Bleach Rpg
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerDernières imagesConnexion
Le deal à ne pas rater :
Console Nintendo Switch Lite édition Hyrule : où la précommander ?
Voir le deal

 

 [FlashBack puis Entraînement] Strange power, the discover...

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




[FlashBack puis Entraînement] Strange power, the discover... Empty
MessageSujet: [FlashBack puis Entraînement] Strange power, the discover...   [FlashBack puis Entraînement] Strange power, the discover... EmptyJeu 7 Avr - 19:55

[HRP : Une partie plus narrative que descriptive pour ce début de premier post, introduisant les pouvoirs de Daisuke]

C’était une journée pluvieuse, comme si le ciel pleurait les malheurs de la journée arrivés aux habitants de Karakura. Daisuke Anatori était une de ces personnes. Son malheur du jour ? A vrai dire, il ne savait pas encore si c’était un malheur, une malédiction, un cadeau du ciel ou quoi que ce soit d’autre. Mais revenons plus en arrière : le début de la journée.

L’habituel sonnette de son vieux réveil retentit dans la pièce, et comme toujours Daisuke soupira avant de lui asséner un bon coup, le stoppant net dans son chant. Aujourd’hui était le grand jour : le tournoi. Et pas n’importe quel tournoi, c’était le tournoi régional de karaté. Son sensei avait insisté pour l’y inscrire, pour la fierté du dojo, et l’avait même aidé à payer ses frais d’inscriptions, connaissant sa pauvreté. Daisuke n’avait pas le droit de le décevoir.
Une heure plus tard, il quittait la maison familiale, ses parents dormaient encore à cette heure-ci. Il était six heures du matin après tout ! Son sensei l’attendait dans sa voiture, prêt à partir. Il avait un léger sourire aux lèvres, satisfait de voir que Daisuke avait réussi à se lever aussi tôt malgré son habitude de beaucoup dormir. Il faut dire qu’il s’était couché volontairement à 19 heures la veille. Trois heures de trajet les attendaient, et Daisuke s’est bien sûr endormi cinq minutes après le départ de la maison.

Dix heures du matin, il était sur les lieux de la compétition, plus précisément dans la salle dédiée à l’échauffement. Il était vêtu de son kimono blanc attaché par une ceinture marron flambant neuve. Sa propre ceinture était usée par le temps, ayant été achetée bon marché à l'époque. Son sensei lui en avait prêté une juste pour la compétition, « par respect pour la grandeur du tournoi » comme il disait. Tandis qu’il faisait ses accroupissements, il observait les autres compétiteurs. La majorité portait une ceinture noire et était parfaitement concentrés dans leurs échauffements. Daisuke regardait particulièrement l’un d’eux, exécutant un Yoko tobi geri (coup de pied de côté sauté) en tournant sur lui-même. Il avait l’air de particulièrement maîtriser ce coup, comme s’il l’avait pratiqué des dizaines de milliers de fois. La puissance d’impact avait l’air dévastatrice. Daisuke tentait de comprendre comment il lançait ce coup de pied lorsqu’il eut une sensation bizarre à l’avant de son crâne, comme si un point chaud s’était formé à ce niveau. Il cligna des yeux et secoua légèrement sa tête, la sensation disparue. Etrange. Son sensei arriva alors. Son premier combat était venu.

Son premier adversaire était un adolescent plus grand et plus fin que lui, probablement plus rapide. L’arbitre lança le début du combat :
« Hadjime ! » Son adversaire fonça sur lui, c’était un impatient, quelqu’un qui aimait dominer l’adversaire et le ruer de coups jusqu’à ce que l’un d’eux le déstabilise et lui permette de terminer le combat en deux trois autres coups. Mais Daisuke avait été préparé à ça.
Il anticipa le premier coup au vu de la position de son adversaire, un direct du droit. Il partit sur la gauche d’un bond, bloquant avec son bras droit. Il profita d’une faille dans la posture du garçon en envoyant son poing droit dans son manchon droit, entre la cinquième et la sixième côte. Il enchaîna d’un atémi du poing gauche au bout de la 11ème côté, près du sillon latéral de l’abdomen, attaquant ce coup-ci la rate de son adversaire. Sous ces deux attaques, celui-ci fut forcée de reculer de deux pas, sous la douleur. Daisuke termina le combat d’un coup de pied direct au sternum, envoya sous adversaire en arrière et au sol, en dehors de la zone de combat. Il reposa son pied droit et baissa sa garde. Le dernier coup, ajouté aux deux précédents, avait suffis pour mettre son adversaire KO.

Daisuke n’était pas un simple karatéka de 16ans, il était spécialisé dans l’attaque des points vitaux, cinquante en tout. Il savait que s’il avait frappé plus fort le manchon droit de son adversaire, il aurait pu le tuer. Il n’a donc fait que le déstabiliser. Le deuxième coup lui avait servi à amplifier la douleur, lui laissant le quart de seconde nécessaire à bien viser le sternum qui la plupart du temps coupe le souffle, mais peut rendre inconscient si le coup est bien placé et suffisamment fort.
Les combats suivants furent aussi rapides. La plupart des compétiteurs étaient entraînés à pouvoir supporter les coups lorsqu’ils ne parvenaient pas à les bloquer, mais les entraîneurs considéraient souvent comme faible la probabilité qu’un coup vital soit touché en compétition.

Il arriva aux seizièmes de finale. Il ne restait plus que trente-deux compétiteurs. Daisuke n’était pas du genre à être anxieux, mais ne prenait pas la situation à la légère pour autant. Il se tenait face à son adversaire, un garçon à la peau un peu plus foncée que les autres, de taille et de corpulence semblable à celles de Daisuke. Le combat débuta, les deux combattants étaient en garde l’un face à l’autre, attendant que l’autre attaque le premier. Une dizaine de secondes passèrent, durant lesquelles les deux se tournaient autour au pas, tranquillement. Soudain, le garçon attaqua. Il enchaîna même. Il avait l’air d’avoir observé Daisuke durant ses combats et d’avoir compris sa façon de compris, il ne lui laissait pas le temps de viser ses points vitaux.


*Kuso…*

Daisuke bloquait les coups comme il pouvait, lançant parfois son pied ou son poing en contre-attaque mais sans avoir le temps de viser réellement. C’était brouillon, et il n’aimait pas ça. Si cela continuait, il allait… BAM ! Il fut pris par surprise par le poing de l’adversaire qui s’écrasa contre sa joue. Daisuke recula de deux pas en se tenant la joue tandis que son opposant reprenait sa garde et son souffle. Ils revinrent à leur place et partirent dans un deuxième échange qui finit de la même manière. Daisuke perdait ce combat, et il ne pouvait pas laisser les choses continuer ainsi. L’honneur de son dojo était en jeu, ainsi que le sien. Tandis qu’ils se remettaient en place, Daisuke repensa à la technique qu’il avait vu durant l’échauffement et le point chaud à l’avant de son front fit son retour, il ne savait pourquoi.
« Hadjime ! »

Il reprit ses esprits juste à temps pour esquiver un coup de pied circulaire. Son corps se mit soudainement à agir de lui-même, commençant à s’abaisser sur ses genoux tandis que l’adversaire posait son pied pour attaquer de l’autre. Il ne savait pas comment, mais il se retrouva tournant en l’air et assénant un Yoko tobi geri retourné à son adversaire, une attaque qu’il n’avait jamais pratiqué pourtant. Son adversaire, alors sur une seule jambe puisqu’il attaquait avec son pied gauche à ce moment, se prit le coup de plein fouet et fut envoyé trois mètres en arrière. Daisuke atterrît sur ses pieds, en position de garde. Il fit alors un pas en arrière, regardant tour à tour ses paumes et le garçon au sol. Comment avait-il fait cela ? Son corps avait bougé de lui-même, sans qu’il le veuille, et avait exécuté un mouvement qu’il n’avait jamais pratiqué.

Daisuke n’eut pas le temps de chercher des réponses à ses questions, l’arbitre demandait déjà aux deux opposants de revenir à leur place. Le combat fut relancé, et son adversaire parut soudainement moins confiant. Il avança à petit pas vers Daisuke, qui maintenait sa garde. Il le feinta de plusieurs coups avant de tenter de le frapper. Daisuke para de justesse, sentant un courant d’air soulever ses mèches de cheveux. Il repensa alors à la technique, ne pouvant s’empêcher d’y songer à nouveau malgré le combat. Le point chaud fit alors son retour. Son corps bougea de nouveau sans qu’il le veuille et relança le coup de pied. Mais pas au bon moment.

Son opposant bloqua son coup de pied avant qu’il ne finisse sa course. Daisuke perdit soudain l’équilibre, reprenant alors le contrôle de son corps. Il tomba au sol et tenta de poser son pied par terre mais manqua son geste. Son pied se tordit sur le côté. Lâchant un cri, Daisuke s’effondra au sol en se tenant la cheville. Le combat fut stoppé et les médecins accourent. Le verdict fut sans appel : entorse à la cheville. Daisuke dû alors abandonner le tournoi.

Il se posait de nombreuses questions sur le chemin du retour, son attelle au pied, profitant du silence de son sensei. Il regardait par la vitre de la voiture, se demandant pourquoi son corps ne l’avait plus écouté, et surtout comment il était parvenu à imiter à la perfection une telle technique. Ce point chaud qu’il ressentait à l’avant de son crâne, au centre un peu au-dessus de ses yeux, était-il lié à ce phénomène ? Probablement. Il devra attendre d’être rétabli pour en savoir davantage et étudier la question, soit un peu plus d’une semaine…




[HRP : seconde partie, entraînement]


Plus d’une semaine s’était passée depuis le tournoi. Une semaine durant laquelle Daisuke avait dû se déplacer en béquille au lycée et où il ne cessait de penser à ce qu’il s’était produit. Il en était venu à une conclusion simple : il avait des pouvoirs. D’où venaient-ils, il ne savait pas. Cependant, avec ces fantômes à gauche à droite et ces personnes vêtus de noir portant de grandes épées qui se « baladaient » parfois en ville, il était parvenu à ce résultat. Daisuke était quelqu’un de très réfléchi quand il voulait, et il était quasiment certain de ne pas se tromper.

« Anatori ! »

Son regard revint de la fenêtre vers la salle de classe, plus précisément vers la personne qui l’avait appelé : le professeur d’histoire, debout au milieu de la rangée.
« Est-ce que vous pourriez me répéter ce que je viens de dire ? » lança-t-il avec son livre ouvert dans sa main.

« Absolument pas Monsieur » , répondit calmement Daisuke. Il avait l’habitude de ce genre de question, étant souvent dans les nuages en cours. Le professeur soupira. Que pouvait-il faire après tout ? Les résultats de ce jeune homme ne lui permettaient pas de le prévenir d’une mauvaise situation scolaire. Il retourna à son cours tandis que Daisuke, indifférent, retournait à sa fenêtre. Un fantôme se baladait dans la cour, Daisuke le jalousait, il voudrait bien être aussi libre parfois.

Ses pensées revinrent sur son « pouvoir ». Son corps avait copié un mouvement qu’il avait observé chez une autre personne. Cela implique deux choses : la personne doit exécuter ce mouvement, et Daisuke doit la regarder (la base en fait). Cette sensation de chaleur au milieu de son front est probablement lié à ce phénomène. Ensuite, il a repensé au mouvement et son corps a agit. Est-ce que le pouvoir s’est activée avant ou après cette pensée, il ne s’en rappelle plus (se basant sur l’arrivée du point chaud), ayant été pris par surprise à ce moment. Daisuke était capable de copier les mouvements d’autrui, c’était indéniable… Enfin si, il devait faire encore quelques ‘expériences’.

//Un quart d’heure plus tard

La cloche de l’école retentit à travers la salle, soulageant la plupart des étudiants : la journée était terminée. Daisuke rangea ses affaires, toujours dans ses pensées. Ce n’était pas son habitude, en temps normal il aurait été excité comme un enfant et serait sorti en vitesse de la pièce. Il évita ses camarades de classe en sortant, disparaissant comme une ombre de la nuit. Ses pas le guidèrent rapidement sur le toit de l’école, halo de tranquillité. Il posa son sac et repensa au mouvement de la semaine dernière.

*Aller… aller…. Viens petite chaleur…*

Il attendit quelques secondes, rien ne se produisit… Peut-être qu’il avait besoin d’être stimulé. Que s’était-il passé lorsque ce pouvoir s’était manifesté ? Il pensait au mouvement, son opposant l’a alors attaqué et il a bougé sans le vouloir. Peut-être que l’adrénaline, ou autre chose, était nécessaire. Il se concentra à nouveau, se remettant en condition…

- Ghhh…. Ghhhh…. AAAAAAH ça m’énerve !

Daisuke s’effrondra dans le sol dur et regarda le ciel. Peut-être que ce n’était pas contrôlable… Il leva sa paume devant lui et la regarda avant de fermer le poing. Il y avait sûrement un moyen… Peut-être que…
Il se releva brusquement et s’appliqua à réveiller son corps en l’échauffant un peu.
*Aller, on y va*

Daisuke craqua une bonne fois son cou. Il se concentra alors sur le mouvement, prenant la même position de base. Il fouilla dans son esprit le souvenir du mouvement. Non, ce n’était pas la bonne façon. Il chercha plutôt… le point chaud. Il cessa de penser aux mouvements, se focalisant uniquement sur le pouvoir. Une légère chaleur fit son apparition au milieu de son front. Il s’approchait ! Il se concentra davantage et…

« Croaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa »
Le point chaud disparu immédiatement. Daisuke jeta un regard à la grenouille qui l’observait docilement et lui fit un sourire. Il ne lui en voulait pas, après tout elle n’y était pour rien. Il donna un coup de pied au sol, faisant mine d’être prêt à lui sauter dessus, ce qui eut pour effet sa fuite. Maintenant c’est bon, il pouvait recommencer. Daisuke se remit en position, fouillant à nouveau son esprit. La petite chaleur revint un peu plus rapidement, au moins il savait où la chercher maintenant ! Il se concentra davantage, amplifiant la chaleur. Il repensa alors au mouvement, rien ne se produisit. Il esquissa un geste et… son corps prit alors appui sur ses genoux avant de frapper dans les airs d’un coup de pied retourné direct. Daisuke posa les pieds au sol, le sourire aux lèvres. Il avait réussi !!!!

Il ne lui restait plus qu’une chose à faire, apprendre plus de mouvements ! Pourquoi faire ? Etre plus fort. Pourquoi faire ? Euh… On verra ça en temps voulu hein ! Pour le moment, Daisuke se disait que ne pas travailler ce pouvoir serait stupide, alors autant en profiter…
Il répéta le mouvement deux-trois fois, un petit peu plus rapidement à chaque fois. Il arrivait à retrouver cette chaleur maintenant en quelques secondes. Avec le temps, il ira sûrement plus vite. Il étira ses bras en l’air et se tourna vers son pauvre sac qui l’attendit sagement contre la grille. Il prit alors le chemin de la maison, le ramassant, élaborant une excuse pour justifier son retard…


Revenir en haut Aller en bas
 
[FlashBack puis Entraînement] Strange power, the discover...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salle d'entrainement sous la boutique - S'améliorer le plus possible [ Entrainement Flashback - Pv : Renji Abarai PNJ ]
» Entraînement en Flashback !
» (flashback) Entraînement [PV Starrk]
» [Flashback] Entraînement léger
» [Flashback] Entrainement imprévisible ~ PV Rukia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Rpg  :: Monde des vivants :: Karakura :: Lycée-
Sauter vers: