Bleach Rpg
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -17%
-100€ sur TV QLED 65″ CONTINENTAL EDISON ...
Voir le deal
499.99 €

 

 « Je suis ton meilleur ami. » [Monopost]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jinkan Ataimairu
Shinigami de la 8eme division
Shinigami de la 8eme division
Jinkan Ataimairu


Masculin Nombre de messages : 59
Âge : 27
Date d'inscription : 15/09/2012
Fiche Technique : Hello, Mr. Epoque

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Yasashï
Niveau: 3e siège // LVL 10
Reiatsu:
« Je suis ton meilleur ami. » [Monopost] Left_bar_bleue3250/4250« Je suis ton meilleur ami. » [Monopost] Empty_bar_bleue  (3250/4250)

« Je suis ton meilleur ami. » [Monopost] Empty
MessageSujet: « Je suis ton meilleur ami. » [Monopost]   « Je suis ton meilleur ami. » [Monopost] EmptyDim 23 Sep - 19:37

« Je suis ton meilleur ami. » est une citation du long-métrage d'animation Aladdin des studios Disney (1992)

    Un œil et puis l’autre, doucement, très doucement, comme si ça pouvait encore faire mal à présent. Il avait l’air malin dans sa position, allongé et le visage légèrement enflé, une vraie face de sparadrap et malgré tout, ce n’était pas vraiment à son apparence qu’il pensait sur le coup mais plutôt à ce qu’il tenait encore en mains. Son regard se dirigeait justement vers la direction, à moitié aveuglé par un bout de tissu qui se décollait de son nez doucement et rentrait dans le champs de vision de son œil droit mais cela ne posait pas vraiment de problème sur le coup, il n’avait pas besoin de toutes ses capacités pour admirer le Zanpakutô qu’il tenait en main. Les lames de bambou semblaient légèrement plus distants et il se retenait de sourire en imaginant pourquoi il était si négligé, les autres avaient dû rassembler les morceaux éparpillés dans la pièce pour ensuite faire comme si c’était un simple shinaï et cela expliquait la gueule que son arme avait maintenant. C’est en voulant le remettre correctement qu’il voyait les soucis de son corps blessé, son autre main était pleine de bandage et lui semblait même plâtrée, il ne pouvait donc pas arranger son instrument dans cet état et il soupirait, posant cette patte blessée sur son torse en fermant à nouveau les yeux.

      « - Je suis ridicule, n’est-ce pas ? »


    Aucune réponse… Prévisible. Mais même s’il n’avait rien entendu de la part de son arme, il pouvait être sûr de certaines choses à présent : même s’il ne connaissait pas les rapports entre ses collègues et leurs armes, il pensait pouvoir qualifier la sienne d « étrange » voire plus encore. Il revoyait encore cette créature dans son monde intérieur, elle devait être la deuxième chose qu’il devait craindre et aimer à la fois, la première chose à avoir ce privilège ayant été quelque chose qu’il avait promis au maître Musashi, un mystère pour les autres Shinigamis. Mais malgré tout, il pouvait se dire ça, son cœur ne semblait pas soulagé : quelque chose clochait. Ce monstre en lui était-il censé être son reflet, ou du moins celui de sa personnalité ? Hybride et frustré, il avait ressenti de la solitude dans ses coups et cela confirmait ce qu’il craignait, ils n’étaient qu’un. Toute sa vie avait été menée par cet étrange sentiment et celui qui lui avait apprit à se battre ne l’avait fait que parce qu’il craignait de vivre sa vieillesse seul dans cette grande maison du 49ème district… Est-ce que sa vie de Shinigami pouvait vouloir dire autre chose ? Une renaissance ?

    Jinkan était tenté, il voulait revoir ce monde si étrange qui était le sien et rencontrer à nouveau cet étrange frère récemment découvert mais il n’était plus un gamin qui cède à ses caprices, il avait choisi la voie du Bushido et on pouvait le considérer comme un équivalent du Samourai. Il était de son devoir de savoir quand quelque chose devait ou ne devait pas être et dans ce cas, il n’était pas encore temps pour lui d’y retourner. Non, pour éviter une défaite aussi écrasante, il n’avait pas mille solutions, pas vrai ?

      « - M’entrainer. Je dois… M’entrainer et accepter cette chose que l’on est à deux ? »


    Cela lui semblait stupide. Il devait se lier à son arme alors qu’il vivait depuis des années ainsi, sans elle ? Le simple fait de le dire le faisait rougir comme une jeune fille, il se sentait honteux de parler de la sorte dans une chambre vide car oui, il n’y avait personne pour lui et aucun des hommes de sa division ne semblait lui rendre visite sur l’instant, même si les quelques objets sur la table basse près de lui faisaient penser que certains pensaient à leur troisième siège.

    Pour eux, il ne pouvait pas se permettre de risquer de se faire tuer la prochaine fois que son Zanpakutô verrait une ouverture, ou plutôt que Jinkan lui en ferait une sans s’en rendre compte car oui, instinctivement, il voulait le revoir, mais c’était une manière ridicule de mourir pour quelqu’un de son rang. Son rang… Comment un gars sans Shikai avait réussi à arriver aussi loin ? Il laissait finalement un petit rire lui échappait quand il repensait à ceux qui s’étaient opposés physiquement à son ascension et il se rendait compte que la libération d’une arme pouvait être inutile.

      « - Tu sais, je n’ai pas besoin de toi. Ce serait une erreur de croire qu’un Shinigami n’a de force que par son arme.
      - … Grr.
      - Mais… Si tu… Enfin… Je veux dire que… Oublie. Je suis trop fatigué pour ça. »


    Après cette magnifique échange avec son arme, il la posait sur la table basse unique de la pièce et fermait à nouveau les yeux, oubliant peu à peu le goût du sang dans sa bouche jusqu’à s’endormir à nouveau. Oui, il venait juste de se réveiller mais les types de la 4ème devraient deviner qu’il allait mieux, vu qu’il avait enfin lâché son monstrueux partenaire qui semblait tout comme lui se reposer à côté.

    Dans son rêve, il se revoyait un peu plus jeune avec les autres se moquant de son arme et il la protégeait comme un abruti, se mettant même entre elle et les autres Zanpakutô, de peur pour son aspect fragile. Mais après tout, c’était vrai qu’il n’avait pas besoin d’elle pour se protéger et dans leur cas, c’était même l’inverse, elle restait derrière et lui était le gardien. Ils étaient tous là, montrant des dents et ses deux poings face aux meutes étaient davantage menaçants. Il était un bandit, un voleur, son corps était plus agile que le leur et finalement, à force d’agir de la sorte, il devenait plus fort physiquement, plus fort qu’eux… Son corps, il le devait à sa solitude ? De n’avoir personne à protéger ? Non, ce serait un corps de honte mais il en était heureux, serrant les doigts sur les draps de sa chambre de convalescent pendant son sommeil. Il avait du mal à se l’avouer, mais il avait eu ses muscles non en se battant pour lui mais pour protéger quelque chose, la seule chose qui lui restait… « Quel genre de folie a pu te rendre ainsi… ? » était la première question qui l’avait posé en voyant l’âme de son arme mais au fond, n’aurait-elle pas pu faire de même ? Dans son sommeil, des questions lui servaient de matelas, des doutes d’oreiller : est-ce qu’elle était devenue un monstre à force de s’entrainer tout comme lui ? Etait-il un monstre parce qu’il pouvait se défendre autrement que comme la plupart de ses camarades ?

      « - … Grr. »


    Il était poli, il n’avait jamais réellement fait mal à son avis mais le simple fait de vaincre certaines personnes, même sans dommage physique, créait une douleur réelle. C’était ce qu’il ressentait suite à la défaite contre quelqu’un qu’il pensait faible au point de protéger et ses yeux refixaient le plafond pendant que son torse semblait projeter vers le haut par un spasme. Les souvenirs tout d’abord calmes se déchainaient, il n’y avait plus de vision concrète, juste des extraits d’évènements qui semblaient appartenir au Passé et Jinkan se rappelait même de la douleur qu’il ressentait comme si cela était déjà, ne faisant qu’amplifier ce qu’il pouvait ressentir en le tordant de douleur, ses muscles se crispant pendant que le sang quittait sa gorge au même rythme des spasmes. Il voyait des choses, ce n’était pas son passé, des visions ? C’était trop bref pour qu’il puisse s’en rappeler mais certaines images l’atteignaient, le forçant à se rallonger et à relancer son torse vers le haut comme pour se plier dans le mauvais sens.

      « - Vous allez bien, mons-… A L’AIDE ! »


    Une bonne réaction pensait Jinkan en la voyant s’évader de la chambre au ralenti. Au ralenti ? Tout semblait différent autour de lui, tout allait si lentement et même ses pensées semblaient subir le phénomène. Il ne savait pas ce qu’il se passait, s’il pouvait appeler ça mourir ou non mais il appréciait cette nouvelle expérience. A certains endroits, il pouvait voir l’inverse, des silhouettes se dessinant ainsi brièvement et il devinait que c’étaient des Shinigamis tentant de le ralentir, eux allaient plus vite et différentes scènes se passaient autour de lui, il vivait en accéléré et au ralenti à la fois, son esprit et le monde l’entourant s’étiraient comme si tout ceci était logique. Son regard approuvait la situation, se mettant à luire légèrement, une flammèche semblant lui échapper de l’œil au Dragon alors que son univers devenait noir, un autre souvenir.

      « - I can see you now (Je peux te voire maintenant.) »


    Ce monstre en face de lui le chargeant, c’était leur première rencontre et il la revivait. Il voyait ce combat et tout comme il avait eu l’impression d’être ralenti dans son monde intérieur, il subissait à présent l’inverse et voyait l’âme de son Zanpakutô flottant dans les airs, chutant doucement sur lui, il n’avait plus qu’à le cueillir. Si ce monstre l’avait écrasé physiquement, il fallait qu’il lui rende la pareille dans ce qu’il considérait comme une simulation de son esprit, ce n’était qu’un souvenir qu’il modifiait dans son esprit.

    Même la queue mécanique de la bête ne lui faisait plus peur et il pouvait la stopper sans peine, lançant sa jambe vers le torse de son adversaire pour l’éjecter à travers les tours de pierre et les dunes de sable. Oui, il l’avait. Au fond de lui, il commençait à comprendre l’essence du pouvoir de son Zanpakutô qui l’envahissait dans son lit d’hôpital même si c’était encore trop flou. C’était l’une de ses images qu’il voyait qu’un bref instant et qu’il allait oublié mais son âme à lui allait se souvenir de la sensation et il était un peu plus préparé à son prochain affrontement. En attendant, il était toujours ce faible patient qui finissait par se calmer entre les bras d’infirmiers qui rallaient, certains partant avec des blessures plus ou moins légères, s’étant pris un coup de poing ou de talent, voire même un coup de boule pendant les convulsions de Jinkan. Ces flash-back étaient violents, désagréables, mais il souriait, tout transpirant, en sachant que c’était loin d’être la dernière fois qu’il subissait ça. Son adversaire n’avait pas bougé de sa table basse et son attaque n’avait pas fonctionnée, le Shinigami respirant toujours et ne s’étant sorti que plus fort de cette tentative.

      « - Tu as assez dormi, Jikan.
      - Oui, il semble aussi, Zanpakutô.»


Revenir en haut Aller en bas
 
« Je suis ton meilleur ami. » [Monopost]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Rpg  :: Soul Society :: Le Seireitei :: Quartier de la 4e Division de Protection-
Sauter vers: