Bleach Rpg
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerDernières imagesConnexion
Le deal à ne pas rater :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où acheter le coffret dresseur ...
Voir le deal

 

 Duel volcanique

Aller en bas 
AuteurMessage
Kazuo Kiriyama
Shinigami exilé
Shinigami exilé
Kazuo Kiriyama


Masculin Nombre de messages : 569
Âge : 29
Date d'inscription : 15/08/2010
Fiche Technique : Cliquez ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Yôganfuro
Niveau: Capitaine / LVL 14 (Lvl uped)
Reiatsu:
Duel volcanique Left_bar_bleue9600/9600Duel volcanique Empty_bar_bleue  (9600/9600)

Duel volcanique Empty
MessageSujet: Duel volcanique   Duel volcanique EmptyJeu 28 Oct - 13:57

¤~Monde intérieur~¤

Kazuo se retrouva dans un endroit lugubre, bourré de roches en fusion et de coulées de lave de partout, des montagnes qui avaient l’air de volcans à l’horizon, avec aucune âme en vie. Ce qui l’étonnait le plus, c’est qu’une poignée de constructions parsemaient cet endroit lugubre à propriétés volcaniques…

Spoiler:

Kazuo commençait à s’inquiéter.

-Je suis où, là ?

-Tu es dans ton monde intérieur lui répondit cette si agréable voix féminine.

-Encore vous ? fit Kazuo. Mais qui êtes-vous, bordel ?

- Tu ne vas pas tarder à comprendre…

Après avoir dit ça, une jolie jeune fille apparut devant lui. Cette fille-là avait un visage doux, une jolie robe noire avec des chaussures à hauts talons. Elle avait les yeux bleus, des cheveux blancs qui lui tombaient jusqu'au dos avec une mèche de chaque côté qui lui tombaient devant jusqu’à la poitrine, un collier et un bracelet à fleurs. A noter qu'elle portait un sabre.

Spoiler:

A la regarder, Kazuo en eut le souffle coupé. Mais qui était-donc cette si jolie jeune fille qui s’était affichée devant lui dans un endroit aussi sinistre que celui-ci ?

-Tu n’as pas compris qui je suis, hein ? devina la jeune fille.

Kazuo déglutit difficilement.

-Eh bien… Une jolie fille, dont je ne connais pas le nom… Ni l’âge… Enfin… articula-t-il maladroitement.

La jeune fille aux cheveux blancs eut un petit ricanement affectueux. Kazuo se sentit minable de perdre ses moyens devant ce genre de personne.

-Si tu te comportes comme ça avec moi à chaque fois qu’on va se voir, tu ne progresseras jamais, Kazuo, dit-elle.

Kazuo fut frappé. Comment ça, ils allaient se voir de façon récurrente ? Cet instant-là n’était donc pas exceptionnel ? Et puis, comment connaissait-elle son nom ?

-Tu sais bien aussi que je ne vais pas te laisser dans une telle ignorance ! lui assura-t-elle.

-Mais… Comment… ? Enfin… Comment je me suis retrouvé ici ? Il y a un instant à peine, j’étais sur un terrain plat à m’entraîner avec Luffy, puis ensuite d’un coup j’ai perdu connaissance et tout est devenu noir, ensuite je me suis retrouvé là…

-Tu n’as pas une petite idée ? lui demanda la jeune fille.

Kazuo arqua un sourcil.

-Tu es dans ton monde intérieur, tandis que moi, je suis ton Zanpakuto, déclara-t-elle alors. Enfin, l’esprit de ton Zanpakutô, pour être plus exacte.

-L’esprit de mon Zanpakutô ?! répéta le Shinigami aux cheveux bleus, incrédule. Mais… mais pourquoi me rencontrer… seulement maintenant, alors ?

Et là, la jeune fille garda son expression si bienveillante, mais lui servit la réplique classique sur un ton beaucoup plus grave et chargé de reproches :

-Tout simplement parce que malgré les progrès que tu as effectués, tu es faible, Kazuo !

Les paroles de la jeune fille transpercèrent Kazuo en plein cœur. Lui, faible ? Alors qu’il avait participé à une bataille contre les Envahisseurs, combattu un énergumène assez fort, il s’était également entraîné avec Luffy qui s’était montré assez dur comme partenaire… Et maintenant, alors qu’elle le rencontrait seulement maintenant et qu’il ne la connaissait même pas depuis une minute ou plus, elle lui balançait, comme ça, qu’il était faible ?! Comment un sabre pouvait-il se permettre de critiquer la faiblesse de son manieur ? Parce qu’elle était puissante, elle, peut-être ?

-Ce n’est pas la peine de mal accueillir ma critique ! trancha sèchement la jeune fille. Je ne te dis que la vérité, et c’est censé te faire progresser, jeune homme ! Les Envahisseurs que tu as combattus étaient d’un niveau assez faible et pourtant ils t’ont donné du mal ! Tu t’es même fait toucher par l’un d’eux !

-Il m’a pris en traître ! protesta Kazuo. Et ils s’y sont pris à plusieurs pour m’attaquer ! Alors ne t’étonnes pas si après je me suis fait acculer par ces trouble-fêtes ! D’ailleurs, j’en suis ressorti beaucoup plus indemne que les autres !

-Parce qu’à ce moment-là, le facteur chance ne s’est pas tourné les pouces, lui fit-elle remarquer. Et puis, avec tous les sorts de Kidô que tu utilises pour sauver ta peau, tu trouves ça normal qu’il te reste plus de la moitié de ton reiatsu à chaque bataille ? Tu dois toutes tes victoires à la chance !

Kazuo, contrarié, dégaina son sabre et pointa sa lame à 90° par rapport au sol sur la poitrine de son interlocutrice en guise de garde.

-Montre-moi ce que tu sais faire ! lui réclama-t-il sèchement. Et après, si tu m’en bouches un coin, là tu pourras me cracher dessus en toute impunité !

La jeune fille dégaina également son sabre et l’attendit, toujours affichant son expression de jeune fille agréable et sympathique, ce qui irrita encore plus Kazuo qui commençait à se demander si elle ne se fichait pas un peu de sa bouille…

Il lui fonça alors dessus et l’attaqua férocement de tous les côtés avec son sabre pendant qu’elle parait aisément toutes ses attaques sans lui céder une part du terrain alors que Kazuo s’était littéralement jeté sur elle. Le Shinigami tatoué en fut médusé.

Puis, au bout d’un moment, par un geste habile, en emmêla la lame de Kazuo avec sa sienne pour lui saisir le bras, le tourner vers l’extérieur pour le déstabiliser et le remettre à sa place avec un bon yoko geri (pour ceux qui ne savent pas : coup de pied latéral fouetté ou poussé) dans le flanc.

Sidéré, Kazuo dut reconnaître en se relevant que la jeune fille se débrouillait plutôt bien, même si elle lui avait directement donné un coup sur son amour-propre…

-Quel est ton nom ? lui demanda-t-il finalement.

-Mon nom est ... lui répondit-elle.

-Ca va, dis-le-moi franchement et arrête de te moquer de moi, j’ai eu ma dose pour aujourd’hui ! râla le Shinigami aux cheveux bleus.

La jeune fille accepta de se répéter :

-Alors, dans ce cas, je vais te le redire : mon nom est …

Kazuo commençait à s’impatienter et se nettoya les oreilles avec l’auriculaire de chacune de ses mains, puis lui demanda à nouveau de se répéter. La jeune fille lui répondit alors de la même façon. Kazuo sentit la contrariété gagner encore un peu plus d’ampleur en lui.

-Tu sais pourquoi tu ne peux pas entendre mon nom ? dit-elle alors.

-Dis-le-moi directement, je n’ai plus la patience de réfléchir à tes devinettes ! cracha-t-il.

-Tu n’es pas encore prêt, voilà pourquoi ! répondit-elle de la même façon avec laquelle elle lui avait dit qu’il était faible.

Le visage de Kazuo se peignit alors de l’incrédulité la plus totale. Il n’était pas encore prêt à entendre un nom ?! Mais ça s’est vu où, ça ? Depuis quand on doit ‘’être prêt’’ à entendre un nom ? Mais qu’est-ce que c’est que ce monde ?!

-Tu auras la réponse à toutes ces questions quand le moment sera venu, lui assura son adversaire.

Kazuo, poussé à bout, fonça sur elle et l’attaqua avec son sabre, tout en se passant des Kidô pour ne pas rabaisser l’utilité que l’entraînement de Luffy avait eue sur lui.

-Tu sais, dit-elle, avec moi, tous les coups sont permis. Kidô, Hakuda ou Zanjutsu… tu peux te servir de tout tant que tu es ici !

Kazuo ne s’occupa pas de cette petite précision. Il ne gaspillerait pas de reiatsu un point, c’est tout ! Comme s’il allait s’épuiser tout seul contre une fille qui avait l’air aussi puissante que tous ceux à qui Kazuo avait eu affaire ! Son sabre lui suffisait amplement, vu qu’il se débrouillait bien dans cet art du combat.

Mais le seul *hic*, c’était que la jeune fille parait ses coups avec une telle aisance qu’elle paraîssait intouchable, que sa défense semblait infranchissable.

-Je sens le découragement monter en toi… nota-t-elle Mais ne te relâches pas car tu ne pourras pas sortir d’ici avant de m’avoir battue.

Cette affirmation redonna du courage à Kazuo qui commença à réfléchir à une quelconque stratégie pour mettre fin à cet orgueil si grand dont faisait preuve cette fille énigmatique.

Il choisit alors de l’attaquer avec moins d’ardeur et plus de concentration et plus de techniques, ainsi que davantage de précision et de souplesse dans ses mouvements. Cette manière de combattre de Kazuo avait l’air de convenir à la jeune fille qui affichait pourtant toujours son sourire.

Au bout d’un moment, lors que Kazuo n’avait pas réussi une seule fois à toucher cette fille aux cheveux blancs, il abandonna la lutte au sabre et repris son souffle

-C’est impossible de te battre, enfin ! râla-t-il.

La jeune fille lui adressa un sourire complice.

-C’est parce que tu as pris mon affirmation au mot ! lui indiqua-t-elle.

Kazuo ne comprit pas tout de suite, puis cet indice de la jeune fille le mit sur la voie : ça voulait dire qu’il devait la battre indirectement ? Mais comment ?

-Et qu’est-ce que je dois faire ? s’informa-t-il. Raser ce terrain volcanique ?

La jeune fille éclata d’un rire charitable et agréable auquel Kazuo joignit un petit rire et un sourire gêné. Puis elle le regarda dans les yeux et Kazuo soutint son regard.

-Pourquoi raser ? lui demanda-t-elle. Alors que c’est si simple !

Après un long instant de réflexion, Kazuo arqua un sourcil et tenta une réponse qu’il redoutait assez idiote pour la faire rire une seconde fois.

-Ne faire qu’un avec l’environnement ?

Le sourire approbateur que lui adressa son interlocutrice lui indiqua clairement qu’il avait visé juste, mais il n’avait toujours pas saisi ce qu’il était censé faire pour se sortir de là.

-Lorsque tu auras compris et fait ce que je te demande, tu pourras entendre mon nom.

-C’est vrai ?

Elle lui servit un clin d’œil complice. Kazuo, encouragé, réfléchit et tenta une réponse qui lui offrait une chance sur deux :

-Les roches en fusion ?

Son interlocutrice ferma les yeux en hochant légèrement la tête dans le sens négatif. Kazuo fut alors fixé en un éclair.

-Mais comment je dois m’y prendre, alors, pour l’accepter ?

-Réfléchis bien, lui répondit-elle tout simplement. C’est tellement facile que tu t’apercevras que tu peux le trouver tout seul par toi-même…

Le Shinigami aux cheveux bleus regarda alors une coulée de lave située à côté de la jeune fille et lui-même, puis il se dirigea vers la lave. Lorsqu’il se retourna et lut dans les yeux de la jeune fille qu’elle n’avait pas l’intention de lui indiquer s’il était ou pas sur la bonne voie, il comprit tout de même qu’il y était. Il prit alors une grande inspiration et mit un pied dans la lave…

-Non, dit la fille.

-Alors quoi ? Je ne vois que ça ! s’impatienta Kazuo.

Alors, après mure réflexion, maintenant que la jeune fille lui avait dit non pour les roches en fusion et la lave, il se rendit compte d’un truc.

-Tu peux me montrer ce que tu sais faire ? s’enquit-il. Je veux en être sûr…

Elle leva alors la main et Kazuo resta les yeux fixé sur celle-ci. A sa plus petite surprise, une explosion qui ressemblait à une éruption volcanique jaillit de la paume de la jeune fille. La solution vint alors à Kazuo comme un coup d’éclair en pleine poitrine.

-Tu es l’environnement ? conclut-il.

Le sourire de la jeune fille s’élargit et Kazuo sourit à son tour. Il s’approcha d’elle, la regarda en face, puis, alors qu’il se demandait comment faire pour entrer en harmonie avec elle, elle lui donna un petit conseil :

-Tu dois tout simplement t’unir à moi.

Kazuo, gêné, comprit ensuite le vrai sens de cette explication. Il fut fixé aussitôt que la jeune fille lui tendit la main. En retour, le Shinigami tatoué tendit la sienne et les deux mains s’approchèrent jusqu’à se serrer. Les mains serrées, Kazuo réalisa qu’il allait bientôt retourner de là où il venait et quitter ce ‘’monde intérieur’’.

-Mon nom est…

¤~Le réveil~¤

Kazuo se réveilla dans les quartiers de la quatrième division, apparemment soigné et de nouveau indemne.

-… Yôganfuro… dit-il à voix basse.
Revenir en haut Aller en bas
 
Duel volcanique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un duel de rêve (PV Kyôraku)
» Training Juin : Le duel du Hollow.
» Duel amical entre capitaine !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Rpg  :: Soul Society :: Le Seireitei :: Quartier de la 4e Division de Protection-
Sauter vers: