Bleach Rpg
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailS'enregistrerDernières imagesConnexion
-32%
Le deal à ne pas rater :
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ – GeForce RTX™ 4050
749.99 € 1099.99 €
Voir le deal

 

 Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptyMar 5 Oct - 17:53

Je venais de faire la peau aux envahisseurs. Enfin, il y a quelques jours de cela. J'ai dû rétablir de mes blessures qui semblaient plus graves que ce que je voyais. Bien sûr, il y avait beaucoup de sang, ma robe entièrement couverte de sang, mon armure aussi lorsque j'étais en resureccion. J'étais devenue une dame de sang, assoiffée de sang qui ne désire qu'en boire, celui de ses ennemis et le sien. Du sang... c'est tellement rempli de puissance pure si on sait comment l'utiliser. Il suffit de se faire croire des choses pour qu'elles arrivent, enfin, psychologiquement. Si je dis que le sang me rend plus forte, alors je serai plus forte.

Pendant la bataille des envahisseurs, j'étais coincée avec un pur inconnu qui disait qu'il était du côté d'Aizen-sama. Son reiatsu et ses pouvoirs étaient très bizarres. Je devais faire mon enquête sur cet homme étrange qui me donnait des ordres. Il ne connaissait donc pas mon nom? Qui j'étais? Mon être tout entier? Quels étaient mes idéaux? Il m'a quand même supplié de le sauver avec un cero à la toute fin... Non, mais!

C'est plus ou moins pour cela que je suis ici, au centre-ville des restes de Karakura. Pendant ma guérison, je réfléchissais beaucoup. Yomaku n'était pas revenu comme il avait dit qu'il reviendrait. Cela fait plusieurs jours maintenant. Il reviendra? Ou il se moquera de moi? J'apparais donc dans le ciel de ce monde par un garganta. Les bras croisés, je me dirige à pleine vitesse vers un gratte-ciel pour y déposer les pieds avec classe. Je regardais en bas, remarquant qu'il y avait encore plus de dégâts et de traces de sang qu'à ma dernière visite.

La pluie commence à s'abattre sur Karakura et sur ma peau. Je déteste cette sensation. Je serre les dents et me griffe le visage pour oublier la terrible sensation de la pluie sur ma peau. Le visage en sang, je me jetai en bas du bâtiment, tête en bas, puis, au dernier instant, je retombai sur mes pieds. Je me mis à marcher pieds nus, robe blanche à travers les débris, dans la rue principale d'une façon trop calme. Qui oserait m'attaquer par derrière en masquant totalement sa pression spirituelle? Je commence à devenir une pro à ressentir ce qui est autour de moi, les formules mathématiques des ondes sonores et tout. Je suis sourde, mais pas conne...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptyMar 5 Oct - 18:36

    Cela faisait quelques heures que Siel Belphegor, ce qui semblait être le reflet blême de ce qu'est censé être « un homme » était arrivé dans modeste ville de Karakura. Il trouvait qu'il faisait trop chaud, malgré le fait que l'on soit en une journée pluvieuse d'automne. Il faut dire que cela faisait bientôt cent ans qu'il s'était habitué à errer dans l'atmosphère glaciale de l'Hueco Mundo. Là-bas, il faisait à peu près la même température qu'au milieu de la banquise en plein hiver. Soit, vraiment pas très chaud. C'est pourquoi il était habillé des plus simplement une chemise noire presque lambeau, un pantalon dans le même état et quelques objets d'apparats alors qu'il faisait à peine 6 ou 7°c. Il arrivait encore à avoir les joues légèrement rosies comme s'il faisait 20°c de plus. Après avoir pendant bien une heure et demie cherché les traces d'un Hollow, « Grand Fisher » il décida de se reposer au coin d'une rue. Sous la pluie, à même le sol, sans même prévoir de quoi se couvrir. Il faut dire qu'au fond, tout ça l'importait peu.. Tout ce qui l'intéressait à présent était accomplir la tâche qu'il s'était fixé. Il prit tout de même quelques minutes pour diminuer au maximum les émanations de son Reiatsu. Il ne voulait en aucun cas retourner à la Soul Society.. Après avoir goûté à la liberté, qui voudrait la laisser filer ?

    Au-même moment, une femme à la peau diablement pâle marchait sous le rideau de pluie qui s'était installé, le long de l'avenue principale. Elle semblait mouillée jusqu'aux os. Il faut dire que c'était véritablement un temps de chien. Personne n'allait dire le contraire. Une centaine de mètre devant elle un homme était assit le long d'un mur. Il était immobile et avait les yeux fermés, peut-être dormait-il. La demoiselle fantôme ne semblait pas l'avoir remarqué. Il faut dire que dans ses habits noirs trempés qui lui collait à la peau, carapaté le long de la rue aussi grisâtre que l'âme d'un dépressif chronique. Il semblait presque invisible, fondu tel un caméléon dans le décor. C'était surement mieux pour le jeune homme (Car oui, il semblait jeune, je ne l'ai pas dis?) engourdit. Quoi que.. Il se mit tout de même à sourire. Ce genre de sourire en coin emplit de malice, un air amusé et dédaigneux. Les traits de son visage était la seule partit de son corps qui avait bougé. Comme s'il était frappé d'un parfait immobilisme. Il n'avait même pas ouvert les yeux. Juste sourit. On aurait pu croire qu'il avait sentit la demoiselle arrivée sans même voir la scène morose bien qu'un brin poétique qui se dressait devant lui. Sentit j'ai dit ? C'est peut-être ça, peut-être un parfum qui était arrivé jusqu'à lui malgré les effluves humides de la pluie et les odeurs de la ville.

    Ses lèvres bougèrent à peine sans laisser mouvoir le reste de son visage.Il prononça avec une voix forte pimentée d'une pointe de sarcasme :


    - « Hi. Miss Alice. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptyMar 5 Oct - 19:43

Ma marche était lente, j'errais dans l'espace, sur l'horizon, horizontalement, un pied après l'autre comme une valse, comme une danse fantomatique, un frôlement entre deux choses matériels, des mouvements délicats et soyeux. La pluie forte et brute tombait lourdement, faisant coller mes cheveux blancs sur ma tête et sur mon visage. Ma simple robe fait la même chose devenant un drap quasiment transparent. Mes pieds restaient blancs comme neige, mon nez, par contre, était rougi. Le sang de mes joues coula sur ma robe rehaussant un peu plus la couleur. Je continuais mon masochisme sur mes avants-bras. Malgré la grande vibration que faisait la pluie au sol, je réussis à percevoir une vibration autre dans l'air. Elle était faible, mais elle avait suffi à me faire freiner mon parcours. Je me retournai d'un côté, puis d'un autre. Je remarquais une imperfection dans le décor d'un de ces côtés. Malgré la masse foncée du bâtiment, je réussis à percevoir un bout de visage dans le tas.

Je m'approchais d'une façon qui ressemblait à celle d'un robot. Je m'arrêtais à plusieurs mètres de l'être en avant de moi. Je le regardais plus amplement de bas en haut. Il souriait. Je l'épiais d'un regard sérieux du haut de ma petite grandeur de jeune femme en pleine croissance. Mes yeux rouges illuminaient dans cette pénombre assombrie par la pluie et ses nuages. Les nuages se faisaient de plus en plus foncés, quasiment noirs, on entendait le ciel gronder au loin. La tempête ne faisait que commencer. Cela paraissait une éternité avant que je ne dise quoi que ce soit à la personne en avant de moi. Me voyait-il vraiment? Était-il simplement fou? Je m'ouvris les avants-bras devant lui, peut-être sera-t-il dégoûté? Peut-être ne me voyait-il pas?


Auriez-vous vu un grand taré costaud passer dans le coin?

Ma voix résonnait dans les échos de l'endroit d'un ton tellement neutre qu'on aurait cru que ça faisait partie des sons du décor. Mon regard rouge pouvait faire peur aux âmes pures et faibles, tandis qu'aux autres, elle ne ferait que se rappeler de moi comme étant «La petite aux yeux rouges».

Vous êtes muet, vous aussi? Ou juste imbécile?

Je ne savais plus si ça valait la peine que je continue de m'acharner sur un résidu qui traînait sur le bord du chemin, mais je devais trouver Yomaku, rapidement. C'était primordial, nous devions aller aider Aizen-sama à la Dimension Royale. Nous devions nous débarrasser des Shinigamis qui traînent par-ci par-là pour lui permettre d'accéder rapidement au trône. Aizen-sama n'a pas à s'occuper des ennemis de mon niveau alors qu'il est si puissant. Je me dois de retrouver celui qui joue le rôle de mon maître, de mon père.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptyMar 5 Oct - 22:27

    La pluie tombait maintenant si fort qu'elle brouillait tous les sens. On ne sentait plus rien d'autre que l'odeur la pluie fraiche et ce sentiment de submersion lorsque les gouttes ruissellent sur le corps. On ne voyait plus qu'un épais rideau grisâtre qui masquait le monde dans lequel l'eau se déversait. On entendait ce bruit incessant de chute comme si un robinet de douche restait ouvert bien trop longtemps.. Tout ceci n'empêchait pas l'homme en noir assit par terre de sourire de plus belle. Il dévoilait maintenant une canine d'un blanc immaculé lui donnant presque un air vampirique. Qu'est-ce qu'il y avait donc de marrant ? Je ne saurais le dire. Pourtant lui, ça semblait follement l'amuser. Il faut avouer que dans son esprit dérangé tout pouvait prendre une allure des plus.. Hallucinante, comique ou même sinitre. Ce qui ne le dérangeait pas. L'humour noir étant une spécialitée chez ce drôle d'oiseau. Il ouvrit les yeux laissant nentrevoir des pupilles violettes où dansait une lumière terne. On aurait dit qu'un éclat de nacre sale voilait son regard. On aurait dit à la fois qu'il ne fixait rien ou alors un point imaginaire. Il donnait pourtant l'impression de tout observer, tout saisir. La scène semblait si surnaturelle qu'elle en arrivait à donner froid dans le dos. Il n'avait toujours pas bougé autre chose que les muscles de son visage depuis le début de la rencontre. Qui était donc cet homme de cire ? Pourquoi était-il en train d'attendre aussi paisiblement ici ? Ce qui était sûr, c'était que les mots parvenaient à ses oreilles parasités, comme s'ils étaient prononcés par une vieille radio à l'antenne rouillée. Brouillés par le fracas de la pluie sur les toits.

    « Auriez-vous vus un grand taré costaud passer dans le coin? », demanda la demoiselle aux habits blancs rendu bientôt transparant par l'eau qui s'y était infiltré.

    Sa voix semblait plus basse que celle du clown triste raidit contre le mur. Ce corbeau trempé pensait donc qu'elle n'était pas de grande taille. Même si en fait, Siel (Amusant comme nom pour un oiseau, non?) n'en savait rien. Le jeune homme n'avait pas encore prit le temps de daigner la regarder. Il était bien trop fasciné par les gouttes s'ajoutant les unes sur les autres dans les flaques d'eau. Un spectacle magnifique que bien trop peu de personnes prennent le temps d'admirer pensait-il. La fille fantôme s'impatientait et enchaîna alors :

    « Vous êtes muet vous aussi ? Ou juste imbécile ? »
    « Tu n'es pas Alice. Oh non, je la reconnaitrais entre milles. Tu n'es pas elle. Je la reconnaitrais entre milles. Pourtant je t'apelle Alice donc tu es un tant soit peut Alice. Au moins pour ma propre personne. Donc la salutation t'étais bien adressée. La moindre des politesses aurait été de me rendre cette salutation, je me trompe ? », répondit-il sur un ton las le regard toujour perdu dans un monde qui n'existe pas.

    L'homme fit alors pivoter la tête sur son cou dans un craquement sinistre. Son corps n'avait absolument pas bougé. Etait-il seulement vraiment humain ? Encore un peu plus et on aurait pu penser que sa tête allait faire se détacher. Il évoquait véritablement un mort. Son sourire malsain était encore présent sur sa face en lame de couteau. Sa peau était blême, presque autant que la mort elle-même. Elle contrastait admirablement avec ses habits mais s'accordait avec la lame qu'il portait sur le dos.. Le sang sur les bras et le visage de l'étrange fille fantôme ne semblait pas le déranger. Bordel. Qui était-il donc?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptyMar 5 Oct - 23:08

Ce type... Il est dérangé... Il n'a pas l'air bien. Peut-être que je devrais partir tout de suite. Ma priorité était de retrouver Yomaku, pas de faire la conversation avec un type tout droit sorti de l'asile. Il souriait à qui? Était-il aveugle? Était-il saoul? Était-il drogué? Humain? Je ne semblais pas affectée physiquement par cet homme, je n'avais pas peur, mais j'étais intriguée, curieuse de savoir qui il était. Pas qu'il avait une mine mystérieuse, mais ses actions poussait ma curiosité au maximum. Yomaku m'a déjà dit que je tombais facilement dans le piège des autres, je devais vieillir, encore plus que maintenant. J'avais encore la curiosité d'une enfant de onze ans dans mon corps de jeune fille de seize ans. Je regardais dans ses yeux, il y avait une lueur étrange, une drôle de couleur comme moi, mais lui, c'était moins apparent. Il ne donnait pas l'impression que ses yeux illuminaient comme des torches. Il me sourit encore plus, me révélant une canine qui ressemblait à celles que j'avais. Devant tant de folie, je continuais d'ouvrir ma peau pour en faire jaillir de minces cascades de sang, le visage quasi inexpressif.

Ce type qui me faisait penser à une bête de cirque ne me regardait même pas, comme s'il se fichait de moi... Ça m'énervait. Je lui parlais et ça passait dans l'air comme si rien n'était. Est-ce qu'il se fichait de moi, ou bien il était trop dans son propre monde? Dans quel monde se croyait-il? Me voyait-il comme j'étais réellement? M'entendait-il? Pouvait-il ressentir quelque chose? Ce qui me fit prendre le fixe, ce fut ses deux billes qui ne cessaient de se promener d'un côté et d'un autre, comme s'il voyait quelque chose autour que je ne voyais pas. Bordel... qu'il m'énerve... J'vais lui trancher la gorge... manger ses yeux et boire son cerveau... Je... Je dois retrouver Yomaku!


Je ne m'appelle pas Alice... et retrouver celui que je cherche est bien plus important que de saluer un type louche... Je suis suis pas Alice... Je suis Nu Hakujin... Et toi, t'es quoi?

J'entendis son cou craquer pour faire pivoter sa tête. Il semblerait que ce type aie passer un bon moment dans cette position... Le pivotement de sa tête me fit remarquer qu'il avait une lame dans son dos, mais est-ce que ça me fait quelque chose? Suis-je plus nerveuse pour autant? Non... J'ai soudainement soif... De mes ongles bien aiguisés, je m'ouvre l'intérieur de la main droite et la pose à ma bouche, je me gave de ce liquide personnel. Puis, je souris à mon tour, lui révélant que mes dents aussi sont plutôt pointues, mes canines très dominantes, j'ai la dentition d'un animal, d'un animal assoiffé de sang frais...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptyMer 6 Oct - 0:13

    Elle s'énervait. Cette demoiselle fantôme dans ses habits transparents, ellle dégageait véritablement une envie de meutre. Ce genre de pulsion qui vous ronge et qui vous semble incontrôlable. On apelle ça couramment de la haine. Cette chose suintait de tout son corps. Pourtant elle n'avait pas tenté d'égorger l'oiseau sinistre, étrange ! Elle tremblait de rage à présent. Siel souria encore et toujours lui ajoutant un petit air provocateur.Il la contemplait silencieusement (Même si sa mine fatigué et creusé par la fatigue lui donnait l'impression qu'il allait s'écrouler à chaque instant.) tout en l'écoutant parler :

    « Je ne m'appelle pas Alice et retrouver celui que je cherche est bien plus important que de saluer un type louche.. Je ne suis pas Alice. Je suis Nu Hakujin.. Et toi, t'es quoi ? »

    La demoiselle était plutôt belle. Il faut dire que la robe blanche qui était devenu translucide lui collait à la peau et dévoilait admirablement ses formes. Que ce soit sa petite poitrine ou ses hanches délicates. Ce qui le plait le plus aux hommes. Les autres parties de son corps n'étaient cependant pas en reste. Elle était fine et semblait presque fragile, ce qui lui donnait un petit air mignon. Ses cheveux mi-long blanchâtres tout aussi mouillés que le reste de son corps, tombaient en cascade dans son dos et devant son visage. Quelques mèches rebelles s'écartaient du lot et lui donnait une pointe de charisme en plus. On aurait dit une adolescente pétillante et carnassière. Même l'homme à la coiffe étrange n'étaient pas insensible à ses charmes, bien qu'il n'en laissait rien paraître. Il ne perdait pas une miette de l'étrange spectacle qu'elle offrait. Il était juste un peu déçus que cet être tout de blanc immaculé soit salit par le sang. Ce tas d'hémoglobine un pur avait vraiment le dont de gâcher tout les merveilleux tableaux. D'ailleur, il se mêlait même aux flaques sur le sol. Le drôle d'oiseau poussa un profond souvenir avant de se relever. Il était vraiment sale. Une croix chrétienne était ballotée par le vent au niveau de son cou. Un bouquin qui pendait tristement au bout d'une chaine d'argent au niveau de sa ceinture et enfin, pour compléter ce spectacle de cerf-volants, le ruban en soie qui venait embellir la garde sa lame flottait lui aussi au gré de la brise. C'était là les seuls mouvements de la carcasse vivante.

    L'homme s'approcha d'elle, en trois pas il était planté devant elle et continuait de la regarder. Il n'avait pas répondu à sa question. Il inclina légèrement la tête et souria de nouveau. Sourire qui avait changé pour la première fois. Ce petit air sarcastique avait laissé place à un mélange de joie mélancolique, vous savez, ce genre d'instant ou vous souriez mais vous ne savez pas vraiment pourquoi. Ce n'est pas comme si vous étiez heureux, plutôt nostalgique, légèrement triste et pourtant, vous souriez tout de même. C'était ce genre de sourire. L'instant d'après, il prenait la demoiselle fantôme dans ses bras et la serrait contre lui. Si elle voulait elle pouvait le dépeçer maintenant, le trancher comme du beurre, le lacérer comme un fauve le ferait avec sa proie. En la maintenant contre lui, ses mains contre les bras maigrelet de la fantômette il lui murmura à l'oreille :


    « Je ne suis en aucun cas un quoi. Je suis un qui. La question est alors : Qui suis-je ? Je suis un homme-mystère. Un de ces grands disparus de l'histoire. Un point d'interrogation. Cependant. J'avais un nom autrefois. Il est certainement aujourd'hui oublié de tous mais si tu veux le connaître, on me nommait : Siel Belphegor. À présent calme toi. S'il te plait. »


Dernière édition par Siel Belphegor le Jeu 7 Oct - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptyMer 6 Oct - 14:06

Je le regardais qui se mettait à me regarder de haut en bas. Qu'est-ce que j'avais? Qu'est-ce qu'il avait? Pourquoi son regard se pose-t-il enfin sur moi? Est-il sorti de son monde parallèle? D'où arrivait-il? Pourquoi parle-t-il d'un ton étrange? Pourquoi me regarde-t-il encore bizarrement? Ce type il est pas net... Je devrai faire le ménage de ses entrailles, peut-être qu'il se sentira mieux, non? Si je le vide de tous ses soucis, de sa faim, de ses tripes, il reviendra dans notre monde, non? Ce monde-ci... Le monde des vivants: Karakura. Sait-il qu'il est dans une grande ville? Sait-il que je ne suis pas nécessairement de son côté? Que connaît-il de moi pour m'appeler Alice? S'il sait que je ne suis pas sa Alice, pourquoi croit-il que... AH! Il m'énerve! Pourquoi ne pas en finir là et maintenant? Cet homme à plumes, il a quelque chose d'amusant qui m'empêche de l'écarteler, d'être son bourreau... Mais quoi?

Peut-être... Était-ce ce côté animal qu'il dégage? Était-ce parce que moi aussi je suis animal au fond de moi? Je n'ai que le goût de boire du sang, de tuer tel un animal qui cherche à survivre dans ce monde de malades mentaux. Un animal qui ne chasse pas que pour se nourrir, mais un animal qui fait son territoire. Le Hueco Mundo, je considère que je l'ai sauvé toute seule... Je ne pense pas qu'Aizen-sama m'en voudra si je dis que ce monde composé de Hollow est le mien... Lui, il aura la Dimension Royale, il deviendra le roi de l'Univers... mon père... Le tout puissant, un Dieu vivant, tout le monde se pliera à ses exigences, les Shinigamis mourront tous par dix, par vingt, nous aurons notre vengeance, notre chance de pouvoir vivre enfin libres.

Le truc étrange devant moi se leva enfin, beaucoup plus grand que moi, environ de la même taille que Yomaku ou un peu plus petit. Je ne bronchais pas, je serrai les poings, prête à le frapper, prête à me défendre de cette étrange chose qui faisait craquer son cou comme un hibou. Il me fit un sourire presque cinglé, il manigançait quelque chose, mais je ne bronchais pas. Bouge-toi... Fais-le reculer... Frappe-le... TUE-LE! Mon corps reste figé sur le ciment trempé, il ne m'obéit plus. Je serrai les dents, le visage crispé par la colère, l'homme m'agrippa et me serra contre lui. Qu'est-ce qui lui prenait? On ne TOUCHE pas Nu Hakujin! Sauf si elle consent à l'action... Ce mec j'le connais même pas et il se permet un tel affront? À peine ses phrases commencées, mes mains se positionnèrent sur son ventre et avec force, je me propulsai vers l'arrière, puis j'effectuai un grand saut par en arrière, retombant sur mes pieds, j'étais prête, qu'il fasse un autre pas et je le découpe en rondelles... Je l'écoutais parler, il se disait un homme mystère... PAS ENCORE! Bordel! Un autre mec qui n'a pas de nom, qui se prend pour un élément du décor... J'étais encore plus énervée, je fis un pas en avant, prête à me jeter dessus. Puis, il se présenta comme n'importe qui se présenterait. Le reste de ses mots étaient dits avec politesse et gentillesse, mais on m'avait donné un ordre...


Pourquoi devrais-je t'écouter, hein?! Je ne connais que ton nom! Tu pourrais me poignarder dans le dos n'importe quand... Je ne le tolérai pas! Je n'écoute personne sauf Aizen-sama! Arrête de jouer à ton petit jeu et dis-moi pourquoi t'es si bizarre! Sinon...

On pouvait quasiment voir que j'avais le poil du dos hérissé. Je ne sais pas pourquoi, mais je savais qu'il ne m'était pas nécessaire de le tuer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptyMer 6 Oct - 15:31

    « Pourquoi devrais-je t'écouver, hein ?! Je ne connais pas ton nom ! Tu pourrais me poignarder dans le n'importe quand.. Je ne le tolèrerais pas ! Je n'écoute personne sauf Aizen-sama ! Arrête de jouer à ton petit jeu et dis-moi pourquoi t'es si bizarre! Sinon... », cria Nu excédée juste après avoir projeté Belphegor quelques mètres plus loin. Le visage de la belle était à présent un orage de colère et de doute. Son corps était près comme une détente, elle était prête à asséner un coup à Siel au premier signe de contradiction.

    Belphegor s'adossa au mur le plus proche tout en fixant un papier humide qui voletait tristement. Cette drôle de fille l'intriguait. Déjà ce qui était sûr c'est qu'elle n'était pas humaine. La question était alors : qu'est-ce qu'elle est ? L'ancien Shinigami ne se souvenait pas de toute son existence d'une race humanoïde autre que les Shinigamis capables de percevoir les êtres spirituels. Siel se figea, un souvenir venait de lui revenir. Il se sentait encore faible et ne pouvait pas risquer un combat contre une personne dont il ne pouvait pas évaluer le niveau. Il faut dire aussi qu'il avait un certain faible pour la demoiselle. Heureusement Belphegor était de ce genre de personne qui était capable d'appuyer sur les gens comme sur des boutons pour tenter d'avoir une certaine réaction et ce, juste avec des mots.


    «J'ai appris que tout ce qui ne nous tue pas nous rend simplement un peu plus.. Bizarre. J'ai faillis mourir un nombre de fois impressionant. C'est surement pour ça que je suis un peu étrange. Je ne joue pas. Je suis simplement. Qui est donc ce Aizen que tu sembles aimer au point de ne plus aimer recevoir l'affection d'un autre homme? », dit-il le plus doucement et le plus calmement possible en adoptant un air paisible comme pour calmer la jeune fille.

    La question était plus ou moins une question piège même si elle n'en avait absolument pas l'intonation. Il connaissait déjà Aizen, était le Vice-Capitaine de la 5ème Divison lorsqu'il était partie avec l'expédition dans l'El Hueco Mundo. Un type bizarre.. Cette fille aurait donc un rapport avec la Soul Society ? Dans ces il n'aurait absolument pas intérêt à lui dire que lui-même est un ancien Shinigami. Siel réfléchissait à toute vitesse, il se demandait s'il devait fuir ou continuer de jouer sur les mots pour en apprendre plus. Le choix était déjà fait de toute façon. Il se releva et avance doucement de quelques pas vers Nu. Il est temps de jouer de ton charme Don Juan pensa-t-il certainement..


Dernière édition par Siel Belphegor le Jeu 7 Oct - 17:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptyMer 6 Oct - 16:13

Cet homme me donnait l'impression qu'il ne connaissait rien de ce qui se passait dans notre monde. Il semblait si calme, si apaisé, mes mots étaient vulgaires, colériques et brusques. Deux contrastes flagrants tels que le noir et le blanc, un homme et une femme, la nudité et les vêtements, l'esclave et le maître, le corbeau et la mouette, l'insecte et la grenouille, le mangé et le mangeur. Nos deux regards jetés l'un vers l'autre étaient bien différents, nos comportements, notre façon de faire et de parler, notre vie, notre âge. Siel devait être beaucoup plus âgé que moi, j'entame à peine mon adolescence! Lui, il a l'air d'être à l'âge adulte... C'est peut-être pour ça qu'il n'est pas si nerveux. Il est trop sûr de lui, trop calme, trop bizarre. Je ne sais pas comment le décrire... Il est mon autre moitié, mon contraire de ce que je suis présentement. Comment bien nous entendre? Il est pleine de tendresse, moi pleine de cruauté et de sadisme... J'aime le sang, il aime les caresses, j'aime tuer, il aime ...

Je l'écoutais parler, les genoux fléchis, les doigts écartés et pliés pour faire une sorte de griffes, les crocs sortis, les yeux encore plus lumineux. Il a failli mourir plusieurs fois? Et moi alors? Mon âme a abandonné mon corps pour que je devienne la personne que je suis présentement... J'ai aussi évité la mort plusieurs fois, fus sauvée à deux reprises par Yomaku... Je lui dois la mort... je me dois de prendre sa place, je VEUX être près d'Aizen-sama, encore plus que je ne le suis... Je me dois aussi de tuer Tousen... Il est dans le chemin et il me rend dingue... Ce mec en face de moi, il est juste bizarre, pourquoi je m'énerve? Il ne m'a pas volé ma place près d'Aizen-sama... Il n'est pas Shinigami... Il est peut-être un humain comme Tsuhide dans le temps où je l'ai connu... Siel n'était pas quelqu'un qui jouait... bien, car j'ai passé l'âge de jouer... Il me demandait pourquoi je chérissais tant Aizen-sama.


Aizen-sama est un homme formidable! Il a su me sauver et m'adopter! Il a aussi accepter à ce que je devienne plus forte! Aizen-sama est grand, Aizen-sama est fort, Aizen-sama est le tout puissant! Il veut nous libérer de l'esclavage des Shinigamis. Il deviendra roi de l'Univers aussi! C'est un véritable héros... une légende! Il est ma seule raison de vivre! Sans lui, je ne serais pas là à te parler, je serais probablement desséchée, en décomposition, traînant dans le désert du Hueco Mundo! Mais comment se fait-il que tu ne connaisses pas Aizen-sama? Tout le monde le connaît!

Il était peut-être hors de danger après tout. S'il ne connaît pas Aizen-sama, c'est qu'il ne doit pas en vouloir à sa vie! Il n'est peut-être pas si dangereux que cela après tout? Ma garde baissée, je le regardais de ma petite taille s'approcher de moi. D'une voix quasiment piteuse ressemblant à celle d'une petite fille cherchant sa mère, je lui demandai:

Tu n'as pas vu Yomaku, n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptyMer 6 Oct - 20:13

    Les choses avaient décidément bien changées. Bordel, depuis combien de temps s'était-il perdu dans l'El Hueco Mundo ? Comment est-ce que Aizen c'était retrouvé à être vénéré comme un presque dieu par une gosse ressemblant étrangement à une Hollow ? Surtout qu'apparemment ce n'était pas la seule à lui être dévolu.. Siel se figea quelques instants. Il venait de s'en rendre compte. Elle avait un nombre de points communs avec les hollows assez choquant pourtant elle semblait si... Humaine. Il avait déjà entendu des récits parlant de quelques-unes de ces âmes perdues devenant tellement puissante qu'elle pouvait briser ce qui les entouraient par leur simple pression spirituel. Des monstres au corps presque humain, les Vasto Lordes. Des créatures encore plus puissantes que les capitaines du Gotei 13. Monstres capables d'anéantir en un seul mouvement tout ce qui se trouve dans une zone équivalente à quartier du Rukongaï. Rien que l'imaginer est terrifiant. Non, elle ne collait pas avec ça. On pouvait entrevoir son reiatsu il n'était pas aussi effroyable, il était « seulement » menaçant. Siel remarqua qu'elle portait un sabre, un zanpakutõ peut-être. C'était incompréhensible pour lui d'être incapable de définir la nature de cette fille. Il avait été un des meilleurs éléments de sa promotion et il ne savait même pas reconnaître la créature qu'il avait en face de lui. Il était juste apte à se dire qu'elle était, charmante. Largement insuffisant en somme. Encore une fois il remarqua un détail quelques secondes en retard. Elle avait prononcé « Hueco Mundo », l'enfer où il avait été enfermé pendant une durée qui sembla une éternité, était-ce de là qu'elle venait ? Ce serait donc bien une Vasto Lorde ? Un frisson traversa l'échine de l'ancien Shinigami. Il serait bien incapable de lutter contre ce genre de bête. Dans son état, il ne pourrait même pas parer le moindre coup. C'était impossible. Juste, impossible. Belphegor hésita un instant à lui demander bêtement si oui ou non c'était une hollow aussi épouvantablement puissante. Ça aurait été stupide. Elle lui demanda avec une voix légèrement apeurée :

    - « Tu n'as pas vu Yomaku n'est-ce pas ? »
    - « Non. Je ne sais pas même qui il est. Il semble que pour toi, le retrouver soit capital. On va aller le chercher. », répondit-il posément. La suivre n'était pas une mauvaise idée. Il faut dire qu'il devait en apprendre plus.

    Siel se rappella qu'un nombre d'années improbable auparavant, un messager était venu trouver l'expédition où il était pour apporter une missive urgente a Ashido. Bien plus tard il en avait reparlé avec celui-ci. Des évènements graves étaient arrivés impliquant Urahara Kisuke qui, entre-temps était devenu le capitaine de la section de recherche, la douxième division, ainsi que d'autres capitaines et lieutenants. Siel n'avait pas eu les détails mais il était envisageable qu'un complot ce soit tramé et qu'Aizen ai été aux premières loges. La véritable question est maintenant de savoir si il dans l'histoire le bon, la brute ou le truand. L'avis d'une demoiselle-fantôme fanatique étant bien sûr, plus qu'insuffisant pour se forger une idée. Il la regarda un instant.Bordel, qu'est-ce qui avait bien pu arriver ? Il l'enlaca de nouveau, au risque de se retrouver une seconde fois repoussé de quelques mètres. La pluie tombait de plus en plus fort et le vent était de plus en plus rapide. Belphegor souria, il aimait le vent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptyMer 6 Oct - 23:00

La pluie, une pluie froide et dangereuse. Je me souviens enfin de cette nuit... Je revenais de l'école en marchant, la pluie tombait comme des grêlons trempées dans de l'azote liquide. Je marchais, lentement, mon sac d'école n'était pas récupérable, je pleurais, j'avais froid, j'avais faim. J'avais un oeil bleu, une lèvre ouverte, une dent de cassée. J'ai perdu un soulier: il est resté coincé dans une flaque de boue et j'ai eu la flemme de le ramasser. Les voitures passaient à vive allure tout près, m'éclaboussant de l'eau sale qui traînait sur le bord de la route. Est-ce que mes parents se feraient du soucis? Je ne crois pas, ils passent plus de temps à se disputer qu'à me demander comment a été ma journée. Finalement, je me rendis devant la porte d'entrée en toussant à plein poumons. Une main glissante sur la poignée, l'autre tenant à bout de bras mon sac, la porte s'ouvrit avant-même que je puisse faire un seul mouvement de plus...

Mon père ouvrait la porte à ma place, me cria des insultes et me tira par les cheveux pour entrer. Il continua de me crier après, me disant que je devais arriver plus tôt pour manger avec eux. Il ne voyait même pas mon visage triste, il ne voyait pas mes sentiments, ce que je pouvais réellement ressentir, il voyait rouge, il me voyait comme une nuisance blonde et idiote. Ma mère arriva par derrière et recommença à s'engueuler avec mon père à mon sujet. Je montai en vitesse au premier, sauta dans mon bain, mais la maladie m'avait déjà frappée. Même après avoir passée une bonne heure dans l'eau chaude, je tremblais toujours de froid, le visage pâle, presque bleuté. Sous mes draps, pas simplement mon physique me faisait trembler, mais la tension qui pesait tous les jours autour de moi. Ma mère entra dans ma chambre tranquillement avec un tasse de thé. Elle me supplia de le boire et me disait que c'était pour mon bien. Je lui obéis, je ne voulais pas passer deux semaines clouée au lit parce que je ne me suis pas amenée de parapluie! Ce soir-là, c'est le seul soir où je me suis réveillée à côté de mon corps, je n'entendais plus de protestation venant de mes parents, c'était le paradis.

Mon humeur de jeune fille, j'avais l'impression qu'il était revenu. Je me cherchais une nouvelle appartenance. J'avais beau être une hollow évoluée, je possède des besoins comme n'importe qui, n'importe quoi. Mon besoin, c'était une personne sur qui compter... Aizen-sama est parti bien loin, Tousen, je le hais, Yomaku a disparu et Tsuhide, mon meilleur ami aussi... Qui pourrait m'aider si je suis dans un danger de mort? Devrais-je mourir? Ou nécessairement compter sur une personne qui me laissera sûrement tomber? Devrais-je m'attacher? Cet homme devant moi, que veut-il réellement? Est-ce qu'il vaut la peine que j'accepte son aide?

Il me serre encore dans ses bras, est-ce pour insister sur ses paroles? Une manipulation? Je me méfierai... Il n'est pas net... Non... vraiment pas! Je continuai donc ma marche, prenant par la main l'homme avec qui j'étais. Il souriait. Pendant notre marche, je demandai doucement, entre deux tonnerres ce à quoi je me questionnais depuis un bon moment:


Que cherches-tu réellement, Siel?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptyMer 6 Oct - 23:51

    [HRP : C'est court mais je ne voyais pas grand chose à dire de plus en plein dialogue u.u']

    Siel s'arrêta et se mit à réfléchir. Depuis toutes ces années que recherchait-il si activement ? La réponse tenait en un nom : Grand Fisher mais, pourquoi ? Le sourire de Belphegor s'était effacé. La lueur opaque qui habitait son regard vacilla et il serra la main de Nu un peu plus fort pendant un instant. Une bourrasque un peu plus forte le fit tressaillir. Ses cheveux noirs voltigeaient devant lui avant de retomber tristement sur ses épaules ou en bataille sur l'avant de son visage masqué par la coiffe pourpre. Son indéfectible sourire était revenu. Il prit une profonde inspiration avant de répondre :

    « Je veux pouvoir de nouveau déployer mes ailes pour voler librement au-dessus de tout. Je veux m'abolir de mes chaînes qui me clouent au sol. La plus étouffante d'entre-elles porte un nom : Grand Fisher. J'écraserais tout sur le chemin de ma libération pour arriver à cette délivrance. Un de ces jours, quand je serai prêt, je volerais de nouveau car, je serai le ciel lui-même.»

    La détermination se lisait dans sa voix. Il n'avait pas hésité sur un seul mot lorsqu'il avait prononcé ces dernières phrases. Ce qu'il disait semblait être une évidence, comme si cela allait forcément se produire car seulement, il l'avait dit en le pensant de tout son être. On aurait dit qu'il exsudait la volontée elle-même. Tout ceci quelques poignées de mot dites avec un calme olympien et une détermination sans failles. Siel se remit à avancer en trainant Nu avec lui. Il n'avait pas laché sa main. C'était un bien trop précieux dans l'instant car c'était vraiment réconfortant après toutes ces années passées dans la solitude et la peur..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptyJeu 7 Oct - 14:41

[HRP. Je comprends ^^ Pas de problème Very Happy I love you ]

Nous nous arrêtions de marcher, probablement que Siel ne pouvait pas faire deux choses en même temps: Penser et marcher. Ça ne fait rien, j'ai déjà connu pire. Je le regardais, attentive à ce qui allait suivre. La pluie semblait être à son apogée, c'était horrible, mais nous, nous la confrontions, nous ne bougions pas, elle ne nous faisait pas peur. Elle ne me blessait pas, elle ne me faisait pas mal, mon corps se protégeait contre ce froid de pluie, je ne sentais rien. Il serrait ma main un peu plus fort, je serrais la sienne aussi d'avantage. Je l'écoutais parler, enfin, je lisais sur ses lèvres. Il souriait, j'esquissais aussi un sourire timide. Il parlait de voler au-dessus de tout tel un oiseau enfin libre. Après son discours, nous nous remettions en marche, je baissai la tête, l'air triste.

Siel... Déjà tu peux te débarrasser de cette chaîne... Je ne sais pas depuis combien de temps tu es ici, mais... Grand Fisher est mort...

Je relevai la tête en regardant droit devant moi, le visage redevenu neutre, sans émotion apparente. Je me demandais comment il allait se sentir après que je lui aie appris la nouvelle. Je me demandais bien comment cela se pouvait qu'il en veuille à Grand Fisher. Je tournai la tête vers lui tout en continuant de marcher pour lui demander d'une voix totalement innocente:

Que penses-tu des hollows?

Sachant ainsi sa réponse, je pourrai me faire une véritable idée de lui: Si nous devions être amis ou non. Avec Tsuhide, c'était plutôt facile, il ne connaissait rien des hollows des shinigamis et d'Aizen-sama. Pas qu'avec mes mots je l'aie manipulé, mais j'ai su le convaincre de rejoindre le bon côté de cette guerre qui dure depuis trop longtemps. C'est avant de participer à la guerre que nous devons faire un choix: de quel côté nous poser. Mon camp était choisi depuis le début et rien ne me fera changer d'avis... Aizen-sama est mon maître et il le restera pour toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptyJeu 7 Oct - 21:36

    « Siel.. Déjà tu peux te débarrasser de cette chaine... Je ne sais pas depuis combien de temps tu es ici mais.. Grand Fisher est mort. », dit Nu d'une voix mélancolique.

    Siel se figea immédiatement, les yeux écarquillés, le teint encore plus blême qu'il ne l'est déjà. Bordel. Il avait passé presque 150 ans dans le pire enfer qui puisse exister pour pouvoir se venger et détruire celui qui lui avait arraché le cœur. Tout ça pour quoi ? Juste pour que cet enfoiré se laisse crever avant ? Alors c'était vain. Tout ce qu'il avait fait jusqu'ici était.. Inutile ? Au fond de lui-même Belphegor se sentait brisé. La colère l'envahissait. Non, ce n'était pas tout à fait de la colère, plutôt une haine immense et viscérale. Quelque chose de bien supérieur à une quelconque colère. Une véritable rage naissait dans ses tripes. Étrangement son visage n'affichait pas la moindre émotion. Il était simplement décomposé. Un mot résume parfaitement bien tout ce qui se passait à l'intérieur de Siel : « Bordel».

    À ce moment précis il n'avait plus qu'une envie, hurler. Cracher sa rancœur et gerber son mal-être sur le monde qui l'entourait. Juste vomir tout ça hors de sa putain de vieille carcasse usée. Cracher cette bile qui l'étouffait. Il s'empourpra juste légèrement, impassible. Nu avait continuée de marcher et était maintenant quelques mètres devant lui quand elle demanda comme si la question anodine :


    « Que penses-tu des Hollows? »

    En fait pour Siel, la question fut vraiment anodine car c'est à peine si elle lui arriva jusqu'aux oreilles. Il avait l'impression qu'elles bourdonnaient. Tout ses sens lui semblait lui faire faux-bonds. Le monde tanguait devant ses yeux ébahit, il respirait par de court râles rauques et il n'entendait plus rien. Il n'y avait que quelques injures qui raisonnaient dans sa tête et les mots de Nu, « Grand Fisher est mort. ». Cet enfoiré avait même pas eu la descence de l'attendre. L'ancien Shinigami tomba à genoux sous le pois de ce que ces quelques mots lui infligeait. Les larmes perlaient avant de rouler sur ses joues creuses et heurter le sol, se mêlant aux larmes du ciel.

    « Fuck.. » murmura-t-il..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptyVen 8 Oct - 13:18

La pluie ralentit un peu sa cadence contre nous. Il semblerait qu'elle aussi ait des choses à dire aux survivants de l'univers: le ciel existe encore. Malgré toutes ces vies fauchées, ces bâtiments tombées en cendre et ces souvenirs oubliés, le ciel se tient toujours au-dessus de nos têtes, il est toujours-là à veiller sur nous sans fermer l'oeil une seule fois. Bien sûr la nuit, il est plus sombre, mais reste qu'il est toujours-là avec ses étoiles et sa lune qui nous servent de lampe-torche temporaire. Grâce à ma forme d'arrancar, je peux enfin m'élever dans le ciel comme je le souhaite, mais je me suis lassée rapidement. Je préfère encore jouer dans des bacs de sable avec Tsuhide.

L'homme qui m'accompagnait se figea. Quoi? Il ignore quoi d'autre de la vraie vie? Je continuais de marcher quelques pas dans l'espoir qu'il décroche. Voyant qu'il ne bougeait pas, je me retournai, attendant qu'il se bouge. Alors je lui posai une question qui lui donna un coup fatal dans le coeur... à ce que j'ai pu comprendre. Il tomba sur ses genoux, les yeux en larmes. Il murmura un truc que je n'ai pas pu saisir. Je m'avançai vers lui et l'enlaça de mes petits bras frêles.


Allons-y... On doit passer par-dessus nos émotions, on ne doit pas s'arrêter d'avancer, on doit trouver un nouveau but sinon c'est fichu...

Je me reculai après lui avait fait parvenir mes mots directement à ses oreilles. Je lui tendis une main avec un sourire en coin. Cet homme avait besoin qu'on l'aide. Bien que je sois une arrancar et que je me dois de ne pas être munie d'un coeur sensible pour les autres, je pouvais savoir ce que c'était que d'être abandonnée par tous ceux qu'on aime, être abandonnée de toute vie. J'avais une tête sur les épaules tout de même. Bien que je pense la plupart du temps à Aizen-sama, je me dois avant tout d'ouvrir les yeux sur le monde extérieur. Je me dois de nous récolter des alliés potables.

Tu viens? On va te trouver un nouveau but! J'ai déjà une idée de ce que cela pourrait être!

Je lui souris à grandes dents, toujours en attendant qu'il prenne ma main pour se relever.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptySam 9 Oct - 15:52

    Siel se relava après quelques minutes passé à genoux sur le sol de bitume. Le peu que l'on voyait de son visage était crispé. Ses mains et ses genoux tremblaient. Rage. Nu était devant lui, souriante, tendant une main amicale.

    - "Tu viens ? On va te trouver un nouveau but! J'ai déjà une idée de ce que cela pourrait être! " venait-elle de prononcer.

    Son sourire était maintenant aux limites du carnassier. On aurait dit un vautour devant une carcasse fraiche. Déjà les larmes avaient disparues du visage de Siel. Il avait retrouvé ce visage froid, vide de toute expression, on aurait dit à ce moment précis la digne incarnation du néant.

    - "Je n'ai pas besoin d'être sauvé." répondit-il simplement avant de tourner le dos à la demoiselle-fantôme et commencer à marcher vers le nord.
    - "Ce n'est pas la peine de me suivre. On se retrouva, demoiselle aux vêtements translucides ~ Je saurais me souvenir de tes formes."

    À peine avait-il prononcé ces quelques parôles digne du plus grand des pervers de ce bas-monde qu'il disparu après avoir claqué son pied légèrement sur le sol. Laissant cette belle demoiselle au seule au milieux des décombres. Le vent se calma légèrement et la pluie s'arrêta. Le ciel était redevenu clément.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptyLun 11 Oct - 0:15

L'homme devant moi ne semblait pas apprécier mon sourire, ma manière d'être. Je ne voyais plus ses larmes, mais qu'un visage froid arrosé des déchets des nuages. Il répondit d'une façon toute aussi froide que son visage, des paroles dites avec peu d'émotions compatissantes. Il me tourna le dos et marcha pour que le ying et le yang se sépare de nouveau pour mieux se retrouver. Je n'avais pas vraiment compris sa dernière phrase, mais bon, au moins je sais que je le verrai un jour ou l'autre et que je saurai le ramener vers la bonne voie. Je souris pour moi-même, me disant que j'ai su me faire remarquer, me faire reconnaître malgré le peu de temps que j'aie passé avec lui.

Je le regardai s'éloigner avant de me retourner à mon tour et marcher pour retrouver celui que je cherchais depuis des jours. Je cherchais ce démon terrible qui m'a fait passer à travers des obstacles inimaginables. Je n'avais pas le choix de le faire, je voulais le faire aussi: c'était le prix à payer pour devenir à une hauteur respectable, une hauteur qui déterminait la puissance, une hauteur qui me permettrait de revoir un jour Aizen-sama...
Revenir en haut Aller en bas
[Scellée] Kyoko Ryougi
Shinigami exilé
Shinigami exilé
[Scellée] Kyoko Ryougi


Masculin Nombre de messages : 331
Âge : 38
Date d'inscription : 20/08/2010
Fiche Technique : Psycopathe girl

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Satsume
Niveau: Combattant Puissant / LVL 11
Reiatsu:
Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Left_bar_bleue5150/5750Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty_bar_bleue  (5150/5750)

Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptyVen 15 Oct - 17:40

* Deux mois. C'est exactement le temps depuis lequel je m'était totalement exilée de la Soul Sociaty. J'ignore exactement se qu'ils en pense et je m'en moque éperdument à vrais dire, moi et ma seule amie, Julia, avons errer sans réelle but dans cette cité en ruine qui fut autrefois appelée Karakura. Par précaution, j'avais cherché un endroit haut placer et relativement difficile d'accès pour installer mon nid, un lieu qui me servirait à la fois pour me reposer et observer le moindre spectre hantant encore ce lieu désolé. Il fessait froid, venteux...

Dans quel état d'esprit me trouvais-je ? Il y a quelque mois encore je cherchais à m'intégrer à la Soul Sociaty afin de me rapprocher de mes amies, amies qui n'étaient pas là quand j'ai failli perdre la vie ! Vie que j'ai failli perdre justement à cause d'un autre shinigami, un traitre que je ne connaissait que de vue... Depuis ce coup qu'il ma porté, je me sent comme noyée en permanence dans ma propre rancune en venant à haïr tout mes semblables... Toutefois, le démon que j'ai dans mon cœur n'as pas totalement prit le dessus, j'arrive encore à le retenir, il faut dire que je n'ai pas encore eu l'occasion de me battre. Combat ? Justement, je viens de sentir le choque de deux Reaitsu non loin, heureusement que je suis prévoyante et que j'ai employer un sort de Kido pour dissimulé ma présence régulièrement. Maintenant que je suis totalement remise, je vais aller jeter un regard discret de mon dernier œil vers la scène la plus troublante qu'il m'aie été donnée de voir.

Une femme tout de blanc vêtue, elle ne ressemble pas ni à une Shinigami ni une Hollow malgré ce Reaitsu étrange et brute mais dont émanais une certaine pureté toutefois venait sous la pluie de rencontrer un autre personnage à l'allure plus inquiétante, il portait un masque, un Vizard ? Si oui il faudrait l'éliminer ! Il irradie d'une force malsaine et froide mais relativement faible, non pas qu'il soit peu puissant mais en manque d'exercice, cela devait faire longtemps qu'il n'avais pas combattu réellement.

Mais mon intérêt se portait sur la femme... Elle semblait perdue, elle cherchais quelqu'un ou quelque chose mais quoi ? Elle comptait sans doute sur l'homme noir pour l'aidée, ils firent un bout de chemin ensemble, je les observait discrètement depuis les hauteurs des décombres. Ils finirent par se séparer, lui avait une mine affreuse, elle devait avoir dit une bêtise... Elle par contre avait perdu sa mine joyeuse, elle parait un peu trop seule, je vais préparer quelque astuce à moi puis aller tâter le terrain.

Après avoir préparer quelque piège autour d'un entassement de ruine dans laquelle la fille en blanc campait, je me dirigeais vers elle tranquillement. Je ne portait plus ma tenue de Shinigami ayant préférer un style plus personnel... *
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptyMar 19 Oct - 17:13

Je venais de quitter un homme étrange. Il ne semblait pas savoir ce qu'il voulait réellement dans la vie. Voulait-il avoir un nouveau but? Ou être laissé tranquille, à lui-même comme un hermite dans ces ruines de grande ville? J'aimerais tant comprendre ce qui le tracasse, ce qui ne va pas, comme ça, je pourrais le ramener en bon état à Aizen-sama, non? Il sera content que je lui ramène d'autres gens pour rejoindre ses rangs. Quand il sera roi, tous les autres seront exterminés ou amenés à l'esclavage. Je trouvais cela dommage qu'on amène à tuer comme cela. J'aurais bien profiter de quelques uns d'entre eux pour la peine. Un m'aurait servi de pouf, l'autre de bonne ménagère et un autre arroserait mes plantes. Oh, j'en aurais sûrement pris un pour me laver les cheveux tant qu'à y être! Que de fantasmes, je sais... Mais bon, pourquoi s'empêcher de rêver? Tout le monde aimerait un jour vivre en prince et princesse, mais ils n'ont pas les moyens et l'esclavage est aboli.

Fatiguée de ma marche, je m'arrêtais devant un tas de débris. Je les fixais longtemps. Suis-je tombée dans la lune soudainement? Non... je sens une présence. Je la sentais un peu juste avant, mais elle se rapproche de plus en plus... Ces débris, serait-ce la source? Non, idiote! C'est une personne vivante! S'il y avait quelqu'un là-dessous, il serait probablement noyé vu les pluies torrentielles que j'ai reçu un peu avant. Je me retournai lentement pour appercevoir les courbes et les couleurs d'un nouveau personnage. Elle était un peu plus grande que moi, mince, colorée de vert, les cheveux rouges, un truc à un oeil, quasiment comme moi. Sauf qu'elle, il cachait son oeil tandis que moi, il me permettait de mieux voir. Elle semblait calme, elle marchait lentement, rien ne la pressait. Je me devais d'être alerte. Elle allait sûrement faire quelque chose, non? Si elle est si calme elle cache un truc, ou bien... elle veut me manipuler...


Qui êtes-vous? Avez-vous vu Yomaku? Que voulez-vous?

Je serrai les poings, les yeux brillants d'un rouge lumineux, les sourcils froncés, les dents serrées. Ma robe séchait lentement avec le vent que je ne sentais pas sur ma peau. Une chose aussi douce, il n'avait plus lieu d'être sur un corps masochiste. Je serrais tellement fort mes poings que mes ongles transperçaient l'intérieur de mes mains. Le sang coulait à petites gouttes contre le sol trempé. Le soleil sortit son nez discret, les nuages se tassèrent pour laisser place à un nouvel événement. Je perdais patience... Les prochaines personnes devaient à tout prix me dire où était Yomaku, sinon, j'allais les tuer... les unes après les autres.
Revenir en haut Aller en bas
[Scellée] Kyoko Ryougi
Shinigami exilé
Shinigami exilé
[Scellée] Kyoko Ryougi


Masculin Nombre de messages : 331
Âge : 38
Date d'inscription : 20/08/2010
Fiche Technique : Psycopathe girl

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Satsume
Niveau: Combattant Puissant / LVL 11
Reiatsu:
Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Left_bar_bleue5150/5750Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty_bar_bleue  (5150/5750)

Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptyJeu 21 Oct - 15:49

Continuant d'avancer dans la direction de la fille à robe blanche, la petite araignée arborait un sourire malicieux qui, coupler à son apparence de cinglée échapper de l'asile, son œil rouge unique vitreux et rêveur. Ce dont elle avait envie ? D'un peu de sang tout simplement... L'une des phases ou la jeune fille laisse place au démon enfouit au fond d'elle même afin de s'adonner à de petit plaisir tout simple tel qu'éventrer une jeune fille aux allures trop pure physiquement.

Ses atouts ? Son couteau dissimulé dans une des ses amples manches de sa veste turquoise, plusieurs pièges positionner un peu partout et l'avantage d'avoir dissimulé sa propre puissance, ce qui fait que son adversaire devrait s'en méfier, même conscient de sa propre force personne ne s'attaque à un ennemi inconnu qui s'avancerait l'air de rien vers lui à découvert ! Manipuler la psychologie est une des techniques favorite du clan dont Nao était issue.


Qui êtes-vous? Avez-vous vu Yomaku? Que voulez-vous?


Ce sont les mots prononcer par la fille à robe blanche lorsque Nao fut à portée de l'entendre parler. Elle possédait une petite voix avec un ton las et à la fois légèrement irrité. Une personne sur le point de perdre patience...

" Yomaku ? C'est quoi ça ? Une friandise ? Un lieu ? Une personne ? Je n'ai pas trouver de friandise, sinon je l'aurait mangée. Ici, dans ces ruines, aucun lieu ne porte de nom. Si c'est une personne qui s'appelle Yomaku, alors non je l'ai pas vue ni entendue, je n'ai repérer qu'une fille à robe blanche et un homme au teint blafard, je déduit qu'il n'est pas Yomaku uh uh uh uh uh...

Je suis Nao. Ryougi Nao. Une vagabonde de plus dans ce monde insensé uh uh uh. Ce que je veux ? "


Aucun mouvement ne pouvait être plus explicite que celui qui suivit, Nao sortit son couteau rapidement et essaya de trancher la gorge de la fille à robe blanche !!! le vent souffla... Quelle est l'issue de cette attaque ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptyJeu 21 Oct - 23:59

Je la voyais qui s'avançait comme si elle n'avait rien à se reprocher, mais son petit jeu montrait très bien qu'elle cachait de mauvaises pensées. Contrairement à moi qui ai des approches un peu plus pacifistes avec les gens, cette dame aux cheveux rouges sang transpirait le malheur et la violence, la haine et la solitude. Qu'avait-elle à se venger sur de purs inconnus? Qu'avait-elle au plus profond de son âme qui la rendait si agressive sans avoir de but en particulier? Si elle avait Aizen-sama comme maître, elle ne serait pas rendue dans un tel état... Si elle avait eu un maître pour la guider, elle saurait qu'on ne doit pas s'attaquer à un autre sans le connaître. On se doit d'abord d'évaluer notre ennemi, savoir qui il est avant de s'attaquer à lui. Elle semble ignorer qui je suis et ce... totalement...

Elle répondait à ce que je lui disais, elle se fouttait de moi carrément. Elle me provoquait, elle essayait de me faire réagir, mais j'ai appris à contenir ma colère. Bien que je sois sur les nerfs, je ne me jetterai pas dans son panier, elle devra venir me chercher de force. Yomaku a su comment faire pour me faire tomber bien bas, il savait que j'étais vivante que pour Aizen-sama, que ma seule raison de vivre était Lui, il en a profité. J'ai failli en finir de ma vie à ce moment-là, mais Alas de la Hoja était-là pour me prévenir, pour me remettre sur pieds. J'étais une enfant, une orpheline complètement perdue et l'homme avec qui on m'associe, l'homme qui joue un rôle de père, si une personne sortie de nulle part me dit que mon père ne me considère que comme une mouche parmi tant d'autres, ce serait l'apocalypse. Ça l'avait été, mais j'ai survécu.

Elle se présenta comme étant Nao Ryougi. Elle était une vagabonde dans ce monde de fous. Elle-même étant une folle, elle m'attaqua d'une dague sortie de nulle part en visant ma gorge. Très calme et certaine de moi-même, je contournai la lame souplement et me retrouvai du côté du coude du bras armé. Je poussai un soupire bruyant dans les oreilles de mon adversaire pour lui faire comprendre que son attaque portée était plutôt lente.


Dommage... moi qui voulais éviter que ça finisse dans un bain de sang... J'espère que tu traînes des bulles sur toi...

Dans un coup de vent je me retrouvai du côté opposé de la femme en donnant un coup de pied rapide et plein de force en tournant sur moi-même dans son dos. Elle allait sûrement faire quelques mètres avec cela, mais je la suivis d'un sonido pour me retrouver juste avant qu'elle ne chute et la frappai d'un puissant coup de pied sous le menton, puis d'un autre sonido, me retrouvant dans son dos d'une vitesse encore comparable à celle de Flash, un superhéros habillé de rouge et de jaune capable à des déplacements rapides inimaginables. Dans son dos, je rassemblai mes deux mains pour la frapper dans son centre, de chaque côté de la colonne. Après ces attaques qui ne se passèrent qu'en quelques secondes à peine, je parlai en croisant les bras:

Tes actions ne te mèneront nulle part. Tout ce que tu fais te mène nulle part. Tu es fichue, ton entraînement a été raté, ta vie est un échec, tu es minable, tu n'as pas su t'ouvrir les yeux sur le monde, Ryougi... Il est toujours temps de le faire... Sinon, je peux toujours t'aider à crever... seulement si tu me supplies gentiement...

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
[Scellée] Kyoko Ryougi
Shinigami exilé
Shinigami exilé
[Scellée] Kyoko Ryougi


Masculin Nombre de messages : 331
Âge : 38
Date d'inscription : 20/08/2010
Fiche Technique : Psycopathe girl

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Satsume
Niveau: Combattant Puissant / LVL 11
Reiatsu:
Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Left_bar_bleue5150/5750Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty_bar_bleue  (5150/5750)

Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptyVen 22 Oct - 8:19

Tes actions ne te mèneront nulle part. Tout ce que tu fais te mène nulle part. Tu es fichue, ton entraînement a été raté, ta vie est un échec, tu es minable, tu n'as pas su t'ouvrir les yeux sur le monde, Ryougi... Il est toujours temps de le faire... Sinon, je peux toujours t'aider à crever... seulement si tu me supplies gentiment...

* Bouh uh uh uh uh... Incroyable, magnifique ! Voilà de quoi ravivé l'adrénaline contenue dans mon corps rouillé, je manque cruellement d'exercice, ma première attaque fut basique certes et je me disais qu'elle serait facilement évitée.... Apparemment je me suis trompée ! *

Nao se releva sans peine, elle se frotta la tenue juste avant de retirer sa veste dévoilant une poitrine couverte par des bandages au somment de celle-ci un début de cicatrice verticale qui se terminait plus bas que le Hakama tant la blessure à du être grave et longue... En réalité il s'agit du coup injustifié porté par le Shinigami inconnu dans la Soul Sociaty qui partait du sommet de l'œil gauche jusqu'à la cuisse !

Le coup de pied reçut au menton avait laisser une marque légère d'impacts mais semblait sans conséquence à part un léger filet de sang s'écoulant de sa bouche. Elle prit le temps de faire quelque assouplissement pour son dos qui semblait avoir souffert mais certainement pas comme le pensait son interlocutrice !


" Je ne sais pas ce que tu est, mais je suis contente de constaté que tu est aussi rapide et forte que tu en a l'air ! Malheureusement sur le terme de la vitesse, je suis difficile à égalée dans cet endroit, regarde ! "

Nao pointa la gorge de l'autre fille, elle avait esquiver le cou c'est clair mais alors... Il y avait tout de même une légère entaille saignante que la fille à robe blanche n'avait pas remarquée !

" Uh uh uh uh, bon, à mon tour ! "

* Je disparu d'un Shunpo et réapparu pile devant elle, enfin sous elle, avec ma taille de gamine de treize ans je devait faire une petite tête de moins que la fille à robe blanche tachetée de rouge les jambes fléchie bien qu'elle ne soit pas elle même bien grande... Je me positionna et libéra un peu de Reaitsu pour lui porter une attaque de paume directement dans la mâchoire ! Le coup la fit chancelé légèrement, je continua l'enchainement d'un coup de coude retourné droit dans l'estomac l'envoyant valser dans un tas de décombres dans lequel elle s'encastra... *

" Uh uh uh uh !! Hé ben alors ? Tu est pourtant plus forte que moi non ? JE SAIS QUE TU PEU FAIRE MIEUX !!! "


Se pourrait-il finalement que Nao soit capable de jauger ses adversaires ? Quoi qu'il en soit cette manière de combattre ne ressemble à quelqu'un qui recherche le combat mais une issue précise... Comme si le but n'était pas réellement de se battre mais d'attendre sont issue: Défaite ou victoire et apparemment, ce n'est pas la victoire que cherche la petite araignée...

Malgré tout, elle n'avait pas employer son Shikai ni ses sorts de Kido, peut être attend t-elle une autre dimension à ce combat, une issue spectaculaire ou bien... Savait-elle que l'autre s'approchait de l'un de ses piège

[Shunpo: -100 Deux Attaque Hakuta: aucune variation]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptySam 23 Oct - 1:11

Cette insolente se croyait au-dessus de moi. Sa façon idiote et pleine d'hypocrisie de s'adresser à moi. Elle croyait vraiment que son caractère allait me traverser? On m'a appris à ne pas me faire influencer par ce que disaient et faisaient les autres. Si elle pensait que l'adrénaline pouvait la sauver de la torture que je lui réservais, si elle pense que cette adrénaline ne l'aveuglera pas, elle se trompe. C'est avec l'adrénaline qu'au combat, on est plein d'ouvertures. On perd notre concentration, on veut simplement butter notre cible de toute notre puissance.

J'ai très peu de qualité au combat, mais mes qualités me rendent maître dans mon art. Basée sur la rapidité d'action seulement en me servant un peu de ma tête, je sais très bien comme agir contre des ennemis. Certes, je suis bien faible contre des ennemis concentrés en puissance. J'ai beau être rapide, mais mes coups ne leur font qu'un minimum de mal. Contre des gens basés sur utiliser leurs sorts, ils n'ont presque aucune chance eux non plus contre ma vitesse. Alors qu'ils font leur invocation, je suis déjà rendue dans leur dos à les poignarder sans remords. Lorsque j'ai la chance d'éliminer un ennemi, je saisis cette chance. Si cette personne je la considère potable d'entrer dans nos rangs, elle est épargnée et subit un chantage monstre.

Ryougi se disait difficile à égaler côté vitesse, mais côté avoir de la tête, elle n'en n'avait pas du tout... Elle croyait réellement tout ce qu'elle voyait? Elle se basait que sur elle-même, que sur ses propres capacités. Je n'étais même pas réchauffée, mon corps était encore glacé par la température peinée d'un peu plus tôt. Imaginez si j'étais en feu, en pleine fureur de combattre, concentrée qu'à ça, dans le but d'éliminer mon adversaire. Ryougi n'aurait pas duré une seconde... Elle ne comprenait pas le sens de mes gestes, elle ne s'ouvrait toujours pas les yeux...


Tu es si naïve Ryougi... Si tu te serais ouvert les yeux, tu aurais vu que ce sang est celui de mes mains que je traîne depuis quelques temps déjà... Dans mon déplacement que tu n'as pas vu, je savais que tu ne verrais pas... Sale ingrate...

J'essuyais cette illusion de plaie dans mon cou et la vis se déplacer juste en avant de moi. Sa libération de reiatsu avait trahi tout son effort pour me porter une attaque à la mâchoire. Je reculai d'un pas pour l'éviter et me pris le coup de coude. Je perdis pied et me retrouvai dans des poubelles qui traînaient tout près. Je me relevai, le visage ne montrant qu'un masque de marbre infranchissable. Je regardais cette femme perdue entre la soif du meurtre et le désespoir.

C'est très dommage pour toi... Mon handicap de sourdité m'a permis de développer plus amplement mon Pesquisa... Je peux ressentir tes traces de reiatsu un peu partout autour... et dans le futur, je vois ton sang qui s'étend tout autour...

J'attendais de voir sa prochaine action. Je ne voulais pas attaquer tout de suite, je voulais qu'elle prenne le temps de se pomper en elle-même, qu'elle ne pense pas à sa prochaine action, ou qu'elle y pense en ignorant que j'allais à mon tour attaquer. Après ce petit moment de répit, les jambes un peu plus échauffées, d'un sonido, j'arrivai du côté de sa cicatrice et planta mes quatre doigts de ma main gauche dans la plaie. Mes ongles aiguisées me permettaient de transpercer la chair encore mieux. Après cette pénétration qui allait s'avérer douloureuse puisque ma main entière était entrée au niveau de son épaule. Je fis plier ma main pour qu'elle empoigne l'os de la clavicule qui était tout près. Je regardais intensément l'être qui souffrait devant moi. Mes yeux s'illuminaient d'une lueur extrêmement rouge, comme si une ampoule avait été allumée et je lui balançai un concentré de mon cero sur tout le corps. Bien sûr, ma main gauche allait être bousillée, mais ça en valait la peine... Cette jeune idiote devait avoir une leçon...

Si cela t'a fait souffrir, alors meurs de honte, si tu n'as pas souffert, meurs de remords...

Mon pesquisa alerte, j'attendais que la poussière se lève pour voir de mes propres yeux les dégâts.

Spoiler:


Dernière édition par Nu Hakujin le Sam 23 Oct - 1:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptySam 23 Oct - 1:45

Mon réveil fut progressif, je retrouvai peu à peu tout mes réflexes. La raison ?? Toujours inconnue .. Que de flous souvenirs. mais peu importe finalement .. J'étais en vie et j'allai pouvoir de nouveau affronter ce "shinigami". Je parlais d'oiseaux blancs, il y a peu .. Il n'était guère différents de ces oiseaux.

FlashBack

Mon adversaire de ce jour était un shinigami qui trainait dans les quartiers d'une autre division. Après quelques coups d'oeil, nous pouvions facilement deviner que ces âmes étaient très ordonnés. Et pourtant, ces âmes sont également de vrais pots de colle .. Il fallait que je rentre faire mon rapport et finalement, le shinigami ne me lâchait pas.
Quelques techniques plus tard, mon Hiero avait quelque peu souffert. Après réflexions, cette âme n'était pas d'humeur à rigoler mais .. C'est finalement lui qui remporta le combat.

Fin du FlashBack

Comme dis plus haut, mes souvenirs sont extrêmement flous. La preuve en est que d'après ces souvenirs, j'ai succombé à ses attaques et .. Je suis pourtant bien vivant, prêt à profiter de chaque duel qui me tombera sur la main. Perdu dans mes pensées, mon chemin m'amena finalement à ouvrir un Garganta et à rejoindre la ville de Karakura. Sur place, ma surprise fut que je ne pensai pas que des gens se battait encore ici. Un reiatsu au semblant d'un shinigami émanait jusqu'à moi. Un plus faible reiatsu était dans le coin également .. C'était celui de Nu Hakujin. Ainsi, grâce à mon passé, je pouvais affirmer que c'était bien elle, la suivante de ce Aizen. M'approchant au plus près, je remarquai que son adversaire n'était qu'une gamine semblant physiquement appartenir au groupe de ces Arrancars ratés. Jetant un coup d'oeil sur Nu, une nouvelle surprise s'abattit sur moi. Nu n'était plus une gamine, elle était désormais une adolescente. Un sentiment de haine vint envahir mon corps, celle-ci me faisant grandement penser à cette Nel Tu Oderschwank.

~Hey, Nu .. Tu as grandis depuis notre dernière rencontre .., devenant froid dans ses paroles, Tu n'aurais pas quelques liens de parentés avec cette Nel Tu ?? ..

Mais l'heure n'était pas à la discussion .. Cette même femme était en compagnie donc d'une femme filette d'une dizaine d'années qui croyait pouvoir battre celle qui avait quelque peu progressé durant mon absence. C'est d'ailleurs cette shinigami qui était actuellement au sol. Mon arrivée avait-elle bouleversé ces deux êtres dans un quelque sens ?? Seul eux pourraient me donner la réponse mais .. En attendant, mes réflexes n'étaient pas totalement revenus .. C'était donc un échauffement qui m'attendait sûrement .. Je ne pouvais rejoindre Aizen dans cet état. Après tout, ce ne serait pas si difficile et ça ne devrait prendre qu'une petite dizaine de minutes humaines à tout casser .. Façon de parler bien entendu ..


Dernière édition par Nnoitra Jiruga le Mar 26 Oct - 0:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
[Scellée] Kyoko Ryougi
Shinigami exilé
Shinigami exilé
[Scellée] Kyoko Ryougi


Masculin Nombre de messages : 331
Âge : 38
Date d'inscription : 20/08/2010
Fiche Technique : Psycopathe girl

Feuille de personnage
Nom du zanpakutô/Nature du pouvoir: Satsume
Niveau: Combattant Puissant / LVL 11
Reiatsu:
Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Left_bar_bleue5150/5750Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty_bar_bleue  (5150/5750)

Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] EmptySam 23 Oct - 15:19

* Excellent, je me sens revivre, cette douleur... Oh, que c'est bon ! N'est ce pas Julia ? Bien que je soit étendue dans la boue regardant fixement le ciel avec la plaie infligée dans mon épaule, saignant abondamment et foudroyée par une douleur atroce rien ne m'empêcherais de me battre. Enfin, c'est ce que je pensait jusqu'à sentir ce Reaitsu émerger d'un fond d'une porte noir, un reaitsu similaire à celui de la fiche à robe blanche mais plus mature, plus puissant, plus brutal.. Bien qu'un peu, comment dire ? Confus ? Un Reaitsu confus ? Non, enfin, pas le temps de se poser de question, celui est clairement plus dangereux que la première, piège ou pas je ne le battrais pas heureusement, il me semble qu'il à des chose à dire avec la jeune fille qu'il avait prénommée Nu, quel prénom magnifique, peu courant et si original, j'aime beaucoup, je le retiendrais pour mon séjour en enfer. *

Nao se releva simplement en murmura la phrases nécessaire pour libérer son Zanpakuto, elle prit bien la peine de faire en sorte qu'on ne l'entendent pas, - les bandage de son torse déchirer offrait une partie de sa poitrine au spectateur mais rien de bien transcendant - Le couteau disparu dans une lueur rougeoyante pour devenir une paire de gantelet griffu, pour ses deux adversaires il fallait sans doute être fou pour ne serait-ce qu'envisager poursuivre... Le grand bonhomme avec la parabole et la hallebarde à double croisant de lune ne semblait pas près à en découdre, de loin on pourrait même penser qu'elle ne perdrait pas son temps à écraser une gamine même si on peu largement imaginé qu'il le fera quand même sur un coup de tête, plutôt préoccupé par la fille, il serait peu être plus sage de les laisser terminé tout les deux...

Soudain, Nao sentit deux autres Reaitsu éloigné dont la signature lui était familière, si ce que la femme avait dit tout à l'heure est juste alors elle aussi les avait repérer, peu importe, d'autre Reaitsu encore plus sauvage que celui du gars se trouvait dans les parages: Tania et Rukia avait des problèmes, des envahisseurs ?


" Nu... Tu est très forte, mais j'ai quelque chose à faire, aussi, pour être sure que tu comprenne à quel genre d'adversaire tu as eu affaire... Je vais devoir te blesser. "

Nao fit une série de mouvement avec ses gantelets et de nombreux filament rouge apparurent ! Le piège avait été placer à l'avance et n'apparaissait que lorsque le Shikai était libérer expliqua t-elle, Nu se trouvait en plein milieu d'une série de fil de Reaitsu qu'elle pouvait utiliser pour la découper en tranche sans le moindre problème. L'homme un peu plus loin aussi était dans la même situation sauf que lui, deux fil l'avait déjà toucher, ceux-ci ne parvenait pas à le blesser signe évident de son grand pouvoir...

Nao employa alors sa dernière capacité et lança une toile gluante sur Nu l'immobilisant totalement dans cet enchevêtrement collant, ses jambes et ses bras notamment devait être très difficile à dégager, la petite araignée savait parfaitement que la force physique de Nu serait insuffisante pour s'en dégagé, du moins, pas d'un seul coup !


Bakudō no nijū ichi : Sekienton


L'effet de ce Bakudo produisait un écran de fumée qui dissimulerai Nao et lui permettrait de s'enfuir du combat, il lui suffirait de lancer ensuite le
Bakudō no nijū roku : Kyokko pour garantir une fuite tranquille au milieu des immeubles en ruine piéger par ses soins, là ou sa vitesse et sa connaissance des lieux lui offrirait le meilleur des avantages dans tout les cas de figure... Maintenant, elle se rendait la ou se trouvait Tania et Rukia sans savoir comment réagir une fois sur place...


[Shikai + 300 // Deux kido 20+: -300x2 (-600)]



[ HRP: Je me rend ici: Troisième vague Si quelqu'un se sens de me suivre ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty
MessageSujet: Re: Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]   Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Aux extrêmes d'un choupa phase deux [Siel]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Entre deux amis, deux âmes qui se complètent.
» Combat de deux nouvelles puissances [b][PV Jo][/b]
» Siel Belphegor. {En attente de validation.}
» [Training Flashback]Une phase de réveil [Pv Sung Sun]
» [entraînement spécial 1ère phase]Ichigo,un Vizard?(privé pour Ichi seulement)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Rpg  :: Monde des vivants :: Karakura :: Centre ville-
Sauter vers: