Bleach Rpg
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Codes promo Cdiscount : -25€ dès 299€ ...
Voir le deal

 

 De retour...

Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
Kurosaki Ichigo
[Staff™]Héros / National Kid du RP
[Staff™]Héros / National Kid du RP
Kurosaki Ichigo


Masculin Nombre de messages : 1652
Âge : 37
Double compte : Daï,humain ultime
Date d'inscription : 20/12/2008
Fiche Technique : Shinigami Daïko wa kono ore da!!!

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Zangetsu
Niveau: Shinigami Daïko / LVL 21
Reiatsu:
De retour... Left_bar_bleue16000/16000De retour... Empty_bar_bleue  (16000/16000)

De retour... Empty
MessageSujet: De retour...   De retour... EmptyVen 21 Jan - 15:04

La lutte fut terriblement éprouvante pour la plupart des Shinigami et la victoire sur cette plante carnivore n'en était que plus que bienvenue.Seulement elle avait un goût amer pour ceux que Ichigo et ses compagnons de route venaient de sauver : l'un d'entre eux avait disparu avec le monstre quant à l'autre,il avait succombé durant la bataille avant qu'ils n'interviennent.Les pertes humaines étaient terribles...Les survivants s'étaient soignés grâce à la plante que le groupe de Kaien recherchait,une plante aux vertus guérisseuses impressionnantes vu la vitesse à laquelle les blessures sérieuses sur le corps de Ryu s'éclipsaient.Ryu d'ailleurs semblait être sorti grandi de cette âpre lutte,tout comme lui il y avait quelques temps déjà...
Une fois tout le monde remis sur pied,le groupe royal s'apprêtait à retourner à la Cour lorsque le Vizard prodige eut alors une requête plutôt inattendue : retrouver les autres Vizard venus eux aussi à la Dimension Royale.Ainsi Shinji et les autres se trouvaient là quelque part dans la même contrée qu'eux.Tournant la tête vers ses pairs,Ichi interrogea du regard Kei et Toshiro : qu'en pensaient-ils?Leur mission principale était effectuée et l'aide des Vizard ne serait pas de refus.Au fur et à mesure qu'ils parlaient ou réfléchissaient,le village était en vue.Accélérant un peu le pas,le rouquin remonta la procession et se mit à la hauteur du Vice-Capitaine de la 13ème Division,la plante magique en mains


Tiens,je pense que ca sera plus approprié que ce soit toi qui leur donne.

Spoiler:
 

_________________
De retour... Ichi
Shinigami Daïko,Kurosaki Ichigo.Ore no tsuyosa wo nameru na yo...
Spoiler:
 

De retour... Kurosa11
[DB Multiverse]
Revenir en haut Aller en bas
Habitant
Peuple
Peuple



Masculin Nombre de messages : 51
Âge : 1021
Date d'inscription : 08/10/2008

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Aucun Pouvoir
Niveau: Âme
Reiatsu:
De retour... Left_bar_bleue500/500De retour... Empty_bar_bleue  (500/500)

De retour... Empty
MessageSujet: Re: De retour...   De retour... EmptySam 22 Jan - 12:36

Enfin, les voilà ! Depuis le village de Valésia, et de ses petites cabanes dans les arbres, les individus étaient visibles. Si pour vous, ce périple aura duré une éternité, et qu'il en aura été de même pour cette tribu inquiète et dans l'attente, en réalité, ça n'a pas été si long que ça. Les membres de la tribus se lèvent, se rassemblent, vous attendent, déjà soulagés.

" Vous voilà enfin ! Nous vous avons tant attendu ! Vous avez réussi à revenir du Temple Percé ! Mais, qui sont ces gens ? Ils sont avec vous, n'est-ce pas ? Oh, c'est magnifique, vous avez le cadeau divin ! "

Ils se mirent tous à genoux, la tête dans les épaules, en signe de remerciement ultime pour la bravoure et le courage dont le groupe avait fait preuve. Il était maintenant temps de soigner le petit Tapu, dont le corps était posé sur un lit de feuilles vertes, à mi-hauteur sur une table de pierre grise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




De retour... Empty
MessageSujet: Re: De retour...   De retour... EmptyLun 24 Jan - 2:09

Voilà, c'en était une fois pour toute fini de mangravore. Une fois sur le chemin du village, Hitsugaya remarqua que Hinamori restait en retrait, derrière le groupe. Le jeune capitaine s'arrêta, et attendit qu'elle soit à sa hauteur. Il resta planté devant elle. Il le savait, elle était très affecté par la mort de Shuzo, alors que lui ne l'avait que très rarement rencontré. Il devait trouver quelque chose pour la consoler.

-Hinamori...

Hitsugaya soupira. Finalement, il n'y avait rien a dire. Il passa son bras autour des épaules d'Hinamori et la serra contre lui. Alors, il reprit la marche à ses côtés, respectent son rythme. Il savait se que c'était de perdre un ami, bien à ses dépend, d'ailleurs. Il se souvint alors de la peine qu'il avait éprouvé à la mort de Kusaka. Même après les quelques années qui s'étaient épuisées et le deuil qui avait fini par passer, ça lui faisait toujours de la peine d'y repenser. Ses rêverie furent mise à terme par l'apparition d'un portail doré. Sur la défensive, Hitsugaya serra un peu plus fort Hinamori.

Alors, un groupe important de garde royal en sortirent. Ils étaient huit. L'un deux s'approcha. Netamu fit un pas vers l'avant, et tout deux entreprirent une discussion. Finalement, il fut décider que les gardes qui accompagnaient les shinigamis ainsi que les deux bouffons Tic et Tac devaient retourné à la cour du Roi.

Ryu fit alors une demande.

-Garde Yagoretsu, puis-je vous demander un dernier service avant que nous nous séparions? Seriez-vous m'amener au plus près qu'il vous est possible de Yagoretsu Tagoraï et des Pirates?

Il se tourna vers les shinigamis, et ajouta:

-Bien sur, j'aimerais que ceux qui le souhaite parmi mes amis Shinigamis puissent m'accompagner après que Tapu eu été soigné.

Allez rejoindre les vizards? Hitsugaya prit le temps d'y réfléchir. Il faut dire que shinigamis et vizard n'étaient pas réellement des alliés, sauf dans des cas critique. Leur présence risquait de mettre un froid dans le groupe de Vizard. Kurosaki se interrogea alors Keikoku et Hitsugaya, celui-ci s'étant approché. Le rouquin semblait d'accord. Il allait peut-être y avoir une séparation dans le groupe.

Au village, Ichigo remit la plante à Kaien. Pendant se temps, Hitsugaya alla un peu à l'écart avec Keikoku, et ils décidèrent de leur prochaine destination. Ils se mirent d'accord, et retournèrent avec le groupe discuter avec la garde royale.

-Personnellement, je ne crois pas que nous serions bien accueillit par les vizards. Pourriez-vous nous amener avec vous au palais du Roi? Aizen finira bien par s'y rendre. Au lieu de le poursuivre, nous devrions allez l'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




De retour... Empty
MessageSujet: Re: De retour...   De retour... EmptyMar 25 Jan - 21:32


Les pas d’Hinamori épousaient le sol gelé de la Jungle Antique, incapables d’y laisser une marque. Ses jambes étaient lourdes, ses mains tapaient contre le bord de ses cuisses, les heurtant à chaque geste, ses cheveux pendaient devant ses yeux, gênant sa vision. Pourtant, elle continuait d’avancer, stoïque.
Elle ne s’assît pas, ne laissa pas ses muscles récupérer. Elle ne contracta pas ses bras et ses points pour que ses mains lourdes cessent de blesser sa chair. Elle ne leva pas le moindre doigt pour pousser ses mèches hors de ses yeux.
Elle resta là, debout, avançant vers l’inconnu, les yeux plongés dans le bleu infini du ciel. Le ciel mais pas Dieu. Shuzo n’était pas là haut assit à côté de l’être suprême. Shuzo n’était nulle part.
Ce n’était pas lui qu’elle cherchait dans les nuages, c’était elle qu’elle cherchait à fuir. Une fuite magnifique et infinie vers ce soleil. S’échapper tout là haut et quitter la terre dure, voilà ce qu’elle cherchait.
Qui sait, elle aurait pu s’envoler ?



Comme bon nombre de gens, elle s’était demandée un jour, ce que la perte d’un être cher lui ferait. Elle avait imaginée le pire, pourtant ce pire là était doux comparé à ce jour. Oui, elle avait toujours cru qu’à ce moment là, à cette annonce terrible, elle se remettrait à crier comme elle l’avait fait pour Aizen, que ses larmes brouilleraient sa vue, que ses jambes trembleraient, qu’elle tomberait à terre démunie, ou qu’elle courrait aussi vite qu’elle le pouvait pour oublier la douleur. C’est fou comme elle s’était trompée.
Notre esprit n’est peut être tout simplement pas capable de la prévoir, la douleur.

Elle s’était laissé surprendre par cette souffrance et rien de ce qu’elle avait imaginé n’était vrai. Elle se tenait debout, pas très bien, mais au moins elle ne tremblait pas. Ses yeux étaient secs et sa gorge n’était pas serrée. Elle ne courait pas non plus, elle marchait lentement vers cet inconnu si doux…


Elle sentit à peine l’agitation du groupe à quelque pas d’elle. Elle vît soudainement quelques silhouettes la rejoindre et se placer devant elle. Sans s’en rendre compte, elle était partie dans la direction du village de Tapu. Et à présent, l’inconnu avait disparu, son chemin avait un but. Presque malgré elle, elle se laissa emporter par le mouvement de ce groupe, marchant maladroitement dans leur pas…

Quelque chose la ramena sur terre, ou plutôt, quelqu’un. En percevant sa présence à côté d’elle, elle du se forcer à quitter le ciel pour le voir. La différence de luminosité la heurta et elle mit du temps avant de reconnaître le capitaine de la 2nde division. Ils échangèrent un long regard qu’Hinamori ne pu soutenir un instant de plus. Ces yeux là, elle ne pouvait les voir, ils reflétaient son image, une image déchirée.
Alors elle regarda devant elle, luttant pour ne pas repartir dans les nuages, luttant pour préserver ce respect qu’elle avait toujours eut.

« Vous aviez l’air très proche de Gyakusatsu… »

Le cerveau d’Hinamori se laissa envahir par de multiples questions, par de nombreuses réponses silencieuses...

« Je comprends ce que vous ressentez… »

Comment pouvait-il comprendre ? Comment quelqu’un pouvait comprendre alors qu’elle-même n’avait pas saisit cet énorme froid qui venait de l’envahir ?

« Je pensais porter l’estocade contre Aizen cote à cote avec lui… »

Etrangement, elle, elle n’y avait jamais pensé. D’ailleurs, elle n’avait jamais vraiment imaginé Aizen et Shuzo au même endroit. Cette image lui donna une drôle de sensation.
Mais très vite, une autre image qu’elle avait gardée précieusement dans sa tête revînt la bercer. C’était une idée folle. Shuzo, elle et tout le reste du groupe rentrant sain et sauf à la Soul Society, avec ce sourire si particulier qui mêle joie et fatigue…

« Mais… Mon ancien vice-capitaine a eu la mort qu’il désirait… il est mort au combat, un sourire aux lèvres, heureux de nous permettre, à nous ses alliés, de continuer la route… A vous de vous rendre digne de ce qu’il a fait. »

Quelque chose heurta sa blessure. Il n’y eut pas ce bruit de verre brisé, car le verre avait déjà été complètement consumé. Comment avait-il fait ? Comment avait-il réussit à heurter quelque chose de déjà mort ?
Face à cet acte surprenant, Hinamori cessa d’être elle-même, douce et amicale. Les mots sortirent de sa bouche, secs et incontrôlables :

« Aucune mort n’est digne, Toya Taicho. La seule chose qu’elles savent être, c’est d’être fatale.»


Elle n’avait pas pu contrôler ses paroles, pas plus même que les sentiments qui s’entrechoquaient en elle. Et, il fallait l’avouer elle ne regrettait pas d’avoir été froide. Elle en avait besoin.
Elle savait parfaitement que les paroles du capitaine étaient sages et qu’il avait raison. Elle savait aussi qu’il voulait l’aider, partager sa peine avec elle et l’en sortir. Il voulait lui faire accepter la mort de Shuzo pour qu’elle puisse s’en libérer. Mais elle, elle ne pouvait pas.
C’était trop tôt. Shuzo ne pouvait pas être mort comme ça, en un seul instant, en une seule seconde, telle une minuscule poussière qui s’envole.
Shuzo n’était pas mort.
Il vivait encore.
Il vibrait fortement dans l’idéal coloré de cette petite shinigami…


Une seconde personne ralentit alors pour atteindre son niveau. Hitsugaya. Elle l’entendit prononcer son prénom très bas, comme en amorce, mais rien ne suivît. Elle voulu lui sourire pour rassurer ses yeux compatissant mais son courage l’abandonna.
Alors, elle sentît la chaleur de son bras l’entourer, simplement. Elle aurait voulu plonger sa tête dans son épaule et pleurer pendant des heures jusqu’à inonder toute cette terre d’un océan de peine. Elle aurait voulu crier à Toya ses remords, ce truc qui l’animait, plutôt que de sortir des phrases pathétiques sur la vie et la mort. Elle aurait voulu être elle-même, vulnérable et consolable.
Mais les larmes ne venaient pas, les paroles restaient coincées dans sa gorge, ses cris mourraient avant de venir. Quelque chose sous sa poitrine (Si elle en a une même si elle est toute petite !) était à la source d’un grand océan froid qui paralysait tout ses appels à l’aide…


Un portail apparu et scintilla devant elle. Elle vit le groupe s’arrêter brutalement, les sourcils se froncer et sentît le bras d’Histugaya se resserrer.
Des hommes apparurent et provoquèrent des dialogues dans tout le groupe. Ils parlaient de pirates, de plante, de Tapu et de bien d’autres choses. Le vizard qui accompagnait les shinigamis dit quelques mots qui répandirent, au sein du groupe, une série d’autres questions. Chacun sembla entamer une réflexion intérieure. Hitsugaya lâcha Hinamori un instant pour se diriger vers Toya. Ils n’étaient pas loin d’elle mais elle ne chercha pas à les écouter. Elle avait à peine entendu la question de celui qu’ils appelaient Ryu.
La seule chose qu’elle avait sentît c’était le bras d’Histugaya s’en aller et ses yeux lever au ciel.


Enfin, ils arrivèrent au village. L’émoi des habitants était sans nom. Ils semblaient fatigués mais une énergie se rependît dans toute la population. Ils se mirent à s’agiter autour du groupe d’étrangers, à les félicités et à se précipiter sur la plante guérisseuse…
La plante tueuse…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Keikoku Toya (inactif)
Shinigami de la 2nd division
Shinigami de la 2nd division
Keikoku Toya (inactif)


Masculin Nombre de messages : 333
Âge : 26
Date d'inscription : 19/07/2008
Fiche Technique : lien

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Chimamire No Washi
Niveau: Combattant Surpuissant / LVL 13
Reiatsu:
De retour... Left_bar_bleue7100/7100De retour... Empty_bar_bleue  (7100/7100)

De retour... Empty
MessageSujet: Re: De retour...   De retour... EmptyJeu 27 Jan - 20:41

Le groupe, encadré des soldats de l’armée royale, continuait d’avancer dans la forêt. Et plus ils s’enfonçaient, plus Keikoku repensait à la réponse de la vice-capitaine de la cinquième division. Elle s’était révélée bien plus touchée que ce qu’il avait pensé. Le capitaine avait raisonné de manière trop professionnelle, pas assez humaine, pour s’attirer la sympathie de Hinamori. Allait-il changer du tout au tout pour mieux l’aider ?
Non.
L’une se laissait dicter sa conduite par les sentiments, l’autre par la raison. Il voyait venir le même problème que celui qu’il avait eu avec Ryu. Un manque de compréhension allait s’installer. Mais il était hors de question de la laisser avoir le dernier mot. Il lui lança, avec un sourire navré :


-La mort est toujours fatale… Je vois que vous méritez votre rang de vice-capitaine, vos capacités intellectuelles sont remarquables.
Actuellement, vous êtes en état de choc, vos sentiments ont pris le dessus. Ce n’est pas un mal d’avoir des sentiments. Mais débrouillez-vous pour qu’ils ne vous empêchent pas d’agir avec discernement. Nous en subirions tous les conséquences. Shuzo est mort, et je persiste à croire que c’est la mort qu’il désirait. Vous pourrez déprimer autant que vous voudrez, ça ne le ramènera pas à la vie. Si vous étiez proches, votre réaction est justifiée, mais que votre désespoir vous serve de moteur pour avancer, et pas de chaines pour vous ralentir.


Ils arrivèrent, à ces mots, au village. Tous les attendaient, autour d’un enfant apparemment malade. Keikoku les salua cérémonieusement et observa kaien s’approcher de l’enfant et le soigner à l’aide de la plante. L’enfant sembla immédiatement en pleine forme, ce qui surprit à nouveau Keikoku. Dans le même temps, Ryu demanda à rejoindre Tagoraï, le chef des hybrides. Contrairement à Ichigo, Ryu était un vizard de pure souche, il semblait normal qu’il désire se rallier à eux. Il invita également ses collègues à le suivre.

Rejoindre les Vizards… Pour Keikoku, cette éventualité n’en était pas une : Aizen avait atteint à l’honneur du Gotei 13, c’était aux armées de la cour de le tuer. Les Vizards n’avaient rien à faire dans cette histoire. Il reconnaissait volontiers la puissance de Kurosaki et Hayabusa, mais c’étaient deux individus isolés et bien intégrés parmi les Shinigami.
Il serait intolérable que l’histoire retienne les Vizards comme les sauveurs de la menace Arrancar. Et il serait encore plus intolérable que des capitaines tels que Hitsugaya, Kenpachi ou lui-même les aident. Bien que le capitaine de la dixième division soit, lui, plus gêné par l’accueil peu chaleureux qui leur aurait été réservé, Keikoku ne se souciait pas de ce point : la défiance aurait été réciproque.
Ils avaient découverts beaucoup de choses sur la dimension. Ils avaient lié contact avec la population,. Ils avaient des alliés parmi l’armée royale. Mais ils ne savaient toujours rien sur Aizen.
Les capitaines reculèrent et s’entretenirent de la direction à prendre. C’était Toshiro qui avait raison. La prochaine étape, si les gardes étaient d’accord, serait le Palais royal… en tout cas pour les Shinigami. Que ferait Ichigo ? Il était temps pour lui de choisir vers qui irait sa loyauté et quelle serait ses priorités…


- Les représentants du Goteï 13 vous suivront effectivement au palais, à moins que vous n’y soyez opposés. Nous pourrons nous préparer pour la lutte face à Aizen en toute sécurité et vous aider si vous en avez besoin. Et sin nous en avons la possibilité, nous pourrions même nous servir de vos réseaux de communication pour rendre rapport à la Soul Society… J’imagine que vous avez un quelconque moyen de transmission pour donner vos ordres à la chambre des 46.
Ryu, fais comme tu veux… mais je pense que tu serait plus à ta place au palais. Tu es puissant, tu dois être là à l’arrivée d’Aizen. Le groupe des Vizard est surement plus grand que celui-ci, tu es plus important ici. A toi de voir.


Il s’adressa ensuite à l’ensemble des indigènes :
-Désirez-vous que nous vous rendions un autre service avant notre départ ?

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Shiba Kaien
Vice-Capitaine de la 13ème Division / Water Master
Vice-Capitaine de la 13ème Division / Water Master
Shiba Kaien


Masculin Nombre de messages : 210
Âge : 37
Double compte : Kurosaki Ichigo,personnage principal du manga Wink
Date d'inscription : 23/11/2008
Fiche Technique : Danse Eau,danse!

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Nejibana
Niveau: Combattant Surpuissant / LVL 15+2 (Bankai) (Lvl uped)
Reiatsu:
De retour... Left_bar_bleue10300/11000De retour... Empty_bar_bleue  (10300/11000)

De retour... Empty
MessageSujet: Re: De retour...   De retour... EmptyDim 30 Jan - 16:34

Le groupe venait de revenir au village de Valésia,les Capitaines en tête et Kaien en queue de peloton.Il n'avait pas prononcé une seule parole depuis la fin de cet interminable lutte dans cette jungle maudite.Oui maudite vu ce qu'il s'y était déroulé...Certes le groupe de Shinigami avait triomphé mais à quel prix...Il avait regardé Hinamori errer hébétée dans la foret,le Capitaine Hitsugaya et le Capitaine Toya tentant de la réconforter mais n'avait rien rajouter de plus : après tout que pouvait-il faire?
Les villageois les accueillirent en liesse,satisfaits de voir revenir leurs sauveurs,qui plus est avec la fameuse plante.Alors qu'ils entrèrent les uns à la suite des autres,le vice-Capitaine s'aperçut que le rouquin l'attendait à l'entrée du village et ce dernier lui mit amicalement la main sur l'épaule avant de lui donner ladite plante,prétextant que c'était à lui d'aller soigner le jeune Tapu.Tapu...Il l'avait presque oublié avec toute cette agitation au temple percé.


Ouais...Merci boya.

Il prit la plante miracle et se dirigea vers l'enfant indigène souffrant,apposant les feuilles vertes sur lui.L'effet fut fulgurant et Tapu se retrouva aussitôt en pleine forme physique,son reiatsu se rétablira surement plus tard comme pour eux il y a peu.Les villageois laissèrent alors parler leur enthousiasme,entourant les Shinigami en dansant mais Kaien n'avait pas le cœur à faire la fête.

Toya Taicho,P'tit Génie Taicho,peu importe ce que vous décidez de faire,notre mission qui était de couvrir vos arrières étant caduc,je vous suivrais et resterais avec vous.Mais j'aimerais rester seul un petit moment avant le départ svp...

Sans attendre de réponse de la part de ses supérieurs hiérarchiques,il s'éloigna de la hutte,loin de l'ambiance bon enfant qui y régnait pour rester en retrait,levant la tête vers la lune à moitié engloutie par la végétation,les mains se fermèrent pour former des poings serrés.


Si seulement j'avais été plus fort...Si seulement ma puissance avait été plus importante...

Des images de la morte brutale de Hareru puis de la disparition de Shuzo circulaient en boucle dans son esprit,tout comme ses dernières paroles.

Cela aurait vraiment été un plaisir de te connaître, Shiba, mais … J'en ai vraiment pas envie,tu comprends avoir des faiblards parmi mes contacts,c'est pas vraiment mon but.

Etait-ce le véritable Shuzo à ce moment-la?Celui dont il se méfiait depuis le début du voyage?N'empêche que c'était quand même un compagnon de voyage,un frère d'armes...Et il avait disparu à cause de son manque de force!Continuant à serrer ses poings jusqu'au sang,l'homme à la chevelure jais laissa son ressentiment et sa colère prendre le dessus tandis que son reiatsu s'éleva,laissé libre sous le coup de l'émotion.

On protègera la population,on supprimera la menace d'Aizen et sbires...Mais comment est-ce que je pourrais faire ça alors que je ne suis même pas foutu de protéger mes alliés?Je...Je...JE SUIS FAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIBLE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHH!!!!!

La tête entre les mains,il laissa son désespoir s'échapper en même temps que ces paroles...
Revenir en haut Aller en bas
Le Médiateur
Le Médiateur
Le Médiateur
Le Médiateur


Masculin Nombre de messages : 137
Âge : 1021
Date d'inscription : 08/09/2008

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir:
Niveau:
Reiatsu:
De retour... Left_bar_bleue1000/1000De retour... Empty_bar_bleue  (1000/1000)

De retour... Empty
MessageSujet: Re: De retour...   De retour... EmptyLun 31 Jan - 15:12

Les indigènes vous vénèrent désormais. Vous êtes leurs sauveurs, vous avez sauvé le petit Tapu. Celui-ci vous fait comprendre à sa manière qu'il vous remercie. N'oubliez pas, il est muet. La tribu vous assure qu'ils vous rendront la pareille un jour. Ils vous laissent vous reposer, et entament une fête en votre honneur. Vous, vous avez déjà la tête ailleurs. Vous souhaitez rejoindre le Palais. Les Gardes acceptent de vous y conduire. Vous pénétrez le portail avec eux, après un au revoir à la tribu de Valésia, qui vous remercie chaleureusement.

Votre voyage commence, tous ceux qui vont au Palais doivent poster une fois dans les Points de Chutes avant d'arriver à destination. Creez le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





De retour... Empty
MessageSujet: Re: De retour...   De retour... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
De retour...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Retour des bidasses en folie [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Le Retour des Charlots [DVDRiP]
» [RP Hentaï -18] [•] Le retour des Ramens.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Rpg  :: Dimension Royale :: La Jungle Antique :: Valésia, le village aux cabanes-
Sauter vers: