Bleach Rpg
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerDernières imagesConnexion
-57%
Le deal à ne pas rater :
Chromebook Lenovo IdeaPad Slim 3 14” FHD 4 Go / 128 Go (ODR de ...
99.99 € 229.99 €
Voir le deal

 

 S'envoler pour atteindre les cieux

Aller en bas 
AuteurMessage
Ima Soyokaze (inactif)
Shinigami
Shinigami
Ima Soyokaze (inactif)


Féminin Nombre de messages : 247
Âge : 30
Double compte : Momo Hinamori
Date d'inscription : 20/08/2008
Fiche Technique : Fiche Ima (V2)

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Yami Ni Tori
Niveau: Combattant Puissant / LVL 5
Reiatsu:
S'envoler pour atteindre les cieux Left_bar_bleue5150/5150S'envoler pour atteindre les cieux Empty_bar_bleue  (5150/5150)

S'envoler pour atteindre les cieux Empty
MessageSujet: S'envoler pour atteindre les cieux   S'envoler pour atteindre les cieux EmptyVen 19 Fév - 15:28

La défaite d’une star


Aiko Hidoki c’était le genre de femme que tout le monde remarque dans la rue. Une classe incontournable, des objets brillants et un regard hautain. Elle provoquait de l’admiration chez les jeunes filles, de l’envie chez les hommes et une immense jalousie chez les femmes. Elle était sûre d’elle et pensait, non, savait qu’elle avait atteint la perfection. Ainsi, elle méprisait tous ceux qui ne parvenaient pas à l’atteindre, soit le monde entier. Aucun ne faisait exception.
Il devenait donc logique de dire qu’Ima Soyokaze serait jalouse d’Aiko et que cette dernière la mépriserait…
Vous verrez que ça ne s’est pas réellement passé ainsi.

La coiffure d’Aiko résistait au vent, chose qui s’assimilait à un miracle vu l’intensité des rafales qui s’abattaient dans les rues de Karakura. Les lampions de couleurs jaune et rouge privaient les piétons du large ciel étoilé. Ce soir, la jeune femme aimait ces lumières car elles étaient en total désaccord avec ses habits. Tout ce qu’elle portait contrastait avec le monde sur lequel elle marchait. Elle se démarquait alors parfaitement de cette foule et les regards se tournaient plus facilement vers elle. En marchant dans cette allée elle se sentait comme une étoile brillant seule au milieu d’un immense univers vide.
Les reflets bleutés du médaillon qu’elle portait autour de son maigre cou brillaient plus que ces enseignes publicitaires. Cette lueur dont elle n’avait toujours pas percée le mystère allait à merveille avec ses yeux d’eau. Tous les regards étaient posés sur ce pendentif qui basculait de droite à gauche à l’instar de ses hanches.
Avoir trouvée ce bijou était une magnifique réussite et à l’intérieur d’elle-même, un amusement incontrôlé la secouait. Ils pensaient tous que cet objet lui avait couté une fortune alors qu’elle avait à peine déboursé 2000 yens pour son achat. C’était à ses yeux l’affaire du siècle ! Elle avait d’ailleurs failli passer à côté de cette opportunité. En voyant le visage cette vendeuse qui était rongée par la perte de sa fille, Aiko avait été repoussée. C’était sans compter sur le scintillement de cette boule couleur fer.
La jeune femme repris, pour un court instant, un air répugné en revoyant l’image de cette mère pathétique….

De l’autre côté de la rue, Ima marchait doucement, lassée. Sa main était glissée dans sa poche de pantalon et l’extrémité de ses doigts touchait un fameux as de cœur. Elle ne savait plus où chercher. Elle se demandait même si Hisoka n’avait pas quitter ce monde… Elle avait souvent l’impression que son reiatsu apparaissait dans la ville mais à peine osait-elle croire à cette possibilité que cette puissance disparaissait.
Alors ce soir là, elle marchait au milieu de ces fourmis, sans but car elle n’avait plus d’espoir...
Ses yeux étaient perdus dans le vide… et comme les gens se détournaient instinctivement de son passage, elle n’avait pas besoin de regarder devant elle.
C’est alors qu’un objet attira son attention…

A la vue de cette chose, son cerveau perdit le contrôle de lui-même, des centaines d’informations s’accumulèrent dans sa tête. Un mélange chaotique entre souvenirs et les perceptions de ses cinq sens.

Ses yeux se perdirent sur le médaillon qui tanguait bruyamment. Et ses iris s’arrêtèrent sur un détail.

Une pointe en forme de tornade.
Elle eut l’impression qu’un large couteau venait de se planter dans son cœur. Comme si le bout pointu de ce médaillon venait de l’attaquer…

Elle ferma brutalement les yeux pour oublier l’objet de ses tourments mais son esprit en décida autrement. Un souvenir dévastateur parvînt à l’atteindre. Une voix qu’elle avait oubliée se manifesta et ses yeux se rouvrir, effrayés.
" Seule la personne ayant reçue le médaillon peut le faire...donc toi."

Un jeune homme qui avait à peine atteint ses dix huit ans passa à quelques centimètres d’elle, cherchant à l’éviter. Dans ses oreilles des écouteurs blancs criaient ces paroles :
“Look in my eyes; you're killing me, killing me”
Ima porta ses mains à ses oreilles. Elle ne supportait pas ce bruit, le cri de ce chanteur, ça lui crevait les tympans. Comment était-ce possible ? Il ne pouvait pas mettre autant de volume, si ?

Elle n’eut pas le temps de s’interroger sur ce sujet car ses yeux furent une nouvelle fois attaqués.

Un néon se ralluma brutalement et l’éblouit.

Le souvenir de ce médaillon ne l’oublia pas et revînt une nouvelle fois le hanter. Et cette fois-ci ce fut sa propre voix qui résonna en elle :
« Merci, je ne pense pas mérité une telle confiance mais je l'accepte... »

Alors qu’elle commençait à perdre l’équilibre, un homme la frôla et l’acheva.
Il avait l’odeur étouffante d’un alcoolique.

La jeune femme s’écroula au sol dans un cri d’impuissance. Ses mains étaient resserrées sur son épaisse chevelure, écrasant son crâne. Il fallait que ça s’arrête ! Trop de bruit, trop d’odeurs, trop de souvenirs, trop de lumières et trop de sons… Elle voulait un calme plat !
Et une force inconnue parut l’entendre. Tout ce qui l’entourait disparu mais une chose continuait de la déranger.

Tic Tac Tic Tac
Ce bruit atroce la poussa à rouvrir les yeux et à se redresser. Qui osait continuez à la tuer ?
Tic Tac Tic Tac
Ca ne s’arrêtait pas, ça se rapprochait d’elle.
Tic Tac Tic Tac
Les talons de cette femme. Aiko Hidoki.

Ima ne mit pas longtemps à se décider. Cet objet lui appartenait et cette femme le portait indignement.
Retrouvant pleinement le contrôle de son corps, la jeune femme se redressa promptement. Son talon droit parti en arrière et la pointe de son pied prit un dernier appuie sur le sol. Le corps d’Ima s’élança en avant. Sa main saisit le cou d’Aiko et, à l’aide d’un shunpo, elle emmena sa victime dans la ruelle d’à côté.
Aiko avait un air répugné. Elle ne supportait pas que les gens la touche, ils gâchaient sa perfection !
La main d’Ima glissa sous le collier et elle lui ôta brutalement. Elle réussit néanmoins à garder l’objet intact.


« Alors tu n’es… »

Les doigts lui serraient trop la gorge pour qu’elle puisse prononcer une phrase en entier mais elle gardait cet air fier et ne se sentait pas vaincue.


« …qu’une pilleuse…
_Evites de parler de toi à la troisième personne, ça te rend encore plus pitoyable. »

Le corps de la presque reine parti vers la gauche, prenant de plus en plus de vitesse il alla s’écraser sur la façade d’un marchand de journaux. Du sang sorti de sa bouche et vînt tacher son ensemble gris-bleu.
Un groupe d’individus se forma autour de la jeune humiliée. Ima avait déjà disparue, marchant d’un pas décidé…
Elle avait d’abord voulue mettre ce collier dans sa poche, refusant de le porter comme cette usurpatrice mais le médaillon était trop gros. Elle fit alors glissez la chaine froide le long de sa nuque et cacha le pendentif sous sa couche de vêtements.
Revenir en haut Aller en bas
Ima Soyokaze (inactif)
Shinigami
Shinigami
Ima Soyokaze (inactif)


Féminin Nombre de messages : 247
Âge : 30
Double compte : Momo Hinamori
Date d'inscription : 20/08/2008
Fiche Technique : Fiche Ima (V2)

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Yami Ni Tori
Niveau: Combattant Puissant / LVL 5
Reiatsu:
S'envoler pour atteindre les cieux Left_bar_bleue5150/5150S'envoler pour atteindre les cieux Empty_bar_bleue  (5150/5150)

S'envoler pour atteindre les cieux Empty
MessageSujet: Re: S'envoler pour atteindre les cieux   S'envoler pour atteindre les cieux EmptyVen 19 Fév - 15:36

Simplement déterminée…


« Heu… Ima tu vas où là ?
_Chez moi
_Je voudrais pas briser ton rêve mais t’as pas de logement… »

La jeune femme soupira. Elle ne répondit pas aux interrogations de Yami No Tori, elle ne souhaitait pas parler. Elle voulait juste marcher, longtemps, pendant une éternité et atteindre cette maison…
Le paysage avait changé, Ima était à présent dans un des quartiers tranquille de Karakura et c’est là que son zampakuto compris ce qu’elle cherchait.


« Ne me dis pas que tu vas…
_Chez moi je t’ai dit, du moins, chez l’ancienne moi…
_Ima arrêtes ça tout de suite !
_Non.
_Ima…
_Ecoutes, je suis décidée et cette fois tu ne m’arrêteras pas avec tes bavardages inutiles. Je ne supporte pas les surprises de ce genre Yami. Il faut que je découvre tout maintenant comme ça je ne serais plus jamais prise de court…
_C’est de la folie ! Du suicide !
_Le suicide serait d’attendre. Qu’es ce que je vais découvrir après ce médaillon ? Que j’avais dix gosses qui se sont fait tuer par un ogre ?! Je veux être fixée maintenant.
_Tu l’as ressentit ce mal de crâne, l’impression que ta tête allait explosée, tu ne peux pas ignorer cette douleur. Ce n’était que le souvenir d’un cadeau Ima et d’un peu de Ryu mais ce n’est rien comparé à toute ta vie, juste quelques minutes ! Imagine un peu ce qui se passerait si dix huit années venaient exploser dans ta tête ! Tu vas y laisser ta peau Ima et même si tu restes en vie tu seras tellement affaibli mentalement et psychologiquement que tu ne pourras plus vivre normalement. Alors oublie cette résolution et part de ce lieu. Où est passée ton envie de retrouver Hisoka ?
_Elle n’est pas partie mais il peut bien attendre cinq minutes… »

Elle n’était plus qu’à quelques rues de l’endroit où elle avait grandit. Bientôt la rue lui rappellerait toutes les fois où elle avait courue après le vélo de son frère pour rentrer chez elle (oui elle avait une vie de merde xD). Dans peu de temps, la frêle humaine qu’elle avait été la détruirait de l’intérieur. Yami No Tori ne pouvait accepter ça, il n’arrêtait pas de se débattre mais il n’avait que les mots et ils n’atteignaient plus Ima.

La ruelle était étroite et un seul lampadaire éclairait sa route. Ce dernier clignota un instant. Durant la seconde de noir total, Ima se heurta à quelque chose. Elle recula d’un pas, surprise et la lumière lui montra le corps d’un homme qu’elle connaissait bien.


« J’ai dit non Ima !
_Et tu crois que ta présence va y changer quelque chose ? D’ailleurs qu’es ce que tu fou ici ? T’es pas sensé rester dans ton monde de toutou ?
_De quoi tu… »

L’âme regarda tout autour d’elle et une grande surprise apparut dans ses yeux. C’était tout simplement impossible ! Il ne pouvait pas s’être matérialisé, c’était trop tôt !


« C’est bon, j’ai vu que tu avais une grande volonté au point de venir devant moi pour m’empêcher de commettre une grosse bêtise… Donc maintenant que j’ai compris que c’était une mauvaise chose, tu me laisses passer… Parce que j’ai pas que ça à faire moi… »

Yami No Tori ne bougea pas. Il ne comprenait toujours pas comment il était arrivé là. Peut être qu’Ima avait raison, que c’était sa volonté qui l’avait poussé à se matérialiser… Mais cela ne changeait pas le faite que c’était trop tôt pour Ima, qu’elle n’était pas sensée le voir dans ce monde avant un long moment.
Soudain, une idée naquit dans l’esprit du zampakuto et un large sourire apparut sur son visage.


« J’en conclue que tu ne veux pas… »

L’homme ignora ses paroles et mis son plan en action…

« Dis moi Ima, que ferais-tu… »

La jeune Soyokaze s’élança sur Yami No Tori.

« …si je te proposais d’atteindre… »

Le bras d’Ima parti vers la gauche en direction de son interlocuteur. Ce dernier arrêta net le mouvement de son poignet avec une facilité déconcertante. Et ces mots retentirent au plus près des oreilles de la jeune femme.


« … le bankai »
Revenir en haut Aller en bas
Ima Soyokaze (inactif)
Shinigami
Shinigami
Ima Soyokaze (inactif)


Féminin Nombre de messages : 247
Âge : 30
Double compte : Momo Hinamori
Date d'inscription : 20/08/2008
Fiche Technique : Fiche Ima (V2)

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Yami Ni Tori
Niveau: Combattant Puissant / LVL 5
Reiatsu:
S'envoler pour atteindre les cieux Left_bar_bleue5150/5150S'envoler pour atteindre les cieux Empty_bar_bleue  (5150/5150)

S'envoler pour atteindre les cieux Empty
MessageSujet: Re: S'envoler pour atteindre les cieux   S'envoler pour atteindre les cieux EmptyVen 19 Fév - 15:47

Le goût attrayant du pouvoir


Ils étaient arrivés devant un large parc rendu désert par cette nuit. Ce lieu inspirait la paix et la lumière blanche de la lune faisait rêver. En l’absence du soleil, cet endroit était tout simplement splendide, sans ces enfants qui criaient, sans ces parents qui soupiraient…
Oui, c’était l’endroit rêvé pour une nouvelle vie, pour un nouveau départ.
L’herbe était mouillée et fraiche, les arbres bombés par leurs feuilles et une balançoire bougeait doucement sous le poids du vent…
C’était un lieu tout à fait commun et banale, une terre que personne ne regardait véritablement et ils avaient tors. La richesse entourait tous ces hommes mais ils ne voyaient rien. Ima non plus ne voyait rien. Elle était bien trop excitée, bien trop impatiente. Désormais plus rien ne comptait à part ce bankai, Ryu n’était plus qu’un grain de sable, Hisoka une mer endormie et son passé un vent éteint…
De son côté Yami No Tori avait le souffle coupée par la lueur enivrante de la lune, il en avait presque oublié Ima. Il aimait ce monde et ne comprenait pas ce qu’Ima détestait tant ici… C’était plein de couleurs, avec des paysages toujours différents, avec un jour et une nuit. Il y avait une variété infinie, dans son monde, c’était toujours pareil. Ho, n’allez pas croire qu’il détestait cette terre de sable mais le monde réel l’émerveillait… Il y avait tant de chose à découvrir, à détester et à aimer. Il voulait rester ici, fouiller chaque recoin de cette terre et lorsqu’il aurait finis il viendrait se blottir sur cette île divine qu’Ima lui offrait et…
Et Ima sauta devant lui, lui rappelant qu’elle existait, et qu’il n’était qu’un zampakuto enchaîné à elle…
Néanmoins, il sourit. Le coin de sa bouche se déforma au souvenir du superbe stratagème qu’il avait mis en place pour sa victime préférée. C’était une idée parfaite, sans faille. Une idée de génie. Son raisonnement était le suivant. Ima était attirée par la puissance, elle préférerait donc le bankai à son passé. De plus, il était évident qu’elle n’était pas préparée à une telle étape, son zampakuto était persuadé qu’elle échouerait. Ca lui ferait ravaler sa fierté pour un moment. Il gagnait sur tous les plans, elle cessait d’être hautaine, elle s’entrainait et elle renonçait à se faire exploser la tête avec un millier de souvenirs. C’était magnifique ! Splendide ! Peut être même trop beau…

Le zampakuto sauta dans les airs et se posa doucement sur un muret, il leva la tête vers le ciel et son visage fut éclairé par une lumière bleutée. Son regard se perdit un instant dans le vide et sa capuche partit en arrière laissant à ses cheveux la liberté de s’évader dans les brises du vent.
Il baissa ses yeux vers Ima et leva sa main droite. Trois de ses doigts, l’index, le majeur et l’annulaire étaient droits tandis que les autres étaient recroquevillés vers sa paume. Sa voix grave et basse vient s’ajouter au bruit du vent.


« Trois étapes… si tu les réussis tu obtiendras le bankai… attention Ima, tu n’as droit à aucun échec… deux sur trois ce n’est pas suffisant… »


Il n’attendit aucune réponse. Le regard brulant de la jeune femme lui disait clairement qu’elle se fichait des règles… Elle était trop pressée, trop confiante. Elle allait perdre en beauté. Quelque part cela le blessait. Il n’aimait pas voir sa chute arriver mais c’était pour son bien… c’est ce dont il se persuadait…

« Bon et bien commençons… Je n’ai pas d’indications précises… Pour les deux premières épreuves tu dois seulement survivre…
Alors, prête ? »


Le sourire diabolique qu’il eut en retour lui fit comprendre que sa réponse était un « oui ». Il soupira en penchant la tête. Il appuya son pied gauche sur le muret et sauta devant Ima. Lors de ce mouvement, une lame brillante s’était matérialisée dans sa main. C’était sa forme même de shikai.
Ima elle n’avait le droit qu’à la forme non-libéré du zampakuto. C’était étrange comme idée. C’était comme si Yami No Tori s’était dupliqué trois fois, chaque fois dans une forme différente.
Mais laissons ces détails de côté, Ima n’avait pas de temps pour réfléchir ; elle avait juste le temps d’agir. L’âme s’élança sur elle, il savait exactement où placer son coup, quelles étaient ses faiblesses. Ima leva sa lame devant elle, parallèle au sol pour parer l’offensive. La puissance de l’attaque la déstabilisa. Elle tourna vers la gauche, son pied marqua le sol et un long trait rouge se dessina au creux de sa main.
Un souffle c’était trop long. Elle n’avait pas le temps pour ça. Il était habille et rapide. Son corps fendait l’air avec une harmonie sans égale. Elle n’avait jamais vu ça, il paraissait doux et précis mais ses coups restaient puissants. C’était tout simplement incompréhensible… Un tel talent pouvait-il exister ? Peut être par miracle mais qu’importe ? Il était là devant elle, avec toute cette puissance et ça c’était réel.
Il tourna sur lui-même, un demi-tour contrôlé, sa lame fit un mouvement circulaire en direction des yeux d’Ima. Elle eut à peine le temps de se baisser. Quelques boucles, trop lentes, tombèrent sur le sol. Elle roula sur l’herbe et la lame ennemie s’abattit à l’endroit même où elle se trouvait. Elle leva les bras vers le ciel, sabre en main et bloqua le coup de Yami. Elle n’aurait jamais eut le temps d’éviter ce coup.

A présent ses bras tremblaient. Son arme commençait à céder. Elle glissait peu à peu le long de sa main gauche. Bientôt sa lame toucherait le sol et Yami pourrait l’abattre. C’était comme si elle coupait la corde de la guillotine elle-même.
D’habitude il y avait une voix au fond d’elle qui la guidait, qui lui disait comment se sortir d’une telle situation, ou qui la forçait à se réveiller… Mais là il n’y avait rien, elle était seule face à elle-même. Cela faisait trop longtemps qu’elle n’avait pas vécut ça. Elle n’était plus habituée. Elle n’aimait pas cette sensation. Elle était démunie et seule. Affreusement seule…
Alors c’était ça le bankai ? Etre celle qui décidait ? Ce n’était plus une entraide mais une dictature ? Elle ne savait pas. Elle ne se sentait pas prête…
L’homme sourit d’un air désolé, comme si il savait que ça se passerait ainsi… et cela provoqua un changement brutal en Ima.
Alors, il l’a sous-estimait ? Mais elle n’était pas faible ! Ce n’était pas le moment de se laisser aller. Que penserait-il d’elle après ? Elle ne pouvait accepter ça ! Elle n’était plus cette lâche d’humaine. Plus jamais elle ne le serait.
Ses jambes se plièrent et ses genoux vinrent se plaquer contre son ventre. Elle libéra toute la puissance dont elle était capable dans cette extension et Yami fut repoussé dans les airs. Les pieds de ce dernier laissèrent échapper une légère fumée blanche sur le sol invisible. Il était maintenant dans les airs. Promptement, elle se releva et s’élança sur lui.

La rage de vaincre l’aiderait certes, mais elle ne lui permettrait pas de gagner… Il lui manquait quelque chose. Quelque chose qu’elle n’arrivait pas à donner, à faire exploser. Son arme ne tranchait que l’air. Yami évitait facilement, comme si elle était aussi lente qu’une limace. Pour le moment, ça allait, il ne faisait qu’ignorer ses attaques mais lorsqu’il passerait à l’offensive, elle périrait… Il ne fallait pas qu’elle le laisse agir, il ne devait avoir aucune ouverture…
Elle se baissa alors rapidement et ses mains touchèrent le sol qu’elle s’était crée. Ces dernières lui servirent d’appuie pour lever ses jambes. Son pied parti en direction du visage de l’ennemi. Evidemment, elle le rata, mais tout ceci était prévu…
Sans même réagir, elle pivota et ses pieds touchèrent de nouveau le sol. C’est alors que sa lame partie en avant, si rapidement que son mouvement ne se vit que par un long trait blanc. Il se dirigea perpendiculairement au visage de Yami. Juste sur son front, au dessus de son œil gauche. Il allait mourir, hein ? Sur le moment, elle s’en ficha. Peut importe tant qu’elle le rendait impuissant !
Le problème avec les rêves, ceux qui sont si beaux qu’on pourrait mourir de joie, c’est qu’on finit toujours par se réveiller…
Yami décala légèrement sa tête vers sa droite et regarda la lame passer, indifférent. A la fin du parcourt de l’arme, il l’a saisit fermement entre ses mains.


« Le problème avec toi Ima, c’est que tu oublies les bases même d’un combat… »

Les yeux de la jeune femme perdirent toute leur confiance et une surprise inattendue vînt se blottir au creux de ses iris. Elle comprit une chose. Si elle ne bougeait pas, elle était morte. Ou du moins, elle n’aurait plus la force de finir cet entrainement. Il l’a retenait avec son arme qu’il avait rendue immobile. C’était elle ou son arme.
Elle n’avait plus le temps de réfléchir, elle n’avait plus le temps de retourner la situation. Elle n’avait qu’une seconde et deux options s’offraient à elle : Mourir ou vivre.
Elle lâcha son arme et fit disparaître le sol qui l’a maintenait debout. Elle commença alors une chute de cinq mètres. La lame de Yami était déjà partie, elle n’atterrit pas à l’endroit voulue mais elle trancha la peau d’Ima, juste au dessus de sa clavicule. Du sang coula doucement vers le bas de son épaule, contournant son sein et glissant le long de l’une de ses hanches.
Ses pieds touchèrent à peine le sol. Elle usa directement d’un shunpo en arrière pour s’éloigner de son ennemi. Sa main gauche s’était déjà posée sur la blessure.
Elle leva des yeux noirs vers Yami et ce dernier haussa les épaules. Il regarda la lame dans sa main, celle qui appartenait à Ima puis releva la tête vers elle.


« Ca ne m’intéresse pas… »

Les yeux surpris de la jeune femme lui firent comprendre qu’elle désirait d’avantage d’explications. Il jeta alors la lame vers le sol. La jeune Soyokaze vit l’arme se planter à ses pieds.


« Ca ne m’intéresse pas de te tuer sans t’avoir vu essayer… »

Alors c’était ça ? Il voulait juste un combat d’égal à égal ?
La main d’Ima retomba le long de son corps, lâchant l’entaille. Le sang coula de plus belle mais elle n’y prêtait déjà plus attention. Sa main droite partie alors en avant et glissa le long du manche droit. Ses fins doigts se refermèrent sur le bois et la lame sortit de l’herbe.
Yami usa d’un shunpo et atterrit à côté d’Ima. Il laissa partir son arme en direction d’Ima, sans aucun effort. Elle la bloqua donc facilement et son regard croisa celui de son adversaire.


« C’est quoi ce regard ?! »

Elle n’en pouvait plus ! Au final qu’es ce qu’il voulait ?! Il paraissait si désespéré, si peu intéressé. Ca lui sortait par les yeux.
Il prit un air désolé et dans une seconde attaque inutile il lâcha :


« Tu ne me vois pas Ima… »

Cette phrase résonna dans son esprit, tel un écho. Les lames continuèrent à s’entrechoquer laissant s’échapper des éclats rouges et leurs yeux restèrent plantés les uns dans les autres. Ils voyaient à peine leur lame mais ils arrivaient à se défendre. Après tout, il avait le même handicap.
En vérité, Ima avait un handicap supplémentaire, mis à part la blessure, elle avait cet énorme tournant dans sa tête. *Tu ne me vois pas.* Mais qu’es ce qu’il entendait par là ?! Elle avait bien les yeux ouverts, non ? Elle le regardait ! Elle louchait ou quoi ?
Yami fit partir sa lame dans les airs et repoussa la main armée d’Ima. Il l’enchaina alors avec une série de coups de pieds, de poings et même de coudes. Elle finit par voler et s’écraser sur le sol. Son adversaire fit un saut habile en arrière et repris son arme.
Elle se releva aussi vite qu’elle le pu. Une douleur lui parcourut le dos et elle fléchit son corps l’espace d’une seconde. Le shunpo était sa seule échappatoire. Elle s’enfuit dans le feuillage épais de quelques arbres. Yami ne la suivit pas, sachant qu’elle finirait bien par se remontrer.

A travers les feuilles, Ima observait son zampakuto. Comment était-ce possible ? Le corps à corps avait toujours été sa spécialité. Avant même de découvrir ses pouvoirs elle avait réduit en poussière la moitié du Rukongai. Certes, Yami était plus puissant que ces déchets mais il y avait des limites. Elle avait perdue sa force ?


Elle sortie de sa cachette, doucement. Elle ne cherchait plus l’effet de surprise. La seule chose qu’elle voulait c’était elle-même, cette façon naturelle qu’elle avait de se battre. Ses pas étaient lents. Sa lame pendait le long de son corps, inutilement. Son adversaire ne bougeait pas, il la regardait, captivé par ce changement de personnalité.
*Tu ne me vois pas…* Cette phrase fut murmurée une dernière fois dans son esprit puis disparue complètement. Elle n’était plus qu’à un mètre de Yami et ne ralentissait pas. Il releva sa lame et attendit.

Elle ferma les yeux et il sourit. Elle avait compris.

Il évita ses premières attaques. Elle continua les offensives. Il apparut derrière elle et voulu trancher son dos. Elle creusa cette partie de son corps et évita de justesse la lame. Elle avait toujours les yeux clos mais elle semblait voir mieux qu’avant. Elle entendait parfaitement chacun de ses gestes et une force faisait le reste. Son instinct.
Elle se retourna furtivement et se saisit de l’épaule de l’homme. Elle attira cette dernière vers elle et Yami tourna autour d’elle. Elle se retrouva dans son dos et au moment même où sa lame transperça le corps de Yami No Tori, ses yeux se rouvrir.
Il se libéra d’Ima et s’assit sur son muret. Sa blessure avait disparue.

Revenir en haut Aller en bas
Ima Soyokaze (inactif)
Shinigami
Shinigami
Ima Soyokaze (inactif)


Féminin Nombre de messages : 247
Âge : 30
Double compte : Momo Hinamori
Date d'inscription : 20/08/2008
Fiche Technique : Fiche Ima (V2)

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Yami Ni Tori
Niveau: Combattant Puissant / LVL 5
Reiatsu:
S'envoler pour atteindre les cieux Left_bar_bleue5150/5150S'envoler pour atteindre les cieux Empty_bar_bleue  (5150/5150)

S'envoler pour atteindre les cieux Empty
MessageSujet: Re: S'envoler pour atteindre les cieux   S'envoler pour atteindre les cieux EmptyVen 19 Fév - 15:53

« Une étape sur trois… T’as toujours envie de continuer ?
_Qu’es ce que tu crois ?
_Non mais c’était juste pour savoir… parce que j’ai oublié de te le dire mais t’as pas de temps de repos ! »

Son sourire s’échappa dans le noir et Ima eut juste le temps de voir la rafale déferler sur elle.
Ses pieds quittèrent immédiatement le sol, sa main lâcha le manche de son arme et Ima s’écrasa contre le mur bétonné d’une maison. Le vent ne disparaissait pas. Ce n’était pas le vent habituel car il restait toujours aussi intense sans jamais reprendre son souffle. Elle était complètement à sa merci, sans aucune force pour lutter. Elle tenta de ramener ses mains à son visage pour le protégé mais à peine eut-elle décollé ses bras du mur qu’ils furent plaqués.
Cette tempête écrasait son corps et appuyait sur sa blessure qui n’avait pas guérie comme celle de Yami. Le sang coulait d’ autant plus rapidement et plus abondement. Elle ne pu empêcher un cri de sortir de sa bouche.
Puis le sang cessa de couler, comme lorsqu’on appuie sur une entaille pour la faire cesser de saigner, ça faisait le même effet. A présent elle haletait, elle n’arrivait pas à respirer. Elle ne pouvait pas gonfler sa poitrine autant qu’elle le souhaitait. C’était donc à petite inspirations qu’elle continuait de vivre.
Elle cherchait Yami du regard mais le vent attaquait trop ses yeux. Elle ne pouvait même pas pleurer car ses iris étaient devenus sèches. Alors elle ferma ses paupières et serra les dents pour canaliser la douleur.

Et comme par magie, le vent s’arrêta. Plus une seule brise ne régnait ici. Soulagement ? Même pas. Ima était blanche comme un cachet d’aspirine, ce vent lui avait volé toute sa force. Mais le pire dans cette histoire c’est qu’elle était à quinze mètres de haut et que ses jambes ne voulaient pas bouger.
Elle s’écrasa vulgairement sur le sol.
C’est son dos qui fut attaqué par la dureté de cette terre. Son corps était en miette. Elle ne pouvait même plus serrer ses doigts. Elle se sentait faible. Même une fourmi avait plus de force qu’elle ! N’importe quel gamin pouvait venir et lui ôter la vie. Elle détestait cette sensation d’impuissance !
Elle tentait peu à peu de reprendre sa respiration mais c’était long et laborieux. L’air lui brulait la gorge et les poumons. Elle prenait de grandes inspirations et sa poitrine se gonflait au maximum si bien que son dos se creusait et que la douleur l’attaquait de plus belle.
Ses yeux ressortirent de ses orbites tellement elle était effrayée par ça. Cette douleur, c’était insupportable.

Un ange apparut, si beau et si parfait dans cette lumière blanche. C’était son sauveur, elle en était persuadée. Ces pas étaient lents. Son visage était caché par l’ombre et par un tissu déposé sur sa tête … Il s’arrêta à quelques mètres de la jeune femme et ne bougea plus. Il ne tandis aucune main, ne montra aucun signe de réconfort, rien.
Yami n’était pas venu pour l’aider loin de là. Ce n’était pas un ange. Aujourd’hui, il était son pire cauchemar.
Il pencha sa tête au dessus de celle d’Ima et cette dernière chercha à s’enfuir, en vain. Il voulait juste à voir si elle était encore vivante.

« Tu sais, je n’aime pas tellement te voir dans cet état là… Les yeux déformés par la douleur, les cheveux dans tout les sens, du sang sur tout ton corps… Ce n’est pas toujours une partie de plaisir… Alors il faudrait peut être que tu admettes que tu as perdu et que tu abandonnes…
_N… »

Sa voix se brisa et elle partie dans une crise de toux qui lui déchira l’abdomen.

« Tu peux…toujours crever…
_Je voudrais pas te blesser hein, mais là c’est plutôt toi qu’es en train de crever… »

Elle tourna sur le côté, recroquevillée sur elle-même. Puis sa main gauche tomba sur le sol, molle. Elle resta cinq bonnes minutes dans cette position et son bras souleva son corps pour la mettre en position assise.

« Je ne mourrais… pas si fa… facilement »

Le zampakuto soupira puis disparu de son champ de vision. Elle tourna la tête mais ne le vit pas. C’est alors qu’elle aperçut les arbres qui commençaient à se mouvoir. Une force se glissa sous son corps et la fit partir dans les airs. Le vent reprenait, toujours plus puissant.
A présent, Ima avait totalement quitté le sol, elle se dirigeait tout droit vers le ciel. Enfin, elle traversa la couche de nuages et craint pour sa vie. Si le vent s’arrêtait maintenant, elle serait réduite à l’aspect d’une crêpe sur la route.
Elle chercha à s’échapper, à fuir son ennemi mais si haut dans les cieux, rien ne pouvait la protéger. L’énergie du vent s’atténua et Ima commença à chuter dangereusement.
Ima vit sa mort dans ce béton vieillis. Elle pensa que c’était vraiment une mort stupide. Elle aurait préférée mourir dans un combat, un combat enivrant…
Elle regarda autour d’elle et observa une dernière fois cette balançoire abandonnée…
Et ce fut à ce moment là qu’elle aperçu Yami No Tori. Il était assis une centaine de mètre plus loin, le visage bas. Elle vit ses doigts bouger rapidement de la droite vers la gauche, comme si il donnait un ordre à un chien.
La jeune femme était juste à côté d’un toit lorsque le vent repris. Cette fois-ci il exerçait une force horizontale, de la droite vers la gauche…
Elle roula sur le toit plat de cet immeuble et se réfugia derrière une sortie d’air. C’était Yami qui contrôlait ce vent, maintenant elle le savait, et cela changeait toute la donne. Il pouvait changer de sens n’importe quand, ce qui voulait dire…
Le vent changea encore de direction et trouva Ima derrière sa barrière de métal, elle eue juste le temps de sauter et de se mettre derrière l’immeuble.
…qu’elle n’avait nul par où se cacher.

Elle fuyait, encore et toujours, mais elle avait du mal. Son corps était brisé et chacun de ses pas l’a faisaient souffrir. Et surtout, elle n’aimait pas fuir…
Mais là, elle ne savait pas comment survivre. Elle ne comprenait pas ce que Yami attendait d’elle… C’était tout simplement impossible de battre le vent ! A moins d’être un avion ! Même un oiseau ne peut pas se battre contre le vent…
Ima s’arrêta sur cette phrase. Un oiseau. C’était exactement ça, un oiseau ne lutte pas contre le vent, c’est son allié. Il faut aller dans le sens du vent.
Elle tenait sa solution ! Elle en était certaine, fallait-il encore pouvoir le mettre en œuvre…

Son sourire disparut lorsqu’elle vit la rafale arrivée. Sur le sol qu’elle s’était crée dans les airs, elle courut, allant là où vent l’emmenait. Ca l’a rendait beaucoup plus rapide, beaucoup trop même. Elle en perdait l’équilibre si bien qu’elle tomba. Elle tenta de se débattre comme si elle nageait dans l’air et elle réussit à poser un pied par terre, évitant ainsi d’autres blessures.
La jeune femme ne s’arrêtait plus, il fallait qu’elle reste toujours en mouvement, en même temps que le vent, sinon, elle était perdue. Mais combien de temps ce jeu allait-il durer ?!
Elle conclu qu’il fallait qu’elle rejoigne Yami.
Sautillant sur ses deux jambes nerveuses, elle repéra son ennemi à cinquante mètres d’elle. Le problème c’est qu’il était à sa gauche et que le vent l’emmenait à droite…
Elle continua d’avancer, cherchant le moyen tant attendu pour clore cette étape. Finalement, elle usa du shunpo, plusieurs fois. Elle fit les même pas que si elle avait eut à se décaler de cent mètres sur la gauche. Le vent la retînt et fit ainsi le reste, réduisant sa distance de moitié, Ima se retrouva enfin en face de Yami. Son pied parti en direction de l’homme mais il disparu.
Le vent lui aussi n’était plus là. Ima faillit perdre l’équilibre. Elle avait comme le mal de terre. C’était étrange de ne plus être poussée par cette force, d’être seule…


« Bon 2 étapes sur 3… Celle-ci était vraiment facile… »

Yami était fier d’Ima, qu’elle ait réussis ces deux premières étapes était déjà un exploit mais elle ne pourrait jamais réussir la troisième. Elle n’était pas assez mure pour cela, pas totalement en phase avec son pouvoir…

« Repose toi un peu et soigne moi cette blessure
_Je croyais que les temps de repos m’étaient interdits ?
_Pour les deux premières épreuves oui… mais la dernière ne met pas en jeu ta force physique alors… »


Dernière édition par Ima Soyokaze le Ven 19 Fév - 16:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ima Soyokaze (inactif)
Shinigami
Shinigami
Ima Soyokaze (inactif)


Féminin Nombre de messages : 247
Âge : 30
Double compte : Momo Hinamori
Date d'inscription : 20/08/2008
Fiche Technique : Fiche Ima (V2)

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Yami Ni Tori
Niveau: Combattant Puissant / LVL 5
Reiatsu:
S'envoler pour atteindre les cieux Left_bar_bleue5150/5150S'envoler pour atteindre les cieux Empty_bar_bleue  (5150/5150)

S'envoler pour atteindre les cieux Empty
MessageSujet: Re: S'envoler pour atteindre les cieux   S'envoler pour atteindre les cieux EmptyVen 19 Fév - 16:00

Au bout de cinq minutes, Ima avait finis de limiter les dégâts. Elle attendait à présent, assise sur l’herbe drue.
Une dizaine d’oiseaux arriva d’un coup. Ils venaient tous d’un endroit différent mais ils se regroupèrent tous au dessus d’Ima. Aucun ne se ressemblaient, il y en avait des petits comme des grands, des de couleurs brunes, d’autres gris… Ils s’échelonnaient de l’aigle au petit moineau.
Ima avait la tête en l’air, impressionnée. Que se passait-il ?
Elle ne savait pas, c’était peut être un miracle caché de la nature… En faite, elle se fichait des raisons, c’était tout simplement magnifique. Elle aimait la façon qu’ils avaient de fendre l’air, de plier leur aile doucement, la force incroyable que ça leur donnait et cette liberté qu’ils avaient…
Le moineau aux couleurs bleutés, vînt se poser sur son épaule. Elle tourna doucement la tête pour qu’il ne s’envole pas et ses cheveux glissèrent le long de son dos. Ses yeux se posèrent alors sur ce petit être.
Il bougeait la tête de droite à gauche et cela lui donnait un côté comique dû aux mouvements de son cou. Soudain, il leva la tête vers Ima et plongea ses yeux dans les siens. Il ouvrit alors le bec et fit sortir un petit cri qui ressemblait à un « Qu’es ce que tu veux ? ».


« Voici la dernière étape Ima. »

La jeune femme quitta le moineau et ramena sa tête vers Yami. L’oiseau s’envola.

« C’est pour ça qu’il y…
_Oui les oiseaux ne sont pas venus par hasard… »

Elle parut déçue. Rien n’était magique alors, tout était contrôlé…

« Je me fiche de la race, de la couleur que tu choisis mais tu dois te transformer en oiseau... »

Ima leva un sourcil, attendit quelques instants pour voir s’il était sérieux.

« Mais t’es complètement attaqué ! Tu sais que la drogue c’est illégal ? »

Elle n’eut aucune réponse.

« Non mais si je me mets comme ça… »

Elle se releva puis s’accroupie sur le sol.

« ...que je me fais des ailes… »

Elle plia ses bras et les agita comme si elle cherchait à s’envoler.

« … et que je cri : Cuicui, c’est bon ? »

Yami soupira.


« Ima je te demande pas de faire la dinde !
Je ne veux pas que tu es un point commun avec un oiseau, je veux que tu en ais un millier ; je ne veux pas que tu imites leur cri, je veux que ta voix se transforme en l’une d’entre eux ; et je ne veux pas que tu ressemble à un oiseau, je veux que tu en deviennes un… »


Il jeta un coup d’œil au ciel, tenant compte du parcourt de la lune.

« Tu as jusqu’au levé du soleil. »

Bon là c’était clair, il était devenu fou. Pourtant, quelque fut son état mental, ça ne changeait pas la donne, si elle voulait ce bankai, il faudrait qu’elle fasse ce qu’il demandait.

Elle était à présent debout et tournait en rond, en jetant de temps à autre des regards aux volatiles. Devenir un oiseau… Il fallait acheter une montre spéciale transformation aux power-rangers ? Si elle se jetait d’un toit et qu’elle restait en vie, elle devenait un oiseau ? Ou encore mieux, elle se faisait des ailes de feuilles ! Elle avait le droit à un joker ? Oui, elle était consciente de la stupidité de ses pensées mais elle était encore plus convaincue par celle de cette étape.
Elle tournait toujours en rond, ses pas étaient lourds et impatients. Elle ne supportait pas de se sentir coincée ainsi. Les bras croisée, elle observait ce sol et commençait à se plaindre de sa condition d’âme. Tiens, d’ailleurs ! Pourquoi les âmes ne pouvaient pas voler comme les fantômes des romans fantastiques ? Ca lui aurait facilité la tache !
Elle leva alors les yeux vers l’énorme sablier qui la menaçait et raga. C’était impossible ! Un oiseau quoi ! Il se rendait compte de ce qu’il lui demandait ?! Elle, Ima, une shinigami exilée, presque humaine, devenir, un oiseau, avec des ailes et des plumes !
Elle jeta un léger coup d’œil à Yami puis détourna le regard. Quelques secondes après, elle se stoppa nette, perturbée. Elle se retourna et se planta devant son zampakuto. Ce dernier la dévisagea, surpris. Elle attendit puis recula de deux pas.


« Yami, tu…
_Oui ?
_Tes yeux… Tu ne crois pas que je vais y arriver, hein ?...
Non c’est même pire, tu es convaincu que je vais échouer. D’habitude tu me lances toujours des piquants pour que je me donne à fond mais là rien. Je ne vois aucun espoir dans tes yeux, aucune confiance ! Tu attends que le soleil se lève pour que tu sois enfin débarrassé !
Alors pourquoi tu me fais faire cet entrainement ? »


Il détourna le regard et Ima se retourna violemment. Signe qu’elle lui en voudrait jusqu’à sa mort. En faite, c’était surtout le signe qu’il l’avait blessée jusqu’au plus profond d’elle-même.
Elle se dit alors qu’elle devait le ridiculiser, lui faire atrocement payer son manque de confiance en réussissant cette étape. Ca c’était ce qu’elle disait et pensait. En vérité elle cherchait surtout à réparer ses erreurs qu’elle n’avait, au passage, pas commisses.
Dos à lui, Ima tentait de se contrôler. Elle avait les yeux plantés sur l’énorme sphère blanche et les points serrés. Elle resta un long moment ainsi, sans bouger d’un poil puis retourna vers le groupe d’oiseau comme si de rien n’était.
Elle observa ses ailes, ses becs mais ça ne lui donnait aucun indice. Enfin, le moineau sortit du groupe et vînt se poser sur le sol, puis il se tourna vers Ima et attendit. Elle y vu un message qui n’existait certainement pas et s’allongea dans l’herbe écrasant au passage une fleur.

L’aigle était posé sur une branche épaisse qui était à peine visible dans la pénombre. Ses pattes serraient dangereusement le bois ; ce détail suffisait à vous persuader de ne pas rester près d’un tel animal. Sa tête blanche perçait le noir profond de la nuit et son bec semblait percer la lune. Il écarta les ailes et s’envola. L’étendue de son corps, et son imposante présente fit taire le chant d’une hirondelle.
Juste à l’endroit où l’aigle était posé avant, une cerise tomba. Etait-ce le départ du rapace qui avait fait tomber ce fruit ? Ou était-il partit instinctivement pour l’éviter ? La première solution semblait beaucoup plus logique d’autant qu’une cerise face à un aigle…

Un oiseau brun volait non loin de là. Il était à l’écart des autres et cette distance attira Ima. Ses ailes étaient longues et fines, son bec petit mais agressif et sa couleur resplendissait à la lumière blanche. Une légère brise vînt alors le faire changer de direction

Ima fixait toujours ses ailes et le parcourt de ce volatile résonnait dans sa tête.
Elle repensa aux deux premières étapes…
Se fier à son instinct.
L’oiseau brun dévia de sa trajectoire pour laisser passer l’énorme prédateur.
Et les yeux d’Ima commencèrent à se fermer.

Allez dans le sens du vent.
Il se laissa planer un long moment, porté par le vent.
Les paupières de la jeune femme étaient fermées de moitié…
Devenir l’un d’entre eux.
Ima se leva alors. Elle avait les yeux clos. Ses mouvements nous donnaient l’impression qu’elle était en transe.
Yami se leva brutalement et dévisagea la jeune femme.
Elle continua d’avancer et les oiseaux s’écartèrent sur son passage. Et elle prit son envol. Ima n’était plus. A sa place un oiseau semblable au brun était né. Ses yeux s’ouvrir et Ima eut la sensation qu’elle ouvrait les yeux pour la première fois. Elle poussa sur ses ailes et pris de l’altitude.
Juste au dessous d’elle, Yami était bouche bé.
Elle sourit intérieurement et son cri rompit le silence.
Elle vola un long moment, profitant de cette liberté puis elle se dirigea sur le sol pour atterrir.
Ses pattes devinrent des jambes, ses ailes des bras et son bec une bouche.
Ima était redevenue Ima.
Elle était déçue d’être redevenue elle-même mais elle se sentait incroyablement bien. Elle fit un pas vers Yami pour manifester sa joie et eut une sensation étrange.
Elle baissa alors ses yeux sur son corps.
Ses habits avaient disparues. Elle était à présent vêtue d’une longue robe brune virant au violet. Cette dernière était attachée autour de sa nuque par deux larges bretelles. Elle avait un large décoté en forme de V et les épaules nues. Le reste de ses bras était pourtant recouvert du même tissu que la robe et des plumes protégeaient ses mains. Au dessous de ses épaules, rattachées par deux gros boutons, de longues plumes blanches l’entouraient. Finalement ses cheveux étaient rattachés en arrière et une dizaine de plumes brunes dépassaient de sa coiffure…

Ima ne serait plus jamais la même…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





S'envoler pour atteindre les cieux Empty
MessageSujet: Re: S'envoler pour atteindre les cieux   S'envoler pour atteindre les cieux Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
S'envoler pour atteindre les cieux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les cieux mortels, une couleur rouge, rouge sang. (Pv Komaji)
» [Training de Avril]Mourir pour ressuciter ? Euh Nan pas pour mon cas en tout cas.
» Une mission pour enfant [ PV Fukeru Senku pour entraînement]
» Asuza Yuki, pour le meilleur et pour le pire! Nyahaha :3
» Les Vizards en route pour un long voyage.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Rpg  :: Monde des vivants :: Karakura :: Bordure extérieure-
Sauter vers: