Bleach Rpg
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerDernières imagesConnexion
-50%
Le deal à ne pas rater :
BODUM Bistro Set : Théière filtre 1 L + 2 gobelets double paroi en ...
19.99 € 39.90 €
Voir le deal

 

 [FB - Training] Aller de l'avant ... [PV: Rangiku Matsumoto]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




[FB - Training] Aller de l'avant ... [PV: Rangiku Matsumoto] Empty
MessageSujet: [FB - Training] Aller de l'avant ... [PV: Rangiku Matsumoto]   [FB - Training] Aller de l'avant ... [PV: Rangiku Matsumoto] EmptyVen 15 Juil - 23:11

FLASHBACK
[Ce qui est un Flashback pour Rangiku, ne l’est pas forcément pour Akira]


Akira sortait du bureau des affaires internes du quartier de la 6ème division de protection de la Cour du Seireitei. Le visage blême, la mine piteuse, les yeux fixant le plancher de chêne massif formant les corridors calmes et doucement ensoleillés de ce milieu de matinée. Les mauvaises nouvelles s’enchaînaient à une vitesse effroyable, et Akira avait indubitablement le sentiment qu’il n’avait le contrôle sur absolument rien, malgré l’obtention récente de ses pouvoirs de Shinigami. Suite à son accès au rang de Shinigami de division, et surtout suite à la mort de son petit frère Asuma au combat, le jeune homme aux cheveux d’argent tenait à reprendre contact avec le 10ème siège de la 6ème division où il avait été affecté : Maeda Okimika. Ce Shinigami farceur passionné par les tortues d’ici et d ‘ailleurs, avait été le tuteur des deux frères Imaizumi, les ayant extirpé de leur misérable vie au Rukongai et les ayant mené à l’Académie Shinigami afin qu’il y suive une formation militaire. Akira aurait pensé que cela fasse plaisir à Okimika de le revoir, il était sympathique et attentif aux autres, agréable à vivre, autant qu’il puisse s’en souvenir. Il avait donc décidé de se rendre au bureau des affaires internes de la 6ème division afin qu’on lui dise si Okimika serait joignable, puisqu’il n’avait pas put le trouver au alentour des autres bâtiments de la division ni à l’Académie où il se rendait régulièrement. C’est là qu’on avait révélé à Imaizumi qu’Okimika était mort depuis un peu plus de un mois, tué par un Hollow lors d’une patrouille dans le monde des humains.
Le scénario, visiblement, s’était répété mainte et mainte fois, et son cher petit frère, Asuma, n’en avait pas été la seule victime. La nouvelle fut comme un coup de tonnerre et les bras ballants, Akira n’eut d’autre choix que de quitter le bureau des affaires internes de la division que lorsque le Shinigami responsable eut finit de lire le rapport de l’affaire. Il aurait aimé avoir quelqu'un prêts de lui ne serait-ce que pour essayer d’oublier la non-présence d’Asuma, lui qui le suivait toujours telle son ombre, invariablement, fidèlement. Désormais, il était seul, définitivement seul. Il n’avait plus revue Hisae depuis plus de six mois, et craignait qu’un jour il ne doive faire face une fois encore à cette horrible vérité. Kuroi Hoshi avait été banni de l’Académie et avait du retourner au Rukongai pour cause de mauvais comportement répété, et il se voyait mal venir vers les gradés de la division en espérant découvrir une oreille attentive à ses problèmes.

Akira déambulât lentement dans les coursives du bâtiment des affaires administratives de la 6ème division, croisant ça et là quelque Shinigami pressés et aux regards sérieux, parfois avec une masse étonnante de dossier dans les bras. Il croisât même un duo de jolie Shinigami dont sa prestance naturelle ne leur avait pas échapper, mais il n’en eut que faire, il ne remarquât même pas le jovial « bonjour » libérer par les deux jeunes femmes l’admirant encore du bout du couloir. Et qu’en penserait le Capitaine ? Byakuya Kuchiki, cet homme qu’il n’avait jamais vu que par l’intermédiaire d’images d’archives lors des cours d’histoire de la Soul Society à l’Académie. Curieux de savoir qui était cet homme noble, respecté et mystérieux, Akira se souvint avoir louer un ouvrage à la bibliothèque académique, traitant de la longue dynastie des Kuchiki, afin de récolter quelques informations sur celui qui serait somme toute vraisemblance son supérieur hiérarchique dans le futur. Il avait appris bon nombre de chose sur lui et ses quelques ancêtres qu’il n’aurait de toute façon plus à connaître désormais. Mais les rumeurs et divers mots qu’on lui glisser à l’oreille à son sujet était infiniment plus intéressant qu’un millier des pages de l’ouvrage encyclopédique sur la famille Kuchiki. Froid, autoritaire, détaché, acerbe et flegmatique, Byakuya fascinait tant par son comportement placide et imperturbable, que par son pouvoir sans commune mesure et la beauté de son Zanpakutôh. Mais une chose est sur, c’est qu’il n’était pas très fort pour éprouver une quelconque pitié envers un simple Shinigami de division, noblesse oblige, ce n’était clairement pas à lui qu’il aurait fallu quémander du soutient moral. De toute façon, quoiqu’Akira veuille faire, Byakuya se trouvait à la Dimension Royale, bien loin du Seireitei.

Akira franchit la porte coulissante qui menait aux corridors, puis descendit les marches de bois vernis d’un rouge éclatant. Posant sa sandale de paille tressée sur le chemin de gravas blanc qui délimité soigneusement là où l’on pouvait marcher et là où l’ont devait respecter le travail des jardiniers de la division, il sentit une légère brise d’air chaud lui caresser la nuque. Il faisait on ne peut plus beau, une fort belle matinée, très peu agitée, les membres de la division vaguant ça et là à leurs occupations avec toute la joie de vivre qu’il leur était possible d’avoir. Pourtant chacun savait pertinemment ce qui se jouait en ce moment au quatre coins du monde. De ce monde, du monde des humains et de la Dimension Royale. C’était un rythme de vie et une façon de penser que les Shinigami avaient sut accepter et adopter. Il se dirigeât vers les jardins centraux de la division, il ne lui restait plus qu’un jour de congé avant qu’il ne doive reprendre ses fonctions de Shinigami de rang au sein de sa division. La 6ème division étant chargée de la sécurité de la Soul Society, à lui ronde de nuit dans le Seireitei, poste de garde aux quatre Portes gardées par les quatre Gardiens, à lui les enquêtes et « descentes » de vérification dans le Rukongai et autres jubilations. Peut-être que tout cela aurait finalement un effet bénéfique sur son moral, et que les tâches qui lui serait assignées pourrait lui faire oublier un tant soit peu les drames vécu il y a peu et qui continuaient à lui vriller le cœur et l’esprit.

Aux jardins centraux, il entreprit de flâner sur l’herbe fraîche jusqu’à l’ombre d’un cerisier en fleur. Majestueux arbre, magnifiquement drapé d’un linceul de rose pale et de blanc d’une beauté à coupé le souffle, et procurant une senteur puissante et parfumée à cent pas alentours, ce type d’arbre surprenant de splendeur avait fasciné Akira lorsqu’il ne fut qu’un jeune étudiant Shinigami. Il se souvint avoir rencontré Inugami Yinoa, Vice-Capitaine de la 2nde division qui lui avait confié que le cerisier était le symbole de la 6ème division et que cette même division comportait au sein de ses jardins bon nombre de très beaux spécimens de cerisier ; Intriguer et émerveiller, Imaizumi avait décidé alors que la 6ème division serait sa division. Tentant tant bien que mal encore aujourd’hui, et ce depuis quelques semaines, de faire le vide et de calmer son esprit furieusement animé, il entreprit de s’accorder du repos assis et adossé au tronc du premier cerisier qu’il vit.

Le calme s’installât…


61 lignes


Dernière édition par Akira Imaizumi le Dim 17 Juil - 11:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ran
Vice-Capitaine de la 10ème Division
Vice-Capitaine de la 10ème Division
Ran


Féminin Nombre de messages : 916
Âge : 35
Date d'inscription : 07/02/2010
Fiche Technique : Cliquez ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Haineko
Niveau: Combattant Surpuissant / LVL 14
Reiatsu:
[FB - Training] Aller de l'avant ... [PV: Rangiku Matsumoto] Left_bar_bleue8700/8700[FB - Training] Aller de l'avant ... [PV: Rangiku Matsumoto] Empty_bar_bleue  (8700/8700)

[FB - Training] Aller de l'avant ... [PV: Rangiku Matsumoto] Empty
MessageSujet: Re: [FB - Training] Aller de l'avant ... [PV: Rangiku Matsumoto]   [FB - Training] Aller de l'avant ... [PV: Rangiku Matsumoto] EmptySam 16 Juil - 10:20

La vie était devenue beaucoup plus compliquée. En tout cas, du point de vue de Rangiku. Beaucoup de capitaines avaient lâchement abandonné leurs tâches administratives pour se rendre à la Dimension Royale et faire croire par la même occasion qu’ils allaient tenter d’arrêter Aizen… Mais Matsumoto le savait bien ! En réalité, un pique-nique géant se préparait, tout le monde allait jouer les touristes en sirotant du lait de coco, affalé sur des transats, se la coulant douce pendant que les bonnes poires de vices-capitaines restés à la Soul Society se tapaient les corvées de paperasses et tout le tralala. Vraiment la vie était trop injuste !
Du coup, parce qu’elle se disait qu’après tout, elle avait bien le droit de faire une petite pause dans son emploi du temps, l’officier de la dixième division s’était échappée de son propre bureau, une bouteille de saké à la main, et avait promptement décidé d’aller boire un verre en compagnie de Kira et Renji.
D’un pas décidé, la « petite douceur » sous le bras, Rangiku quitta les bâtiments de sa division et déambula tranquillement dans les ruelles du Sereiteï, se faisant saluer au passage par tous les shinigami qu’elle pouvait croiser. Etre gradée apportait certes des inconvénients, mais elle devait le reconnaître, elle avait aussi des avantages. Outre le respect qu’elle obtenait des autres de par son grade (mais ça, elle s’en fichait en réalité pas mal), elle n’avait pas à passer sa journée à balayer les rues, ou bien à aller chasser un hollow de classe inférieure alors que d’autres pouvaient s’en charger à sa place. La dé-lé-ga-tion ! C’était effectivement le point positif à ce statut de vice-capitaine ! Le problème, c’était que son supérieur pouvait également lui déléguait des choses à faire mais pour le coup, comme Hitsugaya était absent, Matsumoto menait un rythme de travail qu’elle jugeait nécessaire et n’avait donc pas à se soucier d’un quelconque rapport retardataire.

Après quelques minutes de marche, Rangiku arriva devant les portes de la sixième division, pénétrant par la même occasion dans l’enceinte de celle-ci. Comme toujours, les jardins étaient impeccables… Enfin toujours… Matsumoto se rappela d’une nuit passée en compagnie de Rukia, où elles avaient réussi à dévaster le travail de bon nombre de travailleur, tout ça pour obtenir une photo du chef de clan Kuchiki, et cela à des raisons purement lucratives. Au final, elles avaient échoués, mais Rangiku était certaines que les rosiers plantés ça et là se souvenaient encore de cet épisode qui leur avait coûté quelques feuilles. Depuis, les jardiniers avaient bien travaillé !
Empruntant l’allée principale, Rangiku se dirigea dans un premier temps vers le bureau de la sixième division… Mais après s’être présentée à la porte, elle avait constaté que personne n’occupait les lieux. Fichtre, Renji n’était donc pas là ? Se déplacer pour rien n’était pas vraiment une chose qu’elle appréciait, aussi, la shinigami entreprit de faire le tour de la division, afin de se rendre compte par elle-même de l’absence définitive d’Abaraï.
Il n’était pas dans ses appartements, il n’était pas dans le bâtiment d’entrainement, il ne se trouvait pas non plus dans les couloirs… Peut-être était-il dans les jardins ?
Sans trop de convictions, Matsumoto prit cependant la peine d’aller vérifier dans les jardins. Empruntant un petit chemin de dalles qu’avaient dû mettre les jardiniers pour éviter que la pelouse ne pâtisse des aller et venu quotidiennes des shinigami, la vice-capitaine inspecta le jardin avec une concentration dont elle ne faisait absolument pas preuve lorsqu’il s’agissait de s’occuper de l’administration. La petite balade l’amena à un petit sentier de gravas blancs. A partir de là, elle avait le loisir de retourner vers les quartiers en remontant par de petites marches en bois, ou bien continuer cette petite excursion. Son choix fut le second. Elle avait bien le temps de flâner un peu (et puis si elle ne l’avait pas, elle le prenait quand même), et puis il fallait le dire, ces jardins étaient reposant et permettaient un temps soit peu de s’évader. Marchant d’un pas tranquille, Rangiku se dirigea vers un cerisier en fleur, comme attirée par la majesté de cet arbre. Ou peut-être aussi avait-elle vu une silhouette planquée derrière le tronc de celui-ci, avait pensé qu’il s’agissait de Renji et avait eu l’idée saugrenue de lui jouer un tour.

Approchant à pas feutré tel un félin guettant sa proie, Matsumoto prit soin de ne pas entrer dans le champ de vision du shinigami qui trainassait là. Elle s’approcha doucement, silencieusement… Jusqu’à arriver à s’adosser au même arbre que « Renji » mais à son côté opposé. Souriant à l’idée même de faire peur au vice-capitaine de la sixième division, Rangiku se dévoila d’un bond.


- Ahah ! Je t’y prends ! C’est comme ça que tu t’occupes de ta… Heu… Hummm…

Se rendant compte de son erreur, Rangiku toisa l’homme qui se trouvait devant elle, dont elle ne connaissait absolument pas le nom ni même l’existence.

- Soit le vice-capitaine Abaraï a bien changé en quelques heures, soit je me suis complètement trompée d’interlocuteur…

Et il allait sans dire que c’était bien elle qui s’était complètement gourée.

- Je suis Matsumoto Rangiku, vice-capitaine de la dixième division, se présenta-t-elle avec un sourire.

- Désolée de t’avoir dérangé, je cherchais ton vice-capitaine pour… heuu… affaires. Tu ne saurais pas où il est par hasard ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[FB - Training] Aller de l'avant ... [PV: Rangiku Matsumoto] Empty
MessageSujet: Re: [FB - Training] Aller de l'avant ... [PV: Rangiku Matsumoto]   [FB - Training] Aller de l'avant ... [PV: Rangiku Matsumoto] EmptySam 16 Juil - 16:31

Akira avait vu poindre le sommeil depuis prêts de cinq bonnes minutes, qu’il n’en remarquât pas l’arrivé de la sublime Vice-Capitaine. La tête posée sur le tronc de cerisier valeureux, la légère bise d’été lui caressant de ses doigts éthérés sa chevelure argentée, il se détendit, ne craignant pas le moindre dérangement en ces lieux de calme absolue. Et pourtant. Visiblement, la Shinigami, qu’il n’avait jusqu’alors pas encore identifier l’avais pris pour le Vice-Capitaine Abarai. Ce qui fit sourire intérieurement Akira. Brave au combat, certes il l’était, toute mesures gardées, mais de là à le confondre avec le légendaire Vice-Capitaine Abarai, seul Shinigami de ce rang à maîtrisé le Bankai (de façon publique, tout du moins), il y avait un faussée que jamais Imaizumi ne ce serait permis de franchir. D’autant qu’il n’était pas du genre à se faire d’étranges marques sur le visage et à porté de drôles de lunettes sur le bout du nez à longueur de temps. Enfin soit. C’est lorsque son interlocutrice se présentât à lui qu’Akira redevint subitement très sérieux, comme à son habitude, la tristesse l’empoignant toujours n’arrangeât en rien son naturel assez peu loquace. Il bondit sur ses chevilles solides et accompli une sincère révérence pour saluer sa supérieure hiérarchique.

-« Vous ne me dérangiez pas du tout, Matsumoto-san. »

Akira risquât un léger coup d’œil à la Vice-Capitaine, il ne l’avait jamais vue en réalité, mais avait étudié son Zanpakutôh et ses spécificités assez incroyables au sein de l’Académie Shinigami, un cour passionnant qui plus est. C’était une femme des plus magnifiques. Une longue chevelure d’un blond éclatant, presque doré, tirant sur le roux enflammé, avec un visage angélique et des yeux gris particulièrement profonds et perçants. Un faciès d’une beauté enjôleur, un teint de peau pur, un nez fin et des lèvres douces faisaient de Rangiku une femme particulièrement agréable à contempler. Mais ce qui l’a rendait infiniment plus attirante pour la grande plupart des hommes du Seireitei (les non gradés du moins, les autres Vice-Capitaines et Capitaines semblant ne pas lui accorder tant d’importance d’un point de vue physique), c’était sa volumineuse poitrine, quasiment entrée au panthéon des mythes vivants au sein de la Soul Society ! Et Akira avait l’occasion de vérifier si le mythe était vrai, et il l’était. Cessant de dévisager sa supérieure, il laissât choir son regard sur le reste du corps de la Shinigami, avant de remonter la tête en triple vitesse. Les femmes savaient voir les hommes qui n’en voulait qu’à leur poitrine en général, et Rangiku devait en avoir particulièrement l’habitude, c’est pour cela qu’il fit l’effort de ne plus regarder ce qu’il voyait, ou en tout cas d’en avoir l’air le plus détacher possible. Peine perdue. Rangiku était grande, presque aussi grande que lui (bien qu’Akira ne soit pas l’exemple même d’un grand gaillard parmi les hommes, ne mesurant que 1m77), svelte et d’une prestance assez impressionnante. Buste en avant et menton levé, ses attributs proéminents n’aidant pas, elle en imposait drôlement et ce de façon parfaitement naturel. Un véritable chef de file charismatique pensât Akira. Son ruban rose, tranchant littéralement avec l’uniforme de Shinigami noir et blanc traditionnel, au même titre que la ceinture de soie rouge d’Imaizumi, attirât son regard, bercée par les doux aller retour du vent d’été.
Akira prit la parole :


-« Le Vice-Capitaine Abarai a été chargé d’une enquête à propos d’un vol de matériel médical à la 4ème division. D’après les derniers rapports, ça la conduit dans un quartier du Rukongai, mais cela fait trois jours que nous n’avons plus de nouvelle. »

Il se sentit obligé d’ajouter quelque chose pour tenter d’optimiser ses propos, bien que Matsumoto n’en ai pas besoin le moins du monde. Si il y avait bien une personne qui connaissait Abarai, mis à part Byakuya Kuchiki et sa propre soeur, Rukia, c’était elle.

-« Mais je suis sur que tout va bien, c’est le Vice-Capitaine Abarai !

Il laissât une seconde de silence.

- Désolé de ne pas pouvoir vous venir en aide Matsum… Matsumoto-san, vous avez bu ?! »

S’exclamât le jeune homme aux yeux verts. Nul n’aurait sut dire avec exactitude si le ton employer, presque inconsciemment par Akira, était du questionnement ou de l’affirmation, de la moquerie ou de l’incrédulité. Il avait remarqué cet état de fait grâce à la couleur du tain de son interlocutrice, qui, du blanc angélique passait peu à peu au rosé léger. Puis, presque aussitôt, il se renfrognât :

-« Veuillez m’excusez Matsumoto-san, je ne suis clairement pas habilité à vous jugez. Cela ne fait pas très longtemps que je suis Shinigami, je ne pensais pas que l’ont pouvait faire ce genre de chose en service, mais je suppose que pour un Vice-Capitaine, ce n’est pas pareil que pour nous autres… »

Akira avait déblatéré son soliloque de manière assez nerveuse et gênée, il ne se rendait d’ailleurs pas compte qu’il parlait beaucoup sans laisser réellement le temps à Rangiku de répondre. C’était peu dans ses habitudes. Mais il en avait probablement besoin, de parler, beaucoup, de tout et de rien à n’importe qui. Il entreprit de s’éloigner et de repartir vers ses quartiers en saluant la Vice-Capitaine et fut, quelques secondes après, amusé de la situation. Après tout, lui aussi avait bu plus que de raison lors de quelques soirées passées au Rukongai, avec ses « amis » du jour, ou du moins ceux qui avaient la générosité de lui offrir quelques verres. Il n’était donc pas dans la meilleure des positions pour blâmer qui que ce soit. Il s’éloignât, posa le pied sur le sentier de gravillon puis s’arrêtât subitement.

-« Matsumoto-san, voudriez vous m’accompagner pour un combat d’entraînement, si vous n’avez rien d’autre à faire ? J’aimerais voir de mes propres yeux les particularités de votre Zanpakutôh étudié à l’Académie. Et qui sait, peut-être pourrions nous boire un verre ensemble ? »


58 lignes, + 61 = 119
Revenir en haut Aller en bas
Ran
Vice-Capitaine de la 10ème Division
Vice-Capitaine de la 10ème Division
Ran


Féminin Nombre de messages : 916
Âge : 35
Date d'inscription : 07/02/2010
Fiche Technique : Cliquez ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Haineko
Niveau: Combattant Surpuissant / LVL 14
Reiatsu:
[FB - Training] Aller de l'avant ... [PV: Rangiku Matsumoto] Left_bar_bleue8700/8700[FB - Training] Aller de l'avant ... [PV: Rangiku Matsumoto] Empty_bar_bleue  (8700/8700)

[FB - Training] Aller de l'avant ... [PV: Rangiku Matsumoto] Empty
MessageSujet: Re: [FB - Training] Aller de l'avant ... [PV: Rangiku Matsumoto]   [FB - Training] Aller de l'avant ... [PV: Rangiku Matsumoto] EmptyDim 17 Juil - 12:31

Comme monté sur ressort, le shinigami se leva vitesse grand V, afin de saluer la vice-capitaine. Bon bah elle ne le dérangeait pas… Tant mieux ! Elle n’avait plus le cœur à chercher par-ci par-là ses amis de beuverie, et Rangiku trouvait là une très bonne occasion de se faire une nouvelle connaissance. Nez à nez avec Akira, la belle blonde remarqua tout de suite le contraste entre les cheveux argentés de l’homme qui se tenait face à elle et ses yeux verts, intense, hypnotique, desquels elle mit du temps à se détacher. Enfin, en réalité, c’était plutôt lui qui avait mis un terme à ce petit face à face visuel, en baissant machinalement la tête vers la poitrine de Matsumoto. Si bien des femmes se seraient révoltées d’un tel comportement, de son côté, la vice-capitaine ne fut pas le moins du monde irritée, ni même scandalisée… Il était naturel pour le genre humain que de se laisser distraire par une quelconque forme de beauté, il était donc normal du point de vue de Rangiku qu’un homme se laisse séduire par ses charmes, en tout cas, tant que le contact visuel ne durait pas plus de quelques secondes… Au-delà, elle ne se gênait pas pour émasculer quiconque prenait un malin plaisir à la mater en long et en large.
En tout cas, elle pardonnait bien volontiers ce genre de petits incidents, puisque, elle l’avouait volontiers, elle prenait également plaisir à mettre en avant ses atouts. Le pauvre Hisagi en faisait d’ailleurs souvent les frais, et se retrouvait parfois à céder aux désirs de sa charmante coéquipière qui profitait de la situation pour lui demandait certaines faveurs.


- Des vols ? A la quatrième division ? Hé bien… pensa à haute voix Rangiku en passant négligemment une main dans ses cheveux.

Il était toujours étonnant d’entendre que des vols pouvaient être commis au sein du Sereiteï, et surtout lorsque les principaux investigateurs se trouvaient être des habitants du Rukongaï. Surement une organisation qui devait être… Super organisée ! Matsumoto ne s’en préoccupa pas plus que ça, si Renji était sur l’affaire, alors il n’y avait pas d’inquiétude à avoir.


- Oh oui bien sur ! Le vice-capitaine Abaraï saura parfaitement géré ça…

* Sauf s’il utilise le Kidô* songa Rangiku d’un air absent, en imaginant pendant quelques secondes le Rukongaï à feu et à sang à cause d’un Shakka Hô complètement foiré lancé par Renji. Des cadavres partout, les arbres calcinés, la révolution à la Soul Society…

- Ca serait l’horreur… Murmura Rangiku d’un air absent.

Akira entendit-il ces paroles ? Surement parce qu’à la seconde où elle exprima tout haut ces pensées absurdes, il en conclut qu’elle avait bu ! Sauf que non, elle était parfaitement sobre ! Et même si elle avait la ferme intention de changer cet état de fait en buvant un coup avec qui le voulait, à l’heure actuelle, aucune goutte d’alcool n’avait encore franchi ses lèvres.
D’ailleurs surprise par la question d’Imaizuri, la vice-capitaine de la dixième division balbutia durant un instant avant de contester à haute voix.


- Mais… Mais non !

Bon, les circonstances n’aidaient pas franchement à donner raison Matsumoto, parce qu’avec la bouteille de saké qu’elle avait à la main et le teint rosé qu’avait pris ses joues suite à la remarque du shinigami, elle ne paraissait pas très crédible.
Tant pis, elle se fichait pas mal de passer pour l’ivrogne de service… D’autant que c’était plus ou moins vrai généralement. Et à défaut d’être gênée ou quoi que ce soit, c’était son interlocuteur qui semblait mal à l’aise.


- Disons qu’il n’y a rien de mal à s’accorder un peu de temps libre, répondit Rangiku, souriante à nouveau.

Un silence s’installa. Et Akira, après avoir saluer sa supérieure hiérarchique reprit le chemin de sa division, laissant là une charmante demoiselle seule, sans défense… Ou pas. Il se retourna subitement, lui proposant alors une chose qu’elle n’aurait jamais pensée entendre un jour. Un entrainement ? Etait-ce là un moyen d’ouvrir les préliminaires ? Surement puisque ensuite, il voulait aller boire un verre avec elle ! Ahah ! Il essayait de fleureter ! Malheureusement pour lui, le cœur de la belle shinigami était déjà pris… Ca n’empêchait cependant pas qu’un entrainement et un petit apéro derrière pouvait se révéler sympathique à accomplir.


- Hé bien, pourquoi pas ! Répondit simplement Rangiku, un petit sourire en coin.

- Tu t’intéresses aux zanpakutô des capitaines et vice-capitaines ? En tout cas, inutile d’aller ailleurs, je trouve que le cadre se prête très bien à un petit entrainement… Et puis, si je dois en venir à libérer mon zanpakutô, je crois qu’il serait préférable que ce soit loin des bâtiments…

Faisant quelques pas dans les jardins, la vice-capitaine porta une main dans son dos et empoigna la garde de son zanpakutô.

- C’est quand tu veux !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[FB - Training] Aller de l'avant ... [PV: Rangiku Matsumoto] Empty
MessageSujet: Re: [FB - Training] Aller de l'avant ... [PV: Rangiku Matsumoto]   [FB - Training] Aller de l'avant ... [PV: Rangiku Matsumoto] EmptyDim 17 Juil - 15:03

Akira n’en revint pas de ce qu’il avait osé demander à une Vice-Capitaine. Un combat d’entraînement, passe encore, quoique Matsumoto-san aurait bien put avoir une foultitude de dossiers administratifs à remplir (était-ce d’ailleurs pour ça qu’elle recherchait Abarai ? Ou était-ce pour boire cette colorée bouteille de saké qu’elle avait sous le bras ? Akira ne le saura probablement jamais réellement.) ; Mais inviter par la suite une femme à « boire un verre ». Akira ne se reconnut plus l’espace d’un instant, la solitude et la souffrance le faisait-il divagué à ce point ? Et plus étonnant encore, c’est que Rangiku n’avait pas refusé ! Elle était prête à se battre, après tout, c’était une Vice-Capitaine et bien que venant de la 10ème division, les gradés devaient avoir ce soucis du devoir de formation continue envers les plus jeunes et plus faibles Shinigami. Le Gotei 13 était une grande institution familiale, bercée par quelques rivalités séculaires certes, entre la 11ème et la 4ème par exemple, mais l’entraide était indubitablement de mise surtout par ces temps de conflits répétés. Mais une question vint à l’esprit d’Akira, avait-elle dit oui pour l’entraînement, ou pour le verre amical qu’il lui proposait par la suite ? Qu’importe ! Akira essaya aussitôt de chasser toutes ces idées distordues de sa tête afin de se concentrer sur le combat qui allait suivre, il verrait la question de la détente amicale, autour d’une bouteille de saké avec la femme la plus plantureuse de la Soul Society, après s’être probablement fait écrasé. Car non seulement Rangiku avait des charmes, mais en plus elle avait un niveau de Reiatsu élevé et une assurance au combat rarement vue. Et c’est lorsqu’il vit son opposante mettre la main sur son sabre qu’il comprit que ça n’allait pas être de la rigolade. Akira s’avançât à son tour, remettant les pieds dans la pelouse ça et là parsemée d’un tapis de pétales de cerisiers au parfum tout à fait délectable. Il observa les alentours du jardin, ici et là quelques arbres, le sentier de gravillon blanc formant quelques embranchements, et un détail qui retint son attention quelques secondes. Mais il reprit vite ses esprits afin d’essayer d’éviter que Rangiku ne comprenne de quoi il s’agit en suivant tout bêtement le regard du jeune Shinigami. Elle avait parfaitement raison, mais pas dans le sens où elle l’entendait probablement, ce lieu était propice à un combat d’entraînement, particulièrement face à elle. Akira s’en réjouit, peut-être avait-il une chance de ne pas se fondre dans le ridicule, finalement.

-« Disons que j’essaye de perfectionner mes connaissances. Ce serait utile lors d’un combat groupé que de connaître la particularité des Zanpakutôh de ses alliés, afin d’établir des stratégie, vous ne trouvez pas ? »