AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Believer

Aller en bas 
AuteurMessage
Miyu Etsuko
Fullbringer
Fullbringer
avatar

Féminin Nombre de messages : 432
Âge : 25
Double compte : Emilou Apacci

Yumi Mizu (Envahisseuse)
Date d'inscription : 12/12/2011
Fiche Technique : Elle se trouve ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Arme
Niveau: Humaine Puissante / LVL 11 (lvl uped) (2nde libé)
Reiatsu:
5000/6300  (5000/6300)

MessageSujet: Believer   Jeu 19 Sep - 17:37

Miyu avait été si proche... Si proche de partir pour la Dimension Royale. Pourtant, quelque chose l'avait poussée à rester sur Karakura. Même plusieurs choses aux yeux de la jeune fille. La première étant la plus simple : elle se sentait trop faible pour combattre ce type de personne, ce qui était normal de toute manière, mais aussi sentait-elle que Karakura allait être son moyen de survie, et qu'il allait falloir préparer des alliances pour survivre lors du retour des plus forts...

« Tsss... J'étais trop occupée à vouloir devenir plus forte que j'ai failli oublier d'être prudente... »

Il fallait bien qu'elle se reprenne. Après tout, elle était bien plus qu'une humaine. Même s'ils étaient nombreux à être dans ce cas là, elle ne perdait pas son indépendance de pouvoir. Personne et au grand personne ne lui prendra son arme à feu fétiche. Et le pire dans cette histoire, c'est qu'elle n'avait même pas pu contacter les Hollows qui avaient décidé de déclarer la guerre au monde des Humains... Ceux-ci avaient vu leur Reiatsu disparaître d'un coup, terrassés par quelqu'un dont personne ne connaissait encore l'existence. Ni croisé, ni entendu, il avait juste montré sa force et s'était enfui. Peut-être allait-elle pouvoir élucider ce mystère pour plus tard. Miyu était donc seule dans son appartement que Daï lui avait montré, et sermonnait dans son lit des choses inaudibles. Elle allait devoir reprendre du poil de la bête et rattraper le temps qu'elle avait perdu. De plus, la Shinigamie envahisseuse s'était barrée on ne sait où. Et puis elle faisait ce qu'elle voulait, Yumi était libre de ses choix, il faudra juste vérifier quelque chose au Parc.

Une journée était donc passée depuis l'incident Flazzard mais aussi depuis la rencontre de personnes beaucoup plus puissantes que la norme, comme ce foutu Vizard qui était complètement étrange puisqu'il croyait que défendre était la meilleure solution pour bien se faire voir... D'ailleurs qu'il y aille... Se faire voir. Miyu avait toujours détester qu'on la force à rester en arrière. Surtout lorsqu'elle se savait capable de combattre un adversaire. Ainsi avait-elle décidé de partir sous la pluie en direction du parc, dernier endroit qu'elle avait vu avant de rentrer chez elle... Bien sûr, les dégâts étaient encore présents... Même pire, il y en avait plus ! La ville n'arrêtait pas de subir des assauts répétés et les habitants, paniquaient, commençaient vraiment à imaginer des fantômes dans la ville. Ils ne les voyaient certes pas, mais trop de choses étaient remarquées pour être mises à l'écart : objets qui se brisaient seuls, qui flottaient dans les airs, marques de déchirure sur les bâtiments... L'homme en lui-même ne savait pas ce qu'il se passait, à la télévision, on voyait que rien n'allait comme prévu.

« Si ça continue... Cette ville risque d'être du passé si cela continue... J'ai honte de le dire, mais une ville déserte n'est pas du tout divertissante... »

Détruire l'humanité pour qu'elle paie... C'était en rencontrant Daï que Miyu avait arrêté de penser totalement ainsi... Voir un humain comme lui se battre pour la survie de l'espèce, ça vous change une personne, et ça peut la détruire aussi.Cependant tuer était un passe-temps trop important pour se priver de tout cela. Tuer pour le plaisir, pour faire gicler le sang, pour voir la peur sur le visage de la personne qui aura menti.Voilà ce que voulait la lycéenne. Elle ne voulait pas être avec les autres « normaux » qui ne l'aimaient pas. Elle voulait tuer toutes ces pimbêches qui la trouvaient « KAWAIII ». Elle voulait rester seule... Discuter avec Daï, discuter avec une autre personne... Les monologues peuvent mener à la folie mais aussi à l'inconscience.

« Que ? »

Une silhouette se dessina au loin... Un homme semblait-il par sa silhouette. Il était à bout de forces semblait-il... s'approchant un peu, Miyu remarqua que la personne portait une capuche... Impossible donc de le reconnaître par la coiffure... Et la pluie n'arrangeait en rien les choses... Cependant ces vêtements, la jeune fille était certaine de les avoir vus quelque part. La veille même... Puis l'image lui vint en tête... C'était le type qui l'avait foutue sur le banc des faibles à protéger ! Enfin presque puisque son Reiatsu avait subi une légère chute, mais aussi semblait différent par son appartenance. Elle devait avoir rencontré la partie hollow lors de l'invasion... Plus sauvage. A présent, l'homme venait de reprendre le contrôle, au bout d'un terrible effort.

« Ça va bien ? Je vais t'amener chez moi, tu seras au sec. »

Miyu en mode gentille ? Et bien oui, après tout, elle n'avait rien à craindre de lui, et il ne lui avait pas fait de mal au final. De plus, elle voulait lui poser des questions sur son identité. Afin d'en faire un allié puissant pour les bataille à venir. Ikuyo, elle, ne disait plus rien, comme depuis un bon moment
Revenir en haut Aller en bas
Isanagi D.Luffy
Vizard
Vizard
avatar

Féminin Nombre de messages : 26
Âge : 23
Date d'inscription : 19/09/2013
Fiche Technique : My Story

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Amateratsu
Niveau: Combattant Ultime / LVL 15
Reiatsu:
11250/11250  (11250/11250)

MessageSujet: Re: Believer   Ven 20 Sep - 12:19



Amateratsu...

Ce fut le seul nom dont je me rappelais, mise à part le mien. Luffy. C'était comme ça qu'on me nommait. Des voix inconnus, me semblant pourtant si familier, me criaient ce nom. A supposer que c'était le mien. Ce qui était sûr, c'était que je donnerais ce nom pour me présenter. Mais d'un côté, qu'est-ce qu'un nom ? Définissait-il ce que j'étais réellement ? Je ne savais même pas qui j'étais. Et Amateratsu..... Qui était cette personne ? C'était comme-ci ce nom venait de mon âme. Mon âme.... Pourquoi j'avais l'impression qu'elle était fondée en deux ? Pourquoi j'avais l'impression d'avoir perdu tout contrôle de mon corps depuis longtemps ? Pourquoi j'avais l’image d’un garçon aux cheveux noirs et yeux bleus dans ma tête ? Cet homme… Je sentais les ténèbres émanant de son coeur. Pourquoi j’avais l’impression que nous étions pareils ? Comme si nous étions si similaire…. Cependant, nous étions si différent. C’était comme le Yin et le Yang. Amateratsu était celle du milieu. La médiatrice. Une femme aux longs cheveux noirs et lisses, des yeux écarlates et une tenue de samurai… Je pouvais le ressentir… Elle faisait partie de moi. Mais, qui était ce “moi” ?




Je ne savais même plus qui j’étais. Tout ce que je savais, c’était mon apparence physique. Des cheveux en pique rose, comme les fleurs de cerisier, des yeux verts comme l’émeraude…. Un tatouage rouge sur mon épaule droit…..Des muscles montrant que le taux d’entraînement enduré était très haut… Étais-je si fort que mon corps pouvait me laisser paraitre ? Pourtant, je n’avais pas l’impression d’en être totalement maître. J’étais perdu, ne sachant pas qui j’étais. En fait, j’avais l’impression d’avoir été enfermé depuis longtemps. Au fond des ténèbres. Ne pouvant rien faire. Les yeux vides, regardant le néant. Je n’avais plus la force de faire quoi que ce soit. Puis, soudain, une lumière au loin se mit à briller. C’était la première fois que cela arrivé. De là-bas je pouvais entendre une voix qui m’appelait. “Luffy”.... C’était bel et bien mon nom. Instinctivement, je courrais vers cette lumière qui m’attirait. Je voulais savoir ce qui m’attendait….

En me réveillant, je pouvais ressentir la pluie mouillée ma cape. Une cape noire, avec un capuchon qui cachait mon visage…. Depuis quand je l’avais ? Et où j’étais ? J’avais du mal à bouger mon corps. Je me sentais vide, épuisé….Comme si cela faisait longtemps que je luttais sans répit, sans m’arrêter. Le ciel était gris, je pouvais le voir à travers l’herbe mouillé. Je détestais la pluie, c’était comme si le ciel pleurait lui-même. Soudain, j’entendis la voix d’une fille qui me semblait familière….


« Ça va bien ? Je vais t'amener chez moi, tu seras au sec. »

Chez elle ? C’était où ? C’était qui ? Je ne pouvais même pas lui répondre. Je ne pouvais que gémir. Je ne savais pas si je la connaissais, si ELLE me connaissait. Elle avait un chez elle… Et moi ? J’avais un chez moi ? C’était où ? Qui me connaissait ? Que devais-je faire ? Pourquoi elle s’occupait de moi ? De la gentilesse ? De l’obligation ? De la pitié ? Dans ma main, je pouvais sentir le touché d’un katana. Je tenais à cette arme comme s’il s’agissait de moi-même. Je tentais de regarder la fille qui était venue à mon “secours”, mais en vain. Je ne tardais pas à m’évanouir. J’avais pu au moins marmonner ces mots. Des mots dont j’avais la sensation que c’était depuis des siècles que je n’avais pas prononcé :

Arigato….
Revenir en haut Aller en bas
Miyu Etsuko
Fullbringer
Fullbringer
avatar

Féminin Nombre de messages : 432
Âge : 25
Double compte : Emilou Apacci

Yumi Mizu (Envahisseuse)
Date d'inscription : 12/12/2011
Fiche Technique : Elle se trouve ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Arme
Niveau: Humaine Puissante / LVL 11 (lvl uped) (2nde libé)
Reiatsu:
5000/6300  (5000/6300)

MessageSujet: Re: Believer   Ven 20 Sep - 13:08

Rien qu'en soulevant cet homme, Miyu comprit qu'il ne s'agissait plus du même qu'il avait changé. Il était mou, faible... Quelqu'un de facile à tuer... Beaucoup trop facile même, et l'humaine n'aimait pas du tout profiter de cet instant lors de ce genre de situation. Elle avait promis de l'emmener chez elle... Elle n'allait pas mentir en constatant de l'état de la personne en face. Autour, personne n'osait se promener par ce temps désastreux, et les travaux de réparation avaient été reportés au lendemain. Sacré temps tiens...

Arigato...

Tiens... Il pouvait parler...Ces mots firent rougir un peu la demoiselle, qui n'en demandait pas autant dans les remerciements. Après tout n'importe qui aurait pu l'aider. Seuls ceux qui n'avaient pas de consciences l'auraient laissé. C'était une âme, quelqu'un que les êtres humains ne pouvaient voir. Quelqu'un qui aurait pu être dévoré. Tournant machinalement la tête pour voir à nouveau le visage endormi de ce jeune homme dont elle ignorait encore l'identité, elle sourit en regardant le ciel comme s'il se trouvait là-haut à présent... L'esprit dans le Royaume des rêves.

« Ce n'est rien... Cet enfoiré de Daï m'a rendue plus aimable. C'est lui que tu devras remercié. »

Miyu ne se comprenait pas elle-même. Faisait-elle cela parce qu'elle était réellement plus aimable ? Ou bien le faisait-elle parce qu'elle voulait des réponses, bien qu'elle sache pertinemment qu'elle n'en aurait pas de la part d'un type zombie qui n'a sûrement pas pu voir ce qu'il se passait.

« Moi non plus, je ne nous reconnaît plus... Désolée pour cela, mais j'ai changé aussi... Et j'en ai honte. »

Ikuyo venait de dire cela ? C'était plutôt un mauvais signe pour la suite. Quelque chose qu'il ne fallait pas avouer, à part quand on sentait que l'on avait un moment de faiblesse. Les deux personnes avancèrent ainsi jusqu'à se trouver devant le bâtiment qui menait à la chambre. Ils entrèrent et furent enfin à l'abri. Rentrant dans sa pièce, elle déshabilla le Vizard, mit ses vêtements à sécher, puis l'installa dans son lit. Elle même fit la même chose, mais comme elle était chez elle, la lycéenne possédait une garde robe à elle, et put donc se changer.

« Bordel... J'espère que personne ne passera pour voir ce qu'il se passe... »

Tiens ? Pourquoi pensait-elle à cela ? Peut-être le fait de ne pas vouloir se retrouver face à une mal interprétation de la part de ses voisins de palier. Au pire, Daï ne semblait pas être présent, ce qui était quelque chose de plus important. S'allongeant aux côtés de l'inconnu endormi, et restant sur les draps, elle le dévisagea avec un air neutre.

« T'as l'air de dormir comme un demeuré là... Dis-moi, est-ce que j'ai bien fait de te sauver ? »

Pas de réponse... Il fallait s'y attendre. Sortant son téléphone, oui oui elle en avait pris un, elle appela Daï. Bien sûr celui-ci ne répondait pas, puisque le réseau n'avait toujours pas été réparé depuis le temps... Et pour la première fois depuis longtemps, Miyu se sentit seule, et n'aima pas cela.

« J'ai... J'ai peur... »

Oui mais de quoi ? Et bien la peur s'était propagée dans le fait qu'elle ne savait pas ce qui allait l'attendre par le futur. Des guerres ? Allait-elle être suffisamment forte pour s'en sortir ? Était-il temps d'arrêter ? D'abandonner ? Ou bien était-il temps de se protéger ? De se faire des alliés puissants ? La jeune fille s'endormit la tête contre le dos de l'inconnu... Sentant qu'elle pourrait très bien commencer par Daï et lui... Elle avait grandi en pouvoir, mais son moral en avait pris un coup...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Isanagi D.Luffy
Vizard
Vizard
avatar

Féminin Nombre de messages : 26
Âge : 23
Date d'inscription : 19/09/2013
Fiche Technique : My Story

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Amateratsu
Niveau: Combattant Ultime / LVL 15
Reiatsu:
11250/11250  (11250/11250)

MessageSujet: Re: Believer   Ven 20 Sep - 20:16

Je me sentis maintenant apaisé. Je m'étais jamais senti en forme, comme si je venais de renaître. A mon réveil, avant même que j'ouvris les yeux, je sentis une chaleur sur mon dos. Cela devait probablement être la fille qui m'avait sauvé. En fait, je me rappelais de sa voix. En levant les yeux, je remarquais aussi que des mèches de mes cheveux masquaient mon front. En me levant, je vis que j'étais complétement dénudé. En regardant par la fenêtre, je vis aussi qu'il continuait de pleuvoir et mon katana se trouvait à côté du lit. Je mis la couverture sur celui de la jeune fille et cherchait directement la salle de bain, pour au moins me laver. Je n'avais aucune gêne de me balader sans vêtement. Je trouvais ça plutôt normal. Retour à la nature. Bref, en traversant les couloirs, je remarquais que les autres ne pouvaient pas me voir. Étrange....Pourtant, je prenais ça comme si ce n'était pas nouveau. Comme si c'était banal. Comme si c'était normal.....

Mais qu'était-ce la normalité, après tout ? Être comme tout le monde... Je ne savais pas pourquoi, mais je trouvais ça ennuyant. Faire tout le temps la même chose, ne pas être distinct par rapport aux autres.... Au fond, les gens voulaient être différents des autres afin de se sentir spécial, admiré, aimé.... Tous ces gens qui ne me voyaient pas. Ils riaient ensembles, partageaient les émotions. Pour eux, c'était ce que l'ont appelait être "normal". Pour moi, il était normal de ne pas être vu de tous. Mais, est-ce qu'être normal était de ressembler ne serait-ce qu'à une autre personne ? Ou bien il fallait être semblable à une majorité ? Je ne savais rien sur moi, donc autant dire que j'étais plutôt mystérieux. Je ne devais pas être le seule amnésique dans ce monde. Et ce qui était normal pour les amnésiques, c'était de chercher leur identité, ce qu'ils étaient, qui les connaissaient, pourquoi ils avaient perdu la mémoire.... Devais-je faire la même chose ? Pour moi, qui trouvait ennuyant de faire comme les autres, ce serait plutôt ironique. Pour le moment, je devrais trouver des vêtements, je commençais à avoir froid.

Je retournais dans la chambre, toujours aussi dénudé. En fait, la promenade m'avait permis de me dégourdir les jambes. Il pleuvait toujours dehors. Je m'ennuyais, je ne savais pas quoi faire. Je pouvais rester ici le temps que le mauvais temps passait, demander de quoi manger et des vêtements... Sauf que je ne voulais pas trop en demander, ce serait un peu impolie. Enfin, pas sympa quoi. Je fouillais l'armoire, il n'y avait que des vêtements de fille. Cela devait appartenir à la brune qui m'avait emmené ici. Je voulais savoir pourquoi elle avait fait tout cela. Et surtout, pourquoi elle pouvait me voir par rapport aux autres. Elle devait être "spéciale". Je voulais savoir ce qu'elle ressentait en tant que tel. En attendant, je m'assis sur une chaise, attendant qu'elle se réveille....
Revenir en haut Aller en bas
Miyu Etsuko
Fullbringer
Fullbringer
avatar

Féminin Nombre de messages : 432
Âge : 25
Double compte : Emilou Apacci

Yumi Mizu (Envahisseuse)
Date d'inscription : 12/12/2011
Fiche Technique : Elle se trouve ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Arme
Niveau: Humaine Puissante / LVL 11 (lvl uped) (2nde libé)
Reiatsu:
5000/6300  (5000/6300)

MessageSujet: Re: Believer   Sam 21 Sep - 10:24

Ce fut très rapidement que Miyu savait que l'homme était parti... Nu dans les couloirs. Après tout, c'était son problème s'il ne voulait pas attendre que ses vêtements finissent de sécher sur le radiateur. De plus, elle ne pouvait lui offrir quelque chose de véritablement humain, puisqu'il s'agissait d'une âme... Donc finalement... Pourquoi s'était-elle inquiétée sur le fait que quelqu'un rentre ? Elle ne comprenait plus ses pensées à présent. Etait-ce à cause de Daï ? Peut-être... Surtout que cela pourrait le choquer...

Après une bonne heure, Miyu ouvrit les yeux... Pour apercevoir l'horreur personnifiée : l'entre-jambe d'un homme. Une entre-jambe au réveil. C'était une raison pour la détruire. Pourtant la jeune fille réagit autrement. Prenant sa couverture, elle la jeta sur son invité et partit prendre ses vêtements, certes encore un peu humides, mais secs pour la plupart. Les jetant, elle ne dit rien, mais son visage rouge, lui, parlait beaucoup, et beaucoup trop. Quelle honte au réveil... Même s'il n'allait pas y avoir de problèmes... Pourquoi faisait-il cette connerie ? Il n'avait aucune pudeur ou quoi ? Seuls les nudistes purs n'auraient aucun mal à sortir comme il l'avait fait !

« Bien, t'es euh... Réveillé... Mets tes vêtements. On dirait limite Adam qui n'a pas encore croqué dans le fruit là... Et un type sans conscience de lui-même, c'est assez troublant... »

En un instant elle venait de comprendre ce qu'il se passait. Enfin il y eut un tilt... Pas conscience de lui-même ? Quelqu'un qui pouvait donc faire n'importe quoi sans en avoir honte. Pourtant il avait tout de même quelque chose qui montrait qu'il avait des réflexes du passé. Un amnésique. Miyu venait de ramener un amnésique chez elle. Très vite, elle imagina la théorie du fait qu'il n'ait pas pris contrôle de son corps depuis longtemps, et que du coup, il ait oublié jusqu'à sa propre existence. Mais comment aurait-il fait pour en reprendre le contrôle ? De la chance ? Sûrement.

« Dis... Qui es-tu ? Moi c'est Miyu Etsuko. Tu dois te demander : ''Pourquoi me voit-elle alors que les autres ne le peuvent pas ?''. N'est-ce pas ? Je pense que je vais t'expliquer, puisque tu n'as pas l'air conscience de ce qu'il se passe autour. Je suis une humaine qui peut voir les esprits, contrairement à beaucoup de personnes qui se trouvent en ce monde. Tes yeux posent des questions. Ton visage ne peut plus se souvenir d'émotions. Ton corps a oublié comment se battre. Si je le voulais, et ce parce que je ne peux pas te demander ce que je voulais te demander, je pourrai te tuer sur le champ malgré la puissance que tu peux développer. »

Très vite, elle se redressa et colla son visage à la vitre : un orage. Très vite l'électricité allait être coupée et tout l'immeuble devra s'éclairer avec des bougies. Pour cela, la lycéenne en sortit plusieurs et les disposa un peu partout dans sa chambre, et loin d'objets inflammables. Par la suite elle sortit un briquet et alluma le tout un par un. Une fois ceci fait, elle éteignit les lumières et attendit.

« Le courant s'est coupé... C'est pas le temps Idéal pour parler à un amnésique, mais j'espère que ça ira. J'aurai peut-être un moyen de t'aider à récupérer un peu de ta mémoire. Savoir quelles personnes tu as déjà rencontré. Mais ça risque d'être brutal. »

Une arme à feu, prenant tout l'avant bras Miyu, apparut et se pointa en direction du pauvre inconnu qui n'avait rien demandé. Il allait falloir qu'il se défende, et si rien, mais vraiment rien ne revenait après une bonne trentaine de solution, cela voudrait dire que cela aura été une expérience ratée. Un laser se chargea dans l'arme de l'humaine qui tira à bout portant dans le thorax de son invité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Isanagi D.Luffy
Vizard
Vizard
avatar

Féminin Nombre de messages : 26
Âge : 23
Date d'inscription : 19/09/2013
Fiche Technique : My Story

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Amateratsu
Niveau: Combattant Ultime / LVL 15
Reiatsu:
11250/11250  (11250/11250)

MessageSujet: Re: Believer   Dim 22 Sep - 14:45


Lorsqu'elle se réveilla, la fille avait eu une réaction plutôt violente, mais tout en étant gênée, cela se voyait. Elle rougissait. Je ne comprenait pas pourquoi, mais elle m'avait quand même jeter la couverture et mes vêtements dont la plupart étaient encore mouillés. Cependant, le pantalon était sec donc je pus l'enfiler sans gêne, avec la ceinture qui allait avec. Elle prononça le nom "Adam". Je ne le connaissais pas, ce mec là. Une connaissance à elle ? Puis, elle fit la réaction d'une personne qu'elle venait de comprendre quelque chose d'important.

« Dis... Qui es-tu ? Moi c'est Miyu Etsuko. Tu dois te demander : ''Pourquoi me voit-elle alors que les autres ne le peuvent pas ?''. N'est-ce pas ? Je pense que je vais t'expliquer, puisque tu n'as pas l'air conscience de ce qu'il se passe autour. Je suis une humaine qui peut voir les esprits, contrairement à beaucoup de personnes qui se trouvent en ce monde. Tes yeux posent des questions. Ton visage ne peut plus se souvenir d'émotions. Ton corps a oublié comment se battre. Si je le voulais, et ce parce que je ne peux pas te demander ce que je voulais te demander, je pourrai te tuer sur le champ malgré la puissance que tu peux développer. »

Beaucoup d'information dans un si court discours....A commencer par son prénom. Miyu Etsuko....Un nom qui ne me disait rien. Pourtant, elle semblait me connaitre. A moins qu'elle avait l'habitude de tutoyer même les étrangers. Et elle connaissait beaucoup de chose, comme le fait que les gens ne pouvaient pas me voir. Elle se disait être humaine qui pouvait voir les esprits. Compte tenu du fait qu'elle pouvait me voir par rapport aux autres signifiait que j'étais un esprit. Donc un mort. Était-ce ma mort qui avait causé mon amnésie ? En fait, elle avait besoin de moi pour attiser sa curiosité. Obtenir des informations que seul moi-même détenait. Une humaine serait vraiment capable de tuer un esprit ? Et puis, techniquement, je ne pouvais pas vraiment mourir vu que j'étais déjà mort. Je serrais les poings car elle pouvait avoir des réponses à mes questions. Soudain, il y eut une coupure de courant, mais Miyu avait prévu des bougies. Comme si c'était habituelle. Ou alors, elle pouvait voir dans l'avenir, en plus de voir les esprits.

« Le courant s'est coupé... C'est pas le temps Idéal pour parler à un amnésique, mais j'espère que ça ira. J'aurai peut-être un moyen de t'aider à récupérer un peu de ta mémoire. Savoir quelles personnes tu as déjà rencontré. Mais ça risque d'être brutal. »

Brutal ? Sous mes yeux écarquillés par ma surprise et mon incompréhension, une arme à feu prenant tout le bras de Miyu apparut. Elle avait donc un pouvoir en plus de me voir. Et elle semblait le contrôler, vu qu'elle l'avait fait apparaitre facilement. Rien que par son souhait. Elle n'était pas étrangère à tout cela. Voir des esprits...Une chose anormale. Et elle me visait bien le haut du torse. Sans hésitation et instinctivement, j'esquivais avec une roulade avant, vers ma droite. Ses tirs étaient tellement puissants que le mur n'avait pas résisté à l'explosion. Je pouvais ressentir la puissance de la demoiselle. Elle était forte. Mon cœur battait la chamade. De la peur ? Non. Ce n'était pas la première fois que je ressentais ça. Je vis aussitôt mon arme, qui semblait m'appeler, et allait le récupérer avec un saut, me trouvant ainsi entre le mur et Miyu. En gros, pas moyen de s'échapper. Je fis un sourire à la demoiselle en lui disant :


Tu n'es pas la seule à ne pas pouvoir tuer car je ne peux pas te demander ce que je voulais te demander. Si tu veux te battre, ne croit pas que je vais rester assis sans rien faire.

Je dégainais mon arme en fonçant vers elle, tentant une attaque transversale. Je ne connaissais pas ma puissance actuelle, mais dans tous les cas, je ne voulais pas me faire tuer. Une minute, elle ne voulait pas me tuer, c'était ce qu'elle avait dit. Soit, elle mentait, soit elle voulait me redonner la mémoire par la force. Elle ne le faisait pas ça pour moi, mais pour elle. Je voulais savoir ce qu'elle attendait de moi exactement, mais pour cela, il fallait attendre ses questions. Et pour qu'elle me les posait, je devais recouvrir la mémoire. Lorsque mon visage était près du sien, en la regardant droit dans les yeux, je lui dis :

Il n'y a pas d'autre solution pour l'instant, non ? T'es violente comme fille.

Revenir en haut Aller en bas
Miyu Etsuko
Fullbringer
Fullbringer
avatar

Féminin Nombre de messages : 432
Âge : 25
Double compte : Emilou Apacci

Yumi Mizu (Envahisseuse)
Date d'inscription : 12/12/2011
Fiche Technique : Elle se trouve ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Arme
Niveau: Humaine Puissante / LVL 11 (lvl uped) (2nde libé)
Reiatsu:
5000/6300  (5000/6300)

MessageSujet: Re: Believer   Lun 23 Sep - 12:16

Et voilà... Alors que Miyu était en train de tirer, son invité, qui n'allait pas se laisser faire. Malheureusement la jeune fille ne savait pas qu'il allait réagir par la suite. Le voyant sortir du tir, celui-ci détruisit le mur qui cachait une autre chambre, vide. C'était tout de même assez embêtant puisqu'il allait falloir expliquer pourquoi un trou avait été créé. Heureusement, beaucoup de personnes allaient se dire qu'il s'agissait seulement du bruit de l'éclair. Agacée d'avoir manqué son tir, elle grimaça.

« Tss... Bien sûr t'as gardé tes réflexes... C'était sûrement à prévoir. »

Elle le revit en face d'elle, en train d'aller chercher son sabre. Sa vitesse était incroyable pour quelqu'un qui venait de perdre la mémoire. S'il se savait en danger, il risquait aussi d'attaquer... Et sûrement de gagner. En effet, souriant avec un air plutôt effrayant, il déclara qu'il allait se battre s'il fallait le faire. Ce à quoi Miyu ne s'attendait pas. Ou plutôt ne s'attendait-elle pas à ce qu'il garde autant de réflexes. Pensant juste qu'il allait se défendre par l'esquive, et non pas par l'offensive, l'humaine comprit d'un coup que les rôles allaient être inversés et elle vit la lame ennemie arriver un peu trop vite.

« Merde... »

Une sensation, pas désagréable au départ. Puis une immense douleur qui allait au niveau du haut de sa poitrine. Le regard de Miyu se referma un peu, fixant les gouttes de sang qui volaient, elle comprit que ce n'était pas comme cela qu'elle allait pouvoir lui permettre de récupérer la mémoire... Ainsi elle n'allait pas pouvoir poser ses propres questions. Ni même lui demander qui il était réellement. Quelqu'un d'aussi puissant qui ne participait pas à la guerre là-bas (la Dimension Royale) devait sûrement avoir ses raisons. Et la veille, il semblait être conscient de ses propres actions. Reculant sous le choc, l'Humaine tomba sur son lit, se laissant chuter jusqu'au bout, les bras ballants. Après cela, allongée dans son matelas, elle toucha sa plaie pour remarquer qu'elle n'était pas aussi dangereuse que cela. Mais plutôt surprenante.

« Il n'y a pas d'autre solution pour l'instant, non ? T'es violente comme fille. »

Sur le coup, elle ne comprit pas immédiatement ce qu'il voulait dire... Puis elle se mit à rire. Et même si sa blessure lui faisait affreusement mal. Elle n'avait pas ri ainsi depuis longtemps. Pas depuis très longtemps.

« Oui... Je suis violente héhéhé ! Mais je ne m'attendais pas à tant de réaction de la part de quelqu'un qui fait de l'amnésie. »

Elle s'arrêta un moment, restant allongée pour éviter de trop embêter sa blessure. Bien sûr elle n'avait pas terminé ce qu'elle voulait dire, mais elle fut coupée par la lumière qui était revenue. Le flash l'aveugla momentanément.

« Je ne suis pas la gentille d'une histoire. Mais quelqu'un qui forge sa propre Justice. Enfin son type de Justice. Tu dois te demander pourquoi je voulais te rapporter ta mémoire, n'est-ce pas ? Tu as certainement compris aussi que je ne pensais pas n'aider que toi, mais aussi moi. Car ton autre s'est battu contre un hollow, et je voulais en savoir plus sur tes idéaux, qu'on puisse créer une alliance pour l'avenir. »

Elle s'arrêta une nouvelle fois, laissant son regard s'enfoncer dans celui du Vizard.

« Une guerre est en cours, et le vainqueur risquera fortement de changer les mondes tels que nous les connaissons. A vrai dire, cela ne me faisait rien au départ. Puis je t'ai rencontré, me disant que les combattants là-bas étaient de ton niveau, voire d'un niveau encore plus grand ! Et j'ai eu peur. J'ai eu peur en me disant que si je restais seule, ma vie allait se raccourcir. J'ai compris qu'il allait que je bouge. »

Ainsi, elle demandait à cet inconnu d'être son allié, de l'accompagner dans les hauteurs. Mais comment un amnésique pouvait-il devenir un entraîneur ? Comment allait-il pouvoir aider la jeune fille à devenir plus forte ? Alors que l'orage partait une bonne fois pour toute, la porte d'entrée, elle, s'ouvrit à la volée, laissant entrer deux étudiantes. Agacée par l'arrivée de secouristes, Miyu se mit à grimacer.

« On a entendu un gros boom ! On a fait toutes les chambres ! Est-ce qu... OH MON DIEU MIYU ! »

Elles venaient de voir le gros trou dans le mur, et une lycéenne en sang allongée sur son lit. Très vite, les deux « amies » sautèrent d'un côté et de l'autre de la blessée et l'assommèrent avec des questions que seules les personnes ne pouvant voir les esprits. Les filles pensaient à une attaque armée de la part de quelqu'un, qui avait réussi à s'échapper. En tout cas, elles se faisaient un sang d'encre pour une Miyu qui posa un regard vers son invité.

« On en reparlera une fois ceci fini... Mais je vais bien. Vous ne me connaissez même pas et vous vous inquiétez à ce point ? C'est assez étrange... Vous allez déteindre sur moi. C'est mauvais. »

En effet, Miyu n'avait été que très peu sociale avec les autres. Et maintenant elle discutait avec des personnes, étant à présent sûre que les tuer dans un futur proche risquait d'être difficile. C'était en fait le pourquoi elle n'avait jamais eu d'amis auparavant. D'ailleurs elle considérait qu'elle n'en avait encore aucun. Une fois les habitantes rassurées, elles retournèrent dans leur chambre, croyant en ce qu'avait dit notre héroïne : la personne qui avait fait cela ne le referait plus, et qu'elle avait déjà contacté quelqu'un pour faire les travaux, en faisant un clin d'oeil au pauvre Vizard qui ne cherchait qu'à retrouver la mémoire.

« Bon... Les réparations attendront... Au moins t'auras un lit avec cette nouvelle porte. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Isanagi D.Luffy
Vizard
Vizard
avatar

Féminin Nombre de messages : 26
Âge : 23
Date d'inscription : 19/09/2013
Fiche Technique : My Story

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Amateratsu
Niveau: Combattant Ultime / LVL 15
Reiatsu:
11250/11250  (11250/11250)

MessageSujet: Re: Believer   Lun 23 Sep - 13:35

Oi, ça va ?!

Étais-je fort ? Ou c'était Miyu qui était faible ?

Au fond, j'avais cru que Miyu allait esquiver mon attaque, ou le parer. Je n'aurais jamais pensé que j'allais la blesser autant. Après ma phrase, elle ria alors qu'elle souffrait. Bizarre, elle était vraiment....spéciale. Une demoiselle aurait dû pleurer mais elle riait.


« Oui... Je suis violente héhéhé ! Mais je ne m'attendais pas à tant de réaction de la part de quelqu'un qui fait de l'amnésie. »

D'un côté, elle avait raison. Normalement, je n'aurais pas dû être capable d'esquiver son attaque. Mais, mon corps avait bougé tout seul. Non, c'était mon instinct qui l'avait guidé. C'était comme si j'avais tellement vécu dans un champ de bataille ou dans le combat en lui-même que je n'avais pas besoin d'avoir un passé pour réagir. Le courant étant revenu, je fus aveuglé pendant quelques secondes. Mais cela n'empêcha pas Miyu de continuer son discours.

« Je ne suis pas la gentille d'une histoire. Mais quelqu'un qui forge sa propre Justice. Enfin son type de Justice. Tu dois te demander pourquoi je voulais te rapporter ta mémoire, n'est-ce pas ? Tu as certainement compris aussi que je ne pensais pas n'aider que toi, mais aussi moi. Car ton autre s'est battu contre un hollow, et je voulais en savoir plus sur tes idéaux, qu'on puisse créer une alliance pour l'avenir. »

Beaucoup de chose me tilta dans ses paroles. Le premier étant mon "autre". Que voulait-elle dire par "autre" ? En fait, ce n'était pas vraiment moi qu'elle connaissait, mais cet "autre". Je voulais en savoir plus sur cet "autre", mais aussi sur sa "justice". Elle se dit ne pas être la gentille d'une histoire, mais elle avait sa propre justice. Je me demandais ce que c'était. Par contre, elle ne me laissa pas le temps de poser une question.

« Une guerre est en cours, et le vainqueur risquera fortement de changer les mondes tels que nous les connaissons. A vrai dire, cela ne me faisait rien au départ. Puis je t'ai rencontré, me disant que les combattants là-bas étaient de ton niveau, voire d'un niveau encore plus grand ! Et j'ai eu peur. J'ai eu peur en me disant que si je restais seule, ma vie allait se raccourcir. J'ai compris qu'il allait que je bouge. »

Elle avait peur. C'était normale, je suppose. Des personnes aussi puissant que moi, voir plus, s'affrontait dans une bataille qui allait déterminé l'avenir des mondes. Pourquoi je n'y étais pas ? Et pourquoi elle voulait y aller ? Pour sa propre justice ? Je me mis contre le mur lorsque deux filles entrèrent dans la chambre en train de s'affoler, de poser beaucoup de question à Miyu. Celle-ci réussi à les faire partir, mais je comprenais pourquoi elle était seule. En fait, elle était....

As-tu peur de mourir, ou de mourir seule, dans la solitude ?

Je la regardais avec un visage sérieux, les sourcils froncés (comme dans mon kit quoi), les bras croisés et un pied contre le mur. J'étais amnésique, mais je pouvais toujours réfléchir. Et je pouvais toujours essayer de la cerner.

Ou alors, tu as peur de te rapprocher des autres, de t'y attacher et de goutter à la souffrance de les perdre. Ces filles qui ne pouvaient pas me voir...Elles ne peuvent pas comprendre ton monde j'imagine. Tu dois penser qu'elles ne feront que te gêner et que si le moment devait arriver, tu dois choisir ta vie ou la leurs. Dans les deux cas, tu souffrirais, que ce soit physiquement ou mentalement. Tu choisis donc de rester avec les gens plus fort que toi pour rester en vie, mais aussi pour ne pas être seule.

Je m'approchai de son lit, les bras tout au long de mes hanches.

Le fait que tu veux savoir mes idéaux, mon objectif, c'est pour savoir si tu ne craignais vraiment rien avec moi. Si je ne me retournerais pas ma veste contre toi. Tu te dis ne pas être la gentille d'une histoire, mais tu reste assez sympathique. Car tu as préféré m'aider à retrouver ma mémoire plutôt que de me manipuler en me mentant ou un truc du genre. Être la gentille ou la méchante d'une histoire est l'excuse de ceux qui veulent marquer l'Histoire elle-même.

C'était assez ironique de ma part de lui faire la leçon alors que je n'avais aucun souvenir. En fait, cela venait de mon âme, tout cela. Je n'analysais seulement ce que je voyais et je voyais vraiment une humaine forte qui avait peur de mourir. On ne pouvait pas lui en vouloir. Personne ne veut mourir. La peur de l'inconnu, ne pas savoir ce qu'il y avait après la vie. Je m’asseyais sur son lit, près de son bras et regardais la fenêtre. La pluie faisait vraiment des ravages.

En gros, tu veux que je te protège, c'est cela ? Je peux rester avec toi à condition que tu m'explique comment cela se fait-il que toi tu as le pouvoir de voir les esprits. Cela signifie que je suis un esprit moi-même. Et qu'est ce que tu voulais dire par un "autre" ? Tu sembles en savoir plus et j'aimerais aussi savoir quelle est cette justice que tu t'es forgé.
Revenir en haut Aller en bas
Miyu Etsuko
Fullbringer
Fullbringer
avatar

Féminin Nombre de messages : 432
Âge : 25
Double compte : Emilou Apacci

Yumi Mizu (Envahisseuse)
Date d'inscription : 12/12/2011
Fiche Technique : Elle se trouve ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Arme
Niveau: Humaine Puissante / LVL 11 (lvl uped) (2nde libé)
Reiatsu:
5000/6300  (5000/6300)

MessageSujet: Re: Believer   Lun 23 Sep - 15:24

As-tu peur de mourir, ou de mourir seule, dans la solitude ?

Ces mots eurent pour effet de surprendre Miyu. Ce n'était pas du tout ce qu'elle pensait. Du coup, la conclusion qu'allait avoir le jeune homme risquait de finir par un mensonge. Mais avant même qu'elle ne puisse intervenir dans ce domaine, il continua dans son raisonnement, faisant grimacer la jeune fille de colère. Et plus tout cela avançait, plus elle serrait les poings, voulant tout de même savoir jusqu'où il allait aller. S'il n'allait pas ajouter certaines choses. Personne ne voulait mourir seul, c'était logique. Elle n'allait pas mourir seule ! Elle ne se permettrait jamais de mourir d'ailleurs ! Saisissant la couette qui était au pied de la chaise sur laquelle l'invité été assis auparavant, elle la serra pour éviter de se blesser... Ses dents grincèrent à force d'être compressées les unes contre les autres. C'est donc avec une voix des moments les moins calme de sa vie qu'elle contre-attaqua les arguments de cet amnésique de malheur.

« Alors comme ça je suis quelqu'un qui pense aux autres ? J'vais te dire deux choses Môssieur le Simplet ! Je n'en ai rien à faire de leur vie ! J'n'ai jamais! Au grand jamais ! Voulu de leur amitié ! Je n'ai jamais voulu crever avec des cruches à mes côtés ! Mais maintenant... Maintenant je les connais ! Et je ne pourrai pas les tuer de sang froid si la situation se présente ! Tout ce qui m'arrive ! Ma lâcheté, mes problèmes ! Tout cela s'est passé depuis ma rencontre avec Daï ! Il... Il a défié ma logique pour la réduire à néant ! Je voudrai détruire ce monde mais je n'en ai pas la force ! »

Elle s'arrêta, sentant des larmes couler sur ses joues. Depuis quand était elle devenue si faible émotionnellement ? Essuyant machinalement ses larmes, puis voulu recommencer à parler.

« J...J... Je peux pas commencer à aimer ce monde !! Je ne veux pas me dire que grâce à une personne j'ai plein d'amis !  Je ne veux pas oublier mes parents ! Je ne veux pas trahir Ikuyo ! Je ne veux pas devenir faible ! »

Elle regarda le Vizard avec un air qui faisait plutôt pitié. Elle voulu avancer son bras comme une demande à l'aide, mais son second membre qui la maintenait en équilibre s'effondra comme si de rien n'était.  S'effondrant la tête la première sur le sol, elle continua de pleurer comme s'il ne s'était jamais rien passé. Ses sanglots s'arrêtèrent pour laisser place à un hurlement de rage, puis à nouveau pour reprendre.

« Minable ! J'suis jus... *sniiiirfl* juste minable ! Je sais plus quoi faire ! Je demande de l'aide ! Ce que je n'ferai jamais ! Mais je suis obligée ! Je veux survivre ! Je ne veux pas mourir ! Je suis juste une égoïste ! »

Elle continua de pleurer ainsi un bon moment, enroulée dans sa couette et au pied de son lit. Pour elle, c'était le vide total. Comment allait faire pour retrouver son soi ?

« S'il te plaît...S'il te plaît... Aide-moi... »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Isanagi D.Luffy
Vizard
Vizard
avatar

Féminin Nombre de messages : 26
Âge : 23
Date d'inscription : 19/09/2013
Fiche Technique : My Story

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Amateratsu
Niveau: Combattant Ultime / LVL 15
Reiatsu:
11250/11250  (11250/11250)

MessageSujet: Re: Believer   Lun 23 Sep - 15:57

Plus je parlais, plus je sentais la colère de Miyu montait. Soit je la vexais, soit j'avais vu juste et qu'elle ne voulait pas l'admettre elle-même.

« Alors comme ça je suis quelqu'un qui pense aux autres ? J'vais te dire deux choses Môssieur le Simplet ! Je n'en ai rien à faire de leur vie ! J'n'ai jamais! Au grand jamais ! Voulu de leur amitié ! Je n'ai jamais voulu crever avec des cruches à mes côtés ! Mais maintenant... Maintenant je les connais ! Et je ne pourrai pas les tuer de sang froid si la situation se présente ! Tout ce qui m'arrive ! Ma lâcheté, mes problèmes ! Tout cela s'est passé depuis ma rencontre avec Daï ! Il... Il a défié ma logique pour la réduire à néant ! Je voudrai détruire ce monde mais je n'en ai pas la force ! »

Dai ?

Voilà un nom qui me disait quelque chose. Je me demandais qui c'était. Une connaissance à elle ? Miyu semblait au bout du rouleau. Je pense qu'elle avait récemment vu sa faiblesse et qu'elle avait essayé de rester calme, de faire face à cela. Elle voulait détruire le monde car elle le détestait. Ne voulant pas mourir, elle préférait plutôt le changer. La faiblesse et la peur lui faisant obstacle, elle avait arrêté d'avancer. Elle préférait donc se sentir protéger. Elle n'était pas si spéciale en fait. Non, je ne la jugeais pas. Peut-être que si j'étais à sa place, j'aurais fais pareil...

« J...J... Je peux pas commencer à aimer ce monde !! Je ne veux pas me dire que grâce à une personne j'ai plein d'amis !  Je ne veux pas oublier mes parents ! Je ne veux pas trahir Ikuyo ! Je ne veux pas devenir faible ! »

Ce monde....Je ne me rappelais même plus à quoi il ressemblait. Tout ce que je savais, c'est qu'elle souffrait dans ce monde. Elle voulait devenir plus forte pour le changer. Elle enviait ces gens qui se battait dans une bataille qui risquerait de changer nos vies. Sauf qu'elle avait vu mon autre moi se battre et voir une autre personne plus forte qu'elle, que ce soit ce Dai ou cet autre moi, que ce soit physiquement ou mentalement, l'avait démotivé. Je la regardais avec le même regard. Elle pleurait, elle criait. Au fond, je ne savais pas comment l'aider.

« Minable ! J'suis jus... *sniiiirfl* juste minable ! Je sais plus quoi faire ! Je demande de l'aide ! Ce que je n'ferai jamais ! Mais je suis obligée ! Je veux survivre ! Je ne veux pas mourir ! Je suis juste une égoïste ! »

Elle s'était enroulée sous sa couverture, comme si elle voulait cacher ses larmes. Elle ne voulait pas montrer à tout le monde qu'elle était faible. Cependant, je pouvais entendre sa voix...

« S'il te plaît...S'il te plaît... Aide-moi... »

En fin de compte, je n'avais pas vraiment besoin d'aide. C'était elle. Je ne pouvais pas comprendre sa souffrance, vu que je ne savais pas moi-même ce que j'avais vécu. Je regardais la paume de ma main et me demandais ce que j'aurais fais à sa place. Ce Dai avait dû réussir à lui montrer une vision différente du monde, ce qui l'avait déboussolé. Elle ne savait plus quoi faire maintenant son objectif effacé. Je posais ma main sur la tête de Miyu, la regardant toujours avec le même regard.

Je suis peut-être amnésique, mais je peux imaginer que les personnes forts avaient été faible au moins une fois dans leur vie. Demander de l'aide n'est pas un signe de faiblesse, même les forts ne peuvent rien faire tout seul.

Je relevais un peu la couverture pour voir son visage en larme.

La gentillesse, ce n'est pas de penser aux autres. C'est de faire le bien autour de soi. Une personne gentille peut être gentil juste pour avoir une bonne conscience, d'autre le font pour les autres. Vouloir survivre n'est pas de l'égoïsme, c'est normal.

Je lui souriais en la regardant bien dans les yeux.

Je ne peux pas t'aider à détruire ce monde. Mais, je peux t'aider à le changer pour que tu l'aimes. Cependant, rien n'est parfait. Ne t'attends pas à un Paradis. Je trouve ça triste que tu ne te plaise pas dans le monde où tu es né, mais je pense qui est normal de tout faire pour s'y plaire. Et franchement, reconnaitre ses faiblesses montre vraiment que tu es plus forte que tu ne le crois.

Je me levais et me mit debout devant son lit et m'exclamai:

Si tu veux être plus forte, tu ne dois pas avoir peur de mourir ! Tu dois être prête à miser ta vie dans un combat à mort ! Être forte, c'est de faire face à la difficulté avec à ses propres faiblesses et ses propres forces ! Demander de l'aide peut te permettre de devenir forte ! Toute seule, tu ne vaudras rien, quelque soit tes pouvoirs. Il faut affronter tes propres peurs, leurs faire faces ! Si tu les bats en premier, tu pourras devenir plus forte ! Je t'aiderai à le devenir. Tu peux compter sur moi, ok ?
Revenir en haut Aller en bas
Miyu Etsuko
Fullbringer
Fullbringer
avatar

Féminin Nombre de messages : 432
Âge : 25
Double compte : Emilou Apacci

Yumi Mizu (Envahisseuse)
Date d'inscription : 12/12/2011
Fiche Technique : Elle se trouve ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Arme
Niveau: Humaine Puissante / LVL 11 (lvl uped) (2nde libé)
Reiatsu:
5000/6300  (5000/6300)

MessageSujet: Re: Believer   Mer 25 Sep - 11:47

En fin de compte, elle allait devoir compter sur quelqu'un pour s'en sortir. Bien sûr, elle aurait préféré que ce soit quelqu'un d'autre, ou bien qu'elle y parvienne toute seul. Mais il avait raison sur un certain point : il y avait des moments où demander de l'aide était obligatoire, et pour le moment, elle en avait besoin. Se relevant en essuyant les larmes qui continuaient à couler, elle fixa un jeune homme qui n'avait pas du s'attendre à une telle réaction. Mais aussi étrange qu'il le paraissait, ce type avait toujours de la logique, comme s'il se souvenait de son éducation. Ses pensées les ancrées étaient donc restées, ce qui voulait dire que cette personne, même si elle avait perdu la mémoire, il ne s'agissait que de son existence qui avait été mise de côté. Pas ses compétences.

« Tu acceptes donc ? Je me moque de savoir comment je vais vivre pour l'instant. En tout cas, je n'ai pas le pouvoir de te rendre ta mémoire. Cependant je pourrai t'aider à récupérer tes réflexes. Si tu reprends les réflexes pour te battre et à utiliser le pouvoir de ton sabre, si ce n'est pas déjà fait. »

Elle s'était réellement calmée, comprenant que finalement, il ne fallait pas qu'elle perde son sang-froid, puisqu'il allait seulement lui falloir patienter un peu plus, mais aussi devenir encore plus puissante petit à petit, en pouvant compter sur quelqu'un pour la défendre, si bien sûr elle n'allait pas trop loin dans ses actions. Il était normal que cette personne ne vienne pas en aide à quelqu'un qui en veut à sa vie ou à celle ''d'innocents''. En tout cas, le discours de ce Vizard avait calmé l'humaine, qui resta après cela un bon moment immobile. A nouveau, elle se baissa pour ramasser sa couette et la remettre sur son lit.

« Je peux te voir parce que quelque chose m'a permi de vous voir quand j'étais encore enfant. Et puis, un esprit a décidé de se réfugier dans mon corps. Et ce qui est bien avec les âmes, c'est qu'elles ne peuvent pas dire que j'ai été lamentable à un être humain normal. »

Ce petit mot voulant dire : n'en parle à personne, fit rougir la jeune fille qui avait bien sûr honte de ce moment. Il fallait qu'elle aille devant tout en gardant des responsabilité. S'asseyant sur la chaise de la chambre, la jeune fille se releva avec un air des plus sérieux et tendit la main à son partenaire, puisqu'il n'avait pas de raison de refuser car il s'agissait de sa proposition.

« Par ce pacte, tu me promets de me soutenir et de m'aider si mes actions ne mettent pas en revue tes idéaux. Je tenterai en retour à me montrer moins... impulsive ! Je promets aussi de revoir mes priorités et à devenir plus forte qu'en ce jour !! »

Sur ce, elle attendit une réponse de la part du Vizard.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Isanagi D.Luffy
Vizard
Vizard
avatar

Féminin Nombre de messages : 26
Âge : 23
Date d'inscription : 19/09/2013
Fiche Technique : My Story

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Amateratsu
Niveau: Combattant Ultime / LVL 15
Reiatsu:
11250/11250  (11250/11250)

MessageSujet: Re: Believer   Jeu 26 Sep - 14:53

Je pense que mon discours l'avait calmé. Elle ne pleurait plus. Mes mots l'avait-elle atteint ? Vous devez trouver ironique que j'arrive à sortir une telle leçon de moral alors que j'étais amnésique. En fait, je pense que tous ses mots étaient tout simplement naturel pour moi. Les forts n'hésitaient pas à risquer leurs vies juste pour la victoire. Ils arrivaient à affronter leurs peurs et aller de l'avant, jusqu'à même sacrifier des vies. Elle proposa de m'aider à retrouver au moins mes réflexes. Elle me raconta comment elle pouvait voir les esprits et apparemment c'était dû à un esprit qui était entrée en elle. C'était possible ? Est-ce que je pouvais entrer dans un humain moi aussi ? Par contre, j'avais le sentiment de ne pas être comme n'importe quel esprit. Elle rougissait comme si elle était gênée. Elle se rapprocha de moi et me tendit sa main.

« Par ce pacte, tu me promets de me soutenir et de m'aider si mes actions ne mettent pas en revue tes idéaux. Je tenterai en retour à me montrer moins... impulsive ! Je promets aussi de revoir mes priorités et à devenir plus forte qu'en ce jour !! »

Franchement son idée de vouloir détruire était une mauvaise idée. En fait, je n'étais pas vraiment à fond sur ça. Pour moi, le monde devait être comme il était. Sauf qu'il était possible de le changer. C'était en ce que je croyais. Je n'avais pas vraiment de souvenir de ce monde, mais je l'aimais, c'était clair et net.

Je te le promets. Mais je te préviens que si jamais tu veux poursuivre ta quête de détruire le monde, je te tuerai sans hésiter. Je te laisse le temps de réfléchir.

Je serrais sa main pour accepter ce contrat. Ce n'était pas comme si j'avais d'autre à faire. En gros mon rôle consistait à la protéger le temps qu'elle se mettait en question. Mais, pour être sûr de la qualité de mon job, elle devait m'aider à m'habituer au combat. Je n'avais pas tous les réflexes et je ne savais vraiment comment la protéger. Je la regardais en lui demandant :

Dis moi, qu'est ce que j'ai de plus que les autres esprits ? Tu n'as pas répondu à mes questions. Qui est cet autre moi et ce Dai ?

Revenir en haut Aller en bas
Miyu Etsuko
Fullbringer
Fullbringer
avatar

Féminin Nombre de messages : 432
Âge : 25
Double compte : Emilou Apacci

Yumi Mizu (Envahisseuse)
Date d'inscription : 12/12/2011
Fiche Technique : Elle se trouve ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Arme
Niveau: Humaine Puissante / LVL 11 (lvl uped) (2nde libé)
Reiatsu:
5000/6300  (5000/6300)

MessageSujet: Re: Believer   Mer 2 Oct - 12:30

Cet homme était bien sûr censé, pour un type amnésique, mais en tout cas il semblait être du genre à tenir ses promesses, ce qui était une bonne chose. En tout cas l'expression sur sur visage en donnait l'impression et c'était sur cela que Miyu basait ses espoirs. Arrêter de vouloir détruire le monde ? Elle ne voulait pas faire cela, loin de là. Elle avait voulu en être la maîtresse, avide de pouvoir. Mais le chemin était encore long à parcourir pour cela. Peut-être ses idéaux allaient-ils changer jusque là ? L'Humaine n'en savait rien et elle s'en moquait...

Dis moi, qu'est ce que j'ai de plus que les autres esprits ? Tu n'as pas répondu à mes questions. Qui est cet autre moi et ce Dai ?

C'était deux bonnes questions en une, mais pour la première, Miyu ne savait pas quoi dire. Elle n'en connaissait  pas assez sur les Shinigamis ni sur les Hollows pour pouvoir le lui expliquer. Elle avait juste remarqué qu'il n'était pas la même personne que la veille...

« Je ne sais pas qui est ton autre toi. Il avait un Reiatsu qui n'émanait pas la même chose. Après je voulais lui demander qui il était réellement. Je ne pense pas qu'il soit forcément mauvais, mais plutôt qu'il tente d'agir à son propre compte. Une personne qui ne ferait que ce qui lui plaît. »

En effet, c'était ce qu'elle pensait de cet homme qui, la prenant comme faible, avait décidé de l'enfermer pour la sauver... Enfin de la protéger alors qu'elle ne le demandait pas du tout et que la situation commençait à devenir plus qu'intéressante en fait... Puis vint la question de Daï. Qui était-il réellement ? Quel était son but ? Sûrement de protéger la Terre de toutes les menaces qui pèsent dessus, surtout Karakura, qui était en danger permanent à cause de son nombre d'âmes important... trop important d'ailleurs par rapport aux autres villes, à croire qu'il s'agissait d'un lieu où les ennuis étaient présents partout.

« Daï... Daï est un a... Un ami. Il m'a aidé à trouver de quoi me loger ici, il a combattu à mes côtés... Et il a changé la vision que j'avais de l'être humain... Il habite dans ce bâtiment, mais pour  l'instant, il n'est pas là.. »

Elle restait pensive... Les questions qu'elle se posait était basées sur le lieu où pouvait se trouver  Daï. Mais elle savait qu'il allait rentrer de toute façon, alors elle ne s'inquiétait pour rien au monde. D'ailleurs, elle changea de sujet de conversation, pour revenir sur un sujet plus particulier, et qui concernait les deux personnes dans la pièce. En effet, il fallait bien que la petite regagne un peu de puissance pour devenir plus puissante. Il fut alors normale pour elle de demander la chose suivante.

« Un combat... Ça te dit ? T'es peut-être amnésique mais tu gardes certains réflexes de combat. Tu auras peut-être oublié ton pouvoir qui est là-dedans (indique le Zanpukô du doigt). Je pense que cela te permettra de pouvoir te défendre à plein régime. Et cette fois-ci, je serai consciente du fait que tu puisses réagir à mes tirs. »

En effet, Miyu avait été surprise une première fois, mais elle n'allait pas se faire avoir par la même chose. C'est pourquoi elle se méfiait plus du niveau que cet homme avait plutôt que de savoir s'il allait découvrir de nouvelles capacités ou non... Cet inconnu était très fort, beaucoup plus fort qu'elle, mais l'Humaine le savait, et sentait qu'elle n'allait pas mourir. Sa blessure en était le parfait exemple.

« Avant ça, je ne sais toujours pas qui tu es. Si tu as oublié ton nom, je serai ravie de t'en donner un nouveau ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Isanagi D.Luffy
Vizard
Vizard
avatar

Féminin Nombre de messages : 26
Âge : 23
Date d'inscription : 19/09/2013
Fiche Technique : My Story

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Amateratsu
Niveau: Combattant Ultime / LVL 15
Reiatsu:
11250/11250  (11250/11250)

MessageSujet: Re: Believer   Jeu 3 Oct - 17:24

« Je ne sais pas qui est ton autre toi. Il avait un Reiatsu qui n'émanait pas la même chose. Après je voulais lui demander qui il était réellement. Je ne pense pas qu'il soit forcément mauvais, mais plutôt qu'il tente d'agir à son propre compte. Une personne qui ne ferait que ce qui lui plaît. »

Une personne qui ne faisait que ce qui lui plaisait... C'était mon autre moi. J'aimais bien ce principe de ne pas se soumettre aux lois de la société. Ceux qui étaient comme ça, on les considérait comme anormal. Car ils n'étaient pas comme les autres. Car ils n'étaient pas adaptés. Je ne savais pas si j'étais ce genre de personne, mais si ce n'était pas le cas, alors je le deviendrais. Je ne voulais pas me sentir enchaîner à une majorité dont je ne faisais pas parti. Sinon, j'aurais l'impression de ne plus être moi-même. Je posai ma mais sur mon torse, me demandant si cet autre moi était toujours là, quelque part dans mon âme.

« Daï... Daï est un a... Un ami. Il m'a aidé à trouver de quoi me loger ici, il a combattu à mes côtés... Et il a changé la vision que j'avais de l'être humain... Il habite dans ce bâtiment, mais pour  l'instant, il n'est pas là.. »

Était-ce vraiment un simple ami ? Il semblait quelqu'un d'important pour elle. Enfin, s'il avait réussi à changer sa vision des choses. Je voulais bien le rencontrer. Cependant, plus on parlait de lui, plus j'avais l'impression de le connaitre. Peut-être que je le connaissais. Enfin, on verra quand il sera rentrer.

« Un combat... Ça te dit ? T'es peut-être amnésique mais tu gardes certains réflexes de combat. Tu auras peut-être oublié ton pouvoir qui est là-dedans (indique le Zanpukô du doigt). Je pense que cela te permettra de pouvoir te défendre à plein régime. Et cette fois-ci, je serai consciente du fait que tu puisses réagir à mes tirs. »

Un combat ? Je n'étais pas vraiment convaincu vu la blessure que je lui avais fait. J'avais peur de la tuer, vu que je ne connaissais pas ma force. Puis, elle continua :

« Avant ça, je ne sais toujours pas qui tu es. Si tu as oublié ton nom, je serai ravie de t'en donner un nouveau ! »

Appelle moi Luffy, c'est tout ce dont je me rappelle. Pour le combat, c'est pas mieux d'attendre que tu sois rétablis ? Pour que tu sois à 100 % de tes capacités...

Revenir en haut Aller en bas
Miyu Etsuko
Fullbringer
Fullbringer
avatar

Féminin Nombre de messages : 432
Âge : 25
Double compte : Emilou Apacci

Yumi Mizu (Envahisseuse)
Date d'inscription : 12/12/2011
Fiche Technique : Elle se trouve ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Arme
Niveau: Humaine Puissante / LVL 11 (lvl uped) (2nde libé)
Reiatsu:
5000/6300  (5000/6300)

MessageSujet: Re: Believer   Dim 6 Oct - 23:42

« Luffy ? Très bien, je ne l'oublierai pas. »

Un combat après qu'elle soit guérie hein ? Touchant sa poitrine où le sang continuait de couler, et où elle commençait à devenir incroyablement pâle, Miyu accepta avec un signe de la tête... A partir de cet instant, elle fit un bruit immense qui eut pour effet de faire venir les filles, comme prévu. Lorsqu'elle annonça que l'ambulance n'allait pas venir et que finalement, elle allait avoir besoin de surveillance pour éviter de perdre trop de sang, elles sortirent directement l'immense trousse de secours pour nettoyer la plaie, puis mettre des bandages sur celle-ci. L'une d'elle, plus calée en matière de combat, avait remarqué que la plaie était plutôt bien faite pour que des débris puissent avoir blessé Miyu... Mais plutôt un coup de sabre qu'elle aurait réussi à éviter peut-être. Sur le coup, Miyu ne tilta pas, mais ses amies comprirent qu'elle avait été attaquée, et restèrent pour appeler les autorités. Et comme toujours, rien, si ce n'était que le tir n'était pas venu de la chambre vide, mais de l'intérieur. Cependant Miyu ne possédait pas d'Arsenal pour cela... Ils mirent alors ça sur le dos de ceux qui faisaient des ravages en silence... Des fantômes... Luffy, lui, était parti, sûrement faire un tour pour avoir des souvenirs. De plus, l'humaine lui avait donné le numéro de la chambre de Daï, s'il voulait la fouiller ou bien y trouver quelque chose. Ben oui, c'était une âme, donc il pouvait, s'il le voulait, passer au travers des murs. Du moins Miyu espérait qu'elle ne s'y trompait pas. La discussion se reporta donc sur les trois filles, et surtout qu'elles allaient faire quelque chose qui allait les mettre mal à l'aise.

« La Police ne croit pas en ce qui est fantômes... Mais moi j'en suis certaine maintenant, avec tout ce qu'il se passe... Tu peux les voir, hein Miyu ? »

Les deux autres la regardèrent avec un air surpris accompagné d'un « EEEEEEEEEEH ?! » ne comprenant pas ce qu'elle voulait dire. En fait, la vérité était encore plus choquante. Et la fille, qui était en train de regarder le sol, comme si elle cherchait ses questions. Un peu gênée, elle annonça avec une mine triste.

« J'ai tout entendu... Au départ, j'ai été triste... Tu n'as jamais dit que tu étais notre amie... Mais quand même, se recevoir quelque chose d'aussi dur quand on est partis, ça faisait mal... Puis j'ai compris que c'était toi, qui allait mal... Je suis partie quand tu as éclaté en sanglots... Tu peux voir les esprits et communiquer avec eux, n'est-ce pas ? »

Miyu ne savait quoi répondre. Mais tout ce qu'elle savait, c'était qu'une douleur au niveau de l'estomac la prenait, et qu'elle commençait à se poser tout un tas de question dans la tête : comment l'annoncer sans que cela ne fasse qu'un minimum d'effet. Elle secoua juste positivement la tête pour lui donner raison, mais la chose qui suivit fut des plus étranges. L'humaine se fit soulever le haut du corps, et celui de la fille vint à son contact, ses bras venant se placer derrière la nuque, les mains touchant les omoplates d'une Miyu qui était en train de passer du pâle au rouge intense. Son cœur fut empli d'un feu qui la fit trembler et ses propres bras vinrent se placer au niveau des hanches de celle qui lui fait un câlin, et d'enrouler ses bras autour de cet endroit, la serrant aussi.

« Comment t'appelles-tu ? »

La fille répondit tout en se mettant à caresser les cheveux de la Fullbring.

« Appelle-moi Misaki... C'est l'âme qui a fait ce trou dans le mur ? »

« Non, c'est moi... »


Le câlin dura quand même, mais les deux autres filles, surprises, considérèrent qu'il s'agissait d'une énorme blague de la part de celle qui devait se sentir au paradis vu son sourire de personne au paradis. Mais sa vitesse de réponse faisait qu'elle n'avait pas vraiment réfléchi, et qu'elle devait avoir dit la vérité... Mais si elle l'avait fait... Pourquoi l'autre avait resserré son étreinte ? Miyu ne comprenait pas ce qu'il se passait, mais elles furent bientôt seulement deux dans la pièce. Les autres ayant quitté la pièce parce qu'elles prenaient sûrement la Fullbringer pour une folle. La chaleur était immense, mais c'était mieux que d'avoir froid... Elle s'endormit, et Misaki vint aussi à s'endormir. L'une sur l'autre, les deux filles restèrent trois bonnes heures sans bouger. La première à se réveiller fut la blessée, qui se mit à sourire en voyant cette qu'elle pouvait considérer comme amie baver sur sa couette. La plaie s'était refermée, mais il fallait encore attendre une journée à se reposer. Caressant les cheveux de l'endormie, elle soupira...

« Daï... Je t'en voudrai presque... »

Elle resta allongée, attendant le réveil de celle qui avait une tête complètement décoiffée maintenant. Elle ne devait pas s'attendre à avoir un sourire de Miyu à son réveil. En tout cas elle paniqua et regarda autour d'elle.

« Waaaa ! J'me suis endormie ! J'espère que j'ai pas dérangé ! »

« Non non... Par contre tu es mignonne quand tu baves. »


Sur ce, Misaki s'excusa, se nettoya brièvement avec sa manche d'uniforme et se releva. Elle s'apprêtait à partir quand Miyu la retint au dernier moment.

« Reste... Je veux te dire que... Éventuellement... Je pourrai te considérer comme une amie... Et je voudrai te faire part de quelque chose. »

Là, avec quelqu'un pour l'écouter, elle raconta pour la première fois son histoire... C'était étrange, mais c'était aussi soulageant. Au fur et à mesure que l'histoire avançait, l'amie rapprochait sa main de celle de notre héroïne, puis une fois atteinte, elle la serra comme s'il s'agissait d'un enterrement et qu'elle avait besoin de le serrer pour ne pas fondre en larmes... Un nouveau câlin se fit entre les deux, et une complicité était née entre elles. De plus, elle avait compris que Miyu avait commencé à avoir un faible pour quelqu'un de la résidence, et s'était jurée de garder cela secret. Mais la surprise était là : Miyu avait une amie humaine. C'était quelque chose qu'elle n'était pas allé chercher. En tout cas qu'elle n'aurait pas voulu aller chercher auparavant... Ce qu'elle avait aussi remarqué, c'était que Misaki pleurait de bonheur en partant.

Le jour où elle était en forme, Miyu sortit pour aller se rendre dans la chambre de Luffy. Prenant son temps, elle le regarda, se gratta les fesses, puis annonça avec un ton des plus gênés, parce qu'elle avait fait attendre longtemps, ceci :

« Je suis prête pour le combat... J'espère que j'ai pas trop fait attendre. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Isanagi D.Luffy
Vizard
Vizard
avatar

Féminin Nombre de messages : 26
Âge : 23
Date d'inscription : 19/09/2013
Fiche Technique : My Story

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Amateratsu
Niveau: Combattant Ultime / LVL 15
Reiatsu:
11250/11250  (11250/11250)

MessageSujet: Re: Believer   Ven 18 Oct - 16:24

« Luffy ? Très bien, je ne l'oublierai pas. »

Après que Miyu m'avait dit cela, je m'étais rendu sur le toit histoire de prendre un peu d'air frais. La pluie avait arrêtée de tomber et le ciel était dégagé. On pouvait voir les rues encore mouillées. La ville était ravagée. Certes en construction, mais en ruine. Je me demandais ce qui avait bien pu se passer. Pourquoi c'était dans cet état ? En regardant les bâtiments, je me rappelais le nom de cette ville. Karakura. J'avais l'impression de bien la connaitre. Peut-être que c'était parce que j'avais ce sentiment de vivre ici depuis un long moment. Du moins, c'était mon pressentiment. C'était étrange, ne plus savoir qui j'étais et le fait de savoir que peu de personne pouvait me voir. Et le fait de savoir que j'avais un "alter ego" que Miyu connaissait de vue. Elle parait tout le temps d'un certain Dai. Son amoureux ? Elle semblait tenir à lui. Plus j'entendais ce nom, plus j'avais l'impression qu'il m'était familier. Peut-être que je le connaissais. Miyu m'avait indiqué le numéro de sa chambre. Je rentrais donc à l'intérieur du bâtiment, marchant dans les couloirs.

Je passais devant la chambre de l'humaine et je la vis en train de câliner une autre de ses camarades. Les deux étaient en train de dormir. Je m'approchais d'elles. Elles étaient vraiment paisible. Je me demandais s'il y avait un moyen de guérir Miyu vite. Je regardais les paumes de mes mains, me demandant si j'avais ce pouvoir. Maintenant que j'y pensais, elle avait parlé de "Reiatsu". Étrangement, je savais ce que c'était. Ce n'était pas une question de mémoire, mais plutôt de savoir. Comme si c'était inné. Le Reiatsu, ou pression de l'âme, était en gros la manifestation de l'énergie de notre âme. Cette énergie que l'on nommait Reiyoku, ou énergie de l'âme. C'était ce qui formait toute forme de vie des âmes. C'était ce qui me maintenait en vie. Je me disais que vu que j'étais celui qui avait infligé une telle blessure, je devais être celui qui devait la guérir. Peut-être que si j'utilisais mon Reiyoku pour la soigner en me concentrant.... Profitant de son sommeil, je mis mes mains au dessus de sa blessure et cela fonctionna ! Par contre, je ne savais pas si cela avait marché à 100%, le sang était encore là. Étrange. Ce n'était pas la première fois que j'avais employé mon Reiyoku comme ça. Je crois même qu'il y avait un nom à cela. "Kido"....

J'allais dans la chambre de ce Dai. Une chambre banale. On dirait que j'avais commencé à me rappeler des habitudes que j'avais auparavant. Je pouvais ressentir le Reiatsu de Dai dans cette chambre. La nature était la même que celui de Miyu, mais différente. Ce n'était pas la première fois que je ressentais la pression spirituel de Dai. Je l'avais donc déjà croisé auparavant. Mais, pour quel occasion.... Puis, survint plusieurs flash dans ma tête. Des flash me faisant mal au crâne...




Je me rappelais de devenir une autre personne. Dai était dans les parages avec d'autres individus. On était en pleine bataille. Dai avait essayé de me raisonner, mais je ne l'avais pas écouter. Non. "Il" ne l'avait pas écouter. Une autre personne venant de mon âme. C'était donc lui, mon "autre moi". Celui que Miyu avait rencontré. Je serrais les poings. C'était la dernière fois que j'avais vu Dai. Je me demandais si Miyu était au courant. Apparemment pas. Je me rappelais d'une phrase que l'humain avait dit. "Libre à toi de faire cavalier seul mais n'oublie pas que sans tes compagnons,face à ces adversaires la je donne pas cher de ta peau." Un gamin ayant une très grande détermination. Je souriais. Cela me faisait plaisir de me rappeler de son visage. Je voulais bien le revoir pour lui montrer que j'étais redevenu moi-même et m'excuser de m'être comporter mal avec lui. Je me demandais quand il allait rentrer...

Quelques temps plus tard, j'avais pu me trouver de nouveaux habits assez classes. Un long manteau noir avec un bracelet, un pantalon large et des chaussures de même couleur ainsi qu'un t-shirt rouge. La manche droit de la longue veste s'arrêtait jusqu'à mon coude alors que l'autre s'arrêtait à mon poignet. Cela me donnait un style qui m'était propre, dommage que peu de personne pouvait me voir. J'avais aussi pris le temps de communiquer avec mon sabre, appelé Zanpakuto. Je pouvais entendre sa voix. Une arme possédant des émotions et une volonté qui lui était propre. Alors que j'étais dans ma chambre, assis les jambes croisés avec mon Zanpakuto dessus, essayer de parler avec elle, Miyu vint me rendre visite. Elle semblait en grande forme. Cela me faisait plaisir de la voir comme ça.

« Je suis prête pour le combat... J'espère que j'ai pas trop fait attendre. »

Elle semblait aussi gênée. Parce qu'elle se grattait les fesses devant moi ? Non, je ne pensais pas. Elle me semblait épanouie. Bizarrement, je la voyais plus humaine. Plus émotive. Je souriais en la voyant comme ça.

Ne t'en fais pas pour ça. On y va ? Profitons du beau temps qu'il fait avant qu'il ne repleuve, allons dehors ! 

Je voulais m'éloigner du pensionnat pour ne pas le détruire encore une fois. Enfin, c'était Miyu qui avait détruit un mur, mais j'avais éviter son attaque. Il fallait faire en sorte qu'il n'y ait pas de victime. La dernière fois, on avait de la chance. En fait, je ne savais pas si Miyu voulait connaitre plus sur mes pouvoirs, ou si c'était vraiment le moyen qu'elle avait trouvé pour que je retrouve la mémoire. Enfin, personnellement, je voulais aussi savoir ma puissance. Je ne savais pas si Miyu pouvait plus que détruire un mur, mais j'allais le voir. Mon Zanpakuto rangé derrière mon dos, je proposais à l'humaine de retourner au parc. Il n'y avait personne, cela tombait bien. Je m'éloignais d'elle, tenant la poignée de mon arme.

Ne te retiens pas car je suis amnésique.

Revenir en haut Aller en bas
Miyu Etsuko
Fullbringer
Fullbringer
avatar

Féminin Nombre de messages : 432
Âge : 25
Double compte : Emilou Apacci

Yumi Mizu (Envahisseuse)
Date d'inscription : 12/12/2011
Fiche Technique : Elle se trouve ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Arme
Niveau: Humaine Puissante / LVL 11 (lvl uped) (2nde libé)
Reiatsu:
5000/6300  (5000/6300)

MessageSujet: Re: Believer   Dim 10 Nov - 4:02

Pour le combat, Miyu était prête. C'était incroyable de se dire qu'elle avait guéri en si peu de temps. Ils allèrent en direction d'un endroit calme pour se battre sans le moindre problème. Et celui qui venait à l'idée de la jeune fille était le canal. Un endroit parfait pour se reposer, mais aussi pour se battre sans être réellement dérangé, bien qu'il existe des groupes qui pourraient poser des problèmes au départ... L'humaine souriait. Ce n'était pas parce que ce Vizard était puissant qu'elle allait se laisser faire. Et ce n'était pas parce qu'elle avait été surprise au départ, que les chances de victoire étaient réduites à zéro.

« Haha ! Ce n'est pas parce que tu es amnésique que je vais me retenir. Je pense que tu le sais déjà ! »

Elle se mit en position, déclenchant directement sa transformation finale, sachant que le reste n'allait pas l'aider dans sa quête de victoire. Miyu affrontait un adversaire plutôt puissant, alors il fallait qu'elle s'y mette à fond. Et d'ailleurs en parlant de ça, au fond d'elle-même, une pulsation se fit. Alors qu'elle avait l'habitude que celles-ci soient meurtrières, il n'y avait, pour une fois, que l'envie de se battre et de se faire plaisir.

« C'est parti ! »

Elle tira une première rafale sur Luffy, se disant qu'avec cela, il risquait de les esquiver pour contre-attaquer. Mais s'il accélérait trop sur l'humaine, il risquait de s'enfermer dans le filet électrique que Miyu enverrai dans la direction vers laquelle il était parti. (Par exemple, elle tirera à droite s'il part à droite ect...)

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Isanagi D.Luffy
Vizard
Vizard
avatar

Féminin Nombre de messages : 26
Âge : 23
Date d'inscription : 19/09/2013
Fiche Technique : My Story

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Amateratsu
Niveau: Combattant Ultime / LVL 15
Reiatsu:
11250/11250  (11250/11250)

MessageSujet: Re: Believer   Dim 8 Déc - 14:16

Miyu n'était pas une humaine comme les autres. Je ne devais pas la sous-estimer, sinon je finirais comme le mur de sa chambre. Je me demandais d'où lui venait ce pouvoir. Si j'étais moi aussi humain, j'en aurais aussi. Dai était humain et il combattait à mes côtés. Et moi.... J'étais mort. Un simple esprit ayant perdu la mémoire. Je ne connaissais pas ma force donc je ne savais pas si j'étais capable de survivre à l'attaque de Miyu. Elle avait besoin d'aide, elle voulait juste vivre. Créer un monde meilleur. Et sa méthode était assez brutale. Je me rappelais de ce que j'avais fais pour la soigner. Le Kido. J'eus alors un flash back qui ne dura que quelques secondes. C'était il y avait longtemps....

Je me retrouvais là, debout au milieu d'une foule de personne étant habillé comme moi : Kimono blanc mais avec un Hakama bleu comme tous les autres garçons de la salle. On était dans une grande salle, avec des marionnettes avec des cibles rouges au torse au fond.  L'académie des Shinigami. Je m'en rappelais. C'était là où on formait tous ceux qui avaient assez de potentiel pour rejoindre le Gotei 13. La plupart des élèves étaient des nobles. Et moi.... J'étais différent d'eux. Je n'étais pas de leur monde. Et en plus, ils se moquaient de la couleur de mes cheveux. C'était insupportable. Je les détestais. Ils se croyaient toujours au-dessus de tous car leurs parents étaient déjà des Shinigami. Ils n’avaient jamais connu la vie au Rukongai. Le Rukongai…. C’était là d’où je venais. Je ne me rappelais pas encore de cette vie là, aucune image ne sortait de ma tête. Le professeur nous expliquait le concept du Kido et on devait apprendre un nouveau sort. On était rangé par rang et c’était finalement à mon tour de passer l’exercice.

J’étais debout, droit, tout comme à cet instant précis. C’était comme-ci j’imitais l’action de mon passé. Je levais le bras et tendis la paume de ma main vers ma cible. Dans mon flash back, c’était les marionnettes et là, dans mon présent, c’était Miyu. Je posais l’autre main sur mon avant bras, me concentrant. J’avais les yeux fermés, puis je les ouvris en disant :


Hadō no sanjū ichi : Shakkahō !

Cependant, comme ce jour là, mon Kido n’avait pas fonctionné. En fait, cela avait explosé directement à ma paume, ce qui m’avait propulsé en arrière vu la puissance du sort. Ensuite, l’attaque de Miyu arrivait sur moi et je n’avais pas pu les esquiver. Tout cela se suivit d’une nuage de fumée, où j’étais à terre à l’intérieur. Dans ma tête, j’entendais les rires des nobles qui me critiquaient, me disant que ma place n’était pas ici, à l’académie. Je serrais mes poings. A cet instant, je me relevais, mes habits déchirés et ma peau couvert de poussière, et recommençais la technique. Je ne voulais pas abandonner. En fait, la technique demandait un peu de patience et de sang froid. Ne pas attendre le dernier moment pour lancer. C’est une question de Timming.

Shakkahō !

Cette fois, la technique avait fonctionné et la boule de feu traversa l’écran de fumée pour aller vers Miyu. Je ne savais pas si elle allait s’y attendre ou si c’était une attaque par surprise. Mon Kido avait dégagé le nuage de poussière, j’étais donc visible pour elle. Je n’avais pas de tactique, ni de stratégie, mais en tout cas, il fallait continuer le combat.


Reiatsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Miyu Etsuko
Fullbringer
Fullbringer
avatar

Féminin Nombre de messages : 432
Âge : 25
Double compte : Emilou Apacci

Yumi Mizu (Envahisseuse)
Date d'inscription : 12/12/2011
Fiche Technique : Elle se trouve ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Arme
Niveau: Humaine Puissante / LVL 11 (lvl uped) (2nde libé)
Reiatsu:
5000/6300  (5000/6300)

MessageSujet: Re: Believer   Sam 14 Déc - 23:54

Miyu venait de remarquer que sa technique avait fait mouche, étrangement d'ailleurs. Cependant elle avait tout de même remarqué que l'explosion n'était pas de sa part, ce qui voulait dire qu'elle n'avait pas réellement provoqué la majorité des dégâts, et surtout, elle ne savait pas si son adversaire avait créé ce nuage de fumée exprès, ou si seulement il venait de louper sa propre technique lamentablement. En tout cas, elle n'allait pas laisser passer cette occasion, et chargea un tir, en cas d'une éventuelle sortie surprise de la fumée. Il valait mieux ne pas prendre cela à la légère.

« Je ne sais pas ce que tu fais, mais j'espère que tu en es conscient... »

Son Reiatsu avait bien été chargé. Contrairement à Luffy qui avait un corps spirituel, la condition physique de Miyu, elle, était limitée à cause d'un corps physique. C'est pourquoi si elle se faisait blesser, il était risqué pour elle de se faire soigner, même si c'était par un Shinigami. Lorsqu'elle le vit, debout, les vêtements déchirés, elle comprit qu'il s'agissait d'une bévue de sa part, rien de plus. Intérieurement, elle se mit à rire, se disant qu'elle s'attendait quand même à quelque chose de plus... incroyable. Mais après, il ne fallait pas trop en demander à quelqu'un qui avait perdu la mémoire depuis peu. C'était on ne peut plus logique. En tout cas, des notions lui revenaient, ce qui n'était pas mal du tout...

« Bien ! Tu retentes le coup ? On verra s'il marche ! »

Et bien sûr, le sort fonctionna. Prête à intervenir par son canon chargé, l'humaine tira un immense rayon de Reiatsu qui n'avait rien à voir avec les petits tirs qui avaient été faits auparavant. Par la preuve, son diamètre faisait un mètre, ce qui n'était pas rien. Gros rayon préparé juste après le premier échec, et que la jeune fille n'avait pas réellement caché. Elle comptait sur sa puissance de frappe avant même de compter sur une vitesse qui était superflue. Si elle avait été âme, ses os auraient-ils eu les mêmes problèmes physiques ? Déjà elle n'aurait pas ressenti la fatigue, et son énergie aurait été son Reiatsu, non pas un corps qui lui posait des contraintes. En tout cas, ce coup n'allait pas mettre un terme à l'existence de Luffy, juste le blesser s'il se faisait toucher. La Fullbring avait décidé de mettre plutôt quelque chose d'impressionnant et non pas forcément de la puissance faite pour le meurtre.

« Tu ne cherches pas à le tuer ? »

La voix avait été froide, plutôt comme une tape non amicale derrière la tête. Si bien que perturbée par cette intervention d'Ikuyo, Miyu en dévia son attaque pour la terminer dans le ciel. Celle ci rétrécit, et un immense flot de Reiatsu sortit, bien plus puissant que ce qui était prévu.

« Ikuyo ? »

« Ouais, j'ai réfléchi à ma condition pendant tout ce temps... J'te propose deux trucs : Tu tues ce type, et t'arrêtes de penser aux roses, ça me donne la gerbe. »


De penser aux roses ? Quelque chose n'allait pas vraiment.

« Si tu veux je peux te déconcentrer pendant tout le combat. »

« Ça causerait notre mort à toutes les deux. »

« J'préfère crever que de vivre des romans à l'eau de rose. Je suis un hollow si tu te rappelles bien. J'étais avec toi parce que tu étais quelqu'un qui aimait tuer. Puis t'as rencontré ce type... Daï... Il t'as foutu des sentiments dans le crâne... Des sentiments qui me dégoûtent. Alors je me suis tue, je n'ai rien dit jusque là. Toi qui avait encore cette volonté de tuer quiconque t'embêterait, tu viens de faire quelque chose de grandement con ! »


Miyu était là, dans le parc, à ne plus bouger. Elle avait même désactivé son pouvoir, se disant que cela n'allait servir à rien... Luffy devait l'avoir remarqué parce qu'il n'attaquait pas. L'humaine, elle qui abritait un hollow en elle, hollow qui avait utilisé son pouvoir pour cela, commençait à parler, à remémorer le passé. Si Miyu et Ikuyo avaient été chacune dans un corps, cela aurait fait longtemps qu'elle lui aurait demandé de partir, ou s'en serait éloignée. Cependant, ici, malgré les demandes de se taire, le mauvais esprit continuait ses paroles incessantes, demandant le meurtre, ou bien donnant à des insultes. Mais l'humaine avait fait son choix de changer. Et même si cela voulait dire mettre des idéaux qui étaient sûrement faux derrière, cela ne la dérangeait pas.

« Luffy ! On arrête le combat ici ! Je vais faire quelque chose ! Cependant ne m'arrête pas dans ce que je vais faire ! »

Elle chuchota.

« Tu ne me laisses pas le choix... Qui saura dans quel camp je me retrouverai... Shinigamie ? Hollow ? Moi même je ne le sais pas... »

« Attends... Ne me dis pas que... »


La voix venait de perdre en agressivité, et de gagner en crainte de ce qui allait se passer.

« Je vais tuer une dernière personne. Une personne que j'aurai dû tuer dès le départ, pour éviter tous les problèmes. Je suis elle et elle est moi. Pourtant nous sommes toutes deux différentes. Pourtant le corps est le mien, et mon esprit l'est aussi. Je ne changerai pas. Je ne laisserai personne me barrer la route. »

Elle avait sur elle un vrai pistolet, qu'elle ramenait toujours sur elle, puisqu'il était toujours plus drôle de faire souffrir des personnes avec une véritable arme. Une arme physique et qui n'avait rien à voir avec le Reiatsu. Miyu avait réfléchi malgré les jérémiades d'Ikuyo, et c'était pourquoi elle utilisait une arme physique, histoire de ne pas blesser son âme. Chose en laquelle elle pouvait toujours avoir de quoi continuer son but, et surtout le faire sans voix dans la tête qui lui disait quoi faire.

« Il est temps pour moi de revenir unique, et de suivre ma propre volonté. »

Posant le canon sur sa tempe, elle regarda fièrement Luffy.

« Je te dis à tout de suite, mais cette coquille devient inutile, et je dois faire cela pour mettre fin à ce cauchemar... JE MEURS POUR RENAÎTRE ! »

« NOOOOOOOOOOOOOOOOOON !! TU NE PEUX PAS FAIRE ÇA : »


Et elle appuya sur la détente. Tout venait de se passer si vite. Même si la dispute avait duré une éternité, Miyu venait de voir sa vie humaine défiler sous ses yeux. Ne regrettant rien, si ce n'était devenir une Déesse, quelqu'un que tout le monde devait suivre pour vivre sans mensonge. Mais cela sonnait comme un mensonge en soit. Le corps sans vie d'une humaine tomba dans le parc de Karakura. Le coup de feu, lui, avait été entendu par le voisinage. Mais la question était plutôt la suivante : Comment allait réagir Luffy ? Mais la dernière question qui lui resta en tête fut : Et mes amis humains ? Aurait-elle du dire un mot à Daï ? À sa nouvelle amie ?

C'était trop tard... Elle venait de tuer Ikuyo à tout jamais. La survie... Elle était une lâche au final. Une lâche qui avait profité d'une jeune fille.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Isanagi D.Luffy
Vizard
Vizard
avatar

Féminin Nombre de messages : 26
Âge : 23
Date d'inscription : 19/09/2013
Fiche Technique : My Story

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Amateratsu
Niveau: Combattant Ultime / LVL 15
Reiatsu:
11250/11250  (11250/11250)

MessageSujet: Re: Believer   Dim 15 Déc - 15:50

J'avais réussi mon Kido. A vrai dire, j'étais heureux que cela avait fonctionné. Cela me rappelait la première fois où je l'avais réussi. Par contre, comme je n'avais pas employé d'incantation, la puissance du Hado était faible. Oui, je venais de me souvenir que certains sorts de haut niveaux requirent des incantations pour augmenter sa puissance. Et certains Shinigami devaient obligatoirement les réciter rien que pour le Shakkao. Mais, je ne me rappelais pas de cette incantation. Miyu avait eu le temps de préparer un tir plus puissant que les précédentes. Son attaque avait percuté la mienne, ce qui créa une explosion. Par contre, son rayon de Reiatsu avait continué sa direction. J'étais la cible. Alors que je m'apprêtais à esquiver, je vis que Miyu avait volontairement dévier la trajectoire de sa technique.

Mais... Pourquoi ?

Je ne cachais pas ma surprise avec mes yeux écarquillés et en restant bouche bée. Miyu, qui voulait vraiment se battre pour m'aider à me remémorer de tout mon passé... Elle hésitait. Non, quelque chose l'empêchait de continuer. Mais, quoi ? Ou plutôt, qui ? Elle semblait troubler. Je la voyais marmonner dans son coin, mais j'étais incapable d'entendre ses paroles. Cela m'inquiétais.

« Luffy ! On arrête le combat ici ! Je vais faire quelque chose ! Cependant ne m'arrête pas dans ce que je vais faire ! »

Elle m'inquiétait de plus en plus. Surtout lorsqu'elle sortit un flingue, qui ne semblait pas réellement... Disons qu'on aurait dit un pistolet banal. Et comme elle était humaine, cela pourrait la tuer. Que comptait faire ? En faisant un pas en avant, je lui criai :

Mais que compte-tu faire ? Ne me dis pas que tu vas-

« Je te dis à tout de suite, mais cette coquille devient inutile, et je dois faire cela pour mettre fin à ce cauchemar... JE MEURS POUR RENAÎTRE ! »

Je n'avais pas eu le temps de faire quoi que ce soit, elle avait déjà appuyé sur la détente. Puis soudain, je sentis une autre présence. Un autre Reiatsu fit son apparition. Lorsque Miyu fut morte, une lumière aveuglante apparut et je vis une femme, avec des cheveux sombres et des mèches bouclées. Son Reiatsu était néfaste. Mais, la nature de ce Reiatsu ne m'était pas étrangère, au contraire, elle m'était familière. D'où venait-elle ? Je courrais vers Miyu rapidement, qui était devenue une âme. Pourquoi ? Pourquoi quitter sa vie humaine ? Je me m'étais entre l'âme errante et l'étrange femme, ma main sur le poignet de mon Zanpakuto toujours sur son fourreau derrière mon dos.

Je ne sais pas ce qui se passe, mais l'une de vous deux à intérêt à m'expliquer sur le champs. Qui est cette femme, Miyu ?
Revenir en haut Aller en bas
Miyu Etsuko
Fullbringer
Fullbringer
avatar

Féminin Nombre de messages : 432
Âge : 25
Double compte : Emilou Apacci

Yumi Mizu (Envahisseuse)
Date d'inscription : 12/12/2011
Fiche Technique : Elle se trouve ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Arme
Niveau: Humaine Puissante / LVL 11 (lvl uped) (2nde libé)
Reiatsu:
5000/6300  (5000/6300)

MessageSujet: Re: Believer   Lun 16 Déc - 19:24

Miyu était là... En âme, à se dire que tout ceci était enfin terminé... Enfin était un bien grand mot, puisqu'elle ressentit un Reiatsu à ses côtés : celui d'un hollow. Bien sûr, il avait gardé sa forme de lorsqu'il n'apparaissait que devant la jeune fille. Mais quelque chose était bien trop anormal... Normalement..

« Tu devrais être morte ! »

A cet instant, Luffy s'intercala entre les deux pour éviter un bain de sang. Alors que l'âme, la chaîne détachée de son propre corps physique, regardait la renaissance du monstre qui lui avait demandé de faire tout cela, le Vizard, lui, était plutôt parti dans la question qui était de savoir qui était cette nouvelle personne.

« C'est Ikuyo. Le Hollow qui était en moi. Mais... »

« … Je lui ai menti ! Normalement mes cibles ne sont pas aussi intéressantes ! Mais là je dois dire que jouer ton amie a été amusant. Puis tu as commencé à n'en faire qu'à ta tête, et à refuser de le tuer ! Alors j'ai commencé à t'empêcher de te battre. Je ne m'attendais pas à ce que tu retournes ta veste aussi rapidement. Je t'aurai dévoré sans le moindre problème. »


Alors c'était donc cela... Si Miyu mourrait, Ikuyo redeviendrait une hollow banale, reprenant sa chasse. Il était clair qu'elle avait fait un bon choix et avait tout calculé, mais elle avait fait une erreur dans ses calculs. Prenant tranquillement son mal en patience, elle ferma les yeux, comprenant ce qu'il s'était passé. Depuis le début elle vivait dans le mensonge... Elle se mit à soupirer, puis à ricaner.

« C'est à moi de rire ! Car je t'ai tout de même pris quelque chose ! »

Dans sa main, on pouvait voir un canon, comme une arme à feu, que Miyu n'avait jamais vu face à elle, mais toujours avec. C'était un véritable problème pour l'âme, qui comprenait qu'en plus d'avoir quitté son corps, elle avait aussi emporté avec elle son pouvoir de Fullbring, qui était issue d'un pouvoir hollow.

« Merde ! Elle m'a pris mon pouvoir ! »

« CREVEZ ! »


Ikuyo chargea son arme, sur le point de tirer en direction du visage de Luffy. Mais qu'allait donc faire le jeune homme ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Believer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Believer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A cold sweat high-headed believer ? 01/02 - 08:43
» Ishtari ? What's a God to a non-believer?
» DAYDREAM BELIEVER (mara)
» Henry Mills ? The Truest Believer [Fiche terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Rpg  :: Monde des vivants :: Karakura :: Parc de Karakura-
Sauter vers: