Bleach Rpg
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerDernières imagesConnexion
Le Deal du moment :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 ...
Voir le deal
12 €

 

 J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) Empty
MessageSujet: J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi)   J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) EmptyJeu 8 Sep - 19:44

Je sortais dehors exécuter les tâches qui m'avaient été confiées: nettoyer la cour et nettoyer la cour... Heureusement que le soleil et les oiseaux m'accompagnaient de leur chaleur, ça rendait la scène moins monotone. Je ne languissais qu'une seule chose, la pratique du soir avec les shinigamis titulaires, où je pouvais mettre en évidence mes facultés. Il y avait deux personnes que j'appréciais dans ma division: Hanatarô (7ème siège de la 4ème division et chef de la 14ème équipe de soin avancés) et Ayako (La shinigami qui m'avait ramené à la Station générale des secours). Hanatarô est un travailleur, ça force mon respect.

Tout était calme, comme à son habitude l'eau du bassin stagnait, d'un ennuyant que même les poissons rouges faisaient la tête... Tellement calme que je failli manquer la marche qui descendait sur la cour.
Je repensais à mon combat contre Jenoba, il m'avait quand même ben massacré, si j'avais été meilleur au combat et pu lui tenir tête plus longtemps mais j'ai été arrogant et l'ai payé. La prochaine fois, je devrai me méfier du Reiatsu et de la technique que peux cacher un adversaire...

Je n'avais vraiment pas envi de travailler, je voulais continuer à faire ce que je savais faire et faisais au Rukongaï: Soigner! Mais je savais que l'apprentissage serait long et difficile, si je continue c'est vraiment que j'ai été convaincu par les histoires que l'on m'a raconté sur les squads qui partent en mission sur le terrain.
J'ai donc posé mon balai et partis faire un tour. Je fis le tour des casernes et pris la direction de l'entrée d'urgence pour m'échapper discrètement (tel un filou)...

- Pousses-toi!!! Dit un membre de l'équipe n°5

Je m'effaçais laissant place aux blessés, visiblement deux shinigamis s'étaient affrontés. En les regardant passer, mes yeux s'étonnaient de reconnaître Jenoba Teruki.. accompagné d'une autre shinigami que j'avais jamais vu.
Deux membres de l'équipe avaient cessé d'accompagner leurs acolytes, en effet j'avais appris qu'une fois les blessés amené à la Station, il faut restreindre le nombre de shinigami afin de laisser libre place à la circulation; je m'approchais de l'un d'eux:

- Que leur est-il arrivé?
- Ils ont vaincu un intrus, mais ils ont sérieusement été atteints..


J'étais assez désappointé même si Jenoba m'avait infligé une correction, je lui étais reconnaissant de ne pas m'avoir blessé plus gravement. Je décidais d'essayer de les suivre. Je suivais de quelques couloirs la squad en mettant ma main gauche sur ma hanche, si les infirmières venait à voir que je n'avais pas le 'Backpack Médicale', elles verraient que je suis toujours un shinigami stagiaire et que ma place n'était pas ici...
Le transfert entre l'équipe de soin et les infirmières étant fait, les blessés sont alors dirigés, dans la salle d'intervention d'urgence.

Les portes étaient fermées et je tenais absolument à le voir.
*Aller, j'y vais!*, je décidais de renter coute que coute.
*Quelle chance, personne*, en effet, les infirmières devaient exécuter les préparatifs.
Je m'approchais alors de Jenoba et la fille à côté de lui, et tentait quelque chose d'un peu fou mais je pensais en être capable. Main droite et gauche chacune au dessus d'un corps, je concentrais mon Reiatsu sur elles afin d'analyser les blessures, cependant cela devenait difficile, ils étaient réellement dans un sale état.
J'étais pris de sueurs, je savais que j'allais devoir augmenter considérablement mon Reiatsu pour fluidifier leur circulation.
Le fait d'être blessé dévarie la circulation normale du Reiatsu, ce qui pour effet de fragiliser le système immunitaire et l'auto régénération naturelle. Donc en fluidifiant la circulation, je faciliterais la tâche des infirmières.

J'augmentais donc mon Reiatsu concentré dans mes mains, et sentais avec un sourire fiévreux la circulation accrocher au rythme que j'imposais...
[HRP: Technique équivalente au Keikatsu, logiquement utilisée sur une seule personne à la fois]
Soudain mes yeux se refermaient et je m'évanouis, tombant sous les tables de soins...


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) Empty
MessageSujet: Re: J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi)   J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) EmptySam 10 Sep - 11:10

[ Suzuran, premier contact ]

Impossible de dire combien de temps il s'était écouler depuis le moment Sonohara mit fin à son affrontement avec l'envahisseur, depuis qu'elle lui avait fait sauter la tête s’éclaboussant de ses morceaux de cervelles, une impression de dégout lui était monté de l'estomac, ainsi que des flashs, des souvenirs d'une vie qu'elle avait perdue et qui ne devrait normalement plus exister... Elle pensait que c'était du au fait qu'en tant qu'âme, elle était encore bien jeune, où alors, cela venait d'ailleurs. Elle ne tarderait pas à le savoir.

Quoi qu'il en soit, inconsciente, elle ne savait pas qu'en ce moment elle se trouvait dans un état comateux dans les quartiers de la quatrième division, un membre de la dite division en train d'essayer de la soigner, mais elle n'avait rien... Rien physiquement de plus que le crâne ouvert par un éboulement, le sang sur elle appartenait soit à l'envahisseur soit à lui. Ce gars qui c'était interposé et avait prit un coup de sabre à sa place... Quel geste stupide... En y repensant, la conscience évasive de la jeune fille s'enfonça encore plus dans les ténèbres de son esprit.

Début du rêve


Sonohara tombait du ciel, celui-ci était noir comme la nuit, mais sans lune ni étoile pour l'illuminé. Elle constatait qu'elle ne portait pas son Shihakushou mais une simple robe traditionnelle de printemps à la couleurs violacée, une teinte à la fois chaotique et vénéneuse à ses yeux, elle l'adorait ça. Sa sensation de dégout laissait petit à petit place à de la curiosité malsaine, car avant tout, elle faisait une chute depuis les cieux... Où se trouvait-elle ?

La réponse à cette question lui vint lorsque enfin son pied toucha le sol, aucune douleur, vu la hauteur, même un corps spirituel dense comme le sien aurait subit des dégâts important. Elle en conclu rapidement qu'elle n'était pas à la Soul Sociaty, du moins, pas son esprit. Ses pieds nu était chatouiller par l'herbe, elle se trouvait dans une sorte de forêt, une brise agréable accompagnait la jeune incrédule alors que se dessinait devant elle un bosquet entourer d'arbre avec de l'herbe violette à perte de vue, puis, des fleurs qui se mettait à pousser timidement devant elle. Ça sentait bon, l'endroit tout entier était parfumé de l'odeur naturelle des végétaux.

* Où suis-je, quel est cet endroit ? *

C'est alors que derrière Sonohara, une masse assez imposante apparu de toute sa hauteur, l'ombre de la chose fut suffisante pour recouvrir la scientifique d'un mal être supplémentaire par rapport à l'obscurité de l'endroit dans lequel elle se trouvait. Elle risqua un coup d’œil par dessus son épaule pour finalement se retrouver nez à nez avec un globe oculaire énorme entourer de pétales sombres...

Spoiler:

Elle fit un pas en arrière avant de tomber à la renverse, à sa grande surprise elle fut rattrapée par une sorte de tige tentaculaire assez grosse de taille et d'épaisseur pour la broyer en entier en quelques secondes à peine, mais elle n'en fit rien. Reprenant ses esprits, l'esprit analytique de Sonohara déduit rapidement que la chose qui l'avait rattrapée afin d'éviter une chute appartenait à ce globe... Une fleur géante pourvu d'un œil unique de couleur violet foncé, comme le sien, celui que Sonohara à l'habitude de dissimulé. Son regard était maintenant aussi curieux que celui de la Shinigami.

" Qu'est-tu ? Où suis-je ? "

S'attendait-elle vraiment à une réponse de la part d'une simple fleur cyclope ? Bizarrement, elle était certaine que oui, cet endroit laisser une sensation familière, comme si elle était à sa place, inexplicablement avec des mots, ce premier contact avec ce monde lui laissait l'impression de tout savoir de sa composition, c'était sans doute pour cela qu'elle n'était pas inquiète pendant la chute depuis le ciel ou à l'apparition de la plante géante...


" Bienvenue Sonohara Aihi. Pardonne moi d'avance, je ne me présente pas aujourd'hui. "

" Tu parle... J'en était sur... J'imagine qu'il est inutile de demander comme tu connais mon nom et prénom grimace ni pourquoi tu refuse de te présenter, quoi que tu soit ? "

" Une fois encore, je suis désolée. Aujourd'hui, je préfèrerais que nous ayons une conversation à sens unique, je vais me contenter de questionner et toi de répondre. La prochaine fois je te le promet, les rôles seront inverser. "

Les première chose qui vinrent à l'esprit de notre Shinigami, c'était le fait que la créature semblait s'adresser à elle en utilisant une voix féminine, une voix télépathique pour entrer directement dans son esprit, ainsi, elle pouvait boire chacune de ses paroles sans perdre la moindre note de cette douce mélodie. Ainsi, bercée par les parfums enivrants des alentours et par la voix charmeuse de la fleur, Sonohara accepta ce petit jeu qu'elle trouvait de plus en plus distrayant et intéressant.

Les premières question lui parurent si infantile qu'elle ne demandait qu'une chose, savoir où cela la mènerais. Des interrogations du genre, aime tu cet endroit ? Aime tu la nature ? T'aime tu toi même ? Des question purement existentielles, liées en exclusivité à ce monde étrange et à Sonohara elle même.

" Ne serait-tu pas un esprit qui vie au fond de mon cœur ? "

Tout devint noir. Elle cru que c'était parce qu'elle avait rompu le silence pour poser une question alors que ce n'était pas son tour, et le regrettait amèrement. Quand enfin elle émergea, elle ouvrit les yeux.... Elle était à l’hôpital, mais ne semblait pas être complétement revenue de son voyage.





[ Correction pour plus tard ]

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) Empty
MessageSujet: Re: J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi)   J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) EmptyDim 11 Sep - 11:04

Pendant ce-temps.

Dernière vision que j'avais eu avant mon effondrement au sol, mon Byakurai fusionnant avec la cartouche de la scientifique fonçant tout droit sur l'envahisseur. En ce moment même, je ne savais pas où j'étais allongé soit encore dans la zone de combat ou peut être par chance à la 4e Division, je ne pouvais pas savoir ce qu'était devenu le combat entre elle et ce type, mais j'espérais qu'on avait gagné. Mon corps était froid, j'avais perdu beaucoup de sang à cause de mes blessures, mais la plus grave était la lame que je m'étais pris à la place de la jeune scientifique pendant le combat.

Je ne lui avais même pas demandé son nom à la jeune femme à notre rencontre ou pendant le chemin vers son laboratoire. c'était un excellent moment, cette mission était parfaite pour moi, car l'escorter était le meilleur choix que j'avais fait, un combat rapide vers elle à cause de son défaut dévoilé (son oeil droit), sortir du bâtiment avant qu'il ne tombe en ruine puis pour finir un combat acharné contre cet envahisseur qui m'a presque tué enfin je croyais vu que j'étais inconscient je ne pouvais guère savoir si on était secouru ou pas.
J'allais garder en tête pendant toute ma vie ma première mission de ce type, cette rencontre avec elle et ce combat contre lui. J'avais pu analyser sa façon de combattre et on disait souvent quand on croisait le fer, on pouvait ressentir ce que l'adversaire ressentait au fond de lui et je pouvais dire que l'envahisseur était un ennemi très dangereux, il n'avait presque pas de sentiment, il y en avait une seule et c'était la colère. Une armée de coléreux avec un style de combat qui dépassait les shinigamis du Goteï 13, ça faisait peur, mais heureusement que nous avons de bons shinigamis de notre côté afin de les combattre. D'un coup tout devenait sombre puis je sentais que je tombais dans le vide afin de retomber sur de l'herbe.

Rencontre inattendu, première visite dans mon monde intérieur.

Je commençais à ouvrir les yeux, je voyais un ciel noir sans étoile, mais quelque chose illuminée quand même le paysage, mais je ne savais pas quoi. Il faisait nuit, je me posais quelques questions, Combien de temps étais-je ici ? Pourquoi personne n'était pas encore venu me secourir ?
Je ne ressentais plus de douleur sur mon corps, bizarrement mes blessures avaient disparu par magie. Je commençais à me relever afin de voir où j'étais puis je remarquais que l'endroit avait changé, c'est comme si j'étais transporté dans un autre endroit, mais cela n'avait aucun sens. Je regardais autour de mon moi afin de savoir où j'étais. Un endroit bizarre, une sorte de colline qu'il a en somment un sanctuaire avec lequel il y avait une pleine lune juste derrière, il y avait des escaliers afin de permettre surement aux gens de monter visité ce temple.
Je commençais à monter en haut de la colline afin de trouver quelqu'un et de demander où j'avais bien pu atterrir. Tout en marchant, une brume se levait sur la colline, je n'étais pas rassuré, car j'avais remarqué que la femme n'était pas là c'est peut-être elle qui m'avait apporté ici pour une raison inconnue pour moi. Après quelques minutes de marche, j'arrivais enfin au somment et devant le temple. Il n'y avait personne, le temple avait l'air fermé puis une voix se faisait entendre.

- Bonsoir, Jenoba. J'attendais ce moment, il y a bien longtemps. Malheureusement, tu ne pourras me voir ou entendre mon nom quand le temps sera venu.

Bizarre, j'avais beau regarder autour de moi, je ne voyais personne dans les environs. Alors, je reculais assez pour regarder au niveau toit du sanctuaire, il y avait une ombre, mais j'étais incapable de m'y rendre. Ce type connaissait mon prénom alors que moi, je ne voyais guère qui ça pouvait bien être. Rien qu'en voyant sa silhouette dans la brume, je pouvais dire qu'il avait l'air grand et costaud puis il rajoutait une autre phrase.

- J'ai vu ton combat contre cette femme puis après contre ce gars, je t'ai trouvé assez impressionnant, mais tu es encore loin d'être un puissant Shinigami. Mais ne t'inquiète pas, je ferais en sorte que tu le deviens à notre prochaine rencontre. J'espère que l'a prochaine fois, tu seras capable de trouver mon nom, car je sais que tu te demandes qui je suis et où tu es, mais je vais être gentil, je vais te donner le nom de cet endroit avant de partir et de te laisser au main de la 4e division. Ce monde est le tien, c'est ton monde intérieur, c'est là où tu peux communiquer avec moi.

- Alors tu es ...

Après ce qu'il avait, j'allais lui demander une chose, mais il avait déjà disparu et je sentais une sensation bizarre c'est comme si on tentait de me ramener ou de me soigner.

Retour dans le monde réel.


Je commençais à me réveiller petit à petit, j'entendais des bruits comme des paroles, il y avait des gens en train de parler. J'avais compris la plupart des phrases, un jeune recrue avait utilisé une technique de soin afin de me guérir avec une autre patiente.
Je n'arrivais pas à tourner la tête pour voir si c'était la scientifique la 2e patiente, deux shinigamis de la 4e division usaient d'un Kido de soin pour me soigner afin que je puisse repartir à ma division. Ce type avait raison, j'étais bien à la quatrième et je me faisais soigner. J'attendais la fin de mon traitement avec l'esprit tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) Empty
MessageSujet: Re: J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi)   J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) EmptyMar 13 Sep - 12:15

Après m'être évanoui, les infirmières étaient revenues avec les préparatifs de soins. Elles se dirigeaient vers les tables une fois arrivées au dessus de moi :
- Mais qu'est-ce qu... S'étonna l'une des sage-femmes.
- Que fait-il ici ? Il porte les vêtements d'un shinigami. Prévenez le supérieur !

J'avais tenté de faire de mon mieux, et réussit, seulement le prix à payer était là. Je perdis beaucoup d'énergie, et de plus j'allais certainement être sanctionné après cet acte. Les infirmières me relevaient et me posaient difficilement sur une chaise en attendant que quelqu'un s'occupe de mon cas. L'une d'entre elle m'examinait et ne vit rien de méchant, alors me laissa sur ma chaise avec une couverture sur les genoux. L'autre infirmière était étonnée en examinant les deux corps des shinigamis, leur Reiatsu était stable, seul les blessures restaient à guérir. Elles discutaient entre elles et le rapprochement fut pas long à se faire entre le jeune intrus sur place et la situation des deux shinigamis. Le supérieur rentra : c'était une femme d'une 50 d'années en apparence, brune aux yeux verts. Les deux sage-femmes firent le point sur la situation avec leur chef, en expliquant que j'étais certainement pour quelque chose dans la stabilité des deux jeunes shinigamis, qui ne présentaient donc plus les mêmes symptômes qu'à leur arrivée. Le supérieur contacta les responsables de chaque caserne, après vérification et recensement il apparût que le jeune shinigami assis sur la chaise était le stagiaire Reiki Saeba de la 4ème division.
Après avoir été avertie de mon identité, la responsable tenu absolument à s'occuper de moi personnellement, un mystère de plus, qu'ai-je donc de si spécial...
On me mit sur un brancard, et m'amena dans une pièce toute de blanc vêtue. Après m'avoir posé sur une table de repos, le supérieur se mit à me soigner, sans mal, car je n'avait perdu qu'un peu d'énergie, seulement le fait de l'avoir mal utilisé me fit perdre connaissance. Peu à peu je retrouvais mes esprits, en ouvrant les yeux, je vis cette belle femme, je l'interrogeais:

- Hmm..Qui êtes-vous? Que m'est-il arrivé?
- Reiki Saeba, élève stagiaire de la 4ème division, ce serait plutôt à moi de vous poser des questions, non?
- ... (je ne savais que dire)
- Vous êtes un sacré numéro, le Keikatsu possède une règle: ne guérir qu'une personne à la fois! il est donc logique qu'un simple stagiaire ne puisse transgresser cette règle.
- Le Keika..quoi?


C'était la première fois que j'entendais ce mot, certainement une technique employée par les membres d'équipes spéciales.. Je maîtrisais bien les techniques utilisées sur terre, ici, l'utilisation du Reiatsu est différente, car l'énergie spirituelle se trouve dans nos corps mais compose aussi tout le paysage qui nous entoure, et que nous pouvons utiliser.
Je fus donc tombé d'évanouissement, qu'allait-elle donc faire de moi, déjà elle m'a visiblement soigné. Je reste quand même un sacré numéro...

- Ça ne fait même pas une semaine que vous êtes ici, et déjà votre tableau d'incidence se rempli: un combat avec le Shinigami de la 6ème division Teruki et maintenant infiltration dans la Station centrale au lieu d'exécuter les tâches confiées. (Cette femme était déroutante, elle parlait avec une voix posée, tout en maintenant une atmosphère stricte, elle m'impressionnait) Saeba, vous avez envie de changement n'est-ce pas? Je conçois que balayer la cour n'est pas votre tasse de thé pour quelqu'un qui a passer sa vie comme médecin, cependant chaque shinigami stagiaire se doit de respecter les règles et tâches qui lui ont été dictées.

Je ne pouvais rien dire, et d'ailleurs que dire, à part qu'elle a raison sur toute la ligne..

- Voilà comment vont se passer les choses: Exceptionnellement, 'Je' vais vous enseigner la technique du Keikatsu, en contre partie vous ne devrez à aucun moment vaquer à autre chose que les tâches qui vous seront imposées. Est-ce clair?
- ..Oui madame..mais pourquoi moi..? (pourquoi tant d'égard)
- Comment? Vous refusez?
- Non!! Dis-je avec peur..
- Alors taisez-vous, et aller vous-en.


Avant de partir, je demandais des nouvelles de Jenoba et la jeune fille, la réponse fut brève: ils sont guéris et réveillés.


Spoiler:


Dernière édition par Reiki Saeba le Mer 21 Sep - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) Empty
MessageSujet: Re: J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi)   J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) EmptyJeu 15 Sep - 17:43

Yume ga ? *, c'est tout ? Depuis quand était-elle inconsciente et que lui était-elle arrivée ? Ses souvenirs revenait progressivement, le combat avec l'envahisseur et sa mise a mort... C'était la première fois qu'elle tuait quelqu'un, le choc avait été dur, mais d'après elle, cela passerait rapidement. Son uniforme étant encore plein de sang, elle santait mauvais et cela la rendait malade, vivement qu'elle puisse se changer et se laver.

Elle se redressa et vit un homme à terre, il semblerais que ce dernier ai trop forcé sur l'utilisation de Reiryoku et se soit effondrer... C'est ça ce moment qu'elle se rendit compte qu'elle ne se trouvait plus à proximité des quartiers de la 12èm division, mais bien en salle d’urgence à la quatrième division ! Elle le savait car elle se trouvait dans la même salle que celle où on l'avait emmenée pour soigner sa main alors qu'elle était à l’académie. C'est à ce moment là qu'elle se rendit compte qu'il était là, son garde du corps dont elle ignorait le nom, lui aussi dans le coma, cependant, il semblait agiter lui aussi, serait-il en train de rêver, un peu comme elle auparavant ? Curieuse coïncidence si le contenu est identique... Elle remit son bandeau et s’apprêtait à sortir.

C'est à ce moment là que se présentèrent des infirmière, suite à cette apparition, Sonohara fut recouchée et auscultée, elle n'était pas si grièvement blessé que cela, l'autre par contre avait besoin de soin lourd. Le shinigami au sol avait été emmener dans une autre pièce, il semblerait qu'il ai essayer des les soigner tout deux bien qu'il n'aie pas encore les qualifications pour cela. Elle se sentait à la fois redevable et curieuse de connaitre le moyen qu'il avait utiliser.

Lorsqu’enfin l'autre se réveilla elle pu lui demander son nom, il s’appelait Jenoba Teruki. Elle ne manquait pas de le vanner sur ce nom étrange, ensuite, elle lui répondit tout naturellement:

"Appel moi Sonohara-san, il s'agit de mon nom. Toi et moi avons un compte à régler, mais avant je doit parler avec le Shinigami qui nous a aider."

Elle récupéra ses effets, dont des plans et son fameux prototype, les cartouches de celui-ci et son Zanpakuto avant de sortir de la pièce...



[ Yume ga = Un rêve ? // Correction plus tard. ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) Empty
MessageSujet: Re: J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi)   J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) EmptyVen 16 Sep - 10:33

Tout ce temps passé à m'entraîner afin d'être assez fort pour protéger les personnes en difficulté, j'avais échoué à ma mission, je n'avais pas fait bonne impression devant la shinigami et les autres. C'était peut-être pour ça, qu'il ne voulait pas se montrer, il n'avait pas confiance en moi à cause de ce qu'il s'était passé à la 12e. Je me demandais s'il avait déjà guéri l'autre patiente, mais si j'étais là ça voulait dire que la jeune scientifique pouvait l'être aussi donc on a battu l'envahisseur ou peut être que ça c'était terminé autrement et puis peu importe, le plus important c'était qu'on soit vivant et non mort.

Les shinigamis de la 4e division étaient en train de me soigner avec leur Kidô de soin, on disait d'eux qu'il était faible et qu'ils ne servaient à rien, mais au final sans eux, on ne serait rien et si cette division aurait été détruite, on serait dans un pétrin pas possible. Je me demandais ce que j'allais faire après être guéris, retourner à la 6e, mais pourquoi faire ? Il n'y avait rien à faire à par patrouiller et s'ennuyer et s'il fallait que je me fasse une bonne réputation, je devrais me faire remarquer grâce au combat et à mes capacités. Après m'être fait guéri, j'irais me présenter à la Shinigami afin peut être savoir son prénom et pour en savoir un peu plus sur elle, ça m'aurait fait plaisir.

Après quelques minutes de soin, je me levais et je m'asseyais sur la table d'opération et c'est alors que je remarquais la jeune scientifique en train de me regarder, elle était taché de sang et apparemment elle allait mieux, elle avait remit son bandeau à son oeil droit surement directement après avoir été soigné. Elle me demanda comment je m'appelais alors je lui répondis.

- Je m'appelle Jenoba Teruki, Shinigami de la 6e Division.

Elle commençait à faire des vannes avec mon nom, ce qu'il ne m'avait pas plu au début et je ne savais pas ce que c'était le genre d'un scientifique de se moquer des noms des gens puis j'aimerais bien connaître le sien pour voir. Elle me donnait son nom tout naturellement.

- Appel moi Sonohara-san, il s'agit de mon nom. Toi et moi avons un compte à régler, mais avant je dois parler avec le Shinigami qui nous a aidé.

Sonohara ? Drôle de nom, mais j'allais agir plus intelligemment qu'elle et ne pas la vanner dessus. Puis, je me demandais de quoi elle parlait avec " Toi et moi avons un compte à régler ", je ne savais pas de quoi il pouvait s'agir donc j'attendais ce qu'elle allait me faire. Le shinigami qui nous a aidés, pourquoi pas après tout c'était vrai que grâce à lui, j'étais soigné un peu plus vite et j'aimerais le connaître par la même occasion. Ça tombait bien, j'allais surement apprendre des choses sur elle, mais elle avait l'air louche c'était comme si elle préparait un mauvais coup. J'allais la suivre, mais avant cela il fallait que je reprenne mon Zanpakuto qui était à côté de mon lit et je le remis dans son fourreau puis je l'attachais à ma ceinture. Je sortais de la salle avec elle après avoir remercié les soigneurs. On marchait tranquillement, je me tenais derrière avant de marcher vite pour être à ses côtés afin de lui parler.

- Eh au-faite Sonohara-san, que voulais-tu dire par régler nos comptes ? Car sérieusement, je ne sais pas ce que tu voulais dire par là.

J'attendais une réponse de sa part tout en la suivant, car je ne savais pas où pouvait bien être le jeune shinigami qui nous avait sauvé tout à l'heure. Je faisais confiance à Sonohara pour savoir où nous allions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) Empty
MessageSujet: Re: J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi)   J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) EmptyDim 18 Sep - 20:07

J'avais finalement réussi à me sortir de cette situation sans punition, ert au contraire j'avais gagné une initiation particulière avec cette femme qui m'avait soigné, et de qui je ne connaissais m^me pas le prénom, ni la fonction d'ailleurs.. Je regagnais donc caserne tranquillement puis j'aperçus deux shinigamis de ma division sur le chemin, il parlaient d'une bataille qui eut lieu dans la 12ème division contre des envahisseurs. Je les abordais et en demanda plus sur le sujet, après quelques échanges je compris que Jenoba et la jeune fille étaient sûrement victimes de ce combat.
A peine arrivé à la caserne que mon supérieur me donna gentillement un balai et me dit tout en souriant :
« Et cette fois-ci, ne t'évade pas.. ». Agaçant, mais il avait raison...
Je repris donc mes occupations dans la cour, tout ennuyant que ce fut...


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) Empty
MessageSujet: Re: J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi)   J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) EmptyMar 20 Sep - 13:17

Ignorant ce que lui disant Jenoba, Sonohara ouvrit la marche pour retrouver le Shinigami qui les avait soigner, elle réfléchissait à la meilleur façon de régler ses comptes avec lui sans avoir à le tuer, surtout qu'en ce moment elle manquait cruellement de moyen et ne devait pas prendre le risque de se mettre toute la Soul Sociaty à dos, quel que soit le chaos qui la secoue.

Mademoiselle la scientifique n'avait qu'un seul défaut pour elle même, cet œil droit de couleur bleu, pourquoi les avait-elle de deux coloris différent lui échappait, toujours est-il que par égoïsme et surtout par peur de son image personnelle, le fait que Jenoba puisse en parler lui donnais des sueurs froides. Elle repensait aussi à son rêve lorsque finalement elle reconnu l'homme de tout à l'heure, à ce moment là il était inconscient, là, il semblait en pleine forme.

" Toi... ", suivie de près par Jenoba, la scientifique aborda le médecin, elle le regarda longuement avant d'en conclure qu'elle n'aimait pas son allure, mais appréciait son geste. Cependant aucun son ne réussi à sortir de sa bouche ! Bien qu'elle pensais sincèrement le remercier, elle n'y arrivait pas, elle ne savait pas comment faire... Alors il prit l'initiative...


" Ce que Sonohara-san veux dire: C'est qu'elle te remercie de nous avoir aider tout à l'heure "

C'est exactement ça. Jenoba Teruki avait parfaitement comprit ce qu'elle voulait dire, c'était gênant qu'un simple primate qu'elle ne connaissait que depuis quelque heures soit déjà capable de comprendre sa personnalité.... Cette seule perspective la fit tremblé d'effroi ! Elle répondit tout de même après qu'ils aient fait connaissance et les présentations:

" Exactement... Mais je n'avait pas besoin que tu parle à ma place. ", Sonohara dégaina son Zanpakuto et regardait à présent Jenoba, le fixant de son unique œil visible, une expression d'une neutralité extraordinaire... Elle détachât son Shihakushou révélant la tenue en dessous... Un second uniforme très osé !

C'est dans cet accoutrement, l'épée à la main qu'elle ordonnait d'une voix glaciale à Reiki Saeba, le médecin de se préparer à l’éventualité d'une blessure grave pour elle, portant son épée à hauteur de ses yeux, elle dévisagea une dernière fois Jenoba avant de lui dire: " Je veux que tu partage avec moi les particularité de ton Shikai, se sera la preuve de ta parole par rapport à ce que tu sais... ". C'était clair, si il refusait d'aller dans son sens, elle se crèverait les yeux et tout les préjudice infligé serait sa faute à lui uniquement !

" Alors ? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) Empty
MessageSujet: Re: J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi)   J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) EmptyMar 20 Sep - 16:35

On marchait pendant assez longtemps, Sonohara ignorait tout ce que je lui avais dit, bon tant pis. On continuait notre chemin sans parler enfin pour elle, je me disais que si j'ai pu parler avec mon zanpakuto, je pourrais bien obtenir mon Shikai très bientôt et apparemment elle aussi, elle avait discuté avec le sien. Je devais garder mes arrières et surtout restait sur mes gardes. Elle devait préparer quelque chose surtout quand elle m'avait dit qu'elle comptait régler nos comptes, elle était intelligente, mais elle me sous-estimait un peu trop à mon gout.

Je pensais avoir compris pourquoi, je réfléchissais depuis tout à l'heure, mais elle voulait absolument être sûr que je ne parlerais à personne à propos de son oeil droit masquer par un bandage de tissu, j'espérais qu'elle n'allait pas péter un câble comme elle lavait fait à la 12e division. Elle faisait quand même peur et j'espère que je serais le seul à connaître se défaut. On commençait à arriver dans un quartier de la 4e assez vide où se trouvait un simple shinigami puis plus on s'avançait et plus j'apercevais le visage du jeune homme. Je le connaissais et c'était Reiki Saeba qui nous avait sauvé surprenant venant de lui, je ne savais pas qu'il avait un bon niveau côté Kido médecine.

Elle commençait à s'approcher vers lui alors j'en faisais autant tout en gardant un calme et un air sérieux surprenant. Elle s'arrêtait devant lui avant de lui dire " Toi .. ", c'était assez désagréable de sa part ou surtout elle n'était pas très polie par là même occasion. Je restais assez près d'elle tout en me demandant quand était-ce qu'elle allait le remercier, après un long moment, elle n'arrivait pas à sortir un mot même pas un merci alors je pris l'initiative de répondre à sa place.

- Ce que Sonohara-san veux dire: C'est qu'elle te remercie de nous avoir aidé tout à l'heure

Apparemment ça l'avait gêné et ça se voyait sur son regard, mais bon il fallait bien le remercier et elle n'était pas du genre à faire ce genre de remerciement à quelqu'un. Reiki était quand même content qu'on soit venu le voir pour ça et j'étais content de le revoir, je lui devais une aide de mon côté afin de mieux le récompenser, mais en ce moment je n'avais pas trop de temps à cause de certaines choses. Après quelques secondes, Sonohara commençait à prendre la parole.

- Exactement... Mais je n'avais pas besoin que tu parles à ma place.

J'avais raison ça l'avait gêné que je remerciais Saeba à sa place, mais c'était pas ça qui m'inquiétait, mais le fait qu'elle était en train de dégainer son zanpakuto et elle commençait à me fixer avec son unique oeil visible. Qu'était-elle en train de faire, elle voulait prouver quelque chose ou c'était autre chose. Elle commençait à détacher son Shihakushô assez rapidement puis une autre tenue était couvert par son Hakama noir, alors elle avait un second uniforme caché et surtout très osé presque de la provocation sexuelle, je me demandais ce qu'elle voulait faire.
Elle ordonnait avec une voix glaciale à Reiki de se préparer à la soigner lors qu'elle serait gravement blessée, mais je ne voyais pas ce qu'elle voulait dire par là. La jeune scientifique soulevait son sabre au niveau de ses yeux, elle me dévisageait à nouveau même ça n'infectait pas, j'avais l'habitude qu'elle me regardait ainsi puis elle rajoutait une dernière phrase.

- Je veux que tu partages avec moi les particularités de ton Shikai, se sera la preuve de ta parole par rapport à ce que tu sais...

Je ne disais rien pendant quelques secondes, je me disais qu'elle était prête à se crever les yeux pour que je puisse garder le secret, quel courage de sa part, mais je ne savais pas pourquoi elle me parlait de mon Shikai, car je n'avais pas la moindre information sur cela et si je ne lui répondais pas, elle n'hésiterait pas à se blesser gravement puis elle rajoutait avec impatience.

- Alors ?

Mes mains étaient cachés sous les manches de mon Hakama et depuis qu'elle m'avait parlé, j'avais déjà analysé sa façon de tenir son zanpakuto et elle semblait être un peu lourd pour sa femme. Mon Shihakushô partait un peu sur le côté gauche comme mes cheveux tous souffler par le vent, un silence de quelques secondes, Reiki semblait inquiet de savoir ce qu'il allait se passer et il devait penser comme moi, que Sonohara n'allait pas être gravement blessé. Ma main gauche se posait délicatement sur le manche de mon zanpakuto et d'un shunpo très rapide et d'un mouvement de ma main droite, je plantais le bras où la jeune femme tenait sa sabre, alors celui-ci tombait au sol et s'y plantait puis d'un coup de pied rapide je faisais reculer la scientifique, je tendais ma main gauche et j'incantais un Bakudô.

- Détruis-toi, ô chien noir de Rondanini ! Lis, enflamme-toi et puis dévores ta propre gorge !

< Bakudo no Kyû : Horin !! >

Deux lassos de feu sortit subitement de ma main, le premier immobilisa la main non planté et le 2e était autour de la gorge de la femme. Je tenais fermement les deux lassos puis je la fixais avec un regard sérieux et froid, un calme s'installait entre les 3 shinigami avant que je pris la parole.

- Reiki attend avant de la soigner s'il te plaît !

Le jeune shinigami fit un pas vers l'arrière en attendant ma permission pour aller la soigner alors je commençais à parler à Sonohara.

- Avant toute chose, je ne dirais rien à propos de ce problème et tu peux avoir confiance en moi. Maintenant, je ne connais rien sur mon shikai pour l'instant donc je ne peux pas t'en dire plus et je n'aime pas ta façon de réagir pour si peu. Je n'aimerais pas que tu sois gravement blessé donc montre-moi que tu es de la 12e division et réagit intelligemment. Maintenant reprend toi et concentre-toi sur autre chose. Reiki, tu peux aller la soigner.

Je commençais par annuler mon bakudo afin que la scientifique soit libérer et que le jeune médecin la soigne. Je rengainais mon zanpakuto assez lentement tout en la fixant tranquillement.

- Je n'ai fait que discuter avec mon zanpakuto et rien d'autre. Je te ferais signe pour que tu saches quand j'aurais mon shikai. Une dernière chose, je suis doué que pour les 10e kidô, mais pourrais-tu accepter de m'aider à être meilleur en Kido ? Et moi de mon côté, je t'aiderais à être meilleur en Zanjutsu.

J'attendais une réponse de sa part tout en la regardant se faire soigner par Reiki.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) Empty
MessageSujet: Re: J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi)   J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) EmptyMar 20 Sep - 18:43

*pff... J'en ai vraiment marre...*
Je regardais la cour dépité par le travail qui m'attendait, je n'aimais pas ça, et quand je n'aime pas quelque chose, je le fais sans entrain. C'était ennuyant à mourir, mais d'un autre côté j'avais quand même fait ce que je voulais aujourd'hui. Et comme je n'avais pas envie de balayer TT, je pensais essayer d'en savoir un peu plus sur le Keikatsu, je ne comprends pas comment, avec toutes mes connaissances, je 'avais pu voir ça dans mes bouquins. Je rentrais donc discrètement dans ma caserne, et fouillais dans mon armoire à la recherche d'un livre qui pourrait me mettre sur la voie. J'en pris deux, m'assis sur mon futon et commença à bouquiner : Rien, rien du tout. 30 minutes plus tard, un autre stagiaire vint me voir et me prévenir qu'un titulaire allait faire une ronde pour surveiller si le travail était bien réaliser. Tant pis, j'en saurai plus ce soir.
Je retournais dans cette belle cour, car même si c'était ennuyeux, Unohana-Taichou savait embellir notre division par ses compositions florales.

Je posais mon balai, et me dirigeais vers le jardin pour apprécier quelques fleurs et deviner leur propriétés, quand derrière moi : "Toi..."
Je me retournais et voyais la jeune fille et Jenoba arriver vers moi, j'esquissais un sourire malgré la froideur de la demoiselle. J'étais content de les voir ici et surtout en bonne santé.
- Salut Teruki-San ! Mademoiselle. Je les saluais agréablement. Je vois que vous êtes sur pied.

Je sentais le malaise et le stress qu'envahissaient la jeune shinigami, et j'avais l’impression qu’elle voulait me dire quelque chose... Mais quoi ? Elle faisait des gestes avec ses mains comme si elle allait commencer une phrase mais rien n'y faisait. Jenoba lui aussi la regardais avec gêne et prit la parole :
- Ce que Sonohara-San veux dire: C'est qu'elle te remercie de nous avoir aidé tout à l'heure...

Wouah, la demoiselle se décomposait peu à peu, complètement offusquée que Jenoba serve de voix-off, ils étaient marrant à voir, un vrai petit couple. Bonne journée finalement, et maintenant une visite surprise, pour mon 2ème jour ! ! Enfin sa bouche se débloqua :
- Exactement... Mais je n'avais pas besoin que tu parles à ma place.

Ça avait le mérite d'être clair, mademoiselle savait se faire entendre mais jusqu'au point de dégainer lentement son zanpakûto, je n'y songeais pas une seconde. Elle avait craqué ? Que se passait-il donc dans sa tête, je me demandais s'ils étaient tous comme ça dans le Sereitei :des malades !
- Euh... Les gars là... On peut m'expliquer ? J'essayais timidement d'intervenir.
Mais ce n'était pas tout. D'un coup, mademoiselle enlevait son uniforme pour laisser place à une tenue plutôt sexy. Je devins tout rouge de honte et de gêne, puis :
- Soit prêt à me soigner quand je serais gravement blessée ! Me dit-elle glacialement tout en fixant Jenoba et elle lui lança :
- Je veux que tu partages avec moi les particularités de ton Shikai, se sera la preuve de ta parole par rapport à ce que tu sais...

Elle était en garde, prête à combattre Teruki coute que coute. Ce dernier hésitait, gardant son sérieux, mais je ressentais qu'il ne voulait pas en arriver là, mais je ne comprenais toujours rien à leur histoire. Impatiente Sonohara l'interrogeait sèchement :
- Alors ?

Après ce alors, et ce en une fraction de seconde, Jenoba se retrouvait à proche distance de la jeune fille et lui transperça le bras. Il en profita pour éloigner le sabre tombé et planté dans le sol. Sur ce je ne pus m'empêcher de réagir :
- Mais ça va pas!!!!!??? Teruki! Merde!! Je vais encore me faire engueuler, c'est bon là!
Ce qui n'arrêta pas Jenoba, qui employait, pendant que je m’esclaffais, un Bakûdo sur son adversaire.
- Reiki attend avant de la soigner s'il te plaît ! Me dit-il.
*Mais il a attaqué cette pauvre fille sans même essayer de dialoguer et après il est venu me faire la morale!*
- Avant toute chose, je ne dirais rien à propos de ce problème et tu peux avoir confiance en moi. Maintenant, je ne connais rien sur mon shikai pour l'instant donc je ne peux pas t'en dire plus et je n'aime pas ta façon de réagir pour si peu. Je n'aimerais pas que tu sois gravement blessé donc montre-moi que tu es de la 12e division et réagit intelligemment. Maintenant reprend toi et concentre-toi sur autre chose. Reiki, tu peux aller la soigner.

Je reculais d'un pas me disant que j'étais sûrement encore mal en point et que c'était un tour de mon imagination...Une fois son attaque annulée et Sonohara au sol:
- Je n'ai fait que discuter avec mon zanpakûto et rien d'autre. Je te ferais signe pour que tu saches quand j'aurais mon shikai. Une dernière chose, je suis doué que pour les 10e kidô, mais pourrais-tu accepter de m'aider à être meilleur en Kidô ? Et moi de mon côté, je t'aiderais à être meilleur en Zanjutsu.

Avec un regard de mépris je me précipitais vers Sonohara et préparais son corps et son Reiatsu aux soins. Puis je demandais à Jenoba:
- Dis-moi, ça t'arrive souvent donc de mettre des roustes aux gens ou quoi? Après tu crois que je suis un hôpital, je n'ai pas de Médipack sur moi, faut que j'improvise et tu vas m'aider!

Je voyais son bras saigner devant et derrière, j'avais rétabli la fluidité de son Reiatsu, je cherchais du regard en direction du jardin quelle plante aurait pu m'être utile. Je m'arrêtais sur du plantain, sacré capitaine il y avait tout un attirail de médecine dans ce jardin:
- Va me chercher cette plante là-bas. Elle a de longues tiges vertes et un petit bouton de fleur.
Après que Jenoba m'aie ramené les tiges en question, je pus commencer le rituel. Ce n'allait pas être bien difficile.
Je me concentrais, les yeux fermés, main gauche sur le bras blessé, et dans l'autre je tenais les tiges que j'enveloppais de mon aura. Pour le plantain je lançais une incantation:
- Le tailleur ne perdra pas son âme et ne connaîtra Yomi. Les fines coutures sauront leurrer Satan.
(Cho-sei wa, sono tamashi- wa yomi o shitte iru ushinau koto wa arimasen. Komakai sutetchi wa, satan no yu-waku ni narimasu)
Ainsi je frottais les tiges sur la blessure devant et derrière.
- C'est à l'ancienne je l'avoue, mais je ne maîtrise pas encore de technique et tout à l'heure j'ai bien cru que j'allais y rester.
Une petite minute à frotter et la plaie se refermait de chaque coté péniblement. Je laissais les blessures superficielles à la gorge se guérir d'elles-même...

Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) Empty
MessageSujet: Re: J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi)   J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) EmptyMar 20 Sep - 21:12

Bakudo no Kyu: Horin !

Avant toute chose, je ne dirais rien à propos de ce problème et tu peux avoir confiance en moi. Maintenant, je ne connais rien sur mon Shikai pour l'instant donc, je ne peux pas t'en dire plus et je n'aime pas ta façon de réagir pour si peu. Je n'aimerais pas que tu sois gravement blessé donc montre-moi que tu es de la 12e division et réagit intelligemment. Maintenant reprend toi et concentre-toi sur autre chose. Reiki, tu peux aller la soigner.

Je n'ai fait que discuter avec mon zanpakûto et rien d'autre. Je te ferais signe pour que tu saches quand j'aurais mon Shikai. Une dernière chose, je suis doué que pour les 10e kidô, mais pourrais-tu accepter de m'aider à être meilleur en Kidô ? Et moi de mon côté, je t'aiderais à être meilleur en Zanjutsu.


Elle fut rapidement désarmée par la fulgurance de l'attaque de Jenoba, son bras droit fut transpercer de part en part un poil plus haut que sa main synthétique, c'était douloureux. Le Bakudo qu'il employait avait eu le mérite de bloquer le bras et étrangler la jeune scientifique crédule... Le sort n'était pas parfait, loin de là. En situation de combat réel, elle l'aurait surement brisé sans le moindre problème, mais au fond d'elle même elle n'avait absolument pas envie de réagir et d’ailleurs elle comprenait parfaitement ce que voulais dire Jenoba. Le pauvre Reiki, lui, était abasourdit par ce qu'il se passe et ne savait plus où se mettre. La leçon de morale passée, elle donnait raison à son interlocuteur, elle réagissait comme une idiote.

Parfaitement concentrée, elle ne faisait pas trop attention à ce qu'il se passait ensuite, il semblerais que Jenoba ai autorisé à Reiki d'apporter des soins, elle n'avait pas comprit tout de suite, mais le jardin de la quatrième division était magnifique et les plantes médicinales y était à profusion. Pour une spécialiste de la botanique, ne pas avoir remarquer tout cela tenait presque du blasphème !

Reiki employa un vieux rituel à base de plantain pour guérir la plaie, lorsqu'il plaça sa main et amplifia le pouvoir de la fameuse plante à partir de son Reiryoku, il commençait l'incantation... Ce qu'il ignorait c'est qu'elle aussi la connaissait, elle plaça sa main et apporta une partie de sa propre énergie dans le processus, ils prononcèrent ensemble les mots: " Cho-sei wa, sono tamashi- wa yomi o shitte iru ushinau koto wa arimasen. Komakai sutetchi wa, satan no yu-waku ni narimas " , les blessures se refermèrent progressivement.

" Je n'avais pas remarquer à quel point cet endroit était magnifique.... ", dit-elle en ramassant son épée. Elle retira son bandeau, détacha ses cheveux qui tombèrent en masse bleue sur le sol avant de les rattacher en double couette de chaque côté de sa tête et révélant à plein jour ses yeux vairons. " Un peu de changement ne peut pas faire de mal ! "

Enfin, elle se dirigea vers son Shihakushou dont elle arracha les manches avant de le remettre comme une veste et rejeta son fourreau. " Cette chose est vraiment trop lourde, je n'arrive pas à la manipulée correctement, si tu m'enseigne le Zanjutsu, je t'enseignerai le Kido... ", elle se tourna vers Reiki avant d'ajouter: " Quant à toi, tu pourrait nous aider à développer la base des Kido médicaux ? "

S'ensuivit un début d'entrainement intensif, d'abords à l'épée entre les trois Shinigamis, il semble qu'entre eux, le meilleur dans ce domaine est Jenoba. Suivit d'un cours approfondit du Kido par Sonohara... Elle démarra par la théorie de base de cet art avant de passer aux démonstrations.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) Empty
MessageSujet: Re: J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi)   J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) EmptyMer 21 Sep - 15:57

Après avoir donné l'ordre à Reiki de la soigner, il me demandait pourquoi j'aimais battre tout le monde comme ça, mais c'était facile pour lui de dire ça qu'est-ce qu'il aurait fait à ma place ? De plus, si j'aurais tenté directement un Bakudo, elle aurait eu le temps de se crever les yeux. J'étais bon pour les 10 premiers Kidô, mais j'étais assez long à utiliser certain surtout ceux avec des incantations. Saeba m'avait demandé de lui apporter une plante spéciale afin de la soigner en utilisant une vieille technique de soin, il était fort pour guérir les gens et alors je pensais qu'il allait faire un bon shinigami soignant. Quant à Sonohara, elle restait immobile et ne disait rien pendant qu'on la soignait, elle réagissait et parlait enfin, mais c'était pour aider le jeune shinigami de la 4e pour la technique de soin.

Elle commençait à se lever et elle remarquait que cet endroit était magnifique tout en ramassant son zanpakuto surtout surprenant pour une personne comme elle, au fond, elle avait un côté humain. Elle enlevait son bandeau qui cachait son oeil droit puis elle détachait ses cheveux qui tombaient en masse sur le sol, je l'admirais pendant qu'elle le faisait et je me mettais un peu à rougir puis je tournais un peu la tête assez discrètement, mais je crois que Reiki m'avait vu. Après que c'était passé, je me retournais vers elle et la jeune scientifique avait attaché ses cheveux en double couette de chaque côté de sa tête et elle avait remis son Hakama noir, mais la seule différence c'est qu'elle avait arraché les manches et le remit comme une veste.

Je restais immobile, mes mains était caché dans mes manches, il y avait quelque chose qui me dérangeait au sud du Seireitei, des reiatsu menaçant comme ceux d'un groupe de hollow. Je voyais qu'elle rejetait le fourreau de son katana et elle commençait à s'adresser à moi.

- Cette chose est vraiment trop lourde, je n'arrive pas à la manipulée correctement, si tu m'enseigne le Zanjutsu, je t'enseignerai le Kido...

- Cette chose comme tu le dis c'est une partie de ton âme donc ne lui parle pas ainsi ...quelques secondes de silence puis je repris .. D'accord, on fait comme ça.

Après cela elle se retournait vers Reiki et elle lui proposait un truc.

- Quant à toi, tu pourrait nous aider à développer la base des Kido médicaux ?

J'étais assez surpris qu'elle puisse demander l'aide de quelqu'un pour lui apprendre des techniques surtout le soin, est-ce un rapport avec son zanpakuto ou avec une de ses recherches ? Peu importe, je n'avais pas le temps pour la médecine, il se passait un truc important assez loin d'ici et je devais apprendre à mieux gérer mon Kido et d'apprendre à ses deux là à mieux manier leur sabre.

- désolé, je n'aurais pas le temps pour apprendre la base des kidô médicaux donc je vous laisserais seul à ce moment là.

On allait commencer d'abord par le Zanjutsu, mais ce n'était pas en un cours qu'ils vont mieux apprendre à s'en servir, j'allais leur expliquer comment mieux utiliser un sabre. Il fallait savoir que le zanjutsu est un art que tout Shinigami doit savoir connaître et pratiquer même si celui-ci est faible et pour mieux le manier, il fallait s'entraîner assez durement afin de ne pas avoir de problème comme Sonohara donc le poids de son arme. Il faut le dire le Kidô ne sera toujours pas là pour nous sauver la vie et pour éviter d'user trop de reiatsu, le zanjutsu était parfait tout comme le Hakuda, mais pour ça faut s'entraîner tout le temps.
Il fallait faire plus qu'un avec celui-ci même si cela demande beaucoup de temps, mais tout ça était question que d'entraînement donc je leur disais de profiter de certains moments libre pour améliorer son maniement même si c'est embêtant pour eux, car c'était pas des shinigami qui s'entraînaient souvent avec les katana ou qu'ils l'utilisaient souvent. Au fur et à mesure, je leur montrais quelque truc afin qu'ils comprennent mieux comment s'entraîner ou combattre.

Sonohara commençait à nous expliquer toute chose en relation avec le Kidô, le Reiryoku, le Eishôhaki, etc. Le reiryoku est l'énergie spirituel à ne pas confondre avec une pression spirituel nommé Reiatsu, je me croyais à l'académie à l'écouter comme ça, mais bon c'était utile. Le Reiryoku était utile pour nos pouvoirs avec nos Shikai, Bankai et aussi pour les sorts de Kidô, ça permet d'augmenter nos capacités et autres. D'après elle, il existait cinq niveaux de puissance et moi si j'avais bien compris j'étais dans la 2e donc un niveau élevé.

Après, elle me parlait du Kidô, j'en connaissais un peu tout comme Reiki donc elle allait faire simple en nous citant les types et les décrire rapidement. Elle commençait par le Eishôhaki, ça permettait de lancer un kido sans incantation, il fallait juste nommer le numéro et le nom du Hadô ou Bakudo qu'on voulait utiliser, le risque c'est que l'attaque était affaiblit niveau puissance sauf pour les Kidô au-delà du niveau 80 qui perdent qu'on infime proportion de leur pouvoir. Elle nous faisait une démonstration en utilisant un Hadô tout en visant un mur. Elle usa du hadô n°4, Byakurai, mais c'était pas difficile à comprendre.

Elle commençait à nous parler du Niju Eisho grâce avec lequel on peut faire deux incantation pour lancer de Kido sur l'adversaire, mais le mieux c'est de l'utiliser quand un adversaire distrait un adversaire puis elle nous faisait une démonstration en envoyant un Hadô suivit d'un Bakudô juste derière puis elle finit avec le Kôjutsu Eisho qui était maîtriser par les maître nécromancien ou par des experts, mais elle n'en parlait pas beaucoup, car c'était trop compliqué à comprendre et elle ne savait pas s'en servir. Après, elle me donna quelque astuce afin de mieux manipuler et utiliser le Kidô soudain une troupe de shinigami de la 6e division vient me chercher et s'adressait à moi.

- Jenoba-kun, il y a un problème au Rukongai sud, une invasion de hollow a été repéré, on nous a envoyé vous cherchez afin de les combattre avec nous.

- D'accord, je vous suis. Merci Sonohara de m'avoir aidé à mieux comprendre le Kidô et encore merci à toi Reiki de m'avoir soigner.

Après les avoir remercié, je suivais les shinigami de ma division vers le Rukongai Sud.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) Empty
MessageSujet: Re: J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi)   J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) EmptyMer 21 Sep - 18:03

Après avoir soigner Sonohana, la situation s'était calmée. Visiblement ces deux là avaient pu régler leur conflit. Aihi s'émerveillait devant ce merveilleux jardin médico-botanique, elle laissait tombé son manteau et personnalisait sa nouvelle tenue, lui retirant les manches. Je n'avait quand, toujours rien compris... TT, de plus j’oubliais complètement de leur demander comment s'était passé l'affrontement contre les envahisseurs, ils avaient réussit à complètement me désorienter. Puis Sonohana prise d'un inversement caractériel, telle une personne hypnotisée, nous proposa d'échanger diverses idées, astuces et techniques qui dans les spécialités qui nous étaient propres. Pourquoi pas? Je suis quelque part flatté de les avoir intéressé au langage des soins spiritueux.

Nous nous rendions entre quelques baraquements pour pouvoir être discrets et tranquilles. Jenoba commença en nous montrant quelques tours de Zanjutsu, on voyait de suite qu'il n'était pas à l'aise avec l'apprentissage mais l'essentiel ressortait: une pratique quotidienne, même seule nous permet de maintenir un niveau raisonnable, et ça je le mettrais en pratique. Bonne idée, en 2 jours, j'aurai vraiment appris pas mal de choses, mais le meilleur était à venir. De son côté Sonohana nous montra quelques astuces en kidô, notamment l'utilisation des techniques sans incantation, intéressant mais cela demandera une bonne maîtrise il faudra que je m'exerce régulièrement à ça aussi. Du coup mes journées vont être bien remplies et moins ennuyantes...
Nous avions passé au moins 1heure à échanger nos savoirs, enfin les leurs. Alors que venait mon tour, des shinigamis de la 6ème division débarquèrent en courant et s'adressèrent à Jenoba:
- Jenoba-kûn, il y a un problème au Rukongai sud, une invasion de hollow a été repéré, on nous a envoyé vous cherchez afin de les combattre avec nous.
Ce dernier se retourna vers nous, le devoir l'appelait:
- D'accord, je vous suis. Merci Sonohara de m'avoir aidé à mieux comprendre le Kidô et encore merci à toi Reiki de m'avoir soigner.
- Je t'en devait une, et si t'as besoin. Pas besoin de finir ma phrase.

Je me retournais donc vers Sonohana, nous n'étions plus que tous les deux.Qu'allais-je bien pouvoir lui montrer? Elle connait déjà plein de chose et même dans mon domaine et je ne suis que stagiaire donc techniquement dans ce monde elle en connait plus que moi. Je l'ai bien compris tout à l'heure quand elle a repris avec moi l'incantation... Je vais peut-être lui parler d'autre chose.
- Sonohana-San. Je crois que je ne vais rien t'apprendre que tu ne saches déjà, à la limite Teruki-San, lui, en aurait trouvé l'utilité mais tu es plus calée que moi je pense. Je vais donc te parler de spiritualité.
J'ai cru comprendre tout à l'heure que tu avais perçu l'esprit de ton zanpakutô dans un de tes rêves. Il y a une technique qui te permet de prendre contact avec cet esprit: Le soir, avant de te coucher, médites. Travailles ta respiration lentement, avec justesse. Puis visualise ton Reiatsu, essaies de le faire circuler de manière fluide. Quand la préparation est terminée, parles-lui: et poses lui une question, quelle qu'elle soit et demandes-lui de te répondre dans ton rêve. Gardant toujours ton état transcendé, allonges-toi et endors-toi.
Voilà... C'est pas grand chose mais j'espère que ça te sera utile...

Je coupais donc court à la situation, la saluais et la remerciais pour ces astuces. Je m'en retournais dans ma caserne quand la femme de tout à l'heure se dressait devant moi, elle me dit avec autorité:
- Saeba! Suivez-moi!

Où m'emmenait-elle, je la suivit, nous nous rendions dans le dojo de la 4ème division, elle ne m'adressait aucun regard. Nous nous positionnions sur les genoux et sans mot dire, elle prit mes mains, me dis que d'elles viendront le souhait et que de l'esprit viendra la matérialisation de la sphère protectrice...
J'avais aperçut cette technique à l'académie mais je n'avais jamais l'idée de m'y intéresser.
Puis, elle continua son explication. Le Keikatsu est la technique de base, elle permet de créer une sphère assez grande pour y soigner une personne. Je pourrais maîtriser cette technique quand j'aurais la capacité d’utiliser les Kidô de 1 à 10 [HRP: niveau 4]. Ce n'était pas tout, elle évoqua "Meiyu", technique similaire à plus grande amplitude, elle permet de créer une sphère plus importante qui permettrait de soigner 5 personnes en même temps. Il faut acquérir le Shikaï pour maîtriser cette technique [HRP: niveau 7].
Nous avions passé 2h dans cette fin d'après-midi à structurer le lien entre mon esprit et mon Reiatsu, la visualisation m'était acquise depuis longtemps mais la matérialisation prendra du temps...

La leçon terminée, elle planifia nos exercices futurs et me confia, qu'avec mon potentiel et du sérieux, j'obtiendrai rapidement ma titularisation. Content de cette annonce, je lui fis part de mon questionnement sur tous ces égards à mon propos, question qu'elle fit semblant de ne pas entendre...

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) Empty
MessageSujet: Re: J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi)   J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
J'aurai mieux fait d'aller travailler...TT (avec Teruki et Aihi)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rencontre avec une Shinigami de la 12e Division [ Pv: Sonohara Aihi ]
» [Flashback] Entrainement avec la plus belle des scientifique ! [Pv : Sonohara Aihi]
» FB - Le Parfum de l'entraînement. [Pv Aihi]
» La chronologie de Jenoba Teruki
» En route vers le siège de la 4ème division!! [PV: Jenoba Teruki]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Rpg  :: Soul Society :: Le Seireitei :: Quartier de la 4e Division de Protection-
Sauter vers: