Bleach Rpg
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerDernières imagesConnexion
-44%
Le deal à ne pas rater :
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, PC)
86.99 € 155.01 €
Voir le deal

 

 « Une maison sans enfant est une tombe. » [Training October]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jinkan Ataimairu
Shinigami de la 8eme division
Shinigami de la 8eme division
Jinkan Ataimairu


Masculin Nombre de messages : 59
Âge : 29
Date d'inscription : 15/09/2012
Fiche Technique : Hello, Mr. Epoque

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Yasashï
Niveau: 3e siège // LVL 10
Reiatsu:
« Une maison sans enfant est une tombe. » [Training October] Left_bar_bleue3250/4250« Une maison sans enfant est une tombe. » [Training October] Empty_bar_bleue  (3250/4250)

« Une maison sans enfant est une tombe. » [Training October] Empty
MessageSujet: « Une maison sans enfant est une tombe. » [Training October]   « Une maison sans enfant est une tombe. » [Training October] EmptyLun 22 Oct - 18:34

« Une maison sans enfant est une tombe. » est un proverbe sanskrit.
    Qui était l’enfant qui est protégé ? Qui était l’enfant qui protège ? Qui était l’enfant tout simplement ? Y avait-il seulement un maître des lieux ici ? Qui était le monstre magicien au final ? C’étaient un peu près toutes les questions qui parcouraient l’esprit du dieu de la mort lorsque ses pieds nus se posaient sur ce sable si étrange qui composait la majorité de son monde intérieur. Un air sévère au visage, il donnait l’impression d’une statue sans état d’âme alors que cette créature reptilienne faite de métal et de marbre faisait un semblant de sourire en voyant qu’il était enfin de retour chez eux. L’accueil chaleureux était inutile, ils s’avaient pourquoi ils s’étaient donnés rendez-vous ce jour-là.

      « - Utilise le Shikai si tu le désires, le résultat sera le même… »


    Un sourire un peu plus large sur le visage du monstre qui jetait son bras vers l’arrière comme pour prendre de l’élan avec ce bras armé. Un coup dans le vide dont le mot puissance ne suffisait plus, le sable des lieux prenant de l’altitude sous la forme d’une colonne. Le premier geste de Jinkan était de glisser sur le côté pour éviter un objet volant non identifié qui le frôlait assez pour que les vibrations du curieux métal puissent le désorienter. Ce n’était pas le seul, les ruines qui les entouraient exploser par endroit avant que ce qu’il avait demandé n’apparaisse finalement, le sable retournant au sol jusqu’à en être écrasé. Ce reiastu, celui dont il avait le souvenir lors de leur première confrontation.

      « - C’est bien, viens. »




    Toujours silencieux, le monstre se rapprochait alors que son arme avait repris son apparence de base, encore fumante de l’énergie qu’elle avait dégagé alors que Jinkan était en sang, les genoux et les mains au sol alors qu’il tenait toujours son arme à lui. C’était très spécial de voire deux fois son propre Zanpakutô, une fois dans ses propres mains et une seconde fois dans les mains d’une créature qui n’en avait au final pas besoin, à moins de l’activer. Malgré les coups et la différence de force qui était encore flagrante, l’archiviste se redressait en tenant son bras armé, soufflant un bon coup avant de porter un coup latéral qui faisait voler les éléments qui les entouraient dans la direction du geste, preuve de la force. Au fond, est-ce qu’il serait capable de tel prodige en dehors d’ici ? Surement pas, les lois de la physique étant différentes dans cette arène, il était normal que cela diffère légèrement de la réalité, une magie qu’il fallait encore que Jinkan comprenne.

    La réalité était différente qu’ici, le Zanpakutô admirait l’arme de son partenaire pour se le confirmer. Que ça soit dans le monde des humains, à la Soul Society ou même au Hueco Mundo, Jinkan n’aurait jamais sorti sa lame aussi facilement. C’était surement parce qu’il savait que celui qu’il voulait protéger ne résidait plus dans sa lame mais était bel et bien devenant lui.

      « - Quelle force monstrueuse, Jikan. Tu te rappelles la fois où je t’ai demandé si tu allais continuer à me craindre ? Je suis de plus en plus en train de me demander… Si tu n’es pas celui à craindre. »


    Comment pouvait-il dire ça alors qu’il n’avait presque aucune trace de coup ? S’éloignant d’un bond du dieu de la mort, il était amusé de voire cette frustration sur le visage de Jinkan qui semblait noyer son incompréhension. C’était parfaitement ce qu’il voulait voire.

    Lors du combat contre l’Envahisseuse dans le monde des humains, il avait été capable l’espace d’un court instant développer une puissance au-delà de ce que les dieux avaient prévus pour lui, il avait réveillé une puissance propre qui se rapprochait du premier état de libération d’un Zanpakûto. Oui, pendant quelques secondes, Jinkan avait réussi à s’élever au niveau d’un Shikai, il avait totalement dominé son arme sans le vouloir et il avait évolué de la sorte. Ici encore, il renouvelait l’expérience en laissant son reiastu s’échapper, enflammant les lieux avec férocité tout comme le Zanpakutô l’avait fait peu de temps avant.

      « - Tu n’as vraiment pas changer malgré les siècles, pas vrai, Jikan ? »


    La goutte d’eau qui fait déborder le vase.

    Jinkan redevenait l’enfant qu’il était avant de rencontrer son maître. Compressant l’air sous ses pieds, il se propulsait avec violence contre son adversaire en tentant de le balayer d’un coup de haut en bas, ne soulevant que le sable qui les entourait alors que sa lame de bois était stoppée presque nette contre sa jumelle que le monstre tenait.

    Frustration, encore.

    Tout comme les Capitaines devaient contrôler leur puissance pour ne pas se retrouver avec des armes énormes, Jinkan semblait perdre le contrôle de ses forces alors qu’il s’enflammait presque, son propre reiastu commençant à consumer le haut de ses vêtements pendant que la flamme qu’il créait autour de lui s’intensifier, forçant l’âme de son Zanpakutô en face de lui à fléchir un peu plus les genoux. Il allait y parvenir, lui porter un coup direct et puissant, mais ils avaient tout deux remarquer ce problème dans le maniement des armes du garçon, ses coups étaient soit rapides et n’étaient pas assez puissants pour amocher la créature ou bien il parvenait à charger ses frappes au prix d’un ralentissement.

    Le Zanpakutô plissait légèrement les yeux en se sentant comme attirer par le sol. Si son adversaire était toujours debout, c’était juste parce que les forces ici présentes dans ce monde était devenues son allié ou plutôt qu’il avait arrêté de refuser leurs aides. En redevenant un enfant frustré, il avait réapprit la magie qu’il avait oublié avec l’âge. Confiner quelqu’un comme lui dans les archives et une réalité palpable, c’était une bonne idée mais ça ne semblait pas être suffisant. « -Il n’évolue pas, il redevient comme avant mais est-ce que ça veut vraiment dire qu’il devient plus faible ? » Encore une explosion de reiastu et l’âme du Zanpakutô était éjectée au loin en soufflant de surprise et de douleur, une légère brulure parcourant son corps alors que le marbre de sa peau s’en retrouvait fissurer.

    Il y avait ce côté authentique que Jinkan avait récupéré en s’énervant, il était redevenu lui-même ou plutôt, il arrêtait de se cacher. Mais le prix à payer était d’oublier toutes ses techniques, de foncer sans réfléchir, de perdre le contrôle de ses forces. Le but de son partenaire était de parvenir à le faire conjuguer les deux et connaissant assez bien le bonhomme, ça ne devrait pas être trop dur. Il fallait juste parvenir à le pousser à ses limites afin de le forcer à le faire évoluer dans la bonne direction cette fois et le monstre reptilien y parvenait assez bien, flanquant des gifles à son associé ou le bloquant dans un coin pour l’enchainer. C’était de la maltraitance ? Et alors ? Il fallait le maintenir dans cet état semblable au Shikai pour qu’au final, cela lui semble naturel.

      « - Trop lent… »


    Un coup de coude dans la tempe et le gamin était éjecté contre des dunes de sable, soupirant de douleur en se redressant, son corps un peu près dans le même état que celui de son âme associée, même des fissures se retrouvaient sur sa peau avant que du sable ne vienne colmater la fuite. C’était bien, il se rapprochait de son partenaire et semblait reprendre ses esprits, analysant sa situation même si ça le vieillissait légèrement. Une force moins brute, un peu plus calme, mieux gérer. Jinkan prenait son shinai à deux mains, l’abattant d’un geste sec devant lui, sans aucune souplesse, et le sable s’écartait sur sa route à la manière d’un prophète séparant la mer en deux, forçant l’ennemi à reculer légèrement de surprise avant de subir une nouvelle charge. Un coup à l’intérieur de la garde pour faire perdre l’équilibre, une explosion de reiastu pour maintenir cet état un peu plus longtemps et finalement, un coup chargé de puissance, c’était un bon enchainement qui portait ses fruits alors que le reptile mécanique se retrouvait collé au sol avec même la tendance à s’enfoncer dedans par étape, le cratère qui lui servait de lit grandissant par coup trois fois. Le coup avait été lent mais bien donné, tout à fait charmant.

      « - Ouais… Désolé, je sais. »


    Jinkan laissait tomber son arme sur le côté, se laissant glisser à l’intérieur du trou récemment formé et il attrapait son partenaire par le gorge, le soulevant comme il le pouvait mais même en le mettant en hauteur, ses pieds trainés au sol, il était décidément plus grand que lui. Il le lâchait et le réceptionnait d’un coup de poing solidement placé sur le diaphragme, l’envoyant sur le côté en enchainant directement avec une droite dans la joue et l’arrêtant dans son vol avec un coup de pied situé dans le coup, de quoi le maintenir debout même s’il était balloté.

    Après ça, c’était au tour du dieu de la mort à encaisser. Il croisait les bras en position défensif en voyant que son adversaire reprenait du poil de la bête mais celui-ci disparaissait tout simplement, le seul indice sur sa localisation étant la douleur dans le dos lorsque le jeune homme s’envolait en se retenant d’hurler de surprise avant de voire à nouveau la queue dorsale de l’âme de son Zanpakutô dans son champ de vision. Un coup sévère d’engrenage dans le nez pour le renvoyer dans le cratère qui s’agrandissait une quatrième fois.

    Sa vue était brouillée et il se redressait, se tenant le visage sans rien apercevoir, se faisant enchainé à son tour pour s’étaler simplement au sol sans rien dire. Il voyait juste une forme floue, cela devait être un poing, qui se rapprochait de lui lentement et son œil ouvert s’illuminait d’une couleur dorée.

      « - I can see you now (Je peux te voire maintenant.) »


    Un coup chargé et rapide. Non, ce n’était pas ça, c’était juste qu’il l’avait chargé aussi vite mais sur un autre plan. C’était un peu ça l’essence du pouvoir qui circulait dans ce monde et même si l’âme de son Zanpakutô devait le comprendre aussi, il ne parvenait pas à se réajuster à temps. En quelque sorte, il était à nouveau dominé par son partenaire qui semblait séparer encore ce monde en deux d’un coup de sabre, faisant disparaître son adversaire derrière les ruines un peu plus loin mais qu’un court instant, ce dernier chargeant le dieu de la mort avec férocité peu de temps après.



    Au fond, qui est le maître des lieux ? Il semblerait que ça soit Jinkan maintenant.

    Au fond, qui est le monstre magicien ? Il semblerait que ça soit Jinkan dès à présent.

    Au fond, qui est l’enfant ? Encore une question à méditer…
Revenir en haut Aller en bas
 
« Une maison sans enfant est une tombe. » [Training October]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'émeraude s'affine...[training Septembre / octobre (donc 2 training 1rp)]
» °Gribouillage d'Enfant°
» la vie de l'enfant des ténèbres
» L'enfant de la glace est arrivé [fini]
» Mariko, l'enfant de la raison [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Rpg  :: Soul Society :: Le Seireitei :: Quartier de la 8e Division de Protection-
Sauter vers: