Bleach Rpg
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerDernières imagesConnexion

 

 ~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Boa Hancock
Shinigami exilé
Shinigami exilé
Boa Hancock


Féminin Nombre de messages : 45
Âge : 31
Double compte : ....
Date d'inscription : 20/04/2010
Fiche Technique : Boa Hancock




Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Doku no Hana
Niveau: Combattant Puissant / LVL 10 (lvl uped)
Reiatsu:
~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ Left_bar_bleue4000/4000~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ Empty_bar_bleue  (4000/4000)

~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ Empty
MessageSujet: ~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~   ~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ EmptyMer 9 Mar - 22:27

~Flash Back~



Une brise légère, un parfum de liberté, le chant mélodieux de plusieurs oiseaux, ce sont là les première impression de la demoiselle qui était alors encore couché aisément dans son humble habitat, ou plutôt, dans celui de son ‘maître’, qui l’avait a priori si gentiment accueilli. Doucement, les yeux de la shinigami s’ouvrèrent petit à petit, pour finalement s’ouvrirent complètement en sursaut. Stressée par avance de sa longue et pénible journée qui allait débuter. Pour commencer, la jeune demoiselle avait, d’après elle dormi trop longtemps, ce qui allait certainement retarder son entrainement, et donc par la même occasion, sévèrement irriter son maître, qui était, certes, patient, mais qui restait assez lunatique. Sans plus attendre, Hancock se leva d’un pied ferme, ne pouvant plus reculer. Pourtant, si elle aurait pu choisir une autre vie… Peut-être n’aurait-elle pas forcément accepté. Il faut dire qu’ici elle ne manquait de rien, de rien, sauf peut-être de quelqu’un d’’humain’ qui saurait comprendre et écouter la charmante demoiselle, qui se faisant sans cesse sermonné. Aussi bien au niveau de sa tenue, car être bien éduqué est une chose, mais etre lobotomisé en est une chose, et c’est un peu ce qui arrivait à la shinigami, qui devenait de plus en plus comme son maître, c’est-à-dire arrogante, hautaine, et manipulatrice. Revenons-en au principal. Ainsi donc, notre femme au cheveux noir fit toutes les choses matinale qu’une femme fait avant de partir, pour ensuite sortir de sa chambre, et aller rejoindre son espèce de famille, qui, pour changer, ne souriait pas d’un seul trait. Les premières paroles de cet être odieux qui lui servait de mettre furent: Tu nous retarde une fois de plus… j’en aurais honte à ta place, Hancock. Notre demoiselle aurait bien voulu lui répondre certaines choses, toutefois, elle ne pouvait pas. Pas avec lui. Pourtant, si une autre personne lui aurait dit une telle chose, il est certain que la shinigami de la 10ème division ne se serait point retenue, et aurait ouvertement répliqué. Mais bon, elle n’avait pas en face d’elle n’importe qui, c’était cette personne. La même qui lui avait sauvé la vie et qui l’avait accepté sans rien demander en retour. Au final, quand on y réfléchi bien, c’est en subissant ses blessantes paroles que Hancock remerciait celui-ci, qui était bien le fils de son père. Car en plus de lui, la jeune femme subissait aussi les paroles du vieil homme qui servait de grand-père. Un homme bien plus odieux que l’autre. C’est en le rencontrant que l’on comprend pourquoi le maître de la shinigami était si strict et froid. En bref, ce n’était qu’une question d’habitude, à la force, il n’y avait plus rien de blessant venant de ces personnes, qu’ils fallait mieux ignorer. Oui, mieux fallait éviter les ennuis avec une famille ‘noble’. Et même si elle n’était pas des plus riches, elle le montrait tout de même assez bien. Au début oui, c’est difficile de rabaisser les autres, et de se croire supérieur, toutefois… Petit à petit, on prend plaisir à ca, on aimerais presque ca même.
Sans répondre, la demoiselle ferma les yeux, et attendit de voir son maître se lever, pour ensuite le suivre et aller dans la salle d’entrainement de leur maison. Elle n’avait tout simplement pas la choix, et surtout rien d’autre à faire, car elle n’était rien… Un simple shinigami de division, qui avait juste de bon moyens financier. Avec ce grade, elle ne pouvait arriver à rien, c’est tout du moins ce qu’elle pensait. C’est pourquoi elle s’acharnait tant à l’entrainement, cette envie de réussir… De vaincre cet homme. Mais surtout, l’envie de quitter cette vie pour en commencer une nouvelle. Froidement, les deux individu se regardèrent, avant de commencer à échanger plusieurs coup de sabre entre eux. Pourtant, le shinigami, lui, savait particulièrement mieux que quiconque que sa jeune et belle élève avait horreur de se battre armée. Elle avait développé cette capacité à ce battre à jambes nues. Une capacité qui chauffait certainement son maître, vu que celui-ci l’interdisait de se battre ainsi en sa noble présence. Vitesse et réflexe était mis en avant dans l’entrainement d’aujourd’hui. La vitesse de son supérieur était grandement élevée, tout du moins pour Hancock qui ne pouvait plus réellement suivre à un moment. Encore moins armée d’un sabre… Une arme si froide et dur. Ce n’est qu’au bout d’une heure et demi que l’entrainement s’acheva. En effet, l’homme arrêta le combat d’un trait, montrant ouvertement sa déception à la demoiselle, qui s’empressa de jeter l’arme avec laquelle elle se battait par terre, tout en fixant l’homme sans émotion, essayant de lui faire comprendre que les combats armés étaient loin d’être son style. L’homme en question soupira lentement tout en fermant les yeux, pour ensuite sortir une lettre de sa manche. Lentement, il la tendit à Hancock, qui pris sans dire mot cette fameuse lettre. L’individu lui demanda d’apporter ceci au 3ème siège de la 6ème division le plus tôt possible. Autrement dis, tout de suite. La demoiselle ignorait si cette lettre était grandement importante, d’après elle, non, vu que cette lettre est destinée au 3ème siège et non au capitaine. Mais soit, elle s’exécuta, et se contenta d’un léger hochement de tête, pour ensuite quitter les lieux. La femme se demanda pour quelle raison exactement il lui avait demandé d’apporter cette lettre elle-même, surtout quand on sait que grand nombre de serviteur était à disposition. Et puis non, la shinigami abandonna très vite toute réflexion, moins elle réfléchissait, moins celle-ci s’énervait. Avant de sortir de son domaine, celle-ci fit un petit détour dans sa chambre pour se doucher une nouvelle fois et se changer, et mettre comme à son habitude une tenue des plus élégante et belle. Aujourd’hui, elle s’habilla d’une longue robe violette, munie de motifs pâle. D’un pas noble et lent, elle pris la direction de la 6ème division, tout en espérant ne croiser personne qui pourrait la ralentir, sans quoi celle-ci pourrait facilement s’énerver. Car malgré les apparence, notre charmante shinigami était loin d’être l’une des plus patiente… A vrai dire, tout dépend de la personne, mais pour le moment, jamais Hancock n’avait encore eut la patience de supporter un inconnu, ou même un ‘ami’ ou plutôt quelqu’un qui pensait être ami avec elle… L’amitié ne servait à rien d’après celle-ci, qui avait pourtant beau le dire ouvertement. Aussi tôt dit, aussi tôt fait, le visage idiot d’un de ses ‘collègue’ de division vint arrêter sa marche tranquille. D’un ton presque jovial, celui-ci salut la demoiselle d’un « Bonjour Hancock-san♥ » Ce qui irrita la shinigami qui avait horreur que de simple roturier prononce son prénom. Bon sang, elle n’avait vraiment pas de temps à perdre avec ce genre de personne, la chance l’avait-elle vraiment abandonné? Inutile d’attendre, ou d’espérer, Hancock devait donner cette fichue lettre à ce 3ème siège qu’elle ne connaissait même pas. C’est vrai, en y repensant, elle ne savait même pas à quoi pouvait bien ressemblé cet homme, raison de plus pour se dépêcher. Elle cacha sa colère, pour dire tout en souriant ouvertement à l’autre shinigami :


- Désolée, mais je n’ai vraiment pas de temps à perdre avec quelqu’un comme toi aujourd’hui..


L
e shinigami se mis à rougir, tout en saluant la demoiselle aux cheveux noir qui passa son chemin, fortement énervée par ce simple individu. Pourquoi diable les gens de sous division pouvaient bien se permettre de parler ainsi à n’importe qui. Mais soit, après ce court incident, notre belle demoiselle pria pour ne plus rencontrer de tels boulets, car oui, il n’y avait pas d’autre mot pour le définir. Après plusieurs minutes de marche paisible, celle-ci arriva devant la 6ème division. Enfin! C’était en quelque sorte le début d’une immense délivrance pour Hancock, qui en avait déjà marre de sa journée qui pourtant ne venait que de commencer. Pourtant, le plus dur était maintenant à faire. Non seulement elle allait devoir supporter le lourd et insistant regard de grand nombre de shinigami, mais en plus elle allait devoir trouver ce 3ème siège. Quoi que, le plus simple serait de demander à un shinigami où celui-ci se situe, c’est d’ailleurs ce que comptait faire la demoiselle, qui entra surement dans la division. Comme d’habitude, elle ne passa pas inaperçue, et commençais déjà à entendre certaines remarques perverses. Question d’habitude. Espérant vite rentrer chez elle, Hancock demanda au premier qui lui tombait sous la main où pourrait-elle trouver ce fameux 3ème siège, qui commençait à lui courir sur le haricot. Poliment, l’aimable shinigami lui indiqua un certain itinéraire que la demoiselle s’empressa de suivre sans même remercier son ‘sauveur’ qui la regarda de loin en souriant. Plus la shinigami suivait les instructions, moins il y avait de personne, ce qui arrangea celle-ci qui se voyait de moins en moins reluquée. Au final, elle arriva dans un charmant petit jardin équipé qu’une mini rivière, avec personne aux alentour. Elle s’était certainement trompée, et s’était perdue… Enfin, perdu, un bien gros mot, disons seulement qu’elle venait de s’égarée. Lentement, elle s’avança vers la petite rivière, pour s’agenouiller devant, tout en admirant son contenu. De beaux poissons pouvaient effectivement être aperçus dans le fond de l’eau. Un sourire sincère s’installa sur le visage de la demoiselle qui en oublia jusqu’à la lettre qu’elle était censée apporter le plus tôt possible. Rien ne pouvait rendre plus heureuse Hancock, qui avait toujours admirer ce genre de créature qu’elle avait malheureusement que très rarement rencontré. Il faut dire que jamais, non jamais, il n’y aurait de poissons chez son maître, qui avait une phobie de l’eau inégalée. Lentement, elle mis la moitié de l’une de ses mains dans l’eau qui était fraiche et douce. Un calme paisible était présent, une odeur fraiche et pure, la femme aux long cheveux noir ne savait pas exactement où elle venait de tomber, et c’était loin de l’en inquiétée, mais elle était presque contente d’être venue ici. Brusquement, elle tourna d’un quart de tour sa tête, pour rencontrer le regard d’un homme, qui la regardait du loin. Depuis quand était-il là à la regarder? Aucune idée, Hancock n’avait pas ressentit la moindre présence, ni même maintenant. En le regardant à peine 3 secondes, la demoiselle ouvrit grand les yeux, surprise de cette rencontre. Ce n’était pas n’importe qui en face d’elle, mais un capitaine à en jugé par sa tenue, certainement celui de la 6° division, dans la logique des choses. C’était donc lui, le fameux noble de la famille Kuchiki… La pauvre Hancock ne savait plus quoi faire, ni même quoi penser.
Elle fini par se relever, confuse de cette situation. Sans dire un mot, elle contempla cet homme, qui avait une tenue droite et noble à première vue, tout comme la demoiselle qui resta elle-même du début à la fin. Que diable pouvait-elle faire dans ce genre de situation, hormis regarder sans dire un mot le capitaine, qui se mis en direction de Hancock soudainement. Mon dieu, pensa la shinigami qui le fixa avec de grand yeux, ressentant en elle un stresse encore jamais connu. En le voyant de plus près, c’était un homme bel homme mince, avec un air froid, ce qui avait une vague ressemblance avec le maître de Hancock.. Non, il ne pouvait pas être comme lui, tout du moins c’est ce qu’espérai la demoiselle, qui détourna légèrement son regard, son cœur battant de plus en plus fort. Ce n’était certainement pas le moment de repensé à ca, mais pourtant, cette situation rappela grandement le jour où elle avait intégré sa nouvelle famille. Il y avait des tensions, un stress immense, un stress incontrôlable même. D’ailleurs, ce remémorer cette rencontre n’était très réjouissant pour Hancock, qui avait connue mieux qu’une famille de coincé comme eux. Ca lui rappelait le début de son entrée au enfer d’ailleurs. Une longue chute même. Sa famille était connu pour être l’une des plus discrète et des moins sociable de la Soul Society, c’est pourquoi la jeune femme pria pour qu’elle n’ai pas à le dire au charmant mais pourtant si froid capitaine qui se rapprochait de plus en plus d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Byakuya Kuchiki [Inactif]
Capitaine de la 6ème division
Capitaine de la 6ème division
Byakuya Kuchiki [Inactif]


Masculin Nombre de messages : 159
Âge : 28
Double compte : Szayel Aporro Grantz
Date d'inscription : 11/02/2011
Fiche Technique : Ici my friend

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Senbonzakura
Niveau: Capitaine / LVL 7
Reiatsu:
~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ Left_bar_bleue2900/3900~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ Empty_bar_bleue  (2900/3900)

~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ Empty
MessageSujet: Re: ~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~   ~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ EmptyJeu 10 Mar - 10:13

Une nouvelle journée commença à la Soul Society, le soleil rayonnait fort aujourd’hui comme pratiquement tout les autres jours d’ailleurs. Le bruit des animaux et le saut des kois dans l’eau marqué cette nouvelle journée qui s’annonçait assez ennuyeuse. En effet Byakuya n’avait absolument rien de prévue aujourd’hui. Bien sûr il aller faire le tour du Seireitei pour surveiller mais à part ça il avait décider de rester dans sa demeure tout la journée. Il devait être que 8 heures du matin que Byakuya se leva déjà. Il avait l’habitude de se réveiller très tôt pour profiter des bonnes heures de la matinée. En fait dormir n’était pas sa situation préférée loin de là. La demeure était extrêmement silencieuse. Rukia devait encore dormir en même temps elle c’était le contraire, on la voyait rarement avant 11 heures. Byakuya s’habilla rapidement et n’oublia surtout pas son écharpe qui était très importante pour lui. C’était un héritage transmis par son grand-père et il y prenait très attention. Il était fabrique en soie spécial qu’on ne trouvait plus nulle part au Seireitei. Il sortit de sa chambre et traversa le long couloir qui traversait toute la demeure Kuchiki. Après de longue minute de marche, il arrive à la porte d’extérieur. Il aimait le matin sortir pendant environ dix à quinze minutes pour profiter de la petite brise du matin qui lui rappelait son enfance et ses entrainements matinaux. Le vent soufflait comme à son habitude, les kois barbotait dans le grand lac. Byakuya tenait beaucoup à se lac, en effet Hisana adorait passer ses journées à contempler ce jardin et plus particulièrement le lac. Elle pouvait passer des journées entières à le regarder sans rien faire d’autre… Juste en admirant les beautés de la nature. Byakuya s’approcha plus de ce lac et se mit à genou. Il repensa quelque seconde à sa femme avant de mettre sa main dans l’eau glacée. Il ressentit quelques frissons mais qui ne virent pas disparaître la pensée de sa femme. Byakuya ferma les yeux et regarda les nuages qui tournaient dans le ciel. Byakuya se leva et traversa la moitié du grand jardin pour arriver devant la tombe de ses parents. Son père se trouvait à droite et sa mère à gauche. Il ne les avaient pas connus, sa mère était morte quelque temps après sa naissance et son père est resté avec lui que les 100 première années. Byakuya ferma les yeux et repensa à tout ça.

flashback


Un temps chaud mais à la fois humide, une température moyenne ainsi qu’une petite brise. Byakuya n’avait que 90 ans qu’il se hâtait déjà à un petit entrainement. Byakuya sortit de la demeure et pris un morceau de mois qui trainait par terre. Le jardin était assez sale, d’ailleurs son père ne rangeait pas beaucoup et son grand-père était très occupé au sein de la sixième division c’est pour cela que des fois Byakuya devait s’en charger. Aujourd’hui il n’avait pas du tout envie. Il voulait devenir plus fort et prouver à son père et surtout à son grand-père que quand il sera plus grand il sera capable de diriger le clan Kuchiki ainsi que le sixième division sans l’aide de personne. Il commença à frapper l’air dans le vide avec son petit bâton, si jeune et déjà si combattif. Après une dizaine de minute, quelque goute de sueur commençait à couler de son front, c’est alors qu’il vit son père arriver. Celui-ci marchait avec une allure noble et respectable, un jour lui aussi il sera comme cela. Pour le moment il fallait s’entrainer, c’était la seule chose qui pouvait conter à ses yeux.

-Et bien Byakuya tu t’entraine dur déjà, tu n’est pas pressé, tu n’as pas à te battre pour l’instant, alors garde tes forces et va plutôt mettre des fleurs à la tombe de ta mère, cela te seras bien plus utile que d’essayais de surpasser tes limites à cet âge.

Son père partit sans laisser le temps à Byakuya de s’exprimait et de s’expliquer. Il était vrai que chercher à se surpasser maintenant n’était pas une brillante idée. Il décida alors d’obéir à son père et d’arrêter l’entrainement pour aujourd’hui mais il ne contait pas tout abandonner pour autant loin de là. Il posa son bâton et alla un peu plus loin dans son jardin pour cueillir quelque fleur au dessous de leur grand séquoia. Son esprit était vide, il ne pensait strictement à rien. Ses yeux étaient vides et pratiquement sans aucune émotion. Il ne voulait plus voir la tombe de sa mère, tout cela le déprimait mais il ne voulait pas le montrer, devant son père ou son grand-père. Il voulait être fort pour pouvoir protéger les personnes qui lui étaient chère et ne plus pouvoir des gens mourir devant lui sans que celui-ci ne puisse rien faire. Byakuya se leva avec quelque jeune pousse. Il se dirigea lentement mais d’un pas décidé vers la tombe de sa mère qui devait se trouver à 50 mètres. Sur le chemin il croisa son grand-père qui était revenu des quartiers de la sixième division. Il était très occupé en même temps c’était normal. Byakuya se voyait déjà comme son grand-père à la tête de la famille Kuchiki ainsi que le capitaine de la sixième division. Il était admiratif devant lui. Ginrei s’arrêta juste devant lui et le regarda.

- Byakuya, j’aimerai te parler un peu plus tard, vient me voir dans mon bureau dans deux heures.

Ginrei ferma les yeux et partit en direction de la demeure, certainement pour voir son fils. Byakuya n’avait même pas besoin de répondre il n’avait pas tellement de choix, il devait respecter les dires de son grand-père. Sans même le regardait il continua son chemin. Son grand-père marchait avec une grâce d’aristocrate, du coin de l’œil il le regardait mais repartit vite. Il arriva devant la tombe de sa mère. Il s’agenouilla devant elle et ferma les yeux. Il repensa à son enfance qu’il avait passée avec elle même si il ne l’avait pas trop connu. Il gardait tout de même son visage dans sa mémoire. Il retira le bouquet qui avait été mis il y’a environ une semaine par son père et plaça les quelques fleurs qu’il avait cueilli.

-J’éspère que tu te porte bien j’aurais aimé apprendre à mieux te connaître, tu m’as abandonné trop tôt mais je ne t’en veux pas, je suis désolé …

Byakuya se leva et voulu rester un peu seul pour réfléchir. Il pensait que c’était sa faute si sa mère était morte. Qu’il était responsable de tout cela, que sans lui sa mère serait toujours là et vivrait encore avec un grand bonheur. Il se dirigea vers le lac pour s’asseoir devant et vider son esprit de toute mauvaises pensées … mais il n’y arrivait pas et ne faisait que penser que sans lui rien ne serait arrivé…

Fin flashback


Byakuya regarda les tombes qui lui faisaient face, il fixa les deux mais ne fit rien. Il avait déjà changer les fleurs la veille, mais venir ici le matin le rassurait et lui permettait de bien commencer sa journée. Il était toujours sérieux et calme. Rien ne trahissait une petite tristesse intérieure. Il quitta la zone rapidement et se dirigea à nouveau vers la demeure Kuchiki. Il devait aller faire le tour des quartiers de la sixième division comme pratiquement tout les jours. Ses journées étaient pratiquement programmées mais cela ne le dérangeait pas du tout, il avait l’habitude et il était près à tout pour veiller à la sécurité de la Soul Society. Alors qu’il se dirigeait vers sa chambre, il vit Rukia passer en direction du grand salon. Elle était toujours en train de manger elle, dès qu’elle se levait, elle mangeait. Avant de partir il devait prendre son Haori qu’il avait laissé dans sa chambre. Si il sortait sans il risquait d’y avoir des problèmes. Une fois arrivé dans sa chambre, il prit son Haori et repartit immédiatement. Il devait se dépêcher si il voulait être rentré assez tôt car il avait beaucoup de choses à faire chez lui. Il quitta la demeure Kuchiki et se dirigea vers les quartiers de la sixième division qui se trouvait à quelque mètre à peine. Dès qu’il eut franchi le seuil de la sixième division, les shinigamis commencèrent déjà à le saluer comme tout les matins d’ailleurs. Le capitaine Kuchiki ne les regardait même pas et ne faisait que passer son chemin. C’était normal qu’on le salue mais à force ça l’énervait. Il entra dans les quartiers et se dirigea vers son bureau qui se trouvait tout au fond. Alors qu’il marcha gracieusement dans les longs couloirs, il se fit interrompre par un shinigami de la division qui venait au près de lui en courant à tout allure.

-Kuchiki Taichô, Kuchiki Taichô… Une personne a pénétré dans votre demeure. Cette personne est passée à l’intérieur des quartiers de la sixième division ce qui fait que les gardes n’ont pas pu l’arrêter.

Le jeune shinigami parla calmement mais en même temps en bafouillant quelque mot, le capitaine Kuchiki savait qu’il cachait quelque chose mais ne lui fit pas ressentir, il ne faisait que le regarder fixement attendant de voir un simple geste qui pourrait le trahir.

-Et je peux savoir ce que tu fais ici, pourquoi ne pas l’avoir capturé ?

Byakuya parla lentement tout en observant le jeune shinigami qui commencé à avoir des sueurs. Celui-ci ne répondit pas de suite comme si il essayait de chercher un excuse mais au bout de longue seconde d’attente il se mit enfin à parler.

-C’est que je n’ai jamais été dans la demeure Kuchiki, je ne voudrais pas souiller cet endroit noble qui ne peut me convenir.

Il ne savait même plus ce qu’il disait mais il fallait tout de même qu’il aille vérifier dans son manoir pour voir si tout ceci était réellement faux. Sans même prendre la peine de lui répondre il le quitta du regard et repris le chemin pour aller dans le demeure Kuchiki, il irait dans son bureau une fois que tout cela sera rétablie. Byakuya alla voir un autre shinigami en qui il avait confiance même si il y’en avait pas énormément celui-ci il savait qu’il le pouvait.

-Garde un œil sur ce shinigami, je n’ai pas du tout confiance en lui, si tu remarque qu’il fait quelque chose d’inhabituel, capture le et garde le dans la salle convenue, j’irai lui parler un peu plus tard.

Le shinigami savait qu’il devait obéir aux ordres et étant quelqu’un de très fidèle il n’allait pas refuser une mission aussi simple.

-Bien Kuchiki Taicho.

Byakuya quitta donc les quartiers de la sixième division sans encombre et se dirigea vers le Manoir Kuchiki, cela ne devait pas être important mais bon son devoir de capitaine lui obliger de vérifier. Si quelqu’un de véritablement dangereux était entré on l’aurait déjà remarqué. Si faut tout ceci n’avait pour but que d’éloigner le capitaine. Si c’était le cas ce shinigami n’allait pas sortir de ce bâtiment en un seul morceau. A peine entré, Byakuya remarqua que l’herber avait était écrasé à certain endroit, il y’avait donc bien quelqu’un ici. Rukia devait certainement déjà être parti il y’a au moins deux heures, ça ne pouvait pas être elle. Les pas se dirigeaient vers le grand bassin. Encore un indice qui permettait de dire que cette personne n’avait rien de dangereux mais au contraire cela pouvait dire que c’est une personne intelligente et manipulatrice. Le bassin se montra enfin, Byakuya vit une jeune femme à genoux qui était en train d’admirer les beautés du monde marin. Cette jeune ferme ne le remarqua pas de suite ce n’est qu’après une longue minute d’observation qu’elle tourna la tête et le vit. Elle semblait très étonnée comme si elle ne savait même pas ou elle était tombée. Elle ouvrit très grand les yeux. Byakuya l’observa d’une manière froide et sérieuse comme à son habitude, mais ne ressentait aucun danger ne venant d’elle. Byakuya commença à s’avançait lentement mais gracieusement tout en continuant de l’observer. Elle sembler inquiète mais à la fois terrifier. Byakuya continua de s’avancer et vit la jeune femme se lever. C’était une charmante demoiselle qui se dressa devant lui. Elle n’avait pas l’air d’être une combattante, ni une personne qui avait pénétré dans le manoir avec de mauvaises intentions. Pendant une seconde, Byakuya crut voir sa femme qui adorait s’occupait des poissons et de tout les autres animaux. Byakuya n’était plus que à une dizaine de mètres, il sentit un grand stress venant de la jeune femme qui prouva son innocence. Il s’avança et d’un shunpo rapide se retrouva juste à coté de l’inconnu. Il était à présent très proche et entendait son cœur battre de plus en plus fort. Il leva alors sa main … et la plongea dans l’eau. Byakuya sentait le regard de cette jeune femme se portait sur lui mais elle ne bougea pas pour autant. Byakuya pris alors la parole sachant que l’inconnu n’allait pas la prendre vu la peur qui l’envahissait.


-Ma femme aimait beaucoup cet endroit, elle disait que ça lui rappelait la ou elle avais vécu quand elle passait ses journées à s’occuper de toute sortes d’animaux. On aurait dit qu’elle était obséder par leur bien –être et je ne pouvais pas la blâmer.

Byakuya qui regardait le lac se redressa et regarda le jeune femme qui avait pas encor l’air tout a fait remis de son choc précédent.

-Qui est tu et que viens tu faire ici ? dit le capitaine toujours d’une manière froide mais qui attendait juste une réponse claire.
Revenir en haut Aller en bas
Boa Hancock
Shinigami exilé
Shinigami exilé
Boa Hancock


Féminin Nombre de messages : 45
Âge : 31
Double compte : ....
Date d'inscription : 20/04/2010
Fiche Technique : Boa Hancock




Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Doku no Hana
Niveau: Combattant Puissant / LVL 10 (lvl uped)
Reiatsu:
~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ Left_bar_bleue4000/4000~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ Empty_bar_bleue  (4000/4000)

~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ Empty
MessageSujet: Re: ~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~   ~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ EmptySam 12 Mar - 12:45

Un calme effrayant régnait maintenant ici… Mais d’ailleurs, où pouvait bien être tombé la pauvre shinigami qui n’avait pourtant rien demandé? En évaluant plusieurs éléments, elle finit par comprendre, avec un léger retard. Ce jardin prestigieux et d’une grande beauté, ce calme, cette sérénité, ce calme, puis en fin, l’arrivée de cet homme tout aussi élégant que ce magnifique jardin, cet homme qui était un capitaine de division, par conséquent l’une des puissances majeur de la Soul Society. Ce n’était vraiment pas voulu, mais ce qui est fait est fait, notre charmante shinigami n’avait maintenant plus aucun compte à rendre. Elle se croyais assez forte pour se comporter ainsi devant le capitaine Kuchiki, qui usa à l’instant d’un shunpo pour se trouver à côté de Hancock, qui le regardait avec grande surprise. Pourquoi diable celle-ci n’arrivait-elle pas à parlé avec ce capitaine de la même façon qu’elle parlait avec tous les autres shinigami? En temps habituel, la demoiselle aux cheveux noir est une personne assez autoritaire qui ne laisse paraître aucunes émotions, qui a même un assez mauvais caractère par moment et qui est parfois bien capricieuse.. Elle avait également pour bonne habitude de toujours dire le fin fond de ses pensées, et même si celles-ci étaient souvent blessante. Mais face à cet homme, elle n’arrivait à rien… Pas même à le regarder plus de 2 secondes dans les yeux. Il faut dire qu’une telle puissance et qu’une telle grâce émanant d’une personne, c’était assez rare et plutôt intimidant. Même en faisant le plus d’effort, il était impossible pour Hancock de parler au capitaine Kuchiki. C’était un sentiment étrange, qui étonna la femme, qui était très gênée par la présence de cet homme. Lentement, l’une des mains du capitaine de la 6ème division qui était à croupi devant le basin se leva, pour pénétrer dans l’eau fraiche et claire. Hancock continuait de le regarder sans dire mot avec assistance. Celui-ci n’avait pas peur de demoiselle finalement, il avait certainement senti la peur en elle-même de la femme aux cheveux noir.
Une telle posture…. Cela rappela un jour, celle de son maître qui se tenait de la même façon, non pas devant un basin, mais devant un blessé grave. Il y avait une grande ressemblance, non pas physiquement, mais plutôt au niveau de l’émotion ressentit. Autant on pouvait voir le visage nostalgique et pure du capitaine, autant c’en était de même pour son maître, qui était limite aux anges devant un tel spectacle… C’était un peu comme le jour et la nuit. Un léger sourire imanat du visage de la jeune femme qui le retira très vite, surtout lorsque le capitaine lui-même s’adressa à Hancock, qui ne s’y attendait pas vraiment, ou plutôt, qui espérait ne pas en arrivé là. Il parla au passé de sa femme, qui semblait lui rappeler de bons souvenir, mais qui étaient un soupçon triste. Hancock se sentait de plus en plus mal, elle n’avait pas prévue de rendre monautomne le capitaine Kuchiki. Le simple fait de se remémorer ce genre de souvenir devait être douloureux, cela devait être très dur. Perdre une personne chère… Se souvenir de cette personne.. Une tristesse assez minime, mais une tristesse quand même s’empara de la demoiselle qui regarda toujours silencieusement le capitaine qui se releva gracieusement en regardant dans la direction de la shinigami. La peur de la demoiselle avait grandement baissé, et on pouvait même dire qu’elle se rapprochait du calme. Après un échange de regard, le capitaine de la 6ème division finit par demander l’identité à Hancock ainsi que les raisons de sa présence ici. Comment expliquer que ce n’était qu’une erreur, sans être prise en ridicule en retour. C’est vrai, pour l’arrogante jeune femme c’était assez humiliant de dire cà, surtout à un capitaine. Mais laisser régner une nouvelle fois le calme ne servait certainement à rien, c’est pourquoi Hancock ferma lentement les yeux, pour les ouvrir de nouveau tout en regardant le lac une nouvelle fois. D’un don calme et sur, elle répondit poliment aux questions précédente du capitaine de division:


- Je suis vraiment désolée de vous importuner à un tel moment… Je suis certaine que vous avez mieux à faire. Je suis Boa Hancock, une simple shinigami de division bien équipé financièrement. C’est un bien trop grand honneur que de vous rencontrer en privé si je puis dire.


Le visage de la demoiselle changea quelque peu. Elle était gênée, mais devait pourtant bien l’admettre, c’est pourquoi, d’un ton presque autoritaire, elle admettait s’être perdue:

- Je pense m’être trompée! Je cherchait juste une personne qui est introuvable, quand je suis arrivé ici.


Soudainement, Hancock se mis à rougir tout en détournant le regard. Elle allait peut-être regretter sa conduite, mais soit, cela l’indifférait grandement. Plus elle regardait le capitaine, plus elle était stressé, et plus elle avait une douleur incontrôlable à la poitrine. C’était bien la première fois que notre shinigami se comportait ainsi en publique, comme quoi, il faut un début à tout. Brusquement, Hancock regarda de nouveau le capitaine qui était froid, tel un iceberg. Elle repensait aux paroles que celui-ci. Les paroles où il énonçait les souvenirs de sa femme. Comment reparler de ca sans blessé? Il est vrai que cela ne regardait pas la shinigami, mais elle voulait prouver ses sincères désolations. D’un don très doux, elle se permis de demander au capitaine Kuchiki:


- Excusez moi une nouvelle fois, mais… Je pense que votre femme avait parfaitement bien compris que chaque vie dans ce monde était très précieuses. Même les êtres les plus faibles mérite une vie riche et pleines de bonheur. Voir des poissons Koï aussi bien entretenu, pour ma part, me réjouis énormément, et même si cette visite me coutera beaucoup, je n’aurais rien à regretter… Au contraire, je devrais plutôt vous enviez.


Le visage radieux, Hancock n’avait pas vraiment dis ce qu’elle avait programmé, mais c’était aussi bien. Elle avait été sincère, peut-être même trop. Elle repris un visage neutre, toujours en rougissant. Elle s’était encore une fois laissé emportée, encore plus humiliant, elle avait avoué en quelque sorte sa jalousie, chose qu’une femme de son rang n’avait pourtant pas à faire. Du haut de ses grands airs, elle pensa: « Mais qu’est-ce qui m’a pris de dire ses idioties à une telle personne qui n’en a absolument rien à faire… Pour quoi vais-je encore passé, je ne comprend pas ce qui m’arriver… » Celle-ci devait se rattraper d’une quelconque façon.
Plus la jolie demoiselle pensait, plus le temps passait, et plus la shinigami oubliait sa mission, qui était de rencontrer le troisième siège de la 6ème division, pour lui remettre cette satanée lettre, qui était à l’origine de tout ca. Non, l’origine de tout ceci c’était en réalité cet homme, le maître en personne de Hancock qui n’avait pas été capable d’envoyer quelqu’un d’autre pour cette petite affaire de sous catégorie, c’était humiliant. Sans plus attendre la demoiselle se courba d’un quart pour montrer un signe de respect au capitaine, mais aussi pour lui avouer ses plus sincères excuses.



- Pardonnez-moi, je suis désolée, cela ne vous regarde pas… - Elle se redressa - Je vous importune déjà bien assez comme ca. Excusez-moi une nouvelle fois mais…


Tout en détournant une nouvelle fois le regard de celui du capitaine Kuchiki, n’osait pas continuer sa phrase, mais après quelques secondes d’attente, elle continua tout en souriant au capitaine;


- Etant donné que vous êtes capitaine de cette division, j’aimerais savoir où se trouve votre 3ème siège, mon maître m’a remis une lettre pour lui, je vous en serais reconnaissante.


Un sourire incontrôlable d’ailleurs, qui n’était pas vraiment voulu.
Plus elle réfléchissait, et plus elle était heureuse d’avoir été envoyé ici, et de s’être perdue si bêtement dans un si belle endroit, si calme et si bien entretenu. Et d’avoir rencontre le fameux capitaine Kuchiki, bien que ses sentiments n’étaient certainement pas réciproque.

Revenir en haut Aller en bas
Byakuya Kuchiki [Inactif]
Capitaine de la 6ème division
Capitaine de la 6ème division
Byakuya Kuchiki [Inactif]


Masculin Nombre de messages : 159
Âge : 28
Double compte : Szayel Aporro Grantz
Date d'inscription : 11/02/2011
Fiche Technique : Ici my friend

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Senbonzakura
Niveau: Capitaine / LVL 7
Reiatsu:
~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ Left_bar_bleue2900/3900~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ Empty_bar_bleue  (2900/3900)

~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ Empty
MessageSujet: Re: ~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~   ~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ EmptyMar 15 Mar - 23:10

La question de Byakuya semblait déstabiliser la jeune shinigami ainsi que les paroles du capitaine sur sa femme. Elle regarda toujours le capitaine avec un air assez triste sans doute après que Byakuya eut parlé de la mort de sa femme aussi froidement. La peur de la shinigami semblait être un peu descendu. Elle se mit donc à répondre au capitaine après quelques longues minutes d’attente. Le capitaine écouta la réponse donnée tout en la regardant pour voir si ce qu’elle disait était bien la vérité ou un mensonge inventé. Cette femme était elle réellement aussi inoffensive que Byakuya le pensait. Il avait toujours une très bonne intuition mais cette fois si peut être que tout cela le trompait et lui cachait la vérité. Cette femme était peut être une traitre qui cherchais à obtenir la sympathie du capitaine pour obtenir quelque chose. Byakuya ne pouvait pas lui faire confiance mais bon il écouta ce que la shinigami voulait lui dire avant de la juger pour pouvoir voir les caractéristiques psychique de cette inconnue. Les réponses arrivèrent les unes après les autres. Le capitaine prit bien le temps de répondre à toutes ces questions avant d’émettre une autre hypothèse tout en ne laissant aucunement paraître son jugement sur la jeune femme.

- Non je n’ai pas grand chose à faire il faut l’avouer, bien Boa Hancock vous dites que vous aisé financièrement. Boa je ne connais pas du tout cette famille. Avait vous été adopté ? Si c’est le cas quel est le nom de famille de votre famille d’adoption ?

Byakuya savait qu’il été indiscret mais si il voulait percer à jour le caractère de cette femme il devait savoir le plus de chose même si ça peut paraitre ridicule, la suite des réponses de cette jeune shinigami allait certainement apporter au capitaine les réponses qu’il souhaite. En effet elle c’était forcément trompé, à moins que c’était une excuse … Non Byakuya le pensait de plus en plus… Cette femme était inoffensive mais assez charmante. Alors comme ça elle cherchait une personne introuvable.

- En effet j’espère pour vous que vous êtes la par erreur, car si vous êtes la pour une raison qui vous échappe, vous serez vite dehors, personne n’a le droit de rentrer ici sans mon autorisation. Sinon maintenant que j’y pense, je ne pense pas avoir besoin de me présenter vu votre réaction depuis que je me suis montré à vous.

Byakuya était assez froid comme d’habitude mais c’est ce qui fait son charme. Il remarqua que son interlocutrice rougissait devant le capitaine. Il commençait à être très intéressé par cette jeune femme qui semblait terrifié en la présence du capitaine qui pourtant ne lui voulait rien de mal en ce moment. C’est alors que l’inconnue lui parla de ca femme. Il n’aurait pas du en parler. Cela ne regardait pas les inconnus mais voir cette jeune femme se comportait comme elle lui avait fait un peu perdre ses esprits. Il ne voulait pas vraiment répondre mais il voulait voir comment réagirait cette jeune femme. De toute façon si cela se passait mal, elle ne repartira pas du manoir Kuchiki vivante

-En effet, ma femme aimait la vie, la sienne et celle des autres, elle ne supportait pas voir les autres souffrir et pensait que tout le monde avait la chance de vivre aussi bien les pauvres que les nobles et oui, elle ne venait pas d’une famille noble elle mais bon … Elle prenait soin de tout les animaux qui habitent dans ce jardin. Elle aimait la vie, et adorait s’occuper des Kois, elle passait ces journées devant le lac pour les regarder et s’occuper d’eux. Et quand je vous ai vue faire la même chose cela m’a surpris.

Mais Byakuya n’appréciait pas vraiment les paroles de la jeune shinigamis. C’était très osé de parler de cela devant le capitaine Kuchiki. Même très osé pour une simple shinigami sans aucun rang social mais bon les jeunes sont comme ça de nos jours. Assez impétueux et ils disent des choses qui ne pensent pas surtout quand ils sont extrêmement stressés.

-Sinon vous m’avez l’air très impétueuse ma chère… Comment osé vous posé ce genre de question ?

Byakuya savait que la jeune shinigami avait fait une gourde mais elle lui avait également demandez d’autre chose et en tant que capitaine il se devait de lui répondre pour ne pas salir sa réputation et puis également pour se débarrasser d’elle et pouvoir continuer ses occupations de la journée. Byakuya eut un léger sourire quand la shinigami lui dit de l’excuser à deux reprises

- Ne vous inquiétez pas, c’est rare quand j’ai de la visite ici … rare sont ceux qui ose venir ici et c’est assez triste tout de même on dirait que je fais peur à tout le monde. Je vous vais peur à vous dites moi ?

Enfin on allait passer à un sujet plus sérieux et plus professionnel. Tient donc pourquoi son maitre voulait-il rencontrer le troisième siège de la 6 ème division. Cela le tracassait assez et il voulait être au courant de ce qu’il se passait dans sa division. Byakuya semblait étonnait tout de même.

- Votre maitre vous a remis une lettre pour mon troisième siège…Donnez moi cette lettre, je ne veux pas que quelque chose dans ma division se déroule sans que je sois au courant. Si il vous a demandé de lui donner ici cela signifie que c’est pour une raison professionnelle et non personnelle. Remettez moi cette lettre je vous pris si vous ne voulez pas, partez immédiatement mais bon vous repartirez sans la lettre de toute façon. Ce choix vous appartient mais je me doute ce que vous allez choisir.

Cette lettre intéressait et inquiétait Byakuya. C’était extrêmement rare qu’une lettre soit adressée au troisième siège plutôt qu’au capitaine ou un lieutenant encore ça passait mais pas à un simple shinigami. Mais bon inquiétait était peut être un peu trop excessif venant d'une personne comme ça. Le maître de cette jeune femme ne devait pas être dangereux sinon il ne serait pas encore ici à la Soul Society mais Byakuya préférait prendre ces devant pour ne pas se retrouver déborder par les évènements à suivre.

Byakuya regardait les yeux terrifiés cette jeune shinigami qui semblait être de plus en plus mal à l'aise devant le capitaine de la sixième division. Comment tout cela allait bien pouvoir se terminer tout dépendait de la réaction et de la décision de la shinigami.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Boa Hancock
Shinigami exilé
Shinigami exilé
Boa Hancock


Féminin Nombre de messages : 45
Âge : 31
Double compte : ....
Date d'inscription : 20/04/2010
Fiche Technique : Boa Hancock




Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Doku no Hana
Niveau: Combattant Puissant / LVL 10 (lvl uped)
Reiatsu:
~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ Left_bar_bleue4000/4000~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ Empty_bar_bleue  (4000/4000)

~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ Empty
MessageSujet: Re: ~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~   ~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ EmptyMer 16 Mar - 15:37

Autant être très direct, il est évident que ce si froid capitaine avait pour don de charmer Boa Hancock, qui n’était pourtant pas du genre à succomber facilement. Ca non, au contraire, elle détestait les hommes, jusqu’à maintenant. Il faut aussi dire qu’aucun homme n’était resté de marbre face à elle, c’était à la fois irritant, mais également séduisant. Comment un homme pouvait-il être si arrogant devant Hancock, qui était pourtant imbattable à ca, c’était fou, il avait tellement de point commun avec la jeune shinigami. La noblesse, ce calme, ce regard froid, cette autorité, ce charisme, tout ceci était des points en commun, du moins , c’est ce que voyait la jeune femme qui délirait toute seule devant le capitaine Byakuya, qui la regardait toujours aussi froidement. Il était évident que notre demoiselle avait un petit faible pour ce capitaine, mais rien n’était gagné, et contrairement à son habitude, celle-ci était devenue timide devant lui. Elle pensait pourtant que ca serait plus facile que ca, et pourtant… Impossible de dire clairement ses pensées. Et même son charme naturel n’avait eu aucun effet sur lui, peut-être rêvait-elle trop. Oui… Il fallait voir les choses en face, lui était un capitaine de division très riche, elle, une simple shinigami adoptée dans une famille aisée elle aussi. Il fallait passé à autre chose. Voila quelque chose de bien plus facile à dire qu’à faire, plus la jolie jeune femme regardait le capitaine de division, plus elle était heureuse et souriante, sans même s’en rendre compte, c’était inquiétant. D’ailleurs, n’importe quelle personne la connaissant pouvait facilement vous dire à quel point Hancock était froide, elle ne souriait que pour soudoyer les hommes, jamais ce n’était sincère. Tout ca pour bien faire comprendre que jamais avant notre shinigami aux long cheveux noir ne s’était sentit aussi mal, aussi opprimée et coincée, c’était une chance pour ce capitaine, car peut importe le grade de la personne qu’elle rencontre, notre charmante Hancock l’aurait traité de la même façon que tous les autres. A savoir, elle l’aurait regardé de haut, et cela lui aurait certainement couté cher, une fois encore. Mais à quoi bon, ce n’était pas elle qui gérait les dépenses, donc en quelques mots, on peu clairement certifier que cela l’indifférait. D’ailleurs, c’est assez hors sujet, mais un jour, dans une bien belle boutique de luxe, notre demoiselle y avait laisser l’une de ses chaussures sans le vouloir. Une chaussure non pas très cher, mais ce qui était inquiétant, c’était surtout que celle-ci n’avait nullement sentit qu’elle marchait sans chaussures. Elle avait été humiliée. Quand elle est rentrée chez elle, c’est l’une des domestique qui lui fit la remarque, sans quoi elle aurait certainement continué à marcher ainsi toute la sainte journée, ca aurait été désastreux. Ca n’a absolument aucun rapport, ainsi donc j’en reviens à nos deux shinigami, qui étaient toujours au bord du lac de Kois.
Hancock venait de s’excuser à plusieurs reprises, espérant hériter d’un peu de clémence de la part de ce capitaine, bien que cela l’indifférait quelque peu, qu’on la pardonne ou non, elle s’en fichait. Quoi qu’il en soit, le capitaine de la 6ème division avoua ne pas être bien occupé, mais était-ce vraiment vrai. Soudainement, il posa une colle à la demoiselle qui s’attendait un peu à ca, il lui demanda le nom de sa famille, découvrant que celle-ci avait été adopté et qu’elle avait souhaité garder son nom, son seul souvenir. Que pouvait-elle répondre à ca. Sa famille était une famille très discrète qui détestait qu’on parle d’elle, en aucun cas elle n’avait le droit de dévoiler leur nom. Mais que pouvait-elle donc répondre? A quoi bon tourner autour du pot. L’individu aussi froid que le vent du nord fixa sévèrement le charmante Hancock tout en lui expliquant les conséquences de sa présence ici même.



- Et bien, ne le prenez pas mal, mais je n’ai pas le droit de vous citer le nom de mon maître sous peine d’être sévèrement punis. Vous n’avez qu’à oublier mes précédents propos, s’il vous plait. En tout cas vous avez clairement vu, en effet, je suis une fille adopté, et j’ai souhaité garder mon nom, ainsi donc je préserve également l’anonymat de ma famille adoptif.
Ensuite, pour ce qui est de ma présence ici, comme je viens de vous le dire elle est clairement justifié, je n’ai jamais eu la chance de visiter cet endroit, il faut dire que vous êtes assez isolé, n’est-ce pas. Ensuite, libre à vous de me mettre dehors, mais sachez bien ce ne serons pas de bon écho qui vous reviendrons, bien que cela me peinerais… Et j’ose espérer que vous êtes assez réfléchit pour ne pas agir en goujat… Surtout envers moi. Pour faire bref, il serait préférable pour nos deux familles que cela reste entre nous. D’ailleurs, je ne voulais même pas venir moi… Me demander à moi, de faire le pigeon, c’est assez humiliant pour moi.



Peut-être avait-elle parlé trop librement, mais soit, c’était une femme libre qui n’aimait détestait être rabaissé ou remis à l’ordre, et ce quelque soit la personne ce trouvant devant elle. Très sérieusement, elle fixa le capitaine qui en fit de même, jusqu’à ce qu’un sourire vienne tout gâcher. Hancock était de nouveau tombé sous le charme froid du capitaine de division qui lui restait toujours aussi froid. Elle tourna discrètement le regard du capitaine tout en se tenant la joue d’une main. Comment résister. La jeune femme n’avait maintenant plus la moindre peur du capitaine, au contraire, elle l’appréciait grandement.
Le capitaine Byakuya parla une nouvelle fois de sa femme au passé, tout espoir n’était donc pas perdu, pensa sadiquement la demoiselle qui le regardait toujours en souriant. La demoiselle n’était pas d’accord avec les pensées de sa femme, en aucun cas les pauvres est les riches ne méritaient de vivre pareillement, du moins c’Est-ce que pensait Hancock, qui avait hérité d’une éducation plus que sadique et orgueilleuse. La demoiselle était plongé dans le sombre regard du capitaine Kuchiki, qui avait toujours cet air si froid et puissant. Tellement plongé qu’elle n’écoutait que la moitié de ses paroles.
Mais soudainement, le regard du capitaine changea, il se fit plus sévère et plus froid, pourquoi? Il classa la jeune demoiselle d’ ‘impétueuse’, et que celle-ci n’avait pas à poser ce genre de question. C’était encore plus charmant de sa part de dire ca, pourtant ca n’avait rien d’un compliment, mais ca ne faisait ni chaud ni froid à Hancock qui se fichait royalement de ce qu’on pouvait pensé d’elle. Mais surtout, elle s’en fichait du temps que c’était cet homme qui lui parlait de la sorte. Sur, si une personne lui avait parlé sur ce ton ca aurait très vite dégénéré.
Quelques secondes après, Byakuya de la 6ème division se contredisait, bizarre. Les secondes d’avant il incitait Hancock à faire vite, que maintenant il admettait n’avoir que trop peu de visite. PIRE, il demanda à la shinigami si celui-ci lui avait fait peur. Tout en souriant, et en rougissant légèrement, elle pris un ton sympathique, chose qui n’était pas vraiment son genre, et s’adressa au capitaine:


- Oh non, on ne peu pas vraiment dire que ce soit de la peur, j’ai plutôt été surprise et stressée je pense. En même temps, je ne suis pas le genre de femme facile à intimider hmmm. Quoi qu’il en soit, si vous vous plaigniez de votre manque de visiteur, il faudrait peut-être sortir de temps en temps, ou bien autoriser l’entrée. Enfin, moi je ne dis rien, vous être capitaine et savez plus de chose que moi, veuillez me pardonner… Je vois clairement que vous n’êtes pas un tyran, moi je vous aime bien, pour une première impression c’est plutôt pas mal, enfin je crois..


Elle venait de le dire. Elle venait de dire à ce capitaine qu’elle l’aimait assez bien, notre shinigami avait réussi à le placer dans une de ses phrases. Fière d’elle, elle détourna le regard pour observer le ciel tout en s’imaginant de drôle de chose.. La suite des événements par exemple. Mais il arriva un tout autre scénario. Le capitaine Byakuya demanda la lettre qui était destiné au 3ème siège à Hancock, qui avait encore la tête dans les nuages, mais qui refit surface très vite. Il est vrai que cela regardait le capitaine, mais elle n’était pas assigné à son nom. Soudainement, elle se sentait assez mal. Même en faisant des efforts, notre shinigami n’arrivait à rien face au capitaine. Tout en lâchant sa joue, elle repris un air normal tout en fixant le sol. Elle n’avait pas d’autre choix.

- Il est vrai que cela vous regarde, mais cette lettre ne vous est nullement destiné.. Mon maître risque de sévèrement me punir une nouvelle fois vous savez..


En relevant légèrement le visage, on pouvait admirer un sourire radieux émanant de son di beau visage. Tout en admirant le capitaine, elle mis lentement sa main dans son décolleté pour y sortir cette fameuse lettre. Elle était donc caché ici la coquine.


- Soit, parce que c’est vous je fais passer mes obligations en derniers, sur ce, je vous en pris, acceptez cette lettre, vous la convoité tant. Mais s’il vous plait, ne parler de cette lettre a personne, hormis votre 3ème siège qui doit tout de même être au courant, sans quoi mon maître se rendrait très vite compte de la supercherie voulez-vous.
Sur ce, je pense qu’il serait préférable pour tous que nos chemins ce séparent maintenant… Cela me chagrine. Mais bon, un jour peut-être nous reverrons nous, qui sait. Ne le prenez pas personnellement mais…. C’est dommage qu’un homme comme vous soit déjà marié



Avant de se retourner elle fit un léger clin d’œil au capitaine de division, qui était toujours impassible. Peut-être l’avait-elle encore plus énervé, qui sait. Elle venait d’ignorer les ordres de son maître pour lui faire plaisir, et pour espérer un petit sourire venant de cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
Byakuya Kuchiki [Inactif]
Capitaine de la 6ème division
Capitaine de la 6ème division
Byakuya Kuchiki [Inactif]


Masculin Nombre de messages : 159
Âge : 28
Double compte : Szayel Aporro Grantz
Date d'inscription : 11/02/2011
Fiche Technique : Ici my friend

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Senbonzakura
Niveau: Capitaine / LVL 7
Reiatsu:
~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ Left_bar_bleue2900/3900~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ Empty_bar_bleue  (2900/3900)

~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ Empty
MessageSujet: Re: ~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~   ~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ EmptyJeu 17 Mar - 18:06

La scène qui opposait le capitaine Kuchiki à cette jeune noble assez charmante il ne valait pas se mentir, semblait s’éterniser mais plus Byakuya restait en présence de cette jeune shinigami plus il ressentait une étrange sensation. Une sensation qu’il n’avait pratiquement jamais ressenti depuis que sa femme avait quitter ce monde. Pourtant Byakuya n’était pas du tout du genre à succomber à des femmes, peut importe leur physique, leur rang social, leur richesse, leur intelligence, leur élégance, leur caractère. Tout cela important peu, aucune femme ne pouvait faire succomber Byakuya en tout cas c’est ce qu’il avait toujours pensé. Même si elle avait peur et qu’elle était stressée, Byakuya arrivait à cerner le véritable caractère de cette charmante jeune femme. Elle semblait tout de même être très calme et très autoritaire, peut être serait ce la transformation du capitaine Kuchiki en femme… Oublions toutes ces futilités. Le jeune shinigami semblait avoir une certaine attirance envers le capitaine Kuchiki, ce n’était pas la première mais cette fois si c’était bien différent des autres fois. On ne peut pas dire que le sentiment était partagé mais cette fois si ce n’était pas totalement vide, enfin le cœur de Byakuya n’était pas totalement vide pour cette personne, mais on ne peut pas dire que les relations étaient partagées.
Byakuya admira quelque peu cette jeune shinigami qui avait osée rentrer dans le domaine Kuchiki et qui était resté en présence du capitaine sans avoir chercher à partir pour retrouver sa liberté en quelque sorte… Non tout cela était ridicule. Elle n’allait pas repartir d’ici aussi simplement que ça. Les Kois continuaient à sauter hors de l’eau comme lors des jours ensoleillés. Une légère brise c’étai levé et les feuillages du jardin s’agitaient, l’eau était cependant très calme. Byakuya regarda Hancock qui était étonné de la question que le capitaine de la sixième division lui avait posée sur sa famille d’adoption. Certes c’était quelque fois dur de parler de sa famille surtout si celle-ci voulait rester caché et inconnu aux yeux de tous mais elle répondit tout de même. Même si la réponse ne semblait pas du tout satisfaire les attentes de Byakuya. Cette famille devait être très discrète pour ne pas qu’on puisse citer leur noms. Tout ceci était très intéressant enfin plutôt inquiétant, quel peut être cette famille aussi discrète… Byakuya connaissait pourtant toutes les familles nobles de la Soul Society mais aucune ne semblait obtenir ces critères. Enfin du moins à un point de ne jamais citer son nom peut importe les circonstances. La suite de la réponse était encore bien pire. Et cette fois si, Byakuya semblait vraiment énervé et ne semblait pas du tout accepter les remarques désobligeantes de cette jeune shinigami. Elle ose venir ici sans aucune raison et profané des menaces envers un des treize shinigamis les plus puissant de toute la Soul Society était elle folle ou juste inconsciente…

-Comment osez vous me menacer dans ma propre demeure. Vous avez du cran de me dire ça. Vous êtes chez moi j’ai le droit de faire sortir qui je veux, ce n’est pas ça qui va faire remonter des échos du moins pour moi mais plus pour votre famille. C’est eux qui sont en dangers pas moi. L’avenir de votre famille m’importe peu. C’est ce qui cherche le moins à se faire remarquer qui se font surprendre au bout du compte. Vous avez de la chance que je ne vous fasse pas emprisonner et de pouvoir encore circuler librement. Votre famille n’a qu’à bien se tenir je vais mener ma propre enquête.

Byakuya avait parler sur un ton encore plus froid que d’habitude pour montrer à la shinigami que ces paroles n’aurait jamais du sortir de sa bouche et qu’elle aurait du laisser sa liberté un peu de coté durant cette conversation. Toute la sympathie que Byakuya avait pu ressentir avait disparu. Et maintenant il avait hâte que cette jeune impétueuse quitte sa demeure au plus vite. Mais Byakuya se calmait un petit peu et écouta ce que la shinigami avait à dire mais il ne tarda pas à reprendre sa colère précédente. Byakuya aurait du se taire, il avait raconter trop de chose à cette jeune femme et il le regrettait amèrement. Et maintenant elle osait lui donner des conseils… Mais c’était le monde à l’envers. Mais bon elle lui disait qu’elle l’aimait bien… C’était très étrange, elle avait perdue cette arrogance qui avait énervé le capitaine Kuchiki qui c’était remplacé en une certaine incertitude dans ses paroles.

- Je me doute bien que vous êtes pas le genre à être intimidé et vous l’avez montré mais vous devriez surveiller vos paroles de temps en temps. Et je vous déconseille de me donner des ordres, je ne reste pas toute la journée dans le Manoir Kuchiki. Je sais que je ne suis pas un tyran… Mais je ne comprends pourquoi m’appréciez vous ?

C’était une question étrange venant du capitaine Kuchiki mais bon il valait la poser, c’était certainement la dernière qu’il poserait à cette jeune shinigami. La suite était tirée tout droit d’un film d’action … Et maintenant cette jeune femme osait refuser au capitaine, de lui donner la lettre pour son troisième siège. Mais c’était vraiment le pompon là. Byakuya savait maintenant pourquoi il n’aimait pas tellement la compagnie des autres.

-Je vous conseille de me donner cette lettre immédiatement si vous ne voulez pas avoir des problèmes qui pourraient vous coûtez cher à vous et à votre famille d’adoption.

Byakuya tendis le bras vers la jeune femme avec un regard glacial et sans bouger le reste de son corps. Finalement elle sortit cette lettre tranquillement tout en regardant le capitaine qui la fixait. Elle avait pris le bon choix mais cela ne voulait pas dire que le capitaine l’excusait pour autant loin de là.

-Bien, je ne parlerais de cette lettre à personne hormis à mon troisième siège. Si j’entends encore parler de votre famille, je m’occuperais personnellement d’elle. Je ne supporte pas ce qui ceux vont discret pour commettre les pires choses mais si je me trompe alors tout ira bien. En effet ça serait mieux pour vous que vous partiez immédiatement. J’ai tout de même été ravi de vous rencontrer mais votre caractère m’a prouvé que vous étiez d’une arrogance incommensurable, on se reverra peut être.

Sans continuer, le capitaine Kuchiki partit en direction de l’intérieur du Manoir, la lettre à la main tout en regardant cette jeune shinigami partir. Mais il ne vit rien aucun sourire, aucun geste, il marcha juste gracieusement vers sa demeure.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ Empty
MessageSujet: Re: ~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~   ~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~ Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
~FB Rencontre [pv Byakuya, Hancock ]~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Bannissement] Kensei / Byakuya
» Commande pour Byakuya
» [Flashback]Where is my mind? [With Byakuya]
» [Bannissement définitif] Byakuya Kuchiki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Rpg  :: Soul Society :: Le Seireitei :: Quartier de la 6e Division de Protection-
Sauter vers: