Bleach Rpg
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerDernières imagesConnexion
Le deal à ne pas rater :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où acheter le coffret dresseur ...
Voir le deal

 

 Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptyMar 25 Mai - 13:15

Un shinigami exilé. Telle avait été la dernière victime de ses sautes d'humeur. Et un Menos, aussi, mais lui n'avait pas eu le temps de voir venir sa fin. Elle l'avait one shoot, et s'en félicitait.
On était la même journée, quasiment au même endroit. Cette fois, le soleil était un peu plus descendu dans le ciel, pendant le temps qu'avait duré le combat d'Itami et de Kyuuri, ce shinigami insolent qu'elle avait remis à sa place.
Aurait-elle pu imaginer faire si peu de temps plus tard une autre rencontre inattendue ?
La nuit tomberait bientôt. On avait encore la lumière du coucher de soleil, qui colorait si joliment le ciel, mais les lampadaires avaient d'ores et déjà été allumés, et illuminaient les rues.
Itami était ce genre de personnes qu'elle-même voyait comme compliquées. Jamais d'accord avec elles-mêmes. Toujours contradictoires. Et c'est pour ces deux raisons précises qu'elle traînait encore avant de regagner la Soul Society.
Il est vrai que quelques instants plus tôt, elle avait hâte d'en finir et de rentrer. Mais désormais, nostalgique, elle errait dans les rues qu'elle avait parcourues, des années plus tôt. Karakura lui faisait toujours cet effet. Obsession malsaine.
Pourtant, elle trouvait qu'elle ne s'en sortait pas trop mal. Dernièrement, elle avait atteint le shikai, son niveau continuait d'augmenter et elle ne doutait pas que son potentiel était loin d'avoir été atteint. Elle aurait pu être fière d'elle. Le souci, c'est qu'elle aurait aimé que quelqu'un d'autre le soit. On a tous sa fierté, et Itami peut-être plus encore, mais qu'est-ce que l'auto-admiration ? Qu'on est heureux, quand quelqu'un nous admire, nous fait remarquer à quel point on a progressé, on a avancé, on s'est amélioré.
En ce début de soirée, Itami était triste. Et si elle n'avait pas été elle-même, elle se serait peut-être même laissée aller à pleurer. Mais elle était elle, insolente, impertinente, imbue de sa propre personne, et en apparence toujours sûre d'elle, tellement sûre...
Quand tout n'est qu'illusion. Quand on essaye de montrer une autre image de soi-même. Quand on se forge une carapace pour enfermer ses sentiments, quand on les enfouit au plus profond de son être, pour ne pas flancher. Montrer qu'on est fort. Montrer qu'on ne craque jamais.
Un mental d'acier.
Itami misait tout sur le mental.
Mais parfois, on a envie de se laisser aller. De craquer, justement. De briser cette carapace qui ne nous endurcit pas, au contraire, qui nous détruit petit à petit, alors que nos sentiments nous rongent de l'intérieur.
Nostalgie.
Ainsi, elle était toujours là. Après tout, personne ne l'attendait. Ni ici, ni là-bas, à la Soul Society, ni ailleurs.
Amertume.
Et si jamais quelqu'un l'avait fait, si jamais quelqu'un avait un jour guetté son retour, elle n'en avait aucun souvenir, et peut-être ne se le remémorait-elle jamais.
Tristesse.
Et ce passé, ce passé dont elle ne parvenait pas à retrouver plus que de minces fragments... Ce passé inconnu qui pourtait l'éveillait, la nuit, après l'avoir guettée au détour d'un cauchemar.
Souffrance.
Si un jour elle retrouvait son meurtrier, celui qui lui avait ôté la vie, celui qui l'avait arrachée à ceux qu'un jour, elle avait aimés, ceux qui un jour l'avaient aimée, arrachée à son adolescence...
Colère.
Elle le lui ferait payer. Elle le ferait souffrir, autant qu'elle-même avait souffert, autant qu'elle-même souffrait encore, autant qu'elle souffrirait tant qu'elle n'aurait pas obtenu sa revanche.
Vengeance.
Pour être enfin en paix avec elle-même. Retrouver, peut-être, son passé, faire un pacte avec le passé, voir enfin un futur meilleur. La lumière au bout du tunnel.
Espérance.
Que lui restait-il d'autre que l'espoir ? Elle n'avait rien d'autre, non, rien d'autre.
Désespoir.
Sentiments mitigés, réflexions qui l'avait menée dans le centre ville. Sur la vitrine d'un magasin, une affiche montrait la photo d'un petit garçon, qui souriait à l'objectif d'un sourire édenté. "Avez-vous vu ce garçon ?" Est-ce qu'un jour, une telle affichette avait été à son effigie ? Est-ce que son visage et ses cheveux blonds avaient attiré l'attention de quelqu'un ? Ou est-ce qu'au contraire on était passé devant, la laissant anonymement mourir quelque part ? Ou encore, est-ce que son cadavre, seul reste de sa vie passée, reposait depuis longtemps dans le calme paisible d'un cimetière ?
Elle tentait de s'imaginer, rentrant elle aussi chez elle, portant un uniforme de lycéenne, une jupe, son sac à la main, riant avec un groupe d'amies.
L'amertume lui étreignait la gorge.
Elle était sans doute morte à cette période là, pendant son lycée. Elle ne devait pas avoir plus de quinze ou seize ans à ce moment-là. Mais comment, comment ? Comment était-elle morte ? Etait-ce le hasard ? Etait-ce le destin ? Une maladie ? Un assassin ? Un meurtrier involontaire ?
Elle s'engagea dans une ruelle paisible. Et pila net. Leva la tête comme un chien à l'affût.
*Ce reiatsu... J'en ai déjà rencontré un semblable !*
De ça, elle s'en souvenait. C'était le combat qui avait vu le commencement d'une nouvelle période de sa vie. Quand elle avait cessé d'être un anonyme shinigami qui suit mécaniquement les ordres. Quand elle s'était réveillée, et qu'elle s'était dit qu'elle allait devenir forte, beaucoup plus forte, et qu'un jour, tout ça ne serait que mauvais souvenirs.
C'était ici même, à Karakura, berceau de sa vie et de sa mort, qu'elle l'avait rencontré. Son nom lui échappait soudainement, alors que justement elle tentait de se le remémorer. Ah, mémoire défaillante... K... Quelque chose. Sur le bord du fleuve qui traversait la ville.
Il était tout près. Dans la rue d'à côté, sans aucun doute.
Elle sauta sur un balcon, puis sur la terrasse d'à côté, et passa enfin sur le toit. Elle le traversa rapidement, puis s'arrêta au bord.
Elle dominait la ruelle en question. Et là, elle le voyait clairement. Un jeune homme, qui avait l'air d'avoir autour d'une vingtaine d'années, et des cheveux blonds.
Elle sauta, et atterrit juste à côté de lui. Un humain se serait brisé la jambe. Elle, qui était une shinigami, toucha le sol avec légèreté, et se redressa avec sûreté.
-Salut ! lança-t-elle négligemment.
Elle chassa son pêle-mêle d'émotions. L'heure n'était plus aux sentiments.
-Désolée de t'interrompre dans tes occupations, étranger, mais puis-je te demander ton identité ?
Il la dominait d'une vingtaine de centimètres environ. Cependant, contrairement à ce qui la hantait perpétuellement, cela n'aurait pu lui ôter son assurance.
-Je me présente, Itami, shinigami de la 10ème division !
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptyMar 25 Mai - 14:20

Depuis combien de temps ce jeune homme erre dans la triste ville en ruines qu'est Karakura, Sakon ne le savait pas. Mais une chose est sûre, elle était son domaine, sa nouvelle maison, son terrain et en fin de compte ses souvenirs. Mais une question se posait: serait-elle sa tombe? Sakon n'était pas pas contre cette idée, il commençait à être nostalgique des choses passées... Nostalgie, un bien grand mot, "manque" aurait été plus approprier.

Sakon repensait à son enfance, élevé comme un futur guerrier qu'il était devenu, aimé comme un fils prodigue qui n'a plus le pouvoir de retourner près des siens. La guerre l'avait adopté, dépouillé, puis abandonner sans rien lui laisser, malheureusement Sakon la considérait comme bien le plus précieux, la faculté de pouvoir se battre pour se défendre, défendre les siens, faire respecter son honneur, et enfin, accroître son pouvoir. Sakon avait combattu pour toutes ces choses, mais avait pratiquement tout perdu.

La mort:
Il y eut un temps, raconté dans les livres d'histoire, un temps dans lequel avait vécu Sakon, où la mort était chose habituelle de par la guerre. Durant cette période, la mère de Sakon décida de s'abandonner dans la mort et de laisser son fils, peu de temps après, son père décida lui aussi d'arrêter de lutter pour enfin succomber à ses blessures. La loi des séries avait voulut que Sakon meure en combattan pour la survie d'un de ses compagnons qui, lui, avait abandonné. Depuis Sakon avait mûri et grandi dans la Soul Society. Après avoir intégrer les rangs des shinigamis, son mentor le trahi et l'élimina.

Ainsi Sakon se retrouve à errer la nuit dans la petite ville de Karakura, contant les cadavres, se remémorant la triste bataille qu'est sa vie. Sa mère, son père, lui-même et enfin ce qui reste de lui, quatre morts et il est toujours là. La mort ne veut pas de lui mais lui ne devient l'ombre que de lui-même. Sakon se dit qu'il finira par y laisser son âme, dans cette petite ville, après autant de trahisons.

Mais tant qu'à faire, pourquoi ne affronter la mort une cinquième fois? se dit Sakon en analysant le reiatsu qui s'approchait. Il en était sûre, que c'était un potentiel adversaire qui était aussi potentiellement hostile. Sakon voulait combattre, plus personne n'était son ami. Il avait rejoint les vizards seulement pour préparer sa vengeance mais rien ne l'intéressait dans ce groupe. Le monde entier se retrouvait contre lui ou peut-être était-ce le contraire...

Sakon se préparait à un danger qui semblait pourtant incertain, quand, soudainement, aussi légère que la rosée matinale, une jeune femme aussi belle que le monde pouvait la proclamer se posa doucement à ses cotés, lui fit un sourire, le salua et l'interrogea sur son identité. Puis elle se présenta...

-Je me présente, Itami, shinigami de la 10ème division !

Derrière tous les rayons de soleil peut se cacher l'ombre la plus infâme...

Sakon répondit:
-Mon nom est Shima, Sakon Shima, ex-soldat de la neuvième division du seireitei, expert en interrogatoire, et à présent un vizard étonné de rencontrer une shigami faisant sa ronde nocturne. Il est bien tard pour un rayon de soleil de briller...

Sakon avait essayé de cacher son inquiétude derrière un compliment qui lui aussi, avouera t-il était caché. Tout en surveillant la jeune femme Sakon cherchait son zanpakuto du regard, malheureusement sa sale manie d'envoyer bouler son arme quelque part pour éviter d'avoir à l'utiliser compliquait la chose.

Sakon espérait qu'elle ne remarque rien et qu'elle ne se mette pas à l'attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptyMer 26 Mai - 23:18

-Mon nom est Shima, Sakon Shima, ex-soldat de la neuvième division du seireitei, expert en interrogatoire, et à présent un vizard étonné de rencontrer une shigami faisant sa ronde nocturne. Il est bien tard pour un rayon de soleil de briller...
Itami, stupéfaite, cligna rapidement des yeux, fixant d'un air ahuri le dénommé Sakon Shima, et eut besoin de plusieurs instants pour répondre. Heu... Ce type était-il un charmeur né, un dingue, ou essayait-il juste de se la mettre dans la poche ? "Un rayon de soleil" ? L'avait-il seulement bien regardée ? Elle avait de la poussière plein ses vêtements, une écorchure dans le cou, suite à son combat d'un peu plus tôt, un zanpakutô au côté et l'air à côté de la plaque. Et elle se baladait au milieu d'une ville fantôme, en ruines. Ah, il était beau, le rayon de soleil !
-Fais pas trop gaffe à la question, mais je peux pas m'en empêcher... T'as fumé quoi là ? Parce que rayon de soleil... Faut arrêter le saké. Non, sérieusement, tu carbures à quoi ? Ca a l'air cool.
Hé bien, elle aussi, elle commençait à sortir des âneries. Faut arrêter l'alcool ma fille. Tu vas finir par te foutre en l'air. Bon. Les choses sérieuses.
-Expert en interrogatoire ? On s'en tape. Ex-shinigami ? Ca, ça m'intéresse. Figure-toi que j'en ai croisé un pas plus tôt qu'il y a...
Elle jeta mécaniquement un coup d'oeil à son poignet. Mais... Que ? Ah oui, elle n'avait pas de montre.
-Ouais, 'fin tout à l'heure quoi. Vous faites une réunion d'anciens combattants ? Désolé pour toi, j'ai tendance à pas pouvoir blairer les déserteurs et les lâches qui fuient la Soul Society. Pour finir, cette histoire de vizard, j'ai pas tout compris. J'en ai croisé un autre, comme toi. Pas de chance, à l'époque je n'ai pas été en mesure de lui mettre une raclée. Y a moyen de se rattraper, désormais.
Pendant qu'elle monologuait -avait-elle pris un coup sur la tête récemment pour se mettre soudain à être aussi bavarde ?!-, Sakon semblait chercher quelque chose du regard.
Itami avisa alors qu'il ne portait pas de zanpakutô. Pas la moindre arme apparente.
-T'as un cure-dent caché dans les plis de tes vêtements ? Parce que sinon, j'en ai vraiment pas pour longtemps.
Méfiance cependant. Il avait peut-être une parfaite maîtrise du kidô, son propre point faible. Cependant, son reiatsu ne semblait pas très élevé, et bien moindre que le sien. Sans doute qu'intérieurement, il redoutait le combat, ou du moins ne le désirait pas. Mais Itami avait cette façon de balayer tout sentiment néfaste pour être ensuite animée de son habituelle soif de combat, de sang, de sueur, de lames qui se cognent et s'animent.
Un sourire sadique illumina son visage. Il dût briser définitivement l'idée première -et ô combien stupide !- du vizard de rayon de soleil. Non, ce n'était pas un ange, pas un cadeau du ciel, pas un plaisir. Simplement une shinigami avide de combat et de victoires, de gloire et de puissance. Si la nuit tombante lui offrait un adversaire supplémentaire, elle le prenait volontiers ! Elle se voyait destructrice, bien plus forte qu'elle ne l'était en réalité, mais encore loin de ce qu'elle désirait être un jour. Il lui restait du chemin à parcourir, ça oui, mais elle le voyait non pas long, périlleux et hérissé de cailloux, mais plus court, utopique. Itami était trop imbue d'elle-même, c'était un fait. Aveuglée par sa fierté. Bien évidemment, elle s'en rendait compte, mais, somme toute, cela lui permettrait en même temps d'en quelque sorte trouver des réserves cachées, le courage et la force de se relever, encore et toujours, tant que son corps n'était pas en miettes. Alors elle ignorait ce défaut, comme tout les autres. Après tout, ils étaient elle. Elle était eux. Ils étaient leur part d'elle-même, ce qui faisait son être, son caractère, son comportement, et donc intervenait directement sur ses actions.
Raison pour laquelle elle allait combattre, pour le plaisir de combattre. Elle n'avait à priori rien à reprocher à Sakon Shima. Elle ignorait ce qu'était un vizard, et, bien qu'il s'agisse de sa seconde rencontre avec l'un d'entre eux, elle aurait été tout à fait incapable d'expliquer en quoi ils étaient différents d'elle-même. Elle n'avait aucun autre grief, si ce n'est peut-être celui d'avoir lâchement abandonné la Soul Society. Oui, Sakon avait sans aucun doute ses raisons, mais cela restait tout de même intolérable. Sauf qu'au fond... En quoi cela la concernait-elle ? Son combat avec Kyuuri l'avait fait réfléchir... Ce n'était ni son travail, ni son rôle. Et à part sa conscience et son caractère épouvantable, rien ne justifiait qu'elle s'en mêle.
Donc voilà. Elle l'avait sous la main, elle avait besoin de s'occuper, et laisser filer un adversaire potentiel ne lui ressemblerait guère. Imaginez un enfant jouant avec des fourmis, s'amusant à toutes les capturer ou les écraser. S'il en voit une qui s'échappe, il ne la laisse pas faire, en se disant qu'il y en aura bien d'autres. Non, il s'évertue à la rattraper, et lui fait subir le même sort que ses congénères. Itami était faite de la même façon. Dès qu'elle croisait quelqu'un, elle le triait : "ADVERSAIRE POTENTIEL", "ON S'EN TAPE". Les cafards parmi les fourmis. Les inintéressants.
Celui-là paraissait fascinant. Un magnifique spécimen.
A table.

Shunpô. Elle se déplaça ainsi très rapidement derrière celui dont elle avait décrété d'office qu'il serait son adversaire. Elle maîtrisait parfaitement bien le shunpô, à la différence du kidô -tant qu'à faire, autant compenser, autant être bonne quelque part...-, et elle aimait à l'utiliser.
Elle dégaina son zanpakutô, et s'apprêta à l'abattre, prête à trancher la chair tendre de son adversaire de sa lame.
Soudainement, quelque chose lui fit relever la tête brusquement. Elle fit un bond en arrière, puis se figea. Un nouveau reiatsu était désormais détectable. Sans doute environ du même niveau que celui de Sakon Shima. Mais à une différence près, et de taille : celui à qui il appartenait était un shinigami, sans aucun doute possible. Un exilé de plus à ajouter à sa collection de la soirée ? Ou un allié ? Ce shinigami avait-il des intentions hostiles ? Rien ne lui permettait de différencier le reiatsu d'un shinigami du gotei 13 de celui d'un shinigami exilé. Elle ne le pourrait que de visu, lorsque celui qui traînait dans le coin se montrerait. Allait-elle devoir affronter deux adversaires ? Ce shinigami était-lui un traître, un allié du vizard qu'elle avait devant elle ?


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptyJeu 27 Mai - 15:23

« Une balade a Karakura pour se reposer… Quelle idée absurde… »

Tel était mes mots, ceux d’un shinigami de la 8ème division des armées de la cour. Je revenais du Rukongai, plaies et coupures sur le corps, ayant fini ma ronde. Arrivé aux quartiers de la 4ème division, un shinigami me vit et cria aussitôt :
« Vite, de l’aide ! »
Je lui dit, en tout honnêteté que je n’avais pas besoin de soins, que je me remettrai seul, et qu’il fallait plutôt venir en aide aux malheureux que j’ai combattu il y a quelques heures. Leurs poisons supprimant le reiatsu me permit d’effectuer un entrainement digne de ce nom. Les effets de celui-ci ont complètement disparus. Je sentais mon reiatsu bouillir en moi. D’ailleurs, c’était beaucoup plus fort que d’habitude. Ce n’est pas l’effet d’un reiatsu qui augmente dut a un entrainement ou a un combat… c’était une sensation… de déchainement. Comme si ma pression spirituelle voulait s’échapper de mon corps et tout détruire. Peut-être est-ce dut a l’entrainement sans kido ni shunpô ? Peut être faut il que j’utilise du reiatsu pour que je me sente mieux ? Voila pourquoi j’avais besoin d’un combat, d’un affrontement. Et à la place, j’étais sur un lit d’hôpital, car l’infirmière ne voulait pas me laisser partir. Mes blessures sont guéries, je suis donc sorti par la porte de derrière pour éviter les infirmières. J’étais désormais dans les quartiers de la 4ème. Un homme était assis, non loin de la. Quand je passa a côté de lui, il me fit :
« Alors ? »
Je fus assez surpris. Déjà que je ne connais pas la raison de son intervention, mais en plus je ne comprends pas ce qu’il vient de me dire.

« Pardon ?
-Comment se sont passés vos soins ? Fatigué ?
-Cela ne vous regarde pas.
-Je le vois. Je le sais. Vous êtes fatigués. Rien ne vaut une balade dans la tranquille ville de Karakura ! Faites moi confiance, ca vaut le détour. »

Je tourna à droite, et ne le vit plus. J’étais sur le point de rentrer dans les quartiers de la 8ème, mais à la place, j’ai écouté cet homme. Je me dirigeai vers un portail pour me rendre à Karakura. C’est ridicule. Pourquoi l’ais-je écouté ? La curiosité, peut être. Je n’ai jamais vu cette ville, mais on en parle souvent à la Soul Society. Des propos comme « la grande bataille de Karakura », ou « la ville possédant le plus grand nombre de pression spirituelle ». Et quelques heures plus tard, j’étais la, marchant sur les trottoirs de Karakura, passant a côté de magasins, de maisons et de… de je-ne-sais-quoi d’ailleurs. Le monde des humains m’étonnera toujours. Mais je m’ennuie.
« Je vais retourner à la Soul So… »
Je m’arrêta net. Je viens de repérer un reiatsu. Non attend. Deux reiatsus. Ils sont différents de ceux des humains, bien plus grands. Je me mis à courir de toit en toit pour m’approcher. L’un des reiatsu était celui d’un shinigami. Il était environ deux fois supérieur au mien. L’autre… je n’en ai aucune idée. C’est la première fois que je ressens un tel reiatsu. Il est à peu près du même niveau que le mien. Plus je m’approchais, plus la distinction des reiatsus était facile. Celui du shinigami est bien deux fois supérieur au mien, voir même un peu plus. Toutefois, le reiatsu inconnu était un peu moins grand que le mien. Je bondis sur un balcon, et sauta sur un réverbère. Je regarda en face de moi, un peu plus loin dans l’allée. Un homme est assis, il semble perturbé. Et il y a de quoi. Une femme était derrière lui, une épée à la main. Cette épée, c’est un zampakuto. Le reiatsu de shinigami vient d’elle. L’autre reiatsu étrange vient donc de cet homme. Je descendis du réverbère pour voir ca de plus près. La jeune fille me regardait, elle avait sans l’ombre d’un doute remarqué ma présence bien avant que je n’arrive. Je m’approcha d’eux. L’homme est blond, et semble chercher quelque chose. Il est grand -plus grand que moi en tout cas- et porte des vêtements… originaux. La fille est blonde, petite -plus petite que moi- et belle. Elle a l’air blessé, et ces vettements sont couverts de suie et de poussière. Je m’arrêta à quelques mètres des deux individus par méfiance. D’un ton calme et déterminé, je m’adressa alors à la fille :

« Bonjour. Jale Ayuga, shinigami de la 8ème division. Puis-je connaitre votre nom ? »

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptyJeu 27 Mai - 18:11

La fille était mignonne, mais elle parlait vraiment beaucoup. Sakon commençait à désespérer de pouvoir commencer un combat, il avait déjà renoncer à chercher son zanpakuto vu que la fille avait remarquer qu'il n'en avait pas. Mais une chose changea par rapport à la première impression, la fille déteste les déserteurs et elle compte bien lui faire la peau, ce qui n'avait fait que lui donner envie de se battre. Sakon devait être un petit peu cinglé, masochiste même, cette fille était 2 fois plus puissante que lui, mais il avait envie de la frapper juste parce qu'elle a mal réagit à son compliment. En plus de ça elle avait l'air de se moquer de lui.

Un pain, il voulait seulement lui mettre un pain en pleine poire même s'il devait y passer. Pour ne rien enlever à son délire, ses sens de hollow avaient remarquer le reiatsu d'un autre shinigami beaucoup plus loin au moment où la fille avait commencer à lui parler, mais il ne s'en était pas occuper parce qu'il ne se dirigeait pas vers eux. Mais maintenant ce shinigami les avait remarqué et se ramenait par ici. De son coté la fille avait exécuter un shunpo derrière Sakon et se préparait à l'attaquer, mais c'est à ce moment là qu'arriva l'autre shinigami.

Sakon commença donc son légendaire monologue intérieur qu'il se faisait avant chaque combat pour récapituler la situation:

-Bon voici le topo, la shinigami me hait et moi je la trouve jolie, ce qui ne m'empêchera pas de lui enfoncer rien qu'une fois mon poing au fond de sa face. Elle est 2 fois plus puissante que moi, mais les traces sur ses mains laisse entendre qu'elle utilise beaucoup son zanpakuto ce qui suggère que ce ne doit pas être une lumière en kido, ce qui me laisse aussi un avantage. Passons maintenant au shinigami enquiquineur qui se pointe au mauvais moment. Son reiatsu est un chouïa plus élevé que le mien, ce qui n'est pas un problème, par contre il à l'air en pleine forme. Je préfère considérer qu'il sont à deux contre moi et techniquement et statistiquement parlant, je n'ai aucune chance de m'en sortir ce qui me met dans une certaine euphorie. J'aime donc tant les combat que ça? Je laisserais le temps répondre à cette question. Bon, j'ai ma stratégie, celle qui me permettra de survivre le plus longtemps possible. Il est temps de passer à l'action.

Sakon dit tout haut en s'adressant au nouveau arrivé:

- Hey shinigami, tu as empêché ma nouvelle amie de m'attaquer en t'imposant à nous n'importe comment. Par ta faute elle a été distraite, et elle a de la chance que je sois assez galant pour ne pas en avoir profiter. Donc je te laisse le choix, ou tu dégage en faisant comme si de rien était, ou tu tu descend pour aller aider ta copine. Enfin pour ta première question, mon nom est Sakon Shima. Maintenant la balle est dans ton camp.

Sur ce, Sakon se précipita vers un bâtiment quelconque, sauta sur un balcon, croisa les bras et observa la réaction des deux shinigamis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptyJeu 27 Mai - 22:34

Le shinigami inconnu était perché sur un réverbère. Son regard croisa celui d'Itami, puis il descendit de son perchoir. Lui aussi dépassait Itami en taille. Néanmoins, il paraissait plus jeune qu'elle.
Il s'arrêta à quelques mètres de Sakon et Ita, et dit, en s'adressant à la jeune fille :
-Bonjour. Jale Ayuga, shinigami de la 8ème division. Puis-je connaitre votre nom ?
Itami avait entrouvert la bouche pour répondre lorsque Sakon parla à sa place.
-Hey shinigami, tu as empêché ma nouvelle amie de m'attaquer en t'imposant à nous n'importe comment. Par ta faute elle a été distraite, et elle a de la chance que je sois assez galant pour ne pas en avoir profiter. Donc je te laisse le choix, ou tu dégage en faisant comme si de rien était, ou tu tu descend pour aller aider ta copine. Enfin pour ta première question, mon nom est Sakon Shima. Maintenant la balle est dans ton camp.
La jeune shinigami de la 10ème division était frustrée d'avoir été interrompue alors qu'elle s'apprêtait à parler, et, lorsqu'elle prit la parole à son tour, cela devait se sentir dans sa voix :
-Shinigami de la 8ème division, je suis Itami, de la 10ème. Comme l'a mentionné l'autre, là, je m'apprêtais à lui faire sa fête, et tu m'as dérangée. Alors tu peux rester et regarder, mais pas gêner. Contemple, et prends-en de la graine, petit.
Elle reposa le regard sur Sakon, et s'apprêta à dire autre chose, lorsqu'elle se figea brusquement. Son regard se voila.
De l'autre côté de ces yeux désormais sans expression, se déroulait quelque chose de tout à fait surprenant.

Flash-back.
Une piste terreuse entourée d'une barrière. Sur le chemin étroit passent des quads à intervalles irréguliers.
Une jeune fille est assise sur la barrière de bois peint en blanc, et une autre est appuyée contre. Elle gratte avec l'ongle la peinture qui s'écaille.
La première, une brune, a de longs cheveux, qui lui tombent devant le visage. Sa jupe plissée lui arrive juste au dessus des genoux. La seconde est blonde, et a les cheveux bien plus courts, et plus raides aussi. Elle porte une combinaison rouge et noire, et, à côté de son pied droit, gît un casque, noir lui aussi.
Un garçon, vêtu d'une combinaison du même style, mais vert foncé, court vers elles en agitant le bras. Il crie un nom, qui paraît inaudible. Pourtant, les deux jeunes filles l'entendent. Mais ce nom... Ce nom ! Si elle aussi, elle parvenait à l'entendre...
La brune relève la tête, la blonde se retourne. En apercevant l'arrivant, un sourire éclaire son visage, et elle se hâte de ramasser son casque et de s'élancer vers lui. L'autre descend lentement de la barrière, tapote sa jupe comme pour l'épousseter, puis se dirige sans se presser vers les deux autres adolescents.
Les deux jeunes filles ont l'air d'avoir une quinzaine d'années. Leur compagnon, lui, semble légèrement plus jeune. Peut-être quatorze ans à peu près, pas plus, pas beaucoup moins. Il a l'air joyeux, réjoui, enthousiaste. Une conversation animée s'engage entre la blonde et le garçon. Itami n'en perçoit pas un mot. Elle contemple ses propres souvenirs comme une spectatrice. Elle n'en est plus l'actrice principale. Elle se voit comme elle verrait un film. Voilà. Elle est spectatrice du film de sa propre vie.
Si elle ne peut entendre leurs mots, elle peut en revanche comprendre ce dont il s'agit. Le jeune garçon communique avec force gestes. La fille tient son casque sous le bras, mais rit souvent. Elle paraît heureuse. Leur amie se tient plus en retrait, et reste silencieuse. Mais elle n'intéresse pas Itami.
Non, celle qu'elle ne parvient pas à quitter des yeux, c'est la seconde, la blondinette... Elle-même. Quelle étrange impression cela fait de se contempler ainsi...
Puis, un nuage de brume épais. Il manque un morceau.

Le souvenir interrompu reprend. Cette fois, elle voit de l'intérieur de son corps. Elle n'est plus observatrice extérieure, elle voit avec les yeux de l'adolescente qu'elle a été autrefois.
Elle sent le vent sur ses joues. Elle porte de grosses lunettes qui lui montent jusqu'en haut du front, là où se trouve le bas du casque, et qui descendent jusqu'à ses pommettes. Elle fonce sur un quad. Ornières, cailloux, branches qui lui fouettent le haut du casque ou l'épaule. Terrain accidenté.
Elle entend derrière elle le son d'un second engin.
Elle débouche hors de la forêt de conifères, à l'endroit où elle était plus tôt. Cette fois, il n'y a plus que la jeune fille brune appuyée à la barrière. Elle ne peut pas se retourner, mais elle se doute que le garçon aux cheveux blonds conduit le second véhicule.
Un virage la ramène dans les bois.
Elle passe sur un petit pont en bois qui enjambe un ruisseau presque à sec. Ensuite, la piste s'élargit. Le bruit du deuxième engin s'intensifie, se rapproche. Son compagnon (son ami ?) s'apprête à la doubler. Un virage approche. Sa main tourne la poignée, le quad accélère.
Plus que deux mètres. Il faut qu'elle freine.
Un mètre. Sa volonté lui dit de tourner cette fichue poignée. Mais l'Itami d'alors était aussi obstinée que celle d'aujourd'hui, et elle ne ralentit pas.
A l'entrée du virage, où la piste se resserre dangereusement, les deux véhicules se présentent de front, côte à côte. Seul un des deux peut passer. Mais aucun ne renoncera.
Ce n'était qu'une course amicale. Le moyen de s'amuser entre amis.
Le quad du garçon était à gauche, à l'intérieur, celui d'Itami, à l'extérieur, à droite donc. Elle tourne plus tôt que lui, et une des roues gauches de l'engin touche l'autre véhicule.
Déstabilisée, la jeune fille braque. Elle sort de la piste. Sa roue avant droite s'enfonce brusquement, dans un creux. Il s'immobilise brutalement, et l'adolescente est projetée en avant.
Elle atterrit lourdement et rudement, plusieurs mètres plus loin, après un impressionnant vol plané.
L'autre quad s'est arrêté, le garçon blond se précipite. A ce moment précis arrive une motocross, que le conducteur arrête également, et range en dehors de la piste, avant de courir vers les deux adolescents.
Itami git par terre. Elle avait envie de hurler qu'elle est vivante, elle a envie de remuer, de se relever, mais en vain. Elle crie intérieurement, mais elle le sait, sa vie s'est arrêtée ici, bien des décennies plus tôt.
Elle n'est pas morte de la main d'un hollow.
Elle n'a pas été renversée par une voiture.
Elle n'est pas morte d'une maladie.
Elle était simplement une adolescente risque-tout, qui avait envie de prendre du bon temps.
Et elle en est morte.

Coupure. Puis, à nouveau, elle contemple la scène du haut. Le jeune blond se tient, effondré, près du corps immobile d'Itami. Il pleure. L'autre homme, l'inconnu, qui n'a apparemment rien à voir avec eux, le fixe, debout, à son côté.
Puis il pose la main sur l'épaule de l'enfant.
-Tu vois, la mort peut se cacher partout. Les secours ne vont pas tarder à arriver, mais je pense qu'on ne peut plus rien faire... J'ai essayé... Je suis pas médecin, moi... Regarde-la, gamin. Et fais toi la promesse d'être prudent à l'avenir. Prends-en de la graine, petit.

Fin du flash-back. Retour au moment présent.
Une goutte de sueur perle en haut de son front. Ses jambes tremblent. Pour peu, elle se laisserait tomber à genoux.
Tuée... Dans un accident de quad ?!
Mais ce garçon... Le blond... Etait-il un ami, un cousin... Son frère ?
Et ce nom qu'elle n'avait pas entendu, quel était-il ? Etait-ce même un nom ? Etait-ce plutôt un surnom ?
Elle l'ignorait.
Elle pensait avoir été éclairée par ce flashback qui la laissait haletante, brisée, mais en réalité, il ne faisait que soulever d'autres questions supplémentaires.
Et il ne lui apportait pas la réponse la plus importante : quel était ce mot pas entendu, comme brouillé ?
Quant à sa mémoire... Sans doute l'avait-elle perdu suite au choc.

Elle inspira profondément, puis releva la tête vers Sakon et Jale, qui la fixaient. Surpris, déstabilisés, que pouvaient-ils bien ressentir ?
Elle les regarde, puis d'un ton qui se voulait sûr, dit :
-Hé, quoi ? Vous vous croyez au zoo ? Qu'avez-vous donc à me fixer ainsi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptyVen 28 Mai - 14:54

L’homme aux cheveux blond leva les yeux sur moi, puis resta figé. Il doit être en train de réfléchir a une stratégie, ou quelque chose du genre. Il se leva, puis me fit :
"Hey shinigami, tu as empêché ma nouvelle amie de m'attaquer en t'imposant à nous n'importe comment.
Sa nouvelle amie ? Non, il doit surement inventé ca pour que je sois confus.
Par ta faute elle a été distraite, et elle a de la chance que je sois assez galant pour ne pas en avoir profiter.
Hmpf. Il ne l’aurait même pas atteint. Elle est bien plus puissante que lui, elle aurait vu son attaque arrivée.
Donc je te laisse le choix, ou tu dégage en faisant comme si de rien était, ou tu descend pour aller aider ta copine.
Ah… maintenant, c’est MA copine… Faudrait savoir, imbécile.
Enfin pour ta première question, mon nom est Sakon Shima. Maintenant la balle est dans ton camp."
Apres cette phrase, il sauta sur un balcon, et nous épia.
« Cette question ne t’étais pas adressée. Je pense que tu as dût remarquer la différence de force qu’il y a entre toi et moi. Et avec la jeune fille qui se trouve en face, n’en parlons même pas. Donc je ne suis pas sur que tu devrais être aussi téméraire. »
Ca frôle presque le suicidaire. Il a tellement l’air confiant. Je tourna alors mes yeux vers cette fille, qui n’avait pas parlé depuis notre rencontre. Elle regardait Sakon d’un air méprisable, lui reprochant quelque chose. Elle se tourna alors vers moi et fit :
"Shinigami de la 8ème division, je suis Itami, de la 10ème. Comme l'a mentionné l'autre, là, je m'apprêtais à lui faire sa fête, et tu m'as dérangée. Alors tu peux rester et regarder, mais pas gêner.
Mmmh… Ca na pas l’air d’être une tendre non plus…
Contemple, et prends-en de la graine, petit."
Apres cette phrase, elle eut une réaction plutôt bizarre. Ses yeux étaient devenus tous ronds, et son visage ne laisser transparaitre aucune émotion. Je continuai de la contempler, elle n’a pas l’air dans son état normal. Un peu plus tard, ses mains tremblait légèrement. On pourrait lire de la peur dans ses yeux. Qu’est ce qu’il lui arrive ? Est-ce un souvenir enfouie remontant a la surface, ou peut être… Je regarda Sakon. Il la regardait toujours. C’est peut être lui qui utilise une sorte d’hypnose qui la fit réagir ainsi. Je posa ma main sur la garde de mon zampakuto, me préparant a aller droit sur lui, pour être sur que mon hypothèse est fausse, ou non. Puis soudain, elle bougea. Non, elle tremblait. Je recula mon pied gauche pour utiliser un Shunpô et arriver sur Sakon, mais je retira cette idée de ma tête.
« tu peux rester et regarder, mais pas gêner »
Mon acte ne lui aurait pas plu. Elle avait l’air sur d’elle. Je n’ai pas à intervenir. Si ca se trouve, L’autre perché sur le balcon n’a rien à voir avec ca. Je regarda alors Itami, qui s’apprêtais à parler. Son regard avait changé, elle avait le même qu’au moment où je l’ai vu la première fois. Elle annonça :

"Hé, quoi ? Vous vous croyez au zoo ? Qu'avez-vous donc à me fixer ainsi ?"

Je ferma les yeux et eut un petit sourire sur le côté. Elle a eu un moment de faiblesse, perdue dans ses émotions. Elle a utilisé l’humour pour le dissimuler. Je m’adossa contre un mur, posa le pied gauche sur celui-ci et croisa les bras. Lui répondre serait inutile. Je n’ai qu’à la laisser s’amuser avec Sakon. Je baissa la tête, et ferma les yeux, attendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptyVen 28 Mai - 16:49

-PFFFFFF!!! Ces deux shinigamis sont vraiment comiques à regarder. Il y a tout d'abord cette fille qui paraissait si sûre d'elle tout à l'heure, mais maintenant voilà qu'elle se perd dans ses pensées et qu'elle se met à trembler. D'un autre coté, il y a le shinigami blondinet qui me regarde depuis tout à l'heure avec son air ahuri. Il doit me prendre pour un imbécile prétentieux qui se surestime trop en croyant pouvoir les battre tous les deux. Mais c'est lui l'imbécile!!! Bien sûre que je sais qu'ils sont trop fort pour moi, je veux seulement les combattre pour réaliser un de mes dessins, quelque chose de très important en fait. Tout compte fait cette bataille sera beaucoup plus profitable à moi qu'à eux, dommage qu'ils ne le sauront jamais. Cela m'arrange d'avoir perdu mon zanpakuto, j'arriverais mieux à faire ce que j'ai à faire en utilisant le hakuda. Franchement, vous les shinigamis, vous êtes vraiment pas intelligents. Je vous déteste parce que vous êtes faibles d'esprit, à commencer par les trois autres traîtres. Je promets que je me vengerait de tous les shinigamis.

Sur ce , Sakon mis ses mains dans ses poches et prit deux mouchards spirituels, qu'il avait acheté au magasin d'Urahara, en faisant en sorte que personne ne le voit.

- Voilà, un joujou dans chaque main!!! Il est temps de passer à l'attaque. Apparemment ils ne sont pas dans la même division, donc je vais commencer par attaquer la fille, elle a l'air dans les vapes, puis il faudra absolument que je touche le blondinet pour mener à bien mon plan. ... Ne voilà t-il pas que la "Belle au bois dormant" se réveille, je sens que je vais m'amuser!!!

La fille dit: "-Hé, quoi ? Vous vous croyez au zoo ? Qu'avez-vous donc à me fixer ainsi ?"
Le garçon quand à lui posa son corps sur le mur, sûrement en attendant que l'action se passe. Sakon lui lança:

- Hey blondinet!!!, lui décocha un sourire et lui fit un signe "peace and love".

Sakon utilisa alors en un éclair le shunpô pour se propulser devant la dénommée Itami, attrapa son bras et lui envoya un uppercut dans le ventre et lui dit aussitôt:

-Oh!! Bat-toi plus sérieusement, si tu te met à réfléchir comme ça, même moi je serais capable de te battre donc fais moi le plaisir de te concentrer de te concentrer sur le combat. Merci!

Sur ce , Sakon prit du recul et regarda la réaction des deux shinigamis, se ressaisit et lança un sort de bakudo en direction de la fille:

-Désintégration, chien noir de Rondanini, lève les yeux et brûle, que mon pouvoir te terrasse ! Bakudo n°9: Geki !!!

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptyVen 28 Mai - 19:04

Ennui

En marchant dans la ville de Karakura, je remarquais autour des lampadaires qui clignotaient, comme s'ils étaient contrôlées par une force extérieure.

Je fronçais les sourcils, et les regardais. Certainement un puissant reaitsu à l'œuvre, mais qui pourrait donc provoquer de telles choses ?

Un capitaine maitrisant parfaitement son reaitsu maitriserait produirait des effets inattendus, mais ceci dépassait la limite de la compréhension. Ces lampadaires pourraient être associés à la lumière ou bien à l'électricité, or je ne vois aucun shinigami ayant pour élément l'un de ces deux choix.

J'étais intrigué quand à cela, mais bon, quel intérêt à se préoccuper de détails aussi insignifiants. Je soupirais, et c'est les mains derrière la tête que je m'enfonçais dans la ville qu'est Karakura. Alors que je marchais tout détendu, une pression spirituelle se manifesta soudainement, me clouant sur place.

Je pouvais bouger, il en fallait plus pour m'intimider, j'ai été simplement surpris. Un sourire sadique se dessina sur mon visage, je me mis à courir afin de rejoindre l'emplacement de ces pressions spirituelles.

J'espérais que j'allais pouvoir, enfin, m'amuser, et me battre. Cela promettait d'être intéressant. J'avais senti trois reaitsus, au total, dans la zone où je me dirigeais. L'un deux dépassait les autres de manière considérable.

Je pus aisément reconnaitre qu'il s'agissait d'un shinigami, ce qui semblait évident. Un autre reaitsu était à peu près semblable au premier, c'est à dire que c'était également un shinigami. Un troisième reaitsu, cela était très facile à deviner, c'était un vizard.

Pour moi, ce genre d'énergie spirituelle est facilement perceptible, car elle ressemble en tout point à la mienne. C'était en vérité le premier reaitsu que j'avais senti, bien qu'il soit beaucoup plus faible que celui de l'un des shinigamis. Le deuxième égalait à peut-près celui du vizard.

Une fois arrivé, je devrais supprimer ce vizard. Pourquoi ? Eh bien, c'est simple, je n'aime pas les faibles. Encore s'il avait du potentiel ou s'il était affaibli ce serait passé, mais malheureusement pour lui, ce gars était en pleine forme et , de plus, son reaitsu bien qu'au maximum était loin derrière ceux des autres personnes présentes.

J'arrivais sur le lieu de ladite bataille. Je n'étais pas encore tout près, et, je distinguais à peine les silhouettes des personnes présentes. Il y avait le vizard en question qui n'avait même pas son arme sur lui, un shinigami à l'allure bizarre, et une jolie jeune femme, zanpakutô dégainé, qui était placée un ou deux mètres derrière le vizard. J'esquissais un sourire sadique.

Cette scène m'était amusante, je voulais absolument m'en mêler. Soudain, l'énergie du vizard fût décuplé et lança un sort de Bakudo sur la jeune femme. Je trouvais cet esprit combattif plutôt intéressant, mais c'était insuffisant.

Si ce vizard avait eu autant de force que de détermination, cela aurait été intéressant. Cependant, il est faible, impuissant. Bon, il serait temps que je rejoigne ce combat.

Je me dressais, les mains dans les poches, devant le soleil ce qui ne laissait paraitre que mon ombre. Je souriais de manière sadique, et apparus à l'aide d'un shunpô, entre la jeune shinigami et le vizard. Légèrement penché vers l'avant, les mains dans les poches, j'étais sorti de nulle part.

Yo !

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptyVen 28 Mai - 19:40

Jale, le shinigami de la 8ème division, esquissa un sourire en coin lorsqu'Itami, tentant de reprendre contenance, s'exprima avec énervement. Il s'appuya contre un mur, posant son pied contre celui-ci, et croisa les bras. Visiblement, il semblait décidé à suivre les ordres que lui avait aboyés Itami, et à ne pas participer au combat entre Sakon et la jeune fille.
-Hey blondinet!!!
Sakon fit un signe à Jale, ainsi qu'un sourire.
Itami se sentait désorientée. C'est pourquoi elle ne réagit pas lorsque Sakon utilisa un shunpô, et se déplaça jusque devant elle. Il lui saisit le bras, et, avant qu'elle ne réagisse, abasourdie, encore sous le choc de ce souvenir soudain, la frappa brutalement au ventre.
-Oh!! Bat-toi plus sérieusement, si tu te met à réfléchir comme ça, même moi je serais capable de te battre donc fais moi le plaisir de te concentrer de te concentrer sur le combat. Merci!
Itami lui jeta un regard inexpressif. Sakon recula, les fixa, puis cria :
-Désintégration, chien noir de Rondanini, lève les yeux et brûle, que mon pouvoir te terrasse ! Bakudo n°9: Geki !!!
Autour de la jeune fille se forma comme un champ de force coloré épousant parfaitement les contours du corps de la shinigami. L'effet : une paralysie des membres.
Mais Itami avait un reiatsu plus de deux fois supérieur à celui de son adversaire vizard. Elle brisa le sort de bakudo, puis releva les yeux vers Sakon Shima.
Dans son regard, on pouvait lire de la colère. De la haine. De la fureur.
-Tu m'as poussée à bout ! Et puis d'abord, mêle-toi de tes affaires, pigé ?
Il était là, ce flashback qui l'avait à ce point perturbée. Enfoui. Maintenant qu'elle l'avait retrouvé, ce souvenir lui appartenait à nouveau. Elle y repenserait, plus tard, méditerait dessus, y réfléchirait. Mais pour l'instant, elle allait mettre une raclée à ce type insupportable. Elle allait le buter, tout simplement.
Un nouvel arrivant l'interrompit. Oui, elle avait senti son reiatsu approcher. Mais elle n'y avait pas accordé d'attention...
-Yo !
Il se tenait là, entre la jeune shinigami et son adversaire, les mains dans les poches, à contre-jour.
-Ôte-toi de mon chemin, siffla Itami, mauvaise. Qui es-tu ? Et qui t'a permis de te mettre entre lui et moi ?
Elle se tourna vers Jale, qui était toujours adossé au mur.
-Hé, shinigami de la 8ème ! Tu sais pas quoi faire pour t'occuper ? Je te laisse te charger de ce gars-là. Essaye au moins de tenir le temps que je lidique l'autre bouffon blond.
Le nouvel arrivant avait un reiatsu inférieur au sien, mais de manière moins considérable que les deux autres garçons présents. Itami décida de l'ignorer superbement. Elle allait commencer par se faire le vizard. Jale n'avait qu'à occuper l'autre imbécile qui se ramenait. Ben voyons, qui allait encore arriver ? Encore deux, et on sortait le saké et le barbec'. Ils finiraient tous bourrés, et auraient oublié jusqu'à la raison pour laquelle ils étaient là.
Non. Cessons ces délires intra-mentaux.
Elle se mit à ricaner. Regard empli de sadisme. Zanpakutô serré fermement dans la main droite. Puis elle ramena également sa main gauche sur la poignée, et leva légèrement la lame.
Son sourire disparut. Ses traits se durcirent. Elle était concentrée, prête pour le combat. Expression dure également, regard glacial.
Et elle prononça les mots fatidiques.
-Kogette... SAKURA !



Elle se tenait de trois quarts par rapport à Sakon. Entre ses mains, le zanpakutô avait changé. Les rayons du soleil réverbérés dans la lame dorée semblaient l'illuminer. Un léger souffle de vent soulevait et gonflait sa cape beige. Avec un sourire plein de certitude, elle porta la main gauche à l'attache de ladite cape, et l'ouvrit, la laissant tomber au sol.
Puis elle remit la main sur la poignée de son zanpakutô, désormais en shikai, et recula le pied droit.
-Le combat peut désormais commencer...
Sans perdre un instant de plus, elle s'élança vers son adversaire. Sakon n'avait pas son zanpakutô. Où il était, Itami l'ignorait, mais elle savait en revanche là où il n'était pas : entre les mains de son propriétaire, qui aurait dû à cet instant précis le brandir pour parer l'attaque de la shinigami.
Mais, justement, il n'y était pas.
Or, si Itami était quelqu'un d'assez tordu, elle n'était pas non plus déloyale. Alors que sa lame allait transpercer le vizard de part en part, elle tourna les poignets de 90 degrés, et le zanpakutô se retrouva perpendiculaire à sa position précédente. Au lieu de s'enfoncer dans la chair de l'autre combattant, il se plaqua contre ses vêtements, frappant son corps sous la gorge avec le plat de la lame.
L'élan d'Itami et la force qu'elle avait mise dans le coup les fit reculer -ou avancer- tous deux jusqu'au mur qui était derrière Sakon. Le vizard fut plaqué brutalement contre le mur. La shinigami, elle, maintenant la lame de son zanpakutô contre lui.
Son shikai a la particularité de brûler tout ce qu'il touche.
La chaleur transperça peu à peu les vêtements de Shima, et commença à lui brûler la peau.
Les traits toujours aussi durs, le regard toujours aussi froid, Itami fixait Sakon sans retirer sa lame brûlante.
Plusieurs minutes s'écoulèrent ainsi, la jeune fille appuyant son zanpakutô de plus en plus contre la chair grésillante de son adversaire.
Puisqu'elle pensait à un barbecue...
Puis, enfin, elle fit un pas en arrière, et Sakon put décoller du mur en briques. Elle le fixait toujours de ce regard glacial, droit dans les yeux.
Elle laissa retomber son bras droit, celui avec lequel elle tenait désormais son zanpakutô. Puis elle pivota légèrement, leva la jambe, et frappa du pied Sakon, au creux de l'estomac. Le coup l'envoya heurter le mur derrière lui.
Itami le regarda avec pitié.
-Tu n'as même pas ton zanpakutô à portée de main. J'ai pu briser ton bakudo en quelques secondes. Tu es faible. Tu ne peux rien contre moi.
Elle lui tourna le dos, sans lui accorder une seconde d'attention de plus, et sauta auprès des deux autres qui étaient présents.
Elle se tourna vers le dernier arrivant, et dit d'un ton froid :
-Salut. Je suis Itami, shinigami du gotei 13, 10ème division.

Spoiler:
Reia : 2550 + 300 (shikai) = 2850
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptySam 29 Mai - 0:40

Un reiatsu approche à grande vitesse… A peu près du même niveau qu’Itami… Voila qui va encore corsé les choses. « Hey blondinet!!! » Me fit Sakon, muni d’un sourire narquois. Je leva les yeux sur lui, puis sur Itami, car c’est sur elle qu’il se dirigeait en utilisant un shunpô. Sakon lui bloqua le bras, et lui enfonça son poing dans l’estomac. Coup bas. Elle était encore choquée. Ce type n’a donc aucune retenue ? Il va bientôt en souffrir. Il recula, et utilisa un bakudo :
« Désintégration, chien noir de Rondanini, lève les yeux et brûle, que mon pouvoir te terrasse ! Bakudo n°9: Geki !!! »
Je ne pense pas que cette réaction soit utile. En effet, il ne lui fallut que quelques secondes pour se libérer de cette chaine.
« Tu m'as poussée à bout ! Et puis d'abord, mêle-toi de tes affaires, pigé ? »
Je l’avais dit. Hmm ? Ah, le voila. Il passa devant moi comme s’il ne n'avait pas remarqué ma présence, et d’un shunpô, il se retrouva devant Itami.

Yo !

Il se tenait la, en avant, les mains dans les poches. Belle entrée. Son reiatsu est en faite un peu plus faible que celui d’Itami, et elle à déjà utiliser du reiatsu. Elle pourra alors le battre. Non sans probleme, mais elle en ai capable. Je regarda alors la shinigami de la 10ème division. Ouais, vu le regard qu’elle lance a Sakon, je ne pense pas que ca lui ait venu une seconde de s’occuper de lui.

Ôte-toi de mon chemin. Qui es-tu ? Et qui t'a permis de te mettre entre lui et moi ?

Elle se tourna vers moi. Je poussa le mur avec mon pied pour me remettre droit, car je savais exactement ce qu’elle allait me demander.

Hé, shinigami de la 8ème !
Moi, c’est Jale.
Tu sais pas quoi faire pour t'occuper ? Je te laisse te charger de ce gars-là. Essaye au moins de tenir le temps que je lidique l'autre bouffon blond.
Lidique ? Elle est tellement énervée que sa langue a fourchée. Bon, je suppose que je n’ai pas le choix.

Kogette... SAKURA !

Ce n’est pas du kido… Oh, c’est surement son Shikai. Une explosion lumineuse se produit alors. Très beau spectacle. Je ne pensais pas qu’elle allait l’utiliser contre lui. Elle détacha sa cape, puis fit, d’un ton déterminé :

Le combat peut désormais commencer...

Elle fonça sur Sakon et le poussa jusqu’au mur qui se trouvait derrière lui. Il le percuta de plein fouet. Itami ne le lâcha pas. Les vêtements de Sakon commençaient à bruler, sa peau aussi, d’ailleurs. Elle le lâcha enfin, mais enchaina directement avec un coup de pied dans l’estomac. Ouch, ca c’était pour l’uppercut. Il fut projeté contre le même mur.

Tu n'as même pas ton zanpakutô à portée de main. J'ai pu briser ton bakudo en quelques secondes. Tu es faible. Tu ne peux rien contre moi.

Elle se retourna. Ses cheveux et ses vêtements flottaient au vent, son zampakuto brillait de mille feux, le soleil couchant derrière elle. Une scène magnifique. Elle sauta pour arriver a notre portée. Notre ? Oh c’est vrai, il est la lui. Il me tournait le dos, regardant Itami attérir. Elle lui fit :

Salut. Je suis Itami, shinigami du gotei 13, 10ème division.

Je ne vis pas la réaction du mistérieux arrivant. Je l’interpella, et enchaina avec une surprise.

"Hey. Hadō no yon: Byakurai."

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptySam 29 Mai - 2:55

Cette fille est vraiment fougueuse, mais elle a vraiment dépassé les bornes. Non pas qu'elle ait réussit à briser son bakudo, Sakon l'avait prévu, ce n'est pas non plus parce qu'elle avait tenté de le tuer, il l'avait provoqué, ce n'est toujours pas le fait que le prenne pour un un "faible", c'était ce pourquoi il se faisait passer, non les choses étaient pires que ça...

Les faits étaient là, elle avait endommagé son manteau, une chose qui avait précipiter la mort de nombreux adversaires de Sakon. Il était hors de question qu'il laisse passer ça. A peine lui avait-elle tourné le dos, qu'il avait déjà utiliser le shunpô pour arriver quelques mètres plus loin dans les ruines. Il avait vu quelque chose d'intéressant dans le coin. Sakon avait retrouvé son zanpakuto, il était planté depuis tout ce temps dans une flaque d'eau. De l'eau, Sakon avait un plan, le zanpakuto d'Itami était apparemment un un zanpakuto de type feu, les choses se passaient très bien.

Jusque là tout c'était passé comme Sakon l'avait prévu, à part le fait que son manteau soit partiellement brûlé et qu'il y ait un nouvel invité dans la partie, d'ailleurs c'est seulement maintenant que Sakon le remarque (ben quoi, il pensait pas que l'on allait inviter toute la Soul Society et tout le Hueco Mundo pour une bataille aussi insignifiante). Quand à la brulure de Sakon, il ne la sentait même pas, la colère l'avait emporté sur la douleur.

Maintenant les trois autres convives l'avaient déjà oublié. Le blondinet avait fait une incantation. Sakon s'en moquait, le combat n'était pas fini et lui allait le continué. Il déposa son manteau quelque part pour plus de précaution, saisit un sceau qui traînait, le remplit d'eau de la flaque, empoigna son zanpakuto et en ni une ni deux arriva près des trois autres protagonistes, leur balança le sceau d'eau, utilisa le shunpô encore une fois pour se pointer au milieu d'eux, et là, avec toute l'allonge de son zanbato, il fit une attaque circulaire latérale pour toucher les trois personnes.

Lorsqu'il releva la tête, Sakon fixa son attention sur le shinigami blondinet. Sans même vérifier si son stratagème avait fonctionné et analyser à nouveau la situation, Sakon s'adressa à la shinigami sans même se soucier de son cas:

- Hey , gamine, tu devrais t'occuper de l'arrancar, il est plus de ton niveau, eh puis de toutes façons tu pourra te venger sur moi après, quand tu l'auras battu. Entre temps je m'occuperais de ton pote.

Sakon se retourna vers le blondinet:

- Toi, le blondinet je te laisse encore le choix: ou tu reste et tu te bat contre moi, ou tu fais rien et je te trucide. On n'est presque du même niveau donc tu n'as rien à craindre, je ne suis pas là pour gagner. je n'essayerais même pas de te faire mal, je veux simplement m'amuser si tu es d'accord. L'arrancar est trop fort pour toi, donc autant te rattraper sur moi!!!

Sur ce, Sakon lui fit un sourire et chargea vers lui sans faire attention aux autres.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptySam 29 Mai - 5:49

Spoiler:

Comme je l'avais prévu, tout cela était intéressant. Le Bakudo qui avait été fait précédemment par le vizard fut brisé en moins d'une minute. Il était faible, et je le savais. Rien qu'à son reaitsu, j'avais senti son manque de puissance.

La belle shinigami libéra son zanpakutô à l'aide de sa formule d'activation, et se rua sur le vizard. Celui-ci n'avait pas dégainé son zanpakutô. Soit il était fou, soit suicidaire. Peut-être même bien qu'il était découragé d'avance.

Il s'était fait plaqué contre le mur et, en plus de ça, le shikai de la shinigami le brûlait considérablement. Non seulement ses vêtements allaient y passer, mais lui aussi. Par un geste de pitié, la belle shinigami recula, laissant de l'espace au vizard pour s'écarter du mur. En fait, non.

Elle enchaina d'un bon coup de pied qui l'envoya dans ce même mur. Cependant, je n'étais pas fou. Je savais très bien que tuer ce vizard aurait été un jeu d'enfant pour elle, d'autant plus que sans arme, celui-ci ne va pas faire long feu.

Ce n'est que plus tard que je remarquais le shinigami plus haut, qui me regardait de loin. Les mains dans les poches, je le regardais à mon tour. Cependant, l'autre shinigami m'interpella.

Salut. Je suis Itami, shinigami du gotei 13, 10ème division.

Enchanté, mon nom est Kilwa.

Je ne pouvais lui accorder plus de temps car le second m'interpella. Un simple "Hey" lui suffit à se présenter, et un kido de faible niveau fonça en ma direction. Je penchais la tête en avant, et la relevais. De l'eau fonça vers nous, et une attaque circulaire allait nous frapper, c'était le vizard.

D'un shunpô j'esquivais le kido pour me placer près d'Itami, attrapais sa main et d'un second shunpô la téléportais un peu plus loin. Le seau d'eau s'écrasa sur le sol, le Byakurai fut envoyé un peu plus loin tandis que Sakon frappait le vide. Je marchais vers le pauvre vizard, et dégainais mon zanpakutô.

C'était vraiment gavant. Il s'acharne inutilement. Je lui mettais un coup de bas en haut qu'il bloquais facilement, mais en l'espace d'une seconde mon reaitsu augmenta, je forçais et je crus que le zanpakutô du vizard allait voler, mais ce n'est que ses bras qui avaient été repoussés en l'air.

Je me baissais rapidement, d'un rapide mouvement lui tranchais horizontalement au niveau du torse. Il se courba en deux aussitôt. Je fis volte-face et partis m'assoir au bord d'un trottoir. Cela avait été facile, ce vizard n'avait en fait pas tenu longtemps. Je posais mon zanpakutô sur mes genoux. Et si j'attendais le temps que tout cela se termine.

Je ne pense pas que tout cela finira de manière pacifique. Un vizard en moins, les shinigamis devaient être content. Cependant, ils devraient se demander pourquoi je l'avais terminé alors qu'il est de ma race. Eh bien tout simplement parce qu'il est faible. Quoi de plus normal. Je me relevais, et m'approchais un peu des shinigamis. Un regard suffit à me confirmer que le vizard était véritablement K.O.

Écoutez... je sais que vous êtes des shinigamis et tout... Cependant je n'ai plus très envie de me battre. Restons-en là, s'il vous plait.

Je soupirais. Sans doute était-ce le faible qui m'avait dégouté. Non, je ne pense pas. J'étais fatigué, voilà tout. Dooormiiir... Je regardais consécutivement Itami et le second shinigami dont j'ignorais encore le nom. Mon regard s'attarda sur le zanpakutô de la belle shinigami, qu'elle avait précédemment nommé Sakura. Très joli nom pour un zanpakutô. De plus, quelle puissance. Mais accepteraient-ils mon marché ?

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptySam 29 Mai - 8:07

Enchanté, mon nom est Kilwa.

Byakurai fut facilement esquivé par le nouvel arrivant. Il attrapa Itami par le bras, et d’un shunpô, ils se retrouvèrent sur le toit d’une maison un peu plus loin dans l’allée. Sakon arriva et jeta de l’eau sur moi. J’étais presque aveuglé, j’ai donc fait quelques pas en arrière, réflexe normal. Il fit alors un coup circulaire, qui n’était pas très efficace, vu qu’il le fit dans le vide. Je leva les yeux pour apercevoir les deux autres. Tiens, il n’y a qu’Itami sur le toit, où est passé… Soudainement, un vent se leva. Un vent provoqué par le reiatsu de l’arrivant. Il marchait vers nous, il va attaquer un de nous deux. Je sauta pour atteindre le toit de la maison qui se trouvait sur ma gauche. Kilwa fonça sur Sakon et lui assena un coup horizontal avec son zampakuto au niveau de l’estomac de ce dernier. Je bondis de toit en toit pour atteindre celui d’Itami. Une fois ceci fait, je me retourna pour voir ce qui s’était passé. Sakon était à genoux, non loin de là. Kilwa était plus près de nous, assis sur un trottoir.

Écoutez... je sais que vous êtes des shinigamis et tout... Cependant je n'ai plus très envie de me battre. Restons-en là, s'il vous plait.

Je ne pense pas qu’Itami allais accepter le deal. Tout d’abord, elle aurait bien voulu s’occuper de l’autre. Ensuite, elle est venue ici dans le but de combattre. Elle a tout juste eu le temps de blesser Sakon et de le bruler au troisième degré. Elle en voudra encore. Quand à moi, je veux absolument combattre quelqu’un de plus fort que moi. Je posa ma main gauche sur le fourreau de ma lame, et en appuyant sur la garde avec mon pouce, je fis sortir mon zampakuto. Je le dégaina avec ma main droite, et fit, à Itami:

« Je veux me battre contre lui, il n’y a que toi qui s’amuse depuis tout à l’heure. Je suis conscient que je ne peux gagner. Mais j’aimerais tout de même essayer de combattre une personne beaucoup plus puissante que moi. »

J’augmenta doucement mon reiatsu. Une légère aura jaune orangé flottait autour de moi.

« Shinigami de la 8ème division, Jale Ayuga. Désolé, mais je ne peux accepter ta requete.
Pouvons-nous commencer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptySam 29 Mai - 19:05

Enchanté, mon nom est Kilwa.
Kilwa ? Joli prénom. Mais n'avait-il pas de nom ? Comme elle... Elle aussi n'avait qu'un prénom pour identité.
Itami s'apprêtait à répondre autre chose, mais Jale salua brièvement le vizard qui venait de les rejoindre - car il s'agissait d'un vizard, au vu de son reiatsu - puis lui lança immédiatement le hadô n°4.
Hey. Hadō no yon: Byakurai.
Woh, cool. Pas mal, comme moyen de dire bonjour. Mais son kidô était trop faible. Pour quelqu'un du même niveau, d'accord, passe encore, mais pour quelqu'un dont le reiatsu serait équivalent à celui de Kilwa ou d'Itami... Inutile. Cependant, le kidô, voilà une chose qu'Itami ne se permettrait pas de trop juger... Elle-même était quasiment incapable de réussir un sort de kidô sans se faire tout péter à la figure. Elle était critique, mais pas stupide. Ce qu'elle même ne pouvait pas réussir, pas la peine de s'acharner sur les autres si c'était trop peu fort pour leur adversaire.

Puis, de l'eau vola vers eux. Sakon s'était relevé, avait apparemment remis la main sur son zanpakutô, et leur balançait de l'eau à la figure. La jeune fille vit également l'attaque que préparait Sakon.
Elle n'eut pas l'occasion de réagir. Kilwa avait esquivé le byakurai d'un shunpô, et se trouvait à côté d'elle. Il lui saisit la main, et, d'un second shunpô, les fit se déplacer. L'eau aspergea Jale de la tête aux pieds, et le sol roula par terre, tandis que l'attaque de Sakon n'atteignit jamais sa cible.
Kilwa marcha vers l'autre vizard, et dégaina son zanpakutô. Itami rejoignit Jale, puis le regarda faire avec intérêt. Alors, Kilwa donna un coup que Sakon para, puis se baissa et lui donna un autre coup, plus rapide, qui cette fois toucha Shima. Kilwa le laissa sur place, puis alla tranquillement s'asseoir sur un trottoir poussiéreux. Quelques secondes plus tard, il se releva, et alla vers Jale et Itami.
Écoutez... je sais que vous êtes des shinigamis et tout... Cependant je n'ai plus très envie de me battre. Restons-en là, s'il vous plait.
En rester là ? Itami éclata de rire. Certes, il l'avait écartée de l'eau et de l'attaque de Sakon. Mais elle était plus puissante que lui, et il ne faisait aucun doute dans son esprit qu'elle aurait paré cette attaque sans la moindre difficulté. Il avait mis Sakon hors-jeu, du moins pour l'instant, mais Ita lui en voulait pour cela. Elle voulait se le faire, elle. Elle était venue pour combattre. On lui avait retiré son adversaire. Qu'à cela ne tienne, elle en trouverait un autre ! Et cet autre, c'était Kilwa, qui se tenait à quelques mètres d'elle.
Un vizard pour un vizard.

Jale devait penser approximativement la même chose, puisque, sous le regard d'Itami, il dégaina à son tour son zanpakutô. Enfin. Il en aurait mis du temps, avant de sortir son arme.
Je veux me battre contre lui, il n’y a que toi qui s’amuse depuis tout à l’heure. Je suis conscient que je ne peux gagner. Mais j’aimerais tout de même essayer de combattre une personne beaucoup plus puissante que moi
Ouais, il était deux fois trop faible. Il ne tiendrait pas plus de trente secondes. C'était inutile.
Néanmoins, il avait l'air décidé. Itami avait pu choisir de le laisser courir au casse-pipe, et attendre patiemment que Kilwa en ait terminé avec lui. Mais elle détestait regarder les combats des autres, et rester les bras croisés.
Shinigami de la 8ème division, Jale Ayuga. Désolé, mais je ne peux accepter ta requete.
Pouvons-nous commencer ?

Itami fit un pas en avant, et posa la main sur l'épaule gauche de Jale.
-Désolée, mais là c'est moi qui ne peux accéder à ta requête.
Ce fut avec un ton légèrement moqueur qu'elle ajouta :
-Tu veux te faire tuer ? Laisse-le moi, celui-là. Occupe-toi de l'autre chiffe molle, on sait jamais, il pourrait se relever.
Elle le tira légèrement en arrière, puis tourna le regard vers Kilwa, et ce fut à lui qu'elle s'adressa ensuite :
-Désolée pour toi, mais tu m'as volé mon adversaire et cela, je ne peux le tolérer. Cela ne finira pas de manière pacifique, contrairement à ton désir. A la place, c'est toi que je vais battre, tu peux en avoir la certitude.

Elle utilisa un shunpô pour aller jusqu'au vizard. Puis, son zanpakutô dans la main gauche, elle donna un violent coup de coude dans l'arrête du nez de Kilwa, qui se mit à saigner.
Elle reprit son arme dans la main droite, et effectua une attaque lattérale. Le vizard la para, mais Itami enchaîna aussitôt avec une seconde attaque, sur le flanc gauche.
La lame trancha le tissu de la tenue de Kilwa, et laissa sur sa peau la trace ensanglantée de l'acier contre la chair, également rougie par la brûlure occasionnée dans le même temps. Elle recula le bras droit, retirant sa lame, repassant une seconde fois sur la plaie. Puis elle bondit en arrière, reposa la main gauche sur sa poignée, et laissa tomber :
-Désolée de te contrarier, mais je ne suis pas pacifiste. Mais alors pas du tout...
Désolée, elle ? Surtout, désolée de contrarier quelqu'un ? Ca ne lui ressemblait pas. Et en effet, elle ne se sentait en réalité pas désolée du tout.

Dans son dos, elle sentait la présence de Jale, qui devait bouillir intérieurement d'avoir été ainsi écarté. Elle préféré ne pas lui accorder un regard. Il n'avait qu'à faire ce qu'il souhaitait. Non, ce qui l'intéressait, c'était Kilwa. Son nouvel adversaire, puisqu'il avait démoli celui qui était son adversaire légitime.
Son nouveau jouet.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptyDim 30 Mai - 5:02

J'avais eu ce que je voulais. Une fois arrivé, j'avais eu le droit de me battre, bien que ce fut quelque peu court. Cette envie de combat n'avait pas duré car, l'affrontement, du moins ce qui était censé l'être avait été achevée, j'avais proposé d'en rester là. Pourquoi ? Par simple envie. Je suis bizarre, je sais. Très bizarre. Personnellement, maintenant j'avais envie d'un bon biberon. Et oui, n'oublions pas que je suis un bébé. Sadique, mature, mais un bébé. L'ancien lui, avait le mental entier d'un bébé, mais moi, je n'y ressemblais pas du tout. Mon apparence était des plus kawaïs, cependant je suis un tueur né. En plus de ça, je suis quelqu'un d'intelligent.

Par moment, il arrive tout de même que je me conduise en coordination avec mon âge, autrement dit de manière enfantine. Bref, on pourrait dire de moi que j'ai une sorte de double personnalité. Mes pensées volèrent en éclats, les deux shinigamis ne voulaient pas en rester là. Leur envie de se battre restait présente. Qu'ils sont gênants...


« Je veux me battre contre lui, il n’y a que toi qui s’amuse depuis tout à l’heure. Je suis conscient que je ne peux gagner. Mais j’aimerais tout de même essayer de combattre une personne beaucoup plus puissante que moi. »

Je ne m'amusais pas. De plus, je n'ai pas envie de me battre, je refuse.

Il dégaina son zanpakutô et continua de blabloter. J'en avais rien à cirer, puisque je voulais pas me battre. Tout cela ne me concernait plus. Je m'apprêtais à partir, je m'étais lassé de toutes ces histoires. Me battre contre deux personnes en même temps, ce serait suicidaire en supposant que l'un d'elle est plus forte que moi.

Shinigami de la 8ème division, Jale Ayuga. Désolé, mais je ne peux accepter ta requête. Pouvons-nous commencer ?

Non.

Assez méchant comme réponse, je l'avoue. A ce moment, c'est la shinigami d'à côté qui dégaina son arme et fonça vers moi à toute vitesse. Une vitesse impressionnante, d'ailleurs. Des coups filèrent à toute vitesse, j'en parais quelques uns, pas tous. Elle me frappa le nez et d'autres parties du corps, mais je ne les sentis pas, j'étais occupé à chercher mes mouchoirs. J'en aurais plus ? La shinigami fit alors un petit break. Tant mieux. Elle a envie d'aller aux toilettes ? J'ai alors une idée. J'aurais pu continuer à me battre, aussi avais-je une chance de gagner, mais ce ne fut pas le cas. Je me grattais la joue de l'index et avançais vers mon adversaire. Shunpô, je me retrouvais sur son dos. Elle s'agitait, sans doute voulait-elle me faire descendre. Je veux pas. Je m'agrippe, les bras autour de son coup, et attends.

Elle devrait-être désorientée par ce qui se passait. N'avais-je pas dit précédemment que comme tout bébé, je puis avoir un comportement enfantin ? Je fermais les yeux, tout semblait se ralentir. Peut-être avait-elle arrêté de bouger. Je sortis un mouchoir et le mis sur mon nez. Aïe, ça fait mal! Mais peu m'importe.
Je continuais de m'accrocher au dos d'Itami, et je n'étais pas prêt d'en sortir. De cette façon, je pouvais non seulement éviter le combat, mais rester en sécurité. Le shinigami derrière moi ne bougeait pas, sans doute était-il dérouté par cette scène bizarre. Espérons qu'Itami se lasse de cela et décide de stopper le combat.

Je soupirais, tout en espérant que sa réaction serait positive. Vite fait, je tournais la tête vers Jale et lui tirais la langue. Bien fait. Faut pas m'embêter. Ensuite, je décide de parler un peu, histoire de faire bouger l'ambiance. Oui, ça c'est calmé. Un peu. Détendons l'atmosphère, aussi. Inutile de se presser.

T'as pas vu maman ?

Question stupide, mais réaliste. Ce n'était pas vraiment pour se foutre de la face d'Itami, mais pour avoir une réponse. Elle avait l'air de bien connaitre les vizards, et les shinigamis. Sans doute pourrait-elle me renseigner à ce sujet ? Je passais ma tête par dessus son épaule et essayais de la regarder, dans les yeux. Un regard tout mignon.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptyDim 30 Mai - 22:51

Sans qu'elle s'y attende, Itami se retrouva avec le petit vizard sur le dos.
Que s'était-il passé ? Il se grattait la joue, puis avait utilisé un shunpô, et, au lieu de l'attaquer comme elle le pensait, il l'avait choisie pour nouveau perchoir.
Elle s'agita, cherchant à le faire descendre. Elle tourna en rond, comme un chien qui cherche à attraper sa queue. Mais il passa les bras autour de son cou et s'accrocha fermement, et elle renonça. Pour le moment.
Elle se demandait comment les choses avaient bien pu tourner de cette façon.
Chose étrange que la vie. Formée de destinée, de hasards... Partie de la Soul Society pour régler une simple histoire de Menos, elle s'était retrouvée nez à nez avec un shinigami exilé. Elle lui avait mis une raclée. Restée ensuite quelques instants pour flâner et se laisser aller à ses pensées, dans le calme d'une ville en ruines, désertée, voilà qu'elle avait fait une seconde rencontre peu ordinaire. Un vizard. Tout aurait pu alors reprendre son cours normal, et la vie retomber dans sa routine... Mais non. Il avait fallu qu'elle décide de le battre. Normal, elle restait elle-même, après tout... Et puis les deux autres abrutis avaient fait leur apparition, les choses s'étaient enchaînées terriblement rapidement... Et elle finissait avec un gamin perché sur le dos, visiblement bien décidé à ne pas vouloir descendre, avec un shinigami d'une autre division, inexpérimenté et deux fois moins puissant qu'elle.
Un vizard imprudent. Une shinigami amnésique. Un autre shinigami, aux tendances limite suicidaires. Un deuxième vizard, enfin, à l'apparence d'un enfant, et au comportement changeant, tantôt empreint de maturité, tantôt celui d'un gamin. Quatre personnages si différents... Quel hasard leur avait permis de se rencontrer ? Etait-ce leur destin ? Etait-il écrit quelque part qu'ils devaient se trouver ici ? Cela aurait-il une conséquence sur leur futur ?
Autant de questions auxquelles Itami ne pouvait pas répondre. Presque autant de questions qui demeureraient à jamais sans réponse.

T'as pas vu maman ?
L'étrange question du jeune vizard la sortir de ses interrogations. Sa mère ?
Logique, après tout. Quel âge pouvait-il avoir, en apparence ? Quatre ans ? Cinq ? Itami n'avait aucune expérience des enfants, étant morte à une quinzaine d'années, et n'en ayant pas fréquenté à la Soul Society, mais il lui était tout de même évident qu'un enfant en bas âge cherche à être avec sa mère.
Cependant, elle n'avait évidemment pas la moindre idée d'où elle pouvait être. Elle ne l'avait sans doute jamais rencontrée de sa vie, et la question de Kilwa... Elle n'avait aucune réponse à y apporter.
Aucune idée de l'endroit où elle est. J'la connais pas. ET DESCENDS DE LA !
Itami sauta sur place, dans l'espoir que Kilwa se décroche. Mais il était aggripé comme un bébé singe à son cocotier, et elle s'agita en vain.
Bien. Il voulait faire le malin.

Elle lui attrapa un pied, se pencha brusquement en avant, et, tirant le gamin par la jambe, le fit basculer. Elle le projetta contre un mur, contre lequel il s'écrasa mollement, puis il glissa contre la paroi, avant de s'écrouler en tas mou à son pied.
Alors qu'elle s'approchait à pas lents du petit tas qui gisait là, n'ayant pas compris ce qui lui arrivait, elle songea que cela avait énormément ressemblé à une scène de cartoon.

Elle se dressa de tout son mètre soixante-huit au dessus de la masse informe que formait Kilwa, sonné. Avec un sourire sadique, elle lui dit :
Sache qu'on ne monte pas sur le dos. Je suis pas un cheval, zut !
Regard kawai ou regard pas kawai, elle n'était pas une saleté de cannasson. Qu'il lui mette une selle et des fers, pendant qu'il y était ! Itami tenta de s'imaginer en train de ramper à quatre pattes par terre, se traînant, avec un enfant sur le dos, en train de piailler de joie. Vision de cauchemar. Surtout, ne jamais, JAMAIS, avoir d'enfants. Ca vous hurle dans les oreilles, ça mange comme cinq, ça sent mauvais, ça coûte cher, et c'est inutile. Parfois, c'est même laid, et leurs parents s'obstinent à les voir comme la huitième merveille du monde. Même s'il est gros, trop petit ou trop grand, avec des oreilles décollées, des taches de rousseurs, les cheveux dressés sur la tête comme s'il venait de mettre les doigts dans une prise, et un nez comme un gros de cochon. Le fait qu'un être tel que "ça" puisse rester un chef d'oeuvre aux yeux de ses parents était un mystère pour Itami. Un vaste sujet d'incompréhension. Ne peut comprendre que celui qui a déjà eu des enfants. La chair de la chair. Voilà, qui, pour Ita, ne voulait rien dire. Non seulement elle n'avait pas d'enfant, mais en plus, elle avait oublié tout de la notion de famille. Conséquence : les enfants la répugnaient. Elle les trouvait tout simplement dégoûtants. Stade d'évolution : larvaire. Etre chétif et sans défense, sur lequel il faut veiller sans arrêt, car il n'est pas capable de se protéger lui-même. Petite créature faible et innocente. Il n'est tout de même pas normal de jeter ainsi dans la vie, d'un coup, d'un cri, un être qui n'a pas la moindre possibilité de se défendre seul, d'être épargné. Quant au côté soi-disant "mignon"... Bien des enfants sont affreusement laids, et qu'y a-t-il de mignon dans une couche pleine ou un vomi sur sa veste ?
Non, décidément, elle n'aimait pas les enfants.

Alors pourquoi hésita-t-elle ?
Elle avait désormais la lame pointée vers Kilwa, prête à lui cramer la peau, à le rôtir dans une odeur de barbecue. Elle le dominait de toute sa taille, puisqu'il était toujours recroquevillé par terre, sur le trottoir sale, au pied de ce mur dont la peinture partait par plaques et écailles. Elle l'avait à sa merci.
Alors pourquoi hésita-t-elle ?
Elle était quelqu'un de sans pitié. Elle n'hésitait jamais à tuer, à faire souffrir, à faire saigner. Même pour sa propre personne, elle n'avait jamais connu d'hésitation. Tant qu'elle n'était pas retournée à la poussière, elle combattrait, se relèverait, encore et encore, même au bord de la mort.
Alors pourquoi hésita-t-elle ?
Ce môme était intervenu, s'incrustant dans le combat d'Itami, lui volant son adversaire. Et ensuite, alors qu'il avait déjà commencer à se battre, avec Sakon, il avait déclaré vouloir régler ça pacifiquement. Puis, alors qu'elle l'attaquait, il n'avait rien trouvé de mieux que de lui grimper sur le dos. Il l'avait rendue furieuse.
Alors pourquoi hésita-t-elle ?

Pourquoi choisit-elle d'épargner ce gamin ?
Pas pour le regard qu'il lui lançait. Pas pour sa petite taille. Pas parce qu'il était un enfant.
Pour la première fois de sa vie, du moins aussi loin que remontaient ses souvenirs, elle connut un instant de faiblesse, et son mental la lâcha, l'abandonna.
Elle ne pouvait pas tuer cet enfant.
Pourquoi lui et pas un autre ? Pourquoi lui et pas n'importe qui ? Elle n'en avait absolument aucune idée. Mais elle savait en revanche qu'elle était là, arme menaçante, qu'elle aurait pu le tuer sinon le blesser, qu'elle dominait largement. Mais qu'elle était incapable d'accomplir le geste fatidique.

Elle abaissa légèrement la pointe de la lame de son zanpakutô, qui était pointée droit vers la poitrine de Kilwa. Légèrement. Mais elle le fit, hésitante.
Quelle action devait-elle faire avec ce petit ? Quelle conduite devait-elle adopter vis-à-vis de cet enfant, tantôt extrêmement mature, tantôt terriblement gamin ?
Un souvenir lui effleura l'esprit. Celui d'un combat, dans un parc. Pas n'importe quel parc, cependant. Le parc de cette ville-même. Le parc de Karakura.
Elle avait rencontré là-bas cette jeune fille qui savait à peine parler, Amy, et qu'Itami avait soupçonné de n'avoir de l'adolescence qu'une apparence physique, et, sur un plan psychologique, l'esprit d'un enfant en bas-âge.
Ce n'était ni le parc, ni même Amy qui intéressaient Itami dans ce souvenir.
Ce qui l'intéressait, c'était la façon dont elle avait mis fin au combat, lorsqu'Amy avait eu tellement faim, et aux bonbons qu'elle lui avait donnés...
Elle plongea la main gauche à l'intérieur de son uniforme de shinigami. Dans l'unique poche intérieure, elle glissa les doigts et tatônna jusqu'à trouver ce qu'elle cherchait.
Elle sortit les pastilles jaunes, et en tendit une à Kilwa. Ses doigts collaient, après le contact, et sentaient vraiment le citron.
Tiens. J'y connais rien aux gosses, mais tu dois aimer les bonbons.

Mais par quel acharnement divin se retrouvait-elle toujours embarquée dans des combats qui tenaient presque du surnaturel ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptyLun 31 Mai - 17:54

Spoiler:

  • Crac ! Voilà le bruit qu'avait fait son dos une fois qu'il avait percuté le mur. Cette fille était sans pitié, ou quoi ? Peu importe, je retournerais sur son dos. En plus, ça fait même pas mal. Après quelques plaintes, Itami avait terminé son discours. Enfin. Elle sortit un bonbon d'une de ses poches et me le tendis. Je ne rêvais pas... c'était bien un bonbon ! Je le saisis, le fourrais dans ma bouche, aussi remerciais-je Itami qui m'avait fait don de cette friandise. Je m'exaltais, sautillant partout.

    Je finis par atterrir sur le dos de la shinigami et smack, sur la joue ! C'était ma manière de la remercier pour son bonbon. Je m'agrippais une nouvelle fois, tout en frottant nos joues. Les bonbons, c'est trop bon ! J'étais content, je mâchais mon bonbon en restant sur le dos d'Itami. Tout compte fait, elle était gentille pour une shinigami. Je la regardais avec des grands yeux. Cette fois-ci, je ne me ferais pas sortir comme elle l'avait fait tout à l'heure, j'étais prêt. Une idée vint à mon esprit, je l'exposais à voix haut comme si de rien n'était :

  • Dis, Itami, je peux venir avec toi dans ta maison ?
  • Un jour où l'autre il aurait bien fallu que je demande ça à quelqu'un. J'étais un bébé, seul, sans maison ni amis, ni famille. Des gens comme VOUS ayant diverses maisons : Las Noches, la Soul Society, le repaire des Vizards ou même une maison dans le monde des humains ne peuvent comprendre ce que j'ai enduré.

    Bien des personnes doivent être dans mon cas, mais la majorité sont des orphelins ayant perdu leurs parents. Moi, je n'ai pas de parents. Je ne sais pas qui je suis. Je suis né dans une cuve, sosie d'une autre personne qui est morte à ma naissance. Aurais-je été une sorte de clone, né d'une expérience malsaine ? Sans doute. Je desserrais mon étreinte autour d'Itami et la lâchais complètement. Je réfléchissais et je ne faisais plus attention à ce qui se passait autour de moi. Je descendis lentement du dos de la shinigami, me retournais et partais. Il fallait que je réfléchisse à tout ça calmement, seul, quelque part, dans un endroit isolé.

    J'avais eu une chance de trouver une maison, mais tant pis. Ce sera pour une autre fois. Et puis, si cela s'est passé comme ça, c'est qu'il y a forcément une raison. Aussi gentille soit-elle, cette shinigami ne devait pas être la bonne personne. En plus, dans cet état, je doute prendre beaucoup de plaisir à gagner une maison. Savoir qu'on est le fruit d'expériences, peut-être créé avec des matériaux retrouvées par terre. Je soupirais, partis un peu plus loin en marchant. Quelques mètres, puis je tournais vers la gauche. Une petite ruelle se présentait à moi, vide. Je m'enfonçais peu à peu dedans et m'asseyais contre le mur. Qui suis-je réellement ? Cette question, je ne peux y répondre. C'est décidé. Désormais, je passerai le restant de ma vie à chercher ma véritable identité.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptyLun 31 Mai - 19:16

Au moment où j’allais attaquer, je sentis quelque chose sur mon épaule. La main d’Itami.

"Désolée, mais là c'est moi qui ne peux accéder à ta requête. Tu veux te faire tuer ? Laisse-le moi, celui-là. Occupe-toi de l'autre chiffe molle, on sait jamais, il pourrait se relever."

Elle me poussa derrière elle, puis fixa le gosse du regard.

"Désolée pour toi, mais tu m'as volé mon adversaire et cela, je ne peux le tolérer. Cela ne finira pas de manière pacifique, contrairement à ton désir. A la place, c'est toi que je vais battre, tu peux en avoir la certitude."

Et d’un Shunpô, elle arriva au niveau de Kilwa, et engagea la bataille. Ca fait deux fois qu’elle me vole mon adversaire. Deux fois. J’étais contrarié. Frustré, même. J’avais dut mal a garder mon calme. Je regardais ces deux la, entrechoquant leurs lames. Je me retourna, et fixa le soleil qui se couchait au loin. Etait-ce écrit ? Est-ce un signe me montrant que je ne devais pas combattre ? Je me perdis dans mes pensées. Un peu plus tard, une voix me fit reprendre conscience :

«… ET DESCENDS DE LA ! »

Elle avait dit quelque chose avant, mais je n’avais pas bien compris, j’étais concentré sur autre chose. Elle attrapa Kilwa par le pied, et l’envoya contre le mur de la maison ou j’étais perché. Je regarda en dessous. Itami s’approchait du gamin, dans les décombres.

« Sache qu'on ne monte pas sur le dos. Je suis pas un cheval, zut ! »

Elle leva sa lame pour infliger le coup de grâce. Hum… Qu’attend-elle ? On dirait qu’elle hésite. Non, pas elle. Pas Itami. Elle ne peut pas avoir pitié d’un môme qui l’a fait tourner en bourrique durant de bonnes minutes, pas elle. Elle baissa sa lame. Mais pas sur Kilwa. Elle sortit quelque chose de sa poche c’est jaune. Serait-ce… Je me frotta les yeux. Je ne rêve pas. C’est bien un bonbon. Un bonbon. Un simple et tout petit bonbon. J’assistai a une des scènes les plus ridicules qui m’était accordé de voir jusqu’ici. Je… je n’y crois pas. Et voila l’autre qui lui saute au cou après l’avoir mangé.

"Dis, Itami, je peux venir avec toi dans ta maison ?"

Serais-je en train d’halluciner ? Ces deux la, qui se battait pour faire couler le sang… On dirait maintenant une mère et son fils. Ca me met hors de moi. Le gosse partit en courant, puis tourna a une rue. J’eus un sourire sur le coin et les gros yeux. Je me sentais mal. Mon reiatsu s’enflammer dans mon corps. Elle a laissé ce môme partir… alors qu’elle aurait pu le tuer, lui qui a massacré Sakon, lui qui a volé son adversaire, lui qui l’a prise pour une monture ! Je dégaina et sauta sur Itami depuis le toit.

« Itami-san ! Réveille-toi ! Qu’est ce qui t’arrive ? »

Elle se retourna et para mon coup. Je recula mon pied gauche, puis fit un coup horizontal. La shinigami esquiva avec un saut en arrière. J’utilisa un shunpô pour me retrouver en face d’elle, et tenta un coup d’estoc. Elle esquiva de peu, je vis une mèche de cheveux blonds voler. Je ne contrôlais plus mon corps. Il agit de lui-même. Je n’arrivais pas à me calmer.

« Tu te rends comte de ce que tu viens de faire ? Réponds-moi !! »

Spoiler:


Dernière édition par Jale Ayuga le Mar 1 Juin - 21:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptyMar 1 Juin - 8:47

Qu'il en faut peu pour satisfaire un enfant.
Le visage ravi de Kilwa amena Itami à cette conclusion.
Et quand l'enfant se mit à sautiller partout, elle aurait rit, si elle n'avait pas été consternée par la façon étrange dont sa journée avait tourné.
Quand le petit vizard lui grimpa à nouveau sur le dos, elle ne lutta pas, ne tenta pas vainement de le décrocher. A quoi bon ? Il trouverait le moyen de remonter, de toute façon.
Il l'embrassa sur la joue, en lui bavant copieusement dessus. Il sentait le citron.
Dis, Itami, je peux venir avec toi dans ta maison ?
Itami en resta sous le choc. Lui grimper sur le dos, d'accord, mais venir avec elle ?
Dans sa maison ? Sa maison... Pouvait-elle d'abord appeler ça "sa maison" ? Pas qu'elle ne se sente pas chez elle à la Soul Society, puisqu'elle ne se rappelait pas d'"avant", mais ce mal-être constant... "Home Sweet Home", pas pour elle. Pas de "chez-elle" pour l'accueillir en rentrant. Juste l'endroit où elle dormait et passait ses nuits agitées.
Elle ne poussa pas ses réfléxions plus loin. Le gamin descendit de son dos, et disparut dans une ruelle. Itami poussa un soupir et s'apprêta à aller le chercher par la peau du coup, quand la situation se renversa une fois encore.
Changement dans le reiatsu de Jale. Le crissement d'une lame qu'on sort de son fourreau alerta Itami, qui releva la tête au moment où le shinigami de la huitième division lui sautait dessus depuis le toit où il s'était perché.
Itami-san ! Réveille-toi ! Qu’est ce qui t’arrive ?
Itami fit volte-face, zanpakutô brandi, et opposa sa lame à celle de Jale.
Qui te crois-tu être pour m'appeler ainsi et me parler sur ce ton ? siffla-t-elle avec un regard noir.
Jale recula son pied gauche, et attaqua une nouvelle fois. Ita bondit en arrière pour éviter le coup.
Alors l'autre shinigami utilisa un shunpô pour se retrouver à porter, et sa lame passa en sifflant dans l'air. Itami, qui ne cherchait d'abord pas à envenimer les choses, se contenta d'esquiver, mais la lame lui coupa quand même une mèche de cheveux.
Elle sentit la colère monter en elle. A quoi jouait-il ? Pour qui se prenait-il ?
Tu te rends comte de ce que tu viens de faire ? Réponds-moi !!
Sbaf ! Itami lui assena une giffle retentissante.
Petit imbécile. Ca, c'était pour mes cheveux. Tu as voulu jouer au jeu du plus fort ! Parfait, à ta guise ! Mais tiens-le toi pour dit : tu vas le regretter amèrement. Car à ce jeu-là, c'est moi qui l'emporte.
Sur ces mots, elle lui donna un violent coup de pied dans le ventre, qui lui fit perdre l'équilibre. Et, alors qu'il tentait de le récupérer, elle se baissa, et, pivotant sur elle-même, lui balaya les chevilles.
Jale tomba par terre, tandis qu'Itami se relevait brusquement. Elle s'approcha de lui, et, le dominant de toute sa hauteur, approcha la pointe de sa lame de son visage.
Faible.
Mais la fureur s'était emparée de Jale Ayuga, qui roula par terre et se releva, alors qu'Itami pensait qu'il resterait sagement par terre et admettrait la figure.
Comme il se relevait et se remettait en position d'assaut, elle soupira avec un soupçon de tristesse.
Bien... Tu ne me laisses plus le choix...
Elle n'avait en effet pas d'autre choix que de le battre, jusqu'à ce qu'il soit incapable de se relever. Dans le cas contraire, il n'aurait de cesse de se remettre debout, encore et encore, pour la provoquer à nouveau.
Mais il était dans son camp.
Il était un shinigami, lui aussi, et devait avoir les mêmes buts et les mêmes ambitions qu'elle.
Il devait être ce genre de garçons qui croient lutter pour le bien, contre le mal, dans une guerre dont l'issue sera forcément la victoire du bien. Mais la vie n'est pas faite ainsi. Dans la vraie vie, les méchants font parfois preuve de compassion ou d'amour ; les gentils sont parfois terriblement cruels ; et on meurt, on meurt. Quant à la victoire de cet éternel combat entre bien et mal... Si on était dans un film, le bien l'emporterait. Mais dans la réalité, où était le bien, et où était le mal ? Dans la réalité, vos alliés se retournent contre vous parce qu'ils n'ont pas compris que les méchants ne le sont parfois pas tant que ça...
Allez donc expliquer ça à un homme en colère.
Battez-le, explosez-le, et, peut-être, sera-t-il ensuite en mesure de vous laisser parler.
Mais ce combat n'avait pas de sens. Qu'à cela ne tienne, Itami allait lui en donner un !

Elle attaqua avant Jale.
Elle était toujours en shikai, et sa lame lui brûla l'épaule gauche quand elle porta son coup lattéral.
Elle allait le blesser, le mettre à terre pour de bon, mais elle ne voulait pas le tuer.
Depuis quand faisait-elle ainsi preuve de pitié ? Avait-elle donc tant changé ? Quel en avait été l'élément déclencheur ? Jale n'avait pas tort, il lui fallait se ressaisir ! Mais il n'avait pas raison non plus de l'attaquer, et elle allait le lui faire payer.
Elle le renverrait bien cabossé à ses quartiers.

Elle le feinta ensuite, faisant semblant de l'attaquer sur la droite, et, jusqu'au dernier moment, poursuivit son action. Alors que Jale s'apprêtait à parer, elle retira vivement sa lame, et lui attrapa le poignet avec la main gauche.
Imprudent. Tu es lent, trop lent, et pas assez méfiant.
Elle lui tordit le poignet brusquement, de façon terriblement brutale, et on entendit un craquement.
Lui serrant toujours le poignet, elle recommença à parler. Un moyen de lui donner des tuyaux ? Jamais elle ne le reconnaîtrait.
Tu as utilisé le kidô tout à l'heure. Vu ton faible niveau, concentre-toi dans un domaine ! Tu ne peux pas te perfectionner partout. C'est la défaite assurée. Tu progresseras dans les autres domaines quand tu en auras acquis un.
Elle lui lâcha le poignet, puis le regarda droit dans les yeux. Sans un mot, elle lui enfonça sa lame dans la cuisse, puis la retira tout aussi vivement. Si la blessure n'était pas mortelle, la souffrance devait être à la limite du tolérable... Alliant coupure profonde et sanglante à brûlure autant des chairs externes qu'internes...
Jale tituba. Itami, sans la moindre expression sur le visage, lui donna un coup de genou dans le ventre, qui le plia en deux. Puis elle utilisa la poignée de son zanpakutô pour le frapper sur la tempe, et il s'écroula, face contre terre.

Elle repassa en forme scellée, puis rangea son zanpakutô dans son fourreau.
Elle se pencha au-dessus de Jale, et lui dit avec amertume :
J'aurais pu faire de toi un ami, Jale, si tu n'avais pas été si stupide...
Elle se détourna, et sauta sur le toit le plus proche.

Itami courut dans la direction dans laquelle Kilwa était parti, sautant de toit en toit. Elle ne mit que quelques minutes pour le retrouver. Il était assis par terre, dans une ruelle proche de l'endroit où ils avaient combattu.
Elle sauta du toit sur lequel elle se trouvait, et atterrit avec souplesse près de l'enfant.
Grimpe sur mon dos.
Paroles surprenantes pour elle qui avait fait plus tôt tout un foin parce qu'il le faisait...

Elle utilisa deux shunpô pour regagner le lieu d'où elle était parti quelques instants plus tôt.
Jale gisait toujours par terre. Sans doute complètement sonné.
Lève toi, tout de suite. On rentre.

Spoiler:


Dernière édition par Itami le Mar 1 Juin - 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Traning Juin   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptyMar 1 Juin - 17:58

Seul, appuyé contre le mur, j'attendais. Les yeux mi-clos, je restais immobile, assis, la tête dans les mains. Dans mon esprit, des pensées se bousculaient sans cesse. Cela s'était passé tel une montagne qui s'était écroulée en un instant. Une simple pensée négative avait fait basculer cette lueur d'espoir. Je pensais, pour une fois, avoir enfin trouvé une famille... bah non. J'avais cru que je pourrais vivre avec quelqu'un, et non seul, c'était faux. Cette shinigami... elle semblait si gentille... en plus d'être forte... Et dire qu'elle aurait pu me tuer, elle s'est résignée et elle m'a laissé partir. Quelqu'un comme ça, faisant preuve de pitié lors des combats bien que ce soit vis-à-vis d'un ennemi, c'est rare. Souvent, les shinigamis éliminent leurs adversaires, sans réfléchir. Je le sais parce que j'ai hérité des pensées et connaissances de celui qui avait été 'moi' il y a peu. J'avais, enfin il, avait été souvent attaqué par des shinigamis n'ayant pour raison que sa nature d'arrancar pour l'éliminer. L'ennui, c'est que je garde son hostilité envers ce genre de personnes, et donc je doute faire ami ami si facilement avec ces dieux de la mort. Cependant, je ne suis pas quelqu'un comme mon double, gentil, gamin, qui fait mumuse. Lui, il aimait les personnes gentils, et détestaient si l'on puis dire, les personnes méchantes. Il faut dire que lorsque l'on s'est fait attaqué étant bébé, tandis que la majorité de ces petites créatures adorent tout le monde, on peut facilement haïr des gens. Moi, je ne juge personne sur son mental. Si quelqu'un est gentil tout en étant faible, je ne l'aime pas. Si quelqu'un est méchant tout en étant fort, je l'aime bien, tout en le détestant. Cela est bizarre, je sais. Cependant, si quelqu'un est méchant en étant faible, je le tue. Dans le meilleur des cas c'est à dire où une personne est gentille et forte, je l'adopte. Je suis bizarre, je sais, je l'assume.

Je soupirais. Le temps était long. Il faut dire que lorsque l'on fait quelque chose de désagréable ou l'on patiente, le temps parait indéterminé et infini. Si l'on se bats, ou fais quelque chose que l'on aime, la notion du temps est différente. Dans ce genre de situations, le temps passe incroyablement vite, on ne le voit pas passer. Pourquoi il a fallut que les choses soit ainsi ? Moi, j'aime pas attendre, ni faire attendre. En plus, j'aime pas l'endroit où je suis. Ça pue. En même temps, j'ai choisi une ruelle au hasard sans regarder de quoi il s'agissait. Si j'avais bien fait attention à l'endroit que j'avais choisi, j'aurais sûrement sélectionné un quartier plus... chic. Mais peu importe car, dans l'état où je suis, je doute faire attention à ce genre de détails. (N.B : je viens d'y faire attention.) Je baillais un grand coup à m'en déchirer la mâchoire. Il est probable qu'il soit tard, à moins que ce soit cette ruelle qui soit très sombre. Je tremblais durant quelques instants, mais quoi de plus normal ? Et oui, il fait froid. La nuit était-elle déjà tombé ? Un mouvement de tête vers le haut me suffit à vérifier que le ciel était bien bleu. Le regard vide, j'observais le soleil, et un reflet de lune était dans mes pupilles. Certes, c'est quelque chose de bizarre, mais personne remarquerai ça, alors je me fais un kiff. Bref, revenons-en au fait. Je doute que l'on ai le temps de discuter alors que je suis paumé comme un teubé, au milieu d'une ruelle paumée elle-aussi. Mais Pourquoi, Pourquoi c'est moi qui me retrouve toujours au beau milieu de ces situations de *o* ? Je suis un pauvre bébé innocent, et c'est toujours moi qui me retrouve dans la merde. Que la vie est injuste vous me dirait, mais tout le monde rabâche ce genre de trucs.

De plus, on dit toujours que les premières réponses sont faites pour esquiver les questions. Et vous venez de répondre, c'est votre première réponse. Mouhahahaha, je suis sadique pour un bébé, et je viens de vous griller. Allez nager. Eh, revenez, c'était à prendre au second degré ! Au fait, il fait quel temps demain ? Quelqu'un a vu la météo ? Eh bah ouais, j'sais pas où dormir, alors faut savoir si je bute un mec (et prends son appart'.) ou bien je squatte chez Itami. A la Soul Society il fait souvent soleil, mais le paysage est plutôt abstrait, tandis qu'ici, lorsqu'il fait beau temps, c'est très beau et ça forme ce que l'on appelle des arcs-en-ciel. Quel nom débile. Moi je dis, quel est l'intérêt de trouver des noms, s'ils sont aussi stupides ? Si je m'appelais Alfred, je me suiciderais, ou bien je demanderai à changer de nom. Dans le pire des cas, je dis que je le sais pas, et quelqu'un de gentil me renomme. C'est vrai quoi, personne aimerait avoir un nom pourri. Mais dans Batman,une fille sort un dicton : N-A-Z-E. Mais réaliste. Elle dit (d'une voix trop pas belle) " Ce n'est pas qui on est, mais ce qu'on fait qui nous définie. ♥" C'est pourri. Je sais. Cependant, si la fille était pas là, Batman y serait mort de dépression. Mais je pense qu'il a fait genre qu'il était au top pour elle. Eh ouais, il est amoureux. Je sais tout de lui. Même que hier il a mis un caleçon rouge. Par dessus son slip. Ah non, ça c'est Superman. D'ailleurs, y parait que lui il a fait un bras de fer avec Chuck Norris, et que le gagnant devait même son slip par dessus son pantalon. Mort de riiiiiirrreee.... Ok. Je sors. Mais non, tout compte fait. Sinon, je vais pas pouvoir vous parler. Comment vous trouver mon monologue ? Perso' j'aime bien. En même temps, si t'aime pas ton travail, tu risque pas d'aller loin. J'connais une personne qui disait toujours "Blablabla, si t'as pas confiance en toi, t'y arriveras pas." Mes fesses. J'ai confiance en moi, et au foot, j'me suis rétamé. Hier. Mon cousin a fait une dépression, il avait plus confiance, et il a joué quand même son match de Rugby. Ils ont gagné. De loin. En plus, il a marqué 4 essais. Depuis, j'attends la sortie de l'hôpital de la personne qui m'avait cité ce dicton. Et j'avais pas fait exprès de lui extraire le poumon droit par la voie génitale. C'est pas vrai.

Sérieusement, je devrais arrêter de parler sans arrêt comme ça. Mais que voulez-vous ? C'est une maladie. J'irais voir quelqu'un. D'ailleurs, pourquoi on dit "voir quelqu'un" ? Ce devrait être : "J'vais voir un psy." Mais non. A cause de ça, l'autre jour j'suis allé voir mon docteur : "Yosh Quelqu'un ! Ça va ?" J'me suis fait jeter. Un docteur est fait pour soigner, et bah j'allais pas mieux en revenant. Au contraire. Un coquard, ça m'a pas fait du bien. En même temps, je l'ai cherché. Ou pas. J'ai dis ça pour faire genre. Bon, il serait temps de revenir à la réalité réel, présente. Je me lève, change de position, m'allonge. Classe. Il manque que mes lunettes de soleil et mon transat. Je suis cool, hein ? Pour un bébé, bien sûr. Les gens disent que je suis bizarre, que je parle beaucoup, alors que c'est pas vrai. Je suis très gentil, je suis silencieux, et sympa. En plus, j'suis un bébé. Dans ma vie j'ai seulement démembré quelques personnes, buté mon papa (d'ailleurs je raconterai ça au bahut, je serais la méga-star.) et lâché quelques rots en route. Et j'ai pas parlé de toutes les plaquettes de chocolat que j'ai volé. Miam ! Ainsi que les bonbons. Youpi ! Et les légumes. Beurk. Bon, j'entends quelqu'un qui arrive, c'est p'tet Itami. Je me remets assis, prends une mine triste et fourre à nouveau ma tête dans mes mains. Si je fais ça, elle va avoir pitié et tout. En supposant qu'elle ne me tue pas. Je cache mon sourire sadique derrière mes bras et attends. Elle s'agenouille, attends quelques instants. Je la fixe d'un regard très triste, en étant content. Elle regarde en l'air un instant. Je me tourne vers le public, un grand sourire très sadique et des yeux complices. Elle me regarde. Je la regarde. Tristement. Elle ne peut résister.

Grimpe sur mon dos.

Ok. Si tu veux. Je lui saute sur le dos et à entendre le bruit qu'il a fait, j'ai cru qu'elle allait crever à ce moment-là. Je prends vite fait mon zanpakutô. A ce moment-là, j'avais envie de dire "Cours, foreste !" ou autre. Je me suis retenu. C'est agréable d'être sur son dos. J'attends. Je souris. Les yeux fermés. Décidément, elle est très sympathique, cette Itami. Et dire que j'avais pensé qu'elle n'était pas la personne "élue". Mais non, ça ça fait "Les Cités d'Or". Je veux dire, c'est la personne parfaite pour accueillir un bébé comme moi, chez elle. Direction : Soul Society. Attends, un instant. Itami s'arrête. Elle regarde le shinigami de tout à l'heure, qui est à terre. Elle l'a vaincu ? Cool, j'ai rien eu à faire. Je souris. Méchamment non, sadiquement oui. Cependant, je suis méchant. Et sadique. Alala, je dois vous ennuyer à parler sans cesse. Et si je m'arrêtais là ? Je dépose mon micro qui n'était autre que mon poing placé sous mes lèvres, mais en fait j'abaisse ma main. Je m'étais cru pendant un instant, à l'Élysée. Mais en même temps, tout le monde a droit de rêver. Je souris à nouveau. Tendrement. Je suis heureux, pour une fois. Une shinigami a décidé de m'adopter, c'est une bonne chose. Je ne serais plus seul. Je ne serais plus triste. Je ferme les yeux. Je m'endors. A ce moment, un moment souffla de mes lèvres. Je crus l'avoir prononcé, je ne sais pas. Je dormais. Je crois que ce mot, c'était...

...Arigato.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptyMar 1 Juin - 19:09

-Je n'arrive pas à le croire je me suis fait dérouiller et je n'ai même pas essayé de m'en sortir. D'un seul coup je m'étais retrouver dans le noir. Ce n'est pas possible, je me sens fondre dans le noir.....

Quelques instants après Sakon se réveilla, il regarda autour de lui et ... . Vision d'incompréhension totale: la bêcheuse était en train de massacrer le blondinet...

- Mais on va où là? Je ne comprend plus rien deux shinigamis en train de se battre sans aucune raison apparente. Mais bon, autant ne pas nous en occuper, profitons du fait qu'ils ne nous aient pas remarqué.

Sitôt dit sitôt fait, Sakon traîna son corps en un éclair sur un toit voisin et regardait finir le combat.

- Regardez-moi cette bande de de gamins, ils en ont pas eut assez donc ils se battent entre eux. C'est affligeant, faut dire que je n'ai pas été fin non plus, mais bon vu que j'ai réussi ma mission et que j'ai réussi à placer mes mouchards sur eux, l'autre petit nerveux y compris, je peux me moquer d'eux tant qu'à faire et en même tant je pourrais essayer de rafistoler mon beau manteau qui en rappelant a été bousiller par l'autre bêcheuse là.

Sur ce, Sakon essaya de s'asseoir mais sa brûlure et sa blessure ventrale le rappelèrent à l'ordre.

- Tout compte fait, je crois que je vais d'abord aller au magasin Urahara pour qu'on me soigne et avec un peu de chance la gamine pourra peut-être réparer mon manteau.

Sakon laissa donc les deux shinigamis se taper dessus comme des bourrins, et se dirigea vers le magasin Urahara pour soigner ses blessure et se préparer, qui sait, à de nouvelles rencontres.


Dernière édition par Sakon Shima le Mer 2 Juin - 0:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptyMar 1 Juin - 21:59

Ma tête tourna à gauche. Je sentais une douleur à la joue. Elle m’a giflé. Ca m’a un peu calmé sur le coup. Cependant, ma rage n’avait pas disparu. Pas totalement.

« Petit imbécile. Ca, c'était pour mes cheveux. Tu as voulu jouer au jeu du plus fort ! Parfait, à ta guise ! Mais tiens-le toi pour dit : tu vas le regretter amèrement. Car à ce jeu-là, c'est moi qui l'emporte. »

La dernière syllabe fut coordonnée avec un coup dans le ventre. Quelques secondes plus tard, j’étais à terre. Je roula pour me relever. Elle dit quelque chose, mais le crissement des cailloux ne me permit pas d’entendre. J’entendis la suite, par contre.

« Bien... Tu ne me laisses plus le choix... »

Elle attaqua mon épaule gauche. Aïe, ce brûle. Son zampakuto est toujours en Shikai… Elle attaqua ensuite le flanc droit. Ma lame se dirigea vers la sienne pour parer, mais elle m’agrippa par le poignet.

"Imprudent. Tu es lent, trop lent, et pas assez méfiant. Tu as utilisé le kidô tout à l'heure. Vu ton faible niveau, concentre-toi dans un domaine ! Tu ne peux pas te perfectionner partout. C'est la défaite assurée. Tu progresseras dans les autres domaines quand tu en auras acquis un."

Ce n’est pas ce qu’on m’a appris. Je veux être un shinigami polyvalent. C’est sur que suivre une voie a ses avantages. Elle n’a pas l’air douée en Kidô, mais elle est rapide et maitrise bien le zanjutsu. Sa force physique aide bien. Je sens encore les os de ma main craquer. Elle me lâcha, mais ce n’était pas pour finir ce combat. Elle m’enfonça Sakura dans ma jambe, ce qui me fit tituber, puis un violent coup me fit tomber au sol. J’entendis le son d’une lame retournant dans son fourreau.

« J'aurais pu faire de toi un ami, Jale, si tu n'avais pas été si stupide... »

Je n’ai pas agis stupidement. En fait, si, mais ce n’était pas comme si… argh, ma jambe. Itami partit. Je rampa alors et m’adossa contre un mur, et appuya fort sur mon tibia pour stopper l’hémorragie.

« Arghh… Aah… »

*« *C’est tout ?* »*

J’eut un sursaut. Quelqu’un a parlé. Ce n’était pas la voix d’Itami, elle était masculine. Trop grave pour être celle de Kilwa. Ce n’était pas non plus Sakon. On aurait dit… Un echo. La douleur doit me faire halluciner. J’ai réussi a stopper l’hémorragie en serrant la plaie avec un bout de tissu de mon kimono.

*« *Tu es capable de bien plus que ca…* »*

Ca recommence. Je l’ai entendu clairement cette fois ci.

« Qui est la ?! »
*« *Continue… Elle pourra t’être bénéfique… écoute la, elle te mènera a moi…* »*
« Quoi ? Comment ca ? Qui ca, « elle » ? Non, reviens ! »

Plus rien. Que m’arrive-t-il ? Qui c’était ? J’entendis alors du bruit. Itami arrivai vers moi, Kilwa sur le dos.

« Lève-toi, tout de suite. On rentre. »

« Elle », hein ? Je me leva en tenant ma jambe. J’attrapa la main qu’elle me tendit. Quand je la saisis, je sentis du reiatsu circuler. Elle m’en donna un peu, sans doute pour que les blessures cicatrisent plus vite et que je puisse courir. A ce moment la, Kilwa dit quelque chose, la tête tournée de l’autre côté. Je crois qu’il a dit « Gâteau ». Il doit avoir faim. Itami se mit à courir, je la suivit avec vive allure.

Cette voix… Je dois en savoir plus. Peut être qu’elle saura me renseigner la dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] EmptyMer 2 Juin - 8:22

Je rouvris les yeux. Lentement, mais je les rouvris. J'étais sur le dos d'Itami. Endormi. Quel boulet je fais. Je posais mes mains sur son dos et m'appuyais dessus pour bondir en arrière, silencieusement. J'avais exécuté cela de manière à ce qu'elle ne remarque pas ma disparition. J'atterrissais silencieusement sur mes pieds, un peu plus loin. Une chose de faite. Je courus bien plus loin, histoire d'être bien hors de portée des shinigamis. Si je devais trouver une maison, ce serait avec des gens comme moi, c'est ce que je m'étais dit après une réflexion. Vivre avec des shinigamis, c'est stupide. Cette solitude m'avait rendu fou, à tel point que j'avais espéré une chose telle que vivre en compagnie de personnes ayant frappé l'autre moi, jusqu'à ce qu'il meurt, ou presque. Mais quel abruti. Je courus loin, très loin. Et je m'appuyais contre un mur, essoufflé. Que pouvais-je faire maintenant ? Je verrais bien. Pour le moment, il s'agirait d'être bien introuvable par les shinigamis. Heureusement, je suis très rapide, plus que bien des gens ici. Je me stoppais un moment.

Quel est ce reaitsu ?

Une secousse m'interpella. Le décor avait changé. Un autre moi se trouvait dans mon corps, semblable en tout point à moi. Il jouait à je ne sais quoi. Il me regarda, et s'approcha. Je l'observais, sans rien dire. Il me demanda de jouer. Je ne répondis rien. Vexé, il commença à s'énerver. Il me mit un bon coup de poing. Ça fait mal. Je tombais par terre. Yeux fermés. Je les rouvris, peu après. J'étais toujours debout, contre un mur. Un passage bref dans un endroit inconnu, mais qu'est-ce qu'il m'arrive ? J'ai du rêver, c'est pas possible. Mais cette personne... elle était semblable au bébé qui était mourant sur le lit, à ma naissance. Qui est-il réellement ? Et moi aussi, qui suis-je ? Je disparus loin, en marchant. Vers le centre-ville de Karakura. Là-bas, plusieurs reaitsus étaient perceptibles. Libre aux shinigamis derrière de me suivre, moi, je vais là-bas. Par contre... il faut chaud. Très chaud.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty
MessageSujet: Re: Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]   Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle rencontre avant de regagner la SS [PV Sakon]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nouvelle âme pour une nouvelle trahison
» A lire avant flood
» A lire avant flood
» A lire avant de poster
» Oraganisation avant la suite des évènements

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Rpg  :: Monde des vivants :: Karakura :: Centre ville-
Sauter vers: