Bleach Rpg
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerDernières imagesConnexion
-16%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
669 € 799 €
Voir le deal

 

 "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."

Aller en bas 
+2
Säntö Släägt
Envahisseurs
6 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Envahisseurs
Peuple
Peuple



Masculin Nombre de messages : 159
Âge : 124
Date d'inscription : 26/09/2008

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Inconnu
Niveau: Inconnu
Reiatsu:
"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Left_bar_bleue0/0"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty_bar_bleue  (0/0)

"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyMer 18 Aoû - 12:09

L’apocalypse n’était pas encore terminée. Le monde devait connaitre la souffrance comme jamais. Après une guerre sanglante, après une invasion de mystérieux envahisseur, une nouvelle vague venait d’atteindre la ville de Karakura. Le ciel déchiré laissait appraitre une nouvelle fois ces chevaliers de la mort et de la destruction. Le génocide n’était pas terminé et qu’importait la résistance, cette armée venu de nulle part continuait sans relâche à amener de nouveaux combattants. Combien encore se cachait derrière cette faille ? Combien encore d’ennemis Karakura allait-elle devoir supporter avant que la paix ne s’installe ?

Deux, cinq, dix, cent hommes et femmes avaient surgit de nulle part, près à rependre leur monstruosité dans un lieu déjà en ruine. La première vague avait fauché bon nombre de vie mais celle-ci irait plus loin dans l’éradication des races, rien ne survivrait, rien ne les arrêtait, pas même les quelques créatures inférieurs qui avait résisté à la première attaque. Le glas de l’humanité venait de sonner.

L’endroit choisi pour continuer un massacre qui n’avait que trop trainé n’était pas important. Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction. Rien ne resterait debout, plus rien ne pourrait respirer à par eux. Ils se déplaceraient ensemble, comme un seul homme vers tout les camps de réfugiés, vers tous les rescapés, vers toutes les créatures capable de leur résister… et elles n’étaient pas nombreuses…

La mort s’approche…

Encore…

Elle est là…

Face à vous…
Revenir en haut Aller en bas
Envahisseurs
Peuple
Peuple



Masculin Nombre de messages : 159
Âge : 124
Date d'inscription : 26/09/2008

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Inconnu
Niveau: Inconnu
Reiatsu:
"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Left_bar_bleue0/0"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty_bar_bleue  (0/0)

"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyMer 25 Aoû - 17:51

L'apocalypse n'avait pas finit de réduire cette zone de Karakura à néant. Le peu d'âmes encore existantes qui y avaient trouvées refuge subissaient la colère de nouveaux monstres, sans que personne n'intervienne. Le temps du "chacun pour soi" sonnait le glas de l'humanité.

Taux de population restante dans la zone : 10%
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyDim 29 Aoû - 17:33

Le matin

Après le jour de son petit entrainement, qui a été plutôt douloureux, Luffy reprend sa vie de lycéen normal, avec un bandage au genoux gauche. Il le cache sous son pantalon jean pour pas le montrer. Même si il est bête, il sait que les humains ne savent rien des Shinigami et les Hollow donc il préfère le cacher. Il arrive devant le grillage du lycée, avec son sac en bandoulière noir accroché sur son épaule droit et les main dans les poches. Il salut les autre élèves en restant tout comme il est: pleine joie de vie, celui qui adore la bagarre, le naïf. Il entre dans sa classe, qui se trouve au deuxième étage, et s'assoit à sa place, en posant son sac sur la table et suis le cours de japonais. L'heure d'après, c'est les math et l'heure suivante l'anglais. Les humains ont une drôle d'habitude, surtout qu'ils restent juste à leurs tables et ont un livre ouvert et écoutent ce que le professeur a à dire.

L'après Midi

Après le petit déjeuner, Luffy a cours de sport. Il va faire du Foot ball. Luffy se rappelle de l'époque où il a été l'Académie des Shinigami. Il se rappelle surtout les cours d'escrime, où il a appris tout ce qu'il sait sur le maniement du sabre. Là, dans le cours de sports, il va faire une séance de tir au but. Lorsqu'il tire sur le ballon, ce dernier atteint le fond du filet avec rapidité et facilité. Les autres le félicitent et sont éblouie par sa force et son soi-disant talent. Bon, on peut dire que la vie sur terre n'est pas si mauvaise que ça.

Début du désastre

Après le cours de sport, Luffy va se rafraîchir le visage. Pendant qu'il se frotte le visage avec l'eau glacé, un Reiatsu puissant apparait. Il lève sa tête d'un bond, ferme le levier du robinet puis cours vers la cours pour aller voir d'où ça viens. Plus il s'approche, plus il étouffe. Il voit soudain des sortent de monstres qui attaquent tout dans leur passage. Luffy peut à peine tenir sur ses deux jambes. Il cligne des yeux une fois puis ne vois pas les monstres. Il reste sur ses gardes un instant et, sans qu'il ne vois pas, son torse a une grosse coupure et un jet de sang en sort violemment. Luffy tombe longuement par terre sur ses genoux et se laisse allonger à plein ventre au sol, et reste là, étalé par terre sans qu'il ne puisse faire quoi que ce soit, à par d'attendre de l'aide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyLun 30 Aoû - 20:28

Avant <=

Après maintes recherches, il avait fini par tomber sur le Senkaimon, avait failli se faire percuter par une espèce de limace géante, pour finalement arriver sur terre.
Il avait atterri dans une ville étrangement déserte. Une explosion retentit, un cri attira son attention, il sentit petit à petit l'adrénaline monter en lui. Il marcha d'un pas tranquille jusqu'au lieu du carnage qui s'offrait alors à lui. Son attitude calme contrastait avec le décore enflammé qui régnait dans ce quartier, ainsi qu'avec les centaines de cadavres qui gisaient dans les rues. Une étrange armée avançait dans la direction opposée à la sienne, ce qui fit qu'elle ne l'avait pas vu. Parmi les cadavres, un en particulier attira son attention, sûrement parce que celui-là paraissait plus vivant que les autres.

Lui allait certainement pouvoir lui expliquer qui ils étaient. Kago traînant donc ce corps à l’abri derrière une maison dont les murs tenaient encore debout. Le survivant avait une profonde entaille à travers le torse ce qui n'allait sûrement pas faciliter son réveil. Kago lui donna une baffe afin d'obtenir une réaction, mais la réponse ne fut que quelque toussotement ce qui n'allait pas en arrangeant ses blessures.

- Tss
Apparemment, Kago allait devoir faire cracher le morceau au responsable de ce carnage, non pas qu'il leur en veuille, mais il n'aimait pas que les choses se déroulent au-delà de sa compréhension. La meilleure chose à faire était de les attaquer par surprise afin d'en supprimer le plus possible. Il capturerai le dernier survivant et lui ferai cracher le morceau.

Satisfait de son plan, Kago dégaina son Zanpakuto et se précipita vers l'armée en marche. Mais, au même moment, il sentit leurs reiatsu chargés d'une aura meurtrière. Cela fit hésiter Kago qui avait marché sur le torse d'un cadavre... pas tout à fait mort. Celui-ci poussa un hurlement.
La tentative d'attaque surprise allait sûrement tomber à l'eau, Kago se précipita derrière les ruines d'une maison qui avait brûlé et essaya tant bien que mal de cacher sa présence, espérant que ces mystérieux envahisseurs ne l'avaient pas vu.

A quelques mètres de là il vit le garçon qu'il avait abandonné tout à l'heure. Il le tira vers lui et essaya encore de le réanimer, sans résultat.
Kago se décida enfin à sortir la tête pour regarder s'il avait été repéré quand un bâtiment explosa emportant avec les débris, les cadavres qui traînaient aux alentours. La fumée se dissipa peu à peu, et Kago pu alors voir une silhouette, humaine, mais pas tout à fait. On l'aurait dit sortit d'une autre époque, malgré ça, la puissance qu'il dégageait était impressionnante.
Revenir en haut Aller en bas
Säntö Släägt
Fullbringer / Berzerker
Fullbringer / Berzerker
Säntö Släägt


Masculin Nombre de messages : 147
Âge : 34
Double compte : Ashido Kano
Date d'inscription : 30/08/2010
Fiche Technique : GROAR

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Whourkr
Niveau: Humain Puissant / LVL 12 (lvl uped)
Reiatsu:
"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Left_bar_bleue4050/7250"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty_bar_bleue  (4050/7250)

"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyLun 30 Aoû - 22:23

Avant

WHAAAAAARRGRHHH

Renversant arbres et autres éléments du décor sur son chemin, Santo compensait comme toujours sa vitesse bancale par le chemin le plus court : tout droit. Il pouvait les sentir ces présences, ces « dangers » qui étaient, de par leur nombre, bien plus haut dans la chaîne alimentaire que les deux « ressemble ». Il pouvait sentir leur chair appétissante, et malgré le copieux repas qu’il venait de savourer, la bave lui revint aux lèvres.

Il savait qu’ils étaient proches, juste derrière le bâtiment. Il pourrait les prendre par surprise en surgissant du mur juste à leur gauche, faisant voler les débris sur eux, les déstabilisant et les blessant, réduisant ainsi au maximum l’avantage du nombre dont disposaient les « dangers ».

De plus, les deux « ressemble » avaient l’air plutôt forts, ils lui viendraient donc en aide, mais ce ne serait certainement pas suffisant … Il allait falloir mettre le paquet.

WHOURKR !

L’aspect du jeune homme changea, ses yeux devinrent blancs aux iris orangés, sa peau devint noire et solide, alors que son bras droit quant à lui devenait blanc immaculé. Enfin, après que deux bandes rouges eurent finit de marquer son corps de bas en haut, son bracelet se brisa. Maintenant que l’armure était prête, l’arme.

GOROWATZ !

Une épée tronçonneuse apparut dans la main gauche du berzerk, enclenchée et vrombissant de fureur : elle exigeait un massacre, un massacre sanglant. Et il comptait bien le lui offrir.

Grognant sourdement, de même que son moteur enragé, il défonça le premier mur de l’immeuble pour entrer. Une fois dedans, il se redirigea vers l’ouverture qu’il avait faite, rangea son arme, puis, de toute ses forces, appuya vers le haut sur le haut du trou pour faire tomber l’immeuble. Il poussa de toute ses forces, jusqu’à ne plus pouvoir expirer et à avoir chaque membre qui tremble, et finalement, les murs du rez-de-chaussée se désolidarisèrent du sol pour laisser le bâtiment s’effondrer au milieu de la rue, bloquant le passage, et cachant les « ressemble ».

En dépit de son esprit simple, Santo savait que les « dangers » ne s’affolaient pas pour une simple chute d’immeuble, et que récupérer les deux « ressemble » pour les emmener au loin, en se faufilant cachés derrière les débris ; était la seule manière pour eux trois de s’en tirer vivants.

Il se jeta donc derrière ces derniers, pour se retrouver à deux mètres à peine des deux « ressemble ».
Revenir en haut Aller en bas
Kazuo Kiriyama
Shinigami exilé
Shinigami exilé
Kazuo Kiriyama


Masculin Nombre de messages : 569
Âge : 29
Date d'inscription : 15/08/2010
Fiche Technique : Cliquez ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Yôganfuro
Niveau: Capitaine / LVL 14 (Lvl uped)
Reiatsu:
"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Left_bar_bleue9600/9600"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty_bar_bleue  (9600/9600)

"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyMar 31 Aoû - 17:41

Kazuo venait de faire connaissance avec ses camarades de la Soul Society, puis, ayant pris connaissance de l'existence d'un groupe d'envahisseurs qui importunaient la Soul Society, il s'était précipité il ne savait où pour aller s'entraîner et devenir plus puissant et, ainsi, pouvoir apporter son aide dans la lutte contre ces rabats-joie.
Il en arriva à emprunter le passage reliant la Soul Society avec la Terre, et après avoir traversé ce fameux passage au pas de course, il déboucha sur une ville dont le spectacle le fit écarquiller les yeux et lui offrit un exemple de la force de l’envahisseur : un massacre. Littéralement.

-Mais… Qu’est-ce que… souffla-t-il d’une voix tremblante.
Il continua d’avancer et inspecta les environs du regard.
Un véritable massacre… les envahisseurs étaient du niveau Lieutenant, d’après Jiro. Voilà donc ce que pouvaient faire les Lieutenants. Ces envahisseurs n’étaient ni des humains, ni des monstres : ils étaient plutôt l’apocalypse sur pattes.
Il sortit brutalement de ses pensées lorsque ses oreilles captèrent un bruit venant des environs de la ville : trois individus vivants au milieu du massacre, dont deux essayant de tirer un blessé apparemment dans les vapes à l’abri les envahisseurs.
Ne sachant quoi faire, il les regarda simplement, d’un regard horrifié, en s’avançant vers eux en marchant doucement, d’un pas hésitant.
Revenir en haut Aller en bas
[Scellée] Kyoko Ryougi
Shinigami exilé
Shinigami exilé
[Scellée] Kyoko Ryougi


Masculin Nombre de messages : 331
Âge : 38
Date d'inscription : 20/08/2010
Fiche Technique : Psycopathe girl

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Satsume
Niveau: Combattant Puissant / LVL 11
Reiatsu:
"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Left_bar_bleue5150/5750"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty_bar_bleue  (5150/5750)

"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyMar 31 Aoû - 19:20

~~ Enquête ~~

Les dernières semaines passèrent très vite, Luciella avait rencontrer la Fuku-taisho de la huitième division: Nanao Ise à défaut d'avoir rencontrer les officiers responsable de sa propre division... Elle avait apprit que son capitaine, Keikoku Toya était partit à la division royale pourchassé un traitre, un certain Eizan, zensei... Enfin un nom de ce genre là !

En plus, cette femme, Nanao-sama lui rappelait quelqu'un... Mais pas moyen de mettre un nom et un visage sur cette impression, enfin, quoi qu'il en soit cette dernière avait accepter de passer du temps avec la jeune Shinigami et lui enseigner les rudiments du Kido qui peu à peu vint compléter les compétences d'assasin que Luciella avait passer sa vie à acquérir, le pire c'est qu'elle s'avère très doué dans la voie de la liaison, bonne stratège, cela ne pourrait être que positif pour elle.

En contre partie, Luciella aida la lieutenant à enquêter sur des "envahisseurs", des créatures qui attaquait la Soul sociaty et Karakura et provoquait d'innombrable victimes... Elle ne peu expliquer pourquoi mais Luciella se senti affecter par cette nouvelle et eu envie de voir ça de près. Elle profita d'un jour de repos pour se rendre sur terre juste après la première vague et ce, en espérant voir un corps d'envahisseur mort... Ou vivant.


~~ Plan d'action ~~

Quand elle arriva sur Karakura la journée était simple, ensoleillée, la vie y était plus ou moins normale. Perchée en hauteur, la jeune Shinigami constata qu'il y avait pas mal de Reaitsu immature dans les environs, son œil croisa un humain à l'air ridicule et souriant possédant un de ces pouvoirs endormit, ou bien caché. Elle le suivit.

Plus tard dans l'après midi des hurlement et des explosions réveillèrent la Shinigami somnolant sur un toit, les évènements se déroulèrent très rapidement, entre massacre et destruction pur et gratuite, les monstres avançait dans le lycée et commençait même à ce rassembler un peu partout, serais-ce la seconde vague ?

La curiosité de Luciella fut attirée par un immeuble effondrer et un hurlement. Lorsqu'elle se rendit dans les ruines d'une maison détruite, à travers un trou dans le toit, elle constata qu'un garçon blesser, un Shinigami et ce qui ressemblait à un... Ogre ?! C'était rassembler sur place et préparait un plan d'action. Il ne reste plus qu'une chose à faire... Elle sauta dans le trou et attira entre les deux personnages debout avant de constater qu'elle était pied joins sur le ventre du garçon blessé....


Oups...
Revenir en haut Aller en bas
Envahisseurs
Peuple
Peuple



Masculin Nombre de messages : 159
Âge : 124
Date d'inscription : 26/09/2008

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Inconnu
Niveau: Inconnu
Reiatsu:
"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Left_bar_bleue0/0"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty_bar_bleue  (0/0)

"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyMer 1 Sep - 12:52

Les envahisseurs étaient revenus à l'attaque, pour continuer ce qu'ils avaient commencés. La première fois, ils avaient été écrasés par des humains, des shinigamis. Mais cette fois là, les envahisseurs n'étaient pas là pour se faire massacrer. Ils étaient là POUR massacrer. Une nouvelle fois, des défenseurs arrivèrent pour sauver les misérables vies humaines.

Ils avançaient. Les gens s'étaient réunis dans la rue pour pleurer les morts déjà recensés. Une première fois leur ville avait été détruite, comme ça. Ils n'avaient rien vu venir. C'était il y a des années. Maintenant, les gens tombaient. On avait retrouvé des cadavres par centaine. Ils étaient coupés en deux, blessés, tués avec cruauté. Les têtes roulaient comme de vulgaires ballons, les bras remplaçaient les branches d'arbres. Les autorités avaient mis du temps à ramasser les corps, et, à nouveau, les gens mourraient.

Un pompier, comme ils étaient appelés dans le monde des humains, tentaient de trouver des survivants. Mais, à leur tour, ce fut eux qui se firent tuer. Un envahisseur s'approcha de l'un d'eux, le sourire machiavélique aux lèvres. Il enfonça lentement son sabre en plein cœur de l'homme. Un crie atroce résonna dans la rue. La douleur engourdissait ses muscles. Le sang coula doucement le long de la lame. Puis, enfin, l'envahisseur cruel tua sa victime. L'homme vêtu de rouge, venu pour sauver ses semblables, tomba, assassiné.

Pour ne pas laisser ces horreurs continuer, des shinigamis, et deux humains, vinrent, à nouveau, jouer les héros. Ils étaient cinq, à être venu. Le premier, ne pu survivre que quelques secondes. Rapidement, un ennemi lui avait entaillé lourdement la poitrine. Un coéquipier l'emmena plus loin, les envahisseurs s'en moquaient pour le moment. Mais lorsque les autres arrivèrent, ce fut autre chose. Plus personne ne devait les arrêter. Ils réussiraient à accomplir leur mission.

Une vingtaine d'envahisseurs se séparèrent du groupe pour s'occuper de ceux qui étaient là. Les autres, continuaient à avancer afin d'accomplir leur mission.


20 envahisseurs s'approchent. 18 sont LVL 1, 2 sont LVL 2.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyMer 1 Sep - 15:36

Le monde intérieur

Luffy se sent lourd, comme si des chaînes sont attachées à ses poignets, à ses chevilles et au cou. Des chaînes qui symbolisent l'emprisonnement. Est-ce la mort? Luffy a toujours pensé la mort de cette façon. On reste dans le néant, le noir le plus complet et on ne ressent plus rien du tout. La preuve, il ne ressent plus la douleurs de sa blessure au torse. Il a l'impression de couler au fin fond de l'océan, comme si la surface le rejette. Il ne voit rien.....peut-être car il a un peu les yeux fermés mais il n'y peut rien, ses paupières sont lourd. Il a aussi cet impression qu'il tombe...ça doit être ça la mort alors. Luffy n'a jamais craint la mort car il sait que quand une histoire commence, qu'elle soit bonne ou mauvaise, elle prendra fin un jour, à sombrer dans le néant et qu'il soit oublier de tous. Et son histoire s'arrête ici......ou pas.

Luffy sent maintenant qu'il est allonger sur quelque chose. Vu la sensation, on aurait dis qu'il est sur quelque chose de doux et un peu froid. Il ne se sent plus lourd du tout. Les chaînes semblent avoir disparut, comme si ils se sont désintégrer. Le jeune homme fronce légèrement les sourcils et ouvre lentement, en clignant rapidement, les yeux. Le soleil le tape fort sur les yeux. Il met vite sa main gauche devant son visage, la paume de la main face au soleil, pour se faire de l'ombre. Une minute! Du soleil??? Luffy se lève un bond et voit qu'il est sur une pelouse, d'où la douce fraîche sensation qu'il a eu. Il voit aussi la mer devant lui, derrière un enclos blanc. La mer?? Luffy cours vers l'enclos dont la surface est assez large et vois qu'en bas, il n'y a que la mer. Il regarde autour de lui et vois un mât d'un bateau. Un gros mât et une grosse voile avec une tête de mort de pirate avec une sorte de chapeau en paille. Là, il ne comprend plus rien. Il regarde son torse et voit que sa blessure n'est plus là.

-: Je suis où là??? Je suis mort??? Un rêve??

???: non idiot

hein?

La voix inconnu semble être celle de Luffy mais en plus mature, grave, sérieux et il semble être derrière lui. Luffy se retourne et prend un regard très surpris. Il vois lui, mais en plus âgé, un peu plus grand, les cheveux mi-long et à un visage plus mature. Son regard est plutôt effrayant quand on le regard bien droit dans ses yeux tout noir, juste l'iris qui est jaune doré . L'inconnu porte un costard avec un tissus de haute qualité, une chemise rouge et une cravate noir et un chapeau de paille coiffé à sa tête. Ses chaussures sont assez classe comme même. Un long manteau noir reste posé sur ses épaules. L'inconnu est là, les bras croisé, debout. Luffy prend d'un air étonner et lui demande avec curiosité et simplicité:

T-T'es qui toi? Tu me ressemble, bizarre ça.

Tu me le demande? Je suis tout simplement moi.

hein? dit-il en penchant légèrement sa tête vers la gauche en croisant les bras, comme fais l'inconnu. Ce dernier parle d'une façon calme, sérieux et très mature. Luffy enchaîne une avec une autre question, en penchant la tête de à droite: et on est où là?

A ton avis, abruti? On est au fin fond de ton âme. C'est ton monde intérieur en quelque sorte.

Son monde intérieur? Luffy en a entendu parler. C'est là où les Shinigami parle avec leur Zanpakuto afin de se connaître un peu plus pour devenir fort ensemble, un truc du genre. Luffy fais un crie d'exclamation car il vient de se mettre en tête que ce type est son Zanpakuto! Mais il n'a jamais entendu dire que les Zanpakuto ressemblent à leur Shinigami comme ça....Alors qu'il veut prendre la parole, l'inconnu parle en premier:

Tu te dis sûrement que je suis ton Zanpakuto mais non, je ne suis pas ton Zanpakuto.

Là, Luffy est plus que perdu. En plus, à force de réfléchir, il va tomber malade. Alors qu'il réfléchit à ce qui peut bien être cet homme au chapeau de paille, ce dernier fonce vers lui avec un katana....qui ressemble à son Zanpakuto! Non, c'est son Zanpakuto. Luffy fais un saut à droite pour esquiver l'attaque verticale qui à maintenant toucher le vide. La lame a trancher l'enclos en deux. Luffy ne peut pas s'empêcher d'être émerveiller, alors que ce n'est vraiment pas le moment pour ça. L'inconnu tourne sa tête légèrement vers le jeune garçon.

Tu es faible.....tellement faible que tu te fais tuer facilement par une simple égratignure

Le ton que prend l'homme au yeux bizarre ne plait guère à Luffy. On aurait dit qu'il le prend de haut et qu'il se moque de lui car il peut couper en deux du bois.

Ah ouais? On va voir qui va se faire tuer!! Si t'es pas mon Zanpakuto, tu n'a rien à faire ici alors je vais te chasser là!

Luffy tourne la tête de gauche à droite et vois son Zanpakuto sur une balançoire, dont les cordes sont attaché à un mini arbre. Que fais un arbres ici??? Oh et puis zut, pas le temps de penser à ça. Il prend le Zanpakuto qui est encore dans le fourreau et se tourne vers l'inconnu....qui n'est plus là. Où est-il passé? Luffy regarde à gauche, à droite, puis en haut et vois, sous le l'éclat du soleil qui l'aveugle un peu, l'inconnu qui tient son Zanpakuto au dessus de sa tête, la lame derrière le dos de sa tête et prépare une attaque verticale. Luffy prend son appuie au sol pour sauter vers l'Inconnu et l'attaquer avec une frappe horizontale. Les deux lames s'entrechoque: la lame de l'inconnu sur la lame horizontale de Luffy et les deux combattant s'échangent des coups. Les coups de l'ennemi sont un peu violent, lourd et pas facile a repousser.

Pourquoi te bat-tu? As-tu une raison de combattre?

La question qui est posé de façon sérieuse surpris un peu Luffy. Pourquoi il pose ce genre de question à son adversaire alors qu'il a l'avantage sur les coups. Luffy le répond d'une façon simple, comme si il lui a demander combien fais 1+1, qui fait 2 d'ailleurs.

Pourquoi tu pose ce genre de question? C'est évident, non? Je veux survivre moi!

Et pour quoi faire après? Qu'est ce que la vie te sers de toute façon? Tu ne sais rien de toute façon....

Ça veut dire quoi ça???

Ton instinct te dis de te battre pour survivre....Mais que fais tu de ta vie à part perdre et reperdre et reperdre jusqu'à que tu sois un perdant fini....pour ensuite mourir

Sur ces paroles, Luffy viens d'avoir une révélation. C'est vrai, pourquoi est-il devenu Shinigami au fond? Il est devenu Shinigami car ses amis lui ont poussé a le faire et a donc voulu les protéger de n'importe qui et de n'importe quoi. Mais après cet nuit où il n'est plus devenu un Shinigami, là où il a vu son ancien capitaine de la 5e Division, Aizen Sosuke, pour la dernière fois. A cet instant, il s'est sentit différent des siens....Ses amis sont mort par sa main et il vient de s'en rendre compte. Les gens se battent car ils ont fait une promesses, car il veulent se venger, car ils veulent protéger quelqu'un et car ils veulent réalisé leur but, rêve, conviction. Et Luffy? Il n'a rien à faire dans la vie, sauf à être fort. Il réfléchit à tout ça pendant que son combat continu, les coups parés, les lames qui s'entrechoquent entre eux.

Tu es mon Hollow c'est ça? Celui qui a tué mes amis?

Son regard est devenu plus sombre, coléreux, et déterminer. On peut entendre de sa voix sa colère et sa volonté de savoir la vérité. La vérité? Son soi-disant Hollow va le lui donné, en fronçant les sourcils légèrement.

Oui...Tu n'en n'avais pas besoin de ces faibles

Ces faibles étaient mes amis....tu veux savoir quel est la raison de me battre? Simple!

Les coups de Luffy deviennent de plus en plus brutal et violent. Les coups lui ont donné la raison de se battre, et il compte bien le faire entendre à son Hollow une bonne fois pour toute. Là, il est vraiment en colère. Se sentiment déchire le coeur, comme si il va exploser sur place. Exploser? Non. Plutôt s'enflammer comme un dragon qui crache le feu tout sur son passage. Plus il donne de coup, plus sa colère monte et plus il gagne en vitesse. Il a l'habitude des coups dure de son Hollow et réussi à l'envoyer s'écrasé au sol en lui foutant un coup de pied au ventre, comme si le Hollow est un ballon de foot et qui a tirer pour marquer un but. Le Hollow se relève en crachant un peu de sang et regarde Luffy qui fonce vers lui en lui plantant son Zanpakuto en plein coeur.

Je me bat pour être fort.....car c'est amusant d'avoir une envie....


Le Hollow de Luffy lâche son Zanpakuto. On dirait que Luffy a remporté le combat....C'est le cas! Il a vraiment gagner! Mais il va faire quoi maintenant? Le Hollow tremble un peu pour montrer qu'il peut toujours parler.

La prochaine fois que tu meurs......va pas pleurnicher.....après....

Le Hollow se désintègre en petite lumière noir qui se disperse dans le ciel. Luffy se laisse tomber à terre, les coups dure de son adversaire l'ont fatigué. Il laisse ses paupières, lourdes par la fatigue, se fermer. Bientôt, il ne sent plus les herbes autour de lui. Il sent le vide, encore une fois. Sauf que là, il ne tombe pas et il n'y a pas de chaînes, il n'y a rien. Il lève les yeux à moitié et peut voir de la lumière à la surface. Il flotte vers la surface et se laisse illuminer par la lumière qui devient aveuglante....

Le Réveil

Maintenant, après son combat contre son Hollow intérieur, l'air à changer. Luffy peut sentir un air de destruction, de ruine et de désastre. La blessure au torse lui est revenu. Il est conscient mais n'ouvre pas les yeux. Il sent aussi, comment dire....lourd. Comme si un éléphant est sur lui là, à cet instant. Il bouge ses doigts qui sont étaler sur le sol, la poussière, et essaie de prendre quelque chose dans sa poche. Il prend sa pilule d'âme artificielle et essaie de la mettre à la bouche, le bras tremblant. Arrivant à l'avaler en une bouffé, sans le mâcher comme même, il sent son âme sortir de son corps. Il se lève, en faisant trébucher une fille qui a été sur lui. Un instant.....qu'est ce qu'elle fais sur lui??? Luffy met son pied sur le dos de la tête de l'étrangère et l'écrase au sol. Là, il se sent revive, le Zanpakuto à la main. Il s'étire et tourne la tête de gauche à droite pour voir la situation. Il voit que d'autre personne sont là: un type qui a l'air d'être un Shinigami, un colosse qui est plutôt, selon lui, très classe qui bousille des envahisseurs et un autre Shinigami qui à l'air....traumatisé par ce qu'il se passe.

Euh....Salut tout le monde! Qu'est ce qu'il se passe? Vous allez faire la fête ou quoi?

C'est pas vraiment le genre de place pour faire la fête. D'après les expressions des autres, c'est pas vraiment le cas. Luffy se rappelle que des envahisseurs ont envahis l'endroit et que l'un d'eux l'a pris en surprise. Luffy commence à courir vers un groupe d'envahisseurs à gauche. Il en découpe deux ou trois et vois à sa droite que l'homme de Cro-Magnon qui envoie un mini canon au sol poussiéreux. On aurait dis qu'il veut faire un cratère.....
Revenir en haut Aller en bas
Säntö Släägt
Fullbringer / Berzerker
Fullbringer / Berzerker
Säntö Släägt


Masculin Nombre de messages : 147
Âge : 34
Double compte : Ashido Kano
Date d'inscription : 30/08/2010
Fiche Technique : GROAR

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Whourkr
Niveau: Humain Puissant / LVL 12 (lvl uped)
Reiatsu:
"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Left_bar_bleue4050/7250"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty_bar_bleue  (4050/7250)

"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyMer 1 Sep - 15:43

L’humain regardait le « ressemble danger » s’agiter, changer de forme ; il semblait lutter contre lui-même. Ses yeux étaient exorbités, ses muscles crispés, ses mouvements hachés et décousus, comme si son corps bougeait contre sa volonté. Nul ne savait s’il s’en tirerait, ni s’il faudrait le supprimer très bientôt, mais l’instinct de la bête ne lui dictait pas encore de faire une telle chose.

Il se retourna vers les envahisseurs, visiblement ameutés par les beuglements du « ressemble danger ». Puis, jaugeant leurs forces à l’instinct, il comprit que deux d’entre eux étaient bien plus forts que tous les autres. Deux « très danger » sur un vingtaine, cela devrait aller. Son armure et son épée tronçonneuse fins prêtes, il ne restait plus qu’à attaquer, mais avant cela, il restait le plus difficile …

Santo se tourna vers les trois « ressemble » juste à côté de lui, l’air un peu embarrassé. Comment leur expliquer rapidement et clairement qu’il y en a deux plus puissants que tous les autres … Sans savoir parler leur langue ?

Pressé par le temps, il se mit brusquement face à eux, tournant de nouveau le dos aux « dangers » qui s’agitaient ; et se mit à grogner des paroles incompréhensibles en agitant les bras pour tenter d’imager ce qu’il disait. Devant l’air hagard des « ressemble », il laissa tomber cette tentative ridicule de communiquer, puis, terriblement frustré, poussa un hurlement déchirant ;si puissant et effrayant qu’il semblait que chaque monstre, bête sauvage, et autres créatures terrifiantes du monde entier s’étaient jointes à Santo pour hurler à ce moment là.

Les vitres restantes dans le quartier vibrèrent, et les petits gravats de la taille de cailloux sautillèrent sur le sol à cause des vibrations. Puis, sans prêter aucune attention aux « ressemble », il monta sur les gravats de l’immeuble qu’il avait fait tomber, et, une fois en haut, vit ses adversaires.

Ceux-ci le regardaient, l’air aussi sauvage que le sien. Sortant Gorowatz l’épée tronçonneuse enragée de sa ceinture, il tira sur la corde pour réenclencher la machine de mort. Le moteur grognait comme un tueur jubilant de terroriser sa victime, enfin acculée et au bord de l’évanouissement.

Tout ce qui passerait sous les crocs de Gorowatz ou les siens ne serait que charpie, lamelles, ou ferraille défoncée. Même si ses pouvoirs n’étaient qu’à l’état de bourgeons, c’était face à une bête qui défend son territoire qu’ils se trouvaient, et c’était la mort et la terreur qu’ils récolteraient d’y être entrés sans invitation.
Tirant de nouveau sur la corde pour faire hurler le moteur, il fonça en hurlant vers les « dangers », puis, une fois à quelques mètres à peine, il vociféra :


Naar !

Le Cero instantané à bout portant créa un grand cratère du côté droit de la première ligne, dans lequel la bête comptait bien que quelques ennemis tombent et y restent un peu abasourdis, car il se doutait bien que si l’attaque ne serait pas agréable pour eux de plein fouet, cela ne suffirait pas à les tuer. Puis, profitant de l’effet de surprise, il plia les jambes et :

Hackta !

Amplifiant au maximum la force de ses jambes, il sauta par-dessus le cratère pour atterrir au milieu des « dangers » de tout son poids, fracturant le goudron qui se fendit en plusieurs plaques autours de l’humain, faisant perdre l’équilibre à ceux qui se trouvaient dessus.

Puis il fit ce qu’il savait le mieux faire ; l’épée dans la main gauche vrombissant comme une guêpe furieuse ; le bras droit plus solide que jamais, il frappa dans tous les sens, directions, et cibles à sa portée, créant un carnage et un bazar monumentaux.

Puis pour lui, le temps s’arrêta, il se rendit compte que le « ressemble danger » était en train de se battre contre les « dangers » en première ligne, juste à côté du cratère qu’il avait créé. Sa forme avait changée ; il ne la voyait pas distinctement entre le carnage et l’agitation, mais il voyait une silhouette de "ressemble" s’agiter avec rage, à l'aura il reconnu le "ressemble danger". Il esquissa un sourire, enfin un allié digne de ce nom, qui savait faire quelque chose de ses mains.




Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
[Scellée] Kyoko Ryougi
Shinigami exilé
Shinigami exilé
[Scellée] Kyoko Ryougi


Masculin Nombre de messages : 331
Âge : 38
Date d'inscription : 20/08/2010
Fiche Technique : Psycopathe girl

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Satsume
Niveau: Combattant Puissant / LVL 11
Reiatsu:
"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Left_bar_bleue5150/5750"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty_bar_bleue  (5150/5750)

"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyMer 1 Sep - 16:29

Des envahisseurs était sur le point de les rejoindre tout les cinq à en juger par les Reaitsu monstrueux qui se faisait sentir un peu plus loin, en provenance de l'extérieur. Loin d'être suffisamment expérimenté pour se genre de situation, heureusement, ce groupe de fortune savait faire preuve d'imagination et reconnaitre des alliés quand ils en voyait, ainsi, cinq parfait inconnu s'allièrent dans cette situation délicate afin d'affronter des ennemis commun !

Luciella du toute fois faire face à quelque contre temps... Le fait d'avoir atterrit sur un homme blessé lui valu de mordre la poussière, cet abruti au allure de singe n'avait pas l'air si mort que ça... Elle s'occuperait de lui le moment venu. Ensuite, cet étrange homme-animal grognant et gesticulant bizarrement semblait chercher à leurs faire comprendre quelque chose qu'il avait comprit plus vite que le reste du groupe... L'instinct, c'est surement ça. Plus tard, cet "ogre" se mit à pousser des cris bestiaux, c'était assez amusant, enfin celons l'avis de la jeune Shinigami, pour les autres... Bref. Il démolis tout ce qui lui tombe sous la main, ou plutôt à portée de cette arme vrombissante qu'il brandit, une bien étrange épée... Luciella profita du chaos qu'il provoquait pour s'éloigner avec un Shunpo elle se rendit dans le cratère creuser par le grand bonhomme et y plaça quelque mine de Reaitsu qu'elle avait elle conçue à partir de deux Kido et de quelque décoction alchimique, mais elle n'en possédait pas énormément, tout ce qu'elle espère c'est que se sont pas ses alliés qui y tomberons...

D'un autre Shunpo elle s'éloigna de la scène et prépara des câbles qu'elle ramassa un peu partout, disparu dans la charpente du plafond et commençait à mettre des nœuds coulant un peu partout, si un envahisseur (ou autre) tombe la dedans, il sera pendu en plafond par les pieds, quelque Bakudo supplémentaire suffirons à les immobiliser, espérons le.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyMer 1 Sep - 17:05

Spoiler:


Kago, après avoir récupéré ce fardeau, apparemment pas décidé à se réveiller, avait vu l'arrivée de plusieurs personnes. Ils l'avaient tous rejoins... il ne leur avait rien demandé. L'armée sembla s'arrêter, un détachement de vingt hommes se dirigea vers eux sans paraître effrayé. Sûrement était-il sûr de leur victoire. Une des personne qui l'avait rejoint poussa alors un cri, il semblait mimer quelque chose. Kago ne compris pas et l'ignora donc. Il devait concevoir une stratégie.

D’après leur effectif, il pensait les battre par leur surnombre. Ce qui faisait cinq combattants chacun, étant donné que l'un des alliés était dans le coma. Ils ne semblaient pas posséder d’autres armes que des katanas, ce qui facilitait grandement la mise en place d'un plan.

Pendant que Kago songeait à tous ça, un cri retentit, c'était l'individu de tout à l'heure, celui-ci, après avoir signalé sa présence à toute la ville, se rua sur les assaillants, une étrange arme à la main. Le champ de bataille était encombré de gravats, ce qui lui faciliterait une approche discrète. Et la diversion qu'offrait cet animal humanoïde concordait avec ses plans.
Kago profita donc que l'attention soit portée sur le monstre pour s'éclipser, laissant le garçon blessé aux soins de la jeune femme, qui lui avait préalablement explosé l'abdomen au moyen d'un saut bien placé. Kago pris donc soin de s'éloigner à distance raisonnable du groupe afin d'avoir de la place pour manoeuvrer son attaque surprise.

L'arme au poing, Kago contourna la scène de combat et remarqua qu'un cratère était apparu près du champ de bataille, les adversaires sont donc immobilisés pour l'instant, leur liberté de mouvement étant très limitée. En continuant à avancer, parallèlement à la scène, Kago pensa que c'était son premier combat, son premier combat où il mettait sa vie en jeu, de plus, sans raison autre que satisfaire sa curiosité. Il était arrivé au même niveau que les envahisseurs, et jusque-là, ils ne semblaient pas l'avoir remarqué. Kago pu aussi remarquer, dans le cratère, que quelqu’un semblait arranger quelques détails, dans tous les cas, c’était sa seule chance de disperser les adversaires, il devait donc en profiter. Sûrement grâce au bruit que faisait cet individu étrangement constitué, il réussit à continuer sans qu’on ne le remarquât, l’effet de surprise allait sûrement être réussi. Il en profita pour regarder leur façon de combattre, ils semblaient assez habile au combat au sabre, en revanche il ne montrait pas d'autres atouts qui pourraientt renverser une situation.

Étrangement, il lui sembla reconnaître un autre visage familier dans le combat, on aurai dit le garçon qui dormait quelques minutes plus tôt. Maintenant qu'il y pensait, il lui semblait avoir entendu parler pendant qu'il songeai à un plan. Peu importe, cela ferait une diversion en plus. Kago dépassa les envahisseurs et se glissa derrière eux. Il était à une dizaine de mètres d'eux, et les gravats de l'immeuble écroulé précédemment le cachaient relativement bien du champ de vision des adversaires. Il repassa en vue ses cours de l'Académie. Il devait sûrement y avoir une technique pour ce genre de situation...

Son plan en tête, il devait agir vite. Si cela fonctionnait, il n'aurait plus à se soucier du surnombre. Avant d'agir, il contempla la scène à quelques mètres de lui, deux des personnes qui l'avait rejoins se battaient férocement pour sauver cette vie, tellement insignifiante aux yeux de Kago, qui leur avait été offerte. Derrière le combat, il pu voir se profiler une ombre qui se glissa du cratère jusque dans les ruines d'un maison un peu plus loin. Celui-là ne semblait pas vouloir risquer sa peau pour si peu, c'était d'ailleurs l'action la plus sensé qu'il ai vu jusqu'à maintenant. Les deux individus dont il n'avait pas encore déterminé le camp, mais qui semblait être des alliés, était sur la droite, ce qui laissait les adversaires en alignement avec lui et le cratère. Parfait, il allait pouvoir mettre son plan à exécution.
Il repéra un ennemi qui s'était éloigné du carnage, sûrement pour récupérer un peu. Il faisait partie des deux qui semblaient légèrement plus fort. Il s'approcha furtivement du lieu du combat, et avant même de savoir s’il était repéré lança son attaque dans le groupe, dans la direction du cratère, afin de les y envoyer.

- Hadō no ichi : shō

Le temps semblait s’être ralentit, il voyait ces vies s’agiter, combattre pour une raison, sûrement stupide. L’adrénaline monta, il voyait alors une multitude de personnes, qui en voudraient à sa vie si elles vivaient plus longtemps. Il devait les punir de ces pensées néfastes, purifier leur esprits de ces vaines tentatives... ou tout simplement calmer cette « faim » étrange, qui le dévorait depuis qu’il avait vu de potentiels adversaires.
Un frisson de peur le parcourut, sa mémoire lui échappa, que se passait-il ? De nouveau il se vit entourer de personnes, qui lui voulaient toutes du mal, il allait les tuer, il n'aurait pas de pitié pour ces êtres infâme.

- Kago, n'oublie jamais cette sensation, celle de prendre la vie d'un autre. Laisse la satisfaction t'envahir et le feu du combat t'emporter... C'est un jeu auquel seul les plus rusé résiste. Sois le plus fourbe, le plus traître si nécessaire mais une seule chose, si tu fuis le combat, alors la mort te suivra et ne te lâchera plus. Une dernière chose, fais bien la différence entre les sensations du combat et les émotions, que tu as abandonnées. Ces sensations, elle disparaîtront avec le combat, c'est pour cela que tu dois le rechercher. Les émotions reste et pèse sur le coeur, c'est pour ça que tu les a abandonnées..

Presque instantanément après son attaque, Kago lança un coup pour tenter de trancher la tête d'un de ceux qui n'étaient pas compris dans son rayon d'attaque. Le monde voulait l’empêcher de vivre, il ne le laissera pas faire…


Spoiler:


Revenir en haut Aller en bas
Kazuo Kiriyama
Shinigami exilé
Shinigami exilé
Kazuo Kiriyama


Masculin Nombre de messages : 569
Âge : 29
Date d'inscription : 15/08/2010
Fiche Technique : Cliquez ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Yôganfuro
Niveau: Capitaine / LVL 14 (Lvl uped)
Reiatsu:
"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Left_bar_bleue9600/9600"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty_bar_bleue  (9600/9600)

"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyMer 1 Sep - 17:53

Kazuo vit les individus devant lui s’éparpiller et l’ennemi approcher.
Ayant prêté son attention à l’humain qui venait de se réveiller après un moment de lutte, à un être… étrange en pleine crise d’hystérie et de coups de lame qui ressemblait plus à une tronçonneuse qu’autre chose, puis à un Shinigami qui commençait de manière directe le combat, puis à une jeune fille qui s’était chargée de miner le cratère fait préalablement par le tronçonneur avec des bombes de reiatsu, il sortit alors de ses pensées et de son choc pour se concentrer sur les ennemis.
Pour l’introduction de son premier combat en tant que Shinigami, il s’élança au pas de course jusque derrière un ennemi qui s’était éloigné de ce qu’il restait des autres ennemis pour s’occuper de quelqu’un que personne ne pourra jamais identifier car le Hadô #4 : Byakurai, que lui administra Kazuo le sonna, l’assommant sur-le-champ.
Kazuo aperçut juste à temps un deuxième ennemi qui l’assaillait et se servit de son Zanpakutô pour parer l’attaque qui le déséquilibra.
Dans son déséquilibre, il ne dut sa survie qu’au premier sort du Hadô : Shô, qui repoussa l’ennemi et le jeune Shinigami lui sauta dessus pour tenter de lui déchirer le tronc avec sa lame qui fut parée à temps par l’ennemi.
Il réagit instinctivement et plaqua avec ses pieds l’ennemi au sol, puis bondit hors de sa portée.
Seul problème : il s’était attiré l’attention de quatre autres ennemis qui ne s’étaient pas encore précipités sur le blessé et, notamment, le « cyborg ».
Refusant d’abandonner son calme et sa concentration, il réfléchit à un moyen de se sortir de cette mauvaise passe.
Un ennemi l’attaqua, il para l’assaut, puis un autre l’attaqua par derrière qui se fit repousser d’un coup de pied dans les côtes par Kazuo qui fut quand même touché par la lame de celui-ci.
Pendant qu’il s’occupait du deuxième, le premier lui flanqua son poing dans la figure et le jeune Shinigami conserva avec peine son équilibre, para une nouvelle fois l’assaut de son adversaire, puis…

-Bakudô #9 : Geki !!! s’exclama-t-il.
L’assaillant qu’il avait plaqué au sol et qui se ruait maintenant sur lui se vit englobé d’une lumière rouge qui le paralysa, mais Kazuo, trop occupé par le premier, ne put pas s’occuper de lui car ce dernier le criblait de coups de sabres que le Shinigami de la 7ème division ne pouvait que parer.
-J’ai utilisé trois sorts de Kidô, ensuite je suis retenu par le premier… pensa Kazuo. Mauvais départ…


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Envahisseurs
Peuple
Peuple



Masculin Nombre de messages : 159
Âge : 124
Date d'inscription : 26/09/2008

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Inconnu
Niveau: Inconnu
Reiatsu:
"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Left_bar_bleue0/0"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty_bar_bleue  (0/0)

"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyLun 6 Sep - 12:02

Trop d'ennemis pour si peu de défenseur, c'est ce que pensait les envahisseurs qui s'étaient détachés du groupe. Ils étaient arrivés, l'air tranquille, pour attaquer les curieuses choses qui étaient là pour défendre ces pauvres humains. Déjà trop de victimes ? Trop de morts pour ces petits hommes ?... Ils devaient être anéantis. Ceux ci plus que les autres. Ils pouvaient les voir, contrairement à tous ceux qu'ils tuaient. C'était aussi, peut être ceux qui avaient empêcher la première vague de mener la mission à bien.

Mais qu'importe, dans une guerre, il y a toujours des sacrifices. Et ceux qui avaient été envoyé en premier, l'avaient été. Maintenant, il fallait montrer ses preuves. Montrer la force. La cruauté envers ceux qui perturbaient le cours des choses. Ils avaient été sûr d'en avoir mis un à terre, et pourtant, après de curieux gestes, il s'était relevé. Il était déchaîné. Mais ne semblait pas maître de ses mouvements. Il s'approcha tout de même du groupe qui s'était avancé, essayant d'en toucher. Il était plus puissant, mais peut être, le nombre gagnerait sur la force. Il les envoyer valser, mais la mort n'en attrapa qu'un, ou deux. Enfin, il se réveilla, mais continua l'attaque.

L'autre, celui qui était humain, avait une curieuse apparence. En effet, c'était plus un monstre qu'un être de chair. Il avait dans les mains un katana semblable à une machine qu'utilisait les humains pour couper les arbres. Un truc étrange, qui faisait beaucoup de dégâts. Dans le tas, il lui suffit de quelques minutes pour infliger à ses adversaires de profondes entailles et blessures. Un Cero fut envoyé, ce qui pu surprendre les envahisseurs. L'un d'eux se fit pulvériser par ce puissant laser d'énergie. Des envahisseurs, enragés, vinrent se jeter sur lui.

La jeune femme qui les avait accompagné était plus discrète. Elle optait pour un combat mesquin. Elle mettait en place des pièges, discrètement. Certains de ses ennemis furent pris dans les liens, mais rapidement, la tactique fut comprise. Mais ce qu'ils ne savaient pas... C'était que des bombes avaient été soigneusement caché dans le cratère, au milieu du champ de bataille. Un envahisseurs s'avança lentement vers le trou béant, puis, son pied entra en contact avec l'objet conçu par la jeune femme. Une explosion retentit, et, lorsque le nuage de fumée tomba au sol, il ne restait qu'un cadavre au milieu des débris....

Pris de rage, les envahisseurs s'énervèrent. Les shinigamis tentaient de les immobiliser, de les arrêter. Un jeune shinigami aux cheveux bleutés lança un bakudô étrange, qui immobilisa son ennemi. Il utilisait habilement son katana, qui tranchait à chaque coup donné. Mais ils étaient bien trop nombreux, et attaquer seul n'était pas la solution. Pendant ce temps, un autre s'était attaqué aux leaders, les plus forts du groupe détaché. Il s'était approché discrètement afin de le repousser à l'aide d'un sort de Kidô.

13 LVL 1 et toujours 2 LVL 2.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyMar 7 Sep - 10:13

Pendant que Luffy combattait un petit groupe d'envahisseurs, les autres ont l'air de se défendre. La fille qui a servie de Luffy comme support a posé des piège de Kido dans le cratère que la brute à réalisé plus tôt, le mec au cheveux bleu qui a eu le regard choqué sitôt se débrouille avec le Kido et le mec bizarre s'attaque à un plus fort. Son reiatsu est plus supérieur qu'à celle de Luffy, mais le sort de Kido a fait diminué son Reiatsu. Quand à notre Vizard, il a réussi a en tuer un ou deux. Les autres sont juste sonnés et se relèvent chaque fois que Luffy en bat d'autres. Sa façon de combattre n'est pas comme à son habitude. Sa colère lui fais perdre tout moyen, il ne peut plus se contrôler. Son coeur est rempli que de la colère. Enfin, c'est juste une blessure au torse, rien de plus, qu'est ce qu'il le met autant en colère? Son Hollow intérieur peut-être. Enfin, à quoi bon? Il vient de le battre et de le soumettre à sa volonté. Alors que peut bien être la source de sa colère?

Comment vous avez osez.........TUER LE BOUCHER???? IL FAISAIT DE LA BONNE VIANDE!!!!!

Héhéhéhé, c'est à ça qu'il pense? Il est bête ou quoi? Luffy no Baka!! Il y a des cadavres autour de lui, des envahisseurs qui envahissent le monde réel et qu'on ne sait pas leur but, et lui pense qu'à la bouffe! Enfin, c'est dans sa nature de gourmand. Dans sa colère, il voit un envahisseur qui a l'air d'être légèrement plus doué que les autres. Le Vizard fonce comme une fusée, laissant la poussière comme trace de son passage, à travers les envahisseurs et attaques l'un des plus fort de toute ses forces. Voyant que celui là est le plus costaud, le jeune Vizard décide de mettre son nouveau pouvoir à l'œuvre. Il veut juste l'essayer pour voir comment ça donne, rien de plus. Après quelques coups donné à cet envahisseur, Luffy fais une pirouette en arrière et, arrivé au sol sur ses pieds, accroupie pour amortir la chute, il met sa main droite devant son visage. Un masque blanc apparait sur son visage rond, et un chapeau de paille coiffé à sa tête qui semble faire qu'un avec le masque des trait rouge qui passe à travers les yeux rond toute noir, dont on peut voir seulement une pupille jaune. Ça y est! Luffy a libéré son masque d'Hollow! Sa vitesse est encore plus rapide et sa force à augmenter. Quand à son Reiatsu, il a augmenter et ressemble à celle d'un Hollow. Il attaqua son adversaire avec une vitesse assez impressionnante et réussi à prendre tête à son adversaire. Il lui fait une blessure au torse, qui n'est pas très profonde. La peau de ces envahisseurs sont plutôt dure par rapport au Hollow. De toute façon, ils n'ont pas de masques ni de trou sur la poitrine. Grâce à son masque, Luffy peut voir les mouvements de son adversaire, ce qui lui permet d'esquiver. Après faire un tour sur lui même vers la gauche pour se esquiver, le Vizard profite d'une ouverture pour trancher la tête. Le Vizard se retourne vers ses alliés et ses ennemis, qui peuvent tous voir son masque d'Hollow. Luffy leur pointe la pointe de leur Zanpakuto vers la foule, et dis, avec sa voix mélangé a une voix d'Hollow:

A qui le tour?

Après avoir dis ces mots, le Vizard s'attaque au autres Envahisseurs. Mais, pour combien de temps encore il va pouvoir tenir avec son masque?

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Säntö Släägt
Fullbringer / Berzerker
Fullbringer / Berzerker
Säntö Släägt


Masculin Nombre de messages : 147
Âge : 34
Double compte : Ashido Kano
Date d'inscription : 30/08/2010
Fiche Technique : GROAR

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Whourkr
Niveau: Humain Puissant / LVL 12 (lvl uped)
Reiatsu:
"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Left_bar_bleue4050/7250"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty_bar_bleue  (4050/7250)

"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyMar 7 Sep - 17:54

Santo, toujours au cœur de l’action, calma sa furie destructrice, qui, si elle lui avait servit à tuer un « danger » et à en blesser trois autres, ne lui servait plus à rien désormais. Il se redressa donc, Gorowatz qui crachotait, comme si elle n’en avait encore pas eu assez. Il avait contre lui quatre adversaires, dont trois blessés que son épée n’avait pas ménagés. Avec un peu d’observation, il constata que ses adversaires commençaient à avoir le souffle court, alors que lui se portait plutôt bien. A en juger par les odeurs, un quart des « dangers » étaient tombés, et bien d’autres amochés.

Cela dit, un quart n’était suffisant, il fallait en ajouter trois autres, et pour cela, il fallait tuer. Cette idée submergea la bête qui sauta d’un coup sur deux des « dangers » qu’il avait bien blessés ; l’un aux côtes et le second à la jambe. Il arriva droit sur celui blessé aux côtes, et lui agrippa la gorge de sa main droite, son bras fort. Il serra de toutes ses forces, bien conscient que sa proie ne tiendrait pas longtemps ; celle-ci se tortillait déjà pour se dégager comme une bête sentant sa mort approcher.

Le second, blessé à la jambe, lança un coup d’estoc dans le bas du flanc gauche de Santo. La lame percuta la peau dure de l’humain, mais ne la transperça pas. Ce dernier, en réaction, hurla d’un rire rocailleux et bestial, comme si un ours avait été pris d’une crise d’hilarité. Cela dit, son rire fut interrompu quand la lame de son adversaire, qui avait poussé de toutes ses forces, a enfin réussit à faire pénétrer sa lame dans la chair de la bête.

Santo hurla, et, comme tout animal sauvage, utilisa son instinct de survie et ses réflexes pour réagir comme il se doit immédiatement.

Hackta !

Amplifiant sa force musculaire par 4, Santo serra ses abdominaux de toutes ses forces pour bloquer la lame du « danger » et l’empêcher de la retirer et réattaquer. Par réflexe, le monstre continua de tirer dessus en jurant. Puis, une ombre menaçante vint éclipser le soleil pour ce « danger », un bras fin, noir comme la nuit, terriblement musclé et criblé de cicatrices ; portant une étrange épée dont le tranchant était une chaîne enragé sur laquelle étaient fixés des c rocs tranchants comme ceux d’un vélociraptor, le tout s’abattait sur lui.

L’étrange lame lui dévora l’épaule droite jusqu’au flanc gauche comme un banc de piranhas à la diète depuis trois jours, propulsant des gouttes de sang ainsi que des lambeaux de chair sur les trois mètres alentours. Le « danger » tomba lourdement sur le sol.

L’autre « danger » avait cessé de bouger de son côté, et pesait lourd sur le bras de Santo, toujours serré autours de son cou. Laissant ces deux là pour morts, il se tourna vers les deux autres, dont le regard ; au début hautain et cruel, était désormais écarquillé et dépassé par les événements. De son côté, le berzerker souriait. Stoppant l’hémorragie en contractant ses muscles, ce qui calma un petit peu sa douleur, il les regardait se tenir côte à côte, l’instinct de survie en éveil.

Ils étaient passés en dessous de lui dans la chaîne alimentaire.

HACKTA NAAR !

Les deux « dangers » étaient bien trop idéalement proches et rassemblés pour qu’il ne saisisse cette occasion. Le Cero instantané explosa de plein fouet, qui plus est amplifié par 4, sur les deux ennemis qui ne s’attendaient visiblement pas à une telle attaque.

Santo regardait d’un regard vitreux le nuage de fumée soulevé par l’attaque, cracha du sang, en attendant de voir si ses quatre adversaires riposteraient ou … ne s’en relèveraient jamais, auquel cas il se repaîtrait de leur chair après la bataille.

Il sentait la bataille faire rage à côté de lui, ainsi que plusieurs reiatsus de « ressemble » en approche, la situation tournait en la faveur de sa meute, ce qui rassura Santo. Le jeune « ressemble » qui était au sol au départ était désormais en train de lutter ardemment contre l’un des deux plus forts « dangers ». L’esprit en éveil pour garder un œil sur ses quatre adversaires, l’humain regardait ce combat d’un air fasciné.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyMar 7 Sep - 19:00

Spoiler:

Le combat faisait rage, et à la vue du sang, Kago s'était affolé. Il avait repoussé un envahisseur, celui qui lui voulait du mal... dans l'immédiat. Il allait tout les sacrifier à cette folie qui le prenait. Pendant ce temps, un autre envahisseur l'attaqua dans le dos, il avait senti sa présence et pu de justesse éviter un coup mortel qui lui perça tout de même l'épaule gauche. Il pouvait encore se servir de son sabre, mais plus de kido de la main gauche. Il devait se dépêcher d'en finir, d'éradiquer cette espèce qui en voulait à sa vie... cette chose précieuse qu'il ne cédera pas à personne, pas même à son arme.

Il contre-attaqua alors d'un coup vertical sur l’envahisseur qui avait tenté de le tuer. Ils ne prit pas le temps de voir s'il avait été touché et en frappa deux autres avec un coup circulaire. Il n'avait jamais ressentit cette flamme qui l'animait lors des entraînements, comme si le fait de prendre la vie d'autrui alimenta la sienne de cette agréable sensation. L'idée stupide lui vint alors qu'il n'était pas tellement différent des hollow, créatures rejetées de tous. La différence résidait dans la façon d'atteindre l'objectif. Il profitait donc du prétexte de protéger pour s'élever et tuer, juger les âmes et leur attribuer son propre châtiment, qu'il voulait irréfutable.

Mais l’envahisseur repoussé avec du kido un peu plus tôt s'approcha furtivement et lui entailla profondément la jambe, ce qui l'handicapa énormément. Kago mis alors la poignée de son sabre dans la bouche, et de sa main restante attrapa la poignée et la main de l'adversaire qui voulait le tuer. L'adversaire et ses alliés, surpris, restèrent un moment sans bouger. Puis au moment où ils reprenaient l'assaut,

- Hadô no jûichi Tsuzuri Raiden

Il réussit à toucher quelques adversaires, mais il en restait deux. Il ré empoigna son sabre, se mit en position défensive, planta son sabre dans la cuisse de son adversaire et recula d'un bond sur le côté, faisant en sorte que celui immobilisé sois dans la trajectoire du second pour l'atteindre. Cette douleur, qui prenait le dessus sur son âme, elle gagnait du terrain bientôt Il serait là.

- Kago, si tu ne fais pas quelque chose, ton heure viendra plus tôt que prévu. J'ai encore beaucoup de projet pour toi. Laisse ce soupir envahir ton être, cette plainte venant de ton coeur, laisse la te guider... Je ne te promets pas la victoire, mais une libération, si tu meurs maintenant, ton existence sera alors vide de sens et ta vie sera réduite à l'oubli de ta raison de subsister. C'est pourquoi laisse ce sentiment couler dans tes veines et guider chaque mouvement. Ne fais qu'un avec le combat, c'est ainsi que tu goûteras à des joies que tu n'oublieras jamais.

Kago poussa alors un cri qui ressemblait à un sanglot. Il se tourna vers ses deux adversaires et leur lança un regard triste. Leur sort était jeté, c'était eux, ou lui. Lui devait survivre. Ce serait donc à eux de payer le prix pour toute cette souffrance dont il se voyait victime.

- Hadô no yon : Byakurai

Il recupera rapidement son Zanpakuto et s'éloigna en boitant de ses ennemis, sans même vérifier que le travail était achevé. Il regarda les champs de bataille, le monstre qui, il y a cinq minutes, poussait des cris a alerté le pays était désormais à terre, des corps allongé autour de lui. Tous étaient grièvement blessés...

Mais cela importait peu, il devait vivre, vivre aux dépens de l'existence des autres, vivre à l'encontre de toute morale s'il il le fallait. Il s'approcha du monstre en traînant sa jambe meurtrie. Il le contempla un instant. Son corps était recouvert de sang, supposé être le sien et sûrement celui de ceux qui gisaient autour de lui. Cette personne ne lui rappelait rien, il semblait humain, mais quelque chose dans sa morphologie rappelait l'animal.

Kago regarda les yeux de cette créature, ils étaient emplis de volonté, cela irrita Kago. Il resta un moment à le fixer dans les yeux puis, quelques secondes après, alors que le combat faisait encore rages autours d'eux Kago laissa échapper une larme, ses yeux n'étaient plus les siens et son corps ne lui appartenait plus. Il émit alors un son, comme un soupir de désespoir, et pointas son sabre sur la gorge de cette bête.

- Qui es-tu ...




Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Kazuo Kiriyama
Shinigami exilé
Shinigami exilé
Kazuo Kiriyama


Masculin Nombre de messages : 569
Âge : 29
Date d'inscription : 15/08/2010
Fiche Technique : Cliquez ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Yôganfuro
Niveau: Capitaine / LVL 14 (Lvl uped)
Reiatsu:
"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Left_bar_bleue9600/9600"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty_bar_bleue  (9600/9600)

"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyMar 7 Sep - 20:22

Kazuo était pour le moment acculé.
Il profita d’un moment où l’adversaire l’assaillit d’un coup d’estoc à la tête qu’il para en tenant son Zanpakutô une main sur la Tsuka et une main sur le Kissaki, puis profitant dans la même seconde où il avait paré l’attaque pour repousser l’ennemi d’un coup de pied, se retourna pour voir se que devenait l’ennemi qu’il avait envoyé paître d’un coup de pied…
Réflexe qui lui sauva la vie en lui faisant cadeau de seulement une égratignure sur la joue gauche. Il recula par réflexe, laissa son adversaire tenter de lui arracher la tête, esquiva souplement la lame, profita de l’ouverture que lui laissait son adversaire encore pris dans son élan pour lui entailler le flanc droit, puis saisit le poignet et de la main maîtresse de son adversaire et, d’un geste vif et sec, passa sa lame sur la chair de ce poignet, privant son adversaire de son talent de bretteur, puis lui enfonça jusqu’à la Tsuba son sabre dans le ventre.
Lorsqu’il retira sa lame, l’ennemi chercha encore à l’affronter, puis il lui entailla les deux cuisses d’un même geste.
Maintenant sûr que celui-ci était hors de combat, il se retourna pour s’occuper de celui qu’il avait paralysé avec le Bakudo#9.
Il avait presque oublié le premier qui revenait à l’attaque. Le jeune Shinigami se concentra sur lui et le laissa fondre sur lui…
La lame qui était destinée à lui fendre le crâne percuta le sol et Kazuo, d’un mouvement sec, lui entailla profondément le flanc gauche. Une fontaine pourpre jaillit de la plaie. L’ennemi se releva, mais, le temps de rassembler ses forces pour attaquer, Kazuo l’avait déjà embroché au flanc gauche avec son Zanpakutô.
Cet ennemi s’immobilisa, pour relâcha les muscles de son corps, et quand Kazuo retira sa lame de son flanc, l’envahisseur s’effondra comme une masse.
Il reporta ensuite son attention sur le paralysé. Il s’exalta à la vue de cet envahisseur prisonnier et immobile dans la sphère de lumière rouge, puis annula le Kido pour, au même moment, l’assommer avec son pommeau, puis offrir à sa lame le plaisir de lui fendre l’épaule droite en entrant à l’omoplate et restant par le pectoral.
En ayant enfin fini avec ses adversaires et se félicitant d’avoir pu saisir la possibilité d’économiser du reiatsu, il jeta un coup d’œil aux alentours, souhaitant s’enquérir visuellement de la situation de ses compagnons qui s’en étaient apparemment bien sortis.
Le Vizard avait invoqué un masque étrange qui avait décuplé sa puissance et lui avait permis d’allonger ses opposants à tour de rôle.
L’être humanoïde qui avait piqué une crise d’hystérie en démolissant le décor un peu plus tôt avait de façon assez spectaculaire réussi à mettre ses ennemis hors d’état de nuire.
L’autre Shinigami, lui, était venu à bout de ses adversaires avec l’aide de sa lame et d’un couple de sorts de Kidô qui avaient bouclé son affrontement.
Le champ de bataille était désastreux et les corps des ennemis constituaient un formidable capharnaüm.
Et encore, le jeune Shinigami aux cheveux bleus n’ignorait pas que cet épisode n’était que le prélude d’une guerre amorcée par une invasion. Et cette fois, il avait eu de la chance, et rien ne lui certifiait qu’il survivrait de pareille façon à une telle attaque à laquelle il avait "si bien" commencé à riposter…
Il ne dit rien, se contentant simplement de se concentrer et d’analyser la situation.
Revenir en haut Aller en bas
[Scellée] Kyoko Ryougi
Shinigami exilé
Shinigami exilé
[Scellée] Kyoko Ryougi


Masculin Nombre de messages : 331
Âge : 38
Date d'inscription : 20/08/2010
Fiche Technique : Psycopathe girl

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Satsume
Niveau: Combattant Puissant / LVL 11
Reiatsu:
"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Left_bar_bleue5150/5750"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty_bar_bleue  (5150/5750)

"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyVen 10 Sep - 15:59

Luciella était sceptique, les chances de victoire était mince toutefois chacun arrivait à avoir quelque victoire significative sur leurs adversaire respectif et bien que, ces cinq étrangers les uns pour les autres s'entre aidait personne n'avais de réel envie de se battre pour les autres, visiblement, chacun pensais à sa survie et uniquement à cela... La jeune Shinigami ne porta aucun jugement car c'est exactement comme cela qu'elle se comportait !

Les quelques piège rapide mis en place eurent de l'effet, la mine avait ôté la vie à l'un des monstres tandis que les booby-trap de kido avait réussi à en ficelé quelque un. Loin d'être douée à l'épée, ne possédant pas les compétence requise pour un tel combat, Luciella se laissa acculé dans un coin par deux Envahisseurs, elle fatiguais visiblement... Il devait lui rester tout juste assez de Reaitsu pour deux ou trois sort, pas plus...


" Vous ne m'aurez pas facilement les mochetés... Bakudo no ichi: Saï et Bakudo no yon: Hainawa !! "

La combinaison de sort de kido eu pour effet de ligoter les deux Envahisseurs ensemble, bien que couteuse en Reaitsu, à présent, elle était sure qu'ils ne bougerons plus.. Même si la solidité de ce lien de fortune était plus que discutable, elle préféra prendre des précaution et projeté un Hado n°4: Byakurei afin d'éliminer ses opposant !

" Héhéhé, Sa vous apprendra "

Mais alors qu'elle se réjouissait, un grognement derrière elle lui indiqua la présence d'un autre monstre qu'elle n'avais pas repérer, elle se retourna rapidement pour constater que celui ci avait déjà lever sa lame au ciel... Elle n'arrivait pas à bouger, son corps était épuiser, les trois kido précédents l'avais presque vidée... Elle assista impuissante avec seulement le temps de lever sa propre lame contre celle de son opposant, inutile, son bras plia sous la violence du coup, la lame lui trancha le torse de haut en bas... La jeune fille sentit une douleur incomparable dans son corps, elle crachant du sang et poussa un râle étouffer avant de tomber en arrière " l'air " morte. Elle perdit conscience à partir de ce moment...




Spoiler:


Dernière édition par Luciella le Ven 10 Sep - 18:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyVen 10 Sep - 18:26

Jiro avait suivit Kazuo le plus vite possible, après avoir eu les soins nécéssaire a le remettre sur pieds. Quand il arriva dans le monde réel il sentit une bataille au lycée, il ne traina pas et fonça voir ce qui ce passait, mais aussi savoir la situation serait bien. Une fois sur place il arriva juste à temps pour voir ue ennemi frapper une jeune shinigami, d'un shunpo il apparût devant l'envahisseur qui allait achever sa victime et de son poing l'encastra avec une force terrifiante dans un mur. La mort était surgit pour cet ennemi de nul part, il ramassa la jeune femme en douceur et la porta au coté de Kazuo...

- Au lieu de bailler au corneille Kazuo, occupe toi de donner les premiers soin à cette jeune shinigami... Moi pendant ce temps, je vais faire un peu de place net...

Jiro s'avança alors laissant son reiatsu se faire sentir, il était rouge sang et en marchant vers l'ennemi il dégaina son zanpakuto. Non, Jiro était pas du niveau des premiers adversaires que l'envahisseur avait affonté. Il était pas non plus du genre à perdre du temps, il commença par un kido simple, mais qui ferait l'affaire pour libérer certain combattant de l'envahisseur.

-
Hado no yon, byakurai!

Le hado de Jiro était totalement différent de celui de luciella, l'ennemi qui tenta de le bloquer l'apprit en voyant son zanpakuto ce briser avant de lui traverser le coeur... Calmement Jiro parla a un shinigami qui menacait une personne en tenue bizzare...

-
Au lieu de pointer ton zanpakuto sur lui, vien plutôt ici afin de renforcer la zone... Je suis certain que il est pas avec eux, son reiatsu est différent... Celui des envahisseur est plus faible que celui de ceux que j'ai affronté mais semblable... Mais ca veux pas dire pour autant de baisser votre garde, le combat est loin d'être terminé...

Jiro avait parlé avec calme, mais aussi il avait son zanpakuto en main et le tenait avec une fermeté sans nom. Il prononça alors des mots qui annoncait le glas pour l'ennemi si il aprochaient.

-
Réveil toi, Oni no Ôu!

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Envahisseurs
Peuple
Peuple



Masculin Nombre de messages : 159
Âge : 124
Date d'inscription : 26/09/2008

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Inconnu
Niveau: Inconnu
Reiatsu:
"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Left_bar_bleue0/0"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty_bar_bleue  (0/0)

"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyDim 12 Sep - 19:10

Des adversaires toujours aussi motivés. Après la première attaque où ils avaient été écrasés, en voici une deuxième. Un jeune garçon, après avoir tué l'un des envahisseurs, s'était précipité au coeur de l'action. Il avait passé une main devant son visage, et, tout d'un coup, un curieux masque était apparu sur le visage du jeune garçon. A présent, il ressemblait à ceux qui se trouvaient dans le Hueco Mondo, où d'autres groupes d'envahisseurs tuaient ceux qu'ils considéraient comme leurs ennemis. Il frappa violemment, ne laissant que très peu de répit à son adversaire. Mais il riposta, lui donnant un coup de sabre transversal qui lui ouvrit la poitrine. C'était, en tout cas, un beau combat qui démarrait. (Luf Luf)

Le monstre, qui avait parvenu à mettre à terre plusieurs adversaires continuait son massacre. Alors qu'un envahisseurs tentait de lui donner un coup de katana, il avait bloqué courageusement le coup à l'aide de son poing. Il ne semblait pas ressentir de douleur, et attaqua de plus bel, avec une arme. Il massacra ses adversaires, tant la violence et la force avec laquelle il frappait était puissante. Il brouilla carrément ses adversaires, qui tombaient à terre. Mais deux autres arrivèrent, tentant de trouver un moyen de le tuer, sans se faire toucher. L'un d'eux était incroyablement rapide, et trancha la jambe du phénomène. L'autre, s'acharnait en face à face. Il avait tenté d'envoyer un curieux éclair blanc, que celui qui était rapide esquiva, et l'autre, tenta de se protéger. Il n'en sorti pas indemne, puisque son visage et son corps était violemment brûlé... L'un attaquait dans les jambes, l'autre face à son adversaire. (Santo)

Un autre, depuis le début, lançait des curieux sorts. En effet, à chacune de ses attaques il prononçait quelques mots, et lançait une attaque puissante. Mais peut être croyait-il que les envahisseurs ne connaissaient pas celle-ci... Bref, il réussissait à les amocher, mais le surnombre posait un problème. Il en frappa deux, sans savoir s'ils étaient morts. Seul l'un de tous ses adversaires était mort, déjà épuisé contre le combat contre lui. Il combattait bien, il était puissant. C'était l'avantage du nombre qui pourrait aider les ennemis dans ce combat. C'est ce qui pu leur donner l'avantage. Ils revinrent à l'attaque, alors qu'il s'était dirigé, plus loin. Deux coups dans le dos, ce qui devait le mettre à terre. (Kago)

Un autre par contre, préférait visiblement le corps à corps. Il avait tout d'abord immobilisé un de ces adversaire, et s'était concentré sur le deuxième. Il avait beaucoup joué de coups puissant, dont l'un qui trancha la main de l'envahisseur. Malheureusement pour lui, il n'était pas ambidextre, et il se trouva désarmé, la douleur le prenant les entrailles. Le shinigami lui trancha le flanc, lui transperça. Il souffrait autant que les victimes qu'il avait faite, comme une sorte de vengeance. Il était temps pour lui de rejoindre le monde des morts. Puis, enfin, il revint sur la victime immobilisée. Il "désactiva" le sort, il l'assomma, puis lui donna un coup de sabre. Il cru l'envoyer aux enfers, mais il était résistant. L'envahisseur se releva, enragé, pris d'une haine sans limites. Il donna un coup de katana dans les cuisses de l'adversaire, et se mit enfin face à lui. La rage se lisait sur ses lèvres... (Kazuo)

La jeune femme, elle, avait vaillamment combattue. De nombreux sorts et de nombreuses tactiques pour mettre à terre ses adversaires. Mais le nombre la vaincue. Elle avait été rusé, et ses pièges avaient fonctionné pour quelques adversaires. Ils avaient explosés sous le nez surpris des envahisseurs. Mais ils ne s'avouèrent pas vaincus pour autant. La rage montait à la tête, et ils se précipitèrent sur elle. Elle avait réussi à les amocher, elle devait payer. Deux vinrent à sa rencontre, lui donnant déjà quelques difficultés. Elle résista, tant bien que mal, mais elle ne vit pas celui qui s'était malicieusement approché d'elle, par derrière... Un lâche, en perspective. Il lui donna un coup avec violence dans le dos, ce qui eût pour conséquence pour la jeune femme un long filet de sang. Elle s'écroula, épuisé, blessé. Les envahisseurs souriaient, fier d'en avoir anéanti une. (Luciella)

Un nouveau shinigami s'était joint au groupe. Et sa puissance dépassait largement toutes celles qui se trouvaient ici. Il avait pulvérisé un envahisseurs avec un sort similaire lancé auparavant par l'un de ses coéquipiers. L'armée, qui n'était pas non plus très loin, envoya un guerrier pour tenir main forte à ses alliés... Il attaqua directement l'homme, qui surpassait en puissance la petite armée déjà envoyé. (Jiro)


7 LVL 1 dont :
- 2 sur Santo
- 2 sur Kago
- 1 sur Kazuo
- 2 sur Jiro

1 LVL 2 sur Luffy.

1 LVL 4 sur Jiro.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyLun 13 Sep - 16:11

Luffy continue son combat contre son adversaire, avec son masque d'Hollow. Il n'en laisse aucun répit à celui-ci tellement le vizard est sûr de gagner avec son masque, mais il ne le contrôle pas assez. Il sent cet puissance qui sort en lui et il est tellement concentré sur son combat que sa surprise et son choc sont très grande, voir géante......lorsque le masque se brise en plusieurs morceaux et que les débris blanc se désintègre en poussière dans l'air. Cet instant a permis à l'envahisseur de lui couper le torse horizontalement et qu'un flot de sang en sort. Il a fallu peu de temps rapide au jeune homme de ressentir la douleur et de répliquer. La blessure lui fais mal, c'est vrai mais ce n'est qu'une égratignure.....enfin, selon lui mais s'en est pas une. La preuve, il a tellement mal qui est tombé au sol et qui gigote de gauche à droite en disant: ITE!! ITE!!! ITE!!! tout en roulant sur le sol.

Voyant que son adversaire s'approche vers lui pour l'attaquer, Luffy fais une roulade arrière pour s'éloigner de l'envahisseur. Tant pis pour le masque, le jeune garçon va faire avec ce qu'il a: un sabre, le kido et ses poings. Oui, le Vizard est très doué, même spécialisé en Hakudan. Mais, gardons cet atout pour plus tard, pour le final quoi, alors en attendant, utilisons la technique du Zanjutsu (si c'est comme ça que ça s'appelle) contre le mystérieux individu. Il fonce vers son ennemi, le Zanpakuto au deux mains, en criant:


Même sans masque, je peux te défoncer!!!

Après avoir affirmé ces paroles, Luffy fais une sorte de crie de guerre (oui, le légendaire crie de guerre de notre singe préféré à tous, qui va.....suspense) tout en s'approchant à grande vitesse vers l'envahisseur et, alors qu'il se trouve juste à un mètre......Vous vous rappelez de sa blessure qu'il a sur le long du torse et que la fille Shinigami (ah, cette chère Luciella......Petite dédicace ^^) a piétiné un peu plus tôt?......Bah ce n'est que seulement maintenant qu'il sent la douleur et qu'il crache du sang sur la figure de l'envahisseur.....Baka (idiot)....Aitsuwa Baka da (c'est un crétin)....Il est plutôt long à la détente ce gars là. Un peu plus loin, il est à quatre patte en train de souffrir tandis que l'envahisseur essaie d'enlever la tâche du sang qu'il a sur l'œil. C'est une chance! Il faut profiter de la situation....A vrai dire, le fait qu'il soit aussi long à la détente est une vrai chance de Dieu, Satan, ange, diable enfin n'importe quoi mais une vrai chance!!! Et Luffy a bien l'intention de la saisir....

La douleur est encore là mais pour lui ce n'est pas grave.....Il va souffrir après (niark niark). Luffy remet son Zanpakuto dans son fourreau et l'attache avec un tissu noir derrière son dos et commence à craquer ses poings...Puis, il fonce (encore une fois) vers l'envahisseur encore aveugler par le sang et lui donne un gros coup de poing dans la figure qui l'envoie planer vers un mur, qui s'écroule à cause de l'attaque. Avant que l'envahisseur se relève, le Vizard ne le lui en laisse pas le temps en sautant vers lui et le plaque bien au sol pour pas qu'il ne s'échappe. Avec un sourire sadique, et de laisser un petit « hihi » sortir de sa bouche, Luffy fais une pluie de coup de poing gauche au visage de son adversaire. Sa peau est très dure bizarrement....A moins que ce ne soit l'imagination du déchainé. En même temps, sa fatigue prend le dessus alors, pour en finir vite, le jeune vizard prend avec la main droite la tête de l'envahisseur et le jette en se retournant vers le mur qui se trouve derrière lui. Pour en finir, il fais un signe d'un kanji devant lui, dans le vide, dont on peut voir un aura rouge filer dans ses mouvement.


Détruis-toi, ô chien noir de Rondanini! Lis, enflamme-toi et puis dévores ta propre gorge! Bakudō no kyū (9): Geki!

Une lumière rouge englobe tout le corps de l'envahisseur et le paralyse. Grâce à l'incantation rapide, tellement rapide qu'il s'est coupé la langue, la technique peut duré pendant un moment et donc, Luffy, qui est essouffler peut enfin se reposer.....Et souffre au torse en même temps. Il se laisse tomber au sol, gémissant un peu à cause des douleurs (oui j'ai mis « des »). A votre avis, pourquoi a t-il paralysé l'envahisseur au lieu de le tuer? Pour savoir ce qu'ils cherchent en fait, quel est leur but.....Pas du tout! Il veut savoir si ils sont comestibles et bon surtout...Il ne pense qu'à son ventre, l'abruti.

Il tourne la tête vers sa droite et remarque qu'il y a un nouveau Shinigami qui a plus de Reiatsu que lui et qui combat un autre envahisseur costaud. La fille qui s'est jeter sur lui est inconsciente, deux sont en tension l'un envers l'autre et celui qui a les cheveux bleu se débrouille. Bientôt, Luffy sent plusieurs Reiatsu plus puissant que le sien...Qui ça peut-être?

Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Madarame Ikkaku [PNJ]
Shinigami de la 11ème division
Shinigami de la 11ème division
Madarame Ikkaku [PNJ]


Masculin Nombre de messages : 7
Âge : 34
Date d'inscription : 05/09/2010

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Hōzukimaru
Niveau: 3ème siège / LVL 9
Reiatsu:
"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Left_bar_bleue3500/3500"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty_bar_bleue  (3500/3500)

"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyMer 15 Sep - 14:24

Spoiler:

Ikkaku arriva enfin et sentit l’un de ses collègues, Jiro, qui était également en train de se battre. De sa hauteur, il pouvait voir une bande de débutants téméraires qui luttaient péniblement contre cette bande de monstres bizarres et très moches qui cassaient tout et tout le monde. L’un, ou plutôt l’une d’entre eux s’était pris une bonne trempe, et gisait au sol, son reiatsu au plus bas. Les autres se battaient plus ou moins facilement, mais restaient des débutants face à ces monstres de terreur.

L’un d’entre eux, particulièrement entouré de cadavres écharpés, attira son attention. Il n’était ni particulièrement grand, ni très « armoire à glace », mais avait laissé les corps adverses dans un très sale état, et se battait comme un animal. Cela dit, cette méchante bêbête avait l’air mal en point.

Prenant pitié de celle-ci, il s’élança à toute vitesse vers elle, prenant bien soin pendant sa chute d’anticiper les mouvements de ses deux adversaires pour pouvoir les éliminer par surprise.

Sa chute fut terriblement lourde, bien qu’amortie par l’un des deux envahisseurs qui attaquaient la bête étrange. Ses deux pieds bien crampés sur le corps brisé du monstre, Ikkaku vit le second lui sauter dessus, et, en moins de temps que son adversaire n’en eut besoin pour comprendre, para son coup avec son fourreau, puis le fendit en deux de son katana. Il esquissa un énorme sourire, l’adrénaline au plus haut, l’œil vif qui laissait paraître sa profonde excitation.

- Hé, il se sera bien fendu la gueule celui-là ! Dit-il, alors que les deux morceaux de l’envahisseur tombaient au sol.

Il se tourna vers l’homme-bête, qui était visiblement soulagé de son arrivée. Et hocha la tête pour montrer qu’il allait s’adresser à lui :

- T’es quoi toi ? Un arrancar ? Ou juste un monstre ?

Bon sang, mais qu’est-ce que c’est que ce truc ?

Puis, sentant soudainement plusieurs reiatsus en mouvement, il remit à plus tard les présentations pour se concentrer sur le combat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyMer 15 Sep - 15:19


Spoiler:



Il y avait de l'agitation autour de Kago, la situation semblait s'être améliorée, et un renfort était arrivé, un homme entièrement chauve se tenait là. Ce n'était pas le moment de se battre, il s'éloigna alors des deux hommes. L'allié qui venait d'arriver avait tranché un adversaire en deux avec une facilitée déconcertante. Un autre un peu plus loin avait percé un ennemi avec un Byakuraï et s'occupait de protéger les autres. Pendant qu'il observait la scène, il fut tiré de ses réflexions pas un mouvement derrière lui et eu à peine le temps de sauter en avant pour éviter deux coups de sabre qui venait de derrière. Son dos fut sérieusement entaillé et son sang coula abondamment.

- Vous... j'y suis pas allé assez fort c'est ça ?

- Kago, tue-les, tu dois faire régner ta puissance par le sang, ceux qui se rebelleront contre toi doivent mourir. Leur vie n'a de raison d'être que pour être lavé dans la souffrance.

Les yeux de Kago furent alors emplis de rage.

- Je ne les laisserai pas faire. Je ne veux pas perdre ma seule chance de me racheter.

Il se démena, la blessure béante dans son dos continua de couler, il reçu une multitude de coups et à présent il ne pouvait plus bouger alors qu'il se vidait lentement de son sang, a la satisfaction de ses ennemis.

La vue de Kago devint trouble, il distinguait de moins en moins ses adversaires. Alors il prononça ces mots, pointant faiblement du doigt ses ennemis qui le regardait lentement se vider.

- Hadô no jūichi : Tsuzuri raiden

Il tomba à genoux, continuant de se vider de son sang, il pointa à nouveau son doigt sur ses ennemis, essayant de s'appuyer sur son autre bras, oubliant qu'il avait été blessé. Il s'écroula alors sur le sol. Il offrait un spectacle pitoyable, à terre dans une marre de sang, essayant vainement le bras tendu vers l’ennemi, de lancer une dernière attaque.

- Tsuzuri rai ....

Il perdit alors conscience. Kago se retrouva alors dans le noir, il cria, mais n'entendit pas sa propre voix, il semblait être en train de tombé, dans une chute interminable. Une lueur rouge apparu, d'abord petite puis grossissante. Elle envahit alors tout le champ de vision de Kago et s'empara de son esprit, il sentit alors chaque fibre de son corps brûler de colère.

- Je ne peux pas mourir maintenant, je vais les tuer, les exterminer, comment ont-ils oser s'en prendre à moi. J'ai juste besoin d'une dernière chance pour me racheter.... juste une...

Il y eu alors un déferlement de reiatsu autour de Kago, toute sa rage comprimée se libéra. Il sentit, une vive douleur à l'épaule gauche, ce qui le tira de son inconscience. C'était un des ennemis qui lui avait planté son sabre dans l'épaule. Il avait dû croire que Kago allait se relever pour se battre...
Malheureusement, il n'en avait pas la force.
Sa colère n'en fut qu'attisée, son reiatsu continua alors à déferler, avec la rage du désespoir. Il se vida alors de toute son énergie, des larmes coulaient le long de ses joues, désespéré, il demanda pardon, il tenta une nouvelle fois de se relever, mais il ne fit qu'accélérer l'écoulement de son sang.

Alors qu'il continuait de se vider complètement de son reiatsu, le temps sembla se ralentir.

- Je ne peux pas mourir maintenant ...

Kago pointa son doigt vers le sol

- Hadô no ichi : shô

Il fut alors projeté en arrière par le choc. Il profita de son deplacement pour diriger son bras valide sur ses adversaires

- Tsuzuri rai...

Il sentit un violent coup dans son dos et eu le temps de voir un ennemi qui l'avait frappé avec son fourreau... son état ne laissant plus douté de ce qu'il adviendrait de lui dans les prochaines minutes, son adversaire n'avait pas vu l'utilité de l'achever sur le champs et préféra sûrement se délecter de la souffrance qui se peignait sur le visage de Kago.




Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Säntö Släägt
Fullbringer / Berzerker
Fullbringer / Berzerker
Säntö Släägt


Masculin Nombre de messages : 147
Âge : 34
Double compte : Ashido Kano
Date d'inscription : 30/08/2010
Fiche Technique : GROAR

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Whourkr
Niveau: Humain Puissant / LVL 12 (lvl uped)
Reiatsu:
"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Left_bar_bleue4050/7250"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty_bar_bleue  (4050/7250)

"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." EmptyMer 15 Sep - 19:57

Santo était littéralement effaré ; alors qu’il venait de se faire entailler la jambe par un autre « danger » après le coup dans le flanc, un « ressemble » imberbe était tombé du ciel sur l’un des deux « danger », puis avait tranché le second comme un rien, alors que lui avait du mal à en tuer sans trop encaisser de dégâts.

Cet homme chauve était au-dessus de lui dans la chaîne alimentaire, c’était insupportable, sans compter qu’il était de son côté, il serait donc chef de meute. A moins que …

A moins que l’autre « ressemble », incroyablement fort lui aussi, ne prenne la place lui aussi …

Il se devait de leur montrer que lui aussi existait, et qu’il prétendait à la place de chef de meute contre cette horde de « dangers » psychopathes.

Il fit un rapide constat de ses blessures, qui, si elles restaient plutôt graves, lui paraissaient amplement supportables ; sa résistance à la douleur et autres effets des blessures de combat l’étonnèrent. Puis, revigoré par cet heureux constat, poussa un nouveau rugissement qui couvrit le bruit du « ressemble » chauve qui lui parlait ; avant de se lancer sur deux « dangers » penchés au dessus d’un petit homme très mal en point.

Dans l’esprit animal de Santo, chaque personne qui se battait actuellement contre les envahisseurs faisait partie de sa meute, qui défendait son territoire contre un fléau destructeur ; et chacun de ces membres devenait ainsi comme un membre de sa famille, même s’ils ne se connaissaient pas et qu’ils étaient différents.

Et là, à cet instant présent, l’un de ces membres allait mourir. Alors, une nouvelle adrénaline inconnue parcourut l’échine de Santo : celle de la protection. En effet, cet instinct de protection des proches est tout ce qu’il y a de plus naturel, et pousse à un développement des capacités physiques bien supérieur à l’instinct de conservation égoïste ; ainsi qu’à une violence sans égale.

C’est ce sentiment de protection que ressentait Santo, et sa nature à suivre ses instincts à la lettre lui dictait de détruire ces « dangers » qui menaçaient son « proche ».

Gorowatz dans la gueule, il courut à quatre pattes et à une vitesse effarante par rapport à d’habitude vers les envahisseurs qui s’amusaient à taper avec leur fourreau sur le petit homme meurtrit et incapable de se défendre. Visiblement, ils avaient subit quelques dommages après une toute récente attaque de « magie bizarre » encore fumante qu’avait lancé son « proche ».

Profitant de cette magnifique occasion, il attaqua par derrière en arrivant pile entre les deux : celui à droite en lui attrapant la tête avec son bras fort pour la jeter vers le sol avec une extrême brutalité et l’enfoncer dans le sol, et le second en lui « plantant » Gorowatz dans le dos, et tirant de toutes ses forces pour que la chaîne dentée qui servait de lame déchiquète tout l’intérieur de son ennemi.

Contrairement aux autres, cet assaut avait été discret, rapide, et très violent ; ce qui s’expliquait par le fait que son instinct de protection visait à détruire plutôt qu’à impressionner comme au départ.

Le visage et le corps noirs mais recouverts de sang et de lambeaux de chair déchirée lui donnaient un air de monstre équipé d’une moissonneuse batteuse anti-monstres.

Puis, suivant sa logique de protection du « proche », il avança d’un pas pour se trouver juste à côté de lui et se tourna d’un coup, prêt à anéantir chaque menace qui se présenterait face à lui, et plus particulièrement face au « proche ».
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty
MessageSujet: Re: "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."   "Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..." Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
"Qu’importait le lieu, rien ne résisterait à leur désir de destruction..."
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Avant notre venue, rien ne manquait au monde. Après notre départ, rien ne lui manquera [Pv Rangiku]
» La destruction et le fanatisme...
» Apache, tout sur elle (ou rien)
» Celle qui n'avait rien demandé [PV Kyoraku]
» lieu tranquille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Rpg  :: Monde des vivants :: Karakura :: Lycée-
Sauter vers: