Bleach Rpg
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerDernières imagesConnexion
Le Deal du moment : -33%
Pack Ecouteurs SAMSUNG Galaxy Buds 2 Noir + Chargeur ...
Voir le deal
99.99 €

 

 [Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses.

Aller en bas 
AuteurMessage
Ôtoribashi Jimûrei
3ème Siège de la 6ème Division
3ème Siège de la 6ème Division
Ôtoribashi Jimûrei


Masculin Nombre de messages : 140
Âge : 30
Double compte : Shunsui Kyouraku !
Date d'inscription : 13/12/2011
Fiche Technique : Qui veut un flan ?

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Arashi no Beara
Niveau: Combattant Puissant / LVL 10 (Lvl uped)
Reiatsu:
[Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses. Left_bar_bleue2800/4600[Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses. Empty_bar_bleue  (2800/4600)

[Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses. Empty
MessageSujet: [Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses.   [Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses. EmptyMar 22 Mai - 22:35

Jimûrei était assis sur un banc, au milieu d'un terrain poussiéreux. Son sabre, rangé dans son fourreau, était posé contre son épaule, à l'image d'un samouraï au repos. Comme d'habitude, il s'était allumé sa cigarette du matin. Ça le décontractait, sans le déconcentrer. Il paraîtrait qu'à la longue, il y avait un risque, mais jusque-là, ses poumons ne l'avaient jamais empêché de se battre. Il se gratta la tête, pensif. Il était assis, serein, pensant au programme de sa journée. Il espérait pouvoir le débuter vite. Car en cet instant, il attendait Mitsuki Kouyama.
Il appréciait beaucoup cette jeune fille. Elle était encore fragile, mais elle était vive.Et lui qui était très dragueur, une nana avec autant de libido ne pouvait que lui plaire ! Torride et merveilleuse. Elle aimait se faire des mecs, et Ôotoribashi Jimûrei était un de ses péchés mignons. Lequel ne s'en plaignait pas beaucoup, non plus. Ils avaient pas mal de points communs. Il avait juste un peu de mal à comprendre son admiration pour le névrosé Capitaine Kurotsuchi, mais sinon, elle avait tout pour plaire. Des rumeurs circulaient à son sujet, racontant qu'elle avait des tendances hyper-morbides, mais Jimûrei n'en avait jamais fait les frais, ni même jamais pu déceler cet aspect de sa personnalité. Et en plus, elle l'aimait aussi. En outre, ils étaient animés tout d'eux par un sentiment d'ambition. Jimûrei de suivre les traces de son père, et Mitsuki de suivre les traces de Kurotsuchi Mayuri. Chacun son truc. Après de leurs derniers... ébats, ils avaient décidé de devenir plus forts, ensemble. Étant tout les deux encore relativement débutants, ils avaient besoin de se faire les griffes. Mais avant de se lancer dans de vrais combats contre les Hollows qui seraient perdus d'avance, ils avaient besoin de décupler presque pacifiquement leurs forces. Alors, Jimi avait fixé un rendez-vous à sa dulcinée pour un entraînement.
Un entraînement ! Et dire qu'il n'y a pas si longtemps, c'était lui qui se faisait entraîner. Ginrei-sama puis Renji-san avaient comblé ses attentes. Mais à présent, il était assez jouissif de se dire que quelqu'un allait se reposer sur vos facultés pour en acquérir soi-même. Il avait bien observé les techniques d'entraînements de ses supérieurs ; il n'était pas aussi fort qu'eux, mais il avait plutôt bien saisi le concept. Tout d'abord, commencer en douceur : il s'agissait d'éveiller la passion du combat de son partenaire, et repérer ses points fort. Ensuite, les exploiter : augmenter progressivement l'intensité des efforts, mettre l'adversaire à l'épreuve pour voir s'il tenait la cadence toujours plus grande. Et quand viendrait le bon moment, ils devraient tous les deux déchaîner leur forces, si faibles soient-elles, afin d'arriver au paroxysme du combat, et atteindre le but de celui-ci Cet entraînement avec la jolie Mitsuki allait être une de ces petites pierres qui constitueraient l'édifice de son but : devenir aussi fort que son père, et qui sait ? Devenir un jour... Capitaine...

Soudain, le tirant brusquement de ses songes, deux bras vinrent l'étreindre, et deux mains se placèrent devant ses yeux pour l'aveugler. Il sentit en outre une moelleuse paire de seins malaxer sa nuque. Il entendit une voix de jeune fille surexcitée et pleine d'enthousiasme :

"Jimichuuuuuuuuuuuu ! Deviiiiiine qui c'eeeeest ?"

Devait-il se donner la peine de répondre ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses. Empty
MessageSujet: Re: [Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses.   [Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses. EmptyMer 23 Mai - 22:28

Ce rendez-vous était, dans un sens, une sorte de rencard, pas forcément l'un de ceux qui payer la boisson, le repas, ou le cinéma, mais un rencard, ou deux personne se donner rendez-vous pour se battre. La morale? C'était pour eux deux une bonne raison de s'entrainer ensemble, mais aussi de pouvoir tout deux, de ce fait, devenir plus fort et mener leurs ambitions au plus haut. La folie dévastatrice de la jeune femme était ce que l'ont pouvait appeler étrange, mais elle savait contaminer ses proches avec, et ainsi, obtenir le moindre de ses désirs : Avec cette qualité pour le moins ahurissante, elle avait réussit à obtenir un entrainement avec la personne qu'elle appréciait le plus en ce moment, un shinigami blond, aux yeux étonnement bleu outre-mer, l'un de ses plus proches amants, aussi connu sous le nom de Jimurei Ôotoribashi. Leurs forces divergeait de peu, mais il lui était, dans un sens, supérieur, sauf peut-être lorsqu'il s'agissait de massacrer un lieu et de rendre fou le CCFE (club des coincés et fier de l'être = à voir ici tous les capitaines du Gotei 13) Mais sinon, il était plus fort. Dans tous les cas, il était là pour l'aider, et évidemment, elle se devait de ne pas le faire attendre, mais comment faire quand on s'est couché à 3 heures du matin, sous prétexte que son zampakuto sans nom et renommé "kiki", avait eut une soudaine envie de chanter les thèmes des village people? Bref, elle s'était levée avec un peu de retard, avait tout de même prit le temps de se laver, puis de s'habiller avec son hakama remasterisé : voir ici une tenue bleu océan composé d'une tunique courte par dessus laquelle reposait le kimono noir des shinigami. Son arme avait été négligemment attaché à son dos, étant trop longue pour ses hanches.

Ainsi vêtue, la jeune femme s'était coiffé de ses cônes d'argent contenant les fioles d'arsenic qu'elle gardait toujours sur elle. Puis, elle avait directement tracée jusqu'au terrain de la sixième division, sans shunpo, n'ayant pas envie de finir dans un mur, ou dans le vide. ce fut malgré tout plus rapide que le trajet habituel des membres de la 4° division, lors de leur déplacement habituels pour rapporter les fichiers destinés aux autres membres du Gotei, car Mitsuki courrait très vite, même un peu trop. Elle manqua, en tournant, de rater son pas et d'exploser son beau visage contre le mur spirituel - c'est douloureux quand même ! - et parvint enfin aux quartiers réservés à l'entrainement. Masquant totalement son reiatsu, et c'était pas vraiment difficile, elle arriva à pas de loup derrière le jeune homme qui était assit sur un banc, un sourire taquin se dessina sur ses lèvres alors qu'elle l'enlacer par surprise, couvrant les magnifiques yeux bleus de celui-ci avec ses mains trop pâles. Collant sa poitrine contre la nuque du blond, elle s'exclama du même ton enjoué que d'habitude, celui qui exaspérait son capitaine, et faisait faire des bonds à la plupart de ses collègues.

"
Jimichuuuuuuuuuuuu ! Deviiiiiine qui c'eeeeest ?"

Question d'habitude, surement, celui-ci ne se retourna pas, mais tant pis, pas trop grave, ni important. Elle le connaissait assez pour savoir qu'il l'avait immédiatement reconnu à son parfum. La jeune fille délaissa cette étreinte des plus osée -outrage et perversion ! - Secouant la tête, Mitsuki prit la main de Jimurei et le tira pour qu'il se lève, démontrant ainsi le fait qu'elle était plus petite que lui, d'au moins deux têtes. Le sourire habituel revint directement sur ses lèvres, alors qu'elle s'éloigner un peu de lui, ses yeux trop clairs pétillant d'une malice assez effrayante pour quiconque la connaissant assez pour savoir que cette expression là était égal à DANGER IMMINENT. Elle lui tourna le dos et se posta au milieu du terrain, les bras croisé, et une moue enfantine collé sur son beau visage, elle allait lui annoncer quelque chose que peu de gens savaient, ou en tout cas, tout ceux qui n'avait pas été parmi le corps enseignant de l’académie des shinigamis. Et cette chose là, c'était son renvoie au bout de la seconde année. Oui, un renvoi définitif, mais atténué par sa rencontre avec le capitaine Kurotsuchi, elle se souvenait d'ailleurs parfaitement de l'homme lorsque les surveillants l'y avaient conduit, dans le bureau du directeur : sa première impression avait été "Oh un panda déguisé en épouvantail et maquiller comme les acteurs de la cage aux folles." La seconde, lorsque l'homme avait posé son regard doré et son sourire effrayant, avait été dite à voix haute "Putain mais il est trop classe votre sourire, comment vous faites?" Bref, tout ça pour dire que peu de gens savaient qui été Mitsuki, et que ce nombre un peu faible serait agrandit par Jimurei.

"Jimurei, tu n'es pas sans savoir que beaucoup de membres des divisions extérieurs trouvent mon niveau trop faible pour être dans une division?" elle ne lui laissa pas le temps de répondre, et continua sur sa lancée de sa voix toujours étrange et mélodieuse en même temps. "Et ils ont totalement raison, puisque j'ai le niveau d'un étudiant en deuxieme année, si ce n'est moins, puisque j'ai été virée de l'académie, après mes nombreuses altercations avec les surveillants et les règles du cursus scolaire shinigamien." Tien, elle inventait des mots aussi.

Mais cela ne s’arrêtait évidemment pas là, non. Elle lui expliqua par A B que malgré ses capacités à bien gérer son faible reiatsu, elle était incapable de faire un sort de kido, pas parce qu'elle était nulle, mais parce qu'elle n'avait jamais appris les formules. Que son coté combattif niveau physique se résumer au sport de chambre et aux efforts exceptionnel qu'elle faisait en boite de nuit de son vivant. Il fallait qu'il sache, que la tache qu'il allait accomplir aujourd'hui ne requierait pas simplement le savoir, mais aussi la patience. Parce qu'évidemment, l'aider à augmenter ses capacités serait un véritable challenge, mais elle savait qu'il pourrait tenir, il avait de toutes façons, plus de patience que n'importe qui ici, surtout depuis qu'elle l'avait vu prendre très bien cette affaire de coloration - Oui, lorsqu'il avait osé se moquer de sa taille, elle avait osé mettre du colorant bleu dans son shampoing, et en revanche, elle avait espéré qu'il comprenne qu'il l'avait offensé. Mauvaise pioche, il avait apprécié la plaisanterie, mais c'était justement là, que tout aller pour le mieux.

"Alors? malgré tout cela, tu souhaites toujours m'entrainer?"
Revenir en haut Aller en bas
Ôtoribashi Jimûrei
3ème Siège de la 6ème Division
3ème Siège de la 6ème Division
Ôtoribashi Jimûrei


Masculin Nombre de messages : 140
Âge : 30
Double compte : Shunsui Kyouraku !
Date d'inscription : 13/12/2011
Fiche Technique : Qui veut un flan ?

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Arashi no Beara
Niveau: Combattant Puissant / LVL 10 (Lvl uped)
Reiatsu:
[Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses. Left_bar_bleue2800/4600[Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses. Empty_bar_bleue  (2800/4600)

[Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses. Empty
MessageSujet: Re: [Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses.   [Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses. EmptySam 26 Mai - 0:14

Après avoir fait rougir Jimûrei avec sa poitrine, Mitsuki l'avait fait se relever avec une force inattendue. Elle avait alors couru jusqu'au milieu du terrain. Ôotoribashi avait d'abord pris ça pour de la motivation. Souriant, il avait saisi le manche de son Zanpakutô, prêt à débuter un duel amical au Kendô. Mais alors, Mitsuki Kouyama s'était mise à raconter sa vie à la Douzième Division, et rapporter ce que des Shinigamis de toute parts venaient à penser d'elle. Très surpris, Jimi était resté planté là, la main inutilement posée sur la poignée de son épée.
Un niveau trop faible pour être dans une division, entendit-il... Elle ne cessait de s'auto-rabaisser. Car elle semblait croire dur comme faire à ces paroles, qui n'étaient pourtant pas les siennes.Drôle d'attitude, jusque-là, les Shinigamis qu'il connaissait avaient plutôt tendance a faire l'inverse

"Et malgré ça, tu souhaites toujours m'entraîner ?"

Cette réplique laissa Jimûrei sur le ***. Il ne s'y était pas franchement attendu. Qu'est-ce que ça voulait dire ? Cet entraînement était né d'un commun accord. Et maintenant, elle avait peur de se faire envoyer paître. D'une certaine manière, elle se sentait un peu obligée de tout faire pour. Même si ça lui faisait mal. Bon, parfois, ça tournait un peu au ridicule. Le coup de la teinture bleue sur sa magnifique chevelure blonde, c'était pour qu'il ressemble au Capitaine Kurotsuchi, ou pour harmoniser avec la couleur de ses yeux ? Même s'il en avait chié pour redevenir blond, ça l'avait plutôt fait rire. Qu'elle était bizarre, cette fille ! Elle allait jusqu'à raconter la façon rocambolesque dont elle avait quitté l'Académie des Shinigamis, en comparant Kurtsuchi Mayuri à un panda. Lui, avait plutôt pensé à un zèbre. Cependant, il refusait de la juger sous prétexte "qu'elle n'avait qu'un niveau de 2e année". Kuchiki Rukia avait subi les mêmes critiques, après tout. N'avait-elle pas quitté l'Académie sans passer de diplôme, pistonnée par le chef de la famille Kuchiki ?

Jimi s'avança et se rapprocha de la jeune fille. Il caressa la joue de Mitsuki, ses yeux ne cessant de croiser ceux de Mitsuki. Qu'ils étaient beaux. Sans trop savoir pourquoi, il la câlina, lui déposa un baiser, et lui chuchota à l'oreille, en lui caressant les cheveux :

" Mais moi, je les emmerdes, les membres des autres division."

Il desserra son étreinte, lui adressa son sourire le plus charmeur et lui dit :

"Et justement, il est grand temps de leur faire ravaler leurs sarcasmes. Tu dis avoir du retard ? Eh ben... C'est justement pour ça qu'il faut s'entraîner ! Pour combler les trous... Ah, pas d'allusions déplacées, Tsuki ! rajouta-t-il en voyant la tête de Mitsuki se redresser brusquement, visiblement très intéressée. Comment dire... Si tu as peur de t'entraîner parce que tu es faible, alors tu te plonges dans un cercle vicieux ! Si au contraire, tu deviens plus forte, alors les autres cesseront de dire que tu es indigne d'être Shinigami de la Douzième Division, et alors, n'ayant plus à subir leurs remarques, et tu n'estimeras plus que tu es indigne d'un entraînement ! Qu'en dis-tu ?"

Tsuki s'était mise à sautiller d'un pied sur l'autre, les mains jointes.

"Bon bon bon, puisque tu le dis... Je vais t'obéir, Jimi d'amour que j'aimais mieux avec les cheveux bleus !"

Ah, quelle idiote ! Toujours à le narguer stupidement. Il fit grincer ses dents parfaites. Mais... allons bon ! Voilà qu'il se mettait à prendre ça mal.. Alors que ça l'avait fait rire quelques jours plus tôt. Il se ressaisit et secoua la tête. l se retourna, et avança de 4 pas. Il caressa affectueusement le manche de son Zanpakutô encore sans nom, puis le dégaina rapidement. Il l'empoigna à deux mains, et dit, sans se retourner :

"A présent, dégaine ton sabre, Mitsuki Kouyama."

Et ce n'était pas le moment de se débiner !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses. Empty
MessageSujet: Re: [Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses.   [Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses. EmptyDim 22 Juil - 14:54

Mitsuki fut assez surprise qu'il la compare à Rukia, après tout, celle-ci avait tout de même eut cinq années d'études derrière elle, si ce n'est plus. Et d'autant plus que son niveau était déjà très élevé. Mais qu'importe, c'était toujours bon de recevoir des compliments et de savoir qu'on est aimé pour ce qu'on est, et non pas pour un nom. Jimurei lui serait vraiment d'une aide précieuse, pour plus tard, lorsqu'elle savait qu'elle deviendrait plus forte, et aussi un danger pour ceux qu'elle aime, mais ce temps n'était pas encore là, surtout en vu de ses résultats. La shinigami accepta finalement ses dires, et le regarda se préparer avec un sourire que son oncle aurait qualifier de mensonger, mais elle en avait le droit, elle était Tsuki. Le blond sortit le zampakuto encore sans nom qui était sien et le dégaina, le tenant à deux mains bien serrées, avant de lui dire clairement de dégainée à son tour. Mitsuki aurait bien rit de cela, mais qu'importe, après tout, c'était la 4eme division qui s'occupait de son état après, parfois Nemu et son oncle, et Jimurei n'en saurait rien. Elle eut un frisson d'appréhension, avant de se saisir du manche bleu de son arme, juste au dessus de sa tête, et de la tenir dans la main droite, à l'horizontale devant son visage. Quiconque ayant un œil de lynx aurait remarquer qu'elle était crispé sur le drapé de soie du sabre, et que celui-ci émettait de la vapeur d'eau brûlante pour la faire lâcher. Mais personne d'autre que Mitsuki et Mayuri ne le savait, alors elle fit comme si de rien n'était, et ignora la douleur, s'élançant vers Jimurei avec "kiki" son zampakuto, placé en diagonale par rapport à la nuque du blond. Elle fit une dizaine de pas rapides, contrairement à lui, sa force physique était plutôt faible de nature, en revanche, elle maitrisait un atout très important, celui de posséder une vitesse naturelle - merci l'année à fuir les shinigamis et les hollows - Rapidement, elle se retrouva contre lui, leurs lames toutes deux pliants sur la force de l'autre. Le son strident de l'acier résonna dans toute la salle, puisqu'ils étaient seuls, et ce son fut celui d'un nouvel échange de coup, avant que tous deux ne reculent brusquement, s'éloignant comme s'ils s'étaient brulés. Pour Mitsuki, c'était le cas, et heureusement que le tissus qui enrubanné la garde de son zampakuto avait absorbé le sang qui coulait de sa main. La jeune femme souffla un peu, avant d'esquisser un sourire et de s'élancer de nouveau sur son partenaire et petit ami, sa lame laissée vers le sol, griffant le sol de sa pointe avant de se lever, prête à trancher Jimurei de bas en haut.

Il esquiva au dernier moment, et para son attaque avec sa propre lame. Le choc fit trembler légèrement sa prise, et Mitsuki se maudit de souffrir pour cette petite plaie. -Kiki je t'en prie arrête, ça commence à devenir douloureux - implora celle-ci mentalement à son zampakuto, mais la réponse qu'elle eut en retour fut la même que d'habitude - La ferme traitresse, ce nom m’insupporte, et tu n'as qu'a pas me toucher! - la brune grogna, et observa à travers son regard d'aveugle les jambes solidement cramponnée au sol de Jimurei, et décida qu'elle s’attaquerait à ses membres en premier. Mitsuki se mit à tourner autour du blond en courant, avant de piler brusquement tandis qu'il la suivait des yeux, et se jeta au ras du sol, la pointe de son zampakuto prête à faucher les chevilles du jeune homme. Mais au dernier moment, elle changea de main, notamment parce que la droite la faisait trop souffrir, et planta son arme dans le sol, s'y appuyant alors qu'elle s'élevait dans le vide et que ses jambes allaient frappé le ventre du blond violemment. Jimurei encaissa le coup, bien trop faible pour le faire plier, et n'eut qu'à lever le bras pour éjecter la jambe de Mitsuki, l'envoyant à quelques mètres de là. Elle se releva, légèrement chancelante, il y avait été plutôt fort, faut dire qu'il l'était. Le dragon qui était à ce moment là sur sa cheville commença à danser, se mouvant jusqu’à sa cuisse puis sa hanche, et grimpa jusqu'à sa poitrine, où il se logea, venant aspirer son reiatsu comme une sangsue le ferait avec les perles carmines. Le souffle désormais court, la pupille de Mayuri se maudit une fois de plus d'être celle qu'elle était, alors qu'elle mettait son sabre à l’horizontale devant elle et placer sa main meurtrie par la vapeur sur le plat de la lame. Elle avait prévue de faire un saltot lorsqu'elle serait assez proche de lui, et de placer sa lame sous sa gorge. facile à faire lorsque la cible ne bouge pas, gros problème lorsque cette cible est mouvante mais aussi attaquante. Elle s'élança donc vers lui en courant, toujours aussi rapidement, et sauta au dessus de lui, avant d’atterrir juste dans son dos, mais au lieu de rencontrer le vide devant sa nuque, il y eut un son métallique violent, et sa lame percuta celle du blond avec intensité, tandis qu'elle même reculait de plusieurs pas.

-tu cachais ta force, pas vrai? je te pensais bien plus doux, en vue de la dernière fois... se moqua Mitsuki, toujours appuyé sur son zampakuto, espérant faire céder le blond.

Ses mains tremblaient, et c'était normal, contrairement à lui, sa force était uniquement placée dans ses jambes, et malgré son fort appuie et toute la violence qu'elle se faisait pour ne pas reculer d'un micro-milimètre, elle savait qu'elle allait lâcher. son zampakuto lui ordonna d'ailleurs de ne plus le tenir mentalement, mais Mitsuki refusa, et elle continua d'appuyer sur son arme, chancelante, alors que Jimurei, lui, ne sciait pas.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Ôtoribashi Jimûrei
3ème Siège de la 6ème Division
3ème Siège de la 6ème Division
Ôtoribashi Jimûrei


Masculin Nombre de messages : 140
Âge : 30
Double compte : Shunsui Kyouraku !
Date d'inscription : 13/12/2011
Fiche Technique : Qui veut un flan ?

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Arashi no Beara
Niveau: Combattant Puissant / LVL 10 (Lvl uped)
Reiatsu:
[Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses. Left_bar_bleue2800/4600[Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses. Empty_bar_bleue  (2800/4600)

[Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses. Empty
MessageSujet: Re: [Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses.   [Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses. EmptyLun 27 Aoû - 23:44

Comment Mitsuki pouvait elle avoir une aussi basse image d'elle-même ? Pourquoi se croyait-elle aussi faible, carrément six pieds sous terre ? Elle était incroyablement agile, et ses coups ne manquaient guère de puissance. Jimûrei se maudit : perturbé par les dires de la jeune fille, il s'était un peu laissé allé et l'avait grandement sous-estimée... Un peu comme elle se sous-estimait elle-même. A un moment elle avait effectué un mouvement de gymnastique spectaculaire pour lui foutre un coup de pied dans son torse délicat. Il avait alors franchement flippé, car il était lui-même une vraie buse en corps à corps. Mais visiblement, Mitsuki n'étaient pas une experte non plus. Il s'en était vite aperçu, et avait saisi la jambe de la jeune fille, et l'avait envoyé bouler. Tout fier de lui, il avait à nouveau baissé sa garde, et la lice avait repris de plus belle.

"Tu cachais ta force, pas vrai? je te pensais bien plus doux, en vue de la dernière fois..." lui avait dit-elle à un moment donné.

Ben dis donc, elle était gonflée, celle-là ! Question dissimuler sa force, il trouva que c'était plutôt elle qui forçait le trait aujourd'hui... Il ne put d'ailleurs s'empêcher de remarquer certains détails : Mitsuki, malgré le fait d'avoir un de ses amants en face d'elle, n'avait guère d'hésitation dans ses frappes. Elles les exécutait au maximum de ses capacités... Et elles étaient suffisantes pour le blesser gravement. Jimûrei était même passé au bord de la mort quelque fois : le coup vertical qu'il avait évité de justesse aurait pu le couper en deux... Que lui arrivait-il ? Se moquait-elle de blesser son ami ? D'où venaient ces accès sanguinaires ?

"Traîner avec ce malade de Kurotsuchi ne lui a pas fait que du bien... Ce n'est qu'un simple entraînement, il ne me semble pas lui avoir dit de me faire la peau..."

Il devait se reprendre. Les coups étaient puissants et sans retenue. Mais tout ceci devait rester dans le cadre de l'entraînement... Et cela semblait mal parti. Que de colère... Mais pourquoi ? Pourquoi ? Il recommença à escrimer avec a chère et tendre. Cette fois, il se devait d'être plus ferme, sinon il allait y passer.
Clang ! Clang !
Les étincelles jaillissaient du froid métal de leurs épées. Il devait réaffirmer sa position, et gagner un point sur son amie : c'était lui l'officier, bon sang !
Il ne voulait pas la couper pour le moment... Le combat n'avait fait que débuter. Oui... un petit sort de Kidô pourrait être une pisteIl ne fallait cependant pas trop lui faire de mal : il ne fallait pas utiliser un sort très offensif, qui puisse lui écorcher réellement le Reiatsu... Il trouva ! Quand Mitsuki fonça, il appliqua sa main sur son torse, et dit simplement :

"Hadô no Ichi : Shô."

Ce sort avait pour effet de propulser sa cible loin devant lui. Et sans ménagement, il envoya Mitsuki voler jusqu'à l'autre bout du terrain. Jimûrei sourit. Fallait bien la calmer !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses. Empty
MessageSujet: Re: [Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses.   [Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses. EmptyLun 3 Sep - 23:26

Jimurei repoussa sa lame avec une facilité déconcertante, et la brune chancela un instant avant de se reprendre et de repartir à l'assaut, zampakuto sans nom en main. Mais alors que son arme cognait contre celle de Jimurei, elle se rendit compte qu'elle l'attaquer bien trop violemment à cause de sa propre douleur, et elle décida de ralentir la cadence, ne serait-ce que pour éviter de tuer son amant favoris du moment. Mais justement, ne pas forcer était pire, parce qu'ainsi, étant plus libre de ses mouvements, elle se rappelait la plaie qui était en train d'apparaitre sur sa main, et par conséquent, la douleur empirer. Mais elle ne s'en offusqua pas le moins du monde, elle avait l'habitude d'avoir mal, c'était normal, souffrir était une preuve du fait qu'elle était en vie. Mais plus le temps passer, et plus cette impression de mourir de l’intérieur - de pourrir même - se faisait sentir. Elle recula d'un pas et se prépara à frapper de nouveau, cette fois-ci, elle s'élança directement vers son amant et entraineur, ne faisant aucun détour inutile, et son coup vertical fut paré avec une aisance remarquable par le blond. En revanche, celui-ci contre-attaqua avec un sort de kido. Trop surprise pour esquiver, Mitsuki reçue le sort en pleine poitrine et fut expulsée contre le mur opposé dans un bruit de déchirement brut. Elle retomba mollement sur le sol, et secoua la tête, encore un peu sonné de cette attaque surprise. Son sourire s'étira, elle ne remarqua pas les perles de sang due à sa brûlure sur le plancher de la salle d'entrainement, et se releva, légèrement chancelante. Ensuite, elle planta "kiki" dans le sol pour s'appuyer un temps sur lui, le tissus de sa garde était entièrement imbibé de son sang, mais qu'importe, elle conserva son sourire et leva sa lame de nouveau. Elle n'allait pas se laisser avoir par un homme, aussi beau et doué au lit soit-il.


(Pas Fini, Pas touche!)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





[Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses. Empty
MessageSujet: Re: [Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses.   [Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Flashback] : Entraîner la plus belle des entraîneuses.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Rpg  :: Soul Society :: Le Seireitei :: Quartier de la 6e Division de Protection-
Sauter vers: