un peu ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grimmjow s'amuse dans le parc ! [ Flashback/ PV : Mitsuki   Mar 4 Sep - 0:07

Elle courait depuis quelques minutes déjà. Elle courait à en perdre haleine, Il la suivait toujours. Cet enfoiré l'avait trouvé avec une facilité déconcertante, et il avait soif de sang. En l’occurrence, ce n'était pas n'importe quel sang, non, juste le sien. Il fallait qu'elle lui réchappe, elle risquait sa vie, ses jambes devaient tenir bon encore un moment. La peur prenait possession d'elle à chaque seconde un peu plus, la mort n'était pas attendue avant très longtemps, enfin, sa seconde mort, et elle ne voulait pas la voir tout de suite. Courir, toujours courir, elle n'y arrivait plus, ses jambes lui faisaient souffrir le martyr et du sang s'échappait de ses lèvres. Que faire? Si elle s'arrêtait, il pouvait facilement la rattraper et la tuerait, mais si elle continuait de courir, alors elle risquait de perdre connaissance et de mourir aussi. Elle ne savait plus quoi penser, devait elle tenter un joker? Et prendre le risque de se faire repérer par un autre psychopathe qui en voulait à sa vie? Ou trouver un endroit tranquille pour se réfugier? Son uniforme noir était à présent en lambeau, comme si elle s'était battue, et le shikakusho semblait lui aussi souffrir de cette course. Sa très longue chevelure brune était toujours rattachée avec les cônes d'acier, mais elle semblait emmêler et un peu sale. L'adrénaline grimpait en elle à une vitesse incroyable et son cœur battait la chamade, elle n'en avait plus pour très longtemps. Elle bifurqua à un croisement, toujours en courant, s'arrêta pour regarder si le monstre la suivait toujours, et comme c'était le cas, repartie aussi vite dans la première direction. Mais elle continuait de se questionner pour trouver toutes les options qui s'offraient à elle. A force de réfléchir, elle se rendit compte qu'elle était face à mur, sans aucune issue. Le monstre la suivait toujours, et bientôt, il arriva à sa suite. Le monstre noir eut un rire dément, avant de se lécher les babines dans un bruit de succion atroce et de s'exclamer de cette voix si rauque :

"Maintenant laisses-moi te manger petite shinigami! "


Et la dite "petite shinigami" se retourna. Cependant, ce n'était plus une expression d'horreur qui ornait son visage, non, juste un sourire partager entre la démence et l'euphorie. Ses yeux améthystes ne versaient plus aucune larme, le sang de ses lèvres paraissait à présent trop rose pour être vrai, et sa tenue élimée semblait même avoir été déchirée volontairement par la propriétaire. Le Hollow était en fait trop naïf pour se rendre compte de la supercherie trop tôt, il n'avait pas vu les talents incroyables de sa proie pour jouer les victimes, et ne s'étaient pas rendus compte qu'il était en fait la proie, et elle le chasseur. Alors lorsqu'elle lui sourit, le Hollow comprit. "Pauvre idiot, tu pensais vraiment que j'étais terrifiée par ta gueule? Espèce de canard albinos mal-plumé, tu t'es trompé!" Et Le monstre ne put rien esquivé, aussi vite qu'elle avait changer d'expression, la brune avait dénoué ses cheveux et extrait des deux cône qui lui servaient de coiffure des fioles transparente, puis jetée une sur la créature. Une explosion retenti, et le hollow, à terre, commençait déjà à se désintégrer. En effet, c'était ballot pour lui, car sa victime n'était nulle autre personne que Kouyama Mitsuki, l'étrange pupille de Mayuri Kurotsuchi, et celle-ci, en plus de ses talents d'actrices, adorait jouer avec les hollows avant de les tuer. Elle observa un temps le dernier flacon de nitroglycérine qui lui restait et le replaça dans le cône avant de se recoiffer et d'épousseter sa tenue. La shinigami avait, il y a peu, était sauvée d'une étrange cohabitation de reiatsu, et d'ailleurs, sans son tuteur, elle serait surement morte, mais peu de temps après, de nouveau, les missions s'enchainaient. Doucement, elle récupéra son gigai, laisser dans un coin de rue plus loin, et retrouva son sourire de belle adolescente en quête du grand amour. Oui, elle était complétement lunatique, mais bon, c'était Tsuki, donc, par conséquent, normal. La jeune fille marchait depuis quelques temps déjà, vêtue d'une jolie robe d'été blanche à motif fleurit - elle allait tuer Urahara pour ce gigai fort peu stylé - elle s'aventura un peu dans la ville, flânant des-ci des là à la recherche de la perle rare.

Oui, Mitsuki était une séductrice née, et tout ce qu'elle cherchait en ce moment, c'était soit les hollows, pour jouer un peu, soit les étalons qui pourrait lui permettre de passer un bon moment à Karakura. Non pas que la Soul Society manque de beaux spécimens masculins, loin de là, mais disons que la brune préférait évidemment ceux qui ne la regardait pas de haut où passait leurs temps à parler maintient. Certains valaient le détour, évidemment, mais ce n'était rien comparé à la véritable mine d'or que constituaient le monde des vivants. Elle quitta le quartier des magasins, surtout parce que les folles furieuses qui se battaient pour les soldes ne lui donnaient pas envie de rester là, et finit par suivre une petite route conduisant au parc. La shinigami se mit à siffler un air connu d'elle seule tandis que ses petits escarpins blancs la menait tout droit dans la gueule du loup. Son téléphone sonna, lui avertissant de la présence d'un hollow dans les parages, et Mitsuki sut tout de suite qu'elle allait de nouveau jouer à chat. Bizarrement, elle n'était plus si enjouée que lors de son départ, c'était déjà le 7eme à se faire avoir par son jeu, cela devenait lassant pour celle qui adorait les surprises. Pour autant, elle poursuivit son chemin, arrivant bientôt devant le petit portillon qu'utilisaient les mioches pour entrer. Mais en explorant les alentours par le biais de son propre reiatsu, elle se rendit compte que quelques chose clochait, et pas qu'un peu. Tout d'abord, le Hollow repéré n'était plus qu'un ramassis de particules spirituelles, ensuite, l'âme qu'elle devait sauvée était, elle aussi, partie en fumée. Mais en s'approchant un peu plus, quelque chose d'autre la perturba. Ce n'était pas cette immonde pression spirituelle provenant d'un être horriblement plus fort qu'elle, non, ça elle s'en fichait, merci le tatouage absorbant du reiatsu - Oui parce que depuis la disparition du reiatsu de Sa Enjun, le tatouage aspirait tout, et Mitsuki avait sentie son énergie partir rien qu'en le touchant, donc... - Non évidemment, le fait qu'un arrancar puisse l'écraser n'était pas en soi même, un problème. Non, le plus gros problème, c'était que cet arrancar, aux cheveux bleu peroxydé, aux yeux tout aussi bleu et scintillant, au sourire dément et sensuel, et au corps plus qu'attirant, la faisait craquer.

Oui, oui! Mitsuki était ainsi, elle ne voyait pas en cette créature infiniment dangereuse, puissante et ennemie de sa patrie, un danger, mais plus un nouvel amant pour sa collection. Et c'est pour ça qu'au lieu de l'attaquer ou d'appeler du renfort, elle traversa le parc d'un pas lent pour venir à sa rencontre.

"Eh bien, j'aurais facilement accepté de me faire bouffé si tous les Hollows étaient aussi sexy que toi, Arrancar aux magnifiques yeux bleus" Si ses camarades l'avaient entendu, aucun doute sur le fait qu'il l'aurait faite enfermer pour avoir été contaminé par le péché de la luxure...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grimmjow s'amuse dans le parc ! [ Flashback/ PV : Mitsuki   Mar 4 Sep - 18:02


» Grimmjow s'amuse dans le parc !
.



Bref ... Dans le monde des humains je m'ennuyais aussi ... N'y avait t-il donc rien à faire en hors des combats ? Après une dizaine de secondes a être rester sur place, les mains dans les poches, le regard vide, une présence s'était révélé être très proche de moi. Le peu de Reiatsu que cette personne avait, m'avais alerté de sa venu. Évidemment, je ne me retournais pas, c'était un simple humain sans importance. Mais très vite, je me rendais compte que cette personne tenait tête à mon Reiatsu ! Je faisais donc pivoter très lentement ma tête à 90 degrés pour avoir une petite vue derrière moi. Je laissais donc apparaître mon sourire, j'allais encore faire ressentir mon Reiatsu. Puis cette personne se mettait à parler, elle parlait toute seule vu qu'elle ne me voyait pas. Dans première phrase, le mot « Hollow »sorti de sa bouche. Je me suis donc retourné d'un air surpris. Cette personne me parlait bien à moi, elle me voyait ! Mais qui était-ce ?! Ce n'était pas un Shinigami... Du moins, à son apparence. Et ce n'était pas un Hollow. Sa phrase m'avait un peu perturbé ... « Eh bien, j'aurais facilement accepté de me faire bouffé si tous les Hollows étaient aussi sexy que toi, Arrancar aux magnifiques yeux bleus ». C'était une femme. Une toute petite femme qui n'avait pas froid aux yeux de me dire ça. Elle avait des cheveux long, très long, de couleur châtain. Elle portait une robe blanche, avec des choses colorés dessus. Je crois qu'on appelle ça des fleurs, bon on s'en fout ! Sa façon de me parler me déplaisait, comment elle osait me tutoyé en plus de cela ?! Une simple humaine en plus ... Je m'avançais donc tout près d'elle. Je la regardais de haut. De trèèèès haut !

- Dis moi ... Tu es quoi ? Un humain ? Un arrancar ? Non, t'es pas un arrancar je t'ai jamais vu dans le Hueco Mundo. Tu dois être un Shinigami ? Et puis je m'en fou ... T'es qui pour me parler comme sa femme ? Et puis ... Un Hollow ne sera jamais comme moi, sache-le.

Ma voix augmentait d'un ton à chaque prononciation de mot. Non mais, c'était qui cette fille sans déconner ? Bien que ses yeux de couleur mauve ne me donnait pas l'envie de la tuer. Cette fille m'ennuyait beaucoup, si c'était une Shinigami, je serais sûrement dans l'obligation de lui hotte sa vie. Je la fixais droit dans les yeux, je positionnais ma main gauche sur mon Zanpakuto tout en bombant un peu le torse pour paraître plus grand que je l'étais déjà !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grimmjow s'amuse dans le parc ! [ Flashback/ PV : Mitsuki   Mar 4 Sep - 19:52

- Dis moi ... Tu es quoi ? Un humain ? Un arrancar ? Non, t'es pas un arrancar je t'ai jamais vu dans le Hueco Mundo. Tu dois être un Shinigami ? Et puis je m'en fou ... T'es qui pour me parler comme sa femme ? Et puis ... Un Hollow ne sera jamais comme moi, sache-le. Sur ces paroles, l'arrancar bomba le torse et se fit grandir, bien qu'il n'en ait pas besoin, de manière à paraitre plus effrayant encore.

Sa réponse fit mouche dans l'esprit de la shinigami. Un sourire amusé apparut sur ses lèvres, et elle laissa échapper un rire léger. Finalement, elle observa plus en détail celui qui aurait due être son ennemi, mais qui ne risquait pas de l'être en fin de compte. La jeune femme s'appuya doucement contre le rebord d'un banc de plâtre, à peine assise, elle conserva son sourire de chasseuse d'homme, et se lécha les lèvres. Il était manifestement à tomber par terre. Sa chevelure bleue et en bataille, ses yeux rieurs de prédateur félin, de ce même éclat céleste, cette nature sauvage et aguéri qu'elle pouvait sentir d'ici. Ses dents blanche, aux canines à peine plus aiguisé que la moyenne, son reste de masque, une mâchoire sur la joue, son nez fin, ses lèvres charnues, et son menton carré. Puis, le reste de son corps, ce corps divinement sculpté, ce torse parfait, ses biceps si puissant, ces muscles saillants et pâle. Ce parfum suave qui émanait de lui, et dont il n'avait surement pas conscience. Quel plaisir, et dire qu'elle devait le tuer, Pfff quelle idiotie! Pourquoi tuer des êtres pareils? Encore une fois, la logique des shinigamis la laissa comme deux ronds de flan, à croire qu'ils ne connaissaient rien au préceptes du plaisir charnel et autres! Remarque, il ne s'était jamais rendu compte que la tolérance était une qualité incroyablement présente dans le caractère de la jeune femme, qu'ils soient hollows, bounts, shinigami ou humain, elle s'en fichait, tant qu'elle pouvait s'amuser avec et profiter avec eux de son temps de vie numéro deux, tout allait très bien. Bon, il lui était arriver, quelques fois -des dizaines- de tomber sur des gens qui ne la comprennent pas, et qui, malgré ses paroles tolérantes, continuaient à vouloir la tuer. Mais ça, c'était une autre histoire, elle avait beau être une shinigami, ce n'était que par obligation, parce qu'elle ne désirait qu'une seule chose : protéger ceux qui lui étaient chers. D'ailleurs, elle se demandait si Kazuo, un exilé qu'elle avait rencontré, aller bien, il lui manquait un peu. Au début, il avait lui aussi été hésitant quand à leur possible amitié, faut dire qu'une shinigami, alors qu'on est exilée, mais qui plus est la pupille d'un capitaine, ne donnait pas trop envie pour amie. Mais il avait apprit à la connaitre, et tout était aller mieux...

"Heureusement non, aucun hollow n'est comme toi, sinon ma culpabilité de les avoir tués par explosion serait extrêmement forte! " elle sourit à nouveau " C'est stupide tout de même, nos deux races se tapent toujours dessus, et ensuite, elles accusent les humains de causer des guerres immorales, Pfff, stupide " Elle sortit de sa petite sacoche de cuir blanc une pomme bien rouge et croqua doucement dedans, continuant de l'observer du coin de ses yeux aveugles. Améthyste et saphir combattaient l'un contre l'autre, mais Mitsuki avait de la chance, aucune pupille dans son regard, juste deux orbes violette très claires et vide. Elle finit par totalement s'assoir sur le banc, croisant ses jambes nues et fines, continuant de sourire à l'arrancar de cette manière à la fois chaleureuse et prédatrice. Elle le voulait, c'était devenu capital, une proie de plus, un trophée qui lui rappellerait qu'elle était en vie, malgré cette sensation de vide intersidéral en sa poitrine. Elle le voulait tout entier, qu'importe son gout prononcé pour les âmes ou autres, son coté sauvage lui donnait des frissons rien qu'à y penser. La brune mordit de nouveau dans le fruit du péché, et se releva prestement, époussetant sa jolie petite robe fleurit, et observa la tenue blanche de l'arrancar, décidément, eux avaient du style, alors que sérieusement, le sempiternel coup de la robe blanche et du petit chapeau de paille au ruban devenait lourd. Les paroles de son zampakuto de larme vinrent hanter un instant son esprit - Vous pensez sérieusement vous faire cet arrancar? Princesse je ne suis pas sure que cet être soit d'accord - un rire mental lui répondit, elle pouvait faire fondre n'importe qui, et elle avait été capable de combattre son cauchemar le plus horrible, alors ce n'était pas un espada qui allait lui faire peur, surtout avec un fessier pareil!

-plus sérieusement, que fais-tu là? Tu viens tuer du beau monde? Non parce que, j'aimerais pas trop devoir te gâcher le jeu quoi... Ce serait dommage de briser les espoirs d'un être aussi beau que toi..."

Le sourire de la shinigami se fana, et elle croqua à nouveau dans cette pomme rouge, avant de la comparé aux lèvres de cet être dangereusement puissant devant elle. Une étrange chanson se mit à hantait l'esprit déjà torturé de celle qu'on appelait Tsuki, la seule à refuser de sauver le monde si on lui offrait un bel éphèbe sur un plateau. Devait-elle vraiment se battre contre lui? Ou pouvait-elle faire tout comme mais l’apprécier à sa juste valeur, comme elle appréciait les autres? Non sérieusement, c'était injuste, pourquoi mettre autant de préjugé sur les races des morts, alors qu'on tentaient d'abolir ces conneries chez les vivants? Décidément, le monde des morts la laisser pantoise avec toutes leurs obligations strictes et insensées. Finalement, la brune aux longues couettes explosives - si on prends en comptes les fioles qui se cachent dans ses nœuds - tendit une main fine et pâle à l'arrancar, avec un sourire à la fois timide et franc : "Moi c'est Tsuki, la seule shinigami qui refusera de te tuer simplement parce que tu es bel homme !" Le pire dans tout cela, était surement le fait qu'elle disait la vérité vraie sur son comportement. Elle n'avait jamais obeit à une seule règle du gotei 13, sauf si celles-ci étaient dictées par Mayuri Kurotsuchi, sinon, elle n'en avait strictement rien à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grimmjow s'amuse dans le parc ! [ Flashback/ PV : Mitsuki   Mer 5 Sep - 14:55


» Grimmjow s'amuse dans le parc !
.



Le sourire qu'elle venait d'avoir sur ses lèvres m'énervait... Elle s'attendait à quoi avec moi ? Elle s'attend à tout sauf que je la tue c'est sa ? « Heureusement non, aucun hollow n'est comme toi, sinon ma culpabilité de les avoir tués par explosion serait extrêmement forte! C'est stupide tout de même, nos deux races se tapent toujours dessus, et ensuite, elles accusent les humains de causer des guerres immorales, Pfff, stupide ». Après ces paroles qui n'avaient aucun sens, elle sortait de sa sacoche, et ne tardait pas à croquer dedans. Elle s'asseyait sur le banc, croisait les jambes, et gardait son sourire... Putin cette fille me faisait penser à moi, toujours ce sourire d'hypocrite ! Puis elle finissait par finalement me demander ce que je faisais ici. Comme si j'allais lui répondre, elle croyait que c'était elle qui posait les questions ? Ahah ! Mon sourire apparaissait en lâchant un petit « Hum ». Elle s'était rapprochée de moi en levant sa main vers moi. Elle voulait que je lui sers la main ? Quel être aussi con pourrait vouloir serrer la main d'un mec avec autant d'énergie spirituelle et avec le reste d'un masque d'un Hollow sur le visage. Elle se présentait enfin. Son prénom était Tsuki c'était en fait une shinigami. Bon, elle n'en avait pas l'apparence maintenant, mais ... Enfin de compte, elle avait bien un Reiatsu d'un Shinigami, certes très peu élever ! Mais il était là. Le reste de sa phrase m'avait complètement troublé, et me faisait éclater de rire, et je ne cachais pas cette sensation. Je m'étais mit à rigoler bien haut et fort. Je rabaissais la tête en la regardant avec mon sourire éclatant laissant apparaître mes dents. Lors que je souriais comme ça, le masque de Hollow sur ma joue droite qui avait une forme de mâchoire s'ouvrait lui aussi.

- Hu ? Je crois que j'ai mal entendu, shinigami ... Tu refuseras de me tuer ? Toi ? Parce que tu penses en être dans la capacité Shinigami ?! Ne me fais pas rire ! Et arrête de me complimenter sur mon physique femme ! La tentation ne m'atteins pas. Tu perds ton temps ... Eh puis, tu m'énerves, barres-toi avant que je te butes...

Sur la fin de mes paroles, j'avais fait disparaître mon sourire. Je remettais ma main gauche dans ma poche. Je me retournais, puis je marchais dans le sens inverse d'où se trouvait la Shinigami. Mon visage avait reprit la même expression que quand j'étais dans le Hueco Mundo. L'ennui me revenait de plus en plus à chaque pas ou je m'éloignais d'elle. Je me suis donc arrêté, j'étais à dix mètres d'elle. J'ai encore tourné la tête, en lâchant un sourire.Autant rester ici, au moins je m'ennuyais moins !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grimmjow s'amuse dans le parc ! [ Flashback/ PV : Mitsuki   Mer 5 Sep - 18:25

- Hu ? Je crois que j'ai mal entendu, shinigami ... Tu refuseras de me tuer ? Toi ? Parce que tu penses en être dans la capacité Shinigami ?! Ne me fais pas rire ! Et arrête de me complimenter sur mon physique femme ! La tentation ne m'atteins pas. Tu perds ton temps ... Eh puis, tu m'énerves, barres-toi avant que je te butes...

Ces paroles précédèrent un long silence pesant. Puis, doucement, presque avec délicatesse, la pomme rouge glissa de cette main pâle qu'était la sienne, pour frapper le sol verdoyant du parc, et rouler jusqu'aux pieds de l'arrancar. Sa réponse avait laissée pantoise la jeune shinigami, qui, après ce petit interlude silencieux, se mit à rire. Un rire clair, comme un carillon mélodieux, qui résonna dans tout le parc devenu désert depuis la présence du peroxydé. Elle finit par comprendre le sens réel des paroles de son interlocuteur. Alors comme ça, elle ne pouvait pas le battre? Mais elle n'avait pas besoin de l'attaquer, loin de là ! - Merci à son super absorbeur de Reiatsu fait d'encre. - Elle n'avait qu'a le prendre dans ses bras et attendre que celui-ci aspire l’énergie spirituelle monstre du Peroxydé... Et mourir en étant elle aussi vidée, ou transpercer par la colère de l'homme. Quelle triste fin non? En fait, elle s'en fichait un peu, elle savait très bien qu'avant même d'avoir put esquisser un geste, elle serait morte, mais ne l'était-elle pas déjà par logique? N'était-elle pas déjà morte depuis longtemps? depuis ses deux ans ans, lorsque cet homme avait bafoué ce qui faisait d'elle même, une être humaine? N'était-elle pas morte lorsque les paroles violentes avaient franchies les lèvres de celui qu'elle croyait aimer, et qui l'avait brisé comme on casse une simple branche? N'était-elle pas morte lorsque cet abrutit de chauffard l'avait percuté et que ses tripes et sa cervelles avaient fait coucou au goudron? Pensait-il réellement qu'il puisse lui faire peur rien qu'avec ce genre de menace? Que parce qu'elle continuait de l'ennuyer, il la tuerait? Cette menace, aussi réelle soit-elle devait donc, vu son visage, l'effrayer? Stupide! Mitsuki continua de rire sur cette petite blague, avant de reprendre sa respiration et de regarder de nouveau l'arrancar de ses yeux d'aveugles. Il s'était finalement arrêter et la regarder, son visage de dément reflétant une sorte de sourire sadique sur ses lèvres, tandis que l'os en forme de mâchoire sur sa joue s'était ouvert de la même manière. Il était toujours aussi beau, mais à présent, il lui paraissait être un véritable ignorant, en fait, c'était ça, il était pour elle un jeune innocent qu'il fallait convertir dans le péché, qu'importe le but de celui-ci. La jeune femme dénoua les rubans qui ornaient ses poignets, et regarda ses bras maculés de traces éternelles et roses, des cicatrices, des tentatives de suicides.

"Soyons plus sérieux, penses-tu vraiment que ta puissance fait ta force? " Le ton n'était plus du tout enjoué et clair, c'était juste une voix morte, la sienne, celle de cette petite fille enfermée dans un laboratoire alors qu'on scellait à jamais son avenir de cadavre destructeur "Tu n'es rien, Arrancar, rien du tout, hormis un jouet, comme nous tous, et la mort te rattraperas lorsque celui qui t'use se lassera de ta présence..." Elle se tut, juste assez de temps pour qu'il réfléchisse à ses paroles "Alors tues moi si je t’ennuies, mais dans tous les cas, un autre me remplacera, et lorsque tu disparaitras, on en fera de même pour toi, c'est le principe d'équivalence du destin, personne n'agit, tout le monde subit, c'est tout..." Le sourire éternellement lové sur les lèvres de Mitsuki n'était désormais plus qu'une sorte de chimère lointaine, ses yeux étaient tout aussi froid que son aura, aussi gelée que les larmes qui recouvraient son cœur. "Choisis, Arrancar, choisis d'être le pion du destin, et de me tuer, ou rompt les ficelles qui te rattachent à ton maitre et prouves-moi que tu n'es pas qu'un Pantin qui tue les shinigami parce que cela lui à été dicté."

L'attitude de la jeune femme n'était plus celle auquel les autres connaissaient, c'était celle qu'elle était peu de temps après l'histoire avec Kota, faire n'importe quoi, tant qu'elle était supérieur à ceux qui agissaient selon les règles. Ceux qui étaient dictés et obéissaient aux lois du destin. A ce moment, elle avait totalement déraillé, et d'ailleurs, elle avait toujours garder une petite part de cette personnalité en elle, pour faire réaliser aux gens qu'ils étaient libre en s'exprimant ainsi. À présent, malgré sa petitesse comparée à la taille du Hollow humanoide, elle semblait malgré tout plus vieille, plus forte, et surtout, plus dangereuse. Parce qu'elle avait un atout immense face à lui, ses chaines avaient été rompues depuis bien longtemps, et elle ne suivait qu'une seule chose, son instinct, aussi primitif soit-il. Les améthyste de ses paupières donnaient l'impression de sonder l'arrancar, de voir en lui comme dans un livre ouvert, et même d’anticiper ses mouvements. Sa bouche fine et rouge était raide, sans aucune expression, elle donnait juste cette impression d'être infiniment supérieur quand à lui, et tout cela, juste pour une raison, elle était libre. Libre de choisir qui tuer, qui aimer, qui frapper, avec qui rire, avec qui mentir, et surtout, libre de mourir quand bon lui chante. La robe blanche et fleurit, ainsi que les escarpins avaient totalement perdu cet effet de douceur, non, ils auraient put être noir, ils aurait put n'être qu'une tenue de cuir, ou simplement rien, cela aurait donner la même chose. Mitsuki était peut-être une shinigami, mais elle n’obéissait à personne, le Gotei 13, elle s'en fichait, et si elle remplissait les missions, c'était uniquement pour s'amuser, rien de plus. Elle était de loin l'une des rares à savoir faire autre chose que d’obéir à tout bout de champs. Ce visage si sombre, et pourtant si doux était toujours le sien, mais elle n'était plus la gamine qui faisait tout le temps n'importe quoi pour se faire remarquer, elle était la vraie "elle", celle qu'on avait créer, et qui connaissait déjà sa mort dans le moindres détails.

Brusquement, ces traits effrayants disparurent, et cette innocence feinte revint à la charge, alors qu'elle souriait de nouveau comme une adorable jeune fille à l'être immensément puissant qui lui faisait face. Elle connaissait déjà sa réponse, elle l'avait vue dans l'éclat scintillant de ses yeux bleus. Elle savait que ses propos avaient fait mouche, et elle retendit gracieusement sa main à l'arrancar. Mais la candeur n'était plus réelle à présent, il l'avait réellement vu, et il pouvait désormais voir les cicatrices sur ses poignets, sur sa gorge, son front, et le reste de son corps tout entier étaient marquer de ces traces blanches et rosées à la fois, son passé, son présent, et son manque de futur également. Mitsuki n'attendait qu'une seule chose, qu'il agisse, et qu'elle lui montre enfin la réalité, cette réalité sombre et plus qu'ingrate qui les enfermaient tous dans une cage et se satisfaisait de leurs souffrances et de leurs méfaits. Elle allait lui expliquer que quoi qu'il fasse, à la fin, il serait lui aussi piéger et jeté comme un déchet, un jouet ayant servit trop longtemps. A croire qu'elle devait tout lui apprendre de la vie, alors qu'il aurait due la connaitre, étant mort deux fois de suite, sérieusement, n'avait-elle que ça à faire? Jouer les saintes et dévoiler la vérité à ceux qui gardent leurs yeux, aussi beaux soient-ils, fermés à tout? Ce n'était pas la première fois qu'elle agissait ainsi, et ce n'était manifestement pas la dernière, à croire que tous ceux qui vivent dans leurs deux camps ne sont nés - ou mort cela dépend du point de vu - que pour une seule et unique raison : servir un roi. C'était pitoyable, sincèrement écœurant, ne pouvaient-ils pas penser par eux même et agir de leurs propres opinions? Ne pouvaient-ils pas devenir leurs propres Roi plutôt que d’obéir à d'autres? La brune à la longue chevelure explosive se lécha les lèvres, recueillant les dernières saveurs de son fruit à terre avec délicatesse.

"Donc, que souhaites-tu faire, Arrancar?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grimmjow s'amuse dans le parc ! [ Flashback/ PV : Mitsuki   Mer 5 Sep - 19:56


» Grimmjow s'amuse dans le parc !
.



La shinigami ne tardait pas à lâcher sa pomme et de se mettre à rire après ma phrase. Putin qu'est-ce qu'elle riait fort. Elle finissait par s'arrêter de rire en enlevant ces rubans qui entouraient ses poignets qui apparemment était très endommagés. Mais c'était des bras d'hommes ou quoi ? Ils étaient un peu musclé avec beaucoup de cicatrices. Eh bah, cette Shinigami aimait se battre ? Ou bien se battait-elle pour sa patrie aveuglement sans se soucier du danger ? A peine que je m'étais retourner de nouveau vers elle et elle s'était déjà remis à blablater... « Soyons plus sérieux, penses-tu vraiment que ta puissance fait ta force? ». Quelle question bête ... Bien sure que cela faisait ma force. Mais, quelque chose m'avait surpris, cela m'avait empêcher de répondre directement. C'était sa voix, elle avait beaucoup changer, elle était moins agréable a entendre, peut-être que j'allais devoir faire cesser cette voix d'agresser mes oreilles ? « Tu n'es rien, Arrancar, rien du tout, hormis un jouet, comme nous tous, et la mort te rattraperas lorsque celui qui t'use se lassera de ta présence... » Moi ? Un jouet ? Elle enchaînait les blagues pas drôles là. « Alors tues moi si je t'ennui, mais dans tous les cas, un autre me remplacera, et lorsque tu disparaitras, on en fera de même pour toi, c'est le principe d'équivalence du destin, personne n'agit, tout le monde subit, c'est tout...Choisis, Arrancar, choisis d'être le pion du destin, et de me tuer, ou rompt les ficelles qui te rattachent à ton maitre et prouves-moi que tu n'es pas qu'un Pantin qui tue les shinigami parce que cela lui à été dicté. »

Après ces dernières paroles qui me demandaient ce que j'allais faire, elle semblait avoir retrouvé la même expression que lors du début de notre rencontre, une fille innocente, qui ne croit pas pouvoir tuer un Espada. Qu'est-ce que j'allais faire ? Elle s'était mit à retendre sa main vers moi. Elle n'avait donc pas compris ... Bon, autant rentrer dans son jeu. Elle tient tellement à ce que je lui sers la main apparemment. Toujours mon grand sourire, elle s'était mit à lécher ses lèvres comme une chatte ( ). Je sortais ma main droite de ma poche, j'approchais ma main rapidement et je lui serrais la main. Sans la lâcher je me présentais à très haute voix.

- Je suis plus qu'un Arrancar. Grimmjow Jagger Jack, Sexta Espada ! Numéro six.

Une vague de Reiatsu s'était dégagé de mon corps, une Reiatsu à faire tomber les faibles, sans me soucier de la stabilité de la Shinigami, je la gardais bien en main. Mon sourire s'agrandissait encore plus. Des rayons rouges qui s'échappaient de ma main, donc entre nos mains, apparaissaient. J'étais en train de faire un Bala. Ouais, le Cero des faibles ! Je n'en avais pas besoin, je ne voulais pas spécialement la tuer, juste lui laisser un petit souvenir. Je n'allais pas la lâcher jusqu'à que le Bala explose... Et d'ailleurs, au moment de l'explosion... Le Reiatsu, toute la puissance du Bala partait très lentement vers son ventre apparemment. Putin mais ... Qu'est-ce qui se passait ?! Lors de ce moment, beaucoup de Reiatsu était dégagé, c'était celui du Bala qui se faisait absorber en quelques sortes. Très surpris de ce qui se passait, je gardais sa main tout en regardant la suite...


Dernière édition par Grimmjow Jagger Jack le Jeu 6 Sep - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grimmjow s'amuse dans le parc ! [ Flashback/ PV : Mitsuki   Mer 5 Sep - 20:54

Presque nonchalant, le bleu dégagea sa main de la poche blanche de son uniforme, et serra celle de la brune avec force. L'être se présenta à Mitsuki, d'un nom qui lui ressemblait assez à vrai dire, Grimmjow Jagger Jack, ça sonnait comme un châtiment cruel. Il y eut comme une sorte de détonation dans la tête de la shinigami, il essayait de l'écraser avec son reiatsu. Pfff pas aussi fort que son tuteur, et lui, elle en avait l'habitude! La jeune shinigami sentie alors quelque chose d'autre, de plus intense, de plus violent, dans sa main. L'enfoiré ! Il était en train de lui former un cero dans la main ! Mais loin de là traumatiser par cela, elle aimait bien se manger des ceros dans la figure depuis trois ans, faut croire qu'elle était masochiste à force de trainer avec son tuteur et les autres membres de sa division. Elle ne lâcha pas sa main, souriant doucement, alors qu'elle caressait du bout des doigts la peau brûlante de cette main, ou de ce hiero, elle ne savait pas. Puis, sa main commença à la faire souffrir sous l'influence de l’énergie spirituelle de l'arrancar, et bientôt, entre leurs deux membres se forma le cercle rouge des bala. Mitsuki garda fermement sa main dans celle du peroxydé, et au lieu d'exploser, l’énergie se dirigea de son propre chef sur son ventre, plus précisément là où se trouvait son ventre, rendant quelques secondes sa robe translucide et montrant l'adorable tatouage mouvant ouvrir sa gueule acérée et avaler le jet de lumière comme si de rien n'était. Les saphirs qui lui servaient de pupilles se tintèrent d'une couleur semblable au rubis ensanglanté avant de reprendre cette douce couleur bleue. Ensuite, il reprit sa position initiale, soit autour du nombril de la shinigami et se mordit la queue avant de se figer totalement. L'éclat du cero disparut alors, et la robe blanche retrouva son opacité d'antan. La nièce de Mayuri Kurotsuchi ferma ses yeux améthystes au monde, plissa les sourcils, serra avec violence la main de l'arrancar sans pour autant fléchir, et cria silencieusement. Une unique larme salée quitta ses yeux pour venir s'échouer sur le sol. Elle n'avait pas lâcher la main, elle n'avait pas céder à la panique, et encore moins à la douleur.

Mais elle avait mal, très mal. Son souffle s'était tari, si brusquement qu'elle en avait déglutit, et elle avait laisser une larme quitter sa joue, devant un homme... Quelle honte ! Être aussi faible! C'était honteux! Comment avait-elle ut montrer ses faiblesse à un homme? Qu'il soit arrancar elle s'en fichait, mais un homme? La jeune shinigami rouvrit ses prunelles claires et les plongea dans les saphirs de son vis-à-vis, toujours aussi souriante, bien que légèrement crispé. D'ailleurs, elle n'avait toujours pas lâcher sa main, et ses ongles immaculés s'enfonçaient dans la peau d’albâtre du bleu. Elle souffla légèrement, avant de mordiller sa lèvre inférieur, tentant vainement d'oublier la douleur en la remplaçant par une autre. Puis, elle tenta de se persuader que cette douleur là n'était rien, et qu'elle avait vu pire. c'était vrai dans un sens, sa mort, ses tentatives de suicides, son écartèlement pour retirer le reiatsu étranger de Sa Enjun qui squatter son corps. Mais aussi les douleurs mentales, celle-ci n'était rien. Rien ! La jeune femme déglutit avant de rouvrir la bouche, et de répondre, acerbe d'avoir subit cela alors qu'elle n'avait rien demander. "Malgré ce... léger différent, je suis ravie de savoir enfin le nom de celui qui vient d’attente à ma santé sans y parvenir..." Devait-elle préciser que cet enfoiré avait frapper le diaphragme? Et que, par conséquent, elle avait eut beaucoup de mal à ne trembler en parlant? Non, elle ne lui dirait pas, elle garderait juste ce coup pour elle, pour lui prouver qu'il avait tord, et qu'elle avait raison, dans tous les cas, elle l'avait prouvé, elle avait de la valeur. Oui, comme toujours, elle avait encaissé sans ciller, enfin presque. Son sourire dément revint à la charge alors qu'elle reprenait son jeu de départ, soit caresser du bout des doigts cette main sceller à la sienne pour le moment. Mitsuki se lécha de nouveau les lèvres, avant d'esquisser un vrai sourire, elle l'avait dans la poche, c'était gagner.

"Bien, maintenant que tu as compris que cela ne fonctionner pas, et si nous parlions en gens civilisé? À moins que tu ne veuilles réitérer ton geste pour voir, c'est comme tu le sens, Grimmjow..."

Maintenant, elle était cynique et jouer avec les nerfs de l'être surpuissant, décidément, elle virait vraiment sur des tendances masochistes! La jeune femme cessa son geste brusquement, et fixa sa main, se rendant compte qu'elle n'avait strictement aucun dégât physique, uniquement la douleur. Bon, c'était un début, à croire que même sans ce fichu reiatsu elle souffrait le martyr uniquement dans sa tête. Super, elle était juste bonne à enfermée maintenant... Et un point de commun avec l’énergumène qui souriait comme un dément avec son bout d'os sur la joue. Une furieuse envie de rire la prit, sa main droite toujours dans celle du hollow, elle en profita pour le tirer à elle et le déséquilibrer, avant de tapoter affectueusement la chevelure hirsute et bleue de celui-ci, savourant le contact sous ses doigts, puis lâcha sa proie et se recula de quelques pas. Son sourire s'agrandit, et elle plaça un doigt trop fin devant son visage avec un air de professeur. Ainsi, elle ressemblait plus à la Mitsuki du Seireitei, qui passe son temps à faire des farce stupides à tout le monde et à faire porter le chapeau son oncle. Il est vrai que rarement, cela fonctionnait, mais l'espoir fait vivre, et justement, la jeune femme en demander énormément à l'espoir, voir peut-être un peu trop. "Un point partout maintenant, nous sommes à égalité!" Et Paf dans les dents voulut-elle crier, mais après réflexion, et en vue de l'expression de son vis-à-vis, c'était une mauvaise idée, surtout que, au vue des dents, il aurait plutôt fallut dire crocs pour que ce soit juste. Sérieusement, Mitsuki battait les records de folie aujourd'hui, et quelque chose en son esprit lui criait qu'elle était dans sa période suicidaire. Quelque chose? Ahhh oui, Namida, son Zamkakuto. Faut dire que depuis ses excuses publiques - oui oui il s'est excuser de l'avoir maltraité - l'être n'était plus très loquace. A moins que ce soit pour éviter de ressembler à sa propriétaire? C'est plus probable ça, Non?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grimmjow s'amuse dans le parc ! [ Flashback/ PV : Mitsuki   Jeu 6 Sep - 15:19


» Grimmjow s'amuse dans le parc !
.



Et bien et bien ... La Reiatsu absorbait passer à travers ses vêtements qui étaient devenus transparent au niveau de nombril laissant à la vu de tous un tatouage. Ce Tatouage était animé pendant que le Bala disparaissait. Lorsque le Bala était totalement absorbé, sa robe redevenait normal ainsi que son tatouage qui avait cessé de bouger. Ma main était maintenant très serrée par la sienne, non cela ne me faisait pas mal mais, elle plantait ses ongles dans ma peau ! Elle voulait que je lui fasses pareille ? Si oui, j'lui arrachais la main au contact de mes ongles sous ma forme de résurrection. Ou alors ... Elle me serrait fort la main comme ça parce qu'elle .. avait mal ? Absorber du reaitsu comme ça ... C'est pas possible pour une Shinigami de son niveau. Mais lorsque je me posais ces questions, elle y avait répondu sans le savoir. Une larme avait coulé sur le long de sa joue ! Alors elle subissait quand même de la douleur ? Même en absorbant ? Le Bala n'a pas explosé, elle n'a donc pas pu subir des dommages physiques. Elle avait l'air de souffrir en silence, mais même pendant ce moment, elle continuait à ouvrir sa gueule ... « Malgré ce... léger différent, je suis ravie de savoir enfin le nom de celui qui vient d'attente à ma santé sans y parvenir.. ». Intéressant ... Son expression du visage était redevenu celui de la dragueuse de service. Elle s'était donc encore lécher les lèvres pour ensuite s'exprimer. « Bien, maintenant que tu as compris que cela ne fonctionner pas, et si nous parlions en gens civilisé? À moins que tu ne veuilles réitérer ton geste pour voir, c'est comme tu le sens, Grimmjow... » Je ne suis pas quelqu'un de civilisé ... Ça se voit qu'elle ne me connaît pas, j'en ai rien à foutre du respect pour les autres. Bref, je ne me concentrais même pas sur ces dires, je pensais àrien d'ailleurs. Même plus je la fixais dans les yeux, même si j'avais toujours sa main dans la sienne. Elle me déséquilibrait en un instant pour ensuite caresser ma chevelure tel un animal. Un chat ! « Un point partout maintenant, nous sommes à égalité! » Elle se foutait de ma gueule ? Elle s'était ensuite reculé, et j'en ai profité pour prendre la parole.

- Ah je vois ! T'es le style de Shinigami qui fuit le combat, puis qui fini par pleurer en se disant qu'il fallait rester sur le champ de bataille ? Tu laisses couler une larme devant ton ennemi. Tu me déçois, tu fais donc parti des Shinigamis les plus faibles. Tu me fais pitié, j'ai presque eu envi de t'achever mais tu m'as fait penser à un enfant ... Et puis, ne suis pas si sur de toi avec ton pouvoir. Apparemment tu crains quand même la douleur, tu absorbes le Reiatsu pour le subir intérieurement. C'est totalement con. Et aussi, tu crois que ton pouvoir peut m'arrêter ? J'ai juste à te balancer un vrai Cero pour que tu exploses de l'intérieur ! Et puis merde, je n'ai même pas besoin d'utiliser de Reiatsu pour te buter !


Sur mes derniers mots, j'avais commencé à bouger puis à rire. J'ai donc fait un pas vers elle pour ensuite utiliser un Shunpo et apparaître devant elle, j'avais les jambes à moitié plier,ma main gauche dans ma poche et ... Ma main droite en forme de lance qui s'était arrêtée devant son coeur ... Mon grand sourire toujours sur les lèvres, je me les léchais tout comme elle d'ailleurs histoire de la narguer.

- Et là, t'es morte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grimmjow s'amuse dans le parc ! [ Flashback/ PV : Mitsuki   Mar 9 Oct - 20:03

- Ah je vois ! T'es le style de Shinigami qui fuit le combat, puis qui fini par pleurer en se disant qu'il fallait rester sur le champ de bataille ? Tu laisses couler une larme devant ton ennemi. Tu me déçois, tu fais donc parti des Shinigamis les plus faibles. Tu me fais pitié, j'ai presque eu envie de t'achever mais tu m'as fait penser à un enfant ... Et puis, ne suis pas si sur de toi avec ton pouvoir. Apparemment tu crains quand même la douleur, tu absorbes le Reiatsu pour le subir intérieurement. C'est totalement con. Et aussi, tu crois que ton pouvoir peut m'arrêter ? J'ai juste à te balancer un vrai Cero pour que tu exploses de l'intérieur ! Et puis merde, je n'ai même pas besoin d'utiliser de Reiatsu pour te buter ! " Il y eut comme un coup de vent brusque puis... " Et là, t'es morte.

Tout s'était passé si rapidement, ses yeux n'avaient pas eut le temps de suivre le mouvement de l'arrancar, mais lorsqu'elle remarqua la lame qui lui servait de bras pointer sur sa poitrine, elle comprit. Grimmjow avait usé d'un sonido pour être brusquement devant elle, et à présent, elle était véritablement en danger de mort. Pour autant, cela ne lui faisait strictement aucun effet, c'était même le contraire pour la jeune femme qu'elle était. La mort ne l'effrayer pas, elle l'avait toujours attirer avec une certaine tendresse, comme on amadoue un chat avec un plumeau. Une idée soudaine germa dans l'esprit de la jeune femme, quelque chose d'étrange, comme si elle savait parfaitement l'issue de chacune de ses paroles sur la suite des événements, et c'est pourquoi elle entreprit les plus logiques et moins dangereuses. Il était à moitié agenouillé devant elle, donnant l'impression d'avoir la même taille. Bien, c'était parfait. Un sourire curieux se dessina sur les lèvres de la shinigami, tandis que sa main droite venait gentiment enserré la lame de hierro qui pointait son sein et sa vie.

- Je ne fuis pas le combat tu sais, il est toujours là, perpétuel, cependant il y a certains points ou tu as réellement tord, je ne pleure pas devant mes ennemis comme tu le dis si bien. Pour la simple et bonne raison que tu l'es pas, je ne te considère pas comme tel, car mon seul ennemi, c'est moi."
Elle rit un peu " Oh, Si tu n'as pas besoin de reiatsu pour me tuer, alors pourquoi hésites-tu? serais-tu donc plus faible que moi? Shinigami de mon état?

Elle fit un pas en arrière, bien que tenant toujours la lame dans sa main fine, d'ailleurs, par pure amusement, elle appuya férocement dessus, si bien que l'os déchira sa peau si frêle, entailla sa chaire, et que le sang carmin se déversa lentement sur ce qui était en fait le bras de l'arrancar aux magnifiques yeux bleus. Le pauvre ne devait absolument pas la comprendre, elle qui était si Lunatique, si bipolaire. Ensuite, alors que son sourire sempiternel revenait, elle porta sa main meurtrie à ses lèvres, et gouta le liquide vital qui s'échappait de la belle entaille dans le creux de sa main. Ses lèvres roses se tintèrent de cette même couleur carmine, et ainsi, en pensant à la triste fin de la pomme, elle repensa au mythe de Shirayuki (blanche-neige) Et se demanda lequel de ses amants était son prince charmant. Un rire clair franchit sa bouche alors qu'elle reposait de nouveau son regard sur le peroxydé bien que cette fois-ci c'était un véritable défi qu'elle lançait à travers ses yeux. En fait, le fait de s'être mutilée d'elle même prouvait que la douleur était en vérité son salut, mais aussi sa force. Enfin, elle agit en condition, et se rapprocha de nouveau de l'arrancar, sa main blessée rencontra immédiatement, avec une certaine tendresse la joue du hollow humain, et une marque sanglante s'inscrit sur le visage du monstre.

-Et si tu renoncer aux menaces et avouer enfin que tu ne me tues pas tout simplement parce que ma présence te divertis et te change du monde d'où tu viens? Pourquoi ne pas cesser de mentir et admettre que tu t'amuses à me contredire et à trouver des défauts aux shinigamis alors que nous sommes plus de toute évidence de la même espèce?

Mitsuki se reprit de nouveau, elle se laisser aller en ce moment, cela n'allait pas du tout, il fallait vraiment qu'elle se ressaisisse, sinon elle allait sombrer de nouveau, et pire, elle risquait de tuer un humain "innocent" enfin, selon elle, il aurait due payer de toutes façon, mais là, elle devenait trop sentimentale. En fait, cet arrancar était différent, parce qu'elle savait d'avance qu'il était comme elle sans l'être alors que pour les autres, elle devait toujours jouer la comédie. Fébrile, étrangement, elle ne dit rien, et resta ainsi, bien plus proche de l'arrancar qu’elle n'aurait dut l'être pour sa survie. Elle pouvait d'ailleurs sentir le souffle brûlant du monstre à l'apparence humaine sur son menton. Devait-elle lui voler un baiser? Ou simplement repeindre du bout des doigts les lèvres charnues qui s'offraient à elle avec son propre sang? Un sourire triste s'empara de son visage alors qu'elle se penchait sur les lèvres de l'arrancar, bien qu'elle ne les toucha pas le moins du monde. Non, elle le laisserait venir à elle.

-Je ne te crains pas, Sexta espada, je t'admire à vrai dire, il faut être vraiment fort pour pouvoir se supporter soi-même comme tu le fait... Purement ironique, elle donnait cependant une part de vérité, elle même ne se supportait pas, elle se haïssait.

Finalement, elle se releva, et fit volte face, tournant le dos à l'espada, sans aucune crainte, avant de sourire d'une manière presque démente. Elle tourna la tête une dernière fois vers l'être surpuissant, et souffla d'une voix pleine d'entrain : Fuis moi je te suis, Suis moi je te fuis! Avant de se mettre à courir. Le pas de deux venait tout juste de commencer, et l'être maléfique qu'était l'arrancar à la magnifique chevelure bleue ne savait pas du tout qu'il était, en ce moment même, devenu sa nouvelle attraction...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grimmjow s'amuse dans le parc ! [ Flashback/ PV : Mitsuki   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grimmjow s'amuse dans le parc ! [ Flashback/ PV : Mitsuki
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans le parc pendant que le lapin n'y ais pas... Oh wait...
» Dans un parc
» Un marsmallow perdu dans un parc d'attraction[Pv Lise]
» Quoi de plus tranquille que d'être seule dans un parc ? [PV Luuna Mc Gregor]
» Une jolie fleur dans le parc {Molly}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Rpg  :: Monde des vivants :: Karakura :: Parc de Karakura-
Sauter vers: