Bleach Rpg
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerDernières imagesConnexion

 

 La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre) Empty
MessageSujet: La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre)   La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre) EmptySam 18 Fév - 21:33

Aujourd'hui, Lundi 6, premier retour dans le monde des humains pour Mitsuki Kouyama.

L'intrépide jeune fille, shinigami serait désormais plus juste, était enfin de retour. Il y avait toujours un léger sentiment de mélancolie quand elle y pensait. Être encore vivante... après la mort, lui avait fait un choc surprenant, et ayant fuit bon nombres de fois ceux qui étaient maintenant les siens à travers ces rues, de vieux souvenirs refaisaient surfaces en sa mémoire sélective. Il lui arrivait souvent d'utiliser ce prétexte avec ses supérieurs, déclarant même qu'elle oubliait par la faute de Kiki. Qui est kiki? c'est son zampakuto, ayant toujours refuser de donner son nom, Mitsuki avait décider de lui en donner un qui soit à la mesure de sa personnalité complexe. Bref, la brune marchait paisiblement dans les rues de karakura, se faisant bousculer de tout cotés par n'importe qui, et n'importe quoi selon l'objet qui rentrait en collision avec son visage. Oui, car même si Kou était devenue shinigami il y a peu, cela n'avait pas du tout accéléré son rythme de croissance, et elle n'étais pas spécialement grande non plus. Elle s'arrêta de marcher et vint s'asseoir sur un banc, ce gigai l'énervait au plus haut point, non seulement parce qu'il était trop lent, et qu'en plus les vêtements qu'elle portait manquer d'originalité.

"Fyuuu à quoi ça sert d'être ici s'il n'y a rien à faire... "gémit-elle à voix haute.

D'une manière, ses prières furent exhaussé, car un hollow hurla au loin, et que Mitsuki adorait faire mumuse avec ses pokemons. Évidemment, le fait qu'elle ait manqué de se faire bouffer par l'un d'eux lors de sa première rencontre en tant que fantôme ne faisait ABSOLUMENT plus partit des ses souvenirs. Donc, elle partit aussi vite que son gigai le lui permettait, protestant contre le fait qu'avant elle était nulle, mais que là ça dépassait les limites du normal, et courut jusqu'au centre ville. une fois arrivée à mi-chemin, coincer entre une voiture mal garée sur la chaussée et un magasin de jouets démodés, elle attrapa sa "boite à bonbon" et avala directement la pilule qu'elle en fit sortir. sentant son âme quitter enfin ce gigai insupportable, elle se détacha avec rapidité de celui-ci dans un soupir de plaisir.

"Toi le bonbon, tu restes sages, pigé?" ordonna Mitsuki à l'adresse de la mod-soul qui la remplacer désormais.

Elle n'attendit pas sa réponse et partit vers le hollow qu'elle pouvait à peine distingué, évitant les voitures qui lui fonçaient dessus avec une aisance remarquable, due à sa période *rebelle de la mort qui n'aime pas les shinigamis*. Elle parvint en revanche à distinguer la pauvre âme qui allait y passer, un pauvre petit garçon blond, en vue de sa coupe de cheveux. Elle accéléra la cadence, n'étant pas très doué pour le shunpo, mais facilement gagnante en course à pied, elle fut vite là-bas et emporta le gamin dans sa course. Mitsuki fit tout pour l'emmener loin du hollow, et lui fit un konso aussi vite que possible, lui promettant pleins de sucreries là-bas. Se rappelant avec quelle naïveté elle avait suivit le shinigami qui en avait fait de même pour elle. Elle soupira quand, enfin, le gamin céda à sa requête et se laissa faire, puis, sentant une étrange odeur prés d'elle, se retourna lentement... trèèèès lentement, comme dans ses souvenirs détruits, le hollow laissa tomber un magnifique filet de bave sur son épaule, et annonça de sa voix rauque et écœurante :

-Ça fait longtemps que j'ai pas bouffé du Shinigami, promis ce sera pas long!

Tout doucement, Mitsuki releva la tête, espérant pouvoir sortir une réplique cinglante à l'adresse du canard albinos qui l'avait prit pour une dinde fumée et le tuer dans la seconde. La brune ne craignait pas les hollows, pour les avoirs fuit bon nombres de fois auparavant. Cependant, en voyant sa figure masquée, tout con courage disparut entièrement et elle lâcha le fourreau de kiki. Pour cause, ce hollow n'était pas comme les autres, il n'était pas forcément puissant, ni forcément laid, mais Mitsuki en avait une peur bleue. Car ce hollow avait la forme d'une grenouille. Décidément, cette journée s'annonçait réellement comme un flash-back de son premier jour en tant que fantôme, car quelques micro-seconde après avoir eut la constatation de l'amphibien bouffeur d'âme juste derrière elle. Elle cria un mot bien connu de sa personne et de son entourage :

-BANZAAAI ! et détalla comme un lapin dans le sens inverse, un Hollow grenouille à ses trousses...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre) Empty
MessageSujet: Re: La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre)   La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre) EmptyVen 23 Mar - 18:09

Un jour assez reculé dans mon passé , je me rappelle que j'ai été confrontée à une chose peu commune. C'était un jour de cours tout à fait normal et je m'ennuyais vraiment cette fois en cours car ni Ichigo ni Ishida , ni Sado n'étaient venus ce jour. Cela faisait déjà trois heures que j'étais presque endormie en cours en pensant à des choses qui me rendaient heureuse pour rester éveillée. A un instant où j'eus une pensée concernant Kurosaki-kun , je sentis un Reiatsu au loin de Hollow ainsi que celui d'une Shinigami aussi qui n'avait pas l'air de taille vu la différence de Reiatsu que les deux avaient. Me rendant compte que le Hollow avait un Reiatsu à peu près équivalent au mien , je dis en plein milieu d'une phrase de la prof :

- Je peux aller aux toilettes ?

Toute la classe se tourna vers moi. C'était au moins la sixième fois que j'utilisais cette excuse dans la semaine et ils devaient être lassés à force. La prof me regarda de haut et dit d'un air si hautain ceci qu'elle eut l'air d'une milliardaire s'adressant à une pauvre femme sans sou :

- Non. Tu ne sors pas cette fois.

J'eus une réaction presque immédiate en me rendant compte que les deux Reiatsu étaient plus proche du Lycée maintenant. Je me levai rapidement , me dirigeais vers la porte et disais à la prof alors :

- Je suis navrée , mais je ne peux vraiment pas me retenir.

- Atten...

La porte était déjà fermée quand la prof avait finie sa phrase. Je me mis à courir si vite qu'en deux minutes je fus déjà dehors quasiment à mi-chemin. J'entendis déjà le rugissement du Hollow au loin tellement qu'il s'était approché du Lycée. Quand je le vis , je me rendis compte que j'étais au Centre Ville. Je vis aussi une fille en train de fuir le Hollow en train de crier :

- BANZAIIIII !

Je ne perdis pas mon temps pour tenter de sauver la Shinigami , bien que j'étais quasiment certaine de ne pas parvenir à tuer le Hollow aussi facilement que ceux d'habitude. Je tins Shun Shun Rikka de la main droite et prononçai les paroles qui me permettaient d'entamer la technique d'offensive :

- Tsubaki , Koten Zanshun , je repousse !

Un morceau de mon Fullbring bougea et je pus voir Tsubaki créer un mince bouclier orange et foncer vers la grenouille Hollow. J'entendis un gros choc , sans doute le signe que le Hollow avait été touché de plein fouet , mais sans doute pas tué. Je lâchai alors l'épingle à cheveux qu'était mon Fullbring , prenais le bras de la Shinigami inconnue , la regardais avant de lui dire gentiment :

- Salut ! Si tu veux on se charge de lui à deux.
Revenir en haut Aller en bas
Kazuo Kiriyama
Shinigami exilé
Shinigami exilé
Kazuo Kiriyama


Masculin Nombre de messages : 569
Âge : 29
Date d'inscription : 15/08/2010
Fiche Technique : Cliquez ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Yôganfuro
Niveau: Capitaine / LVL 14 (Lvl uped)
Reiatsu:
La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre) Left_bar_bleue9600/9600La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre) Empty_bar_bleue  (9600/9600)

La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre) Empty
MessageSujet: Re: La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre)   La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre) EmptyVen 6 Avr - 18:55

C’était une journée comme les autres. Une journée qui ressemblait à toutes celles qu’avait passé Kazuo dans le monde des Humains depuis qu’il avait été exclu, sur demande de son Capitaine, Komamura, du Gotei 13, du Seireitei… voire de la Soul Society elle-même. C’était également une journée comme les autres, laquelle Kazuo mettrait à profit pour ajouter quelques kilomètres de balade à travers Karakura qu’il commençait à connaître dorénavant un peu par cœur, si l’on pouvait se permettre de le dire. Il commençait même à éprouver un certain ennui, lassé par la monotonie de la vie dans cette ville, même si des hurluberlus attaquaient incessamment ce regroupement d’immeubles.

Il finit par s’asseoir sur un banc. Il sentait qu’il rouillait, que son sabre également semblait mal vivre ce manque d’action, de tumultes… Il avait par ailleurs maintes fois médité pour entrer en contact avec elle, afin de s’entraîner, perfectionner son Shikai, en apprendre la dernière technique qui lui restait à maîtriser, selon Yôganfuro. Elle lui avait bien fait comprendre, pourtant, qu’il ne combattait pas assez ; elle avait même tenu à ce qu’il exécute à quelques reprises ses actuelles techniques Shikai afin d’en conserver la maîtrise, surtout Renpatsu, qui était pour le moment la technique du sabre la moins facile à maîtriser, par rapport à la manière qu’elle sollicitait d’utiliser l’énergie spirituelle. Sans qu’il ne pût en comprendre la raison, elle avait même quelquefois exigé qu’ils battent ensemble l’un contre l’autre afin d’aider l’exilé borgne à garder son niveau de puissance, ainsi que sa maîtrise des différents domaines, plus ou moins à niveau égal, excepté le Hakuda dans lequel Kazuo n’avait tout simplement jamais atteint un très haut niveau de compétence – excluant la fois où il avait fait cette prise de judo à Luffy, du temps de l’intrusion. Luffy… qu’était-il devenu, lui, depuis le temps… ?

Sortant de sa rêverie, assis sur un banc d’une manière que les jeunes de banlieue utilisaient souvent probablement pour se donner un genre (assis sur le dossier, les pieds posés à l’endroit ou devrait se trouver le postérieur), il se mit à sentir un reiatsu pas loin. Un reiatsu qui lui parut faible… quasiment imperceptible… mais il put mettre une nature sur ce reiatsu : un Shinigami. Un Shinigami d’un niveau plutôt bas avait foulé le sol de Karakura du pied, sûrement sans réellement savoir l’ampleur des dangers auxquels il s’exposait. Se disant que de toute façon, cela ne le concernait plus, il resta là, dans sa position, à penser à diverses choses se situant dans le passé, le présent ou le futur, établissant des projets d’avenirs qu’il doutait de pouvoir amener un jour à la réalité…

Puis il rouvrit les yeux. Subitement ; les écarquillant. Au faible reiatsu du Shinigami qu’il avait perçu venait de s’ajouter d’une pression spirituelle plus sombre, plus négative, d’une toute autre nature… qui lui était tout aussi familière que la première… : un Hollow ! Tournant légèrement la tête, il se mit à essayer de localiser la position périphérique des deux sources d’où venaient ces deux énergies. Ceci fait, il bondit du banc comme si un ressort s’était lassé de sa présence et le lui avait gentiment fait comprendre, puis se mit à courir de toute la force et la longueur de ses jambes.

Un combat. Un combat et un sauvetage. Voilà ce qui semblait être au programme d’aujourd’hui… Mais quelque chose le tracassa peu de temps après sa mise en marche : les deux énergies spirituelles se déplaçaient… Il crut comprendre que le Hollow poursuivait le Shinigami !? Le guerrier spirituel avait-il craint de se trouver face à un adversaire qu’il jugeait trop puissant pour lui ? Le Hollow était-il si monstrueux ? En tout cas, pendant qu’il était en train de les rejoindre à pleine vitesse, il sentit un autre reiatsu faire son apparition… plus dense que les deux premiers. Mais cette fois, la source de cette énergie spirituelle semblait être un humain… ou plutôt un humain à pouvoir. Il se demanda s’il devait laisser cette personne apporter son aide au Shinigami en danger ou bien s’il devait leur donner un petit coup de main qui ne serait probablement pas de refus.

Tout bien réfléchi, ayant ralenti sa course pendant un petit laps de temps, il reprit sa vitesse, ayant arrêté sa décision sur le fait qu’il devait profiter de l’occasion pour faire dévorer de la chair de Hollow à sa lame. Au moins Yôganfuro pourrait être ravie pendant le petit moment que durerait le combat… Il sentit qu’il approchait doucement de ces deux sources spirituelles, puis ses tympans commencèrent même à percevoir des hurlements venant du même endroit vers lequel il s’élançait.

Il n’était plus qu’à quelques mètres… sans doute encore une petite dizaine de mètres à piétiner au pas de course et il pourrait enfin voir ce qui attendait le tranchant de la lame de son Zanpakutô.

-Je ne suis plus très loin…


Dernière édition par Kazuo★Kiriyama le Ven 27 Avr - 16:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre) Empty
MessageSujet: Re: La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre)   La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre) EmptyVen 6 Avr - 21:48

Une tornade rousse, une voix assez enfantine et deux mains placés sur la tête de cette tornade, prononçant des paroles encore inconnues et surement insensé.

- Tsubaki , Koten Zanshun , je repousse !

Mitsuki ne comprit pas immédiatement ce qui se passait, une rouquine s'était pointé devant elle, avait crié des noms totalement incompréhensible et fait sortir un bouclier - non pas que la brune trouvait cela cocasse - de sa poitrine. La shinigami, pas du tout effrayée ou même vexée par le fait que sa sauveuse semblait être plus douée qu'elle même, l'avait contemplée un moment avant d'émettre un léger rire. Cette fille, en plus d'être humaine, avait des yeux bruns, brillant, et une poitrine -non crétine ce n'est pas une vache - je t'emmerde Kiki - La brune secoua la tête après une dernière réplique cinglante à son zampakuto, l'humaine allait se faire bouffer. Elle le savait, elle pouvait le sentir, tout comme elle pouvait sentir la présence d'une personne qui risquait surement de lui plaire. Bien sur, Mitsuki n'était pas normale, elle avait beau ne pas être très douée... Ok, pas du tout, mais elle savait reconnaitre les reiatsu qui compléter le sien avec aisance, par exemple, son Maitre et Oncle était son total yang, bien qu'il ne s'en rendrait surement jamais compte. Et là, un homme, pas aussi vieux que le timbré qui servait de capitaine commandant, avec une energie spirituelle alléchante, approchait du centre ville et Mitsuki refusait de se faire devancer. Le hollow arriva de nouveau, sa gueule baveuse et écœurante s'agitant fébrilement à l'idée de manger du shinigami. La rouquine se tourna vers Mitsuki et demanda gentiment, bien que la brune sois sure qu'elle la prenne pour une novice :

- Salut ! Si tu veux on se charge de lui à deux.

Se charger d'un hollow de niveau six, à deux? évidemment, quoi de plus simple que ça quand on sait que Mitsuki était capable de les massacrer dés qu'elle arrivait à leur faire boire ses mixtures, mais là, voyez vous, la shinigami n'osait même pas regarder le monstre, de peur de revoir cette horrible créature amphibienne, la même qu'elle avait disséquée au lycée. La brune secoua la tête en signe de négation, et plongea son regard d'aveugle qui voyait dans celui marron de sa "protectrice" et l'attrapa par le bras, le monstre préparait déjà un cero, et la nièce du capitaine de la 12° division décida que toutes deux partiraient en courant, ce serait plus simple que de mourir de honte. Ouiii, bien sur, être franche avec elle même ne faisait pas partit de ses plans non plus, et elle entraina avec elle la rouquine à forte poitrine - vache à lait! - elle entraina avec elle la VACHE A LAIT et s'enfuie en courant dans le sens opposé au hollow dans le but de se donner une opportunité de survivre sans avoir la honte de s'être faite piquer un être intéressant par une rousse sans prétention.

-BANZAIII !

La rouquine ne comprit surement pas ce qui lui était arrivé, d'abord elle générait un bouclier, et ensuite elle était entrainée dans une course extrêmement rapide pour quelqu'un qui semble assez chétif, et sans aucun moyen de la faire cesser. Oui, Quand Mitsuki traçait, elle traçait, elle avait même percuter le capitaine de la dixième division une fois, il ne l'avait pas vu arriver, et bam, elle l'avait jeter à terre dans sa course. Elle avait ensuite crier un vague "désolé" à adresse de celui-ci avant de reprendre sa course vers le fond de la division pour apporter des documents. Bref, il était aller râler auprès de son capitaine, et son oncle l'avait renvoyer comme une simple merde, parce qu'on ne touchait pas à la nièce de Mayuri Kurotsuchi sans en subir les conséquences. La shinigami au passé tumultueux continuait toujours de courir, sa main enserrant toujours celle de l'humaine, l'entrainant violemment et eperdumment dans cette course sans fin, et sans réel but non plus. Kiki se balançait à sa ceinture, lui donnant de violent coup avec son fourreau et le ruban bleu du manche la narguait. Mais Kou ne faiblissait pas, non, c'était bien le seul endroit où elle était doué, la fuite, avec la conception de poisons insolites qui n'avaient aucun antidote, puisqu'ils étaient totalement dilués avec des produits étranges, les effets des uns s'annulaient pour en créer d'autres et ainsi de suite, il était d'ailleurs quasiment impossible de déterminer quel ingrédient faisait effet tellement il y en avait.

- Ne m'en veux pas, mais il est HORS DE QUESTION que je retouche à une grenouille, aussi hollow soit-elle, et je vais pas te laisser lui botter le *** à ma place non plus! s'écrit elle à l'attention de la rousse tout en continuant de courir.

Mitsuki devait VRAIMENT, avoir un problème. Mais il fallait la comprendre, car ce jour-là, en plus de s'être faite largué par son petit copain - un abrutit sans cervelle qui n'avait voulut que du sexe - elle avait disséquée sa première grenouille. Et quelle grenouille! Ce jour là, le prof leur avait clamé que s'ils étaient assez stupide pour leur faire une scène de ménage en pleins milieu du self, peut-être pourraient-ils découper l'amphibien sans dispute. La brune avait été placée en binôme avec Nagiro, son nouvellement ex petit-ami. Le blond n'arrêtait pas de lui parler, de lui dire qu'il pouvait lui donner une seconde chance, que leur amour ne tenait qu'a elle. Ces paroles, elle les avaient déjà entendues de la part d'un homme qui l'avait rendue ainsi, celui qui, dans un sens, l'avait brisée, et Mitsuki n'avait pas supporté. Son coeur avait raté un battement à ce moment là, et elle lui avait crier dessus, ses paroles avaient été violentes, mauvaises et même meurtrières. Le professeur leur avaient mit trois heures de retenues chacun et Nagiro, furibond, avait planté son scalpel dans le pauvre cadavre de la grenouille, une giclée de sang s'était échappée du petit corps gluant pour percuter le palet de la brune, toujours bouche ouverte. Horrifiée, dégoutée, elle en avait vomie plusieurs heures de suite, et le lendemain, elle avait apprit que Nagiro était en phase terminale d'un cancer du poumon, qu'il avait voulut gouter à l'amour avant de mourir - avec elle - et qu'il s'était suicider la veille après quelle lui ait renvoyée toutes ces paroles.

Voilà d'où provenait cette phobie des batraciens, et dans un sens, elle s'en voulait encore de ne rien avoir vu, cette grenouille avait été la fin d'un être. Mitsuki comprit enfin, mais elle savait qu'avec le superbe tatouage mangeur de son âme, elle ne pouvait pas faire grand chose seule, elle devait tuer ce hollow, et ainsi venger Nagiro, se donner bonne conscience en fin de compte. -Tu es stupide et trop émotive, la mioche - se moqua son zampakuto avec sa voie de crécelle, il avait raison, elle était stupide, et ses émotions étaient souvent les premières causes de ses emmerdes, mais il le fallait. La brune stoppa sa course dans un mouvement si sec que la rouquine qu'elle avait emporté la percuta de dos et manqua de s'écraser au sol. La shinigami serra le poing à ce contact, son corps était vraiment faible à ce point pour qu'elle sente la douleur de cette intensité? Question sans réponse, et elle se retourna, faisant face à Inoue dont elle ignorait encore le prénom. Son regard était perçant, et bien qu'il soit normalement impossible de déterminer où se trouvait sa pupille, celle-ci était clairement visible et donnait l'impression de lancer des éclairs meurtriers.

-Si tu me le tiens, je veux bien qu'on s'y attaque, j'ai un compte à régler avec cette horreur... sa voix était aussi froide que possible, et elle promettait milles et une torture au hollow, qui, d'ailleurs se pointait juste maintenant, un nouveau Cero en préparation. La rouquine ne le vit pas, elle était de dos, mais Mitsuki, oui. Dans un élan de courage - ou de folie - Elle échangea sa place avec Inoue et tomba dans ses bras sous l'impact. Et Mer...de... Évidemment, elle avait été touchée, et cet abrutit de Dragon amovible avait annulé l'effet du cero physiquement, et l'avait en revanche renvoyé dans ses muscles. Elle se détestait pour ça, être l'esclave d'un homme qu'elle avait cru bon et prévenant envers elle, alors qu'il s'était juste servit d'elle, comme les autres, il avait juste jouer avec son corps. Trop naïve, trop faible, voilà ce qu'elle était, et une larme coula sur sa joue, alors que le reiatsu qui la complétait s'approcher de plus en plus, mais allait -il leur venir en aide, ou aider le hollow à les tuer doucement? Mitsuki ferma doucement les yeux, et la dernière personne qu'elle vit avant que sa vision ne se trouble, fut un bel homme à la chevelure bleue électrique et aux yeux brillant de puissance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre) Empty
MessageSujet: Re: La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre)   La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre) EmptyDim 15 Avr - 15:38

Une fois de plus , les actions s'enchaînèrent rapidement. Le Hollow fut à peine touché par l'attaque d'Inoue qui fut tirée vers le côté opposé duquel elle regardait , sans pouvoir rien comprendre. Tsubaki tenta de revenir , mais il ne fit que poursuivre les deux filles qui allaient trop vite pour lui. Inoue entendit un "BANZAIII" sans rien comprendre , une fois de plus. Mais plutôt que de se débattre pour aller battre le Hollow , elle aussi courut pour éviter de contrarier celle qu'elle voulait aider. La fille à laquelle s'était précédemment adressée Inoue lui dit de ne rien faire et qu'elle ne toucherait pas à une seule grenouille , Hollow ou non. Inoue , bien sur , s'imagina des choses complètement farfelues et sans sens après cette réplique. Elle s'imagina que la fille avait mangé une grenouille ou un Hollow , chose qui bien sur était parfaitement ridicule par son improbabilité. Elle lança tout de même la remarque en pleine course :

- Pourquoi ? Tu es dégoûtée parce que t'as mangée une grenouille ? Ou un Hollow peut être ?

Si quelqu'un d'autre avait été là , la personne aurait complètement halluciné face à de telles paroles. C'était si ridicule que même Inoue elle même avait un léger mal à croire à ses paroles. Après quelques temps de course et quelques esquives de Cero du Hollow , Mitsuki céda. A l'instant suivant , Mitsuki était déjà blessée par le Hollow et Inoue n'avait absolument pas comprit ce qui s'était passé. Tout ce qu'elle vit , ce fut la lumière rouge dans la gueule du Hollow grenouille qui indiqua qu'il préparait un Cero. Inoue fit très vite et prépara un Santen Kesshun face au Cero. Le Cero percuta violemment le bouclier crée et le brisa , sans atteindre Inoue quand même. Quant à Tsubaki , il revint pile à ce moment à Inoue qui lui indiqua d'attaquer le Hollow pour détourner son attention de Mitsuki. En plein milieu de l'attaque , elle lança une autre remarque ridicule :

- Et si on appelait ce Hollow Gluglu ?

Non seulement le surnom que Inoue avait donné était ridicule et sans rapport avec l'adversaire , mais en plus la parole n'avait pas sa place dans une attaque. Elle entendit alors des bruits de pas précipités venant de l'autre côté. D'abord elle crut à Mitsuki qui devait avoir fait un Shunpô puis elle vit des cheveux bleus et se rendit compte qu'un homme arrivait. Cet homme avait un Reaitsu bien plus imposant que le leur et il serait d'un grand secours pour la rouquine et l'horrifiée des batraciens. Ce fut à ce moment que l'étrange homme aux cheveux bleus...
Revenir en haut Aller en bas
Kazuo Kiriyama
Shinigami exilé
Shinigami exilé
Kazuo Kiriyama


Masculin Nombre de messages : 569
Âge : 29
Date d'inscription : 15/08/2010
Fiche Technique : Cliquez ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Yôganfuro
Niveau: Capitaine / LVL 14 (Lvl uped)
Reiatsu:
La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre) Left_bar_bleue9600/9600La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre) Empty_bar_bleue  (9600/9600)

La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre) Empty
MessageSujet: Re: La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre)   La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre) EmptyVen 27 Avr - 17:32

Il courait aussi vite que ses jambes pouvaient le lui permettre, tandis que son souffle commençait à se raccourcir et que la sueur commençait à perler sur son visage. La ville, bien que ruinée, était grande, et les trois énormes reiatsus qu’il sentait et qui le guidaient ne lui facilitaient pas la tâche à se trouver à l’autre bout de ladite ville… De toute façon, il n’avait pas grand-chose à craindre, après tout : il savait, selon la puissance spirituelle que sa cible lui faisait sentir de là où elle était, que la fatigue primaire due à sa course pour les rejoindre en vitesse ne serait pas suffisamment encombrante pour causer sa perte. Et pour ce qui était de son Zanpakutô… il le dégainerait lorsque cela sera nécessaire. Et il avait déjà le moment où il pourrait le faire en tête.

‘Je ne suis plus très loin…’ venait-il de penser. En effet, la distance n’était plus très grande… Un sourire se forma alors sur son visage. Dans quelques grands pas, il pourrait casser du Hollow. Il ralentit sa course en arrivant et s’arrêta pendant un court instant à côté de l’immeuble qui ouvrait la scène du combat. Une jeune fille brune, probablement la Shinigamie était en train de s’évanouir, tandis qu’une autre fille rousse, qui semblait être – par élimination – l’humaine à pouvoirs, venait apparemment de lancer une attaque spirituelle pour parer une attaque du Hollow et de lui donner un surnom pour le moins… étrange, même risible… mais il ne s’y attarda pas : la situation urgeait. La Hollow passait de nouveaux à l’attaque.

Un Hollow qui ressemblait d’ailleurs à… une grenouille… ?!?! … … L’expression de Kazuo en fut indescriptible. Il était juste à noter que la surprise avait déformé les traits de son visage défiguré juste assez pour que Kazuo ne ressemblât plus à Kazuo. Le Shinigami borgne allait… tuer une grenouille géante ?

Il n’en revenait tout simplement pas…

Mais il ne fallait plus tarder, désormais : cette immonde créature s’apprêtait à bombarder derechef ses deux victimes d’un magnifique Cero qui menaçait de ne pas seulement désintégrer ces deux filles, mais une bonne partie de la ville qui n’avait tout de même pas besoin de ça. Abandonnant l’expression suffoquée de son visage refait et la troquant contre une expression sérieuse et caractéristique d’un homme prêt à combattre, il mit la main à son tsuka et fonça… avec un Shunpô.

L’attaque spirituelle du monstre de la même constitution avait choisi de fuser au même moment et Kazuo intercepta ce Cero un millième de seconde avant qu’il n’atteignît ses cibles. Kazuo se trouvait ainsi juste devant l’humaine à pouvoir, dont le nom ne l’intéressait pas énormément pour l’instant. Il avait les yeux baissés sur sa tenue vestimentaire, le sabre encore positionné devant lui, en garde, montrant qu’il avait paré le rayon d’énergie spirituelle. La cible de son regard, qui était son pantalon, avait légèrement été abimé par l’attaque.

-Un jour j’y arriverais… pensa-t-il avec autant de conviction qu’il le pouvait.

Son regard maintenant réduit de moitié se concentrant sur le Hollow avec la fixité d’un combattant déterminé à prendre du sang avec son acier.

D’ailleurs, le Hollow batracien ne lui parla pas non plus. Il se contenta de le dévisager avec ce qu’il devinait être un certain mépris, puis, sans bouger un cil, sans tenter de lui foncer dessus ou bien de l’écraser à la force de ses bras peu accueillants, ouvrit la bouche. Il poussa un léger cri avant de préparer une nouvelle attaque. Un nouveau Cero…

Le Shinigami exilé aux cheveux bleus ferma doucement les yeux, poussa un léger soupir, puis commença à extraire son Zanpakutô de son saya. La boule de reiryoku que le Hollow formait était bientôt suffisamment grosse pour relâcher l’attaque… le monstre n’y arriva jamais.

En un millième de seconde, l’exilé borgne se retrouva derrière le Hollow, glissant la lame de son sabre jusqu’à la tsuba dans le saya qui allait avec, tandis que le monstre râlait de douleur au milieu de la fontaine de sang qui jaillissait de son corps scindé en deux. Il tomba à genoux tandis que son corps de désintégrait petit à petit.

Kazuo, quant à lui, ne se retourna pas et se contenta de regarder un point invisible précis sur le sol, remettant sa main dans la poche de son pantalon abîmé.

-Satisfaite, Yôganfuro ?

-Mouais, ça passe. Merci.

L’image du visage de la jeune femme, illuminé par son éternel sourire, traversa son esprit, le faisant sourire à son tour…

Finalement, il se retourna vers les deux filles à qui il venait de sauver la vie au prix négligeable de ses vêtements afin de leur poser une seule question :

-Tout va bien ?

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre) Empty
MessageSujet: Re: La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre)   La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre) EmptyDim 22 Juil - 14:45

Tout s'était passé trop vite, bien trop vite. Ses forces, peu à peu, l'avait quitté comme si de rien n'était. Comme si le cero qu'elle avait prit à la place d'Inoue avait causé cette absorption de tout le reiatsu qui la composait. C'était étrange, elle ne comprenait pas tellement ce qui lui arrivait, mais la douleur était au début lancinante, et à présent, elle se sentait juste mortellement engourdi. Mitsuki avait été touchée, et elle s'était effondrée. Mais elle avait un avantage, que l'autre n'aurait pas eut si c'était elle qui avait prit le cero, l'attaque ne l'avait pas touché physiquement. En effet, le sceau qui avait maudit la jeune shinigami depuis sa naissance avait tout simplement absorbé l'energie spirituelle dégagée par le cero, mais la douleur était bien là, et envoyée dans tous ses membres par ce fichu tatouage en forme de dragon qui la narguait. Celui-ci venait se loger au coin de son visage, son corps filiforme se lovant sur l'arrière de sa joue, sa queue s'enroulant sur le haut de son cou, et sa gueule, remplie de crocs acérés d'encre, au coin de son œil. Elle était dans les bras de la rouquine à pouvoir, dont elle ignorait toujours le nom, et était désormais incapable de faire le moindre mouvement. La brune avait mal, c'était un fait, et d'ailleurs, elle n'avait pas eut le temps de se relever avant de sombrer dans l'inconscience, juste de voir la silhouette d'un jeune homme borgne, à la chevelure étonnement bleue. Et tandis que Mitsuki redécouvrait l'étendue fourbe de son monde intérieur, la seule pensée qui lui venait à l'esprit était : il est mignon à souhait, il est mon opposé, il tombera dans mes filets...

Elle n'était plus à Karakura, elle n'était même plus dans le monde des vivants, juste dans le sien, et quel monde pardi! Mitsuki avait revêtue cette tenue habituelle d'arlequine, celle de sa mort. Bizarrement, chaque fois qu'elle venait ici, elle le retrouvait, cet ensemble noir à gauche et blanc à droite pour le bustier, alors que son short était inversé, et que sa veste faisait des damiers monochromes, et que ses gants de cuir renforcé en acier réapparaissait sur ses mains. Ici, elle n'avait plus rien d'une shinigami, ici, elle était juste Kouyama Mitsuki Sashinnora. Le ciel était gris, et plutôt nuageux. un vent frais et humide caressait la peau de la brune, dont la chevelure était lâche et dansait avec lui. Devant ses yeux si clairs s’étendait le grand lac des brumes, comme elle s'était plu à nommé, et la barque de cristal surmontée d'une lanterne l'attendait déjà. Soupirant, Mitsuki entendit le chuchotement de son zampakuto l'inciter à monter. Peut-être qu'aujourd'hui, elle atteindrai le palais de celui-ci, sur la colline, à moins qu'il ne décide de la noyer en faisant de nouveau couler la pirogue, ou bien la tuerai-t-il sous les traits de celui qui l'avait brisé autrefois. Ou alors, serait-elle pulvérisée par des flèches de glace venant de la forêt au miroir. Ce serait une surprise, comme ce hollow grenouille qui l'avait totalement affolée de par son apparence.

De son coté, le jeune homme avait finit par vaincre le hollow grenouille, et sa dépouille commencer déjà à s’effriter pour disparaitre. Il demanda aux deux filles si elles allaient bien, mais l'évidence le frappa, lorsque la rouquine tenta de secouer la shinigami, et que rien ne se passa. Elle vérifia si elle était blessée par le cero, aucune trace de brulure, rien, elle était simplement inconsciente. Et Inoue, comme si une énorme cloche venait de sonner, se releva d'un bond, confiant la brune au bleu sans prévenir et partit dans le sens inverse de leur course précédente, clamant des "je vais être en retard au cours suivant" à plusieurs reprises. Le jeune homme se retrouva donc avec la shinigami à la longue chevelure soyeuse dans les bras, le dragon qui lui servait de tatouage le fixant des deux perles bleues qui composaient son regard.

Mitsuki était montée dans l'embarcation de fortune, tâtant le quartz sous ses talons pour s'assurer de sa solidité, avant de s'asseoir au seul endroit prévu à cet effet. La barque se mit alors en mouvement, tout doucement, et la brume se leva, de même que la lanterne s'allumait d'une flamme bleue. L'onde de l'eau était calme, et malgré tout, la jeune shinigami ne pouvait s’empêcher d'attendre le moment fatidique où la barque de cristal plongerai sous l'eau gelée, que la surface de celle-ci se solidifierai et l’empêcherai de remonter, la forçant à mourir noyée et à se réveillé dans le monde des humains avec la désagréable impression d'être morte une fois de plus. Le petit bateau filait depuis quelques temps déjà sur l'onde calme et paisible de l'eau, et même si Mitsuki ne voyait quasiment plus rien à cause du brouillard, elle sut qu'elle avait traverser l’entièreté du lac. Elle se leva et s'agrippa à la passerelle de cristal, se retrouvant de nouveau sur la terre ferme qui composait le sol de son monde intérieur. devant elle, et à perte de vue, s'étendait la forêt, les troncs étaient blancs, et le feuillage d'un bleu électrique laisser ses fruits - des miroirs de toutes formes et de toutes tailles - pendre à volonté. La brune frissonna, se rappelant que ceux-ci cachaient un souvenir cuisant capable de la tuer.

"Arf... Fichu monde intérieur pas capable d'être comme ceux des autres !"

Elle marcha longtemps, écoutant le son peu rassurant des miroirs qui s'entrechoquent parfois sous la brise maritimes qui hante les lieux, et se demandant quand le souvenir surgirai pour l'attaquer. Mais rien, non, rien de tout cela ne se passa, et seul le chant des miroirs résonna durant sa traversée de la forêt, pas l'ombre de cet homme si méprisable. Mitsuki en fut surprise, et en même temps heureuse, elle n'était pas sure de vouloir l'entendre aujourd'hui, surtout que remuer le couteau dans la plaie n'était pas bon pour sa santé mentale. Elle arriva enfin devant l'immense couloir menant au pied de la colonne. il était entièrement fait de glace, et le sol était recouvert d'un centimètre d'eau tiède d'où pouvait jaillir des flèches, chacun de ces projectiles lui faisaient revivre un souvenir douloureux. Oui, son monde intérieur était décidément trop étrange pour qu'elle en comprenne la signification, à moins qu'il ne s'agisse là de celle qu'elle était vraiment, et alors, cela voulait juste dire que son cœur était imprenable? Mitsuki ne savait pas, et pour l'instant, la seule chose qui lui importait était de franchir ce couloir sans être noyée de chagrin. Elle se mit donc à courir le plus vite possible, ignorant sa gène des talons, et ses cheveux fouettant son visage. Mais ce fut là son erreur.

Elle trébucha, sur un pic de glace sortit de nulle part, et s'étala de tout son long sur la surface légère de l'eau. Un mauvais pressentiment la prit, et elle tenta de se relever au plus vite, peine perdue. Des barreaux aqueux s'étaient alors formés tout autour d'elle comme une cage, et avait ensuite prit la forme d'un bloc de verre, entièrement gelé, sans aucune issue. C'était la première fois que ce phénomène agissait ainsi, et d'ailleurs l'eau qui augmentait en volume et en température ne lui disait rien qui vaille. Mitsuki se mit à taper contre la paroi de glace avec toute la force qu'elle avait, soit très peu, espérant la faire céder, tandis que l'eau caressait déjà ses mollets, s'attaquant à ses genoux. Elle cogna plus fort, tandis que son souffle se raccourcissait à cause de la panique et que l'eau montait plus vite, violant son intimité puis son ventre de ses caresses bouillantes. La brune poussa un cri de douleur à ce moment là, et tapa encore plus fort sur la paroi, sans effet, les coups résonnaient, mais aucune fissure. C'était donc ça, aujourd’hui, il/elle allait la noyer après lui avoir donner l'espoir de ne pas souffrir. l'élément aqueux augmenta encore, et il atteignit bientôt le visage terrifié de la pupille de Mayuri Kurotsuchi, emplissant sa bouche et son nez de l'eau brûlante. Elle toussa, suffoqua, et ferma les yeux, pour essayer de se calmer, alors que l'eau envahissait ses poumons et l'étouffait avec force.

Le corps de la shinigami, se trouvant alors dans les bras du jeune homme bleu, se mit à tousser à son tour, et à cracher de l'eau, comme si celle-ci s'était noyer au lieu de s'être battue contre un hollow. Sa respiration finit par se calmer doucement et à reprendre une accalmie parfaite. Les paupières de Mitsuki frémirent un peu, avant qu'elle ne les ouvres réellement, dévoilant alors deux améthystes sans pupilles, juste claire et violette, qu'elle posa sur le visage surprit de son sauveur. Et là, ce fut un choc, il n'était pas mignon comme elle l'avait pensé, de loin, non il ne l'était pas. Il était juste beau, magnifiquement beau. Il était apparemment borgne, et sa chevelure bleu électrique lui retombait en masse sur le front, un peu désordonné, ce qui lui conférait un charme fou, et d'ailleurs, la jeune fille plongea son regard dans le sien, azur, comme l'océan malgré le fait qu'elle puisse sentir au loin qu'il soit son opposé. Maitrisait-il le feu? surement, puisqu'elle était capable de dire qu'il était son yang, mais étrangement, elle n'arrivait pas à avoir peur de lui, même en sachant qu'il n'était pas de la soul society tout en possédant des capacités comme les siennes. Mais Mitsuki se fichait pas mal des règles à la SS, et ce jeune homme lui plaisait horriblement, alors que faire?

"Je... merci de m'avoir sauvé, bel inconnu..." et voilà, au moins, c'était simple, clair et concis!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre) Empty
MessageSujet: Re: La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre)   La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La peur des grenouilles est toujours la plus forte, flash-back(Libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RP Flash Back
» [RP Flash Back] PV Tania
» Un rp/combat en flash back
» [Flash-back] Promenades au Parc
» [Flash Back] La 5ème Compagnie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Rpg  :: Monde des vivants :: Karakura :: Centre ville-
Sauter vers: