Bleach Rpg
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerDernières imagesConnexion
-36%
Le deal à ne pas rater :
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
69.99 € 109.99 €
Voir le deal

 

 Heure du décès, 15h00.

Aller en bas 
AuteurMessage
Envahisseurs
Peuple
Peuple



Masculin Nombre de messages : 159
Âge : 124
Date d'inscription : 26/09/2008

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Inconnu
Niveau: Inconnu
Reiatsu:
Heure du décès, 15h00. Left_bar_bleue0/0Heure du décès, 15h00. Empty_bar_bleue  (0/0)

Heure du décès, 15h00. Empty
MessageSujet: Heure du décès, 15h00.   Heure du décès, 15h00. EmptySam 19 Juin - 13:00

L'ordre a été donné. Ca a commencé, et on ne peut plus faire amrche arrière. L'avenir des mondes est bouleversé. Les conséquences vont être catastrophiques. Il ne s'agit plus de garder un quelconque équilibre. Il ne s'agit plus non plus de conserver une morale, une éthique, une sorte d'humanité, comme on s'amuse souvent à le dire. Après tout, qu'est ce que l'humanité ?

Est-ce vivre avec autrui ? Nous ne sommes pas seuls. Est-ce servir les intérêts communs, protéger son espèce ? Si tel est le cas, alors notre acte est un acte d'humanité. Mais pour réaliser cet acte d'humanité, il faut anéantir ceux qui ont créé cette expression. Un paradoxe ? Peut-être. Le temps n'est pas à la reflexion.

Le chemin est long dans ce tunnel. La marche est synchronisée, la troupe est bien organisée, les pas des hommes résonnent, comme s'il n'y en avait qu'un. Puis, après plusieurs minutes, c'est le bout du tunnel. Le portail s'ouvre, une lueur bleutée vient frapper la zone, tandis que la pression spirituelle se répand.

La ville de Karakura. Les hommes sortent du portail, ils sont nombreux, silencieux. Ces hommes sont tout de blanc vêtus, impossible de voir les détails. Certains sont vêtus de bordeaux. Face à eux, et leur marche funèbre, une ville en ruines, déjà ravagée par la guerre. Néanmoins, la reconstruction recommence lentement, et les humains ayant survécu à la bataille reviennent sur les lieux pour constater les dégâts. Et puis, la solidarité aidant, des gens venus des villes voisines participent au grand nettoyage de Karakura.

Mais c'est bien là l'erreur la plus fatale de leur existence. Celle qui va leur coûter la vie. Les humains sont incapables, pour la plupart, de les voir. Ils avancent, ne s'arrêtent pas, et entament la destruction. Immeubles, voitures, mais très vite, ils s'attaquent aux gens. Hommes, femmes, enfants, tous tombent sous leurs coups. Impassibles, ils accomplissent la mission pour laquelle ils ont été envoyés. Les cris de douleur, les pleurs se succèdent, rendant fous les pauvres humains qui ne voient même pas les assassins de leurs familles.

Un exemple concret, celui de cette famille ordinaire de retour dans la ville après avoir fui pendant la bataille de Karakura. Ils ont les larmes aux yeux devant les débris de leur maison dans laquelle ils ont toujours vécu. Une page de leur vie se tourne, pour ce père, cette mère, et leur jeune enfant. Ils ne sentent pas le danger arriver. Pourtant, il est tout proche. Un craquement d'os, la nuque du père est brisée, celui-ci s'écroule, les yeux écarquillés, la bouche ouverte, le cou tordu et la tête trop inclinée, plaquée contre l'épaule droite de l'homme.

La femme crie, et tente de prendre son enfant dans les bras. Inutile, son abdomen est déjà déchiré, son sang éclaboussent le jeune garçon sous le choc, incapable de bouger, qui assiste au massacre de ses parents. la mère vient à être projetée contre une carcasse de voiture, le corps se pliant littéralement pour épouser la forme de la portière rouillée et brûlée. Il pleure, l'enfant, nouvel orphelin, qui vient d'essuyer trois moments difficiles en peu de temps, entre la disparition de sa maison, et de ses parents sous ses yeux. Il crie. Il rampe enlace le cou déboité de son père, puis rampe dans le sang de sa mère.

" Papaaaa !! Nhh... Ma... Maamaaaaaaaaaan !! "

Lance-t-il, dans un cri de désespoir, avant que l'invisible ne vienne lui trancher la tête d'une traite, comme on couperait du bois. Ses cris cessent, sa tête roule sur la route, répandant encore du sang. Son visage est encore marqué par la douleur. Puis le danger, meurtrier sans scrupule, vient mettre un coup de pied dans cette tête, pour l'éloigner du chemin, et permettre de continuer la marche dans la ville...

C'est dur, vous dîtes ? Vous n'avez encore rien vu...
Revenir en haut Aller en bas
Envahisseurs
Peuple
Peuple



Masculin Nombre de messages : 159
Âge : 124
Date d'inscription : 26/09/2008

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Inconnu
Niveau: Inconnu
Reiatsu:
Heure du décès, 15h00. Left_bar_bleue0/0Heure du décès, 15h00. Empty_bar_bleue  (0/0)

Heure du décès, 15h00. Empty
MessageSujet: Re: Heure du décès, 15h00.   Heure du décès, 15h00. EmptySam 26 Juin - 12:23

La ville déjà bien détruite n'allait pas s'en remettre. Alors que la reconstruction se faisait lentement, par des humains déprimés et encore sous le choc d'une précédente bataille, les hommes invisibles venus du ciel terrassaient sans pitié les hommes, femmes et enfants qui se dressaient devant eux. Au passage, ils détruisaient ce qu'il restait des immeubles. Le chaos s'installait rapidement.

Et pour les retenir, aucun obstacle, rien. Ah si, un jeune homme qui se dresse inconsciemment sur le chemin du groupe. Il semble sûr de lui, pourtant il est incroyablement faible. Ca en devenait ridicule. Il s'approcha d'un soldat, et l'affubla d'un...Bouh ? C'était quoi, ça, un gosse, encore un ? Rapidement, dans le dos du garçon, un autre soldat apparu, le visage neutre, et lui plaça un coup de talon de manière violente dans l'abdomen, projetant l'individu sur plusieurs mètres, jusqu'à ce qu'il s'encastre dans les ruines d'une station service complètement brûlée et ravagée par les explosions.

Il n'y avait plus personne pour les gêner, et si ce garçon se relevait, il suffirait de le renvoyer d'où il vient. Les humains sont-ils résignés à disparaître ? Si tel est le cas, la mission n'en sera que plus vite accomplie. Le grand groupe progresse d'un seul homme dans la ville, et ravage tout sur son passage. Des dizaines de personnes s'écroulent sous leurs coups, et rien ne semble pouvoir les arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Envahisseurs
Peuple
Peuple



Masculin Nombre de messages : 159
Âge : 124
Date d'inscription : 26/09/2008

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Inconnu
Niveau: Inconnu
Reiatsu:
Heure du décès, 15h00. Left_bar_bleue0/0Heure du décès, 15h00. Empty_bar_bleue  (0/0)

Heure du décès, 15h00. Empty
MessageSujet: Re: Heure du décès, 15h00.   Heure du décès, 15h00. EmptySam 3 Juil - 10:25

Le jeune homme s'était relevé, il nous voulait pas fuir. C'était bien dommage pour lui. Seul, il n'avait aucune chance. Un soldat vint lui planter son genou dans le ventre puis son coude dans la mâchoire, pour le projeter une nouvelle fois au loin. L'armée continuait son avancée dans la ville, détruisant tout sur son passage et tuant des dizaines et des dizaines d'humains, sans que personne ne vienne tenter d'empêcher le génocide. Soit, les choses iront vite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Heure du décès, 15h00. Empty
MessageSujet: Re: Heure du décès, 15h00.   Heure du décès, 15h00. EmptyDim 4 Juil - 17:46

A ce moment là, le jeune gamin fut bloqué dans sa lancé, ainsi limitant les dégâts qu’il avait subi. Hyroku était arrivé à point nommé pour sauver le jeune shinigami. C’est alors qu’il déposa ce dernier dans un endroit où il ne le gênera guère. Après quelques secondes après avoir mit le shinigami à l’abri des envahisseurs, Hyroku regarda tout autour de lui. Mais, sans avoir détecté visuellement un ennemi, Hyroku fut propulser dans la direction opposé a la position du shinigami, qui soit disant passant se nommait Sei et était de la dixième division. L'aspect de Sei pourrait être qualifié de "repoussant". En effet, malgré sa silhouette fine, élancée et son corps svelte, sa magnifique chevelure d'un blond embrassant le blanc, et sa peau mate, son handicap reste un frein à tout charme : il a perdu, au cours d'un évènement tragique, son œil et son bras droits. Cette balafre parcourant sa joue est donc vestige de guerre. Désormais, il tente de cacher ces attributs par divers moyens : chapeau visant à ombrer son visage, masque, vêtements amples pour atténuer la visibilité de son membre perdu... Mais ne croyez pas qu'il s'agisse là d'un moyen de cacher sa honte. Au contraire. Si Sei agit ainsi, c'est seulement pour que tout adversaire qu'il affronte engage le combat comme n'importe quel autre, sans faveur.

Il n'est toutefois, ainsi, déguisé à chaque occasion. Il lui arrive parfois de se balader comme n'importe quel autre Shinigami, dans sa tenue traditionnelle, sabre à la ceinture ou dans le dos. Sa démarche est assurée et guerrière, quand à son visage, il fermé et fuyant, comme si cet homme était blasé et sans cesse vide d'émotion. Mais s'il lui reste un atout splendide pour faire chavirer les cœurs, c'est sa voix, douce et chantante, elle est comme une hypnose à ses mots rares - et parfois crus. A ce moment là, Hyroku, qui était bouleversé face a cette nouvelle forme d’attaque invisible, Mura-Masa, le contacta, pour lui suggéré son aide. Mura-Masa et Hyroku avait souvent combattu ensemble, et le résultat des combats était toujours le même. La preuve Hyroku est toujours debout. Le zanpakutô du shinigami de la 6e division, avait eu la brillante idée de tenté à nouveau cette union. Etant donné qu’Hyroku combat contre un adversaire qu’il ne peut pas voir, il devra laisser son zanpakutô être ses yeux et son guide. Le ciel de karakura était submergé de fumée noir, qui prenait source dans les explosions que ses envahisseurs invisible avait causé. L’aire, qui était dans les souvenir du shinigami, fraiche, douce et apaisante, était lourde et d’une chaleur pesante, se rapprochant de l’atmosphère, dite infernale. A ce moment là, Hyroku dégaina ses deux armes. La lumière du soleil reflétait sur ces dernières, et faisait ressortir toute la beauté du geste d’Hyroku, telle un appel divin, qu’il émettait à ses deux lames, ses yeux d’une couleur pétillante, tel le magma d’un volcan en éruption, sa chevelure claquant sous la pression de l’énergie qui se dégagea de son corps. Energie se déversait tel un ruisseau qui sortait de son nie, et qui s’estompait en un halo d’énergie ténébreuse. A ce moment là, il ferma les yeux et dit :


-Tu es prêt ?! cria Hyroku intérieurement

- Oui je suis toujours. Rétorqua Mura-Masa

C’est alors qu’en s’écriant d’une voix unis, faisait passé le message du commencement du combat.

- C’est partiiiiiiiiiiiiiiiiiiieeee !!!!!!!!


A ce moment là, toujours les yeux fermer, il chargea sur son adversaire. Maintenant Mura-Masa guidait le shinigami. Lorsqu’il arriva à toucher une surface dure, celui fut projeté dans les aires. Sous le conseil de son zanpakutô, Hyroku laissa son adversaire venir à lui. Après quelque seconde, le samouraï lui donna les informations et les directives à appliquer pour pouvoir triomphé de cette nouvelle attaque menée par son adversaire. Hyroku arma l’une de ses lames en position de défense. Au moment du choc, il eut une énorme vague d’énergie, qui s’estompa en un halo. Hyroku, a ce moment là, arrivait à ressentir le reiatsu de son adversaire. C’est alors qu’à l’aide de sa deuxième arme, il décida d’attaquer son adversaire. Mais lorsqu’il leva sa deux lames, sous le ciel ensoleillé et rougeâtre par les fumées des explosions, Mura-Masa averti le jeune shinigami, qui était d’en une position vulnérable. Mura-Masa avait détecté une présence nocive derrière son hôte. Ce dernier, suite à cet avertissement soudain, esquiva et s’écarta pour pouvoir ce dépêtré de cette mauvaise situation. A ce moment là, Hyroku décida d’utilisé un sort de Kido dont il avait fait souvent l’usage lors de ses combat. Le Shakka Hô. Cette technique consiste à créer une sphère d'énergie spirituelle hautement concentrée au niveau de la main. Lorsque la sphère rentre en contact avec la cible elle explose en créant de la fumée. En attendant, que son zanpakutô lui donne les coordonné de ses adversaires, il concentra son énergie. Lorsque le feu vert et les coordonné de l’ennemie fut donné, Hyroku ne tarda pas, pour lancé son attaque sur l’un des deux adversaires. L’attaque semblait-il, avait réussie a touché sa cible, une vague d’énergie qui s’estompai en un halo se créa, suite a la puissance de l’attaque, puis une fumée épaisse accompagna le choc. Hyroku avait eu deux raison pour qu’il soit obligé d’exécuté le Shakka ho : l’une, pour sa puissance, et l’autre pour son effet secondaire, qui se traduit par une fumée secondaire. La fumée, avait réussi à s’étendre sur une large parti de la surface de combat, cet effet secondaire, allait lui procuré une vision, pas très nette, mais suffisante, de ses adversaires, et de son nombre. Selon les silhouettes, il répondait au nombre de trois. A ce moment là, avant que la fumée ne se dissipe, le shinigami de la 6e division, ce dépêcha d’attaquer l’un de ses adversaires, avec une puissance dévastatrice. Lorsqu’Hyroku chargea sur un des adversaires, qu’il avait choisi, une trainé d’énergie ténébreuse apparaissait derrière ce dernier, et une formidable et étonnant puissance ce dégageai de son corps. L’énergie qui était visible depuis à peu près quelques secondes, se laissa trainer en un coulé d’énergie tel un fleuve débordant don lit. Une énergie tellement démonique, que cela alerta le jeune shinigami, qui était toujours sur le choc, qui, peu à peu, après cette déferlante d’énergie, se réveillait. Lorsqu’Hyroku atteint sa cible, une énorme explosion, qui s’étendait sur une très grande large surface, rayonnait dans le ciel enflammé de karakura. Suite à cette explosion, il eut une lumière aveuglante. Après quelques secondes, la lumière s’estompa, et une poussière qui s’était levé, traversa l’espace qu’il y avait entre les deux adversaires a moitié visibles grâce a la poussière, et Hyroku Akari. Mais ce dernier sachant que cette poussière était un sérieux avantage il enchaina avec une charge sur son adversaire. Hyroku était alors confronté a un adversaire, mais il savait qu’il était face a deux adversaire, et l’idée qu’il se fasse prendre par derrière ne le réjouissait guère, alors que la poussière c’était dissipé.


Sa va très mal aller pour moi ! Il faut que je fasse quelque chose !

Qu’allait-il arrivée a Hyroku !?

Spoiler:



[hrpg] Voila a toi amagai [/hrpg]


Dernière édition par Hyroku Akari le Lun 5 Juil - 22:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Heure du décès, 15h00. Empty
MessageSujet: Re: Heure du décès, 15h00.   Heure du décès, 15h00. EmptyLun 5 Juil - 14:43

[HRP] Les Envahisseurs sont visibles. Seuls les humains ne peuvent les voir Wink [HRP]

Karakura ... Et dire que je devais aller rejoindre la Division Royale dans peu de temps ... Tanpis, à quoi bon de toutes façons, si la Soul Society ou le Monde des Humains est en danger, je ferai tout pour anéantir cette menace, pour prouver à tout le monde à quel point je suis désolé pour cette vengeance irréelle qui avait failli mener un innocent à sa perte. Fichu Bakkotô ...

** FlashBack **

Encore une journée paisible avant la guerre ... J'étais tellement impatient à l'idée de découvrir une dimension inconnue de tous, ici, à la Soul Society ... Cette dimension nommé Dimension Royale, où l'on raconte que le Roi y résiderait, accompagné de la Division Zero - Regroupant un grand groupe d'Ex-Taishô comme moi - ainsi que de quelques âmes formant quelques villages. Voici ce que nous ont raconté ces types, avant le départ qui n'est finalement encore arrivé et qui n'est que très lointain vis à vis de moi ... C'est aussi soudainement que je me souvienne qu'un shinigami me demanda son aide.

_Amagai Taishô !! C'est horrible !! Veuillez nous aider, je vous en conjure !! Aidez nous, pitié !!

Que pouvait-il se passer pour qu'un Shinigami vienne demander de l'aide, quasiment les larmes aux yeux, étant limite à éclater en sanglots, à un homme comme moi ?? Je me souviens avoir demander pourquoi avait-il besoin de mon aide car ceci était très étrange et, d'après mes souvenirs, me répondit quelques chose comme ...

_Karakura et ses habitants succombent sous l'activité ressente de reiatsu pour le moin inconnu. Aidez nous, pitié, plusieurs jeune shinigami se battent déjà sur place, au centre ville, tout les autres sont au front, au Rukongai, chaque monde se fait attaquer ... Pitié ... Amagai Taishô ...

Était-ce si horrible que ça ... Pour venir me dévoiler tout ceci après l'acte horrible que j'avais commis ?? Nul doute que Yamamoto Genryûsai Sensei m'avait déjà tout pardonné et espérait me protéger à la vie, à la mort, comme il aurait voulu le faire pour mon père ... Père ... Si vous saviez comme votre présence à mes côtés me manque, tout ces entrainements afin de me préparer au monde des shinigamis pour que je puisse facilement m'intégrer ... Retrouverai-je cela avec Yamamoto Genryûsai Sensei ?? Devrai-je porter secours à Karakura ?? Après tout, ce jeune Shinigami Daiko du nom de Kurosaki Ichigo m'avait ouvert les yeux malgré tout ... Pourquoi tant de vengeance ans ce monde ?? Pourquoi ne pas laisser nos sentiments hors de notre travail ... Je pense que ... C'est parce que mon père me manque terriblement ... Malgré cela, j'acceptai de rejoindre les pauvres shinigami sur le terrain, se faisant battre à plate couture par une armée d'Envahisseurs ... Étaient-ils tant que ça ?? Cela ne me gênait point, il fallait que j'y aille.

C'est d'accord petit, demande à ce que l'on me prépare un papillon de l'enfer ainsi que l'on ouvre un Portail Senkai, ayant pour destination Karakura City, direction Centre Ville. Si possible, trouvez nous du renfort, s'ils attaquent de partout, il ne doit point en avoir qu'au centre de Karakura.

_Merci beaucoup ... Amagai .. Taishô ...

Puis il disparu ... Je préparai donc mes affaires, enfilait mon ancien haori afin de rassurer ces shinigami, déjà sur place, et mis la main sur ma splendide et magnifique Raika ...


** En avant ma belle, pensai-je avant de partir.Il est l'heure, dépéchons-nous. **

Je courrais donc, afin de rejoindre ce portail, se laissant ouvrir lorsque j'arrivai, ni une, ni deux, sans réflexion, j'entrai, le papillon de l'enfer me suivit, et c'est désormais un voyage vers l'enfer qui se préparait.

** Fin du FlashBack **


Sur place, je ne vis presque que de la fumée. Plusieurs reiatsu se laissaient ressentir, dont deux appartenant à des shinigamis ... Les autres restaient inconnus. C'est pour cela que je m'approchai, Raika à la main, le reiatsu caché au maximum, afin de découvrir ce qu'étaient ces monstres. C'est à ma grande surprise, que je vis plusieurs dizaines d'hommes habillés de blancs/gris pour certains, de bordeaux/pourpres pour les autres. Ma vision était affectée, comme pour tous, cause due à cette fumée impertinente qui emplissait cette grande ville, désormais détruite de font en combles.
Après quelques minutes d'errance, je tombai presque nez à nez avec l'un de ces hommes. Une nouvelle fois sans réflexion, je sorti Raika de son fourreau afin de taper de l'envahisseur. Du pointu de la lame, je fis un mouvement en direction de l'un des envahisseurs, tout en lançant un Bakudô no Nijuu Ichi : Kienton de l'autre, sans incantation afin de rester discret. Une fumée pourpre fit donc son apparition, prenant forme autour de l'originelle, provoquée par les explosions de ces êtres malfaisants qui emplissaient cet ex-beau centre ville.
J'usai également d'un Shunpô afin d'aller à la rencontre de les des deux shinigamis. Celui-ci possédait un zanpakutô double et semblait avoir déjà eu à faire à plusieurs combats.
Le central m'avait pourtant dit qu'il y aurait plusieurs jeunes shinigamis sur place ... Et pourtant, je ne vis que lui ... Quel était ce délire, que se passait-il réellement ??
Dans le brouillard causé par mon sort de Bakudô, je pouvais apercevoir l'une de leur silhouette ... Pensant directement à un ennemi, un disque formé de reiatsu se dirigea vers la cible, partant directement de ma position, grâce encore une fois au Kidô.
Je demandai alors au shinigami son nom, tout en l'emmenant en lieu sûr, afin de préparer un minimum un futur plan qui pourrait nous être utile face à ces hommes.

Qu'allait-il advenir de cette ville, d'origine calme et paisible, désormais hantée par la mort et les cadavres ainsi que par les décombres de toutes ces habitations détruites lors de cette grande bataille ... Foutu Arrancar.
Spoiler:


Dernière édition par Amagai Shūsuke le Mer 7 Juil - 9:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Heure du décès, 15h00. Empty
MessageSujet: Re: Heure du décès, 15h00.   Heure du décès, 15h00. EmptyLun 5 Juil - 22:38

Après quelques secondes…Notre shinigami était toujours en vie. Cela le perturba, car il avait remarqué une pression spirituelle digne d’un capitaine, mais une fumée atténuait son champ de vision. Hyroku profita de ce moment, déstabilisant pour l’envahisseur, pour pouvoir lui assené le coup fatale. Après quelque minute, la fumée qui était apparue mystérieusement, s’estompa, pour laisser peu à peu se dessiner une silhouette dans son panache. A son plus grand étonnement, cette silhouette prit la forme de l’ex capitaine remplaçant de la 3e division, Amagai Shusuke. Amagai est un homme assez grand (environ 1m80), les cheveux noir et courts et le regard reposant et profond. Il a une démarche lente mais assurée. Il porte le long manteau blanc des capitaines qui lui va à ravir. Mais sous son manteau et ces habits, Amagai cache de vilaines cicatrices qu'il a ressue au court de ces nombreux combats face a toute sorte d'ennemis. Selon les propres recherche d’Hyroku, Amagai est une personne très sensible mais il est aussi toujours à l'écoute des personnes dans le besoin. Il est d'une nature assez timide mais est toujours prêt à aider son prochain. Il a besoin de s'intégrer encore dans le Gotei 13 mais je pense que ces camarades et sa division ne tarderont pas à s'apercevoir qu’Amagai Shusuke est un homme bon et sincère qui sera toujours présent afin d'aider les personnes dans le besoin. Selon les registres de la soul society, Amagai possède un zanpakutô de type feu. A ce moment là, il s’approcha de lui. Mais avant qu’il ne puisse dire une phrase, une énorme pression d’énergie spirituelle propulsa d’un pas le corps d’Hyroku. Celui-ci, suite à cette soudaine explosion d’énergie spirituelle, se retourna. Ce qu’il vit l’époustouflait, car derrière une masse de poussières, deux silhouettes se faisait distinguer. Le vent était des plus lourd et chaud. Le ciel submergé de fumée noir. Lorsque la poussière se dissipa, a la grande surprise de nos deux combattants, deux hommes vêtu tout deux de blanc, portant une ceinture rouge sang. Après que les deux shinigami eurent enfin la description de leurs adversaires, Hyroku décida d’augmenté le niveau de son combat, en libérant son Shikaï. Sous sa forme d'arme, Mura-Masa est un Zanpakutô particulier, car il est en réalité un Shikaï de ténèbres et de lumière. Cette trancheuse d'âme dispose cependant encore d'une particularité qui est liée à sa forme. En effet, contrairement aux zanpakutô classiques qui gardent quelques caractéristiques conventionnelles telle que la garde du katana, Mura-Masa ne dispose quant à lui n'avait rien de cela. Il ressemble katana sans garde. La majeure partie de la lame est d'un noir, alors que le tranchant reste d'un gris métallique nuancé. Autre attribut de l'arme, la poignée est recouverte d’un marron, très fin qui ressembla a la fin a des petits losanges et la garde qui est elle aussi très particulière, elle dispose de ce qui ressemble a un cercle, rendant obsolète l'utilisation d'un quelconque fourreau. Néanmoins, la taille du Zanpakutô montre qu'il s'agit d'une arme capable d'infliger de lourds dégâts et dont les capacités destructrices sont bien supérieures à un Shikaï classique. Il est évident à la vue de l'arme que celle - ci est faite pour être manier à une main étant donné son poids, et qu'elle requiert une force physique non indispensable pour être utilisée. Lorsque le Zanpakutô est en activité, une énergie ténébreuse et a la fois lumineuse, viennent entourer la lame, se qui laisse place a une lueur violette autour de la lame. On peut également remarquer qu’il y a une bande noir sur la lame ne laissant apparaitre qu’une petite partie de gris métallique. C’est également un zanpakutô qui aspire l’énergie spirituel du manieur pour pouvoir la relâcher sous forme d’attaque, qui dans le cas d’Hyroku seront de type ténébreuse et lumineuse. En Shikaï, il possède deux trancheurs d’âme identique. Hyroku est capable d’user de trois techniques et de deux autre qu’il apprendra a ses dépend. C’est alors qu’Hyroku tout en faisant glisser le long de sa lame sa deuxième épée, brillant et reflétant la lumière du soleil, prononça sa formule de libération.

-Libère ta lumière Mura-Masa !!!!!!!!


A ce moment là, une lumière aveuglante provenant des deux lames apparut. Elle fut accompagnée d’une fumée épaisse, et d’une énorme explosion d’énergie spirituelle. Cette vague d’énergie ténébreuse s’estompait en un halo. Cette libération eut raison des derniers bâtiments déjà affaiblie par le combat et les attaques à répétition des envahisseurs. Hyroku décida d’exécuté une manœuvre qu’il n’avait jamais tenté au paravent. Il voulait combiner ses deux technique, pour n’en faire qu’une. Il allait commencer par se concentrer pour envoyer une technique nommé Shuban’san Kuro-Jigoku , qui consiste à concentrer une quantité d’énergie suffisante dans les zanpakutô, pour pouvoir relâcher une vague d’énergie blanche et lumineuse sous forme de croissant ressemblant fortement à deux vague croiser, qui par les deux pointe des lames, sont relâcher. Lorsque cette technique touche l’ennemie, elle permet de contrôler les 5 sens de l’adversaire. Elle a le même effet que Kuro-Kotsuga, puis Shuban’san Hahen Kyukuro, qui l’évolution du Hahen Kyukuro. Il a les mêmes pouvoirs, mais ne se présente pas de la même manière. Elle se présente sous la forme d’une gigantesque flèche, qui au contact se disperse en plusieurs lamelle, tout en stoppant la cible avec laquelle et était rentré en contact. Cette combinaison était des plus ingénieuses, et demandait une grande quantité d’énergie. C’est alors qu’en suivant son plan, Hyroku décida d’enchainer avec une très grande vitesse ces deux techniques. Lorsqu’il commença à se concentrer, une aura violète et ténébreuse apparue autour du corps du shinigami de la 6e division. Après quelque minute de concentration, une énorme vague d’énergie ténébreuse déstabilisa son adversaire. C’était le bon moment pour pouvoir lancer son attaque. Il enchaina alors simultanément avec sa deuxième technique. L’attaque globale lancée par Hyroku, avait la forme d’une flèche gigantesque, d’une couleur se mélangeant avec un blanc maculé et un violet ténébreux. Mais il n’avait pas terminé avec son adversaire, car il accompagna son attaque, avec ses deux lames pointé vers sa cible. Etant donné que le shinigami aimait faire du bon travaille, il vouait s’assurer qu’il n’allait pas se relevé. Il utilisa alors en pleine charge, le sort de destruction 54, Haien. Cette technique permet couper n'importe quelle matière grâce à un disque fait d'énergie spirituelle. Au moment du choc, il eut une gigantesque explosion, qui eu pour effet de contraindre les trois autres individus, c'est-à-dire Amagai, Sei et l’autre envahisseur, a s’écarter. Après quelque minute, la lumière aveuglante s’estompa et une masse poussiéreuses apparue, masquant alors les deux combattants. Lorsque la poussière s’estompa, on pouvait remarquer les deux lames du shinigami planté dans la poitrine et le ventre de l’envahisseur. Ce dernier s’écroula à terre, sans vie. Hyroku, par la suite, se retourna vers Amagai, en lui lançant un sourire, puis se retourna vers le dernier envahisseur rescapé de l’attaque d’Hyroku. En quelques seconde, le shinigami avait rejoins ses coéquipier. Que va faire l’envahisseur, face à deux shinigami expérimenté ?


Revenir en haut Aller en bas
Envahisseurs
Peuple
Peuple



Masculin Nombre de messages : 159
Âge : 124
Date d'inscription : 26/09/2008

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Inconnu
Niveau: Inconnu
Reiatsu:
Heure du décès, 15h00. Left_bar_bleue0/0Heure du décès, 15h00. Empty_bar_bleue  (0/0)

Heure du décès, 15h00. Empty
MessageSujet: Re: Heure du décès, 15h00.   Heure du décès, 15h00. EmptyMar 6 Juil - 16:34

Les renforts arrivent enfin. Renforts est un bien grand mot, en réalité, deux shinigamis seulement vinrent épauler le gamin dépassé. Décidés à en découdre, ils attaquèrent immédiatement, sans perdre de temps en blabla inutiles. Les techniques s'enchaînaient, et les soldats les plus distraits voyaient leur espace vital quelque peu perturbé. Mais rien d'alarmant.

Décidément, l'opposition était bien faible, voire inexistante. Le groupe poursuivait sa marche dévastatrice, ne prêtant pas attention aux Shinigamis présents. Seuls quelques guerriers souhaitant rendre les coup reçus se jetèrent sur eux, la majorité continuant le massacre des habitants de la ville.

A ce rythme, il ne restera plus rien de Karakura d'ici peu de temps. Tant mieux, plus vite le ménage sera fait, plus rapidement la mission sera accomplie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Heure du décès, 15h00. Empty
MessageSujet: Re: Heure du décès, 15h00.   Heure du décès, 15h00. EmptyMar 6 Juil - 16:55

Hyroku voyant la troupe d’ennemie continuer leur massacre, décida de laisser le dernier adversaire à son coéquipier Amagai pour pouvoir se rendre sur le champ de bataille. Les renforts, n’était pas nombreux, comme les envahisseurs pouvait le voir, mais les deux individus, c'est-à-dire Amagai Shusuke et Hyroku Akari, avait une capacité destructrice, capable de retourné un groupe contre leur coéquipier ou bien de réduire en cendre une grande parti ennemie. A eux deux il pouvait libérer le centre ville de karakura de leur envahisseur. Ces derniers excepter l’une d’entre eux, qui était face à face a shusuke, se dirigeait toujours vers le centre ville de karakura. Toujours en détruisant tout sur leur passage, se voient stopper par le shinigami de la 6e division, c'est-à-dire Hyroku Akari, bien déterminer à les arrêter. Il était à moins de dix mètre de cette troupe d’envahisseur destructeur. Cette distance était parfaire pour notre Hyroku. Ce dernier comptait discrètement, utiliser son pouvoir d’illusion, pour pouvoir retourner les plus faibles des envahisseurs contre les plus puissants, pour pouvoir réduire leur nombre. Son Kuro-Kotsuga correspondait parfaitement à cette description .Cette technique consiste, à contrôler les 5 sens de l’adversaire. Pour se faire, Hyroku doit concentrer son énergie spirituelle, dans sa lame, pour pouvoir ensuite la relâcher en une onde de choc de couleur un peu ténébreuse sur l’adversaire. L’onde de choc a malheureusement une limite de 1 km. A ce moment là, sous le soleil chaud d’un karakura dévasté par les guerres, Hyroku lança son attaque. Vous devez vous dire comment Hyroku repère les plus forts ? Et ben c’est très simple, ceux qui possèdent un contrôle et une puissance supérieure a leur confrère, seront affecté par la technique d’Hyroku sur une moins longue durée, selon leur niveau. Hyroku ayant effectué le premier parti de son plan, tout en restant sur ses gardes, regarde le festival de massacre entre les envahisseurs. Lorsque sa technique ne fit plus effet, Hyroku constata, même si le nombre des envahisseurs avait diminué de moitié, il en restait encore toute une troupe. Le shinigami de la 6e division, n’en croyait pas ses yeux, une armée de puissants guerriers avançaient vers lui. Comment allait-il faire ? C’est exactement ce qu’il se demandait également, tout en réfléchissant à un plan.

- Mon dieux, mais qui les a envoyer ?!!! et qui sont ils a la fin !!!!

Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Heure du décès, 15h00. Empty
MessageSujet: Re: Heure du décès, 15h00.   Heure du décès, 15h00. EmptyMer 7 Juil - 9:44

Les envahisseurs ayant été réduit, je commençai à me sentir rassurer car ... Ils n'auront point été si fort que l'on me l'avait dit et je pourrai retourner à la Soul Society sous peu. Le jeune shinigami qui était à mes côtés ne m'avait toujours point avouer son nom ... Était-il sourd pour ne pas m'avoir répondu ?? Bref', il me laissa seul face à l'un des envahisseurs qui n'avait point du tout l'air fort ... D'un shunpô, j'arrivai à lui, dans son dos, et lui assainissait un grand coup de katana dans le dos suivit d'un Haien s'il venait à le parer, ou l'esquiver. Après m'être occupé de celui là, je sentis un grand nombre de reiatsu, diminué par moitié, pour je ne sais quelle raison, par le futur. Ni une, ni deux, je m'éclipsai afin de libérer ma belle, ma douce ... Cette charmante Raika au cri perturbant mes sens. Auriez-vous cru que cette simple lame que mes mains tiennent pourrait se révéler imposante tout en vous lançant un regarde froid, voir glacial ...

Ban-Kai ... Raika Gôen Kaku ...


Je me trouvai désormais au milieu des cadavres, que ce soit ceux d'hommes et de femmes, de vieux et d'enfants ou bien de ceux des bâtiments se reflétant désormais en tant que ruines, sans katana mais avec une énorme coquille en flamme sur le bras droit ... C'est elle ... Raika.
Est-ce que certains seraient dans l'envie de goûter à sa charmante valse ?? J'en doute ... Après tout, qui aurait l'envie de se faire massacrer par une telle beauté ... Peu de gens reconnaissent la beauté de mon sabre ... Je me verrai donc dans l'obligation de les soumettre à celle-ci. Où croient-ils aller comme ça, en tuant de pauvres innocents ?? D'autres hommes de leur genre sont également entrain d'envahir la Soul Society ... S'il venait à en prendre possession, son honneur serait bafouer par ces hommes sans scrupules. Nous ne pouvons tolérer cela, il fallait que les choses changent ... C'est pour cette raison que j'avais décider de passer en bankai ... Celui-ci allait me faciliter la tache.
Un shunpô ... C'est de cela que j'usai pour apporter aide à ce shinigami dont le nom m'échappait encore, celui qui possédait le zanpakutô double ... Pourquoi avait-il décider d'intervenir tout seul devant une telle armée d'hommes pour qui la seule volonté était de tuer ?? N'aurait-il point pu m'attendre ?? ...
Faisant désormais face à l'ennemi à deux, quelques mots sortirent de ma bouche.


Hey, êtres infâmes que vous êtes ... A quoi cela vous sert de tuer de pauvres innocents ?? A quoi cela vous sert-il de mourir par notre main car ... Croyez-vous que la Soul Society vous laisserait faire ?? Que ce soit nous ... Ou encore d'autres shinigami resté en haut, nous vous vaincrons ... Vous semblez suivre des ordres ... De qui viennent-ils ?? Est-ce un tour d'Aizen qui nous aurait préparé une attaque après son départ ?? ... Que vous répondiez à mes questions ou non, le mal est fait et je m'en contre-fiche ... Tant d'innocents tuer méritent la peine de mort.

Spoiler:


Dernière édition par Amagai Shūsuke le Mer 7 Juil - 16:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Heure du décès, 15h00. Empty
MessageSujet: Re: Heure du décès, 15h00.   Heure du décès, 15h00. EmptyMer 7 Juil - 15:52

A ce moment là, un vent chaud fit claquer les vêtements d’Hyroku. C’était dû à la libération sacré du capitaine Amagai. Ce dernier vint alors aider le shinigami de la 6e division. Une chaleur infernale se faisait a ses coté. Pendant que le capitaine le protégeait, Hyroku allait pouvoir usé d’une des technique de soin, pour pouvoir se régénéré, mais le défaut de cette technique, est quelque prend beaucoup de temps. C’est après quelque seconde, pendant que le capitaine, leur parlait, Hyroku s’écarta puis il essaya de se reposé et de se reprendre. A ce moment là, une aura violette entoura le corps du shinigami de la 6e division, son énergie ténébreuse augmentai a vue d’œil, et cela n’était pas un très bon signe pour les envahisseurs. Hyroku avait une idée derrière la tête, et ça se voyait sur son visage. Il demanda cependant avec le plus grand respect envers l’ex capitaine de la 3e division après le rebelle de gin, de bien vouloir le protégé pendant qu’il préparait son attaque. Pendant qu’il se contrait, Hyroku regardait autour de lui, le massacre que ses envahisseurs avaient causé a la ville qu’il aimait tant. Cette ville qui ce faisait bon vivre, qui était resplendissante. Une brise fraiche qui vous apaisait l’esprit. Ce monde merveilleux, en quelques instants ne fut réduit qu’à un champ de ruines, submergé par les flammes. Après quelques minutes, 5 plus précisément, Hyroku toujours en Shikaï, avait concentré toute son énergie dans cette ultime attaque. Et cela sentait très mauvais pour les envahisseurs. A ce moment là, Hyroku demanda au shinigami, qui était venu l’aidé, a qui il n’avait pas encore révélé son nom, de écartée. Il allait décider d’utilisé à nouveau ses techniques d’illusion, pour avoir plus de chance de réussir son attaque. Il avait décidé d’utilisé son Kuro-Kotsuga. Cette technique consiste à concentrer son énergie spirituelle dans la lame, puis la rejeté sous forme de lamelles de couleur blanchâtre lumineuse, d’une longueur suivant la quantité d’énergie emmagasiné. Ces lamelles sont en quelque sorte, empoisonnée par le pouvoir du Kuro-Kotsuga. Lorsque tous les envahisseurs furent prit dans ses ténèbres, Hyroku immobilisa les membres des envahisseurs, pour qu’ils ne puissent pas s’enfuir ou encore contre attaquer. Tout en se concentrant, il fit appelle a une énergie spirituel considérable pour pouvoir utiliser une des technique de Kido des plus puissante, pour pouvoir supprimer tous ces envahisseurs. Cette technique se nomme, Raikoho,Jet de flammes bleues.Après avoir récité une sorte d'incantation, le lanceur projette à partir de sa main, de l'énergie spirituelle plus ou moins concentrée, qui correspond à un mur de flammes ou d’énergie selon la puissance de celui qui l’utilise.

Hyroku : os de bête destructive ! Tour d’eau, bijou rouge, roue d’acier ! Les vents en mouvement, ciel éblouissant, le son des lances retombe dans le sanctuaire.! !"


A ce moment là, le ciel, qui était brun orangé, submergé par les flammes, devint sombre. Une énorme quantité d’énergie spirituelle se formait dans le ciel. Quelques secondes, une rayon d'énergie spirituelle partant de la main vint s'écraser sur les envahisseur . A ce moment là, au moment du choc, une énorme explosion d’énergie vint frapper le centre ville, et fut accompagné d’une lumière aveuglante. Après quelque minute, la lumière s’estompa, juste pour illuminé le corps d’Hyroku suite a cette merveilleuse attaque(croyait-il). C’est alors qu’il s’avança, tout en scellant son zanpakutô, vers shusuke. Le shinigami de la 6e division, ne c’était pas encore présenté. Et lorsqu’il se présenta face a lui, essoufflé, épuisé de cette bataille acharné, le regarda en lui lança un sourire.

Hyroku : Bonjour, je ne me suis pas présenté, je m’appelle Hyroku Akari, shinigami de la 6e division.

Mais après quelque minute, Hyroku constata avec regréais, que sa technique n'avait pas eut l'effet qu'il espérait les ennemie toujours sur l'en prise de sa technique, restait immobile en rang. Hyroku avait réussi l'exploit, de réduire d'une nombre faible, le nombre d'ennemie. Essoufflé, il fut démoralisé et achevé. Qu'allait-il faire a présent?


Spoiler:


Dernière édition par Hyroku Akari le Ven 9 Juil - 23:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Heure du décès, 15h00. Empty
MessageSujet: Re: Heure du décès, 15h00.   Heure du décès, 15h00. EmptyVen 9 Juil - 23:27

Le shinigami qui était avec moi faisait quelques mouvements pendant que j'essayai d'écouter les envahisseurs au cas où quelques petits mots sortiraient de leur si fine bouche. Mais il n'en était rien, Ce jeune shinigami m'épaulant avait réussi à placer quelques kidô sur les ennemis ... Mais en vain, à croire que certains étaient immunisés par nos techniques ... Malgré tout, ce qui me plaisait, c'est qu'Hyroku, le jeune shinigami étant à mes côtés m'ayant dit son nom il y a peu, avait réussi à placer tout ces ennemis en ligne ... Raika allait désormais pouvoir m'aider. C'est sans prévenir que je plaçai l'extrémité haute de mon zanpakutô en direction de l'ennemi afin de lancer une grande vague de feu sur l'ennemi, pour les carboniser tous, les uns après les autres, grâce à cette technique ... Mais avant tout, j'avais préparé un "Kanpa no Kasai", également en direction de l'ennemi. Si tout ceci ne suffisait pas, il me restait mon "Gōen Ryūga" que j'affectionne particulièrement ... Mais sa sœur, "Gōen Ryūga, Homura", je l'affectionne encore plus ... Ces magnifiques techniques qui suivent la voix de ma douce Raika. Quelques flammes s'échappant afin de griller sur place ces aliments, nous faisant profiter grandement d'un grand barbecue entre amis. Ceux-ci semblaient choquer de ma position, lorsqu'ils virent la grande technique qu'offrait, à ces yeux ébahis, ma Raika.

Si ce spectacle vous plaît tant, ne soyez point gêné, je le comprendrai ... Malgré cela, je ne pourrai vous accorder grâce après tout ces crimes ... Des êtres aussi ignobles ne méritent que la mort ... Et l'Ankou fera alors son boulot, peu après vous avoir trouver ...

La patience me perdit, mes trois techniques furent lancer ... Pauvres hommes ... Si jeunes à mes yeux, et pourtant bientôt morts ... Quel dommage de suivre une telle destinée ... La nôtre, à nous, shinigamis, que nous sommes, semblent tellement royale pour certains ... Malgré ça, il est vrai que nous sommes également des meurtriers ... Mais sur ordre des plus hautes instances après tout ... A quoi bon tirer le gros lot avec une peine de mort lorsque nous pouvons simplement exécuter les ordres ?? Je pense que c'est ce qu'il se passe de leur côté ... Mais chacun devrait suivre son cœur ... Et être libre de chacun de ses mouvements ... Qu'allait-il se passer désormais ... Si je venais à anéantir tout ces hommes coincés, en ligne, dans mon champ de vision ??
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Heure du décès, 15h00. Empty
MessageSujet: Re: Heure du décès, 15h00.   Heure du décès, 15h00. EmptySam 10 Juil - 0:15

Hyroku, face à cet immense spectacle, ne pouvait qu’admirer, le feu intense, libéré, dans le ciel, par ce déchainement de technique, lancer par le capitaine Amagai. Mais lors de ce spectacle, Mura-Masa, interpela, Hyroku. Bizarre, c’était la première fois qu’en Shikaï, que son zanpakutô essayais de rentrer en contacte avec lui. Qu’es que cela cachais ? C’est alors qu’après quelque secondes, il se retrouva dans le palais impérial de son monde intérieur. Mais ce qui choqua et étonna le shinigami, était l’apparence même du samouraï bleu. L’apparence spirituelle du Zanpakutô d’Hyroku n'est autre qu'un samouraï, un peux comme le zanpakutô du capitaine Byakuya, car la plupart des matérialisations physiques des trancheuses d'âmes sont généralement tantôt des créatures hybrides, tantôt des animaux à part entière. Ce Zanpakutô porte le nom de "Mura-Masa", elle n’a aucune signification. Elle tient son nom de son forgeron, le plus célèbre de l’époque, appelé Mura-Masa. Il ressemble à un samouraï d'une vingtaine d’années. Il est habillé d'une armure bleue dont le casque possède un grand V doré. Il possède également, six katana, chacune désignant un pouvoir que Mura-Masa et Hyroku ont en leur possession. Les trois katana se trouvant à sa droite possèdent les pouvoir de shinigami d’Hyroku et ses pouvoirs de zanpakutô. Le premier sabre, lui, possède le pouvoir de son pouvoir avec son zanpakutô sous forme scellé. La deuxième possède le pouvoir de son Shikaï et la troisième possède le pouvoir du Bankaï d’Hyroku. Le sabre, qu’il détient le plus souvent, est le katana, qui détient le pouvoir en lui-même, leur osmose de Mura-Masa et Hyroku. Les deux dernières, son inconnue, se n’est que part la suite de son apprentissage au Bankaï, qu’il découvrira, qu’ils détiennent le pouvoir de sa libération de masque et de sa résurrection. Mais lors de cette apparition, toujours, sur son trône, l’apparence du dénommé, Mura-Masa, avait bien changé. Le casque, qui normalement, était en V, se changea, en une espèce de casque en forme de dragon recouvrant les cheveux du samouraï, son armure était toujours d’une couleur bleu, mais il détenait ce pendant qu’un seul zanpakutô, contrairement a la première forme. A ce moment là, le samouraï, s’approcha, sans rien dire, vers le shinigami, toujours sur l’effet du changement radical de l’apparence de son zanpakutô. Mura-Masa, arriva en face de son maître, plongea sa main a l’intérieure de son ventre. Mais avant, qu’il ne puisse voir ce qu’il allait extraire de son corps, Hyroku fut à nouveau en compagnie du capitaine, et en face de ce spectacle flamboyant. Il était très bouleversé suite à cette intervention de son zanpakutô, et cela pouvait se lire sur son visage. A ce moment là, une légère brise de vent qui vint caresser le beau visage du shinigami. Qu’allait il se passé à présent ? Le combat sera-t-il enfin terminer, ou un renversement de la situation de la par des envahisseurs, pourront faire enfin fléchir les shinigami.

Hyroku : Faite que vos efforts ne tombent pas à l’eau, comme dise les humains dans ce monde.

Revenir en haut Aller en bas
Envahisseurs
Peuple
Peuple



Masculin Nombre de messages : 159
Âge : 124
Date d'inscription : 26/09/2008

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Inconnu
Niveau: Inconnu
Reiatsu:
Heure du décès, 15h00. Left_bar_bleue0/0Heure du décès, 15h00. Empty_bar_bleue  (0/0)

Heure du décès, 15h00. Empty
MessageSujet: Re: Heure du décès, 15h00.   Heure du décès, 15h00. EmptySam 10 Juil - 11:45

Le conflit avec les Shinigamis présents était devenu inévitable. Ceux-ci ne s'écartaient pas du chemin des envahisseurs. Pourtant, il était préférable pour eux de fuir. Ils préféraient se battre, alors soit. Le plus puissant des rebelles fit exploser sa force dans la métamorphose de son Zanpakutoh. Un Bankai, libéré si vite, était le signe de quelqu'un de fébrile, n'ayant aucun autre moyen de résoudre cette situation délicate.

C'était la preuve que cet homme au haori blanc n'était pas si fort qu'il voulait bien le faire croire par ses belles paroles et ses leçons de morale. Pendant qu'il prêchait sa bonne parole, l'autre Shinigami tenta plusieurs attaques d'énergie. Rien de bien dangereux, sauf pour les soldats les moins bien disciplinés.

C'est alors que celui qui semblait être un ancien haut gradé de la Soul Society libéra les flammes contenues dans son imposante arme afin d'enfermer les envahisseurs dans une grande fournaise. Les plus rapides sautèrent en direction du plus faible des deux, et ainsi, esquivèrent le feu qui brûla une partie des troupes restantes. Ces pauvres incapables qui n'avaient pas daigné esquiver laissèrent échapper des cris de douleur, leur corps se décomposant sous l'assaut des flammes.

Quant à ceux qui s'en étaient sortis, il n'était pas question de regarder derrière soi et de compter les victimes. La mission passait avant tout, peu importe qu'il y ait des victimes. Il n'était pas temps de se réjouir du côté des Shinigamis, car il restait encore une bonne partie des soldats, contrairement à leurs prévisions.

Plusieurs hommes arrivèrent à portée du shinigami le plus fatigué, et sans attendre, l'encerclèrent pour le ruer de coups. Des coups de poings dans le visage, des coups de pieds dans les jambes, des coups de sabres sur le torse et les bras, le massacre de ce rebelle perdurait. Le sang coulait sur le sol, et d'ici quelques minutes tout au plus, il perdrait la vie. Ca lui apprendrait à se dresser en travers du chemin des envahisseurs.

L'homme aux cheveux bleus, celui qui venait d'enflammer la zone par ses attaques n'était en rien laissé pour compte. Une bonne vingtaine de soldats vinrent le charger, sabres fermement tenus. Certes il possédait une arme imposante, mais serait-ce si facile que ça de contrer deux dizaines de combattants ?



5 soldats lvl 6 sur Hyroku.
20 soldats lvl 6 sur Amagaï.

Population humaine restante dans le centre ville : 35%
Pourcentage de soldats envahisseurs restants par rapport aux effectifs initiaux : 55%
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Heure du décès, 15h00. Empty
MessageSujet: Re: Heure du décès, 15h00.   Heure du décès, 15h00. EmptySam 10 Juil - 21:10

[Hrpg] Largage du powa [/hrpg]

Hyroku ne pouvait admirer ce dévouement de la part des envahisseurs. Et cinq d’entre eux, l’avais pris en chasse. IL fut rué de coup de la part de ses nouveaux adversaires, mais, il ne perdu fois pour autant. Pendant, qu’il se faisait rué de coup de poing et de sabre, ce dernier réfléchissait a un plan de contre attaque. Le ciel rouge sang de karakura, lui ouvrai une nouvel source de pouvoir, le courage. Plus de la moitié de la population du centre ville de karakura, c’était fait décimer par ses envahisseurs, et Hyroku, souhaitait que cela s’arrête vite. C’est alors, lors d’une attaque des envahisseurs, au moment où ces derniers, vinrent donner un coup fatale au shinigami, Hyroku, avec une très grande vitesse, réactiva son Shikaï, et eu le temps de lancer l’une de ses attaque. Une lumière aveuglante apparue lors du choc. Sous sa forme d'arme, Mura-Masa est un Zanpakutô particulier, car il est en réalité un Shikaï de ténèbres et de lumière. Cette trancheuse d'âme dispose cependant encore d'une particularité qui est liée à sa forme. En effet, contrairement aux zanpakutô classiques qui gardent quelques caractéristiques conventionnelles telle que la garde du katana, Mura-Masa ne dispose quant à lui n'avait rien de cela. Il ressemble katana sans garde. La majeure partie de la lame est d'un noir, alors que le tranchant reste d'un gris métallique nuancé. Autre attribut de l'arme, la poignée est recouverte d’un marron, très fin qui ressembla a la fin a des petits losanges et la garde qui est elle aussi très particulière, elle dispose de ce qui ressemble a un cercle, rendant obsolète l'utilisation d'un quelconque fourreau. Néanmoins, la taille du Zanpakutô montre qu'il s'agit d'une arme capable d'infliger de lourds dégâts et dont les capacités destructrices sont bien supérieures à un Shikaï classique. Il est évident à la vue de l'arme que celle - ci est faite pour être manier à une main étant donné son poids, et qu'elle requiert une force physique non indispensable pour être utilisée. Lorsque le Zanpakutô est en activité, une énergie ténébreuse et a la fois lumineuse, viennent entourer la lame, se qui laisse place a une lueur violète autour de la lame. On peut également remarquer qu’il y a une bande noir sur la lame ne laissant apparaitre qu’une petite partie de gris métallique.

C’est également un zanpakutô qui aspire l’énergie spirituel du manieur pour pouvoir la relâcher sous forme d’attaque, qui dans le cas d’Hyroku seront de type ténébreuse et lumineuse. En Shikaï, il possède deux trancheurs d’âme identique. Hyroku est capable d’user de trois techniques et de deux autre qu’il apprendra a ses dépend. Lorsque la lumière s’estompa, a la grande surprise, Hyroku Akari, shinigami de la 6e division, ne fut tué lors de cette attaque, mais en revanche deux des envahisseurs avait risqué, et donner leur vie, pour protégé celle du shinigami ? Pour quelle raison, et pourquoi ? Ses coéquipier n’en savaient rien, mais pour Hyroku sa faisait deux adversaire, en moins. Quelle était cette technique ? Cette technique, avait déjà était vu par les ennemi d’Hyroku. C’était le Kuro-Kotsuga. Cette technique consiste, à contrôler les 5 sens de l’adversaire. Pour se faire, Hyroku doit concentrer son énergie spirituelle, dans sa lame, pour pouvoir ensuite la relâcher en une onde de choc de couleur un peu ténébreuse sur l’adversaire. L’onde de choc a malheureusement une limite de 1 km. Une technique si puissante, mais une si petite maîtrise. Hyroku voyant son niveau, ne pouvait ce pendant contrôlé qu’un certain nombre d’ennemi, deux pour être précis. Mais contre 5 adversaires, c’était un avantage a ne pas laissé à la porter de tous. Hyroku, pendant que ses deux cobayes tombaient, comme des pierres dans le ciel orangé du centre ville de Karakura, se confrontait à l’un d’entre eux, les lames l’une contre les autres, les yeux dans les yeux. A ce moment là, les deux lames d’Hyroku, qui se trouvaient sur celle d’un envahisseur, commencèrent a scintillé dans le ciel, qui lui commençait à être plongé dans la nuit. Une énergie ténébreuse, s’écharpèrent de ces dernière et du corps d’Hyroku. Ça ne sentait pas la rose, pour les trois derniers envahisseurs. Hyroku, qui avait beaucoup souffert de ce combat, entama l’une de ses plus importantes batailles menées pour le bien de la ville de Karakura. Sérieusement touché a l’épaule et au torse, Hyroku ramassa ses dernière force, pour pouvoir utiliser, toujours pendant que ses lame et que son énergie débordait comme un ruisseau quittant son lit, le Tzuri Raiden. Eclair ligotant. Un éclair est projeté avec le Zanpakutô, enroulant la cible. Peut ensuite servir de lasso. Surpris, les deux derniers envahisseurs furent prit dans cette attaque ultime mené par Hyroku Akari de la 6e division.

Ces derniers, furent ligotés, avec l’adversaire actuelle d’Hyroku, toujours sur la menace de la nouvelle attaque d’Hyroku. Les trois derniers envahisseurs, qui c’était attaquer à Hyroku, était sous une grande menace. La technique qu’allait utiliser, le shinigami de la 6e division, était le Shuban’san Kuro-Jigoku. Cette technique consiste, à concentrer une quantité d’énergie suffisante dans les zanpakutô, pour pouvoir relâcher une vague d’énergie blanche et lumineuse sous forme de croissant ressemblant fortement à deux vague croiser, qui par les deux pointe des lames, sont relâcher. Lorsque cette technique touche l’ennemie, elle permet de contrôler les 5 sens de l’adversaire. Elle a le même effet que Kuro-Kotsuga. Qu’allait, à présent, effectué le shinigami de la 6e division. A ce moment là, plus que jamais, une énergie monstrueuse et ténébreuse s’échappa du corps et des zanpakutô d’Hyroku. C’est alors que ce dernier, leva ses deux trancheurs d’âme, avant que ses trois adversaires, ne se délivrent, puis en une fraction de seconde, il avait tranché avec ces deux lames remplie d’énergie spirituelle ténébreuse. Après quelque seconde, une énorme explosion, se créa à l’emplacement même d’une des envahisseurs, qui se trouvait au milieu. Hyroku fut illuminé dans cette lumière divine. Après quelque minute, la lumière aveuglante s’estompa, et le corps d’un des envahisseurs était gisant au sol. Mort. Les deux ennemie en vie, était alors sur le contrôle d’Hyroku. Mais il n’avait assez fait souffrir ces êtres du mal. C’est alors, qu’un peu éloigné de leur position, a genou dans les aires, les esprits contrôlent et a moitié sans vie, il utilisa une autre de ses techniques. Shuban’san Hahen Kyukuro. Cette technique est l’évolution du Hahen Kyukuro. Il a les mêmes pouvoirs, mais ne se présente pas de la même manière. Elle se présente sous la forme d’une gigantesque flèche, qui au contact se disperse en plusieurs lamelle, tout en stoppant la cible avec laquelle et était rentré en contact. Il utilisa en tout deux fois, pour pouvoir alors planter ses deux gigantesques flèche dans le corps de ses victimes. Mais sachant que se n’était pas assez pour les tuer, il enchaina avec un shunpo, l’emmenant ainsi en face de ses deux derniers, leur levé vers le ciel, en regardant celui, amoché soit il, leur hotté la vie, comme ils l’avaient fait avec les habitant du centre ville. Pour les faire payer de cet affront, il utilisa le 54e sort de destruction, Haien. Cette technique permet couper n'importe quelle matière grâce à un disque fait d'énergie spirituelle. Technique permettant de tranché toute matière. C’est alors, levant ses deux lames vers le ciel, tel un châtiment divin, qu’Hyroku Akari, shinigami de la 6e division, hotta la vie au deux dernier envahisseur, l’ayant attaqué, en les tranchants en deux. A ce moment là, une vague d’énergie spirituelle s’échappa et s’estompa en un halo dans le ciel, et le corps des deux adversaires, du shinigami tombaient tel des pierres mal polis. Mais quelques seconde plus tard, en voyant son travaille accomplie, et sa mission réussi, Hyroku jeta un dernier coup d’œil au capitaine, et remarqua une terrible chose. Ce dernier était attaqué par une dizaine d’envahisseurs. Mais sa tête à peine ayant fini son geste, que son corps et que son esprit tomba sur le sol brutalement. Etait-il mort ? Non, il était juste à bout de force. Qu’allait-il se passé, pour le capitaine Amagai.


[Hrpg]Fin du combat pour moi ( jsuis pas mort) j'ai besoin de secours[/hrp]
Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Heure du décès, 15h00. Empty
MessageSujet: Re: Heure du décès, 15h00.   Heure du décès, 15h00. EmptyDim 11 Juil - 14:35

Nous venions de terrasser la plupart des ennemis. C'est devant nos yeux que leur âme commençait à disparaître mais c'est également devant nous qu'une vingtaine de soldats vinrent se mêler à la foule. Ils se séparèrent en deux groupes comme s'ils voulaient nous prendre chacun d'un côté. Vu le nombre qui s'approchait vers moi, je pensais que leur idée nous était favorable, ce shinigami ne se débrouille pas mal à ce que j'ai pu percevoir. Net avis qu'il saura se défendre face aux cinq ou six soldats s'approchant de sa position. Nous nous écartions donc de ma position actuel, les soldats ainsi que moi, laissant Hyroku seul, tout en allant vers un bâtiment. Ils n'étaient pas en position pour effectuer ma stratégie ...

L'air se faisait vraiment lourd ... Tant de flammes aux alentours me donnaient de plus en plus l'envie d'en finir avec ma douce Raika. Un grondement retentit depuis mon zanpakutô, semblant dire qu'elle était prête à combattre ... Mais l'étais-je ?? Je regardai à nouveau tout le mal qu'ils avaient fait, tous ce que ces soldats avaient détruit ... J'étais prêt, une petite poussée de reiatsu vint m'envahir, signifiant ma colère que ces êtres - dont l'on ne connaissait rien - avaient provoqué. Qu'allais-je faire ?? Les réunir semblait une bonne idée, encore fallait-il trouver un bon moyen de le faire ...

** A quoi tu penses ?? **

** Je me demande si ... Tu penses que ça marcherait ?? **

** Et bien ... Oui, c'est faisable ... **

** Très bien ... Allons-y ... **

** ... Amagai ?? **

** Hum ?? **

** Non, rien ... Allons-y **

Mes pieds touchaient le sol, je faisais désormais tournoyer Raika autour de ma tête, l'abattant ensuite sur le sol afin de finir ma technique nommée "Gôen Ryuga". C'est ainsi que plusieurs dizaines de piliers de flammes vinrent frapper de toutes leur force les ennemis. Ceux-ci firent rassembler en un centre et lorsque les piliers furent disparu, c'est avec un grand sourire que je lança un Kurohitsugi sur ces infâmes êtres ... Une grosse boite noire fit son apparition, avalant tout ce qui se trouvait dans sa zone, et frappant de l'intérieur, tout ce qui se trouvait en elle.
Plusieurs minutes passèrent, les ennemis furent libérés ... Étaient-ils encore vivant ?? Aller savoir ... Mais je leur conseillerais de ne pas l'être. Hyroku s'était très bien débrouillé face aux soldats qui était sur lui, je m'en approchais. Il semblait à terre, blessé. C'est pourquoi je donna l'ordre au papillon de l'enfer de transmettre un message d'aide à la quatrième division afin que celle-ci rapplique sur cette position. Ces blessures sont graves mais il tiendra le coup ...

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Heure du décès, 15h00. Empty
MessageSujet: Re: Heure du décès, 15h00.   Heure du décès, 15h00. EmptyVen 16 Juil - 0:18

Une chaleur intense se faisait ressentir dans le centre ville de karakura, dévasté par le passage des envahisseurs. Hyroku, lors du combat opposant Amagai et ces envahisseurs, était plongé dans un sommeil, comme qui dirait, réparateur. Il se reposait déjà sur le lieu du combat, acharnée qu’il avait mené, en attendant les secours, que le capitaine Amagai avait informés de la situation du shinigami de la 6e division. Après quelques minutes dans une chaleur infernale, Hyroku se retrouva dans son monde intérieur. Son zanpakutô, lui était apparue, pour lui venir en aide. Mura-Masa, dans toute sa splendeur, grâce a son énergie, essayer comme il le pouvait de guérir, même légèrement les blessures infligé par les ennemies, du shinigami de la 6e division. A ce moment là, Hyroku, le corps étendu sur la surface dur et à moitié fissuré du sol, se voyait entourait d’une aura bleu ciel. Les blessures les plus graves, était passé au stade de légère, et Hyroku reprenais petit à petit un mince parti de ses forces. Mais le pouvoir de mura-Masa n’étant pas prioritaire dans ce domaine, Hyroku, ne pu se relevé immédiatement, et avait à l’air libre de nombreuse contusion aux membres. Mais malgré ce léger soin, Hyroku, parvint à ouvrir ses paupière, lourde soit-il, pour pouvoir admirer le paysage, et le combat, que menait le capitaine. Après quelques minutes, d’observations, Hyroku remarqua une porte dans le dangai, reliant la soul society et le monde des humains s’ouvrir devant lui. Dans ce passage, débarqua une troupe de shinigami de la 4e division, apportant une civière, servant a déplacé les corps. Cette outil allait les servirent à transporter le pauvre corps amoché d’Hyroku, le shinigami de la 6e division. C’est alors qu’une lumière blanche transperça les yeux d’Hyroku, l’aveuglant ainsi. C’est alors, le sachant hors de danger, qu’il s’endormi, laissant les shinigami de la 4e division, le soin de le soigné.

Hyroku: Je suis enfin hors de danger, soupira Hyroku Akari!

[HRPG] Je me retire de ce combat, mon travaille étant fait, me dirigeant maintenant à la 4e division.
Rappel aux admins responsables de la gestion des reiatsu : Ne pas oublié l’augmentation du reiatsu d’Hyroku Akari, qui passe de 3850/3850 à 4150/4150. Merci de votre compréhension. S’il y a un problème, veuillez me contacter par MP.

Prochain post

https://bleach-rpg.forums-actifs.net/quartier-de-la-4e-division-de-protection-f51/l-arrivee-dhyroku-akari-shinigami-de-la-6e-division-suite-a-un-combat-acharne-t3587.htm#43618

[/HRPG]

Revenir en haut Aller en bas
Envahisseurs
Peuple
Peuple



Masculin Nombre de messages : 159
Âge : 124
Date d'inscription : 26/09/2008

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Inconnu
Niveau: Inconnu
Reiatsu:
Heure du décès, 15h00. Left_bar_bleue0/0Heure du décès, 15h00. Empty_bar_bleue  (0/0)

Heure du décès, 15h00. Empty
MessageSujet: Re: Heure du décès, 15h00.   Heure du décès, 15h00. EmptyVen 16 Juil - 18:07

Les flammes s'abattirent sur les envahisseurs, les brûlant très lourdement. Et comme si ça ne suffsait pas, un grand cercueil noir vint les taillader profondément de toute part. Lorsqu'ils furent libérés, les corps tombèrent inévitablement sur le sol, lacérés, massacrés, parfois méconnaissables. Il n'en restait pas un seul.

Les cadavres jonchaient le sol, plus aucun ne bougeait, ils étaient là comme une mer blanche, une mer morte. Leur marche funèbre s'arrêta là, dans le centre ville, apres avoir massacré des centaines de personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Heure du décès, 15h00. Empty
MessageSujet: Re: Heure du décès, 15h00.   Heure du décès, 15h00. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Heure du décès, 15h00.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'heure de vérité [PV Lilynette/Starrk]
» Une arrivée bousculée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Rpg  :: Monde des vivants :: Karakura :: Centre ville-
Sauter vers: