Bleach Rpg
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

 

 [FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



[FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur Empty
MessageSujet: [FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur   [FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur EmptyLun 27 Aoû - 19:48

[FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur Tek503bc365cae2a9190906
    La Soul Society. Un endroit où j'avais appris les bases du combat en tant que Shinigami. A l'époque, j'avais leur tenue traditionnelle, avec quelque changement. Je portais des mitaines noirs et j'étais dénué de manche. C'était comme ça depuis qu'on m'avait transféré à la 5e Division. Oui, avant, j'étais à la 6e. On m'avait persécuté là-bas, à cause de mes origines. Pour eux, c'était inimaginable qu'un habitant du Rukongai devenait un Shinigami. Pourtant, sans vouloir me vanter, j'étais doué en Hakuda - remarquez, je passais mon temps à me battre à main nu là-bas alors... - je me débrouillais bien en Zanjutsu, mon Shunpo était comme parmi tant d'autre et mon Kido était bien. Cependant, les gens ne voyaient pas mes talents. Seul Aizen-Taisho les avait vu, il m'avait même complimenté. J'avais le plus admirable des capitaines. Seulement, j'avais entendu dire qu'il y avait d'autre capitaines qui étaient comme lui: aimé par leurs subordonné, puissant au combat....L'un d'eux était Shihouin Yoruichi. Elle était surnommée la déesse de l'éclair car son niveau de Shunpo surpassait les autres. Je voulais la rencontrer, mais elle aurait disparu. Lorsque j'avais posé des questions aux membres de ma division, ils disaient qu'ils n'en savaient rien. En y réfléchissant, peut-être que la 2e Division en saurait plus....C'était leur capitaine après tout.

    La 2nd Division était composée d'assassin d'élite chargé à remplir des opérations secrets, ou un truc du genre. Leur but? Tuer sans poser de question. A l'Académie, j'avais voulu ne pas les rejoindre, même si on me l'avait conseillé à cause de mon talent au Hakuda. Cependant, tuer les traites ou autre, ce n'était pas mon truc. Je n'étais pas un tueur. J'avais préféré d'être dans une autre Division et j'étais content. Je me demandais si Shihouin Yoruichi était une tueuse, elle aussi....

    J'étais arrivé à leur quartier. Étant un Shinigami, j'avais pu entrer sans problème, mais on gardait un œil sur moi. La 2e Division était composée de Ninja vu leur fringue. Je me demandais s'ils avaient une conscience. Lorsque j'arrivais dans le bureau du capitaine, je m'étais rendu compte que j'aurai pu questionner le Shinigami que j'avais vu à l'entrer! Quel andouille! Enfin, ce n'était pas très grave, je pouvais questionner le premier venu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur Empty
MessageSujet: Re: [FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur   [FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur EmptyMar 28 Aoû - 13:44

Cela faisait déjà de long mois … oui de long mois que Yoruichi avait quitté la Soul Society pour une raison qui échappait complètement à la jeune Soi Fon. Mais bon la raison n’était pas importante, seul les conséquences l’étaient. Depuis ce phénomène, le caractère de la jeune shinigami de la deuxième division avait radicalement changé, la fille timide qui respectait énormément son capitaine, n’avait plus qu’une seule idée en tête prendre sa revanche sur Yoruichi pour se venger de sa trahison. Car oui c’était bien une trahison, laisser toute une vie derrière et partir, laissant la deuxième division, aucun autre mot ne pouvait employé pour la qualifier … non aucun.

A présent, Soi Fon avait décidé d’unifier le Onmitsukidô et montrer à son ancienne partenaire qu’elle pouvait très bien se débrouiller sans elle, elle était bien décidée à prendre la tête de la seconde division, il lui manquait cependant encore une chose … le Bankai qu’elle n’avait pas encore attend, mais Soi s’entrainait d’arrache-pied pour cela. Pour le moment, le poste de capitaine de la seconde division était vacant. La division ne se portait pas très bien … même pas bien du tout, tout le monde avait été choqué après cette désertion, mais il fallait absolument rebondir et aller de l’avant, il ne fallait pas baisser les pieds et surtout, on avait besoin de quelqu’un qui puisse les mener à la baguette. Soi avait décidé de cacher entièrement ses émotions maintenant, il fallait qu’elle soit forte. Certes à présent elle n’avait plus du tout d’amis, mais peu importé, elle allait faire retrouver à sa division la gloire d’antan….

Cette journée avait commencé comme les autres … oui elle se ressemblait toute, des journées de souffrance et d’entrainement, des journées de désespoir pour la division d’assassin. Comment à son habitude, dès l’aube, Soi se trouvait déjà dans la cour de la division pour s’entrainer durement. Elle avait mis au point il y’a quelque jours, un nouveau type de technique mélangeant Hakuda et Kidou, avec ça elle savait qu’elle a enfin pouvoir montrer à Yoruichi que ses jours de gloire étaient dépassés. Même si elle voulait absolument apprendre le Bankai, elle essayait également de se perfectionner en particulier au niveau de sa vitesse pour pouvoir améliorer l’impact que pourrait avoir son shikai.

Après de longue heure de dur labeur, Soi Fon décida de rentrer dans les quartiers de la seconde division et d’aller dans le bureau qui était auparavant celui de … vous savez qui… même son nom répugnait la jeune femme maintenant. Il y’avait peu de shinigami à l’intérieur de la demeure, il est vrai que depuis quelque temps les missions avaient été nombreuses … donc voilà. Soi hésita avant de rentra dans le bureau, elle se rappela pendant quelque seconde tout ses anciens bon souvenirs qu’elle avait eu auparavant … non il fallait qu’elle oublie tout, TOUT.

Elle décida finalement de rentrer et ferma la porte tout en restant addosé à celle-ci. Elle n’avait voulu touché à rien depuis le départ de Yoruichi, même les papiers qu’elle devait remplir étaient toujours là. C’était nostalgique quand même … Non … Soi devait rapidement éffacé tout cela. Elle quitta rapidement le bureau et vit alors un shinigami qu’elle ne connaissait qui portait un uniforme tout a fait normal, il n’était pas du Onmitsukido… Que pouvait-il faire là.

Avec une démarche et un regard glacial elle vit que celui-ci s’avançait vers le bureau du capitaine de la seconde division… enfin l’ex capitaine. L’expression du visage de la jeune Soi était tout sauf amicale, elle barra la route au shinigami et le regarda d’un air féroce, depuis quand un shinigami pouvait se balader comme il le voulait partout hein.

-Que fais tu ici …

Dit t’elle avec une voix roque et qui en aurait effrayé plus d’un.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur Empty
MessageSujet: Re: [FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur   [FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur EmptyMar 28 Aoû - 18:01

    La salle était vraiment grande, je me demandais combien de personne pouvait entrer. Je me demandais ce que ressentaient les membres de la 2nd Division. Ils avaient perdu leur capitaine, ça devait être dur pour eux. C'était peut-être un peu déplacé de venir enquêter sur la disparition de Shihouin Yoruichi alors que les Shinigami de la 2nd Division devaient être tristes et blessés par cette perte. Cependant, ma curiosité prenait le dessus, je voulais absolument savoir ce qu'il lui était arrivé, à cette capitaine. Je pouvais apercevoir des montagnes de papier sur le bureau. Il devait avoir des indices....Alors que je m'avançais, une jeune Shinigami aux cheveux foncés apparut devant moi.

    -Que fais tu ici …

    Elle n'était pas sympathique. C'était ça, ce qu'on apprenait aux gars de cette division? Tuer sans remord....Vu la façon dont elle me regardait et parlait, ce que j'avais entendu dire sur la 2nd Division était vrai. Pourtant, je n'étais pas un ennemi, pourquoi elle me parlait sur ce ton? Pourquoi elle prenait un air défensif? Je la regardais droit dans les yeux, sans cligner et sans rien dire pendant un long moment de silence. Je l'observais attentivement. Oui, je pouvais voir dans ses yeux. Sa souffrance et sa haine. Ce n'étais pas envers moi, vu que je faisais parti des siens. Non...ce n'était pas de la haine....

    Pourquoi montres-tu un air aussi triste? demandais-je avec sérieux.

    Elle semblait mignonne, elle pouvait l'être encore plus si elle souriait. Mais, peut-être que cette tristesse venait de la disparition envers son capitaine. Si Aizen-Taisho disparaissait comme ça, je serais peut-être comme elle aussi. Enfin, cela m'étonnerais qu'il ferait ça. Enfin, après avoir attendu sa réponse, je suis souriais naïvement et lui répondit:

    Si tu prends un regard comme ça, tu finira par avoir des rides et tu ne serais plus aussi mignonne!

    Vu ma façon de parler, je semblais me moquer d'elle alors que ce n'était pas mon attention. Bah quoi? Même si elle était une planche à pain, il fallait avouer qu'elle n'était pas mal. Enfin bref, là n'était pas la question. Elle devait s'impatienter vu qu'elle m'avait posé une question. Je lui répondais avec sourire:

    Je suis là pour savoir pourquoi Shihouin Yoruichi avait disparu. Tu la connais? Tu sais pourquoi elle a quitté son grade et laisser ses subordonnés derrière elle? Au fait, c'est quoi ton nom?


[HRP: clique sur ceux qui sont soulignés]


Dernière édition par Akuma D.Luffy le Ven 31 Aoû - 17:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur Empty
MessageSujet: Re: [FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur   [FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur EmptyJeu 30 Aoû - 13:12

Une atmosphère pesante régnait sur les quartiers de la seconde division, en plus du vide qui faisait que la scène qui se passait était encore plus dramatique. Le visage de la jeune Soi était toujours sans aucune expression. Cela aussi elle l'avait beaucoup entrainé, et dire qu'il y'a quelque temps elle était souvent souriante elle a avait une amie à qui elle pouvait se confier et en qui elle avait confiance … Yoruichi … Rien que d'y penser, ça la dégoutait, le jeune shinigami qui lui faisait face était venue dans de mauvaise circonstance et il allait rapidement le regretter si il ne partait pas dans les quelques secondes qui allaient suivre.

Le silence continuait pendant un petit moment, les deux shinigamis, pourtant allié se regardait sans que personne ne bouge son regard. A ce jeu là en tout cas ce n'est pas Soi Fon qui allait perdre. En espérant qu'il ne comptait pas sur elle pour flancher devant lui... Elle avait bien envie de partir et laisser cet intrus en plan en plein milieu des quartier de la seconde division... Mais … sans trop savoir pourquoi elle ne pouvait pas comme si elle était immobilisé, comme si quelque chose la forçait à rester ici... Au fond-elle elle ne savait pas ce que c'était, mais elle se sentait un peu attiré par ce jeune homme. Serait-ce son charisme qui la tétanisait, non c'était ridicule. Pourquoi aurait-elle peur d'un simple shinigami... Arf, trop de questions se posaient mais aucune réponse ne venaient. Soi fut interrompu en plein dans ses rêves par le shinigami qui avait enfin décidé de parler.

Une réplique qui l'étonna d'ailleurs... triste … alors comme ça elle paraissait triste, ce n'est pas du tout l'image qu'elle voulait donner d'elle pourtant. Soi Fon laissa paraitre un léger signe d'étonnement mais se reprit rapidement. Mais il est vrai tout de même que le shinigami avait raison, au plus profond de son cœur elle ressentait de la tristesse mais la haine envers Yoruichi avait recouvert cette profonde peine. Ce shinigami aurait-il pu découvrir les sentiments profond de la jeune shinigami de la deuxième division. Soi Fon baissa légèrement les yeux et répondit sans regarder son interlocuteur.

-Je … je ne suis pas triste!

C'est étrange … mais elle ressentait quelque chose qu'elle ignorait jusque là … elle trouvait ce jeune shinigami charmant mais elle ne voulait surtout pas lui montrer. Cela paraissait impensable ; elle voulait être forte, ce genre de sentiments ne pouvait apparaître maintenant alors qu'elle ne recherchait uniquement la vengeance. Lorsqu'elle remonta son regard vers le shinigami, elle fut étonné par le sourire qu'il avait esquissé. Ses yeux s'écarquillèrent pendant quelque instants, elle n'était donc pas assez forte hein … elle ne pouvait pas encore complétement cacher ses sentiments. Quelle déception … Le shinigami reprit alors la parole tandis que Soi ne l'écoutait que à moitié.

Mignonne … il la trouvait mignonne, personne ne lui avait jamais dit cela auparavant. Soi rebaissa les yeux et se mit à rougir légèrement. Jamais elle n'avait vécu une situation identique... Elle en avait presque oublié toute sa colère. Ce shinigami... elle venait à peine de le rencontrer que déjà elle se sentait proche de lui. Heureusement que aucun membre de la seconde division ne se trouvait ici en dehors de Soi … cela aurait pu gâcher toute ce qu'elle avait fait durant ces derniers temps.

Malheureusement, les dernières paroles de cet inconnu firent retrouver à Soi Fon son caractère premier. Alors que celui-ci parlait elle repris une expression froide. Hmmm... il était juste venue pour savoir pourquoi Yoruichi était partit de la Soul Society … en fin de compte il n'était pas mieux que les autres. Soi Fon s'énerva rapidement rien qu'à l'entente du nom de Yoruichi. Elle ne ressentait plus rien pour lui à présent. Elle retira son Zampakatô de son fourreau qui se trouvait dans son dos et le pris de sa main droite, horizontalement. D'une rapide impulsion de ses jambes, elle fonça vers l'inconnu.


-NE PRONONCE PLUS LE NOM DE CETTE TRAITRESSE EN MA PRESENCE.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur Empty
MessageSujet: Re: [FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur   [FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur EmptyVen 31 Aoû - 17:06

[FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur 762785SoiFonetLuffy

    Au fur et à mesure que je lui parlais, la jeune inconnue devenait de plus en plus calme. Elle rougissait. Mais, je ne faisais pas trop attention. J'étais, à cette époque, un ignorant qui ne remarquait pas les sentiments des autres. Celle-ci, selon mes souvenirs, avait l'air timide, comme si elle ne voulait pas exprimer ses émotions. Je continuais à lui sourire. Cependant, tout le monde, y comprit moi-même, avait ses propres démons, ses propres douleurs....Celle de la jeune Shinigami qui se trouvait devant moi en avait une. C'était Shihouin Yoruichi. Dès que je prononçais ce nom, l'inconnue dégaina son arme pour m'attaquer. Je commençais donc à prendre le poignet de mon Zanpakuto par réflexe pour me défendre. Cependant, une autre idée me venait à l'esprit, ce qui m'empêcha de sortir ma lame de son fourreau. La colère l'aveuglait tellement qu'elle avait baissé sa garde. Je me mis donc de côté et fit un croche-pied à la jeune Shinigami, qui tomba par terre. Je sortis enfin mon Zanpakuto et la pointa vers elle. Je n'avais pas un air sérieux, mais un air un peu idiot, sauf que je ne souriais pas. En fait, c'était comme si elle avait fait une petite bêtise et que je la regardais d'un air curieux pour savoir ce qu'elle avait fait.

    Ne t'énerve pas, voyons. Désolé d'avoir parler de Yoruichi, si ça te fais souffrir. Pourquoi tant de haine?


    D'un côté, je ne l'obligeais pas à me répondre. C'était, apparemment, un sujet sensible. D'un autre côté, s'énerver comme elle le fait n'allait pas faire revenir sa capitaine. Peut-être que la jeune demoiselle en souffrait. Sa souffrance était devenue une haine. C'était plus facile de supporter ce lourd fardeau. N'importe qui le ferait. Moi? Actuellement, en tant qu'Akuma, je le faisais. A l'époque, je ne m'étais pas imaginé ce que je serais à la place de cette jeune fille. J'avais longtemps pensé que je resterais un Shinigami jusqu'à ma mort. Pourtant, j'étais hélas devenu un monstre que la Soul Society considérait comme ses ennemis. Revenons à nos mouton. Vous vous demandez sans doute pourquoi j'avais sorti mon katana? C'était simple, j'allais lui dire en fait, avec le même sourire que j'avais eu.

    Attaquer un Shinigami peut être considéré comme de la traitrise. Tu devrais faire attention. Désolé de t'avoir parler de ton ex capitaine. Écoute, je vais rengainer ma lame et je ne dirais rien à personne de ton comportement. En échange, tu m'expliqueras tout ce que tu sais sur ta capitaine et, évidemment, tu ranges ton Zanpakuto bien au chaud dans son fourreau, ok?

    Je rangeais ma lame et tendis ma main [si elle est tombée par terre sinon il met ses mains derrière sa tête], avec un sourire. En fait, je n'avais pas attendu son accord pour mettre en action ces conditions. J'étais comme ça, à l'époque: je n'écoutais que mon cœur, pas les autres.


    Après, je ne te parlerais plus d'elle, promis. Au fait, c'est quoi ton prénom?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur Empty
MessageSujet: Re: [FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur   [FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur EmptySam 1 Sep - 16:35

Alors que la jeune shinigami fonçait vers l’inconnu, elle fit le vide dans son esprit. Elle ne voyait plus que le jeune homme comme un dérangeur qui était venue ici pour lui faire revivre ses mauvais souvenirs… Oui la haine l’avait envahi, elle ne réfléchissait plus et c’est ce qui allait causer sa perte sur ce coup là. Même si ses yeux étaient rivés sur ce charmant shinigami, son esprit était ailleurs, elle fonçait complètement à l’aveugle alors que de fine larme coulait sur ses joues. Yoruichi … certes d’un coté elle la détestait pour sa trahison envers Soi, sa division et toute la Soul Society, mais d’un autre coté … sa présence lui manquait énormément, elle se rappelait de tout les merveilleux souvenirs, tout les moments qu’elles avaient vécu ensemble. Alors qu’elle repensait à tout cela, elle ne vit même pas que son adversaire … non c’était juste un shinigami qui avait compris les plus profond sentiments de la pauvre Soi, n’était plus devant elle. Elle n’eut même pas eut le temps de détourner son regard, qu’elle se trouvait déjà à terre.

Elle n’avait pas mal… du moins c’est ce qui pourrait paraître, mais son cœur souffrait atrocement, elle pleurait à l’intérieur mais elle avait rapidement essuyer les quelques larmes qu’elle avait versées. Elle ne voulait pas paraitre faible … déjà qu’elle se sentait impuissante, jamais elle pourrait dépassé Yoruichi de cette façon. Seule la haine permettrait de la surpasser. Une haine grandissante et puissante ; une haine que seule le fait de revoir son ancienne maitresse pourrait peut être calmé… Elle remarqua alors que l’inconnu avait pointait son Zampalatô … Serait ce la fin… Quelle honte, Soi ne le regardait même plus tellement son honneur était ternis, heureusement que personne ne la voyait. Son interlocuteur avait toujours un air assez décontracté, d’un coté cela énervait grandement Soi, d’un autre coté elle trouvait cela assez mignon, même lorsqu’il parlait.

Il lui parlait comme à un enfant … c’était très désagréable mais Soi Fon n’était pas vraiment en position de se plaindre bien au contraire. Elle n’osait même pas regarder le shinigami, elle tournait le regard vers la porte du bureau du capitaine. Elle avait honte, oui mais ce n’est pas pour autant qu’elle se calma immédiatement, sa douleur était toujours aussi présente et sa haine également. Le shinigami avait raison oui juste d’entendre le nom de cette traitresse la faisait entrer dans une colère qu’elle ne pouvait plus contrôler. Yoruichi … leur prochaine rencontre serait capitale et permettrait à Soi Fon ne décider entièrement quoi faire avec elle, il fallait vraiment que les réponses qu’elle allait lui apporter soit suffisamment convaincante… Cela suffisait de penser uniquement à Yoruichi par ci et Yoruichi par là… La seule chose que Soi savait c’est quelle devait devenir plus forte.

Le Zampakatô du charmant jeune homme était toujours devant son nez… certes elle pouvait se dégager mais elle ne le voulait pas, elle restait couché à regarder ce visage sérieux puis il changea subitement et devint alors un peu plus naïf, c’est d’ailleurs cela que Soi Fon trouvait tellement craquant chez lui. Elle baissa alors les yeux, un peu vers la droite tandis qu’elle écoutait les paroles très justes qui venaient à ses oreilles.

Il avait tout a fait raison, ce qu’elle vient de faire pourrait être considéré comme de la traitrise mais elle pouvait devenir folle dans des situations pareilles, elle ne contrôlait pratiquement plus rien, et pouvait faire des choses qu’elle ne voulait pas forcément faire. Tout cela aussi elle allait devoir y remédier le plus rapidement possible ; toutefois ce que proposer le shinigami était véritablement du chantage et n’avait rien de juste non plus, il contredisait lui-même ses propres propos. Finalement il devenait de moins en moins intéressant dans tout les sens du terme mais en même temps c’est elle qui avait commencé. En même temps le shinigami tendit sa main vers Soi qui détourna de nouveau son regard et rejeta son aide, elle se leva tout seule et essuya son uniforme de shinigami tout en remettant son Zampakatô dans son fourreau.

Le shinigami lui redemanda alors son nom tout en promettant de ne plus parler de Yoruichi, Soi se décida afin de le regarder dans les yeux.


- Je ne compte pas te parler de Yoruichi, peut importe ce que tu diras mais je suis désolé de t’avoir attaqué comme je l’ai fais, tu as raison sur un point le fait de parler d’elle me fait rentrer dans une colère que tu as pu voir de tes propres yeux voilà pourquoi je ne veux plus entendre ce nom. La seule chose que tu dois savoir sur elle, c’est que c’est une traitresse qui nous a tous laissé tombé.


Soi avait repris son souffle tandis qu’elle voulait répondre à l’autre question. Elle était bien plus calme à présent et recommencé légèrement à rougir et posa ses mains derrière son dos tandis que son visage était magnifique avec un léger sourire.

-Je me nomme Soi Fon, et toi jeune shinigami ?


Soi trainait un peu les pieds par terre et se dandinait légèrement tout en baissant le regard vers le sol en évitant de voir le visage de l’inconnu.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur Empty
MessageSujet: Re: [FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur   [FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur EmptyMer 5 Sep - 14:34

    - Je ne compte pas te parler de Yoruichi, peut importe ce que tu diras mais je suis désolé de t’avoir attaqué comme je l’ai fais, tu as raison sur un point le fait de parler d’elle me fait rentrer dans une colère que tu as pu voir de tes propres yeux voilà pourquoi je ne veux plus entendre ce nom. La seule chose que tu dois savoir sur elle, c’est que c’est une traitresse qui nous a tous laissé tombé.

    A cette époque, je ne pouvais pas savoir ce que cela faisait de se faire trahir par son propre capitaine. Maintenant, je le sais, mon masque en est la preuve. A cette époque....Je croyais en mon capitaine. Il semblait être tellement bon avec vous que vous ne pouviez pas imaginer que celui qui tenait le masque, c'était lui. Il n'avait fait que me donner une partie de son masque. Je pouvais voir les yeux de Soi Fon. Aujourd'hui, ses yeux, je les ais envers Aizen. Pourtant, à ce moment là, j'arrivais pas à croire que cette Shihouin Yoruichi aurait trahi sa division. En tout cas, la Shinigami semblait se calmer.

    -Je me nomme Soi Fon, et toi jeune shinigami ?

    Elle semblait gêner de me regarder et je ne le savais pas pourquoi. Elle était lunatique ou quoi? D'un côté elle s'énervait, elle rougissait, elle s'énervait², elle se calmait et elle rougissait². Fallait savoir! Je la trouvait bizarre. Enfin bon, je répondis à sa question avec un air enjoué:

    Je me nomme Monkey D.Luffy, je viens de la 5e Division.

    [désolé c'est court, j'ai plus trop d'idée en fait ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur Empty
MessageSujet: Re: [FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur   [FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[FLASHBACK]5+2 = 7. 7 n'est pas un numéro porte bonheur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La passion...[Shi Raynid] Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Rpg  :: Soul Society :: Le Seireitei :: Quartier de la 2e Division de Protection-
Sauter vers: