Bleach Rpg
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerDernières imagesConnexion
-32%
Le deal à ne pas rater :
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ – GeForce RTX™ 4050
749.99 € 1099.99 €
Voir le deal

 

 Ça sent mauvais dans l'air... (PV Mulan et Haoga)

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Kazuo Kiriyama
Shinigami exilé
Shinigami exilé
Kazuo Kiriyama


Masculin Nombre de messages : 569
Âge : 29
Date d'inscription : 15/08/2010
Fiche Technique : Cliquez ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Yôganfuro
Niveau: Capitaine / LVL 14 (Lvl uped)
Reiatsu:
Ça sent mauvais dans l'air... (PV Mulan et Haoga) Left_bar_bleue9600/9600Ça sent mauvais dans l'air... (PV Mulan et Haoga) Empty_bar_bleue  (9600/9600)

Ça sent mauvais dans l'air... (PV Mulan et Haoga) Empty
MessageSujet: Ça sent mauvais dans l'air... (PV Mulan et Haoga)   Ça sent mauvais dans l'air... (PV Mulan et Haoga) EmptyJeu 3 Nov - 19:52

Le jeune Shinigami borgne errait comme à son habitude dans la ville Karakura, dans le centre ville, à une bonne distance des combats contre les Envahisseurs. Cette fois-là, il sentait que quelque chose ne tournait pas vraiment rond dans cette ville. Il revenait seulement du Rukongai, côté Sud, afin d’apporter son aide après avoir été victime d’un pressentiment pourrait-on dire néfaste. En tout les cas, après avoir fait ce petit détour à la Soul Society, et donc après avoir fait une petite intervention providentielle pour prêter main forte dans un combat contre des Hollows et leur général, l’exilé borgne errait maintenant de nouveau dans les rues de Karakura, dans sa posture pourrait-on dire habituelle.

En y repensant, qu’avait-il réellement fait depuis son exil… ou plutôt son bannissement de la Soul Society ? Errer dans Karakura ? Se battre contre des gens qui possédaient une pression spirituelle sensiblement inférieure à la sienne ? Et donc qu’avait-il gagné, au fond… ? Lui qui voulait tant s’entraîner, gagner davantage de puissance pour ses prochains combats… car il existait tant d’adversaires qui étaient effroyablement plus forts que lui… il en avait eu la preuve un peu plus tôt avec son petit duel contre son ancien Capitaine de Division, et pourtant il savait bien qu’aussi fort que Komamura pouvait l’être, il n’était pas l’individu le plus puissant du monde des esprits. Kazuo avait déjà fait une erreur en faisant exactement ce qu’il avait jugé le plus aberrant à faire, il ne voulait pas en fait une seconde en pensant qu’il avait eu des séquelles temporaires à l’issue de son combat contre l’homme le plus fort du monde…

En tous les cas, même si son combat avait pu laisser certaines traces, son audace n’avait pas été limitée et sa petite intervention au Rukongai n’avait pas attiré Komamura… il n’avait donc rien à se reprocher ou encore à craindre.

Il continua ainsi de marcher dans la ville, nageant et se débattant au milieu de cet océan de pensées, qu’elles fussent positives ou négatives, sans retirer ses mains des poches de son pantalons jeans – à part un moment donné pour se poser la main sur la nuque et en profiter pour se gratter un peu les cheveux qui la couvraient – et sans courber son dos ne serait-ce qu’une seule fois.

Il ressassa par ailleurs encore ses sombres pensées jusqu’à ce qu’il passe devant une vitrine qui retint son attention, de par les images et les sons ayant l’air étouffés qui atteignaient ses tympans. Il tourna alors légèrement la tête pour de quoi il s’agissait, pour voir qu’elle avait été la main qui l’avait tiré de cet océan de pensées sombres et de questions aussi aberrantes que réitératives.

Il put ainsi voir des écrans de télévision derrière la vitrine, toutes alignées sur trois étagères et dont les tailles étaient variantes… allant de télévision de bistrot – semblables à celle que l’on voyait accrochée à un coin de l’intérieur dudit bar – à écran plasma. Ces appareils étaient nombreux et ne diffusaient que des émissions qui désintéressaient complètement le Shinigami borgne aux cheveux bleus. D’ailleurs, le journal de midi faisait son entrée en scène, laissant le générique défiler, puis l’inciter à céder la place au visage du présentateur du journal télévisé.

Ainsi ferma-t-il les yeux et tourna doucement la tête pour se concentrer à nouveau sur son chemin. La vitrine s’étendait sur quelques mètres, il mit dans les environs de moins de cinq minutes à arriver au bout de celle-ci. Il ne tourna par ailleurs même pas la tête en arrière pour leur jeter un dernier petit coup d’œil et ses pieds poursuivirent leur route, continuant ainsi de le guider jusqu’à une destination de laquelle il n’avait aucune idée…

-C’est tout de même étrange que cette vitrine contenant ce genre de nouvelle technologie ne soit pas encore détruite, malgré les dégâts qu’ont fait ces damnés Envahisseurs lors de leurs soudaines sautes d’humeur… remarqua-t-il néanmoins.

Pourquoi aurait-il tort ? En effet, la ville avait été saccagée, ruinée… pourquoi ces bêtes sauvages avaient-elles consenti à épargner quelque chose qui – alors que ces télévisions se voyaient – était considérablement plus petit que les éléments urbains qu’ils avaient réduits à l’état de ruine… ?
Revenir en haut Aller en bas
Mulan Kaosuhewa
Shinigami de la 7eme division
Shinigami de la 7eme division
Mulan Kaosuhewa


Féminin Nombre de messages : 278
Âge : 24
Double compte : Rôjûrô Ôtoribashi, alias "Rose".
Date d'inscription : 28/06/2011
Fiche Technique : Mulan Kaosuhewa, shinigami.

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Honoo
Niveau: Siège 3 / LVL 10 (LVl uped)
Reiatsu:
Ça sent mauvais dans l'air... (PV Mulan et Haoga) Left_bar_bleue4700/4700Ça sent mauvais dans l'air... (PV Mulan et Haoga) Empty_bar_bleue  (4700/4700)

Ça sent mauvais dans l'air... (PV Mulan et Haoga) Empty
MessageSujet: Re: Ça sent mauvais dans l'air... (PV Mulan et Haoga)   Ça sent mauvais dans l'air... (PV Mulan et Haoga) EmptyDim 6 Nov - 15:17

Spoiler:
Mulan Kaosuhewa s'engagea la première dans le senkaimon avec son matou gris bien installé sur ses épaules comme s'il était une écharpe. La shinigamie gardait son visage "neutre", soit d'une expression hésitant entre l'agacement et l'exaspération, mais à l'intérieur elle bouillonnait d'impatience. Elle allait enfin voir la terre, la technologie avec les voitures, les maisons grandes comme des arbres, les magasins et tout… Et peut-être même qu'elle combattrait des hollows et pourrait enfin commencer sa vengeance. La blonde caressait son chat d'un main distraite en marchant dans… euh, une sorte de chemin blanc sans fin. La membre de la septième division jeta un coup d'œil derrière son épaule pour voir où se trouvait Ryouka Haoga. L'élève était juste derrière sa guide. Mulan se retourna pour regarder droit devant elle. Son pas était rapide, son cœur battait la chamade et elle avait chaud sous l'effet de l'adrénaline qui augmentait (pour rien) dans ses veines. La femme blonde à la tresse rouge sang avait hâte d'arriver au bout et de voir les merveilles du monde des vivants. Comme tous les shinigamis (ou presque), Kao ne se souvenait pas de sa vie dans le monde réelle car, de un, elle était morte jeune et, de deux, il s'était passé tellement de temps (environ 630 ans…) qu'elle avait largement eu le temps d'oublier cette très courte période de sa vie. Un point dans ce "truc" au loin se détacha du reste. Un grand sourire illumina son visage et ses joues devinrent rouges. Mulan pointa le carré du doigt :

Regarde, Ryou, on est bientôt arrivé !

Oji eut un miaulement de protestation. Nan mais elle allait pas bien dans sa tête d'arrêter de le caresser pour gueuler et le réveiller ! Tss… Le matou referma la paresseuse paupière qu'il avait ouverte. Kaosuhewa arriva enfin au carré et vit, pour la première fois de sa vie… Une ville moderne ! Bon, certes, elle était un peu en ruine… Mais c'était quand même vachement impressionnant. Surtout les bâtiments. La bouche grande ouverte, la shinigamie se dévissa le cou pour voir le haut des immeubles. Son chat miaula de protestation. Après crier dans tous les sens voilà que maintenant sa maîtresse levait tellement la tête qu'il ne pouvait plus tenir sur ses épaules ! Puisque c'était ça, le matou gris rayé décida de déménager sur les épaules de Ryou. L'animal sauta des épaules de sa maîtresse, feula contre le sol qui était vachement bizarre, escalada l'étudiant en le griffant au passage et prit refuge sur son épaule gauche. Le matou enfonça ses griffes dans son épaule. Il avait les poils tous hérissés et les oreilles couchées en arrière. Visiblement Oji vivait mal la ville moderne et en avait peur. Soudain Mulan remarqua la vitrine avec les télés à côtés desquelles le senkaimon s'était ouvert. Bien évidemment la femme blonde n'avait pas remarqué le shinigami exilé, le confondant avec un humain normal (à cause des vêtements et parce qu'il n'a pas de chaîne sur le torse).

AAAAAHHHH !!! RYOUUUKAAA !! Ryou ! Ryou ! Regarde, il y a des têtes décapitées qui bougent toutes seules dans les boîtes ! Mais regarde là ! C'est même les mêmes têtes. Beuah ! Comment ils peuvent vendre ça ces monstres ? Des têtes décapitées qui bougent et qui parlent dans des boîtes, berk !

Les informations changèrent pour montrer les étranges phénomènes du moment ainsi que des explosions terroristes qui étaient en réalité l'oeuvre des hollows. Mais les humains ignorant pensaient à des bombes ou des effondrement. Et, notamment, les informations montrait une vidéo d'une de ces explosions. Kaosuhewa eut une exclamation de surprise quand la tête disparut et regarda la vidéo avec les yeux grands ouverts, ce qui donnait l'impression qu'elle était physiquement plus jeune. Car, lorsque la shinigami la tresse sanguine ouvrait grand ses yeux elle semblait avoir une vingtaine d'année au lieu de presque trente ans (physiquement, hein). Donc la femme, qui semblait avoir maintenant physiquement vingt ans, regardait les télés d'un air totalement neutre et le corps immobile. Puis la belle fronça les sourcils et dégaina.

Reste en arrière Ryou ! Je m'occupe de ces invisibles hollows miniatures qui effraient la populace des boîtes - et je vais les libérer aussi. YAAAAHHH !!! fit-elle en levant son arme.

Et, avant que quiconque puisse réagir, Mulan chargeait les télés. Elle brisa la vitre à l'aide de son zanpakutô et, profitant de son élan, brisa quelques télés dans son élan. Le vendeur hurla en voyant soudainement ses télés exploser (oui, il ne pouvait pas voir la shinigamie). Mais la charge s'arrêta là. Pour une raison toute bête : l'électricité. Oui, l'électricité présente dans ces télévisions allumées, qui remonta le long de la lame spirituelle et qui électrocuta proprement et simplement l'idiote qui avait osé les détruire. Comme un seul "homme" tous les cheveux de Kao se dressèrent sur sa tête et des petits fils d'électricité passèrent entre le bout de ses cheveux. Tous les muscles de la femme se crispèrent et ses dents claquèrent violemment les unes contre les autres. Puis, enfin, tout s'arrêta, laissant une Mulan à coupe afro fumante dont la tresse pointait en avant comme si elle était en métal. Et ses ornements étaient tous noircis voir à moitié fondus. La shinigami resta coi et immobile, ne comprenant vraiment rien à ce qui venait de se passer. Sauf deux choses : elle était décoiffée et totalement ridiculisée. D'où ses joues rouges.
Revenir en haut Aller en bas
http://nimera.forumh.net/
Kazuo Kiriyama
Shinigami exilé
Shinigami exilé
Kazuo Kiriyama


Masculin Nombre de messages : 569
Âge : 29
Date d'inscription : 15/08/2010
Fiche Technique : Cliquez ici

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Yôganfuro
Niveau: Capitaine / LVL 14 (Lvl uped)
Reiatsu:
Ça sent mauvais dans l'air... (PV Mulan et Haoga) Left_bar_bleue9600/9600Ça sent mauvais dans l'air... (PV Mulan et Haoga) Empty_bar_bleue  (9600/9600)

Ça sent mauvais dans l'air... (PV Mulan et Haoga) Empty
MessageSujet: Re: Ça sent mauvais dans l'air... (PV Mulan et Haoga)   Ça sent mauvais dans l'air... (PV Mulan et Haoga) EmptySam 3 Déc - 16:17

Le jeune homme aux cheveux bleus continuait de marcher sans s’arrêter dans les rues après avoir passé la vitrine des télévisions lorsqu’il sentit deux pressions spirituelles surgir de nulle part. Il s’aperçut, lorsqu’il se retourna, que ces deux reiatsus, en plus d’être de nature Shinigami, venaient d’une Senkaimon qui venait de s’ouvrir en plein firmament, laissant deux silhouettes apparaître au-dessus de la ville Karakura. Il resta néanmoins là, immobile, prêt à réagir en cas de danger, mettant donc ses sens en alerte. Il les regarda arriver et réalisa aussitôt qu’il était toujours vêtu de son ensemble vestimentaire qui lui permettait de se confondre avec les vivants. Il espéra simplement que son énergie spirituelle, tout de même assez haute, ne le trahirait pas : il n’avait encore aucune idée de la force de ces nouveaux venus et il ne souhaitait pas vraiment être impliqué dans une nouvelle embrouille…

Il put toutefois, de loin, les détailler physiquement : une jeune femme blonde avec une tresse rousse et un jeune homme aux cheveux blancs ou d’une couleur assez pâle… Ce fut tout ce qu’il pouvait voir d’eux d’aussi loin, mais cela ne suffit pas à lui mettre l’idée en tête de tenter une approche pour mieux savoir à quoi ressemblaient les deux nouveaux venus. En effet, même s’il était vêtu d’une manière qui le protégeait – même si les probabilités étaient faibles – d’une éventuelle embrouille, faire des déplacements aériens comme les Dieux de la Mort savaient bien les faire n’était pas très… conseillé… et puis de toute manière – et il venait de s’en souvenir – ils identifieraient rapidement la nature de sa propre énergie spirituelle.

En tous les cas, il demeura immobile, les regardant fixement du regard, même lorsqu’ils foulaient le sol des pieds. Après tout, pourquoi avoir peur d’eux… ? A la suite d’une petite évaluation de leur puissance spirituelle, il pouvait deviner qu’il leur était supérieur… Pourquoi s’en faire ? Un coup de sabre à chacun de ces deux nouveaux venus et le combat était rapidement terminé. Puis son regard fut alors en un seul coup attiré par les écrans de télévision lorsque les deux Shinigamis arrivèrent aux environs de l’endroit où l’exilé borgne se tenait. En effet, à ce moment-là, l’émission qui passait sur l’écran venait de mettre en scène une explosion qui…

-Nyeuh… fit-il.

Ce petit son qui était sorti de sa bouche sans qu’il ne s’en rende réellement compte sur le coup avait été suivi d’un petit soubresaut lorsque la jeune femme blonde s’était affolée en voyant les télévisions… en les décrivant comme ‘’des têtes décapitées qui parlent dans des boîtes’’. Cheveux-bleus haussa les deux sourcils. Évidemment, il avait eu quelque peu l’occasion de faire connaissance avec ces choses que les vivants appelaient ‘’télévisions’’, mais il n’avait jamais eu une réaction aussi excessive… allant jusqu’à avancer que ces engins étaient des boîtes renfermant en elles des petites têtes décapitées qui parlaient par on ne savait quel moyen.

Cette jeune femme n’avait sans doute pas vécu dans ce monde depuis un bon bout de temps, également, à en juger par la manière avec laquelle elle avait visité l’agglomération. Effectivement, elle avait marché doucement, suivie de son compagnon, en regardant les immeubles qui les entouraient comme elle aurait regardé un monument historique que l’on ne pouvait voir qu’occasionnellement, voire rarement, et dont il fallait saisir la moindre occasion de la voir au moins une fois dans sa courte vie… Il dut même retenir un petit rire lorsque son chat avait perdu patience lorsqu’elle levé la tête à un point que son perchoir n’était plus compatible avec lui et avait élu refuge sur les épaules de l’autre type aux cheveux blancs lui arrivant aux épaules.

Et pour couronner le tout… elle ne semblait même pas l’avoir remarqué. Sans doute était-ce la contemplation de la ville qui l’avait empêchée de remarquer sa présence ou de l’identifier… ou alors ne s’était-elle fiée qu’à son apparence physique : celle d’un humain normal, vêtu d’une redingote, un pantalon et une chemise blanche au premier bouton du col détaché. En tout cas, il pouvait soupirer de soulagement : il ne serait cette fois-là pas mêlé à une embrouille ayant comme contexte ‘’abattre l’exilé ou le ramener vivant à la Soul Society’’…

Toutefois, il y eut une chose qui l’arracha à ses pensées : le geste de la jeune femme Shinigami. Comment le décrire… ? Alarmant ? Aberrant ? … Décontenançant… ?

Il ne saurait dire… simplement que ce geste serait sûrement celui qui restait gravé dans sa mémoire pendant longtemps… très longtemps… plus longtemps que sa mort et ses circonstances l’auront hanté durant une partie de sa vie au Rukongai, en compagnie de sa ‘’famille adoptive’’.

Ce geste ? Simple, efficace… mais ô mon dieu, qu’il était lourd de conséquences. Elle avait dégainé son Zanpakutô en poussant un hurlement de guerre, annonçant à son compagnon qu’elle allait ‘’s’occuper des Hollow qui effrayaient la populace des boîtes et les libérer’’… Kazuo arqua un sourcil, puis il réalisa ce qu’elle s’apprêtait à faire lorsqu’elle fondait sur les télévisions. Il aurait pu l’arrêter… dégainer son sabre et parer son coup afin de lui éviter une décharge qui électriserait autant son corps que son amour-propre… mais de là où il était et voyant à quel moment il avait réalisé ce qui allait se passer dans les prochaines secondes, il n’eut que le temps de porter la main à son sabre…

-Na… ! … et de pousser cette exclamation inaboutie du ‘’Non !’’ qu’il avait voulu hurler…

… mais déjà la lame de la belle Shinigami était entrée en contact avec la vitrine qui avait littéralement explosé, exposant ainsi ces engins vulnérables à l’acier qui allait mettre fin à leur malheureuse ‘’vie’’.

L’acier du sabre de la charmante jeune femme s’occupa alors des télévisions – Kazuo vit d’ailleurs le vendeur s’exclamer de stupeur en voyant sa vitrine et ses télévisions exploser pour une raison qu’il ne saurait identifier – et là, celle-ci essuya le contrecoup de son attaque : l’électricité contenue dans les télévisions appliqua sa règle classique d’être compatible avec les éléments conducteur comme par exemple l’acier. Et l’acier constituait la lame spirituelle du Zanpakutô de la belle jeune femme… comme la lame de toutes les armes blanches que l’éborgné avait pu connaître dans sa vie. Corporelle et spirituelle comprises. Ainsi, les cheveux de celle-ci s’élevèrent au-dessus de son crâne en une seule masse, tandis que sa tresse ressemblait désormais à une tige en fer pointant en avant.

L’exilé était immobile, peinant à croire ce à quoi il venait d’assister, et s’approcha, déconcerté, de celle qui venait de se rendre responsable de ce… petit incident… ?

-Euh… vous allez bien ? osa-t-il alors demander, redoutant qu’elle lui sorte alors le fameux ‘’oui, comme un charme… ! Je viens de m’électriser et de me couvrir de ridicule…’’. Et… qui êtes-vous, je vous prie ?

Oubliant quelque peu la présence de l’autre jeune garçon qui se tenait à proximité de la jeune femme qui venait de subir cet électrochoc – dans les deux sens du terme –, il la regarda fixement, prêt à lui venir en aide au cas où elle viendrait à montrer des signes de faiblesse, ce qui serait bien plausible après le désagrément qui venait de lui arriver de la manière la plus malencontreuse qui fût…
Revenir en haut Aller en bas
Mulan Kaosuhewa
Shinigami de la 7eme division
Shinigami de la 7eme division
Mulan Kaosuhewa


Féminin Nombre de messages : 278
Âge : 24
Double compte : Rôjûrô Ôtoribashi, alias "Rose".
Date d'inscription : 28/06/2011
Fiche Technique : Mulan Kaosuhewa, shinigami.

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Honoo
Niveau: Siège 3 / LVL 10 (LVl uped)
Reiatsu:
Ça sent mauvais dans l'air... (PV Mulan et Haoga) Left_bar_bleue4700/4700Ça sent mauvais dans l'air... (PV Mulan et Haoga) Empty_bar_bleue  (4700/4700)

Ça sent mauvais dans l'air... (PV Mulan et Haoga) Empty
MessageSujet: Re: Ça sent mauvais dans l'air... (PV Mulan et Haoga)   Ça sent mauvais dans l'air... (PV Mulan et Haoga) EmptySam 3 Déc - 17:28