Bleach Rpg
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerDernières imagesConnexion
Le Deal du moment : -57%
Chromebook Lenovo IdeaPad Slim 3 14” FHD 4 Go / ...
Voir le deal
99.99 €

 

 Cette neige n'est pas belle.

Aller en bas 
AuteurMessage
Envahisseurs
Peuple
Peuple



Masculin Nombre de messages : 159
Âge : 124
Date d'inscription : 26/09/2008

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Inconnu
Niveau: Inconnu
Reiatsu:
Cette neige n'est pas belle. Left_bar_bleue0/0Cette neige n'est pas belle. Empty_bar_bleue  (0/0)

Cette neige n'est pas belle. Empty
MessageSujet: Cette neige n'est pas belle.   Cette neige n'est pas belle. EmptyMar 28 Déc - 15:04

Depuis la bordure extérieure, elle peut voir les axes qui permettent de quitter la ville de Karakura, ou à l'inverse, d'y entrer. Elle, c'est cette Envahisseur qui vient d'apparaître. Les cheveux couleur noisette, les yeux marrons, en totale contradiction avec sa tenue bleue claire, qui dégage une certaine froideur. Un impression accentuée par le visage dur et fermé de cette grande et jeune femme.

Elle observe quelques secondes, la rivière de sang qui commence à quitter la ville. Puis, elle lève les bras, les écarte, et effectue quelques rotations lentes avec ses poignets. Le sol se met à blanchir, puis gère littéralement. Lentement, mais sûrement, une fine couche de glace progresse jusqu'aux portes de la ville. Le froid encercle et assiège Karakura, avant de venir se poser tel un lierre glacé sur les ruines.

De longues minutes passent, et un cocon de glace finit par se former, isolant la ville et ceux qui s'y trouvent du reste du monde. A ce moment-là, elle s'essouffle. Elle tombe au sol, et son corps devient inerte. Après un temps, une femme mystérieuse arrive auprès de la glace ambulante. Elle touche son corps, le traîne sur plusieurs mètres, semble l'analyser sous toutes les formes, comme s'il s'agissait une enveloppe vide. Soudain, des paroles sortent de la bouche de cette arrivante mystérieuse.

" Merde ! Je me doutais bien que ça me prendrait trop d'énergie de fabriquer cette bulle de glace ! Je n'ai pas pu maintenir le contact par la suite... J'avais pourtant dit au Général que ce serait plus rapide, plus solide et moins risqué si je le faisais directement... Mais il ne veut rien savoir ! Tss, bon, j'ai plus qu'à te prendre avec moi, me reposer dans un coin tranquille, et te renvoyer ici après. "

Dit-elle. De surprenantes paroles, n'est-ce pas ? Elle disparaît avec le corps immobile, laissant quelques flocons de neige tomber sur la ville emprisonnée dans la glace.

Cette neige n'est pas belle. Mais y pouvez-vous quelque chose ?


Personne sur les lieux désormais. Pour l'instant, du moins. Une bulle de glace entoure Karakura.

Apparence de l'Envahisseur décrit en premier :

Spoiler:


Dernière édition par Envahisseurs le Lun 10 Jan - 17:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Cette neige n'est pas belle. Empty
MessageSujet: Re: Cette neige n'est pas belle.   Cette neige n'est pas belle. EmptyLun 3 Jan - 0:47

Spoiler:

Sôjiro courut jusqu'au dôme. Il s'était reposé et s'était entraîné. Maintenant, il voulaient de nouvelles explications pour cette fameuse prison de glace, rien de moins. Son rejet inter-dimensionnel de la Dimension Royale à ici, l'avait mené dans ce monde étrangement différent, qui pourtant, était le même qu'il avait quitté... Mais à un temps différent. C'était incroyable de dire qu'un mois, voir deux semaines au minimum, eurent autant changé le paysage... La guerre faisait des ravages. La guerre était cependant nécessaire, à tout moment. Elle équilibrait les forces de chaque camps. Même les vainqueurs, puissants, finissaient par tomber, et les guerres recommençaient. Mais chaque guerre avait ses défauts, et aujourd'hui, celle qui frappait les trois mondes s'engageait dans un long processus complexe d'événements engendrés par son aïeule, celle de l'Ouken. Bref, elle permettrait sûrement de nouvelles percés technologiques, à de nouveaux héros de s'élever sur un piédestal, ou encore à quelques chefs d'être remplacés... Mais elle causerait d'innombrables blessures à toute les nations. Tout grâce à Aizen.
Sôjiro ne connaissait rien des envahisseurs. Dans sa petite tête, la Dimension Royale ne pouvait pas intervenir dans les trois autres mondes plus connus. Selon lui, ce dôme était le fruit de nouvelles puissances en marchent. Aizen étant sur la route du Roi de la Soul Society, pour l'éliminer, Sôjiro pensait qu'à la fois, il avait manigancé de quoi pour prendre le contrôle sur la terre, et ainsi asseoir son emprise si son plan là bas échouait. Sôjiro était loin de se douter, et ne pouvait encore imaginer que des êtres maniant différentes particules spirituelles se joignaient à la terre pour la détruire... Et s'attaquaient au Hueco Mondo et à la Soul Society... Le coma prouvait donc n'être que peu bénéfique à la compréhension de différents événements survenue durant cette crise de somnolence perpétuelle.

Cependant, on ne pouvait pas affirmer que le jeune Vizard était au sommet de sa forme. Encore un peu faible de sa longue sieste, et ses muscles endolories par son petit échange avec la vieille dame, son esprit trop interrogés par les nouveaux éléments et la mixture étrange et dégueulasse agitant son reaitsu l'empêcherait sûrement de se donner à son paroxysme. Cependant, Yukijiro, son hollow, avait passé un léger contrat avec lui, et il lui prêterait de sa force mental pour tenir le coup plus tard. Cependant, Sôjiro ne pouvait pas se fier seulement sur cette aide inattendue... Il devrait faire très attention !
Le dôme, de plus en plus énorme, s'approchait rapidement. Au travers, Sôjiro reconnaissait les vieilles ruines. Mais aussi, de nouvelles fumantes. Alors il confirma : un nouveau mal plutôt puissant surgissait ! Et il s'en voulut un instant de ne rien y comprendre.... Il passa sa main sur son front. Le froid était mordant, et de la neige tombait toujours. Modestement habillé, ses baskets déjà tout trempe, il n'était non plus dans l'environnement le plus adéquat. Mais sa hargne de jeune âme l'aiderait sûrement... Il n'avait que cent-cinquante ans, ne l'oublions pas, et la jeunesse coulait à flots dans ses veines spirituelles. Il ne perdrait pas, parole de scout ! Mais il n'était pas scout.
Il finit par poser sa main sur la surface glacée du dôme. Il la griffa en refermant sa main de haine. Il ne l'égratigna même pas : elle était extrêmement solide. Qui osait s'en prendre ainsi à sa ville ? À ses habitants ? Bien qu'il n'était plus au service de la Soul-Society, et que son devoir n'était pas obligé de se centrer sur la défense de Karakura, il tenait toujours beaucoup à ce monde. Il n'avait jamais décidé d'être vizard, et ses principes de shinigamis n'avaient point fuis. Ils régnaient toujours en maître dans son coeur. La preuve, il brûlait d'impatience d'aller rendre visite à son ancienne division, la neuvième, en simple touriste, puisque maintenant, semblait-il, les vizards étaient acceptés à la SS. La vieille et le vieux ne lui manquaient pas, mais il leur rendrait sûrement visite à eux aussi. Ils l'avaient aidé lors de la période de transition de son ancienne nouvelle vie — alors qu'il n'était qu'une jeune âme en quête de foyer.
Zanshu (nouveau nom du zanpa', pour ceux qui savaient pas ^^) à la ceinture, Sôjiro se tourna vers le lointain. Personne. Effectivement, il ne sentait aucun reaitsu. Cependant, il se disait que d'une manière ou d'une autre, cette énorme coquille givrée devait avoir un lien avec l'invocateur, aussi minime soit-il, qui lui permettait de ne pas se morceler. Ainsi, selon cette logique, si Sôjiro s'attaquait au dôme, le créateur le sentirait. Et comme la création semblait faîte pour durer, on n'accepterait sûrement pas d'un garçon —d'apparence treize ans — cheveux roses et vizard de surcroît, ne vienne l'abîmer. Car c'est souvent une simple faille qui fait s'écrouler le château de cartes.

Sôjiro dégaina vers le haut. Zanshu tournoya deux tours avant d'être attrapé par la main rapide du garçon. Puis, jetant son arme de la force de ses deux bras contre la paroi de glace, il tenta de l'entailler. Hélas, l'éraflure peu profonde, ne permettrait sûrement pas au personnage la détenant de se sentir attaquer. Sôjiro devait bien l'entailler, et pour ce faire, le Shikai était nécessaire. Souriant — car il adorait ainsi desceller sa force — il laissa couler ses mots comme une mélodie.

« EN, ZANSHU ! »
[encercles, Zanshu !]

Le petit poignard s'illumina. S'étira. La forme, dans la lumière, changea rapidement, puis rapidement, la lumière s'estompa, et Zanshu et sa grandeur apparurent. L'anneau de un mètre, noir, suffirait sûrement à entailler profondément la glace. Sôjiro n'aurait pas besoin d'user de sa seule technique. Son shikai en main, il disparut d'un shunpô. Dans sa vitesse fulgurante, son pied se pressa contre la vitre de glace et le propulsa au somment du dôme. Tout en haut, il frappa ensuite du bout de son manche ce qu'il évalua comme le centre exacte du dôme. Le coup vibra un peu sous ses pieds.
D'un geste rapide, Sôjiro leva son arme verticalement correcte. Puis, d'une dextérité sans pareil, envoya la perche vers le ciel et l'anneau vers le bas. Puis de toute sa force, propulsa la lame unique sur le dôme. Il avait bien choisit son coup. Puisqu'il avait le temps, il avait put pensé à l'emplacement exacte du point faible — enfin, estimait-il. Comme souvent, une construction de ce style, aussi impressionnante soit-elle, était plus faible en hauteur. Pourquoi ? Simplement car la base se devait plus massive, et que le haut, moins. De plus, en temps normal, une coquille de cette taille ne permettait pas à un adversaire sensé mais prit par les coups de l'adversaire de rejoindre et de penser au point faible... Sôjiro, lui, avait eu amplement son temps. Mais encore, ce n'était qu'hypothétique.
Il délogea Zanshu. Oui, l'arme était effectivement plus puissante que son zanpakutoh scellé et permit d'entailler, cette fois, une part plutôt importante aux yeux de Sôjiro. Il renvoya la tête de Zanshu vers le haut, posant son pied au côté des siens. Puis, au loin, regarda. Viens, cria-t-il mentalement à l'ennemi. Viens que je te décapite !

Sôjiro avait plus froid ainsi figé. La neige tombait d'avantage là où il était. Il regrettait un peu de ne pas avoir emprunté une des capes de fourrures de la vieille à la grotte. Mais trop fier pour le montrer, il joua les brutes, et de son air puissant, continua de figer dans l'espace, son esprit prêt à capter tout reaitsu et son corps à anticiper toute attaque. Il était premier et comptait bien en prendre avantage !

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Envahisseurs
Peuple
Peuple



Masculin Nombre de messages : 159
Âge : 124
Date d'inscription : 26/09/2008

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Inconnu
Niveau: Inconnu
Reiatsu:
Cette neige n'est pas belle. Left_bar_bleue0/0Cette neige n'est pas belle. Empty_bar_bleue  (0/0)

Cette neige n'est pas belle. Empty
MessageSujet: Re: Cette neige n'est pas belle.   Cette neige n'est pas belle. EmptyLun 10 Jan - 17:14

Ce garçon essayait de briser la glace, après avoir libéré son sabre. Il ne fallait pas le laisser faire, même s'il était seul. Alors qu'il se tenait droit, sur le sommet du dôme, et qu'il venait de porter un coup violent sur celui-ci, lui causant quelques fissures, quelques flocons de neige vinrent lui châtouiller le nez. Il n'y prêtait pas attention, et ce fut sa première erreur. Au-dessus de lui, l'Envahisseuse qui avait construit le dôme, vêtue de sa belle robe bleue, profita de cette distraction de débutant pour planter un puissant coup de pied dans le dos de celui-ci, dont le résultat fut de le faire tomber du dôme, s'écraser au sol à quelques dizaines de mètres de là. Elle, se posa alors sur la bulle de glace, et répara les dégâts avec une nouvelle couche de glace. Enfin, elle fit apparaître une bulle bleuté dans une de ses mains, et la lança en direction du garçon aux cheveux roses. A quelques mètres de lui, la bulle explosa en une masse de glace qui allait l'écraser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Cette neige n'est pas belle. Empty
MessageSujet: Re: Cette neige n'est pas belle.   Cette neige n'est pas belle. EmptyLun 10 Jan - 21:40

Le temps passait tristement, et Sôjiro attendait toujours. Le froid se leva, venant d'avantage l'accueillir dans ses bras. Le regard du jeune vizard se plongeait au loin. Dans sa tête, il la verrait arriver. Hélas, si impatient, il ne tentait même pas de masquer sa présence, et il ne pensait pas qu'il faisait une cible de choix. Hélas, Sôjiro était ainsi. Si ce n'était de sa sensibilité, Sôjiro aurait l'aspect d'une brute de la onzième. L'important était de combattre, non d'analyser. C'était la mentalité du garçon. Sôjiro attendait donc toujours une approche adverse de l'avant. Son message était-il assez clair ? Devait-il faire une seconde marque ?
Puis, Sôjiro comprit, un poil de retard. Un vent glaciale s'infiltra sous sa veste, et il sentit enfin la présence tant désirée. L'adversaire se trouvait dans son dos. Mais trop tard, il ne pouvait qu'encaisser ce qui adviendrait. Pour minimaliser les dégâts, il anticipa le coup porté, et sauta vers l'avant. Tout juste avait-il décollé de la surface glacé, un pied renverser vint se loger entre ses omoplates. La force y était, et il permit à l'ennemie de faire descendre Sôjiro du dôme. Il tomba raide, traversant la distance comme une bombe. Le sol l'accueillerait douloureusement si le vizard ne parvenait pas à se stabiliser. Zanshu dans une main, il le leva au dessus de sa tête, pour ouvrir l'autre et écarter les jambes, une fois que son corps était en position acceptable. Il ferma les yeux, et concentra toute son énergie sous ses pieds. Le sol l'accueillit dans un écran de neige et de gravas.

Le silence se fit. L'envahisseur en profita faire ses petites combines. Elle forma donc sa masse de glace, et à son tour, la fit tomber vers Sôjiro. Mais alors qu'elle descendait, elle ralentit peu à peu, jusqu'à se stopper à quelques pieds de Sôjiro. Le garçon leva le nez vers elle. Il sourit. Un épais filet spirituel orangé retenait le lourd bloc de glace. Le Fushibi, le filet explosif. Il permettait en premier lieu d'attraper dans sa toile ceux qui s'y aventurait. Puis, le shinigami, à l'instar de l'araignée ayant l'avantage, déclenchait l'explosion au moment qu'il désirait. Pour ainsi dire, sa maîtrise du Kido lui avait sauvé la mise. Pour être sûr de ne pas surestimer son sort, il se déplaça de plusieurs pas de côté, et ainsi, était certain de ne pas se faire écrabouiller.
Sôjiro avait également confectionné un passage, involontairement en grande partie, pour remonter vers l'adversaire. Il disparut d'un Shunpô. Il se retrouva plusieurs mètres au dessus du niveau du sol. Sôjiro se débrouillait en combat aérien. Il posa ses deux pieds sur un lit de particules spirituelles. Sa veste n'avait pas résisté à l'impact au sol, et il se retrouvait en simple chandail. Mais maintenant il s'en fichait. Sa petite erreur l'avait littéralement réchauffé. Il se massa légèrement l'épaule. Puis il sourit. Il déplaça Zanshu devant lui. La perche était oblique. Son regard se teinta de noir.

« Tu penses pouvoir l'avoir ou je dois t'aider ? Non, ça va aller. Dégages, tu vas gâcher mon plaisir. »

Puis, Sôjiro, sans aucune subtilité, se plaça rapidement de sorte à inciter l'adversaire à se préparer à son assaut. Il allait tout donner, ses yeux reflétaient cette état d'esprit. Il posa son pied vers l'arrière, sur une nouvelle plaquette spirituelle. Puis, rapidement, il se propulsa. Il n'usa pas du shunpô, pour ne pas déstabiliser sa force. En accumulant dans sa poussé, il frapperait plus fort. Il usait de puissance et non de vitesse. Il arriva de plein front sur l'adversaire. Donnant un énorme coup avec le milieu de son long manche, fait de fer. Il voulait la repousser, prendre son territoire. Si il empiétait dans sa garde, il pouvait gagner. Et il ne devait surtout pas sous-estimer son adversaire.
Il vit qu'elle avait reconstituer la glace. Tss, elle ne veut donc vraiment pas que je l'abîme ! s'enthousiasma Sôjiro. Le dôme était donc un point important donc d'un plan quelconque. Sa provocation avait donc fonctionné ! Et sa tactique, elle, elle avait fonctionné ?
Toujours collé par Zanshu sur elle, la force de sa poussé commençait à s'achever. Il devrait bientôt reculer et revenir à la charge. Cependant, il lui avait laissé un léger présent. Mais il était sûrement déjà trop tard pour elle. Car où était la lame de Zanshu, le grand cercle noir ? Il était dans le dos de l'adversaire, tournoyant, comptant bien la lacérer. Il avait relâché le piège dès lors de l'impact, envoyant la lame faire un va-et-vient, pour revenir dans le dos de l'adversaire. Elle avait frappée Sôjiro entre les omoplates, il lui détruirait la colonne vertébrale. Os pour os, dent pour dent, comme disait le proverbe. Et encore, il avait encore un petit sort pour être sûr qu'il frapperait en grand. Il saut vers l'arrière, et alors que l'anneau parcourait les derniers mètres, Sôjiro enchaîna :

« Désintégration, chien noir de Rondanini, lève les yeux et brûle, que mon pouvoir te terrasse ! Bakudo no Kyu : GEKI ! »


Le champ de force rouge vint entourer le corps froid de l'ennemi. Sôjiro, quant à lui, retombait sur le dessus du dôme, glissant un peu, mais se stoppant grâce aux particules spirituelles. Il ne souriait pas d'arrogance, mais instinctivement. Il n'était nullement déconcentré. Avec le manche de Zanshu, il pourrait contre-attaquer si elle se sortait de ce pépin. Mais maintenant, la lame tournoyante devait l'avoir touché. Bien joué, p'tit malin, lui souffla son hollow.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Envahisseurs
Peuple
Peuple



Masculin Nombre de messages : 159
Âge : 124
Date d'inscription : 26/09/2008

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Inconnu
Niveau: Inconnu
Reiatsu:
Cette neige n'est pas belle. Left_bar_bleue0/0Cette neige n'est pas belle. Empty_bar_bleue  (0/0)

Cette neige n'est pas belle. Empty
MessageSujet: Re: Cette neige n'est pas belle.   Cette neige n'est pas belle. EmptyLun 17 Jan - 18:34

L'envahisseuse avait repoussé puis attaqué le jeune garçon qui venait combattre. Celui-ci avait pu se sortir de la situation grâce à un sort de kido lancé lors de sa projection. Il fonça alors de nouveau vers le dôme et attaqua son adversaire. Il pouvait séparer son arme, et il se servit de cette particularité pour attaquer par derrière, après avoir repoussé de l'avant la femme.

Pour augmenter les chances de toucher son ennemi, il utilisa un sort d'entrave. Maleuheusement pour lui, ce sort était relativement faible, et il ne fit que ralentir l'Envahisseuse. Celle-ci, qui avait un bras le long du corps, utilisa la main libre pour former une boule bleue qu'elle propulsa contre le disque tournoyant dangereusement vers son dos. En explosant au contact, l'attaque forma une paroi glacée sur laquelle vint s'encastrer l'arme adverse. Cette dernière découpa partiellement la masse de glace, avant de se bloquer dans celle-ci.

C'est alors que la femme fonça sur son adversaire, faisant apparaître deux boules de glace dans ses mains. Lorsqu'elle fut très proche de lui, elle le visa, et tira ses deux attaques. Les deux explosions froides eurent lieu, alors elle se recula. Et pour ne pas se faire surprendre une deuxième fois, elle fit surgir deux nouvelles boules de glace...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Cette neige n'est pas belle. Empty
MessageSujet: Re: Cette neige n'est pas belle.   Cette neige n'est pas belle. EmptySam 22 Jan - 16:41

Ryuken était assis à ça chaise, derrière son bureau de bois massif, lorsque l'attaque avait commencée. En quelques secondes, les rues de Karakura s'étaient remplit de soldats venu d'un autre monde. D'où exactement? Le quincy n'en avait aucune idée. Leur puissance de frappe et leur pouvoir raillait les humains de la liste de possibilités. Les shinigamis portaient des kimonos noirs, alors que les hommes dehors étaient vêtu de blanc. Se n'était donc pas des dieux de la mort. Il ne restait donc que le hueco mundo. Les envahisseur étaient bien humains, et ne possédaient ni trou, ni masque. Les hollow et les arrancars, que Ryuken avait rarement eu la chance de voir, étaient aussi exclus. Se n'était donc rien de connu.

Alors qu'il se posait toutes ces questions, il entendit des pas à l'extérieur de son bureau. Se n'était pas des gens qui fuyaient. C'était des pas réguliers, de plusieurs personnes qui marchaient à l'unisson. Ryuken rangea sa paperasse sans se presser. Il semblait qu'aucun des soldats qui se trouvaient dans le corridor avait un puissance suffisente pour le vaincre. Au moment ou la porte du bureau s'ouvrait, il matérialisait son petit arc spirituel dans sa main gauche et bombardait l'ouverture du mur. Ensuite, se fut le tour du mur entier de se faire détruire. Voilà le désavantage de se battre au sabre. Il faut réussir à atteindre son adversaire pour pouvoir l'affronter.

Lorsque la fumée fut dissipé, et qu'il fut sur qu'il n'y avait personne d'autre autour de lui, Ryuken se dirigea vers la bibliothèque derrière son bureau. Il déposa sur sa table de travail tout les ouvrages se trouvant sur la tablette du bas. Derrière ces livres poussiéreux se trouvait une petite boite, ainsi que cinq Seele Schneider. Il prit d'abord les petites barres de métal et les mit dans la poche intérieur de son veston. Ensuite, il ouvrit la boîte, qui contenait des tubes d'argents, et en retira huit. Il referma la boîte et remis les livre en place, pour ensuite enjamber les débris qui jonchaient le sol, et sortit de l'hôpital. Lorsqu'il fut dehors, il affronta bien des envahisseurs, les mettant hors combat plus ou moins aisément. Si quelques uns donnaient du fils à retorde, la majorité étaient mit hors combat ridiculement facilement. Son combat le mena jusqu'à l'extérieur du centre-ville, dans la partie ruiné par la guerre entre shinigami et hollow. Là, il en abattit beaucoup, si bien que son costume se couvrit rapidement d'entaille, de coupure et de sang. Les blessures étaient heureusement mineurs. Lorsqu'il eu un moment de répits, il constata que son veston était en lambeau. Il s'en débarrassa, puis continua sa route.

Les minutes, puis bientôt les heures s'écoulèrent. Bien que les groupes envahisseurs entaient quasiment anéantit, Ryuken continua de pister d'éventuel survivant. Il pistait les soldats à l'aide des liens spirituels, ces bandes de tissus qui relient chaque personnes. Alors qu'il allait s'occuper de quatre autres envahisseur qu'il venait de dénicher, un phénomène impressionnant se produit. Le centre-ville se recouvrait d'une bulle de glace. La barrière montait du sol, pour former petit à petit un dôme au dessus des immeuble. Le tout dura quelques minutes, pendant lesquels Ryuken se tenait là, immobile. Lorsque la sphère fut complète, il s'y rendit, marchant lentement.

Alors qu'il s'approchait, un homme monta au sommet et libéra son sabre. Un shinigami. Il portait pourtant des vêtements humains. L'homme frappa une fois dans le globe, puis releva l'anneau qui lui servait d'arme dans les airs. Ryuken comprit se qu'il tentait de faire. Astucieux, sauf lorsqu'on se trouve dans un endroit aussi dégagé. Alors qu'il montait, il entendit un combat débuté. L'homme affrontait apparemment le créateur de cette masse gelée. Lorsqu'il parvint enfin en haut, il vit une jeune femme reculer d'un bond pour s'éloigner d'une explosion de glace, avant de former deux boule gelé ans ses mains.

Ryuken leva alors son arc et tira deux flèches, visant les boules de glace. La fille le vit alors, et comprit la manœuvre. Elle esquiva rapidement les attaques, pour se retrouver un peu plus loin. Évidemment, elle avait réagit vite. L'inconvénient, lorsqu'on est pressé, c'est qu'on ne pense qu'au moment présent... sans réfléchir à la prochaine étape. Ryuken fit un bond pour se retrouver au dessus d'elle, puis lâcha une salve rapide de flèche. Dans la poussière de glace, Ryuken vit des cheveux bruns se déplacer sur le côté, puis tout le corps de la fille sortir de la glace. Avant même qu'il n'aie toucher le sol, il dirigea son arme vers elle, tirant d'autre flèches.

Heureusement pour elle, elle était rapide. Il faut dire que les projectile de cet arc spirituel étaient assez massif, et avaient plus pour but de faire de gros dégâts. Il arrêta de tirer, puis il planta son regard dans celui de la fille. Ryuken sentit que le shinigami voulait agir. Surement pas. Il tourna légèrement la tête et regarda sur le côté et le fixa.

-Shinigami... reste dans ton coin. Et sache que lorsque j'en aurai fini avec elle, se sera ton tour.

Lorsqu'il reporta ses yeux sur son adversaire, elle avait disparut.



Spoiler:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Cette neige n'est pas belle. Empty
MessageSujet: Re: Cette neige n'est pas belle.   Cette neige n'est pas belle. EmptyDim 23 Jan - 22:41

Sôjiro étira ses lèvres dans un sourire malsain. Son attaque avait été aisément esquivée. Une orbe de glace, puis un mur de glace, qui bloqua la lame de Zanshu. Le cercle tranchant se stoppa, n'entaillant pas assez suffisamment la glace pour lui permettre de continuer sa course meurtrière folle. Sôjiro serra légèrement son poing, enfonçant ses ongles dans sa paume, la faisant saigner doucement. Des perles de sang vinrent couler dans le creux de ses doigts, et ensuite sur ses jointures pour finir par tomber sur la grande glace et se congeler. La perche tanguait suite à la nervosité de sa main qui le tenait. Elle avait donc repoussée si facilement son attaque. Certes, il l'avait ralentit, mais pas assez pour lui fournir de grands dégâts. Au moins, ce petit hic informait le vizard que son adversaire était d'un bond niveau. Déjà, elle le prouvait en le balançant du dôme en un coup puissant, mais il avait accusé ce coup sur son inattention. Et il n'avait pas totalement tord. Ensuite, elle bloquait son attaque en se dérobant légèrement de son bakudo. Certes fois, elle devait soit avoir une bonne résistance aux kidos ou alors être d'un niveau égal, voir supérieur à Sôjiro. C'était intéressant.

Rapidement, le garçon ouvrit les yeux. Trop tard, encore une fois. Et cette fois, il ne pourrait éviter aussi facilement que la dernière fois. Au moins, il laissa son pied glisser vers l'arrière, balançant son épaule droite derrière. La première orbe de glace éclata sur son torse et l'impact le projeta, tandis que la seconde lui enrayait l'épaule gauche. Dans un nuage de glaçon n'ayant pas adhérer à la peau et les vêtements de Sôjiro, le vizard recula fortement, glissant sur des particules spirituelles, le souffle court, l'épaule qui souffrait beaucoup. Lorsque son mouvement s'arrêta, il inspecta ses dégâts, instinctivement, ne prenant pas compte que cette erreur pourrait lui coûter de nouveaux coups. Son torse était recouvert d'une glace brillante et froide, mais qui ne semblait que pris dans ses vêtements. Évidemment, il avait un peu mal au pectoral droit. Mais le vrai problème était son épaule gauche, qu'il ne pouvait presque plus bougée. Déjà, elle se trouvait sous une plaque de glace. Et avec ce froid, elle ne fondrait pas de sitôt. Sôjiro se défit de son chandail, se trouvant torse nu. Son épaule, ainsi, était légèrement moins affecté. Un fin filet de sang coulait de sous la glace, et le froid lui picotait la chair à vif. Un morceau devait lui avoir entaillé la chair. Sôjiro fronça les sourcils... Il avait mal, mais surtout, il était enragé.
C'était rare qu'il se voyait en si piteux état. Sôjiro tomba donc en sorte de transe, et la souffrance s'immola, pour ensuite disparaître. Son corps était mal au point, surtout qu'il sortait tout juste d'un long coma, mais il ne pouvait que voir rouge. C'était l'ivresse du combat. Un peu lorsque Yukijiro prenait contrôle de son âme. Mais cette fois, son hollow agissait en spectateur. Il leva ses bras, souriant de douleur lorsque la glace craqua à son épaule et qu'un nouveau filet de sang teinta encore un peu la glace. Son manche l'éleva, et il fixa le regard de son adversaire. Son bâton de fer tournoyait dangereusement au dessus de sa tête... Mais le regard de la brune se tourna vers un nouvel opposant. Tout se passa très vite. Finalement, on lui conseillait de ne pas agir. Tsss, c'était moi le premier, alors crèves, mon vieux.

Sôjiro se déplaça grâce au shunpô. Il se retrouva en parallèle à la brune, qui s'était déplacée pour éviter les salves de l'homme, salve de flèches, de ce qu'il paressait. Donc, il contrôlait un arc ? C'était étrange ? Il ne connaissait qu'une personne capable d'un pouvoir semblable, et c'était Sayuri. Cet homme ne semblait pas être Shinigami... Enfin. Il laissa tomber sa supposition, car il devait agir. Aux diables les menaces. Il fit encore un peu tourner son bâton au dessus de crâne puis le propulsa au dessus de lui, qui se perdit un peu dans la brume. Il leva un doigt vers la brune. Elle était encore proche de son mur, et cela servirait. Rapidement, il enchanta :

« Hado no ichi : Sho ! »

Une vague spirituelle vint percuter la brune. À l'épaule. La force la déstabiliserait. C'était le seul moyen pour parvenir à ses fins. Il devait maintenant l'emprisonner. Il propulsa sa main vers le haut gauche, puis l'envoya vers le bas et remonta vers la droite et finalement, revint à sa position initiale. Il venait de tracer rapidement un triangle jaune, et le Sho précédent permettrait d'emprisonner convenablement la brune. Les trois pointes du triangle se renflèrent un peu.

« Bakudo no san-juu : Hikotsu Sansen ! »


Trois becs d'énergies spirituels vinrent se disloquer du triangle et se propulsèrent à grande vitesse vers l'ennemie, pour ensuite la prendre à la taille et les deux bras. Les becs iraient se planter dans le mur de glace, du côté où n'était pas la lame de Zanshu. Cependant, tout ne se passerait pas assez bien. Sôjiro était décidé à la trancher par la moelle épinière ! Son manche retomba dans sa main. Au même moment, il cria, très distinctement :

« TAKE ! »
[taille : technique qui agrandit la lame de Zanshu]

La lame en cercle se mit à vibrer, puis d'un coup sec, prit deux mètres. Son nouveau diamètre de trois mètre, élargit l'entaille et finalement, brise sa prison. Tournant sur elle même, et attiré par sa partenaire, la perche, qui l'attendait, elle se dirigea vite vers le manche que tenait Sôjiro. La nouvelle lame passerait donc par le dos de l'adversaire ! Je t'ai, cette fois, pensa Sôjiro.
Le vizard toussota dans le creux de sa main. Des gouttes de sang maculant ses doigts.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Envahisseurs
Peuple
Peuple



Masculin Nombre de messages : 159
Âge : 124
Date d'inscription : 26/09/2008

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Inconnu
Niveau: Inconnu
Reiatsu:
Cette neige n'est pas belle. Left_bar_bleue0/0Cette neige n'est pas belle. Empty_bar_bleue  (0/0)

Cette neige n'est pas belle. Empty
MessageSujet: Re: Cette neige n'est pas belle.   Cette neige n'est pas belle. EmptyLun 24 Jan - 14:59

L'Envahisseuse, qui était parvenue à se libérer du piège avderse et à le blesser deux fois de suite, se retrouvait maintenant confrontée à un ennemi de plus, dont elle esquiva les attaques. Ce nouvel arrivant semblait vouloir combattre seul, mais le garçon aux cheveux roses n'était pas de cet avis, et attaqua quand même. D'abord, il perturba l'équilibre de la femme, de sorte à pouvoir l'entraver sans qu'elle puisse esquiver. Ca avait fonctionné, elle se trouvait comme cruscifiée contre son propre mur de glace.

La suite fut rapide. Une technique fit grossir significativement la lame circulaire qui s'était plantée dans la glace, lui donnant un diamètre supérieur à trois mètres. Imposante, cette arme. L'Envahisseuse ne pouvait bouger, et la disqueuse entama de rapides rotations, approchant dangereusement le dos de la femme. Les âmes sensibles n'auraient pas supporté la scène qui suivit. Le contact eu lieu, les vêtements furent happés et déchiquetés, laissant le corps de la femme entièrement nu, mais trop peu de temps pour pouvoir attiser un quelconque désir. En effet, la colonne vertébrale craqua, et le dos s'ouvrit. Du sang, en énorme quantité, gicla dans tous les sens, et rapidement, la nuque, le bassin, les fesses, tout se faisait découper. En un rien de temps, le corps se vide de son sang, il était séparé en deux parties, chacun d'entre elle pendant vers le sol à cause de la gravité, les bras les retenaient car reliés au kido d'emprisonnement Les entrailles chutèrent sur plusieurs mètres et éclatèrent au sol.

Qu'allait-il advenir du garçon, maintenant qu'il avait attaqué alors que l'autre homme l'avait menacé ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Cette neige n'est pas belle. Empty
MessageSujet: Re: Cette neige n'est pas belle.   Cette neige n'est pas belle. EmptyLun 24 Jan - 23:09

Finalement, le shinigami ne l'avait pas écouté, et il avait attaqué la fille. Cela embêta grandement Ryuken, jusqu'à se qu'il voit l'efficacité de la manœuvre. Il cloua l'envahisseuse à un mur de glace, puis incanta une formule, surement lier à son zanpakuto. Alors, le mur commença à se fissurer. Ryuken regarda plus clairement. Dedans, il y avait une sorte de gros cerceau de métal qui grossissait à vue d'œil. De plus, il tournait à grande vitesse comme une scie. Bien qu'il devinait la suite, le quincy de détourna pas les yeux. Sa profession l'avait habitué à des choses horribles, même si quelqu'un se faisant coupé en deux devait battre toute ces choses.

Lorsque le corps fut totalement rompu, Ryuken s'approcha du shinigami, sans quitter des yeux la dépouille. Il sortit sa main droite de sa poche et réajusta ses lunettes avec son majeur. Avant de remettre sa main dans sa poche, il dit:

-Et bien... il semble que se soit terminé. Comme promis, c'est ton tours.

Sur ce, il leva son arc vers son nouvel adversaire et tira plusieurs flèches à bout portant. Cependant, il ne le visait pas lui, mais plutôt le globe de glace. De petits fragments de glace s'éleva dans les airs, suivit par un nuage de fumée. Puis, Ryuken sauta au-dessus du shinigami, et sortit quatre tubes d'argent de sa poche. Il les lança vers le bas et croisa les bras en croix.

-Ressent la rage du combat, accepte se calice sacré. Heizen!

Le prisme passa à quelques centimètre de son épaule, puis s'écrasa lourdement dans le sol de glace, faisant éclater de petit morceau. Quelques uns remontèrent vers le haut et frappèrent Ishida, et un, plus pointu, se planta dans son ventre, sous les côtes gauche.

Le shinigami sortit du nuage bleu et lui fit face. Activant un Seele Sheinder, Ryuken engagea un corps à corps. Il n'était pas très bon pour se genre de combat, mais il avait un plan. Le shinigami se trouvait entre lui et le prisme du Heizen. Disons que Ryuken se sentait très inspiré par la tactique que son adversaire avait utilisé contre l'envahisseuse. Malheureusement, il fut rapidement submergé par le garçon au cheveux roses. D'un bond en arrière, Ryuken matérialisa son grand arc. Il encocha son selle sheinder, et le tira vers le shinigami.

Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Cette neige n'est pas belle. Empty
MessageSujet: Re: Cette neige n'est pas belle.   Cette neige n'est pas belle. EmptyJeu 27 Jan - 15:26

Le sourire de Sôjiro se mua vite en une sorte de dégoût apparent, car ses épaules s'affaissèrent et ses yeux tombèrent. Il n'avait encore jamais usé du pouvoir de Zanshu, et il se rendait maintenant compte de sa puissance macabre. Il venait de scier en deux la pauvre femme, lui arrachant viscères et tripes ainsi que lui labourant la colonne vertébrale. Retenue par son bakudo, elle pendait lamentablement, tandis que la lame retournait, tachée de sang, vers son maître en aspergeant son chemin de plusieurs gouttelettes. Sôjiro avait gagné, mais aucune joie lui martelait le coeur ; seule une grande peine d'avoir dû tuer lui brisait son âme. Il regrettait amèrement d'avoir ainsi poussé le combat. Son essence de combattant n'était pas bâtit dans cette optique. Sôjiro devait fonctionner en tant que bon guerrier aidant son peuple. Il n'était pas ici pour vaincre dans le sang mais dans la paix. C'était son but : protéger les autres. Et que cet autre soit l'ennemi l'importait peu, car quelqu'un qui vivait, quel qu'il soit, lui apaisait un baume léger sur son coeur trop souvent échauffé.
L'ivresse du combat, cette hargne qui avait fait de Sôjiro un tueur dans l'instant, chuta, pieds et mains liés, dans un abîme de tristesse. La larme circulaire de Zanshu vint se loger au bout de sa croix, puis reprendre sa taille normal. Le rire incessant de Yukijiro, faisant échos sur toute les parois de sa conscience — seul être à avoir apprécié le spectacle — lui soulignait que ce n'était pas terminé, ou que quelque chose clochait. Le Hollow avertissait son hôte. Hélas, trop peiné pour s'en rendre compte, Sôjiro n'y voyait que du feu, et il se laissa porter par son désarroi. Il souleva sa main gauche, qu'il passa au dessus du long manche de Zanshu. Au fur et à mesure qui la ramenait vers son poing droit lié à Zanshu, une lumière éclatante enrobant le zanpakutoh réduisait sa taille, jusqu'à former un simple poignard. Sôjiro rangea son arme dans son fourreau. Puis laissa tomber ses bras sur les côtés. La souffrance d'engelures lui pompait sa force vitale, et son bras gauche ne pourra plus être utilisé avant un moment. Il devait maintenant se faire soigner. Il n'écoutait plus, il ne vivait plus. Son regard était terne.

Le quincy s'approcha néanmoins de Sôjiro, alors que ce-dernier avait le dos tourné. Il lui indiqua sa prochaine cible. Son corps s'arrêta, comme par instinct. Sôjiro n'était plus. Il ne réagit même pas aux flèches, qui vinrent se loger dans le sol glacé, autour, qui souleva un nuage de poussière blanche et masqua de vue Ryuken. Sôjiro releva la tête, reconnaissant la présence spirituelle au dessus de lui de celui qu'il avait cru être un allié. Il ne fit pas attention. Jusqu'au moment ou la poussière de glace s'estompa rapidement, laissant apparaître un gigantesque pilier. Une lueur jaune passa dans les iris du vizard, et le corps du garçon sauta sur le côté, pirouettant parallèlement au dôme. Hélas, l'énorme pilier fit revoler plusieurs morceaux de glaces plus ou moins tranchants, d'un un vint écorcher la jambe du vizard et l'autre la joue. Il avait eut de la chance. Le vizard se reposa lourdement sur le sol glacé. Le quincy revenait à la charge.
Rapidement, Sôjiro dégaina son poignard d'âme et engagea le corps à corps avec son ennemi. Ses coups étaient vifs et rapides, car il utilisait, cette fois, le bras droit — le gauche pendait toujours lamentablement. Son regard était baissé, et une masse de cheveux roses les cachaient, si bien que Ryuken ne pouvait pas voir ces yeux ternes. Le corps, poussé par la force invisible de Yukijiro, bougeait par instinct, restant sur la défensive. L'adversaire n'étant pas des plus fameux en terme de combattant à courte porté, sentait sûrement qu'il serait vite en désavantage et que son adversaire finirait par lui porter un coup radical. Alors il recula d'un nouveau bond. Sôjiro en profita pour disparaître d'un shunpô, se retournant vivement.

Le selle sheinder fut encoché. Sôjiro s'appuyait sur son pied pour activer son sort.

Le selle sheinder fut décoché. Sôjiro disparut.

Le selle sheinder transperça Sôjiro. Le vizard s'écrasa, même pas deux mètres plus loin.

La pointe spirituelle passait de part en part de Sôjiro, au torse, juste au dessus du coeur. Sôjiro tomba sur ses deux mains, et son souffle se coupa. Il resta ainsi, un instant. Zanshu s'était perdu, lors de l'impact de la flèche rapide, contraint de disparaître au bas du dôme. Sôjiro sentait sa mort arriver. Sa vision faiblissait, et finalement, se fut le noir total.

Une goutte immaculée tomba sur une eau noire. Sôjiro ouvrit les yeux. Yukijiro était là, déployant un sourire macabre. Ses cheveux noirs étaient balayés pas un vent invisible pour Sôjiro. Yukijiro s'approcha doucement de l'oreille de son ennemi, puis glissa :

« It's my turn, my friend. »


Sôjiro ne réagit pas. Tête baissée, il était détruit. Le Hollow sourit, puis rapidement, réintégra les mouvements de son hôte.
Les doigts du corps transpercé se crispèrent. Le souffle, jusqu'à présent coupé, reprit, difficilement. Le corps se releva, lentement, lourdement. Yukijiro se tourna. vers son assassin. Il retira la flèche, dans une gerbe de sang désagréable. Tsss, son corps est faible, pesta intérieurement le Hollow. Il lança plus loin la flèche. Yukijiro ne souffrait pas, ou plutôt, oubliait de souffrir. Sa haine était si intense qu'il ne pouvait pas se plaindre... Il jouissait, en fait, de pouvoir enfin agir, lui, le monstre. Il craqua ses jointures. Dommage, plus de Zanshu. Il ferait avec. Il disparut d'un sonido, plus rapide, légèrement, qu'un shunpô. Il passa derrière le quincy, et rapidement, de ses doigts ouverts, balança un bala, qui fonda vers Ryuken. Sans vouloir apprendre le résulta, Yukijiro s'élança d'un nouveau sonido, pour prendre d'un coup de pied retourné la figure de l'adversaire. Si il avait comprit, cet homme n'était aucunement compétent au corps à corps. Dommage pour lui. L'adversaire, cette fois, se prit le coup, et recula, ce qui permit à Yukijiro de se poser sur le sol, dans un rire macabre. Une nouvelle gerbe de sang fusa de l'entaille à son mollet, causé par un fragment de glace. Yukijiro ne s'en soucia guère.

« BWAHAHAHA ! Alors le vieux, on se fatigue ?! BWAHAHAHA ! »


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Cette neige n'est pas belle. Empty
MessageSujet: Re: Cette neige n'est pas belle.   Cette neige n'est pas belle. EmptyJeu 27 Jan - 23:26

Ryuken décocha le Seele Sheinder, qui alla se ficher dans le corps du shinigami, au dessus du corps. Cette blessure, qui le traversait de part en part, devrait le mettre hors combat, à moins qu'il soit coriace. C'est alors que le shinigami tomba sur la glace, et dut user de ses mains pour ne pas s'écraser face contre terre. Dans sa chute, il avait échapper son zanpakuto, qu'il avait remis sous forme scellée. Ryuken regarda le couteau dégringoler tout en bas, puis reporta son attention sur le shinigami. Ses bras tremblaient, il allait bientôt tomber lui aussi. Le quincy se sentit alors très las. Mais il n'avait pas le temps pour de s'apitoyer sur son sort. Il y avait encore bien des envahisseurs, et bien des shinigamis qui arpentaient Karakura. La prochaine étape était de détruire cette boule de glace qui recouvrait la ville. Ryuken se détourna, laissant sa victime. Comment allait-il s'y prendre pour mettre à terre une construction aussi colossale? De plus, s'il la détruisait, les morceaux risqueraient de tout détruire...

Alors que ces interrogations passaient, et qu'il n'avait fait que trois pas, il entendit le corps chuter derrière lui. C'en était fini de lui. Dans quelques secondes, il disparaitrait. Puis, il entendit une respiration, difficile. Il se retourna au même moment que le shinigami jetait son Seele Sheinder au bas du globe. Ses yeux étaient maintenant noirs, et un fragment de masque de hollow couvrait son visage. Que se passait-il? Qu'était-ce? LA créature devant lui (il se doutait que se n'était plus un shinigami) se releva et fit craquer ses jointures. La chose disparut. Ryuken avait peine à le suivre. Il sentit alors le monstrueux reiatsu dans son dos. Avant qu'il puisse se retourner, une douleur intense lui déchira le dos. De la fumée rouge passa de chaque côté de son corps. Quelque chose venait d'exploser dans son dos. Difficilement, il se retourna vers son adversaire, tout en levant son arc pour se défendre. Mais sans qu'il puisse faire le moindre geste de réplique, il recevait un pieds en plein visage. L'impacte l'envoya valser plus loin. Il dut user de toute sa dextérité pour diriger sa course et mettre pied à terre, au lieu de dégringoler tout en bas.

-BWAHAHAHA ! Alors le vieux, on se fatigue ?! BWAHAHAHA !

Ryuken regarda ses lunettes. Le vers gauche avait éclaté, et le droit était craquer. Il avait plusieurs coupures autours de son œil gauche, ainsi que sur son nez. Sa chemise était en lambeau, et son dos était gravement brûlé. Qu'est-ce que c'était passer, en quelques secondes seulement? Il n'avait aucune intention de l'apprendre. Cette situation devait finir rapidement. D'une main, Ryuken délia sa cravate, sans débarrassa sans ménagement et la jeta au loin. La voix de la créature résonna dans sa tête. ''Alors le vieux, on se fatigue?'' On allait bientôt voir qui des deux se fatiguait le plus vite.

Le quincy leva son grand arc blanc, puis décocha une flèche qui fit fumer son arc. D'un hirenkyaku, Ryuken commença à faire plusieurs tour de son ennemi, tout en tirant des flèches vers celui-ci. Il accéléra le pas. S'il continuait ainsi, il se tirerait lui même dessus. La chose évitait plus ou moins aisément les flèches. Ryuken devait changer de tactique. Son ennemi n'avait rien pour se défendre. Un Seele Sheinder possède une lame tournant sur elle même, comme une scie à chaine. Trois millions de tours la seconde.

Ryuken s'arrêta de courir. Il sortit un nouveau Seele Sheinder qu'il activa. Puis il chargea vers le hollow. Il était mauvais au corps à corps, mais si son adversaire se pouvait pas parer les coups, il n'aurait qu'à frappé fort et vite pour le trancher en deux.

Le quincy donnait des coups, que son adversaire esquivait. Quelques fois, il put passer sur la peau du monstre, mais pour n'infliger que des blessures légères. Oui, il commençait réellement à fatiguer. Il regardait son adversaire. Il riait. À chaque coups esquiver, ou même s'il se faisait toucher, il riait. Ryuken sortit de sa poche un tube d'argent. Il se servit d'un hirenkyaku pour s'approcher de son ennemi. Ils n'étaient séparer que par quelques centimètres.

-Une tige d'argent frappe le lit de pierre à cinq doigts - Gritz!

Il lança le tube sur le hollow, puis fit un bond vers l'arrière. La prison grise se forma autours de son ennemi. Mais il savait que se ne serait pas éternel. Tôt ou tard, le tout se briserait. Ryuken rangea son Seele Sheinder. Il ne pourrait pas vaincre se monstre. En fait, il le pourrais, mais risquait lui-même de se tuer dans le combat. Ryuken leva son arc. Maintenant, le hollow ne pourrais plus éviter ses flèches spirituelles.


Spoiler:


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Cette neige n'est pas belle. Empty
MessageSujet: Re: Cette neige n'est pas belle.   Cette neige n'est pas belle. EmptyDim 30 Jan - 22:48

Le corps du quincy valsa, puis se stoppa. Il venait de mettre fin à la dégringolade de la situation. Il saignait. Yukijiro l'examina un moment, puis sourit de plus belle. Voilà qui était bien. Des coups qui faisaient de l'effet, quoi de mieux ? Yukijiro se massa un instant l'épaule. Il ne sentait pas la douleur, mais il ressentait bien que si il ne ménageait pas ce nouvel organisme, il finirait comme un pauvre rat, coincé dans un piège, le cou rompu. Alors qu'avec forme, il frictionnait son articulation, Ryuken se redressa. Yukijiro s'en fichait, il devrait avoir quelques secondes pour laisser au quincy un moment de répit où il ferait sûrement le topo. Le hollow balayait lentement du regard son corps, pour repérer les blessures graves. Yukijiro était fou, restait une bête du carnage, mais n'était pas stupide. Il savait que le corps de Sôjiro avait plus tendance à s'amocher que le sien... Ah, mon corps, il y a bien longtemps, pensa-t-il.
À vrai dire, Yukijiro n'avait jamais eut de corps.
Rapidement, le hollow repéra ses points faibles. Son bras gauche pourrait bientôt lâcher, tandis que son torse saignait toujours. Ne connaissant aucun sort de récupération physique, et n'ayant pas assez le contrôle pour appliquer sa régénération hollowrifique rapide, il ne pouvait que compter sur le temps. Le temps lui était donc précieux.

Le quincy fut plus rapide. Le chamboulement de son reaitsu grossit, puis l'homme leva son arc au même moment que Yukijiro levait son front. Son gauche brillait plus intensément, et une partie de masque commençait à apparaître solidement. Il venait former une croûte épaisse qui arrondissait son oeil. Cette croûte s'étalait un peu sur son nez et largement sur sa tempe gauche. Sa bouche et le côté droit de sa figure était encore pures. L'oeil droit tentait à se fermer.
La particularité de Yukijiro, était sa facilité à déceler les impulsions de forces chez l'ennemi. Ainsi, il prévoyait les mouvements adverses et ses réflexes étaient accentués. Malheureusement, cette petite part de shinigami restant, cette petite boule rose d'âme en son coeur ne lui permettait pas d'user à plein potentiel cet avantage, et sa facilité d'esquive restait moindre que lorsqu'il aura le plein contrôle ; si il l'a, un jour. Mais pour l'instant, ce stade lui suffisait. Il sentit la flèche décoller, et il put faire un pas de côté pour esquiver le pointe de pur reaitsu. La flèche dégagea une légère fumée à son passage. Yukijiro s'en amusa. Mais ne s'attarda pas. Déjà, son adversaire le retrouvait, et d'une rapidité déconcertante, tournoyait autour de Yukijiro. Le hollow resta surpris, mais tenta tout de même d'analyser les tirs ennemis. Tu vois, Sôjiro, c'est grâce à ta faiblesse mais à ton obstination que je te dois le peu de maîtrise de mes pouvoirs... Bon, tout de même, il finira bien par s'envoyer une flèche dans la jambe.
Et comme si Ryuken avait lu dans ses pensés, il s'arrêta. Cela permis à Yukijiro d'analyser la situation. Il n'avait rien pour se défendre — sauf son corps — mais pouvait utiliser des techniques hollows. Cette salve de flèches n'avaient pas été des plus fructueuses pour le quincy, et Yukijiro s'en réjouissait. Si il ne faisait pas attention, il serait vite criblé de flèches, à l'instar d'un hérisson... Non non ! d'un porc-épic !

Une nouvelle fois, le quincy chargea. Yukijiro eut à peine le temps de lever ses poings avant d'esquiver le premier coup, avec un temps de réaction moindre. Il n'était pas assez concentré. Le hollow, malgré sa hilarité apparente, fronça les sourcils. Cette arme n'était pas normale, tout comme cet arc spirituel. Mais en plus, grâce à sa capacité spéciale, le hollow captait une étrange vibration de l'arme, ce qui l'alarmait quelque peu. Mais bon, pour l'instant, avec la médiocrité poussée de son adversaire au corps à corps, il gardait l'avantage et ne pouvait pas vraiment se blesser. Non, il était sauf.
Jusqu'au moment où le hollow senti un craquement dans le haut de son fémur. Sa jambe droite stoppa. Par instinct, il leva les bras en croix, bien que sachant que le prochain coup les lui trancherait en deux. Yukijiro resta tout sourire, mais fixa intensément son adversaire. Il allait mourir... Grâce au corps faible de Sôjiro ! Quel nul !
Heureusement, fatigué, Ryuken recula un peu. Yukijiro donna vite un coup à sa cuisse antérieur, qui la fit fonctionner de nouveau. Et merde, trop tard. Le quincy apparaissait sur sa droite. Il lâcha un petit tube d'argent, puis psalmodia une légère incantation d'une quelconque technique et recula d'un bond. Yukijiro aurait bien voulu le suivre, mais voilà qu'une couche grise semblable à un oeuf venait se refermer sur lui. Il était prit ! Et il ne voyait pas son adversaire, ne pouvant prédire ses actions. Quel problème ! Il souffla sa rage, puis en profita pour écraser mentalement Sôjiro, de façon à lui soutirer une plus grande maîtrise de son corps. Faible, le shinigami se laissa faire, mais Yukijiro avait conscience de son pacte avec le gamin, qui lui soulignait qu'il ne pouvait le trahir ainsi... Lorsque le combat serait finit, il lui laisserait la place... Dommage, cette fois, il l'aurait. Néanmoins, le hollow savait où s'accrocher la prochaine fois qu'il voudrait immerger.
Ryuken chargea de nouvelles flèches, et transperça la coquille de l'oeuf gris, pensant bien atteindre le hollow. Un dizaine au total. Il savait où tirer, mais semblait le faire tout de même à la hâte. Enfin, c'était inutile de savoir. Le seul bon point positif était que la prison était maintenant faiblement fragilisée. Mais sûrement assez pour permettre à son prochain coup de ne pas juste s'arrêter contre cette barrière grise.

Spoiler:

L'antre noir s'illumina d'une lumière rouge tirant sur le mauve. Une petite boule lumineuse, chaude, accumulait son énergie entre les dents ouvertes du hollow. Puis, l'affreuse technique éclata dans un rayon éblouissant, aveuglant un instant son créateur et fusant rapidement hors de la coquille pour venir prendre Ryuken. La prison grise marquée de l'étoile à cinq branche éclata de moitié. Et la glace chauffa. En fait, tout était chaos, maintenant. Puis, dans l'antre noir, alors que le rayon cero s'amenuisait en une fine tige de reaitsu hollowrifique, la lueur grise de la neige toujours tombante s'infiltra dans la prison ouverte. Il faisait toujours noir.
Tranquillement, un main griffue blanche sortie du trou. Ses doigts agrippèrent un à un le bord cassé de l'oeuf. Puis la nouvelle apparence de Yukijiro immergea.
Un oeil unique, jaune, s'agitait nerveusement. Il cherchait sa proie. Le masque prenait maintenant tout le visage, et descendait sur les épaules et le torse. Le bras gauche était complètement transformé, le droit le serait sûrement bientôt. Seuls les doigts de ce-dernier était griffés et métamorphosés. Le pâte du hollow avait soignée les blessures graves sur le torse. La jambe gauche, un peu au dessous du genou, était parfaitement recouverte et laissait un pied pourvu de quatre doigts.
Une gueule béate souriait et respirait une boucane blanchâtre fortement. Les cheveux roses de Sôjiro étaient lissés vers l'arrière et tombait légèrement sur ses épaules. Sôjiro n'avait plus rien de Sôjiro. Le hollow posa un pied sur le sol, puis l'autre. La bête était plus costaud, légèrement. Ses muscles étaient mieux découpés. Ce qui était frappant étaient les flèches du quincy, logées sur les épaules et dans le torse du monstre.

« RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! »

La bête de rage et de carnage poussa son puissant cri tout en serrant les poings. Les dix flèches se brisèrent. De fins filets de sangs coulèrent le long des fines blessures. Mais ce n'étaient vraiment rien de grave. Yukijiro ne pouvant pas contrôler sa force, si longtemps remuée au fond de l'âme de Sôjiro, perdait toute conscience, mutée en force brute et en résistance efficace.
Le regard de la bête se releva. Il venait de trouver l'ennemi. Il disparut d'un sonido, se retrouvant derrière sa proie. Il la souleva de glace et la projeta au dessus de sa tête. Puis disparut d'un nouveau sonido et se retrouva à ses côtés, alors qu'elle planait. D'un geste lesse, le poing gauche fort et fermé, il vint appliquer un coup puissant dans l'abdomen de Ryuken. Si il ne pouvait le tuer, il pourrait l'amocher... Voir le briser !
Le corps valsa une nouvelle fois. Le hollow tomba à quatre pattes, sortant une langue plus longue encore qu'à l'origine. Il bavait. Son oeil s'agitait inlassablement. Il capterait le prochain mouvement. Yukijiro poussa un nouveau cri sec et grave : terrifiant.

Spoiler:


Dernière édition par Sôjiro A-33 le Lun 31 Jan - 1:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Cette neige n'est pas belle. Empty
MessageSujet: Re: Cette neige n'est pas belle.   Cette neige n'est pas belle. EmptyLun 31 Jan - 0:23

Ryuken tira une salve de flèche dans le Gritz, faisant fumer son arc. Chaque flèche avaient touché son adversaire. C'était fini. Enfin. Le quincy se ravisa. Il avait déjà cru cela quelques minutes plus tôt seulement. Il releva son arme et tira quelques flèches de plus. Il avança, lentement. Son corps était dans un sale état, et il ne pouvait pas se permettre de trop se blesser. Alors qu'il était près de la prison, son adversaire hurla. Un cri qui n'avait rien d'humain. Un cri qui témoignait de toute la rage accumuler de la créature qui se trouvait devant lui. Une vague d'énergie se déploya, provenant du monstre. Ryuken s'apprêta se resservir de son arc pour l'achever, lorsqu'une faible lueur rouge filtra par les trous du Gritz. La lueur tira alors sur le mauve et s'intensifia.

Ryuken sautait sur le côté gauche, au même moment que le cero faisait éclater la prison. Ça ne suffirait pas. Il s'était trop approcher. Le temps sembla s'éterniser pour le quincy. Très lentement, il voyait l'énergie s'approcher de lui, pour finalement le happer sur son flanc droit. La déflagrations qui s'en suivit l'envoya tournoyer très loin. Il s'abattit durement sur la glace, et roula sur une longue distance avant de reprendre le contrôle de sa chute. Il s'arrêta, puis se tourna vers le Gritz. À l'intérieur, seul une lumière jaune brillait. Lentement, le monstre sortit. Il était hideux. Repoussant. Ryuken reconnaissait bien là un hollow, même s'il restait encore quelque partit humaine. Les flèches de reiatsu étaient encore plantées dans son corps. Il hurla. En contractant ses muscles, le hollow brisa les fines aiguilles bleu. C'était fini. Oui, ce l'était. Mais c'était fini pour Ryuken. Comment pouvait-il avoir une chance contre une créature pareille, qui ne se fatiguait jamais, qui ne souffrait pas?

Alors qu'il allait abandonner, une voix surgit dans sa tête, sortant du plus profond de sa mémoire. ''Le rôle d'un Quincy est de défendre les humains des hollows. C'est pour cela que nous avons des pouvoirs.'' Soken... Pourquoi il repensait à son père à se moment? De toute façon, il s'en fichait royalement. Si au moins ça rapportait de l'argent. Il serait assez motiver pour vaincre son adversaire. Le hollow et le quincy se fixèrent un long moment. Alors que la vision de se dernier faiblissait, il vit disparaître son adversaire. Il ressentit sa présence dans son dos, juste avant de se faire agripper et lancé dans le ciel. Il ne redescendait même pas que hollow apparaissait de nouveau à ses côtés. Il enfonça son poing dans le ventre du quincy, et le renvoya au sol. À l'impacte de la main griffue, il avait sentit plusieurs côtes se rompre. Il en fut de même lorsqu'il se heurta à la glace.

La souffrance résonna dans chaque centimètres, chaque parcelle de son corps. C'était comme une puissante décharge électrique dans ses muscles. Se fut plus que suffisent pour le réanimer. Il était brisé? Qu'à cela ne tienne. Si Soken lui avait apprit qu'il fallait protéger les humains, il allait au moins se protéger lui-même. Il n'était pas question d'abandonner.

Des toiles d'énergie spirituelles se formèrent autours de Ryuken. Puis, elles s'amincirent, pour ne devenir que de fin file de reiatsu pur. Une fois le ransotengai complètement activé, Ryuken se releva. La douleur était présente, mais il arrivait à se forcer à bouger. Maintenant, lui non plus ne se fatiguerait pas. Le hollow était près de lui, à quatre pattes. Sa longue langue sortie laissait goutter de la salive.

-Tss... animal. Dégage!

Ryuken décocha une flèche, fit un pas, puis disparut à l'aide d'un Hirenkyaku. Lorsque la flèche heurta le hollow, Ryuken était déjà derrière celui-ci. Il décocha plusieurs autres flèches. Il avait bien vu que ses attaques faisaient très peu d'effet, alors il ne devait pas ménager son adversaire. Surtout que maintenant qu'il possédait cette forme, il possédait surement également la régénération instantanée. Le monstre se retournait pour riposter, mais Ryuken fit un saut vers le haut, et tira encore plusieurs aiguilles de reiatsu.

Il souffrait. Son corps était couvert de brûlures et de coupures. Mais jamais il ne se laisserait abattre. Surtout pas contre un hollow, surtout qu'il était un quincy. Non, il était plus qu'un quincy. Il était le dernier quincy!



Spoiler:


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Cette neige n'est pas belle. Empty
MessageSujet: Re: Cette neige n'est pas belle.   Cette neige n'est pas belle. EmptyLun 31 Jan - 23:08

Spoiler:

Trop bête, trop fort, trop taré, voilà ce qu'était devenu le petit corps de Sôjiro. Pourtant, quelque chose persistait, au fond, dans un creux, en boule, faible, mais là. N'étant pas encore éteint, il pouvait vaincre, se relever, se redresser, et user de sa voix pour chasser les tourments, les cauchemars, les colères. Dans un puits noir, elle persistait, cette petite sphère d'âme rose, enchaînée.
Sôjiro leva les yeux, et il aperçut, sur son trône immaculé, sa part sombre. Elle se tenait le visage sur une main, une mèche de cheveux lui tombant sur le nez, lui masquant un oeil. Elle souriait. Yukijiro souriait. De malice et de plaisir. D'un spasme, Sôjiro voulu reprendre le contrôle, mais d'énormes chaînes le retinrent, l'emprisonnant contre le mur, le retenant contre le mur. Yukijiro leva le menton, comme si, pour la première fois, il prenait vraiment conscience de Sôjiro. Sôjiro pesta intérieurement. Il se prenait vraiment pour le roi. Non, il ne l'était pas ! Et le pacte le stipulait. Mais dans ce regard de fou présidait la vivacité et la force. Et Sôjiro savait que c'était un regard comme celui-ci qui lui permettrait de vaincre... Il devait se faire de Yukijiro un allié, pas un ennemi. Il ferma les yeux, puis revint en boule, comme à l'origine. C'était son tour, pas le sien...

~ ~ ~ ~

Une flèche fusa, rencontrant la peau dur du hollow. Elle s'enfonça, mais ne provoqua pas grands dommages. Yukijiro se redressa, sur ses deux pattes, ouvrant la gueule pour balancer un nouveau cero. Le petite boule rouge-mauve s'intensifia, mais avant qu'elle ne parte, le monstre se retourna, retrouvant son ennemi. Une nouvelle salve de flèches, de nouveaux chatouillements. Voilà tout ce que lui procurait ce malheur. Il balança son rayon, mais malheureusement, Ryuken sauta, ne voulant sûrement pas se faire prendre une seconde fois par le faisceau. Seul la plante de son pied crama un peu.
Yukijiro releva la tête, fixant de haine son adversaire. Les flèches partirent, une nouvelle fois, puis vinrent rejoindre encore et toujours le corps de la bête. Mais cette fois, l'ennemi ne lésina pas sur la flopée, et à même sa sueur et son sang, plongea le hollow sous une averse d'aiguilles de reaitsu. Pour ne pas être atteint au masque (il était bête, mais voulait tout de même survivre), la partie la plus fragile de son être et surtout la plus sensible, et monta les épaules, baissant la nuque et se protégea de son bras métamorphosé. Sa longue langue pendait toujours, dégoulinant sur la glace, et Yukijiro s'amusait. En fait, il était tel l'enfant dans son bac à sable, ou bien le chat et son herbe. Il ne pouvait rêver mieux : sa toute puissance déferlait, elle coulait de source dans tout son être, et il ne craignait pas la mort, trop fou, trop abruti pour ressentir, pourtant, son souffle chaud dans son cou.
Car oui, malgré cette apparence démoniaque, Yukijiro était sur le point de casser. Sôjiro rejetait, malgré son acceptation apparente, le fait qu'il puisse éprouver une rage aussi intense, bien que c'était sa part sombre. Ainsi, il créait une instabilité. Son corps se régénérait, mais son fissurait.

Toujours sous l'averse d'aiguilles, une main sur la tête, sa dure armure gouttait une sorte de pâte consistante blanche, rapidement. La régénération rapide était accentué sous cette forme incertaine, mais restait tout de même raisonnable. Du sang noir suintait des multiples coupures et s'écoulait plutôt rapidement le long du corps de la bête. En fait, la vitesse de la salve était délicieusement plus rapide que la régénération rapide de la bête. Cette-dernière haletait. Malgré l'action, il faisait encore froid, bien moins qu'avant, alors que l'envahisseur n'était pas en deux morceaux, mais assez pour permettre aux poils invisibles du dos encore nu de se dresser.
Puis, ce qui devait arriver arriva. Ryuken arrêta enfin son averse mortel, mais il ne le fit pas sans gâchis. Peu de peau résistait à l'appel de l'hollowfication, mais ce fut assez pour que l'une des nombreuses flèches viennent s'y enfoncer. La décharge de douleur monta le long de l'échine et revint rejoindre le cerveau, activant ainsi un puissant cri de rage et de douleur. Première blessure véritable.
Yukijiro se redressa, et captant de son oeil l'emplacement de Ryuken, il balança une salve de bala. Les petites boules rouges montèrent rapidement, mais la plupart furent évité. Enragé, Yukijiro ne comprenait pas le pourquoi du comment du fonctionnement subit de cet autre corps qui ne semblait pas connaître, lui non plus, l'arrêt de la douleur. Enfin, la bête disparut d'un sonido, pour se retrouver à la hauteur du quincy. Il fonça tête première dans le ventre de l'homme, pour lui couper le souffle et le projeter plus loin. Puis il disparut d'un nouveau sonido, se retrouvant juste devant, une seconde fois, et lui empoigna la jambe, qu'il souleva au dessus de lui. Mais ne voulant sûrement pas se faire une troisième fois se faire projeter, Ryuken lui asséna un coup quelconque dans le masque. Yukijiro lâcha sa proie, qui malgré elle, vola un peu plus haut, mais avec une force bien moindre, et donc, sûrement sans grands dégâts.

La bête retomba sur le sol glacé. Des petits éclats s'élevèrent. Il se tenait de ses deux mains ce qu'on pourrait appeler de museau. Souffrant, il enleva lentement ses griffes. Une légère fissure se matérialisait sous son oeil et tombant jusqu'à sa gueule. Yukijiro chargea un nouveau cero. Il était fou de rage. Puis, alors que le rayon s'élançait contre le sol glacé, brusquement, la bête releva la tête, entraînant son énorme rayon chaud derrière lui et créant ainsi un arc de cercle. Il comptait toucher Ryuken à l'aveuglette, en tournant la tête rapidement un peu partout, pour couvrir la plus grande surface de terrain avant que la technique ne s'éteigne. Évidemment, il réduisait considérablement la puissance de son cero, mais il s'en fichait. L'important, c'était de frapper, et frapper vite !

« RAAAAAAAAAAAAAAAH ! »

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Cette neige n'est pas belle. Empty
MessageSujet: Re: Cette neige n'est pas belle.   Cette neige n'est pas belle. EmptyJeu 3 Fév - 23:23

Ryuken faisait pleuvoir ses flèches spirituelles sur le corps du hollow, qui se protégeais la tête tant bien que mal avec son bras. Le quincy ne devait pas ralentir le rythme, car la régénération instantané du monstre gâcherait toute ses énergies dépensés. À l'aide du Hirenkkyaku, il contournait la créature, la tirant tantôt dans le dos, tantôt devant, avant d'aller sur le côté. La surface du globe était recouverte de petit trou tout le tour de la bête. Celle-ci semblait hésiter à passer à l'attaque, comme si elle avait peur de baisser sa garde et de se faire atteindre au masque. Et elle faisait bien de craindre cela. Dès qu'il voyait une ouverture, Ryuken visait directement vers la plaque blanche couvrant le visage du shinigami (si toute fois il en restait un sous cette armure). C'est alors qu'une flèche passa au travers du bras pour s'enfoncer dans la tête. Satisfait, Ryuken se dit alors qu'il devait en profiter pour l'achever. Mais alors, le hollow abandonna sa position défensive pour hurler, hurler toute la rage que contenait son âme sans cœur. Le cris paralysa un instant le quincy. Lorsque celui-ci reprit le contrôle de ses sens, le hollow se mit à lancé des dizaines de balas.

Ryuken était exténué. Croire qu'il en avait presque fini avait remonté son moral, lui avait redonner une étincelle d'énergie. Mais de voire qu'il n'avait fait qu'attiser la colère du monstre, qu'il n'était pas sur le point de lâché le morceau, lui donna tout simplement le goût de laisser tomber et de s'enfuir. Il ne pouvait pas vaincre une telle chose. Si seulement il pouvait briser le hollow, pour affronter de nouveau le shinigami. Alors la suite des évènement serait tout autre. Il songeait à ces choses, pendant qu'il tirait des flèches sur les balas. Ceux-ci explosaient non loin de lui. Bientôt, la fumée fut si dense qu'il ne vit plus les projectile d'énergie, et fut frappé par plusieurs d'entre eux. Il fut projeter vers l'arrière. Alors qu'il s'apprêtait à sentir la sphère sous lui, le hollow apparut à ses côtés. Il empoigna la jambe du quincy, puis le projeta en l'air. ''Ça ne fonctionnera pas deux fois...''

L'arc de Ryuken rapetissa alors à une vitesse fulgurante. Il positionna son corps de manière à pouvoir viser le masque du hollow. L'énergie bleu se forma sur son arc et se mit à grossir lentement. Il devait attendre au dernier moment, emmagasiner le plus de reiatsu possible sur se coup. Lorsqu'il vit les membre du monstres se crisper comme s'il prenait son élan, Ryuken laissa filer le triangle d'énergie spirituel. L'attaque frappa de plein fouet le masque, qui se fissura.

Pendant que le monstre reculait d'un bond, le quincy, lui se repositionnait pour atterrir sur ses pieds. À l'impacte, du sang chaud gicla de ses nombreuse plaies pour s'écraser sur la glace. Le ransotengai pouvait lui permettre de continuer le combat, mais son corps serait bientôt trop amoché pour pouvoir se remettre de l'affrontement. Il allongea de nouveau son arc en regardant se qu'allait faire le hollow. Celui-ci s'agrippait le visage à pleine main. Puis, il sembla oublier momentanément sa douleur. Dans sa gueule béante se forma un nouveau cero.

Rapidement, Ryuken sortit de sa poche un nouveau Seele Sheinder qu'il activa. Lorsque le hollow laissa déferler la vague d'énergie, il se servit d'un hyrenkyaku pour reculer rapidement. Heureusement, le hollow crachait le cero dans tout les sens. Se serait encore plus facile. Il donna des coups de Seele Sheinder dans la vague, puis fit un bond vers l'arrière. Il posa le pied au sol, et avant de faire un nouveau pas, attendit que le cero arrive, puis frappa un autre coup dedans. Il répéta cette opération à répétition, et peu à peu, le cero se fit aspirer par l'épée d'énergie. Sa stratégie était d'accumuler le plus d'énergie possible pour pouvoir porter un coup fatal au hollow, un coup qu'il ne pourrait pas bloquer.

Alors qu'il frappait une dernière fois, son pied dérapa sur de petit morceau de glace, si bien qu'à se moment son bras droit plongea dans le cero. La douleur lui fit lâcher son Seele Sheinder. De justesse, il réussis à sauter sur le côté pour éviter le reste du cero. Comment pouvait-il tiré des flèches avec un bras dans cet état? Il n'avait pas le choix. Il fit rapetisser son arc. Fixant le hollow au loin, il le chargea d'un nouveau hirenkyaku. Le monstre en fit autant. Tout au long de sa course, le quincy chargea une flèche au bout de son arc. Lorsqu'il fut suffisamment près, il sauta au dessus du hollow. Il tira sa flèche vers le bas. Le hollow freina seulement sa course plus loin. La flèche de Ryuken dévia alors, et fonça directement sur sa cible.


Spoiler:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Cette neige n'est pas belle. Empty
MessageSujet: Re: Cette neige n'est pas belle.   Cette neige n'est pas belle. EmptySam 5 Fév - 20:46

Le masque de Yukijiro s'effritait, puis se morcelait et finissait par tomber au sol. Une longue aiguille bleue était plongée dans l'épaule gauche du hollow. Les yeux noirs du garçon se désagrégeait peu à peu en un blanc limpide, et ses pupilles reprenaient leurs teintes brunes. Ces yeux écarquillés, cette bouche ouverte et cette expression de faiblesse qui peignait ses traits juraient avec la férocité de son apparence bestiale. Le corps du garçon s'affala, immobile. Ses yeux perdirent de leur éclat. L'expression matte d'un défunt requinqua son apparence, comme avant que le hollow ne prenne ce corps. Yukijiro faiblissait mentalement, puis il disparut. Le corps maintenant complètement régénéré, sauf pour la plaie de la dernière flèche, restait droit. Les dernières actions se reflétaient légèrement au fond des pupilles trop sombres du garçon.

La bête avait foncée, tout comme son ennemi. Puis, trop folle, trop enragée, elle ne s'était fiée que sur sa force, et non sur sa capacité, et avait reçu la flèche de plein fouet dans l'omoplate ; sous l'omoplate. Elle était ensuite tombée, exténuée, et au même moment, Sôjiro avait crié. Oui, il avait crié sa haine, sa force, sa vigueur ! Si bien que ses chaînes avaient cédés et le voilà qui reprenait le contrôle sur son esprit. Finalement, le combat était achevé. Ryuken se posait, plus loin, sur le dôme de glace. Sôjiro était étalé, là, joue contre la glace froide, un haut nu et pourvus de pansements mutilés, prenant déjà quelques engelures. Le combat était fini, et Yukijiro rageait. Il avait perdu. Et merde !
Mais il pouvait crier, blasphémer, grogner, rien n'y faisait. Le corps, sous l'emprise d'une forte controverse spirituelle, était cloîtré dans l'espace libre. Simplement, Sôjiro était immobilisé. Et son hollow ne pouvait rien n'y faire. Le pacte le stipulait ! Sôjiro devait maintenant garder son trône et sa chienne de part sombre regagnée sa niche. Yukijiro n'était pas emballé, mais il obtempéra, alors qu'un souffle régulier et légèrement difficile réanima les poumons du garçon.
Du coin de l'oeil, Sôjiro pouvait apercevoir la silhouette d'un homme mutilé. Le quincy. Celui qui l'avait finalement eu. La teinte morte de son visage reprit quelques couleurs, puis le garçon sourit. Il ne pouvait toujours pas bougé. Il plissa les yeux. Il allait s'excuser, comme à l'origine de son apprentissage, à l'académie, alors qu'il n'était qu'un boulet nationale.

« Merci... Merci de m'avoir arrêté... Vous pouvez maintenant m'achever. »


Sôjiro sourit un moment, puis il ferma définitivement les yeux. Il n'avait pas peur, bien qu'il regrettait que tout se termine ainsi. Au moins, il n'avait pas l'air d'avoir tué, sauf peut-être pour ces deux tronçons de corps de la femme des glaces. Mais il l'oubliait déjà. Non, il pouvait partir heureux. Il était libre, maintenant. Son hollow, sa rage, son alter-ego, sa part sombre, sa haine, son abjection, sa colère disparaitrait avec lui, et ce ne serait que meilleur pour tout le monde.

Puis, alors que Ryuken devait se décider, l'oreille collée à la glace détecta un étrange grésillement. Puis, plus intensément, Sôjiro la glace céder sous son être. Le dôme se fractionnait. Il tombait. La flèche dans son épaule se divisa, laissant une gerbe de sang s'échapper. Il glissa de la glace, pour se retrouver en chute libre. Dans la tombée, son corps se retourna, et il aperçut le dôme se briser. Puis, le noir se fit. Et il s'écrasa. Il perdit conscience.

Son corps se perdit dans les décombres. Ryuken ne pourrait le retrouver dans l'immédiat. Enfin, lui aussi devait guérir.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Cette neige n'est pas belle. Empty
MessageSujet: Re: Cette neige n'est pas belle.   Cette neige n'est pas belle. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Cette neige n'est pas belle.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cette fois-ci c'est un crabe ...
» [Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses.
» Encore une Arrancar... [PV: Belle Wind]
» Belle Lumière Éphémère | Mitsumi Setsuna
» [Flashback] Entrainement avec la plus belle des scientifique ! [Pv : Sonohara Aihi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Rpg  :: Monde des vivants :: Karakura :: Bordure extérieure-
Sauter vers: