Bleach Rpg
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
-17%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur TV QLED 65″ CONTINENTAL EDISON Android
499.99 € 599.99 €
Voir le deal

 

 Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku]

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Mulan Kaosuhewa
Shinigami de la 7eme division
Shinigami de la 7eme division
Mulan Kaosuhewa


Féminin Nombre de messages : 278
Âge : 21
Double compte : Rôjûrô Ôtoribashi, alias "Rose".
Date d'inscription : 28/06/2011
Fiche Technique : Mulan Kaosuhewa, shinigami.

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Honoo
Niveau: Siège 3 / LVL 10 (LVl uped)
Reiatsu:
Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Left_bar_bleue4700/4700Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty_bar_bleue  (4700/4700)

Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty
MessageSujet: Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku]   Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] EmptyLun 20 Mai - 18:14

Le Seireitei. Un magnifique endroit et l'aboutissement de tous ses espoirs. Elle était shinigami à présent. Membre de la septième division, sous les ordres d'un… loup bipède. Mulan avait été extrêmement surprise et avait bien faillit tourner de l'œil en voyant son capitaine pour la première fois. Elle avait même faillit être irrespectueuse envers son supérieur et avait pensé (très fort) "Comment ça se fait qu'un chien soit à la tête d'une des divisions des armées de la cours ?" Heureusement la nouvelle shinigami s'était formellement interdit de le juger par rapport à son physique et s'était mis en tête de le considérer comme un shinigami normal - quoi qu'un peu bizarre, mais soit. D'ailleurs Kao avait remarqué que beaucoup de shinigamis étaient bizarre ici. Étant nouvelle d'à peine une semaine, elle n'avait jamais combattu de vrais hollows et il lui tardait de pouvoir réaliser sa vengeance… mais d'un autre côté elle n'avait pas du tout envie de croiser la route d'une de ces sales bestioles. Ni de faire connaissance avec qui que ce soit. Elle n'était pas devenue shinigami pour faire ami ami ! Du moins c'était le mensonge qu'elle s'était inventée pour ne pas avouer sa trop grande timidité qui l'empêchait d'aller vers les autres et qui lui faisait avoir peur de tout le monde. Aussi malgré les efforts de certains membres de sa division, Mulan s'était enfermé presque malgré elle dans une bulle de solitude et de… mystère ? M'enfin. Kao espérait passer plus ou moins inaperçue, un peu comme si elle regrettait sa décision de devenir shinigami.

Il faisait plutôt lourd aujourd'hui, la mi journée était à peine entamée. Et Mulan Kaosuhewa estimait s'être levée bien trop tôt aujourd'hui. À cause d'Oji. Il voulait absolument sortir et l'avait réveillé. Ensuite la pauvre n'avait pas réussi à se rendormir - mais il ne faut pas pousser pépé dans les orties, le matin s'était levé bien avant elle alors qu'elle s'était couchée bien avant lui. Mais la flemme oblige, au lieu de travailler notre chère blondinette paressait dans les branches d'un arbre en regardant les nuages défiler en s'amusant de la forme de leurs ombres et des trouées qui les transperçaient ici et là. Ah, cette ombre avait la forme d'un chat. Et celle-ci avait presque forme humaine. Ah…! Que c'était bon de paresser tranquillement dans un arbre, en regardant paisiblement les nuages défiler… Mulan était entrain de s'endormir, sur une dernière pensé à Oji. *Je me demande où il est passé celui-là…* Un autre membre de la septième division était chargé de livrer un paquet au capitaine de la huitième division. Le problème c'est qu'il avait promis à ses amis se les rejoindre au bar pour jouer aux cartes et boire un bon coup. Aussi il y allait en traînant des pieds lorsque - miracle ! - il vit la nouvelle entrain de dormir dans son arbre perché. Sautant sur l'occasion il l'interpella.

- Oh ! Hé ! La nouvelle ! Euh… oui, il avait oublié son nom.

Ladite nouvelle sursauta, se sentit perdre l'équilibre, se rattrapa et… tomba. Mulan fit une "magnifique" chute d'un mètre et quelque de haut et atterrit sur le ventre. S'il y avait eut de l'eau à la place du sol elle aurait fait un très joli plat. Elle se releva, rouge de honte. D'abord elle fut tellement gênée qu'elle garda les yeux sur le sol mais comme un début de fou rire faisait trembler les épaules du gars, elle le foudroya du regard… en tripotant nerveusement sa natte.

- Oui monsieur ?

Là il venait de prendre un coup de vieux. Mais ça ne l'empêcha pas de dire qu'elle n'avait pas à roupiller sur un arbre pendant que les autres travaillaient. Sans laisser le temps à Mulan d'en placer une, il lui fourra le paquet dans les mains en indiquant où se trouvait le capitaine à qui elle devait le remettre. Et il la laissa en plan avec le paquet. Kao regarda le paquet avec désarroi et partit vers l'endroit indiqué. L'homme n'avait pas précisé quel capitaine c'était. *J'espère que c'est la Capitaine Unohana, il paraît qu'elle est très gentille. Si c'est pour le Capitaine Kurotsuchi je ne sais pas si j'aurais le courage de passer sa porte…* La shinigami envisagea comme ça tous les capitaines dont elle avait plus ou moins entendu parler ou qu'elle avait vu. Le problème c'est qu'elle ne côtoyait personne et était donc très peu au courant. Elle connaissait le Capitaine Yamamoto et savait qu'il était le Capitaine Commandant, celui qui dirigeait tout le monde en somme. La Capitaine Fon de la deuxième division était aussi la chef des services d'espionnages et de la police secrète - ou quelque chose dans le genre. À la troisième, euh… aucune idée. La Capitaine Unohana de la quatrième division était apparemment quelqu'un de gentil et aimable. À la cinquième c'était le Capitaine Kuchiki, un noble. À la sixième c'était… et bien, aucune idée non plus. À la septième c'était le Capitaine Komamura - ne pas connaître son propre capitaine aurait été très grave. À la huitième c'était le Capitaine Kyoraku, un shinigami avec un zanpakutô double, tout comme le Capitaine Ukitake de la treizième division. À la neuvième et à la dixième, aucune idée non plus. Le Capitaine Zaraki de la onzième par contre elle en connaissait la réputation depuis bien avant son entrée au Seireitei et n'avait pas la moindre envie de le croiser, ni aucun des membres de sa division. *J'aimerais bien mourir un autre jour si possible.* Enfin il y avait le Capitaine Kurotsuchi de la douzième division, un savant fou selon les rumeurs que Kao avait pu surprendre. En cour les académiciens avaient bien évidemment vu qui était à la tête de quel division mais Mulan s'en était très peu intéressée. Aussi c'était rentré dans une oreille et sortit par l'autre.

Kao regarda la porte qui lui faisait face. Plongée dans ses pensés la femme n'avait qu'à moitié qu'elle venait juste d'arriver à destination. Donc, en toutes logiques, un ou une capitaine se trouvait derrière la porte. Et l'idée de rencontrer quelqu'un d'aussi important lui fit piquer un joli fard. Mulan prit une profonde inspiration pour faire taire son stresse. *Bon, j'entre, je donne le paquet et je sors vite fait retrouver mon arbre. Et s'il se met à pleuvoir je retourne dans mes quartiers. Allez ma belle, ce n'est pas compliqué. Et Oji qui n'est même pas là pour me soutenir…* Prenant son courage à deux mains (et une teinte de tomate bien mûre) la shinigami ouvrit la porte avec un nœud dans la gorge et l'impression que son estomac voulait la lâcher.

- B-b-bon-bonjour Capatiii…neuh… bégaya-t-elle à toute vitesse, sa voix de plus en plus faible.

Mulan vira au cramoisi. Ah oui, bégayer quand on veut faire vite et ne pas se faire remarquer… Ce n'est pas forcément une bonne idée. Morte de honte Kao baissa la tête pour se cacher derrière ses cheveux. Ses mains… non, tout son corps tremblait comme une feuille et elle était morte de peur. Avant de baisser la tête la shinigami avait eut le temps de voir un Capitaine brun avec un chapeau sur la tête (en même temps on ne va pas porter un chapeau ailleurs) et partant par-dessus son uniforme un kimono… rose à fleur ? Très perturbée par ce détail et sa gêne, Kaosuhewa ne remarqua rien d'autre. Surtout que maintenant c'était le sol et ses pieds qu'elle avait sous les yeux. Paralysée par sa timidité elle n'osait plus parler ni faire un geste.
Revenir en haut Aller en bas
http://nimera.forumh.net/
Shunsui Kyouraku
Capitaine de la 8ème division
Capitaine de la 8ème division
Shunsui Kyouraku


Masculin Nombre de messages : 34
Âge : 27
Double compte : Ôtoribashi Jimi !
Date d'inscription : 09/02/2013
Fiche Technique : Hips !

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Katen Kyôkotsu
Niveau: 14
Reiatsu:
Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Left_bar_bleue8500/8500Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty_bar_bleue  (8500/8500)

Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty
MessageSujet: Re: Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku]   Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] EmptyMer 29 Mai - 15:44

Kyouraku Shunsui errait dans une forêt amazonienne étrange, à la fois dangereuse et magnifique. Que faisait-il là ? Il n'en savait rien. Il progressait parmi la végétation sauvage sans but, coupant les lianes de son Wakizashi pour dégager un passage. Slash, slash ! C'était laborieux, vivement qu'il sorte de cet endroit bizarre. Soudain, il entendit le bruit d'un cours d'eau. Non, plutôt d'une cascade. Il s'aperçut alors qu'il était assoiffé. Il continua à se tailler péniblement un chemin vers l'endroit d'où provenait le bruit, et arriva enfin à une clairière. Il vit alors une magnifique fontaine, alimentée par une belle cascade d'eau claire et pure. Mais... sur les rochers qui l'entouraient, il distingue deux fines silhouettes. Il plissa les yeux, et s'approcha d'elle pour voir de qui il s'agissait. Alors, il les reconnut. Oh, mon dieu...
Yoruichi Shihouin, son ancienne collège si craquante, et Unohana-san, sa sempai, étaient de dos, complètement dénudées... Elles l'aperçurent en pivotant leur tête, et lui décochèrent chacune un sourire magnifique et rafraîchissant. Simultanément, elle lui firent un signe de l'index lui ordonnant de venir les rejoindre. Une occasion comme Shunsui n'en avait jamais vu ! Il sautilla, et courut vers ses dulcinées, arrachant au passage un à un ses habits, bondit sur elle, et...

"CAPITAINE !!!!!"

Kyouraku fut brutalement tiré de son rêve merveilleux par la voix criarde et furieuse de Nanao-chan. Il sursauta et tenta de se redresser, mais il perdit l'équilibre, poussa un cri et... fit une chute de trois mètres avant de s'écraser face contre terre au sol. Ah oui... Il était en train de faire sa sempiternelle sieste sur le toit de ses quartiers, et visiblement sa Vice-Capitaine l'avait surpris en flagrant délit de paresse. Oh non, il allait se faire engueuler...

"Non mais regardez-vous ! Un Capitaine du Gotei 13 qui dort comme une marmotte en plein après-midi alors que toute sa Division est surchargée de travail ! Vous me faites honte ! Un tire-au flanc, voilà ce que vous êtes !

- Oui, Nanao-chan, je suis minable..." dit Shunsui d'un ton penaud.

Il quitta sa position pitoyable, pour se hisser à genoux, ce qui n'était pas beaucoup mieux en soi. Il regarda sa Vice-Capitaine. Elle lui rappelait son maître Yama-jii, qui le disputait de la même manière quand il n'était qu'un gamin insouciant... Il lui adressa un sourire pétri à la fois de nostalgie et de tendresse.
Malheureusement, cela n'eut pour effet que d'énerver encore plus Nanao-chan plutôt que de l'adoucir. Hors d'elle, elle rugit et lui donna une gifle énergique sur sa joue droite.

"Effacez-moi ce sourire idiot de votre visage ! Vous savez bien que j'en ai horreur. Allez, relevez-vous ! Quelqu'un vous attend devant votre bureau pour vous remettre un colis. Ah, je n'arrive pas à croire qu'une légende comme vous puisse être aussi empoté !

- Euh, Nanao-chan, zen... Tu n'es pas obligée de me ridiculiser comme ça devant les soldats..."

Mais elle lui adressa un regard noir et furax qui le terrorisa, et baissant la tête, il lui obéit et regagna ses quartiers la queue entre les jambes. « Quelle furie » dit-il en entrant dans son intérieur confortable. Il se laissa tomber sur un fauteuil, et attendit patiemment que son visiteur arrive. Une ou deux minutes plus tard, la porte s'ouvrit.
Une très jolie jeune Shinigami surgit alors, aux cheveux d'un blond d'or ornés d'une grande natte rouge. Elle portait dans ses bras un volumineux paquet, celui qui lui était destiné. Kyouraku ne se rappellait plus de quoi il s'agissait, peut-être que cette fille le savait. Celle-ci, entrée dans la pièce, déballa à toute vitesse une salutation maladroite, bègue et anxieuse :

« B-b-bon-bonjour Capatiii…neuh… »

A peine eut-elle prononcé difficilement ces mots qu'elle se tut automatiquement et fixa le sol, mortifiée. Rideau. Kyouraku resta muet devant devant une aussi grande timidité qui la rendait incapable de s'exprimer normalement, abasourdi. 10 secondes plus tard, il se résolut à lui répondre.

« Euh, oui, bonjour aussi... »

C'était la première fois que quelqu'un s'adressait à lui avec une aussi grande appréhension. Shunsui avait pourtant la réputation d'être le moins terrifiant des Capitaines. Certaines mauvaises langues allaient jusqu'à dire qu'il était comique. Le Capitaine de la 8e Division ôta de chapeau et, joignant les mains, observa en détail son interlocutrice, qui le surprenait beaucoup. Puis, il se décida à briser la glace : il sourit aimablement, ouvrit les bras et lui dit d'un ton chaleureux :

« Allons, allons, ne reste pas là, approche ! Donne moi ce paquet. Et ce n'est pas la peine de tirer cette tête, je ne vais pas te manger ! Que t'arrive-t-il ? D'abord, quel est ton nom, jolie demoiselle ? »
Revenir en haut Aller en bas
Mulan Kaosuhewa
Shinigami de la 7eme division
Shinigami de la 7eme division
Mulan Kaosuhewa


Féminin Nombre de messages : 278
Âge : 21
Double compte : Rôjûrô Ôtoribashi, alias "Rose".
Date d'inscription : 28/06/2011
Fiche Technique : Mulan Kaosuhewa, shinigami.

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Honoo
Niveau: Siège 3 / LVL 10 (LVl uped)
Reiatsu:
Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Left_bar_bleue4700/4700Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty_bar_bleue  (4700/4700)

Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty
MessageSujet: Re: Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku]   Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] EmptyMar 25 Juin - 17:51

Un affreux silence prit place. Ce silence ne fit qu’aggraver l’état de la jeune femme, la faisant passer du rouge cramoisi au blanc maladif. Ses tremblements restèrent aussi forts que précédemment, et elle commença à transpirer de stress. Enfin, le capitaine se décida à briser ce silence horrible. Mais par pour dire quelque chose qui lui aurait permis de se calmer. Tout du moins, le ton. C’était un ton… Comment dire ?... Étonné ? Choqué ? Quelque chose entre les deux. Cela n’arrangea en rien la panique de Mulan. Elle crut que ses jambes allaient se dérober sous son poids – et pourtant elle ne pèse pas bien lourd ! * Aie, il va me trouver vachement bizarre maintenant ! Il va se moquer de moi ? Pis c’est qui d’abord ? … Maman, au secours !… * En pensant à sa mère, la blonde eut un pincement au cœur. Elle se remémora pourquoi elle s’était engagée. Pourquoi elle était devenue une shinigami. La réponse était simple et ne tenait qu’en un seul mot : vengeance. Elle était devenue shinigami pour exterminer les hollows. Alors que faisait-elle ici bon sang de bon soir ?! Et sa réaction ? Était-ce vraiment digne d’une personne au but si sombre ? * Non, bien sûr que non. Je suis pathétique. Je suis… pf, il n’y a pas de mot assez fort pour qualifier ce que je suis. Même vers-de-terre c’est trop gentil. Ma mère doit se retourner dans sa tombe. Enfin, non, elle n’a pas de tombe… Et vu comment c’est parti, je ne serais jamais apte à la venger. * Là, Mulan était bien partie pour déprimer. Tout ça pour quoi ? Pour avoir donné un paquet à un capitaine. Ridicule, n’est-ce pas ? Ou extrême, tout dépend du point de vu.

- Allons, allons, ne reste pas là, approche ! Donne-moi ce paquet. Et ce n'est pas la peine de tirer cette tête, je ne vais pas te manger ! Que t'arrive-t-il ? D'abord, quel est ton nom, jolie demoiselle ?

Mulan piqua un fard, de nouveau, et se redressa précipitamment. Ses pensées déprimantes s’envolèrent comme des oiseaux affolés. Ne restait plus que la gêne et la timidité. Elle ne nota même pas le compliment, qui aurait plus lui arracher l’ombre d’un sourire plein d’orgueil. Bien sûr qu’elle était jolie ! Mais la femme oublia le compliment juste après l’avoir entendu, il n’y eut donc aucun sourire. Juste un regard affolé et un visage rouge tomate. Bien mure, la tomate. La gorge nouée et le regard toujours baissé, la shinigami donna le paquet au capitaine. En faisant ceci, elle veilla bien à ne pas entrer en physiquement en contact avec lui. Elle le savait, ça n’aurait fait qu’aggraver les choses. Une fois le paquet dans la main de l’homme, Kao releva les yeux l’espace d’une demi seconde, juste assez longtemps pour voir un sourire accueillant et deux katanas. Deux zanpakutôs. Un zanpakutô double, donc. Par conséquent, elle avait affaire soit à Kyoraku-taisho, soit Ukitake-taisho. A moins, bien sûr, qu’il n’y ait un autre capitaine avec deux katanas à la Soul Society. Dans ce cas, elle n’avait aucune idée de qui ça pouvait bien être. Ah mais ! Il fallait vite répondre, et réfléchir après.

- Je… On m’appelle Ka-Kaosuhewa… Mulan… Mons-, euh, Capitaine.

La jeune femme n’osa pas relever le tutoiement. Elle avait affaire avec l’une des personnes les plus puissantes et les plus gradés de la Soul Society, il valait donc mieux filer doux. Mulan ne répondit pas à la première question. Non pas parce qu’elle voulait éviter le sujet, mais elle avait déjà oublié que l’homme la lui avait posée. Le pire, c’est qu’il avait réellement un kimono rose à fleur ! Et encore pire, c’est que ça lui allait bien ! * M’est d’avis qu’il ne doit pas être très hétéro, c’ui-là… * Bon alors, que savait-elle sur Ukitake-taisho et Kyoraku-taisho ? Ben, euh… rien. Mis-à-part que c’était les seuls à avoir un zanpakutô double. Et, bien évidemment, si elle posait la question elle aurait l’air d’une idiote finie. Il y avait bien un moyen de savoir : essayer de voir dans quel division elle était, ici. Même juste le numéro au dos du haori du capitaine suffirait à l’éclairer. Cependant, Mulan n’avait pas un sens de l’orientation excellent – bien qu’il fut meilleur que celui de Zaraki-taisho et de sa vice-capitaine – et l’homme qui se tenait en face d’elle portait un kimono sur son haori. * J’aurais dû faire gaffe à où j’allais quand je suis venue ! Mais peu importe, maintenant que ma livraison est faite, je vais pouvoir partir ! * Mais c’était peine perdu, la jeune femme n’arrivait plus à parler.
Revenir en haut Aller en bas
http://nimera.forumh.net/
Shunsui Kyouraku
Capitaine de la 8ème division
Capitaine de la 8ème division
Shunsui Kyouraku


Masculin Nombre de messages : 34
Âge : 27
Double compte : Ôtoribashi Jimi !
Date d'inscription : 09/02/2013
Fiche Technique : Hips !

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Katen Kyôkotsu
Niveau: 14
Reiatsu:
Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Left_bar_bleue8500/8500Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty_bar_bleue  (8500/8500)

Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty
MessageSujet: Re: Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku]   Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] EmptyVen 12 Juil - 0:00

"Je... On m'appelle Ka-Kahosuhewa Mulan Mons... euh.. Capitaine."

Bon, eh bien elle faisait quelques progrès, elle avait réussit à dire une phrase complète de façon intelligible ! Même si sa voix restait très faible. Kyouraku soutint son regard, mais, finalement, ne put s'empêcher le lâcher un grand rire.

"Kaosuhewa Mulan hein ? Eh bien, quelle petite timide tu es ! Je n'en reviens pas, je pensais être le moins intimidant de tous les Capitaines. Tu te rends comptes, Mulan-chan, la nuit dernière, Yama-jii me donnait une fessée car j'avais encore pris du retard sur mon travail et qu'il m'avait surpris ivre sur le moment, et il n'y a même pas cinq minutes, Nanao-chan, ma Vice-Capitaine, me criait dessus en me disant "Capitaine Kyouraku vous n'êtes qu'un tire-au flanc et un empoté !" C'est incroyable !"

Il rit de plus belle, et saisit son couvre-chef de apille, et le lança négligemment sur une étagère proche. Il souriait toujours comme un ange ; il trouvait cette gamine attachante. Et elle, que pensait-elle de lui, qui faisait tous les efforts du monde pour paraître gentil et la décoincer ? Kyouraku avait envie de faire passer des moments agréables à toutes les personnes qu'ils rencontrait, qu'elles soient de sa Division ou non, et il n'aimait pas voir cette petite Mulan être mal dans sa peau.

"Allez, cela me peine de voir une belle fille être tendue, surtout en ma présence, viens t'asseoir, c'est un ordre ! Veux-tu un thé ? Oh, et puis zut, un bon verre de saké nous fera du bien à tous les deux. Dépêchons nous, sinon je vais encore me faire disputer."

Kyouraku se baissa, et souleva une lame du parquet, qui dissimulait un trou... Dans lequel il planquait quelques bouteilles de saké, de sa réserve personnelle, qui avaient grâce à cela échappé à une récente razzia de sa Vice-Capitaine, ne supportant pas la présence d'alcool dans le lieu de travail de son supérieur. Il en prit une, ainsi que deux petites soucoupes. Il les posa sur la table, et les remplit toutes les deux.

"Dans quelle Division es-tu, que j'adresse un mot d'excuse à ton Capitaine ? Nous allons rester un petit moment ici. Après tout, j'ai bien le droit de me détendre après une dure journée de travail, et toi aussi d'ailleurs, tu ne crois pas ?"

Kyouraku omettait par le plus grand des hasard de préciser que cette dure journée de travail avait principalement consisté en une gigantesque sieste sur le toit agrémenté de rêves érotiques.
Revenir en haut Aller en bas
Mulan Kaosuhewa
Shinigami de la 7eme division
Shinigami de la 7eme division
Mulan Kaosuhewa


Féminin Nombre de messages : 278
Âge : 21
Double compte : Rôjûrô Ôtoribashi, alias "Rose".
Date d'inscription : 28/06/2011
Fiche Technique : Mulan Kaosuhewa, shinigami.

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Honoo
Niveau: Siège 3 / LVL 10 (LVl uped)
Reiatsu:
Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Left_bar_bleue4700/4700Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty_bar_bleue  (4700/4700)

Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty
MessageSujet: Re: Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku]   Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] EmptyJeu 1 Aoû - 22:28

Mulan rentra la tête dans les épaules en l’entendant éclater de rire. C’était quoi le truc drôle ? Paniquée, la shinigami crut que c’était à cause de son physique ou de ses vêtements. Avait-elle une tache ? De façon la plus discrète possible, tout en essayant de trouver ce qui n’allait pas. Mais elle ne trouva rien. La blonde fit semblant de remettre ses cheveux en place derrière ses oreilles pour vérifier qu’il n’y avait rien là. Les cheveux ne tinrent même pas une demi-seconde derrière ses oreilles. Mais la jeune femme avait trouvé quelque chose : de la mousse d’arbre ! * Oh non ! J’ai de la mousse d’arbre dans les cheveux ! Je dois avoir l’air ridicule ! * Elle commença à paniquer pour rien : ça ne se voyait pratiquement pas. Mais elle s’arrêta bien vite lorsque le capitaine prit la parole. Petite timide ? Le moins intimidant des capitaines ? Kao se redressa un peu pour regarder l’homme parler tout seul. Oui, tout seul car la blonde n’était pas décidée à répondre.

C’était très prenant, à tel point qu’elle ne remarqua qu’elle tirait une tête sceptique. Le capitaine commandant mettre des fessées à ce capitaine fleurit ? Le pire de tout c’est que Mumu s’imagina la scène. C’était… ridicule. Et choquant. Aussi Mulan afficha successivement de la timidité, du scepticisme, du scepticisme et de l’étonnement, un air choqué, puis de… l’amusement ? Il fallait vite lui remettre une médaille, il avait réussi à arracher un demi-sourire amusé à Mulan ! C’était un exploit ! La femme cacha ce minuscule sourire derrière sa main et ses joues rosirent légèrement. Si elle n’avait pas été aussi intimidée, elle aurait pu éclater de rire. Un rire moqueur cependant.

Elle trouvait ça totalement ridicule pour un capitaine de se faire gronder de tous les côtés, par les supérieurs comme les subordonnés, parce qu’on aimait flemmarder. Un peu comme elle, en fait. Après tout, la shinigami n’était-elle pas en train de dormir quand on l’avait réveillé pour livrer un coli ici ? Son sourire disparut en une fraction de seconde. * Non, c’est pas possible. Il doit mentir. Et je vois pas pourquoi je me compare à un Capitaine… Je ne suis qu’un simple soldat, et je n’ai même pas le shikai ! Lui il a carrément le bankai. * Au moins elle savait à qui elle avait affaire : Kyoraku-taisho !... Dont elle ne connaissait absolument pas la réputation. Eh bien, elle pouvait s’en faire une idée si ses propos étaient vrais. Avec tout ça, Mulan en avait oublié son envie de fuir et de partir en prenant ses jambes à son cou.

- Allez, cela me peine de voir une belle fille être tendue, surtout en ma présence, viens t'asseoir, c'est un ordre !

La shinigami devint toute rouge et son égo prit beaucoup d’ampleur. D’un autre coté… ça voulait dire quoi ce "surtout en ma présence" ?

- H-Hai !

Un ordre restait un ordre, malgré toute sa bizarrerie ! Aussi elle vint s’assoir… là où il y avait une chaise. De cette place elle regarda, un peu larguée, Kyoraku-taisho lui proposer du thé puis tout compte fait retirer son offre pour deux verres de saké. Se faire disputer ? Bien évidemment ! C’était interdit ! Comme les siestes, me diriez-vous… Mais Kaosuhewa ne tenait pas l’alcool, aussi ça risquait de devenir plus gênant qu’une simple petite sieste. Tout en le regardant prendre du saké caché sous une lame du parquet, la blonde tenta de raisonner le brun :

- Mais… C’est interdit… non ?

Mmh… Voilà qui devait être très convainquant (c’est ironique). Sans parler de cette autorité dans son ton… ! (encore de l’ironie) La jeune femme se mit à transpirer à grosses gouttes en l’entendant dire. Une dure journée de travail ? Euh…

- Oh, oui, sûr ! fit-elle, les lèvres sur le côté, le visage recouvert de gouttes de transpirations et les joues légèrement gonflées.

Quelle piètre menteuse ! Elle déglutit et jeta un coup d’œil à sa main. La shinigami tenait encore la mousse qu’elle avait trouvé dans ses cheveux. Et si l’homme l’avait en fait vu en train de dormir avant de venir ? La blonde était sure d’avoir devinée. En fait il voulait la faire avouer son crime ! Comptait-il la gronder de la même façon qu’il venait de décrire ? * Mais oui, c’est sûr que c’est ça ! Un vice-capitaine ne fâcherait jamais un capitaine ni ne l’insulterait ! Et il demande ma division pour aller cafter auprès de mon capitaine ! Arg ! * De toute façon il était capitaine. Donc mentir ne ferait surement qu’aggraver son cas. C’est d’un air à la fois désespéré et déprimée, et la tête baissée, qu’elle répondit :

- Septième division… Sous les ordres de Komamura-taisho…

Elle se dit que le saké était sans doute pour lui remonter un peu le moral avant qu’elle ne perde son titre de shinigami. A moins que ce ne soit que pour aggraver son cas.
Revenir en haut Aller en bas
http://nimera.forumh.net/
Shunsui Kyouraku
Capitaine de la 8ème division
Capitaine de la 8ème division
Shunsui Kyouraku


Masculin Nombre de messages : 34
Âge : 27
Double compte : Ôtoribashi Jimi !
Date d'inscription : 09/02/2013
Fiche Technique : Hips !

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Katen Kyôkotsu
Niveau: 14
Reiatsu:
Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Left_bar_bleue8500/8500Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty_bar_bleue  (8500/8500)

Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty
MessageSujet: Re: Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku]   Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] EmptySam 10 Aoû - 0:23

Shunsui remarqua qu'elle se triturait nerveusement les cheveux... Et qu'elle parut très gênée en y découvrant quelque chose. C'était... de la mousse ? Oui, de la mousse d'arbre. Elle semblait considérer cela comme quelque chose de très embarrassant. Mais le Capitaine s'en fichait, question embarras c'était loin d'être un novice.

« Septième Division... Sous les ordres de Komamura-Taishô... »

Enfin, la langue de Mulan s'était un peu déliée. Bien qu'elle ait tenté de le dissuader de la faire boire, elle lui avait obéit en s'asseyant, et elle avait même sourit ! Comme quoi le charisme de Kyouraku était toujours d'aplomb. Vidant d'un trait sa soucoupe de saké, il lui rétorqua, légèrement ironique :


« On t'a envoyé à la cueillette des pommes toute la journée à ce que je vois ! Travail très pénible, en effet... Moi j'ai du refaire toute ma toiture ! »

Sur ces paroles profondément hypocrites, il lâcha un nouveau rire et renchérit :

« Septième Division, hein ? Ha ha ! Aucun problème, je connais bien le Capitaine Komamura, et je l'apprécie beaucoup, il passera l'éponge si je le lui demande. Il est gentil. »

Kyouraku gratta sa barbe fine, et se reversa une coupe de saké, tout en mettant la bouteille à disposition de Mulan.

« Allez, dépêchons nous ; je le répète, si ma Vice-Capitaine me surprends, ça va encore être ma fête. Bois, te dis-je. Et dis m'en plus ! D'où viens-tu ? Tu as quel âge au fait ? Et de qui tiens-tu pour être si jolie ? »

Et alors, pour coller un peu à l'ambiance, et aguicher la demoiselle, il retira sensuellement son komino rose, et ouvrit négligemment son shikashukô, laissant entrevoir son torse musclé et viril. Basculant son siège en arrière, il flanqua ses deux pieds sur la table, les jambes croisées. Il but plus lentement sa deuxième dose d'alcool, appréciant sa saveur et ses effluves. Qui avait besoin de pouvoir, de règne et de serviteurs quand on avait du saké, il se l'était toujours demandé !
Il afficha un nouveau sourire engageant à Mulan, pour la détendre encore plus, ça avait un peu marché jusque-là.
Revenir en haut Aller en bas
Mulan Kaosuhewa
Shinigami de la 7eme division
Shinigami de la 7eme division
Mulan Kaosuhewa


Féminin Nombre de messages : 278
Âge : 21
Double compte : Rôjûrô Ôtoribashi, alias "Rose".
Date d'inscription : 28/06/2011
Fiche Technique : Mulan Kaosuhewa, shinigami.

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Honoo
Niveau: Siège 3 / LVL 10 (LVl uped)
Reiatsu:
Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Left_bar_bleue4700/4700Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty_bar_bleue  (4700/4700)

Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty
MessageSujet: Re: Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku]   Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] EmptySam 10 Aoû - 11:41

Sous le regard d’abord déprimé puis ahuris de Mulan, le capitaine s’enfila une coupelle de saké d’un trait. Si la femme avait fait de même, elle aurait été complètement ivre aussitôt après. Mais lui non, ça ne lui faisait rien. * Après tout il est peut-être alcoolique… Bon, chacun ses défauts mais c’est quand même… Comment dire ? Choquant. Il arrête pas de me choquer. Je vais finir traumatisée si ça continue ! * La blonde regarda sa coupelle de saké, ne sachant pas quoi en faire. Après tout, peut-être se faisait-elle des films. Peut-être que le Capitaine Kyoraku disait la vérité… en exagérant un peu, sans doute. Elle releva la tête quand il reprit la parole. Cueillette de pomme ? Toiture ? La shinigami jeta un coup d’œil à la mousse qu’elle avait en main. Elle savait bien que c’était de l’ironie, ça s’entendait à son ton. Elle envisagea deux hypothèses : * Alors, soit il a pulvérisé une toiture en s’entraînant, et dans ce cas-là je plains la toiture, soit il… dormait sur un toit. * Kao n’avait de préférence pour aucune des deux hypothèses. Car l’une des deux ne collait pas au personnage et l’autre… elle ne pouvait tout simplement pas admettre qu’un capitaine soit un tire-au-flanc. Comme elle. Non, c’était impossible.

Mumu continua d’écouter en silence. Elle n’avait pas vraiment besoin de parler, le capitaine faisait très bien la conversation à lui tout seul. Un ou deux mots de temps en temps suffisaient pour le relancer, et ça arrangeait bien notre demoiselle qui n’était pas une grande bavarde ! Surtout qu’elle était impressionnée par son titre et qu’il était un parfait inconnu pour elle. Qu’il ait réussit à la faire sourire une fois dès leur première rencontre, et de lui faire oublier de prendre la fuite… Que d’exploits ! D’ailleurs, en parlant de prendre la fuite. Bien que très intimidée par le titre de capitaine, Mulan était totalement absorbée par ce moulin à parole qui se tenait en face d’elle. Pourquoi ? Eh bien, il y a plusieurs raisons. Déjà, le capitaine Kyoraku n’était pas vilain à regarder. Toujours souriant et un style vestimentaire bien à lui mais qui lui allait comme un gant. Un bon point. Deuxièmement, il avait de l’humour. De l’humour ironique, le préféré de la shinigami. Deuxième bon point. Et troisièmement, le capitaine fleurit était très surprenant, il arrivait donc facilement à capter son attention.

Kyoraku posa la bouteille de saké à disposition de Mulan. Elle n’avait même pas goûté la coupelle qu’il lui avait servie. Et là, il fit quelque chose qu’il n’aurait pas dû faire : l’homme interrogea la shinigami sur son âge et ses origines. Comme si elle avait envie de lui dire qu’elle venait des quartiers les plus pauvres du Rukongai et qu’elle n’avait jamais connu son père ! Le compliment la fit rougir, les questions lui firent soudainement baisser la tête, indiquant clairement qu’elle n’avait pas envie de répondre. La femme commença à tripoter nerveusement sa tresse. D’un autre côté, elle avait affaire avec un capitaine, aussi elle se sentait obligée de répondre. C’était un dilemme pour la blonde. Fixant son saké, elle se décida à marmonner :

- Je… je ne veux pas en parler. Dé-… Pardon…

Tripotant toujours sa tresse, elle fronça les sourcils et lança un rapide regard agacé au brun. Regard agacé qui se transforma littéralement en regard effaré lorsqu’elle assista à ce début de striptease. Il faisait quoi, là ? * Il a peut-être chaud ?... * Mulan décida de voir ce geste comme un geste banal et commun, celui de quelqu’un qui souhaite se mettre à l’aise, et pas un geste aguicheur. Ce geste perturba quand même la femme et elle eut de nouveau envie de fuir. Mais ça se présentait assez mal, là, pour fuir sans avoir l’air de fuir. Après tout, ç’aurait été très malpoli de partir sans vider cette coupelle de saké. Mais si elle le faisait alors elle finirait ivre morte. Pas génial-génial pour s’en aller sans faire de vague. Après quelques secondes à fixer son verre de saké, la blonde se dit que ce capitaine avait quand même l’air gentil et que ce ne serait pas très sympathique de le planter là comme ça. Aussi elle prit la coupelle et goûta le saké. Aussitôt la shinigami plissa le nez. * ÇA BRÛÛÛLE !! * Elle reposa la coupelle et fixa le saké d’un air sévère. Kao venait de boire à peine une demi gorgée, aussi elle ne pouvait pas être saoule avec si peu. Pas même joyeuse. Et soudain elle eut une idée ! Si elle buvait sa coupelle assez lentement, peut-être que ça ne lui ferait pas trop d’effet !... Ce qui signifiait rester ici un certain temps alors qu’elle n’avait rien à dire… Mouai, mauvaise idée. Mais comme la shinigami n’avait pas d’autres idées, elle garda ce plan en attendant de trouver mieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://nimera.forumh.net/
Shunsui Kyouraku
Capitaine de la 8ème division
Capitaine de la 8ème division
Shunsui Kyouraku


Masculin Nombre de messages : 34
Âge : 27
Double compte : Ôtoribashi Jimi !
Date d'inscription : 09/02/2013
Fiche Technique : Hips !

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Katen Kyôkotsu
Niveau: 14
Reiatsu:
Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Left_bar_bleue8500/8500Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty_bar_bleue  (8500/8500)

Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty
MessageSujet: Re: Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku]   Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] EmptyMar 20 Aoû - 0:58

Mulan marmonna encore un truc inaudible. Parlait-elle toujours à voix basse, ou bien Kyouraku avait-il les oreilles engourdies par sa boisson ? Mais ensuite, la petite Shinigami trempa ses lèvres dans son propre saké, et fit automatiquement une grimace des plus spectaculaire. Le Capitaine sourit aux anges ; Mulan-chan n'avait sûrement pas l'habitude de la picole, elle !


"Ha ha ! C'est fort, pas vrai ? Mais tu verras, au bout d'un moment ça devient vraiment plaisant ! Mais loin de moi l'idée de te convertir à l'alcoolisme. Euhhh... Enfin quand je dis "convertir", ce n'est pas que je... Enfin, euh..."

Zut, Shunsui venait de faire son plus gros lapsus révélateur de l'année ! Il espéra secrètement qu'elle n'avait pas relevé. Plus tard elle s'inquièterait de son gros penchant pour l'alcool, mieux il se porterait ! Un Capitaine alcoolique, qu'y avait-il de moins crédible ? Il se racla la gorge, vida discrètement sa coupe et fixa son invitée.
Elle était vraiment très jolie, avec ses cheveux d'or et sa petite taille. Elle lui rappelait vraiment ses jeunes comparses à l'académie du Papy, avec qui il avait découvert l'art des galipettes. Ah, que de souvenirs... Mais lui n'avait plus l'air aussi jeune et frais. Alors, était-il toujours possible qu'elle et lui pourraient... enfin... Oh, ce n'était qu'une simple pensée, pas un projet. Surtout que la pauvre Mulan-chan restait incroyablement réservée. De plus, Shunsui sentait que ce n'était pas du tout parce qu'il lui était détestable, antipathique... Non, elle était juste complexée par une timidité effarante, qui la bloquait et la faisait peut-être même souffrir. Bon, il allait prendre les choses en main. Il se servit une troisième dose de sa potion magique personnelle. Foi de Kyouraku, il allait la décoincer !
Il tendit le bras pour effleurer son menton du bout de ses doigts. Il lui releva la tête pour qu'elle le regarde droit dans les yeux. Il la chatouilla évasivement, puis lui demanda :


Mulan-chan, pourquoi tu ne souris pas ? C'est bon le saké, ça rend les gens joyeux ! Qu'est-ce qui te tracasse, dis-le moi ? Je t'offre un congé gratuit, tu ne vas pas le gaspiller en faisant tout le temps la tête !

La-dessus, il plissa et les yeux et eut un petit sourire charmeur et énigmatique. Ne la quittant pas des yeux, il but à nouveau, lentement mais sûrement.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mulan Kaosuhewa
Shinigami de la 7eme division
Shinigami de la 7eme division
Mulan Kaosuhewa


Féminin Nombre de messages : 278
Âge : 21
Double compte : Rôjûrô Ôtoribashi, alias "Rose".
Date d'inscription : 28/06/2011
Fiche Technique : Mulan Kaosuhewa, shinigami.

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Honoo
Niveau: Siège 3 / LVL 10 (LVl uped)
Reiatsu:
Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Left_bar_bleue4700/4700Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty_bar_bleue  (4700/4700)

Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty
MessageSujet: Re: Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku]   Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] EmptyMar 20 Aoû - 12:21

HJ :
 
Mulan jeta un regard mauvais au capitaine lorsqu'il se moqua d'elle, penser très fort – et ça se voyait sur son visage – : * C'est pas drôle !! * Sa moue boudeuse se transforma en moue mi sceptique mi blasée. Hélas pour l'homme, son lapsus n'était pas passé inaperçu. La jeune femme voulu le rassurer, prenant un air droit et snobe… avec une étincelle de malice brillant dans le regard, ledit regard fixant l'endroit où Kyoraku-taisho avait sorti les bouteilles.

- C'est bon… Je suis timide, pas bête… J'avais compris… fit-elle timidement pendant que le brun vidait sa deuxième coupelle de saké.

La shinigami commençait à baisser les armes devant toutes ses preuves évidentes. En fait ce capitaine était paresseux et alcoolique. Bizarre. La femme se demanda comment un homme comme ça avait fait pour devenir capitaine. L'avait-on forcé ? Kao eut un soupçon de sourire à cette idée, imaginant les parents de ce grand gaillard lui postillonner dessus 24h/24 pour qu'il acquière son titre. Et même maintenant il n'était pas tranquille. Le pauvre. Quoi que, était-il vraiment à plaindre ? Plongée dans ses pensées, la blonde ne vit pas arriver la main du capitaine et sursauta. Bien évidemment, elle piqua un fard et écarquilla les yeux, avec une magnifique expression qui résumait très bien ce qu'elle pensait : * Kwa ? * Mulan sentit un frisson aux chatouilles et devint aussi rouge que lorsqu'elle était arrivée. Sans vraiment réfléchir, la shinigami repoussa la main chatouilleuse du dos de sa main. Gentiment mais elle le repoussa. Tout en faisant ce geste, Kao le regarda parler avec les yeux ronds… avant d'avoir l'air blasé puis de se dire "c'est pas faux". Euh… Attendez… Un congé gratuit ?... Un congé de combien de temps ? Ah, là la femme était intéressée. Faisant fi de ce sourire à tomber par terre, Mulan se pencha un peu vers Kyoraku, tout en gardant une certaine distance. Il ne fallait pas qu'il croit qu'elle lui faisait des avances non plus !

- C'est vrai ?? Un congé de combien de temps ? Vous êtes sûr que vous avez le droit ? Enfin, je veux dire… Comme vous n'êtes pas mon capitaine, tout ça…

Mulan rougit à nouveau. R'ah ! Mais comme c'était agaçant ! Elle commençait à en avoir marre de rougir. Depuis qu'elle était arrivée ici, elle n'arrêtait pas de rougir. Mais bon, d'un autre coté c'était un capitaine qui se tenait en face d'elle. La shinigami se devait de se montrer respectueuse, même s'il avait l'air gentil, paresseux et alcoolique. Oups, donc la façon dont elle venait de le harceler n'était pas très respectueuse. Mortifiée, Kao voulut s'excuser sur-le-champ. Baissant la tête et se reculant légèrement, elle s'excusa :

- Euh, je… Pardon, euh, pardonnez-moi s'il vous plait. Ce, ce n'était pas une façon de me, euh, parler à vous… … Euh… La shinigami poussa un soupire désespérer. Et ça n'a aucun sens…

Kaosuhewa prit un air désespéré. Elle s'exaspérait elle-même. La shinigami lança un regard de chien battu au capitaine, comme un appel au secours. Un étrange appel au secours cependant : "Vous me faites bégayer, aidez-moi !" … Avouez, vous pensez comme moi : ça n'a pas de sens. Mumu baissa les yeux.

- Je suis désolée, vous essayez de me mettre à l'aise mais je suis pas très douée… avec les gens, fit-elle timidement.

La femme rougit et baissa la tête. Pourquoi elle lui disait ça ? Il devait s'en foutre comme de son premier biberon. Persuadée qu'elle l'ennuyait, Mulan prit la coupelle et goûta une autre demi-gorgée de saké. C'était aussi dégoûtant que la première gorgée. Et elle commençait à avoir chaud. Sans s'en rendre compte, la blonde commença à se faire du vent avec la main gauche et agrandit légèrement son décolleté.
Revenir en haut Aller en bas
http://nimera.forumh.net/
Shunsui Kyouraku
Capitaine de la 8ème division
Capitaine de la 8ème division
Shunsui Kyouraku


Masculin Nombre de messages : 34
Âge : 27
Double compte : Ôtoribashi Jimi !
Date d'inscription : 09/02/2013
Fiche Technique : Hips !

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Katen Kyôkotsu
Niveau: 14
Reiatsu:
Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Left_bar_bleue8500/8500Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty_bar_bleue  (8500/8500)

Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty
MessageSujet: Re: Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku]   Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] EmptyMer 4 Sep - 22:12

Mulan-chan enchaînait les maladresses et les répliques foireuses ! Elle avait déballé à un rythme assez irrégulier :

"C'est vrai ?? Un congé de combien de temps ? Vous êtes sûr que vous avez le droit ? Enfin, je veux dire… Comme vous n'êtes pas mon capitaine, tout ça…
Euh, je… Pardon, euh, pardonnez-moi s'il vous plait. Ce, ce n'était pas une façon de me, euh, parler à vous… … Euh…  Je suis désolée, vous essayez de me mettre à l'aise mais je suis pas très douée… avec les gens.
"

Kyouraku, aux anges, sourit de plus belle. On progressait ! Elle parlait de plus en plus, même si c'était pour faire l'étalage de sa timidité.

« Concernant ton congé, tu vas juste prendre ta soirée, et ta matinée de demain ! C'est vrai que théoriquement, je ne suis pas ton supérieur direct, mais je le répète ; Komamura-kun est mon ami, il comprendra. Au pire des cas, je ferais en sorte de rattraper le retard perdu. Après tout, tu es venue ici avec la mission de m'apporter un colis, hein ? Et bien, tu l'as fait ! Tu n'es pas en faute. »

Il s'étira ostensiblement, se gratta le torse, et continua :

« Tu n'es pas douée avec les gens, hein ? Eh bien, foi de Kyouraku, je vais t'apprendre à l'être ! Crois-moi, c'est vraiment pas compliqué ; les conversations viennent d'elle-même. Surtout après ceci ! »

Il vida sa coupe de saké. Il commençait à avoir les doigts engourdis, et il sentait ses joues le chauffer. Boah, il connaissait bien cette sensation, et il était encore largement en possession de ses moyens ! La preuve ; il se servit encore une nouvelle dose sans en renverser une goutte par terre.

« Fais comme moi ! Ca détend, ça décoince ! Et pas seulement les boyaux, n'est-ce pas ! Ha ha ha ! Il faut juste que tu t'ouvres, Mulan-chan, que tu t'intéresses aux autres et que l'on s'intéresse à toi. Je ne sais même pas qui tu es, d'ailleurs je me demande si tu sais toi-même qui tu es ! Qu'est-ce que tu aimes dans la vie ? Y'a de beaux garçons dans ta division ? Tu me trouves comment ? »

Ouh là là, en fait il précipitait un peu trop les choses, de son côté... Il loucha vers sa boisson, un peu perplexe. Il venait de lâcher un nouveau joli labsus. Bon, le mal était fait, tant pis.

« Tu n'es pas aussi déplaisante que tu l'imagines, sinon il y a bien longtemps que tu te serais tirée sans demander ton reste, et tu ne serais pas restée picoler avec un autre Capitaine que le tien. »

Il plissa les yeux, calculateur et malicieux. Sa dernière remarque allait faire mouche, il le sentait.
Revenir en haut Aller en bas
Mulan Kaosuhewa
Shinigami de la 7eme division
Shinigami de la 7eme division
Mulan Kaosuhewa


Féminin Nombre de messages : 278
Âge : 21
Double compte : Rôjûrô Ôtoribashi, alias "Rose".
Date d'inscription : 28/06/2011
Fiche Technique : Mulan Kaosuhewa, shinigami.

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Honoo
Niveau: Siège 3 / LVL 10 (LVl uped)
Reiatsu:
Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Left_bar_bleue4700/4700Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty_bar_bleue  (4700/4700)

Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty
MessageSujet: Re: Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku]   Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] EmptySam 7 Sep - 11:08

Le capitaine semblait ravi, ce que Mulan ne comprenait pas. Il n'y avait pas de quoi être content, elle venait juste de s'emmêler les pinceaux et de se ridiculiser. * Il se moque de moi… * Bon, il fallait voir le bon côté des choses : elle était en train de ne rien faire et elle allait pouvoir légalement rien faire jusqu'à demain matin. Tout en écoutant Kyoraku-taisho, la shinigami se demanda distraitement comment elle allait occuper ce congé. En dormant ? En dessinant ? En s’entraînant ?... Non, la flemme de s’entraîner. * La dernière fois que je me suis entraînée c'était avec Ryou… Ça commence à remonter à loin. * Ryouka était un ancien camarade de classe de la jeune femme. Ils étaient tous les deux aussi timides l'un que l'autre et leur amitié était un véritable miracle. Mais même s'ils avaient fait leurs devoirs ensembles, qu'ils s'étaient entraînés ensemble et que Ryouka était plus travailleur que Kaosuhewa – et de loin ! –, c'était la femme qui était devenue shinigami la première. Voilà qui devait dégoûter le garçon.
Mais revenons au présent !

- … Et loin de vous l'idée de me convertir à l'alcoolisme… N'est-ce pas…? fit-elle tout doucement d'un air blasé.

Mulan regarda le capitaine vider une énième coupe de saké. Elle n'avait pas fini son verre et ça commençait déjà à perturber ses réactions alors que cet homme enfilait les coupelles comme si c'était du petit lait, ce qui exaspérait légèrement la blonde. Le brun continua de parler – * Quelle pipelette celui-là ! * Il semblait vouloir lui donner un cours de sociabilité. Euh… pourquoi il parlait de garçon maintenant ? Hein ? Comment elle le trouvait ? D'abord surprise, Kao eut ensuite un petit sourire moqueur accompagné d'un ricanement en le voyant loucher sur son saké. Elle fut d'ailleurs fortement tentée de dresser un tableau de ses défauts. Mulan but une nouvelle gorgée de sa coupelle pour à la fois cacher son sourire et pour se forcer à se taire. Kyoraku-taisho se reprit bien vite et lui lança une dernière fois. Oui, la phrase fit mouche. Mais peut-être pas comme il l'espérait.

- Si vous sous-entendez que je me trouve moche alors vous vous fourrez le doigt dans l'œil ! répliqua-t-elle les sourcils froncés, l'air mécontente.

S'il y avait bien que chose qu'il ne fallait pas critiquer chez Mulan, c'était sa beauté. La shinigami était assez – Ahem !... très – narcissique. Cependant, son agacement passa bien vite. La blonde se dit qu'elle était tellement timide que le brun avait dû penser qu'elle n'aimait pas son physique. De plus, il sous-entendait qu'elle était à son gout. Il fut donc pardonné aussitôt. Bien droite, une expression qui se voulait neutre mais qui montrait qu'elle était imbue d'elle-même, la femme prit une autre gorgée de saké. Ensuite elle posa la coupelle tout en la gardant entre ses mains et la fixa :

- J'aime l'art et ce qui est beau.

Au "beau", la femme ne put s'empêcher de jeter un regard au capitaine, puis son regard retourna sur l'alcool que contenait sa coupelle pendant qu'elle rougissait.

- Hum !… … Dans ma division il n'y a pratiquement que des hommes, et heureusement ils ne sont pas tous laids, comme à la onzième, sinon ça ferait bien longtemps que j'aurais pris mes jambes à mon cou.

Il ne lui restait plus qu'une question à laquelle répondre, et la femme eut un sourire mi malicieux mi moqueur, qu'elle cacha derrière sa femme tout en détournant le regard. Mulan tourna la tête vers la fenêtre, visiblement peu décidée à répondre. Ce qu'elle avait en tête semblait à la fois l'amuser et la gêner. Une fois que sa gêne fut un peu passée, elle se retourna vers le capitaine.

- Et vous ? A part le saké, vous aimez quoi ?

Il voulait la connaitre ? Soit ! Mais dans ce cas elle lui renverrait chacune de ses questions. Enfin... presque. Quoi que...

- Il y a de beaux hommes dans votre division ? demanda-t-elle d'un air taquin, sous-entendant qu'il était peut-être homosexuel ou bisexuel.

Bien évidemment, la femme s'attendait à ce qu'il dise quelque chose comme "Oui, moi !" En plus développé, bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
http://nimera.forumh.net/
Shunsui Kyouraku
Capitaine de la 8ème division
Capitaine de la 8ème division
Shunsui Kyouraku


Masculin Nombre de messages : 34
Âge : 27
Double compte : Ôtoribashi Jimi !
Date d'inscription : 09/02/2013
Fiche Technique : Hips !

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Katen Kyôkotsu
Niveau: 14
Reiatsu:
Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Left_bar_bleue8500/8500Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty_bar_bleue  (8500/8500)

Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty
MessageSujet: Re: Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku]   Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] EmptyJeu 19 Sep - 10:27

"Hum !… … Dans ma division il n'y a pratiquement que des hommes, et heureusement ils ne sont pas tous laids, comme à la onzième, sinon ça ferait bien longtemps que j'aurais pris mes jambes à mon cou."

Kyouraku rit. C'était vrai, la 7e Division était constituée presque exclusivement d'hommes... Bof, il devait bien s'ennuyer, Komamura... Quoiqu'il n'avait jamais eu la réputation d'un coureur de jupons, pas comme Shunsui.

"Et vous ? A part le saké, vous aimez quoi ? Il y a de beaux hommes dans votre division ?

- Ah, tu vois que ta langue se délie ! Tu poses beaucoup de questions du coup, laisse moi répondre. Ben moi à vrai dire, je ne sais pas s'il y a de beaux garçons dans ma Division, je regarde que les filles... Quoique si, je peux te dire que mon 3ème siège, il est très moche !"

Kyouraku jeta un regard vers la bouteille de saké. Hum, elle diminuait à vue d'oeil... Mais bon, le saké était fait pour être bu, non ?

"Ben, j'aime bien manger aussi ! Non je plaisante, j'adore la poésie de mon côté, de toute origines ! Et toi tu aimes l'art ? Mais sais-tu que dans ma famille, la maison noble des Kyouraku, nous sommes de fins artistes et de grands peintres ? Oh bien sûr, moi même je n'étais pas très doué en la matière quand j'étais tout petit, j'étais le vilain petit canard de la famille ! C'est pour ça qu'on m'a envoyé à l'Académie des Shinigamis, j'étais l'élève préféré du Capitaine-Commandant avec Ukitake ! Et comme tu vois, j'ai fait du chemin. Mais bouge pas, je dois avoir des estampes familiales à te montrer."

Kyouraku se leva, péniblement. Ses membres étaient engourdis, et il tituba ostensiblement quand il alla fouiller dans une de ses armoires. Il en maladroitement sortit 4 petits tableaux, faisant tomber divers objets au passage. Il les posa avec brutalité devant Mulan, ne contrôlant plus trop ses gestes. Déplaçant son siège, il s'assit juste à côté de la jeune fille. Il désigna la première peinture, représentant une femme d'une grande beauté, à moitié dénudée assise près d'une fontaine.. Tiens, c'était peut-être ça qui lui avait inspiré son rêve de tout à l'heure.

"C'est la plus ancienne que j'aie chez moi : elle a été peinte il y a 8 générations ! Jolie, non ? Elle a souvent égayé mes soirées en solitaires dans ma jeunesse. Celle-là, est plus récente, c'est quand j'étais à l'Académie ! C'est moi, Ukitake et Yama-jii. Quand il avait encore des cheveux et le poil noir."

Il lui montra le tableau représentant deux jeunes bambins mignons comme tout, respirant la joie de vivre, aux côtés d'un homme musclé, le crâne déjà dégarni, quoique tout de même coiffé d'un chignon, une grosse moustache noire, le visage rayonnant, les mains sur les épaules de ses disciples. Les deux autres étaient également des portraits de femmes ; l'une était une délicate Geisha, l'autre était une farouche samouraï armée d'un naginata dentelé.
Pendant ce temps, il glissa subrepticement son bras derrière le dos de la jeune, puis attrapa son épaule droite, en grand séducteur qu'il était.

"Laquelle préfères-tu ?" demandé évasivement le Capitaine.
Revenir en haut Aller en bas
Mulan Kaosuhewa
Shinigami de la 7eme division
Shinigami de la 7eme division
Mulan Kaosuhewa


Féminin Nombre de messages : 278
Âge : 21
Double compte : Rôjûrô Ôtoribashi, alias "Rose".
Date d'inscription : 28/06/2011
Fiche Technique : Mulan Kaosuhewa, shinigami.

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Honoo
Niveau: Siège 3 / LVL 10 (LVl uped)
Reiatsu:
Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Left_bar_bleue4700/4700Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty_bar_bleue  (4700/4700)

Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty
MessageSujet: Re: Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku]   Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] EmptyVen 20 Sep - 22:05

La première remarque du capitaine vexa un peu Mulan. Surtout qu'il avait raison : elle était bien trop bavarde ! La jeune femme lança un rapide regard mauvais à sa coupelle à moitié vide avant de reporter son attention sur Kyoraku-taisho. Sa réponse sur les hommes l'amusa. Surtout concernant le troisième siège. Elle ne savait pas qui c'était et ne pouvait donc pas approuver ni contredire l'homme. La blonde se contenta de sourire discrètement d'un air amusé. Elle se contenta d'un regard exaspéré lorsque le brun lui dit qu'il aimer manger. Par contre il parvint à attirer son attention lorsqu'il révéla aimer la poésie. La shinigami aurait beaucoup aimé faire de la poésie, mais elle n'avait pas assez de vocabulaire. Elle avait seulement appris à lire et écrire à son entrée à l'académie. En même temps, qui aurait voulu enseigner la lecture et l'écriture à une traîne-misère vivant seule dans les pires districts du Rukongai ? Elle venait des plus basses classes de la Soul Society et bavardait comme si de rien n'était avec… un noble ?! Houlà ! Bien qu'elle ne le montra pas, Mulan se sentit rabaissée. Le capitaine n'avait pas fait exprès, bien évidemment. Mais ça creusait un peu plus leur écart social. * Je dois partir, je n'ai rien à faire ici… * Mais le capitaine était encore partit dans l'un de ses monologues. Et elle n'avait pas envie de bouger – la flemme ! Kaosuhewa buta sur le vilain petit canard. Elle n'avait jamais entendu cette expression.

- Comment ça "le vilain petit canard" ? Qu'est-ce que ça veut dire ?

Mulan regarda les peintures et trouva les deux bambins absolument adorables. Elle eut même un sourire attendri l'espace de deux secondes. C'était son plus beau sourire, mais aussi le plus rare. Lorsque son sourire s'effaça, elle fixa le Capitaine Commandant d'un air ahuri et sérieux.

- Il a été jeune…? échappa-t-elle.

Juste après avoir échappé cette phrase, la femme sentit une pression sur son épaule droite qui la fit légèrement sursauter. Mais ce n'était qu'une main. Rien de bien méchant !… Euh ?! Une main ? Ah oui : celle de Kyoraku-taisho. Mulan piqua un fard.

- Euh… * Il est complètement saoul ! Je sens son haleine d'ici ! *

Ce contact la perturba beaucoup. Les dernières fois où on l'avait touché c'était par accident, à l'académie, et pour l'enlever ou la faire se prostituer au Rukongai. Et les rares hommes qu'elle avait croisés n'étaient pas des tendres. Ça lui ravivait des souvenirs bien plus lointains. Quand sa mère était encore en vie. Elle voulait partir mais aussi rester. * C'est contradictoire comme sentiment… * Pour oublier son malaise, la blonde préféra se concentrer sur les peintures et la dernière question du noble.

- Eh bien… La geisha est magnifique. La fille en partie dénudée est très bien dessinée et jolie, elle aussi. La samurai me plait moins… Et celle qui vous représente avec Ukitake-taisho et Yamamoto-taisho est très…

Elle regarda la peinture, cherchant ses mots.

- … On dirait un père avec ses deux fils.

Mulan songea qu'elle aurait beaucoup voulu faire une peinture similaire d'elle et sa mère, mais son souvenir remontait à trop loin. Les traits de l'être aimé s'effaçaient. Elle se sentit attristée à l'idée d'un jour totalement oublier le visage de sa mère et se blottit inconsciemment contre l'homme.

- En tout cas, je peux remarquer qu'il y a majoritairement ici peintures de femme et seulement une qui est d'ordre affective.

La femme jeta un coup d'œil à sa coupelle de saké et décida de l'abandonner là où elle était et de ne plus y toucher. Finir cette coupelle était un vrai calvaire ! De plus elle parlait trop à son gout. Mulan tourna la tête vers le brun et trouva qu'ils étaient très proches. Ça la fit rougir jusqu'à la pointe des cheveux. Elle baissa la tête et fit mine de reculer pour mettre une distance plus convenable entre eux deux.
Revenir en haut Aller en bas
http://nimera.forumh.net/
Shunsui Kyouraku
Capitaine de la 8ème division
Capitaine de la 8ème division
Shunsui Kyouraku


Masculin Nombre de messages : 34
Âge : 27
Double compte : Ôtoribashi Jimi !
Date d'inscription : 09/02/2013
Fiche Technique : Hips !

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Katen Kyôkotsu
Niveau: 14
Reiatsu:
Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Left_bar_bleue8500/8500Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty_bar_bleue  (8500/8500)

Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty
MessageSujet: Re: Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku]   Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] EmptyMer 30 Oct - 1:04

- Comment ça "le vilain petit canard" ? Qu'est-ce que ça veut dire ?

-[color=deeppink]Oui, le vilain petit canard ! Celui de la famille qui ne ressemble pas aux autres et qui ne fait pas ce que l'on attend de lui...[/deeppink]"

Kyouraku soupira. Ses relations avec sa famille ne s'étaient jamais apaisées... Même après ses exploits et le fait qu'il soit devenu l'un des plus puissants Capitaines de toute l'histoire du Gotei 13. Par contre...

"On dirait un père avec ses deux fils...

- En quelque sorte. Yama-jii nous a toujours considéré comme ses enfants, Ukitake et moi, même s'il ne le montre pas souvent. Et comme tu dis, c'est vrai que j'ai trouvé une sorte de grand-père de substitution à travers lui, Mulan. Mais bon ! Ceci n'est que de vieilles histoires. Je suis grand maintenant."

Sur ces mots, il sentit Mulan se rapprocher de lui... Oh oui, elle se plaquait même contre lui ! Ho ho, voilà qui était mieux ! Elle se détendait bien, là. Peut-être bien que Kyouraku allait se vanter d'une nouvelle conquête... Surtout que la nuit commençait à tomber. Mais pour l'instant, la jeune fille était encore plongée dans la contemplation de ses tableaux.

"En tout cas, je peux remarquer qu'il y a majoritairement ici peintures de femme et seulement une qui est d'ordre affective.

- Humm... Oui, c'est exact. Mais c'est la beauté qui compte après tout ! Personnellement, quand je veux manifester de l'affection pour quelqu'un, je ne me contente pas d'en regarder les portraits, tu vois..."

Kyouraku sentit que ses paupières commençaient à se faire lourde. Son esprit était embrumé... aïe, l'alcool lui montait à la tête ! Ca par exemple ! Il ne devait pas perdre la face devant la jeune Shinigami, quelle image allait-elle avoir de lui ? Le Capitaine se redressa, quitta l'épaule de Mulan-chan pou lui tapoter gentiment le dos.

"Mulan-chan, j'ai l'impression que je commence à devenir très joyeux ! Et toi..."

Kyouraku tapota la boutanche de saké qui se vidait à vue d'œil.

"Tu... Hic ! N'as pas envie d'être trrrrrèèèèès joyeuse aussi ? On rirait beaucoup plus ! Allez, il faut boire avec moi ! Sapristi, c'est nul quand on est tout seul !"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty
MessageSujet: Re: Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku]   Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Rpg  :: Soul Society :: Le Seireitei :: Quartier de la 8e Division de Protection-
Sauter vers: