Bleach Rpg
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerDernières imagesConnexion
Le deal à ne pas rater :
Display japonaise One Piece Card Game OP-09 The Four Emperors : où ...
Voir le deal

 

 Une visite qui tourne mal...

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Azusa Yuki
Nature inconnue
Nature inconnue
Azusa Yuki


Féminin Nombre de messages : 19
Âge : 30
Double compte : Une méchante blonde en rouge! Surprised
Date d'inscription : 03/07/2012
Fiche Technique : Par ici! :3

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Creación
Niveau: LVL 10
Reiatsu:
Une visite qui tourne mal... Left_bar_bleue4000/4000Une visite qui tourne mal... Empty_bar_bleue  (4000/4000)

Une visite qui tourne mal... Empty
MessageSujet: Une visite qui tourne mal...   Une visite qui tourne mal... EmptySam 4 Mai - 23:24

Soupir...
L'étendue de sable sans fin, parsemée d'arbre morts, semble toujours aussi désertique. La lassitude provoquée par cette étendue froide et inhospitalière explique peut-être d'ailleurs la présence du Soleil artificiel de Las Noches. Un peu de lumière dans ce monde dans lequel la nuit ne s'arrête jamais. Mais pourtant, cette lumière artificielle ne jouait plus son effet. Cela faisait à peine à jour qu'Azusa était réveillée, et pour une raison qu'elle ignorait, le soleil artificiel la lassait déjà. Elle avait besoin d'une lumière plus pure, plus chaleureuse... Ou peut-être simplement de contact humain, vu que le Palais était désert.

Les yeux perdus dans l'immensité du désert pour le moment encore silencieux, l'arrancar déchue se réfléchit à la possibilité de se rendre dans le monde des humains, comme autrefois. Cela faisait tellement longtemps qu'elle n'y était pas retournée. A vrai dire, elle n'y était pas retournée depuis... quelques mois après sa mort. Ce qui faisait un paquet de temps...

Elle aurait bien aimé connaître ce qu'est devenu sa famille, dans le monde des humains. Mais elle doutait pouvoir le savoir, maintenant que tant de temps était passé. De tout de façon, elle avait très peur de déçue en retournant à son habitat et son lieu de naissance. Elle n'avait pas envie de voir tout ce qu'elle avait connu détruit ou en piteux état. Mais puisqu'elle avait tant envie de sociabilité, elle n'aurait qu'à se rendre vers une destination plus exotique...

C'est ainsi qu'elle trouvé un des portails liant le Hueco Mundo au monde des humains. Ceux étant usuellement gardés par des gardes arrancars, actuellement absents, eux aussi. Où était donc passé tout le monde...? Mais bon, cela importait peu, elle s'engagea dans le portail. Le chemin était aussi sombre que le désert qui entourait le point d'entrée. Elle avait légèrement de mal à maintenir une plate-forme de reiatsu stable sous ses pieds et plusieurs fois, le sol s'effrita brièvement sous ses pieds.

Après avoir menacé plusieurs fois de sombrer dans le passage entre les deux mondes, elle finit par arriver dans le monde des humains avec le classique Garganta. Azusa resta clouée sur place. Elle était arrivée dans ce qui ressemblait fortement à une ville. Proche d'elle, d'immense tours, sans aucun rapport avec celles qu'elle avait connues auparavant.

Le monde semblait avoir radicalement changé. Il avait très peu de choses en commun, il restait néanmoins le Soleil, éblouissant, qui força Azusa à porter son bras au dessus de ses yeux pour réduire la luminosité si aveuglante. Ses yeux ne tardèrent néanmoins pas à s'habituer à la lumière et pleins de détails plus surprenant lui furent visibles. Les échoppes, les vêtements, les gens étaient.. différents. Même les routes n'étaient pas les mêmes. Mais quelque chose n'allait pas vraiment... La plupart des bâtiments semblaient en ruine, comme si une guerre avait ravagé la zone... Là où elle se trouvait, la ville était partiellement restaurée, et il y avait de l'activité humaine. Parfaitement consciente qu'elle ne pouvait pas être aperçue, Yuki se mit à parcourir les rues de la ville, heureuse de retrouver de l'activité, et le vrai Soleil.

Mais elle aurait été sotte en pensant que tout se passerait sans encombre. Un Shinigami ne tarda pas à faire son apparition en haut d'un immeuble. Azusa le repéra immédiatement. Elle pouvait toujours essayer de se dissimuler dans la foule, le problème était que son reiatsu attirerait directement le dieu de la mort. Non, sa préoccupation était plutôt de ne pas gêner les humains qui traînaient ici. Elle s'engagea de suite dans une ruelle déserte, le shinigami la suivi.

Elle doutait fortement de ses capacités actuelles de combat, le shinigami avança vers elle, zanpakutô au clair. La lame se voulait menaçante, le shinigami méfiant.

" Toi, là.. Qu'es-tu? Tu n'es pas humaine. " demanda-t-il d'une voix qui se voulait autoritaire. Azusa leva les bras en signe de paix.
" Je n'ai aucune intention mauvaise... " répondit-elle de façon assez timide. Elle aurait voulu être plus convaincante mais elle avait du mal à savoir quelle attitude adopter. Visiblement, elle s'était trompée, le shinigami chargea.
" Comme si j'allais tomber dans ton piège! " lança-t-il alors que son épée s'élança droit vers la jeune femme, afin de la transpercer. Bien qu'en position de faiblesse et désarmée, Azusa bénéficiait d'assez d'expérience pour réagir assez vite malgré sa faiblesse récente. D'un mouvement de hanche souple, elle esquiva, la lame passant à quelques centimètres de sa peau sans la toucher.

Profitant de la force de son esquive, Azusa lança son pied droit dans les côtes de son assaillant. Un craquement et une vive douleur se firent soudain ressentir lors de l'impact. Le shinigami à peine ébranlé par cette faible attaque pivota et asséna un coup de pied à celle qu'il venait d'attaquer, l'envoyant à terre avec un nouveau craquement accompagné d'un cri de douleur.

A terre, chaque mouvement se faisant douloureux, la jeune femme avait énormément de mal à bouger sous la douleur intense. Le shinigami s'approcha pour achever son œuvre avec son sabre. Ignorant la douleur un court instant, elle trouva la concentration nécessaire pour réaliser ce qu'elle souhaitait. Soudain, le shinigami se retrouva cloué au mur par des lames presque transparentes. Il finit assomée par une méthode similaire, effectuée par l'arrancar déchue.

Ivre de fatigue après une telle création, elle sentit son esprit vaciller sous l'épuisement et la douleur. Mais son esprit fort permit de tenir le choc. Rassemblant quelques forces qui lui restait, elle tenta de se relever. Mais la vive douleur qui se fit ressentir lorsque son pied meurtri touché le sol la fit redégringoler aussitôt au sol. Elle devait pourtant s'éloigner du shinigami avant qu'il ne se réveille... Elle ne voulait pas le tuer...

Tant bien que mal, elle arriva à ramper plus loin dans la ruelle, hors de sa vue, malgré la douleur qui se faisait ressentir au niveau de certaines de ses côtes, plus importante encore que celle de son pied. Reprenant son souffle, épuisée, elle ne savait plus quoi faire... Elle ne pouvait plus bouger, ni même fuir dans le Hueco Mundo.. Il ne valait mieux pas penser à la rue bondée de monde... Elle ne trouvait aucune solution valable... Allait-elle mourir bêtement ici parce-qu'elle avait négligé la menace des shinigamis?
Revenir en haut Aller en bas
Orihime Inoue
Fullbringer
Fullbringer
Orihime Inoue


Féminin Nombre de messages : 15
Âge : 30
Date d'inscription : 09/04/2013
Fiche Technique : [url="lien de votre fiche]Cliquez ici[/url]

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Shun Shun Rikka
Niveau: 9
Reiatsu:
Une visite qui tourne mal... Left_bar_bleue3500/3500Une visite qui tourne mal... Empty_bar_bleue  (3500/3500)

Une visite qui tourne mal... Empty
MessageSujet: Re: Une visite qui tourne mal...   Une visite qui tourne mal... EmptyDim 5 Mai - 0:46

« Bonne soirée Kurosaki-Kun !! »

Le bras droit levé tu fais un grand signe de la main, hissée sur la pointe des pieds. Tu crois qu’il te verra mieux ainsi ? Ce dernier te salue à son tour avec en prime un sourire avant de tourner les talons. Ce soir tu vas rentrer seule car ton ami est occupé. Sourire aux lèvres tu tournes les talons après avoir momentanément suivit du regard la silhouette du rouquin s’éloigner. « A demain… » Ca il n’a pas pu l’entendre et puis t’aurais pu le dire avant. Et puis en fait on s’en tape, si tu t’écoutais tu serrais encore en train de le saluer… L’amour rend si crétin.

Te voilà en chemin, Orihime. Le pas lent et quelque peu flottant à cause d’un bien être sans nom. Marcher te permets de faire le vide dans ta tête. Tu balance ton sac telle une gamine. Ta longue chevelure orangée ondule en rythme avec les pans de ta robe. Tu penses déjà à se ce que tu vas manger ce soir. Les idées fusent dans ton esprit et tu es déjà en train de grommeler.
Tes songes futiles prennent fin lorsque tu constates que ta route est barrée par des travaux. Tu te fais la réflexion que ca été rapide depuis ce matin. Tant pis, tu vas faire un détour. Tu contourne un petit quartier pour atteindre le tiens qui se trouve plus loin. Ton esprit s’envole à nouveau et tu te trompes de chemin. Voilà déjà plusieurs minutes que tu t’enfonces dans la mauvaise direction. Tu es aux abords d’un quartier ancien, dévasté par quelque chose que tu connais très bien. Tu t’apprêtes à faire demi-tour lorsque tu sens une faible énergie spirituelle émanée des bâtiments désaffectés. Un tantinet insouciante et parfois même imprudente tu songes à gagner le reatsu. Tu sais pertinemment que ça pourrait être dangereux seulement tu ne peux pas fermer les yeux. Et si quelqu’un avait besoin de soin ? Tu restes un instant plantée là, face à l’entrée du quartier. Tes longs doigts fins se crispent légèrement sur la sangle de ton sac. Tu cherches ton courage mais, pas besoin de chercher très longtemps. Orihime, le petit brin de femme que tu es n’est pas une grande combattante mais dispose d’un courage inébranlable.

Tu n’as donc pas rebroussé chemin. Le pas à la fois déterminé et soucieux tu te laisses guider par la pression spirituelle. Ta main libre pressée contre ta poitrine ton palpitant s’est un peu emballé. Une légère montée d’adrénaline. C’est au détour d’une ruelle que tu aperçois une silhouette à terre. Tu fronces les sourcils, persuadée que quelqu’un est blessé. Quoi d’autre de toute façon ? Tu trottines jusqu’à l’inconscient avec toute ces grâce qui fais de toi une jeune femme raffinée et si fragile d’apparence. Une fois arrivée à hauteur de la silhouette tu découvres une jeune femme dont la tenue vestimentaire te laisse perplexe sur son identité. Une longue chevelure rosée recouvre le visage de la personne. Par sa petite courbe tu en déduis qu’il s’agit d’une fille. Sans plus attendre tu délaisses ton sac de cours dans un coin et t’agenouille près de l’inconsciente. Gracieusement tu places tes mains au niveau de tes tempes et prononces de ta petite voix enfantine… « Sōten Kisshun » C’est alors que les fées Ayame et Shun'ō se matérialisent et viennent se placer autour de ta patiente pour former cette barrière dorée. Un plus soucieux vient barrer ton front alors que tu annule les évènements néfastes s’étant produit sur le corps de l’inconnue. Oh Orihime, tu espères sincèrement ne pas soigner un ennemi…

La jeune femme émet un petit gémissement alors qu’elle se tourne délicatement d’elle-même sur le dos. Toi tu attends bêtement, l’examinant. Ta protégée ouvre alors les yeux et dévoile des mirettes bleutées couleur saphir. Tu soupires, relâchant la pression, satisfaite de toi, ravie de la voir éveillée. Tu es tellement empathique Inoue. La jeune femme semble quelque peu étourdie, effrayée peut-être. Tu tends les bras pour l’aider à se relever bien qu’elle ne coopère pas. Tu la regardes avec tes grandes mirettes grisées. T’as l’impression d’être une menace. N’est-ce pas ironique ? Tu la détaille un peu plus et lui demandes… « Tu...Est-ce que ça va ? » question bête, m’enfin, faut bien meubler en premier lieu. Mécaniquement tu jettes un regard derrière-toi et reportes aussitôt ton attention sur la jeune femme. « Je suis Orihime Inoue, tu n’as rien à craindre, je t’ai soigné. » Tu l’ignores et ne t’en doutes même pas mais, ton nom est un brin connu au Hueco Mundo…Après tout tu as bénéficié des faveurs d’Aizen lors d’une certaine mésaventure… Un épisode que tu as déjà oublié…Mais tu n’as pas oublié que la Soul Society était venu aussi ce jour-là… Passons. Tu te relèves doucement et tends la main à la jeune femme devant toi. « Laisses-moi t’aider ! » Tu l'as déjà fais ma belle.
Revenir en haut Aller en bas
Azusa Yuki
Nature inconnue
Nature inconnue
Azusa Yuki


Féminin Nombre de messages : 19
Âge : 30
Double compte : Une méchante blonde en rouge! Surprised
Date d'inscription : 03/07/2012
Fiche Technique : Par ici! :3

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Creación
Niveau: LVL 10
Reiatsu:
Une visite qui tourne mal... Left_bar_bleue4000/4000Une visite qui tourne mal... Empty_bar_bleue  (4000/4000)

Une visite qui tourne mal... Empty
MessageSujet: Re: Une visite qui tourne mal...   Une visite qui tourne mal... EmptyVen 10 Mai - 21:24

Quelle stupidité. S'aventurer dans ce monde sans même avoir pensé aux dangers qui l'attendaient, cela ne lui ressemblait pas. Comme une idiote, elle était restée dans sa tenue d'arrancar. Quand à savoir si cette tenue était encore d'actualité, quel jour et quelle année on était, elle n'en avait aucune idée. Et oui, totalement déconnectée du temps, il faut dire qu'Azusa n'était définitivement au courant de rien...

En tout cas, elle payait maintenant ses erreurs. Cela faisait depuis un bout de temps qu'elle avait renoncé à bouger, ne trouvant pas une seule solution valable à sa mésaventure. Elle restait là, la douleur ne partant pas. Elle serrait les dents et contenait ses larmes, la douleur était atroce. Elle n'était plus celle qu'elle avait été par le passé. Elle resta comme ça, attendant, simplement. Quoi, elle n'en savait rien. Jusqu'à ce qu'elle entendit quelqu'un approcher.

Si c'était un shinigami, c'était la fin, si c'était un humain, elle espérait juste qu'il éviterait de lui marcher dessus. En fait, il n'y avait pas vraiment de solution profitable. Soudain, elle s'arrêta. Elle était proche, très proche, et elle fit une incantation qu'Azusa ne connaissait pas. Sûrement shinigami, impossible de le savoir, l'état de la blessée était trop mauvais pour qu'elle puisse se concentrer sur les reiatsus.

Mais étrangement, elle sentait que tout se mettait à aller mieux. On la soignait? Comment cela était-il possible? Qui ferait une chose pareille? Aucune idée, mais plus le temps passait, plus la douleur s'estompait, jusqu'à disparaître, assez rapidement. C'est fou comment cela a été efficace. Elle se retourna pour dévisager celle qui l'avait soignée. Une chevelure rousse, des yeux gris, et son reiatsu qui était clairement celui d'une humaine. Quelle étrange humaine d'ailleurs... Une humaine à pouvoir? Elle n'en avait jamais entendu parler... Les choses ont beaucoup changé depuis. C'était un peu perturbant.

Comme la fille qui lui faisait face. Elle avait l'air gentille, et elle l'avait aidée, mais elle était... intimidante.

« Tu...Est-ce que ça va ? » lui demanda-t-elle. Azusa hocha légèrement la tête de haut en bas. Oui, elle allait bien. Mais elle se sentait gênée, redevable, et surtout, elle ne comprenait pas pourquoi elle l'avait aidé.
« Je suis Orihime Inoue, tu n’as rien à craindre, je t’ai soigné. » continua la rousse.

Azusa se doutait bien que c'était elle qui l'avait aidé et qu'elle n'avait rien à craindre. Surtout qu'elle se présentait directement. Orihime Inoue, un joli nom. Bon, elle attendait certainement qu'elle en fasse de même, et elle n'allait pas lui refuser cela.

« Azusa Yuki... Enchantée !» répondit-elle, un peu plus en confiance. La personne qui lui faisait face l'intriguait énormément. Azusa attrapa volontiers la main que l'on lui tendait pour se relever. Elle était extrêmement légère, beaucoup plus légère qu'un humain de sa taille, même complètement anorexique. Aussi, elle retrouva ses appuis sans aucun mal.

« Merci beaucoup de m'avoir soignée... Je ne m'attendais vraiment pas à ce de quiconque ici, encore moins à un soin aussi efficace d'une humaine... attends...» Attends... était-elle bien humaine, au moins? Son reiatsu le clamait, mais pourtant, c'était étrange. Azusa attrapa les joues d'Inoue et commença à s'amuser avec, tout en regardant attentivement comment son visage réagissait à ses stimulations. C'était une drôle de manière de contrôler l'humanité d'une personne, mais.. il fallait bien faire avec.

A vrai dire elle n'en tira pas de véritable conclusion, mais Yuki continua, parce-que ça l'amusait, et qu'elle aimait bien les joues d'Inoue, pour une raison qu'elle n'expliquait pas non plus. Tout en ne lâchant pas ses joues, elle demanda :
« Hmm.. Il y en a beaucoup, des humains comme toi, qui peuvent voir les âmes, avec des pouvoirs? C'est étrange! Je savais pas que ça existait! »
C'était sûrement la meilleure façon pour, de nos jours, passée pour la grosse paumée de service, au courant de rien. Bon, c'était le cas, elle ne savait vraiment rien, mais là, elle le clamait haut et fort...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Une visite qui tourne mal... Empty
MessageSujet: Re: Une visite qui tourne mal...   Une visite qui tourne mal... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une visite qui tourne mal...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» visite de ryu
» Visite du petit nouveau
» Petite visite des archives

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Rpg  :: Monde des vivants :: Karakura :: Centre ville-
Sauter vers: